Les Français préfèrent les affaires étrangères

Les Français préfèrent les affaires étrangères

Premières frappes en Libye après de longues gesticulations internationales et finalement une résolution de l’ONU destinée à protéger la population. La France, inaugurant les opérations, attaque les objectifs militaires qui menaçaient Benghazi tout en sécurisant l’espace aérien, ce qui est strictement conforme au vote du Conseil de Sécurité. Les Américains, pourtant très en retrait, déclenchent le feu « aveugle » ( les missiles de croisière) sur de nombreux objectifs, y compris sur la capitale. Ce qui entraîne immédiatement un recul du président de la Ligue Arabe, qui émet publiquement des réserves, et d’opportunes communications de Kadhafi montrant des images de victimes civiles. La mesure n’est pas l’apanage de l’Oncle Tom, même si certaines de ces frappes étaient nécessaires…

Bravo aux pilotes de l’Armée de l’Air qui, eux, volent sur place. Un rien de chevalerie perdure dans cette corporation qui sait faire face !

En dépit de commentaires nuancés ici et là de quelques bariolages critiques, un rare consensus s’est manifesté dans le monde politique, ce que Marianne pourra inscrire en lettres enluminées dans son journal intime.

Comme par réaction pulsionnelle, le satisfecit de fait à Nicolas Sarkozy devait être rapidement dilué, ce que permet à tout propos la politique intérieure. Les élections cantonales, concomitantes de la crise libyenne, sont venues à point nommé remettre un grand coup de chaud sous la cocotte républicaine!

Si les citoyens ont peu goûté ce rendez-vous local , les ténors et messagers habituels ont pu donner de la voix, à défaut d’en recevoir. Déjà fallait-il savoir qui devait voter. Et pour qui, pour quoi? Désordre républicain assez commode pour les édiles en place, bien décidés à y rester. Quitte à fustiger ensuite une abstention que l’on impute à l’adversaire, surtout quand elle vous dessert. Le théâtre courtelinesque rejoué sur les scènes départementales n’attire plus les spectateurs habitués aux grands spectacles!

Lundi 4 avril, la France profonde des Conseils généraux sera en ordre discret. Les petits arrangements et grosses gabegies reprendront selon l’immuable scénario des territoires roses…

Lundi 4 avril, la France s’enorgueillira d’un 101ème département, à qui seront offertes, après une longue mais discrète attente, les largesses sociales républicaines. Il s’appelle Mayotte.

Henri Gizardin

Partager cette publication

Commentaires (3)

  • l'Auteur Répondre

    Je suis stupéfait du silence de nos compatriotes concernant ce nouveau département? certs ceci fut fait avec une discrétion féline. Mais nous voil avec une nouvelle porte ouverte à l’immigration islamique!

    14/04/2011 à 12 h 36 min
  • l'auteur Répondre

    département immédiatement passé à gauche pour bénéficier très vite des belles allocations d’usage!

    06/04/2011 à 23 h 27 min
  • R. Ed. Répondre

    Le dernier département français, et  le premier entièrement musulman…

    Il faut bien commencer un jour…           Attendons la suite…

    04/04/2011 à 11 h 30 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: