Les islamistes algériens proches d’une prise de pouvoir

Posté le juin 07, 2006, 12:00
3 mins

Une victoire de plus pour les islamistes, cette fois-ci en Algérie : fin mai, le président Boutéflika a remplacé le Premier ministre Ahmed Ouyahia, un anti-islamiste résolu, par le sympathisant islamiste Abdelaziz Belkhadem, chef du Front de libération nationale (FLN).

Ouyahia, technocrate kabyle, compétent, probe et dévoué au bien public, dirige le Rassemblement national démocratique (RND). Ce parti constitue l’élément modéré et progressiste de l’Alliance présidentielle, la coalition islamo-nationaliste qui soutient Boutéflika.

Le profil du nouveau Premier ministre, Belkhadem, est tout autre : il représente les « barbèfélènes » (FLN barbus), ceux qui, tout en appartenant au Front de libération nationale (FLN), le deuxième pilier de la coalition au pouvoir, sont proches des islamistes. On lui connaît des affinités pour l’Iran et certains pays du Golfe. Il est ami de Bouguerra Soltani, le patron du Mouvement de la société pour la paix (MSP, ex Hamas), parti islamiste soi-disant « modéré » constituant le troisième pilier de la coalition au pouvoir. Le MSP a puissamment aidé Belkhadem à mener l’offensive contre Ouyahia.

Même si la chute de ce dernier n’a pas entraîné celle du reste du gouvernement, les islamistes de toutes obédiences jubilent. Ils sont défaits dans les maquis, mais pas dans les esprits. Leur poids électoral est énorme. Boutéflika les courtise. En août 2000, il avait déjà tenté de nommer Belkhadem à la tête du gouvernement. En vain : il s’était incliné devant le refus de l’état-major de l’armée. Mais cette fois-ci, il a passé outre. L’influence des militaires sur la vie politique algérienne décline, au profit de celle des islamistes, dont la victoire fait suite à une autre : le 1er mars dernier, est entrée en vigueur la Charte pour la paix et la réconciliation nationale. Avec son corollaire : l’amnistie pour les terroristes acceptant de déposer les armes.

Le président Boutéflika souffrirait d’un cancer à l’estomac. Sa fin prochaine accélérerait le processus menant les islamistes au pouvoir à Alger, en débouchant sur l’élection d’un président qui leur serait favorable, quand il ne serait pas issu de leurs rangs. La situation algérienne reflète celle de presque tous les pays musulmans où sont en place des régimes non-islamistes : ceux-ci multiplient les concessions aux islamistes pour les amadouer, au lieu de conduire une politique d’éradication totale. Ils aident ainsi à leur arrivée au pouvoir.

15 réponses à l'article : Les islamistes algériens proches d’une prise de pouvoir

  1. jacques

    11/06/2006

    Il y a 1 mois les journaux Algériens et Le Monde rapportaient que l’Agérie a acheté des dizaines d’avions Soukoi ,des dizaines de Migs et 2 Sous-marins aux Russes pour la modique somme de 7 Milliards et demi de dollars -au lieu de faire des usines (7500 à 10 Millions de dollars l’Usine !!!)et de donner du travail aux siens ,victimes de l’incompetence et de la corruption de leurs dirigeants-.Marché passé bien inaperçu dans nos médias .Mais Pour quoi faire ? …tous ces « outils » militaires,dans 1 pays en pleine misère .

    Répondre
  2. grandpas

    10/06/2006

    P’tite question pour Ali Les deux barbus de ZZ TOP,sont ils des muslims? Parce que coté barbe,ils assurent GRAVE.

    Répondre
  3. Raptor

    09/06/2006

    Comment, les islamistes sont en France? Meuh nan, voyons, arrêtez de tenir ses vilains propos racistes, vous savez bien que l’islam est une religion d’amour et de paix et de toutes façons, ils sont bien intégrés maintenant avec l’UOIF et le CFCM de notre cher ministre Sarko. Hein, comment vous me croyez pas? Mais euheuh! Ah une petite remarque à Ali, juste en passant: C’est parce que on porte une barbe qu’on est islamiste,la barbe fait partie de la tradition du prophete(sounah). Dans le genre je me contredis plus vite que mon ombre, il fait fort. Continuez donc, je raffole de ce genre de blague.

    Répondre
  4. Scottkiller

    09/06/2006

    A Marc, Ne t’inquiète pas pour nous les patriotes, nous savons nous battre. Il faut juste réapprendre que dans une guerre il y aura des morts, et du sang, etc…

    Répondre
  5. marc

    09/06/2006

    mon pote ali, Moi aussi je porte une barbe, mais le nouveau ministre lui est proche des islamistes. A mes chers amis francais: Avec vos 10 millions d’arabo musulmans qui combattent d’arche pied le cote laique de la Republique Francaise,qui vous insultent en arabe tout le tps vous allez etre en face de 2 solutions: -Soit vous introduisait une nouvelle republique legalisant la charia pour les musulmans -Soit vous introduisait le principe d’une france federale avec des lois differentes et 2 mini-etats pour les 2 grandes communautes: les musulmans et les infideles. Mais ne vous inquietais pas il n’y aura pas de guerre civil tout simplement par ce que a part les rares patriotes vous n’aurez pas le courage ni de combattre ni de stopper les colonisateurs. En tout cas ,ils ont deja pris votre place.

    Répondre
  6. scotkiller

    08/06/2006

    Je suis du même avis qu’Alex, mais quelle est la solution ? Toi par exemple Alex, que ferais-tu ? Car j’aimerai pas que l’on me foute hors de chez moi !!!

    Répondre
  7. gaius

    08/06/2006

    Temps mieux , que l’algérie devienne officiellement islamique , cela éclaicira un peu la situation.

    Répondre
  8. HF

    08/06/2006

    « Amadouer » … un terme dans l’air du temps. La nécessaire fermeté sur certains sujets vitaux a été changée en une propension à « amadouer » dans un but d’apaisement et de paix. On retrouve cette politique passive et destructrice dans toutes les strates de nos actualités, que ce soit le comportement de nos gouvernements respectifs, les attitudes économiques vis-à-vis de la mondialisation, les efforts envisagés contre la misère dans le monde… et maintenant la montée de l’islamisme. Et pour paraphraser certains : oui, il faut aller faire un tour dans nos banlieues (et même dans les villages modestes du reste de la France) pour se rendre compte de l’intelligence de la démarche de désintégration… @Helios: Certes, mais encore faudrait-il que les dictatures naissances n’éradiquent pas tout veilletés de compréhension et d’intelligence, pour en faire un nouvel afghanistan ou de nouveaux laos, cambodge, vietnam…. (l’histoire se répète).

    Répondre
  9. alex

    08/06/2006

    De toute manière la France est foutue, les islamistes sont déjà chez nous, c’est comme un ver dans un fruit, il n’y a plus rien à faire.

    Répondre
  10. Helios

    08/06/2006

    C’est l’évolution naturelle pour tous les régimes arabes ayant adopté le soi-disant « socialisme d’état ». Euphémisme désignant le type de régime dictatorial à parti unique qui a ruiné des pays tels que l’Égypte, la Syrie, l’Irak, la Libye et bien entendu l’Algérie. Le « socialisme d’état » a détruit la démocratie, éliminé le pluralisme politique en interdisant les autres partis, le vacuum a ainsi été rempli par l’islamisme politique, actuellement en bonne position pour s’emparer du pouvoir. Les islamistes ont renoncé à la violence, la belle affaire! Ils seraient stupides de pas y renoncer, ils n’ont qu’à se détendre en attendant que le pouvoir absolu leur soit offert sur un plateau d’argent. L’espoir, c’est la résistance au sein des pays arabes eux-mêmes comme en Palestine où l’on assiste à une lutte féroce entre l’OLP et le Hamas. La tentation islamiste c’est le dernier acte de la fuite en avant des populations arabes (et de plusieurs pays musulmans). À force de pousser de plus en plus loin l’expérience du nationalisme et de l’islamisme ils finiront par atteindre le cul-de-sac tant espéré, et, à l’instar des iraniens, ils réaliseront l’impasse historique dans laquelle ils se seront précipités. Cette fois ils cesseront de blâmer tout le monde et de s’apitoyer sur leur sort, ils pourront ainsi déguster à loisir la faillite matérielle et morale découlant de leur aveuglement et de leur extraordinaire propension à nier l’évidence et à se mentir à eux-mêmes! Helios

    Répondre
  11. grandpas

    07/06/2006

    Ils sont déjà en France,voyager dans les banlieues de l’Islam,messieurs les éléphants roses.

    Répondre
  12. david martin

    07/06/2006

    developpez Yanis votre argument. Que l’on puisse juger sur pièce.

    Répondre
  13. Pierre

    07/06/2006

    Oui, c’est vrai les islamistes arrivent au pouvoir dans un grand nombre de pays musulmans. Par l’immigration choisie et subie, ils sont aussi helas en passe de prendre la France…et demain l’europe… Cordialement

    Répondre
  14. yanis

    07/06/2006

    Vous êtes à1000 lieux de la vérité et c’est une proche du gouvernement qui vous le dit !!!

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)