Les politiciens français et le monde musulman

Posté le septembre 22, 2020, 10:07
6 mins

Il est consternant de constater que les dirigeants français montrent une constance obstinée dans leurs mauvais choix lorsqu’il s’agit du monde musulman.

Sous le Général de Gaulle s’est mise en place la «politique arabe de la France», censée apporter au pays une «profondeur stratégique» et des contrats d’armement.

Les contrats d’armement ont suivi mais, pour le reste, la France a surtout reçu une immigration musulmane qui s’est de moins en moins intégrée, et qui a conduit à des zones de non-droit – et à des violences et des émeutes.

En soutenant la «cause palestinienne», les dirigeants français ont fréquenté des criminels, et contribué à faire monter dans le pays un «anti-impérialisme» islamique qui a conduit à des actes terroristes sur le sol français.

Ils ont pu commettre aussi des actes très irresponsables, tels la fourniture par Chirac d’un réacteur atomique à Saddam Hussein, fort heureusement détruit en 1981 par l’armée israélienne, sans quoi une prolifération nucléaire aurait sans aucun doute suivi.

Ils ont pu se faire chefs de file de l’anti-américanisme aux fins de préserver des régimes infréquentables. Ainsi Chirac, encore lui, en 2003.

Ils ont pu livrer des pays au chaos, ainsi Nicolas Sarkozy lorsqu’il s’est fait l’idiot utile d’Obama et a détruit le régime Kadhafi.

Quand Obama, que les dirigeants français ont adoré (un Président américain anti-américain, ils ne pouvaient que l’adorer) s’est rapproché du régime des mollahs, ils ont fait comme lui, et ont signé l’accord de juillet 2015, en espérant toucher quelques miettes des milliards dont les mollahs ont soudain disposé, en s’aveuglant sur le fait que l’essentiel desdits milliards allait financer le terrorisme.

Quand Donald Trump, qu’ils ont immédiatement détesté, a accédé à la présidence (un Président américain qui veut redonner sa grandeur à l’Amérique, ils ne pouvaient que le détester), ils ont craint qu’il sanctionne le régime des mollahs et que leurs espoirs de contrats partent en fumée.

Trump a sanctionné le régime des mollahs et leurs espoirs de contrats sont effectivement partis en fumée.

Maintenant que, après avoir poussé le monde sunnite à tenir un discours musulman modéré et à s’ouvrir à l’occidentalisation, Trump enclenche une paix régionale entre ce dernier et Israël, et maintenant que le terrorisme islamique peut se trouver largement éradiqué, les dirigeants français restent résolument du côté du pire.

Macron s’est récemment fait l’agent du Hezbollah au Liban, donc l’agent de l’Iran, espérant qu’une défaite de Trump permettrait aux mollahs de retrouver des moyens de signer des contrats (et de financer à nouveau le terrorisme).

Il continue à se faire fréquemment le défenseur du terrorisme «palestinien» et a montré ses réserves face aux accords passés à la Maison Blanche le 15 septembre.

Il sait que l’Iran islamiste est en conflit avec l’islamiste turc Erdogan, et il prend une posture guerrière face à Erdogan pour plaire aux mollahs.

Nul ne doit être dupe de son attitude face à Erdogan: il ne défend pas la Grèce, il courtise les mollahs.

Si Biden est élu, Macron aura peut-être quelques contrats, mais la Chine est d’ores et déjà en position pour prendre l’essentiel de ce qui sera à prendre, et Macron aura moins que des miettes.

Il aura, par contre, gagné l’hostilité d’Erdogan, qui le prend pour un matamore, et qui sera renforcé si Biden est Président, car les démocrates ne feront rien pour s’opposer à lui.

Il aura gagné aussi l’hostilité des pays du monde arabe sunnite qui ont des moyens financiers importants et feront payer son attitude à la France.

Il aura maintenu en France l’excitation islamique dans les zones de non-droit.

Si Trump est réélu, ce qui est tout à fait possible, voire probable, Macron aura aussi l’hostilité d’Erdogan, et Trump le laissera se débrouiller avec Erdogan.

Macron aura aussi l’hostilité du monde arabe sunnite. Il aura aussi l’excitation islamiste dans les zones de non-droit.

Il sera du côté des perdants qui glisseront vers le révolu: le régime des mollahs, les groupes terroristes palestiniens.

Il est lamentable. Il entraîne la France vers le chaos. Il suit, hélas, une ligne de conduite politique française elle-même lamentable depuis bien trop longtemps.

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)