Les supports pédagogiques du CCFD

Les supports pédagogiques du CCFD

Les comités diocésains sont mis à contribution pour distribuer une bande dessinée réalisée par les éditions Glénat et le Comité Contre la Faim et pour le Développement (CCFD). La BD en question, « éducative » et estampillée idée cadeau par le magazine d’extrême gauche Politis, répond au nom de Shamira et a pour objectif d’apprendre aux ados ce qu’il faut penser du commerce international.

L’histoire aborde la problématique du commerce « équitable », des délocalisations, des multinationales, de « l’héritage colonial ». Le jeune lecteur y est invité découvrir le sens de l’engagement contre « des règles souvent inhumaines du commerce mondial ».

Cette BD peut être abordée dans le cadre de séquences développées par le CCFD pour les enseignants de la maternelle à la terminale, afin de conditionner nos enfants pour qu’ils rejoignent les mouvements antimondialisation et apprennent à haïr leur « culture coloniale » (1).

Le support de cours L’autre monde de Zoé est tout à fait représentatif de la propagande subie par nos enfants dès l’école primaire. Racontant les états d’âmes d’une petite fille face à des situations d’injustices isolées de tout contexte dynamique, ce support simpliste et réducteur conduit l’enfant a adopter des a priori qu’un minimum de sciences économiques devrait écarter.

Zoé porte un tee-shirt en coton de marque. Or, le coton implique que des africaines travaillent dur pour le récolter tout en étant mal payées. Première injustice suivie de bien d’autres, puisque le coton est transformé en tee-shirt en Afrique du nord par des femmes qui travaillent dans des conditions pénibles, pour un salaire qui ne leur permet pas de faire vivre leur famille.

La suite du texte relate la colonisation par des pays européens, une colonisation « par la force » : l’Afrique y apparaît comme colonisée par ceux qui, aujourd’hui, font travailler des gens pauvres de ces pays. L’enfant est invité à faire un parallèle entre les pays qui « jusque dans les années 1960, ont géré ces territoires en exploitant les ressources des pays colonisés mais aussi leurs produits agricoles pour développer leurs richesses et satisfaire leurs besoins de consommation », et l’exploitation actuelle de leur main d’œuvre.

Les Africains apparaissent donc comme pillés et exploités, d’abord par la colonisation, puis par la mondialisation. Le développement des richesses et la consommation seraient au Nord, la pauvreté et l’exploitation qui en résultent au Sud.

Puis Zoé joue sur une console de jeu qui a fait la fortune de Français et de Japonais qui l’ont conçue, mais qui fait le malheur de petits chinois qui travaillent dès 15 ans, sans congés et de longues heures durant dans des ateliers insalubres, et qui ne peuvent se soigner quand ils sont malades – et ils le sont souvent… Ces consoles ne profitent ensuite qu’aux enfants américains et européens. Alors Zoé, dégoûtée, abandonne sa console pour se construire un jouet comme les enfants du tiers monde.

La petite fille tombe malade et heureusement qu’elle vit en France car on rembourse à son papa le sirop et le médecin. Le sirop a été fabriqué au Cambodge, là où les enfants malades ne peuvent aller voir un médecin, parce qu’il n’y en a pas et que, de toutes façons, les parents trop pauvres devraient emprunter pour payer le médecin et les médicaments…

La conclusion devrait s’imposer d’elle-même : finalement, Zoé va prendre sa carte chez ATTAC et ses parents, convaincus, militent au CCFD…

Xavier Collet

* Voir aussi Zoé et la Grosse Dame

Partager cette publication

Comment (1)

  • jayjay Répondre

    Bravo pour votre article. Vous avez raison de démasquer cette action sournoise du CCFD. En 1985 alors que la Nouvelle Calédonie connaissait la guerre civile, le CCFD a apporté aux indépendantistes les fonds nécessaires à la création de Radio Djido…… Rien à voir avec la lutte contre la faim, mais conforme à l’esprit que vous dénoncez. Il faut que tous les catholiques qui donnent à cet organisme soient éclairés sur la destination de leur dons. Jayjay

    05/06/2010 à 22 h 04 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: