Libéralisme Ni Bush, ni Kerry !

Posté le novembre 14, 2004, 12:00
7 mins

Tous les produits
Livres en français
Livres en anglais
Pop, V.F., Jazz…
Classique
Vidéo
DVD

Logiciels
Jeux vidéo
Recherche par mots clés :

En partenariat avec amazon.fr

George « Deubeliou » Bush a donc été réélu Président des États-Unis. Preuve supplémentaire que les peuples ont les gouvernements qu’ils méritent. La carte électorale de ces élections est instructive. Ont voté Bush les États de l’Amérique profonde, conservatrice et bigote du Centre et du Sud. Ont voté Kerry les États plus évolués et plus ouverts sur le monde de la Côte Est et de la Côté Ouest.
Les uns comme les autres ont les défauts de leurs qualités et les qualités de leurs défauts. Mais ils sont tous des Américains fiers de l’être et convaincus de former la première puissance du monde. Un peu trop convaincus même, parfois. À nous de faire avec.
La réélection de Bush n’a rien de catastrophique aux yeux d’un libéral européen. Certes, on ne peut pas s’en réjouir vraiment, car on souhaiterait un champion du libéralisme qui soit d’une autre envergure et d’une plus grande cohérence philosophique. Mais peut-on demander cette cohérence à un évangéliste dévot ? Autant lui demander de comprendre quelque chose à Lamarck, Darwin ou Nietzsche. Inutile d’essayer. La base philosophique du libéralisme se situe très au-delà des limites de son esprit. Il suffit de constater qu’un « liberal » américain est considéré comme étant de gauche tandis qu’un « libéral » français est considéré comme étant de droite, pour mesurer l’abîme qui sépare les deux termes, aussi profond que l’Atlantique.
En anglais, « liberal » signifie : « généreux, aux idées larges ». En français, « libéral » signifie : « favorable à la liberté, partisan de la liberté individuelle en matière économique et politique ». D’où il résulte que le « liberal » anglo-saxon est plutôt socialiste tandis que le « libéral » français est plutôt capitaliste. Amusant n’est-ce pas ? Une prise de conscience philosophique devrait amener à comprendre que les deux interprétations peuvent être complémentaires et pourraient permettre de s’échapper de la balançoire gauche-droite qui, en France comme en Amérique, voue le monde politique à une démarche titubante.
Mais ce n’est pas pour demain. Des deux côtés de l’Atlantique, nous sommes voués à l’alternance pour longtemps encore. Une alternance entre une sorte de peste et un genre de choléra. « Mais vous êtes pourtant de droite ? » me dira-t-on. Certes ! Mais je ne suis de droite que parce que je ne suis surtout pas de gauche. Et, parce que de deux maux, il faut choisir le moindre. En réalité je suis d’avant-garde, laquelle n’est ni à gauche ni à droite… puisqu’elle est devant. Et, profondément, je suis un libéral.

Voter contren’est pas voter pour


Le libéral n’est généreux qu’avec son propre argent. Le socialiste est généreux avec l’argent des impôts, c’est-à-dire avec l’argent des autres. À ce compte-là, générosité devient chose facile. Mais elle débouche inexorablement sur l’étatisme et le collectivisme, qui écrasent l’individu, ruinent la société, corrompent la civilisation. Dans la mesure où John Kerry aurait voulu pratiquer une certaine dose de socialisme, le libéral (à la française) que je suis est en droit de se réjouir qu’il ait mordu la poussière.
Un de nos lecteurs, qui éprouve quelque difficulté à comprendre ce que j’écris (mais il progresse), me reproche d’avoir soutenu John Kerry. Je n’ai jamais soutenu Kerry. J’ai seulement rejeté Bush, et c’est bien différent. Et je ne l’ai pas rejeté pour des raisons économiques, mais parce qu’il a déclenché une guerre absurde en se croyant missionné par Dieu-le-Père.
Bush est très dangereux parce qu’il est probablement sincère. Et rien de tel que d’être sincère pour faire un excellent menteur. Bush et ses conseillers ont menti effrontément aux Américains, tout le monde le sait. Car rien n’est plus facile que de mentir à des Américains. Ils sont disposés à avaler toutes les couleuvres, pour peu qu’elles soient enveloppées dans la bannière étoilée, elle-même trempée dans l’eau bénite. Arc-boutés sur la tragédie du 11 septembre, les « Bushmen » ont prétendu que Saddam avait partie liée avec Ben Laden, qu’il possédait des armes de destruction massive et s’apprêtait à s’en servir, toutes affirmations aussi mensongères que possible. Les électeurs de Bush ont-ils deviné qu’on leur avait menti ? Probablement, mais ils s’en moquent, car leur morale se résume à ceci : « Dieu et mon droit du plus fort ». Une morale chrétienne au stade médiéval. De quoi désoler, je l’espère, un chrétien européen. Il n’y a pas que les musulmans qui ont cinq siècles de retard.

22 réponses à l'article : Libéralisme Ni Bush, ni Kerry !

  1. Ktorza

    22/04/2005

    M. Lance, bonjour, Je ne sais même pas si vous méritez encore que je vous salue ou même que je vous écrive. En effet, je comprends de moins en moins vos positions: votre plaidoyer anti-Bush est indigne d’un libéral (ou du moins de quelqu’un qui se prétend comme tel). Je sais bien que le Président étatsunien n’est pas un parfait libéral, que sa politique étrangère peut choquer, voire que vous ne soyiez pas d’accord avec ses prises de position religieuses: Bush est un protestant et il le fait bien savoir. Mais quel mal y a-t-il à être protestant? Je ne le suis, moi-même, pas mais j’ai du respect pour cette glorieuse religion. Pour revenir à Bush, vous semblez préférer le camp de Saddam, le grand démocrate, à celui du tyran « évangéliste ». Cela semble clair. Pourtant, vous avez du mépris pour la Turquie « islamiste ». Or, qu’a-t-on fait d’autre en Irak que de libérer un pays du pouvoir d’un horrible dictateur qui, de plus, n’est pas le laïc dont les journaux parlent? Quant à vos prises de position sur l’élection étatsunienne, je peux les comprendre. Toutefois, au bout d’un moment, il faut faire un choix. Et il semblerait bien que Bush n’en soit pas un mauvais. Bien, au contraire, il a baissé les impôts et permis la relance de la croissance. Il aurait peut-être pu en faire encore plus mais vous ne devez pas oublier qu’il n’a pas toujours eu la partie facile avec le Congrès, notamment lors des deux premières années de son mandat. Un Président ne gouverne heureusement pas seul. Sa légitimité est contre-balancée par celle d’un Parlement élu. Et même si je suis un libéral pur et dur dans la lignée de Frédéric Bastiat et Friedrich Hayek, je ne peux que me réjouir de l’élection de Bush, digne héritier de Reagan. Peu m’importe que ça déplaise à votre esprit rigide.

    Répondre
  2. Christophe Pickett

    20/11/2004

    Juste pour vous donner ce titre: LA FACE CACHE DU 11 S »EPTEMBRE de Eric LAURENT!!!!! Je vous le conseille….. Juste pour voir LES DIRIGEANTS US » je n’ai pas lu ce livre mais encore une fois cela doit ressortir de la volonté des européens de ne pas reconnaitre la nature du danger islamiste. On préfére s’en prendre aux gouvernement us que de faire face aux péril vert, même si on peut faire des reproches aux services secrets américains c’est justement sur cette négation du danger qu’ils avaient en commun avec les européens avant le 11 septembre. On a vu cela avec Aznar que les espagnols ont pris comme bouc emmissaire en mettant sa mauvaise gestion de la crise plutot que de s’en prendre à al quaïda. Je suis méfiant envers ceux qui critiquent Bush car ce qui les motivent il me semble c’est ce refus de voir le danger en face et se focaliser sur des petits points sujets à polémiques.

    Répondre
  3. Dilbert

    20/11/2004

    Je suis mille fois d’accord avec P Lance quand il écrit ceci, que les « libéraux » devraient plus souvent méditer : —- Le libéral n’est généreux qu’avec son propre argent. Le socialiste est généreux avec l’argent des impôts, c’est-à-dire avec l’argent des autres. À ce compte-là, générosité devient chose facile. Mais elle débouche inexorablement sur l’étatisme et le collectivisme, qui écrasent l’individu, ruinent la société, corrompent la civilisation. —- Les guerres profitent d’abord aux Etats, qui prétendent nous « protéger » et prennent toutes les mesures liberticides à cet effet, ce qui les renforce avant tout. Les pro-guerre devraient y réfléchir.

    Répondre
  4. Arthur Roak

    20/11/2004

    >Vous parlez de liberté de penser, mais selon les propos de >bon nombre d’entre vous, la Liberté s’arrête là où on ne >pense plus comme vous….. Dommage, je pensais ses idéaux en >étant de droite!!!!! Qu’est-ce que vous appelez Liberté au juste? Le droit de vous approuver? De vous dire que ce que vous dites est formidable? Pour vous des que l’on vous reponds on viole votre Liberté : ca doit etre sympa les discutions en famille chez vous. Si vous ne supportez pas la contradiction ne postez pas sur des forums de discutions et par pitiez arrettez cette rethorique debilitante. Vous etez parfaitement libre de vous exprimer ici ! Nous sommes libre de vous repondre.

    Répondre
  5. Laurent

    20/11/2004

    Juste pour vous donner ce titre: LA FACE CACHE DU 11 SEPTEMBRE de Eric LAURENT!!!!! Je vous le conseille….. Juste pour voir LES DIRIGEANTS US sous un autre angle que cette vision Millièresque du « si t’es contre BUSH, t’es qu’un c.. »!!!!! Vous parlez de liberté de penser, mais selon les propos de bon nombre d’entre vous, la Liberté s’arrête là où on ne pense plus comme vous….. Dommage, je pensais ses idéaux en étant de droite!!!!! Aprés, la population US est, pour ce que j’ai vécu aux USA, la plus agréable et dinamique qu’il m’est été donné de rencontrer dans le Monde!!!!!

    Répondre
  6. CHRISTIAN

    19/11/2004

    Mr. Pierre Lance ,vôtre plume est superbe mais je trouve très dommage que vous la galvaudiez par des idées qui correspondent plus aux journalistes d’extrême gauche des chaines françaises.Je reconnais que lorsque que l’on a pas la formidable grâce d’avoir reçu au moins une petite étincelle de « foi » il est très difficile d’analyser justement ce qui se passe dans le monde. Si je prends la peine de vous écrire ce n’est pas pour blesser mais plutôt pour vous prouvez que ceux qui ont la chance de croire en Dieu ne peuvent avoir vôtre analyse. Essayer au moins d’y réfléchir.Certes ce n’est pas facile et cela énerve de recevoir des conseils quand-on est intelligent mais sachez que l’humilité est la plus belle des vertues!!!!!!!et je le dis également pour moi rassurez- vous.

    Répondre
  7. steph

    19/11/2004

    Le pauvre Lance, chaque foit qu’il écrit un article, il se fait assassiner par les critiques 🙂 Monsieur Lance, vous ne devriez pas oublier que vous écrivez dans un journal où il est interdit de dire du mal des USA, de Bush et des cathos!!! Par contre critiquez l’islam et les progressistes de tout poil, et là, succès garanti, les lecteurs vont vous aduler, à l’instar de Guy Millière. Allez encore un effort, l’augmentation de salaire n’est pas définitivement perdue 🙂

    Répondre
  8. PANGLOSS

    17/11/2004

    Mais, vous êtes-vous seulement demandé pourquoi on avait exigé la détention d' »armes de destruction massive » de la part de Saddam pour intervenir en Irak, alors qu’une telle exigence n’avait pas été formulée pour aller bombarder la petite Serbie? Et Hitler avait-il des « armes de destruction massive »? Saddam était un tyran effroyable et son régime un kyste empoisonné pour l’humanité. Ne serait-ce qu’à ce titre, il était indispensable d’intervenir et les « va-t-en paix » sont des irresponsables. Les Bush, père et fils, méritent tous deux le Prix Nobel de la paix pour avoir abattu ce régime.

    Répondre
  9. olac

    16/11/2004

    Ahurissant ce que vous dites !… Monsieur Lance. Si nous ne comprenons pas vos idées c’est que nous sommes, semblez vous penser,pas assez intoxiqués par tous ce que nous raconte les médias comme vous,le lavage de cerveaux n’est pas encore efficace, mais ca va venir semblez vous espérer?… le troupeau sera un jour dompté. Heureusemnt beaucoup d’entre-nous ne tomberont pas dans le piège,et les vrais et libres informations seront de retour. En attendant,Monsieur, priez pour que vos enfants ne soient pas convertis de gré ou de force par la religion musulmane.

    Répondre
  10. T.LARGER

    14/11/2004

    on se croit devant, et quand on se retourne, on s’aperçoit qu’on est derrière…

    Répondre
  11. Christophe Pickett

    14/11/2004

    C’est beau comme du Michael Moore. Ainsi c’est bush qui est le seul déclencheur des dangers. Comme le monde serait un havre de paix sans lui. Saddam ne cherchait point à corrompre des fonctionnaires de l’onu pour faire lever le blocus et ne cherchait pas à acquérir des armes en douce. Non c’est bush qui « se croyant missionné par Dieu-le-Père » fait naitre les dangers. Le danger dans le monde ce sont les chrétiens américains qui se réclame d' »Une morale chrétienne au stade médiéval ». Les islamistes a cotés de ces affreux fondamentalistes doivent étre de super démocrates. Dans ce texte on retrouve le relativisme culturel que ne dementirait pas un militant d’attac : Bush est un croyant et donc il ne faut pas mieux que les dirigeants islamistes et de plus il ne peut étre un libéral. On sent poindre dans ce texte, qui décidement aurait plus sa place sur le site d’attac france, que Bush Ben Laden c’est la même chose. On ne dira pas que tout de même sa foi n’a rien de comparable avec celle des islamistes.

    Répondre
  12. LOL

    14/11/2004

    Pierre Lance un libéral ? Lui qui a soutenu le régime communiste de Saddam Hussein ! Contre les Etats-Unis ( parce qu’ils sont dirigés par Bush ) !

    Répondre
  13. ModérateurV

    14/11/2004

    >Dilbert samedi 13 novembre 2004 à 09:23 de > Bravo ! ça fait plaisir de lire un libertarien sur les 4V, >qui est plus souvent libéral-conservateur. Vous pouvez lire Pierre Lance chaque semaine sur les 4 vérités hebdo 😉 Le modérateur 4V

    Répondre
  14. Bryan Travis

    14/11/2004

    Pierre Lance se declare ni de gauche, ni de droite, mais plutot devant: liberale d’apres lui. Curieuse cette declaration. La semaine derniere il s’est declare Pour imposer aux francais comment ils peuvent communiquer entre eux dans le prive. Le genereux liberale Pierre Lance, qui est devant, voulait ordonner au citoyens de communiquer que en francais, et il exige a l’etat de punir les organisations qui essaieraient de passer a cote de ce dictat, euh…nationaliste. Ouf. Remarquons que ce dictat est un peu socialiste aussi, car il s’agit encore de coercition etatique pour reglementer la vie privee des francais. Si c’est cela le liberalisme de devant, je prefere l’originale, merci. Pour le reste de sa contribution cette semaine, qui evoque le supposee idiotie doublee de fondamentalisme de Bush et de ses electeurs voulus incultes, c’est encore du blah blah tendancielle. On peut lire ca partout chez le commentariat francais, a gauche ou a droit. Ou est la valeur ajoutee de Pierre Lance dans l’affaire? Peut-on lui demander, qui d’apres lui est « devant » presque tout ce bas monde, de partager un peu de sa genie ici parfois? Je le trouve radin. Du moins il pourrait ecrire des fois sur un sujet qu’il connait bien(i.e. pas l’Amerique SVP), et sur lequel il a une idee quelque peu inspiree(i.e. sur lequel il s’est penchee pour plus de trente minutes de torchage). Non? Cheers, Bryan Travis

    Répondre
  15. Dieu et mon droit du plus faible

    13/11/2004

    Le véritable christianisme, il n’a jamais été plus puissant qu’aujourd’hui, et j’ai l’honneur de vous annoncer que c’est Pierre Lance qui le représente le mieux aujourd’hui.  » Lorsqu’on abandonne le dogme, on tient d’autant plus à la morale.  » Nietzsche

    Répondre
  16. chevalier de la Liberté

    13/11/2004

    Ont voté pour Kerry les états les plus contaminés par le journalisme et la bien-pensance européenne post-moderne par les étudiants gauchistes qui collent des affiches anti-bush de l’UNEF ou de la ligue communiste révolutionnaire, et aussi les plus influencés par la pensée de Lance et de ses semblables.

    Répondre
  17. Myriam Le Van

    13/11/2004

    Vous n’avancez aucune preuve de vos accusations de menteur a l’encontre de W. Bush. Vous semblez, tres a la francaise (c’est cliche et pas avant-garde du tout comme tout prejuge bien enracine), animes par la haine du christianisme, cette meme haine de la foi sincere qui a mene l’Europe a l’emigration de ses populations, eh oui, les plus sincerement religieuses, au nettoyage, au declin le plus certain et, finalement, ouvert la voie au nazisme (eh oui, ce Nietsche que vous jugez un liberal… voyons, ce n’est pas serieux!), au communisme, au socialisme. Vous paraissez si ignorant des racines judeo-chretiennes du liberalisme… On est bien mal parti avec des gens comme vous. Etudiez donc l’histoire.

    Répondre
  18. T.LARGER

    13/11/2004

    le problème avec l’islam est que non seulement il retarde de 15 siècles, mais en plus il ne veut pas progresser

    Répondre
  19. R. Ed.

    13/11/2004

    Primo,les musulmans n’ont pas cinq mais plutôt quinze siècles de retard. Les Américains, eux, pour avoir cinq siècles de retard devront encore attendre 300 ans environ. Pour Aude : vous faite erreur, les chrétiens européens seront « remplacés » par les musulmans, et ce non pas dans le futur, mais bien déjà actuellement. Promenez-vous(de jour, par sécurité)dans les innombrables quartiers de toutes les villes de France et vous comprendrez. Belgique, Pays-Bas, Allemagne, Grande-Bretagne, etc…, c’est pareil, quoique la France emporte la palme. Quatre? millions de musulmans en France(chiffre officiel)mais annuellement 500 millions de tonnes de viande hallah vendue dans le pays. De quoi apaiser la faim de plus de 10 millions d’individus. Allez jeter un coup d’oeil sur les publications des naissances, pour voir !

    Répondre
  20. F&H

    13/11/2004

    Bonjour, Mr Lance, Connaissez vous beaucoup de chefs d’états occidentaux qui ne mentent pas ? Blair ? Berlusconi ? Aznar ? Finalement, W est dans le « mouv' »… Surtout quand un certain pays à surnommé son propre président, élu avec 82% des voix, super-menteur… F&H

    Répondre
  21. Dilbert

    13/11/2004

    Bravo ! ça fait plaisir de lire un libertarien sur les 4V, qui est plus souvent libéral-conservateur.

    Répondre
  22. Aude

    13/11/2004

    Les chretiens europeens, M Lance, sont les musulmans de demain…

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)