Libérer Gaza ? Oui, du Hamas !

Libérer Gaza ? Oui, du Hamas !

Mes séjours hors de France se font de plus en plus fréquents. Rentrant de Los Angeles et Las Vegas voici peu, j’ai encore une fois compris pourquoi.

J’allume la télévision, je passe de chaîne en chaîne, et je tombe sur un entretien entre une journaliste de TF1 et Mahmoud Ahmadinejad : la journaliste porte le tchador et ne regarde pas son interlocuteur en face. Elle sait que, pour un homme tel qu’Ahmadinejad, elle est impure et inférieure, et elle accepte ce statut. Elle fait même davantage : elle montre à des millions de gens qu’elle l’accepte.
Et je ne parle pas des questions qu’elle pose : à ce niveau, ce n’est plus du journalisme, c’est de l’obséquiosité. Il y avait des journalistes de ce genre en France au temps de Pétain.

En me penchant sur la presse écrite, j’ai pu constater que rien, décidément, ne s’arrangeait. Dans tous les magazines disponibles au kiosque de Roissy, strictement tous, les critiques diverses d’Obama que j’avais pu lire outre-Atlantique semblaient n’être pas parvenues jusqu’à Paris où l’obamalatrie continue à déferler, et où l’action du désastreux 44e Président des États-Unis continue à être présentée sous un jour qui pourrait prêter à sourire tant il est éloigné de la réalité vécue et décrite aux États-Unis.

Le plus nauséabond était cependant la façon dont, une fois de plus, Israël se trouvait traîné dans la boue. La presse du monde arabe et musulman, au train où vont les choses, va, sur ce sujet, me paraître bientôt plus modérée que la presse française.

Présenter comme « pacifistes » des gens qui se donnent pour tâche de soutenir une organisation terroriste
, car c’est cela l’objectif véritable d’opérations telles que la « flottille pour Gaza », relève de l’imposture absolue. Présenter ce genre d’opérations comme « humani­taire » appartient à l’univers de la falsification. S’en prendre à Israël, société démocratique exemplaire, de la façon dont cela se fait, dénote une perversion des valeurs morales très préoccupante, et montre à soi seul que nous sommes au crépuscule de notre civilisation.

Faut-il rappeler quelques points ? Il reste un seul soldat israélien à Gaza : c’est un otage. Il s’appelle Guilad Shalit. Il a la nationalité française, mais on ne s’intéresse pas à lui, car il ne s’appelle pas Ingrid Betancourt et il est juif. Ce qui empêche les gens de Gaza de vivre libres, ce n’est pas Israël. C’est le soutien accordé à des assassins fanatiques. Et c’est l’existence de ces assassins fanatiques qui explique un blocus qui ne bloque ni vivres ni médicaments, mais vise uniquement à empêcher le trafic d’armes et d’explosifs.

Ceux qui veulent la fin du blocus veulent en fait qu’armes et explosifs puissent pénétrer sans contrôle à Gaza. Ce sont, puisqu’ils soutiennent de facto le Hamas, des complices d’assassins fanatiques. Ils n’aident pas un peuple, mais entendent aider des tortionnaires. Le Hamas étant en guerre contre Israël, ils sont complices d’actes de guerre, et devraient être traités comme tels. Ils parlent de « libérer Gaza » : Gaza n’étant pas occupée, leur objectif est d’offrir aux criminels l’opportunité de tuer davantage.

Que tous les organes de presse de ce pays se placent du côté de complices d’assassins et de criminels, qu’ils adoptent une attitude d’hostilité envers une démocratie menacée, qu’ils ne parlent jamais de ce qu’est le Hamas, comme ils ne parlent d’ailleurs jamais de ce qu’est le Hezbollah, de ce que sont les régimes iranien et syrien ou du basculement présent de la Turquie vers l’islam radical, montre qu’ils sont eux aussi des complices.

Je l’ai souvent écrit : la préservation de la liberté en France et en Europe commence par la défense de la liberté là où elle est le plus menacée. Les médias français, en se plaçant du côté des ennemis de la liberté au Proche-Orient, montrent qu’ils ont renoncé à la préservation de la liberté ici.

Une seconde shoah ne les dérangerait sans doute pas si les exécuteurs étaient parés du drapeau de l’islam et pouvaient compter sur l’appui de la gauche bien-pensante. Je vois, parfois, flotter dans l’air, une préparation des esprits à cette seconde shoah. Heureusement, Israël ne laissera pas faire, le peuple américain non plus.

Libérer Gaza ? Je suis pour. S’il s’agit d’en finir avec le Hamas, cela va de soi. Israël est bien trop généreux avec ses ennemis.

Partager cette publication

(32) Commentaires

  • Anonyme Répondre

    Luc Sembour : "  Or les juifs sont partout en minorité (même bientôt en Israël!)."

    –   Pour moi qui n’arrête pas de tenter de prévenir un peu de la conquête démographique arabe (et non pas islamique) en France et dans le monde, et de leur prise de pouvoir annoncé en Occident par les urnes, votre parenthèse "même bientôt en Israël!" fait l’effet d’un coup de fouet!
    Qui songerait que, "bon sang mais c’est bien sur", les Arabes font le meme coup, meme en Israel, au coeur de leur "ennemi". Tout le monde connait le taux de natalité envahisseur des Arabes a Gaza (5.3 enfants pas femme), mais celui des Arabes en Israel est moins connu, mais c’est vrai qu’ils sont deja très nombreux; le paragraphe Ethnic Group de World Factbook sur Israel mentionne Jewish 76.4%  et non-Jewish 23.6% (mostly Arab). Chiffres de 2004.
    Autrement dit, Israel est en train de se battre pour la survie d’un Etat Juif qui sera peuplé mostly d’Arabes dans trente ou quarante ans….
    Ceci n’est pas cohérent, il y a quelque chose qui ne va pas… et l’on peut certainement s’attendre a des réactions sérieuses a venir.

    Mancney

    21/06/2010 à 13 h 05 min
  • Anonyme Répondre

    Merci Grepon et Sembour.  Toujours des explications de qualité, jamais d’incantation gratuite et vaine… C’est un vrai plaisir que de vous lire, ca fait du bien.

    Best,

    Mancney

    21/06/2010 à 12 h 31 min
  • Frank Répondre

    La question que doit se poser Israël est qu’avons nous fait pour que les Palestiniens nous haïssent et que pouvons nous faire pour que cette haine régresse ?

    Les israéliens existent et réussissent à créer un vrai pays qui va devenir plus prospère que les pays européens alors que les arabes croupissent dans leur échec politique, économique, culturel, religieux et politique par leur propre faute et par celle des faux amis des arabes comme vous. Un expert en jalousie sociale comme vous devrait comprendre ça. Les pseudo-antiracistes comme vous sont des antisémites qui légitiment l’antisémitisme arabe.
    La vraie raison de l’antisionisme européen n’est pas seulement les pétrodollars mais que les européens dans votre genre ne peuvent tolérer les juifs que soumis et sans armes. Pareil pour les arabes d’ailleurs.

    21/06/2010 à 4 h 03 min
  • Anonyme Répondre

      A Jaurès,

      Quand j’évoque vos statistiques, c’est toutes celles que vous nous sortez dans vos commentaires ici et ailleurs, sans quasiment jamais en donner la référence exacte. Un chiffre n’a d’intérêt que si on peut le retrouver d’une part et si on sait comment et par qui il a été établi en premier lieu, d’autre part.

       A Mancney,

       Aux USA où je me rends au moins 2 fois l’an, je vis au milieu d’une « gated community » juive. Je suis toujours fasciné par l’infinité de facettes présentées par le « peuple élu ». Je crois que tout et son contraire existe parmi eux, avec parfois des degrés d’excellence et/ou d’extrémisme assez stupéfiants. Un exemple entre mille : si vous cherchez dans le monde l’antisémite le plus extrémiste, le plus virulent, et le plus intimement convaincu possible, il y a de bonnes chance que celui que vous trouviez soit … lui-même juif. Les exemples de tels paradoxes abondent.

       Les juifs ont une prédilection atavique pour les idées de gauche, en partie en effet à cause de vieux comptes à régler partout dans le monde, où les autochtones locaux majoritaires ont brimé ou essayé de freiner le dynamisme et l’intelligence des minorités juives, via l’action politique conservatrice et nationale (de droite le plus souvent).

       Partout dans le monde la gauche a plutôt tendance à promouvoir et à défendre les minorités. Or les juifs sont partout en minorité (même bientôt en Israël!).

       De plus aujourd’hui, même arrivé au sommet de l’échelle sociale, il est souvent plus porteur pour un juif de se dire à gauche, ne serait-ce que pour rester en prise et en phase avec le reste de la communauté juive, alors que son portefeuille et son coffre-fort suivent les règles du capitalisme pur et dur.

       C’est comme ça aussi qu’ils se retrouvent affublés d’un Obama, nul en tout.

       Selon le commentateur politique Leonard FEIN, du journal juif gratuit que je reçois chaque semaine, http://www.jewishjournal.com, le vote parmi les juifs américains est grosso modo comme suit: 50% votent toujours à gauche (démocrates), 25% toujours à droite (républicains), et 25% peuvent voter n’importe comment, selon les besoins du moment.

    21/06/2010 à 1 h 02 min
  • grepon Répondre

    "Un peu comme si, "visceralement", les Juifs se mefiaient de la Droite, et de son "extreme" : Comme dirait l’autre, ca rappelle des souvenirs. "

    Comme a explique Milliere, le livre de Podhoretz est a recommander sur ce mystere, du moins du cote des juifs americains.

    Pour ce qui en de l’  "extreme" Droite, un des desinformations que la gauche a tres bien reussi a transformer en sense commune qui est neamoins fausse, c’est que le fascism et le nazismes sont des extremes de la droite, alors que les deux mouvences ont eu leur origines tres strictement a gauche.   La gauche d’aujourdhui boit toujours du meme puits empoisone que les mouvences qui ont pousse leurs idees jusqua la solution finale.   L’ingenieurie sociale et le progressivisme chere a la gauche d’aujourdhui ont ete present en plein dans les regimes en question, ainsi que l’euthanasie poussee.    Les francais savent de quoi ca a l’air aujourdhui dans les hopitaux, ou lors d’un Aout trop chaud, ils ont l’aire de ne pas trop se concerner finalement.

    21/06/2010 à 0 h 56 min
  • Frank Répondre

    La solution militaire adoptée par Israël est une impasse. Millière nous promettait la paix une fois "Arafat et sa clique" disparus. C’est pire.

    Vous n’avez pas de solution à proposer car votre démagogie diplomatique n’est pas une solution. Ce conflit est complexe et sera résolu militairement que vous le vouliez ou non.

    20/06/2010 à 21 h 59 min
  • Frank Répondre

    1) Il existe au sein de la communauté juive une foultitude d’opinions diverses sur Israël.

    Mais l’immense majorité d’entre eux est opposée à la destruction d’Israël ce qui est votre vraie opinion.

    Dire, par ailleurs, que J Street est une organisation juive financée par les Islamistes est une contre-vérité qui relève de la mauvaise foi.

    The J Street political action committee has received tens of thousands of dollars in donations from dozens of Arab and Muslim Americans, as well as from several individuals connected to organizations doing Palestinian and Iranian issues advocacy, according to Federal Election Commission filings. Additionally, at least two State Department officials connected to Middle East issues have donated to the PAC, which gives money to candidates for US Congress supported by J Street.
    http://www.jpost.com/Home/Article.aspx?id=151811

    20/06/2010 à 15 h 09 min
  • Anonyme Répondre

    Grepon : " Ils n’ont pas vote Obama autant qu’ils ont vote Democrat, Jaures.   Et OUI, en politique americaine, c’est un fait que les juif votent presque uniformement, et reflexivement A GAUCHE. "

    –  Tres bonne explication de Grepon… comme c’est souvent le cas.
    Ce que l’on ne sait pas bien, par contre c’est le "pourquoi" de cette habitude des Juifs US de voter a Gauche… A mon avis, il y a qqs anciens petits comptes a regler avec l’establishment US, avec les Républicains…. Bon, je connais beaucoup de Juifs francais, intelligents et cultivés, qui votent aussi a Gauche…. Certains sont franc-macs. Un peu comme si, "visceralement", les Juifs se mefiaient de la Droite, et de son "extreme" : Comme dirait l’autre, ca rappelle des souvenirs. Egalement, la Gauche etant plus populaire, s’afficher comme de "Gauche" tend a montrer que l’on n’est pas vraiment elitiste, que l’on ne se croit pas "supérieur"… ca tend a faire oublier le "peuple elu". Le Monde doit beaucoup aux Juifs, anyway…. et c’est bien ce qui emmerde beaucoup de gens moins brillants. Dur d’etre "moyen", n’est-ce-pas?

    Mancney

    20/06/2010 à 15 h 04 min
  • Jaures Répondre

    M Sembour, les statistiques que je donne sont aisément vérifiables et les commentaires, dont le vôtre, ne font que les prendre en compte puisque tout le monde admet qu’une part importante des Juifs américains vote plutôt à gauche.
    Affirmer dés lors que J Street, qui n’est rien d’autre qu’un lobby représentatif de cette mouvance, est une émanation de l’islamisme, est une imposture intellectuelle que Wittgenstein se ferait un plaisir de vilipender.

    Il est exact que l’antisémitisme remonte en France ces 2 dernières années comme le montre le dernier rapport  du CNCDH. On constate par ailleurs que cette montée coïncide avec celle du racisme.
    La question à poser est celle du contexte.
    S’il existe toujours et partout un racisme et un antisémitisme larvé, c’est le contexte historique et social qui lui permet de prospérer.
    En une période de crise, la recherche de bouc-émissaires, souvent flattée par des politiciens cyniques, amène la propagations des idées funestes.

    La réflexion peut se porter aux Palestiniens et à Gaza. Il est exact qu’il y existe une propagande antisémite, mais qu’est-ce qui fait qu’elle y prend corps ? Si on vous dit du mal de votre voisin mais que celui-ci vient vous aider, dialoguer avec vous, prendre des nouvelles de votre famille, vous tiendrez ces paroles pour des calomnies et n’en tiendrez pas compte. Mais si ce même voisin vous méprise, refuse le dialogue et s’ingénie à vous poser les pires problèmes, ce qu’on vous dira de mal sur lui ne sera pas sans influence.

    La question que doit se poser Israël est qu’avons nous fait pour que les Palestiniens nous haïssent et que pouvons nous faire pour que cette haine régresse ?

    Tant que seuls les militaires gèreront les rapports entre Israël et ses ennemis, la paix ne fera pas un pas supplémentaire.

    20/06/2010 à 13 h 00 min
  • Jaures Répondre

    Je ne me sens pas concerné par cet aphorisme de Wittgenstein, philosophe considérable. Et d’autant moins que ce que vous dîtes, cher M Millière, ne fait que corroborer mes propos.
    1) Il existe au sein de la communauté juive une foultitude d’opinions diverses sur Israël.
    2) On peut être Juif et de gauche "bien pensante" (ce qui n’est pas pire que mal-pensante ou rien-pensante, convenez-en) . Pensez-vous qu’un Juif, quel que soit son obédience politique puisse être au mieux indifférent à une éventuelle nouvelle shoah. Ce propos était déplacé et vous le savez bien.

    Dire, par ailleurs, que J Street est une organisation juive financée par les Islamistes est une contre-vérité qui relève de la mauvaise foi.
    Par ailleurs, vous vous trompez quand vous dîtes que les sondages auxquels je fais référence sont commandés par J Street. Renseignez-vous.
    Et quand bien même. Pensez-vous qu’aux USA les sondages sont truqués ? Et pourquoi pas les élections ?
    Acceptez, non d’une pipe, qu’il puisse exister des gens de bonne foi qui ne partagent pas vos idées ! Et même, dans un deuxième temps, ne brûlons pas les étapes, qu’ils puissent avoir raison !

    Enfin, quand vous dîtes que vous connaissez la réalité des difficultés de la vie quotidienne, permettez-moi d’en douter. A quand remontent vos derniers débats avec des salariés ? Avez-vous parlé avec des responsables d’associations de quartiers difficiles ? Vous êtes-vous, ne serait-ce que par curiosité, rendu, une fois simplement, à un centre des restaus du coeur pour voir qui s’y rend et pourquoi ?
    Il existe – le croirez-vous ? – des personnes humaines qui ne sont pas forcément vos étudiants.

    Vous parcourez le monde, M Millière, mais fréquentant toujours les mêmes milieux développant les mêmes idées, vous ne voyagez pas vraiment.

    19/06/2010 à 23 h 23 min
  • grepon Répondre

    "Comme vous le soulignez, Florin, 80% des Juifs américains ont voté Obama. Tous des gauchistes pro-islamistes ?
    "

    Ils n’ont pas vote Obama autant qu’ils ont vote Democrat, Jaures.   Et OUI, en politique americaine, c’est un fait que les juif votent presque uniformement, et reflexivement A GAUCHE.  

    Et bien sur qu’ils ne sont pas des islamistes.  C’est le pourquoi du fait que, en Novembre de cet annee, les sondages actuelle chez eux donnent qu’il voteront moins en bloc pour Democrats, et encore moins pour Obama comme individu en 2012.   Certains d’entre eux s’alarment sur la politique etranger de Hillary et Obama envers Israel, justamment.   

    En 2008, ils votaient Democrat, c.a.d. de gauche, comme d’habitude, sans imaginer le biais anti-juif et anti Israel de l’individu.   Obama et ses colleagues Democrat font carriere essayant de cacher ce qu’il croient vraiement aux Americains, et les attitudes d’Obama concernant Israel sont une des categories de croyances deguellasse qu’il savait important de cacher, pour ne pas aliener les electeurs juif.    Les juifs americains votent tres majoritairement de gauche depuis des decennies, et on peut supposer que beaucoup, mais moins qu’en 2008, voteront encore pour Obama en 2012 (si il se presente!!, tellement certains sont des gauchistes purs et durs:   Les juifs americain, majoritairement, sont d’abord gauchiste et secondairement juif.   Mais Obama s’est demontre, apres son installation dans la Maison Blache, si radicale dans ses attitudes envers Israel qu’il perdra meme des parts de la vote juif qui votent Democrat reflexivement.

    19/06/2010 à 19 h 06 min
  • Frank Répondre

    Comme vous le soulignez, Florin, 80% des Juifs américains ont voté Obama. Tous des gauchistes pro-islamistes ?

    Une bonne partie des juifs américains font partie des élites et les élites américaines sont largement à gauche. La raison pour laquelle ils sont à gauche est que les américains sont endoctrinés par l’idéologie européenne des années 50 à 70 qui prévaut dans leurs universités. Pareil en Israël d’ailleurs.

    La crise du puit de pétrole est un bon exemple. Obama y voit la nécessité de changer le monde pour mettre en oeuvre son idéologie. Ces politiques énergétiques alternatives nécessitent des trillions de dollars d’investissement et sont moins efficaces et plus plus polluantes. De l’autre côté, il suffit d’investir quelques milliards de dollars pour rendre les techniques d’extraction existantes plus sécuritaires.

    19/06/2010 à 17 h 32 min
  • Florin Répondre

    "… une majorité d’entre eux se désintéresse des affaires du monde et d’Israël"  – ceci faisant, ils laissent la voie libre aux antisémites de tout poil et à la propagande anti-israëlienne la plus démente.

    Quand on ne nettoie pas sa baraque, c’est normal de voir les cafards s’installer. Et c’est valable partout.

    ensuite :

    "… La majorité des juifs américains est composée non de gauchistes, mais de gens de gauche qui gagnent bien leur vie …"
    C’est tout à leur honneur, de travailler dur et bien gagner leur vie. C’est leur droit et leur liberté d’être de gauche. Cela n’explique EN RIEN leur soutien presque inconditionnel à Obama – dont le parcours et les prises de position aurait dû les inciter à davantage de méfiance. Cela n’explique pas le silence gêné des médias juifs face aux turpitudes du régime. Perso, lorsque je vais aux US, ce qui m’arrive assez souvent, je ne regarde que Fox News. Ils sont à peu près les seuls à oser encore dire la vérité.
    Pour la presse écrite, il reste Human Events. Tout le reste est aussi peu ragoûtant que le Libé ou l’Immonde.

    Nathaniel : " …le gaullisme est dépassé … " Monsieur, le gaullisme n’est pas une recette de cuisine, ou une parole divine. Le gaullisme est un état d’esprit avant tout, un guide dans l’action (et non pas un frein) : l’action des pouvoirs publics doit servir les intérêts (présents et futurs) du peuple tout entier. C’est aussi simple que cela. Lorsque Margaret Thatcher dit aux technocrates de Bruxelles "I want my money back", elle est gaulliste. Lorsque Ronald Reagan ose nommer le Mal et son empire (qui s’écroulera comme un château de cartes ensuite), il est gaulliste. Le gaullisme n’est pas une dogme, ni une idéologie figée. Le gaullisme c’est la conviction à la place de la compromission, c’est la dignité à la place de la lâcheté, c’est l’honnêteté à la place de la magouille. Qu’un Chirac, un Villepin ou un Sarkozy osent se revendiquer gaullistes, c’est comme si on chaussait un nourrisson avec les godasses de son père : on en rigole une seconde, et on le remet dans sa poussette.

    19/06/2010 à 15 h 31 min
  • Anonyme Répondre

       Millière écrit: " une fois de plus, Israël se trouvait traîné dans la boue. La presse du monde arabe et musulman, au train où vont les choses, va, sur ce sujet, me paraître bientôt plus modérée que la presse française."

    Je confirme qu’effectivement il est possible de lire dans la presse des Emirats des articles plus équilibrés, plus nuancés et beaucoup mieux documentés qu’en France sur beaucoup de questions liées à Israël. Or politiquement, chaque Emirat est en fait une dictature. La presse y semble pourtant de fait moins censurée qu’en France.  

    Il est donc incroyable de voir à quel point en France, l’alchimie des idées entre islam et tout ce qui prévaut dans le reste de la pensée unique française, enfante par manichéisme idiot, un antisémitisme débile qui peut dépasser celui de certains pays musulmans. Il y a là un effet catalyseur pervers assez curieux. Je crains que les juifs français soient loin d’être innocents dans ce processus. Qui sème le vent, récolte la tempête.

       Millière écrit : « La majorité des juifs américains est composée non de gauchistes, mais de gens de gauche qui gagnent bien leur vie et ont une relation très estompée au judaïsme ».

    Oui c’est tout-à-fait ça. Et c’est vrai en Europe aussi. La relation au judaïsme est distendue. C’est d’ailleurs une mauvaise chose pour les juifs car, tout compte fait, c’est là le socle dur de leur rayonnement culturel et intellectuel multimillénaire. Mais ils peuvent opter pour la Nouvelle Alliance, le christianisme, sans perdre leur âme (ex : famille Dassault).

    Chez les juifs américains, il n’y a presque pas de vrais pauvres (sauf parfois intellectuels branchés-clochards pris à leur propre piège), mais une écrasante majorité de gens plutôt aisés. Enfin, du côté des très riches, l’association « milliardaire juif » et « appartenance à la gauche » est plus une règle qu’un mythe, malgré ses exceptions. On peut dire que, dans le monde entier, la grande tradition de la gauche caviar doit énormément à la mouvance juive.

       Millière écrit : « ce dont on peut parler est ce dont on peut parler de manière vérifiable et fondée, ce dont on ne peut parler de manière vérifiable et fondée, il faut le taire. Le scrupule intellectuel se perd ».

    C’est tout le problème par exemple des statistiques régulièrement rapportées par Jaurès-4V.

    19/06/2010 à 14 h 23 min
  • guy milliere Répondre

    Les difficultés de la vie quotidienne, je les vois. Mes étudiants à l’université ont une chance sur quatre de finir au chômage et voient leur avenir en gris. Je donne des conférences et je parcours la France lorsque je suis en France, et je vois la pauvreté qui gagne du terrain, la ghettoïsation de quartiers entiers. Je vois aussi l’antisémitisme qui se propage. Ce qui caricature la réalité, ce sont les médias de ce pays qui n’expliquent pas le désastre économique dans lequel nous sommes, qui occultent une bonne part des informations venant du reste du monde, et qui abordent des sujets de manière superficielle. L’Afrique du Sud est tout au bord de l’effondrement et connaît une situation qui se rapproche de celle du Zimbabwe, mais on parle seulement du football ou presque. Obama est critiqué aux Etats-Unis, même par ceux qui le soutenaient voici peu pour sa gestion désastreuse de quasiment tous les dossiers et, présentement, celui de la marée noire dans le golfe du Mexique, mais on ne le dit pas. Si on montrait au journal télévisé l’endoctrinement immonde subi par les enfants de Gaza, l’opinion française comprendrait ce qu’est le Hamas, mais on ne le fait pas. Pour ce qui concerne les juifs américains, il vaut mieux connaître ce dont on parle avant d’écrire: une majorité d’entre eux se désintéresse des affaires du monde et d’Israël et s’intéresse davantage au mariage gay, je parle par expérience. La majorité des juifs américains est composée non de gauchistes, mais de gens de gauche qui gagnent bien leur vie et ont une relation très estompée au judaïsme. Norman Podhoretz a écrit un livre entier sur le sujet, et ce livre est très documenté. Les sondages censés concerner la population juive, par ailleurs, ont été commandités par J Street, organisation créée pour torpiller l’Aipac et financée très largement par des capitaux venus du monde islamique. Se donner les moyens de savoir ce dont on parle évite de dire n’importe quoi. Parler de ce qu’on ne connaît pas en ayant lu deux pages de journaux et prétendre connaître ce dont on parle est de la cuistrerie.Je l’ai écrit. Je le répète. Il y a, à la fin du Tractatus logico philosophicus de Ludwig Wittgenstein que je cite au début de mes cours pour apprendre à mes étudiants ce qu’est le scrupule intellectuel. Elle dit: ce dont on peut parler est ce dont on peut parler de manière vérifiable et fondée, ce dont on ne peut parler de manière vérifiable et fondée, il faut le taire. Le scrupule intellectuel se perd.

    19/06/2010 à 4 h 08 min
  • Anonyme Répondre

    Les juifs américains sont comme les juifs de France. Ils ne savent pas que ce qui se passe en Israel les concerne directement car si ce pays venait un jour à disparaître, cela signifierait que les juifs n’auraient plus nulle part ou aller en cas de désastre. Sachant que la France s’islamise, ce désastre devient de plus en plus possible.

    La France est entrée de plein pied dans la mondialisation, elle ne peut plus prétendre vivre seule, le gaullisme est dépassé. Le discours de Villepin aurait été pertinent il y a 100 ans, mais plus aujourd hui.

    Beaucoup ne comprennent pas que les musulmans de France et les musulmans de Palestine partagent un sentiment de solidarité commune (il n y a qu à voir les manifs) et que la victoire finale des seconds donnerait des ailes aux premiers, et inversement.

     

    18/06/2010 à 21 h 34 min
  • r Répondre

    """
    actes de piraterie dans les eaux internationales.
    """

     31-12-1995  Revue internationale de la Croix-Rouge no 816, p.635-647 par Louise Doswald-Beck

    Le Manuel de San Remo sur le droit international applicable aux conflits armés sur mer
    18/06/2010 à 17 h 17 min
  • Jaures Répondre

    A tous, il y a autant de Juifs aux Etats-Unis qu’en Israël.
    Comme vous le soulignez, Florin, 80% des Juifs américains ont voté Obama. Tous des gauchistes pro-islamistes ?
    Un récent sondage publié par Capital J montre que plus de la moitié de la population juive américaine soutient la politique d’Obama au Moyen Orient politique qualifiée de pro-islamiste par Millière.

    Caricaturer ainsi la réalité ne convainc que les convaincus. Il n’est guère étonnant dés lors que Millière ne se sente à l’aise que dans les pays où il a le plus de chance de côtoyer ceux qui pensent comme lui à la nuance près.

    Une vision de la vie un peu étriquée dont se sent bien loin un militant confronté chaque jour aux difficultés quotidiennes des gens.

    18/06/2010 à 9 h 17 min
  • Wizzz Répondre

    Encore une fois M. Milliere a raison.
    J’attends toujours avec impatience le moindre de vos articles.
    Le probleme c’est ou sont les autres personnes epris de verite et de justice certainement pas les pseudos journalistes de notre france.
    Vivant a l’etranger, les expats n’ont que tv5 monde pour voir les infos, heureusement pour moi je parle plusieurs langues sinon je serai abreuve toute la journee de leur mensonge plus gros les uns que des autres.
    D’ailleurs mes sources d’informations ne sont plus a la tele depuis belle lurette mais sur internet.
    Merci les4verites et autres sites qui dennonce tout les jours les pseudos verites d’esprits pervertis par leurs haines ou leurs ignorances et peut etre meme des deux.

    VIVE LA VERITE, VIVE LA LIBERTE, VIVE LA JUSTICE… C’est pas gagne

    PS : Mon clavier n’a pas d’accent et desole pour les fautes, j’utilse la langue de Moliere de moins en moins.

    18/06/2010 à 6 h 57 min
  • grepon Répondre

    "….20 000 signatures de jUifs américains…"

    …..qui, eux, ont la citoyenete americaine, et n’habitent pas en Israel, et ne representent qu’une infime fraction des juifs du monde, pour ne pas parler de la totalite des citoyens d’Israel(juifs, musulmans, athees, chretiens, druzes, buddistes, shintos, satanistes et quoi encore car c’est un etat libre, pluriel, ouvert, et riche).   

    Pour faire court, ceci est une question de liberte, oui ou non:   Ce que l’Israel se protege contre, qui existe bel et bien a l’autre cote des murs qu’ils ont construit pour s’en proteger, c’est une forme de tyrannie deshumanisant.    Alors, en quoi vous vous melez Jaures, en tant que humaniste et gauchiste fiere de l’etre.   L’autre cote, ce n’est pas le "progres" ni l’egalite, ni aucune ideale qui ressemble a vos reves pour l’humanite de l’avenir.   C’est la misogynie premordiale institutionalisee, la justice oeuil-pour un oeuil, la superstition, mysticisme, pudibonderie, l’ignorance.   De quoi melez vous bon sang?    Israel est un etat moderne admirablement gauchiste sur l’echelle droite-gauche, etant donne la menace constant autour d’elle, sur tant de plans, et se demarque surtout par son restreint.    Aucun autre etat occidentale et moderne n’encaisserait les attaques constantes que subit Israel avec tant de subtilite et d’auto-restreint.   Aucun.

    18/06/2010 à 5 h 40 min
  • Florin Répondre

    Jaurès : il y a, malheureusement, des Juifs gauchistes à New-York, prêts à pactiser avec ceux qui souhaitent leur trancher la gorge – tout comme en France, on a eu des collabos en ’40. Triste mais vrai.
    Vous ne retenez que ce qui vous arrange. Moi, je me souviens avoir lu l’histoire de ces deux garçons, 12 et 13 ans, égorgés à quelques centaines de mètres de leur maison … Leur tort, c’était d’être Juifs, et de s’être éloignés 200 m de trop de leur maison … Tout cela, en Israël, et non pas dans les Territoires.

    Quant à Obama … attendons novembre prochain. Le champagne va couler à flots ininterrompus, je le sens.

    M. Millière, désolé pour le goût amer que la presse française vous laisse après lecture. Mais une question me vient à l’esprit : que font les nombreuses plumes juives, souvent de bonne qualité et de premier plan, pour dénoncer la propagande haineuse que vous évoquez ???  De toute évidence, pas grand chose.
    Les BHL et compagnie étaient vent debout pour défendre les kosovars musulmans, en revanche on ne les a pas entendus, ni défendre les Croates (qui avaient le tort d’être Chrétiens) ni les Juifs d’Israël (qui ont le tort de ne pas raser les murs au contact des barbus). Par ailleurs, Netanyahu devrait être plus dur avec Obama (même si, malheureusement, 80% des Juifs américains ont voté pour ce dernier).

    18/06/2010 à 0 h 11 min
  • Frank Répondre

    Beaucoup de détracteurs du gouvernement israélien sont eux-même Juifs comme le mouvement J Street, "voué à la Paix et à Israël" aux USA.

    Tsahal est la seule et unique organisation israélienne pour la paix car les soldats israéliens apportent la paix au peuple israélien en détruisant ses ennemis et/ou en les dissuadant de les attaquer. Les gauchistes travaillant soi-disant pour la paix créent des guerres car l’apaisement et la capitulation créent des guerres. En l’occurence dans le cas d’Israël, l’apaisement augmente l’intensité et la durée de la guerre.

    17/06/2010 à 23 h 11 min
  • Jaures Répondre

    Un point d’accord que j’ai avec Millière, cela arrive, c’est la sinistre farce de l’entretien accordé à Laurence Ferrari. Cette "journaliste" boostée au JT par Sarkozy a déjà fait montre de sa complaisance lors de ses diverses interview. Gageons qu’elle eût sans vergognes, en 1940, interviewé Hitler en treillis nazi, histoire de "respecter les coutumes locales".
    Je m’interroge sur ce que serait sa réponse si, pour une interview du président Soudanais, on lui demandait préalablement de pratiquer l’excision.

    Pour le reste, tout a été dit lors d’articles précédents et je maintiens que la presse israélienne elle-même, a fortement critiqué le mode d’intervention de Tsahal et que c’est la presse internationale qui a protesté, la France pas plus que les autres pays.
    La solution militaire adoptée par Israël est une impasse. Millière nous promettait la paix une fois "Arafat et sa clique" disparus. C’est pire.

    Quant à Obama, je ne vois guère d’idolâtrie. Son bilan n’est à l’heure actuelle guère glorieux. Mais son prédécesseur, adulé par Millière, fut-il si performant ? N’a-t-il pas laissé à son successeur 2 conflits mal engagés et une crise mondiale ? Il y a mieux comme héritage. Aurait-il par exemple, mieux géré la sinistre marée noire signée BP ?

    Enfin écrire "Une seconde shoah ne les dérangerait sans doute pas si les exécuteurs étaient parés du drapeau de l’islam et pouvaient compter sur l’appui de la gauche bien-pensante." disqualifie son auteur. Beaucoup de détracteurs du gouvernement israélien sont eux-même Juifs comme le mouvement J Street, "voué à la Paix et à Israël" aux USA. 20 000 signatures de jUifs américains ont été récupérées par ce mouvement pour appuyer les mises en garde de la Maison Blanche à Netanyahu.

    Le manichéisme de Millière ne correspond  pas à la réalité de l’opinion. On peut critiquer la politique de Netanyahu sans être pour cela un islamiste ou un antisémite.

    17/06/2010 à 19 h 36 min
  • sugier vincent Répondre

    NIMES.jeudi 17 juin 2010                 BRAVO,Mr Milliere,je suis abonné aux (4 vérités) depuis des années et je lis tous vos articles chaque fois avec passion,et cela me remonte le moral.Il y a encore des hommes sur cette planète qui ont la tête sur les épaules,mais ils sont peu nombreux,surtout en France.Un grand respect et admiration au peuple d’Israèl,qui depuis le début de sa libération du fanatisme nazi,a dù envers et contre tous afronté encore un autre fanatisme,mais celui là religieux,(l’islam radical térroriste)une poignée de barbus fanatiques financés par des dictatures qui sont sois-disant les déscendant du (prophète) manipulent leurs pauvre peuples contre Israèl,et pendant ce temps là, ils sont tranquile.Ces dinasty (où pseudo démocratie) se foutent pas mal de leur peuple,tout le contraire moins ils en savent mieux ca vaut,la femme,esclave,le mâle,tous les droits tout à la baguette,la religion,commande;tous va trés bien dans le meilleurs des mondes,on attend le grand,l’unique,le formidable Dieu (chacun a le sien),qui à la fin des temps viendra tout arrangé parmi les hommes.Mais pendant ce temps là on massacre on tue,on torture,on kidnappe,on rançonne,on vole, (Dieu pardonne profitons en) ,chaque fois qu’il ya un problème où attentat au niveau de la planète,c’est quoi ??? ou une branche de L’islam ou un des pays communiste.Dans tout cela je me pose beaucoup de questions!! Revenons chez nous en France la majorité de la presse,la radio,la télé,à gauche,pour les palestiniens (sous la coupe de térroristes sanguinaires,qui se servent d’eux pour arriver à leurs fin cet à dire anéantir Israèl) …..Je ne comprend pas leurs positions,je pense que les pétro-dolars y sont pour beaucoup,peuple d’Israèl vous avez raison défendez-vous ne faite pas comme la France qui s’aplati comme une grèpe,un pays c’est une famille,c’est notre maison,c’est un lien qui nous unis, chez nous il y a plus rien,c’est la décadence totale,une poignée de fou furrieux gauchistes stalinien on pris en main l’état,les fonctionnaires,et nos enfants et le peu qui l’ouvre et qui travaille ,enfin ceux qui les nourissent n’ont plus la parole!!! A bientôt,pauvre France.Il faudra Payer la facture un jour!!!!    Sissoux

    17/06/2010 à 14 h 43 min
  • Frank Répondre

    "La France seule" disait Maurras à ceux qui voulaient prendre le parti de l’Allemagne ou de l’Angleterre.

    On a vu le résultat en 1940.

    17/06/2010 à 14 h 30 min
  • Anonyme Répondre

    Guy Milliere : " L’Europe s’islamise, et la France se courbe devant l’islamisation, ce qui lui fait prendre le chemin de la servitude."

    Non, c’est plutot : L’Europe s’arabise, et la France se courbe devant l’arabisation, ce qui lui fait prendre le chemin de la servitude. Et bien sur, elle s’africanise et s’asiatise aussi.
    C’est une nouvelle chute de l’Empire Romain, simplement plus personne ne se bat.

    Mancney

    17/06/2010 à 12 h 45 min
  • Anonyme Répondre

    Bien dit, Mr Millière.

    Aprés s’être dechainés contre Israel pendant 2 semaines, beaucoup de commentateurs commencent à se calmer. Le caractére principalement provocateur de la flotille n’est plus un mystère pour personne et il est maintenant établi que seul le bilan humain est critiquable (rappelons qu’au même moment, un taxi fou faisait 20 morts en Angleterre, ce qui n’a pas reçu le qualificatif de "sanglant" ni de "meurtrier"). C’est déjà une avancée, même s’il reste encore beaucoup d’efforts à faire (qui ne seront probablement pas faits).

    Ces précisions arrivent de toute façon trop tard, étant donné l’état de léthargie dans lequel est plongé le monde à l’occasion de la foire au ballon.

    17/06/2010 à 11 h 12 min
  • Anonyme Répondre

    (il me répond poliment, dont acte, merci cher monsieur). Sur Israël et la Palestine, j’ai plus la position de De Gaulle (sans être gaulliste) ou de Charette (sans être centriste). Apparemment les clivages sont transcourants de pensée… *** Le parti de la France *** On aime quand Dominique de Villepin s’oppose aux montages des américains à l’ONU sur les prétendues armes de destruction massives des Irakiens. On aimait aussi quand De Gaulle mettait l’embargo sur les armes au peuple « sûr de lui et dominateur ». On aime quand Hervé de Charette oblige le parlement à la quasi unanimité pour condamner les actes de piraterie dans les eaux internationales. Mais, mais mais… On peut approuver la présence de troupes françaises au Sud Liban pour garantir un minimum de pacification, on peut trouver d’ailleurs aberrant de le faire sous le drapeau du « machin », il vaudrait mieux le faire sous notre drapeau avec l’effectif d’une division et garantir l’indépendance du Liban. Vous ne me connaissez pas cher Guy Millière, je pense que le cosmopolitisme de l’ONU doit être remplacé par une France forte au Liban. Cela servirait votre cher Israël. Poussez si vous voulez Israël à l’agressivité, on ne sait ce qu’il vous faut de plus, il n’est pas sûr que cela soit la solution, 6 millions de palestiniens ont autant de droit que les Israëliens, même sans antisémitisme chez vos interlocuteurs. Vous ne gérez pas les impasses.Il faut travailler les intérêts réciproques. Le terrorisme est des deux côtés depuis 60 ans. Cordialement Troubadour

    17/06/2010 à 9 h 25 min
  • guy milliere Répondre

    Le parti de la France devrait être celui de la liberté. Nous sommes en une ère planétaire. L’Europe s’islamise, et la France se courbe devant l’islamisation, ce qui lui fait prendre le chemin de la servitude. La France seule est un slogan qui date d’il y a un siècle ou presque: le monde change. En 1940, la France n’était déjà plus seule: elle était envahie par les nazis. Elle a dû choisir: Londres ou Berlin. Pour les autres: Israël pourrait agir de manière plus offensive, effectivement. Beaucoup plus offensive. Cela rendrait service à Israel et aussi au reste du monde, même si les bien pensants devaient hurler

    16/06/2010 à 14 h 04 min
  • Anonyme Répondre

    **** Toujours le même point de vue légitime pour un citoyen Israëlien **** Guy Millière a en partie raison sans doute, mais c’est le point de vue d’un français qui intéresserait le plus grand nombre. « La France seule » disait Maurras à ceux qui voulaient prendre le parti de l’Allemagne ou de l’Angleterre. J’ai la nostalgie de Français qui au lieu de prendre parti tous les jours pour Israël et la Palestine, prendraient le parti de la France avec ses intérêts qui sont pluriels. Je m’attends à un tombereau d’injures. Cordialement Troubadour

    16/06/2010 à 9 h 41 min
  • grepon Répondre

    "Israël est bien trop généreux avec ses ennemis."

    Ca, vous pouvez le redire.

    16/06/2010 à 5 h 13 min
  • IOSA Répondre

    Israêl emplit de générosité ?

    Disons plutôt Israêl muselé par les grandes nations, voilà qui est bien plus ressemblant au pétrodollard…

    IOSA

    16/06/2010 à 0 h 37 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *