Libre circulation des virus

Posté le mars 31, 2020, 10:15
14 mins

Version classique :

L’ascension de la Chine communiste (avec sa Belt and Road Initiative, fausse Nouvelle Route de la Soie et vrai piège à niais) n’a eu lieu que grâce à la naïveté des Occidentaux. Pour y gagner quoi ? Des tonnes de marchandise de pacotille, la disparition de nos usines et de notre indépendance dans des secteurs cruciaux. La quantité aux dépens de la qualité et de la sécurité. Tout cela est à repenser.

Dès les années 80, les élites politiques, américaines et européennes, se concertaient pour « donner sa chance à la Chine maoïste » : assurément, pensait-on, la faire participer à l’économie mondiale ne pourrait qu’amener à terme l’effondrement du régime. C’est dans ce cadre de mondialisation des échanges, légal, que Clinton et Gore en 1996 ont ignominieusement trahi leur pays en vendant des secrets technologiques militaires à la Chine, contre de l’argent électoral, par le biais de la mafia chinoise. Secrets que la Chine a ensuite revendus aux Etats-voyous.

Au final, la Chine est toujours communiste et nous, nous sommes divisés, endettés, ridicules et impuissants à prévenir l’effondrement de nos économies provoqué par ses méfaits.
En septembre 2001, la Chine fut admise à l’OMC (au sein de laquelle elle n’a cessé de violer ses engagements). Ainsi parée d’un masque de respectabilité, elle a pu conclure des accords marchands avec les États-Unis et l’UE et s’infiltrer dans les grandes institutions occidentales, pour mieux s’implanter et espionner.

Après nous avoir grugés dans des échanges grossièrement déséquilibrés, la Chine nous a aussi infectés plusieurs fois de ses virus : SARS 2003, H1N1 2005, coronavirus. Ces virus, dont le dernier a le pouvoir de nous paralyser pour nous ruiner spectaculairement, sont tous issus de la gastronomie ancestrale chinoise. Sont agréées comme mets de choix des bestioles dégoûtantes vendues sur les marchés, prisées des « riches », donc, logiquement, des élites chinoises actuelles !

Wuhan, avec son marché notoire, où Macron a cru judicieux « d’investir » nos deniers publics pour parrainer un laboratoire P4 qui nous coûte un milliard d’euros par an, était déjà fiché comme centre de contagion. Alors, culture millénaire ou pas, cela devient notre affaire : nous n’aurions jamais dû accéder à ce degré d’intégration économique avec un pays resté barbare sur des points-clés.

Mais la cupidité des Occidentaux et leur correction politique rendent leur morale dangereusement flexible.

Multinationales, politiques et financiers, « intellectuels », l’Occident a fermé les yeux sur l’esclavage de centaines de millions de Chinois, sur les tortures dans les « camps de rééducation », sur le monstrueux business de prélèvements d’organes, sur le soutien continu à la Corée du Nord comme à l’Iran des ayatollahs, sur les avancées territoriales, financières, militaires et spatiales, à but certainement pas pacifique, sur les pratiques d’usure avec des pays ciblés, dont l’Italie et l’Iran découvrent soudain les taux exorbitants.

Aussi, non par vengeance mais par réflexe économique et esprit de justice, devons-nous réclamer des dommages et intérêts à la Chine. Nous pourrions légitimement annuler les dettes de chaque pays touché. Restreindre, jusqu’à disparition programmée, les importations des produits essentiels, à commencer par les médicaments. Être vigilants, pour changer.

Après 40 ans d’aveuglement volontaire des « élites », Trump seul a eu l’intelligence et le courage de tenir tête à la Chine. La phase I du traité renégocié avec le communiste Xi à la fin de l’automne 2019 était une prouesse.

Hélas, dans le contexte dramatique actuel, cette renégociation magistrale, mais uniquement commerciale, est dépassée. Espérons que Trump exige de la Chine une compensation à la mesure du désastre qu’elle a infligé. Et que cessent les privilèges dont elle bénéficie indûment.

Les Européens et Trudeau qui, par sottise criminelle, n’ont pas voulu fermer leurs frontières quand il en était encore temps, sont presque aussi responsables, coupables et condamnables que la Chine. Qu’ils aient la décence de supprimer leurs largesses au profit des illégaux, des ONG et des syndicats nuisibles, et à l’UE aux milliers de technocrates inutiles. Et que l’on enterre une bonne fois pour toutes l’absurde Schengen et sa libre circulation des virus.

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

8 réponses à l'article : Libre circulation des virus

  1. OMER DOUILLE

    06/04/2020

    Si le site est désormais réservé au docteur knock, autant l’écrire tout de suite et inviter les commentateurs à aller voir ailleurs. Pourquoi pas.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      09/04/2020

      Mais rien ne vous empêche d’ exprimer votre pensée, cher Monsieur … enfin si vous en avez une ! ou bien taisez vous à jamais ( comme disait le curé de ma campagne en avertissant ses fidèles d’ un ban de mariage ) ce qui est ,me semble t il, le plus sage conseil que je puisse vous donner au regard de la qualité de vos interventions aussi bien dans le fond que dans la forme et … bon confinement cher Monsieur

      p.s. oui effectivement je pense que  » Les 4vérités  » auraient tout intérêt à quitter leur créneau populiste-complotiste et pro-américain : sa clientèle va s’ épuiser !

      Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    04/04/2020

     » version classique  » ?

    parce qu’ il existe aussi une  » version romantique  » ?

    Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    03/04/2020

    vous ne pourriez pas la faire taire cette ….. ?

    Répondre
    • OMER DOUILE

      06/04/2020

      Et faire cesser de nous les briser à ce .. ? qui ne sera satisfait que lorsqu’il aura totalement torpillé le site 4V , objet de son aversion.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        12/04/2020

        que voulez vous, cher ami, c’ est ma nature que de haïr la bêtise surtout quand elle est  » satisfaite  » *** d’ elle même !

        *** le sourire colgate, niais et satisfait, de Donald Trump est pour moi une image qui m’ émerveille au plus profond de mon être, même Lecanuet n’ était pas arrivé à cette perfection hollywoodienne

        Répondre
        • vozuti

          12/04/2020

          pour le sourire colgate,la référence absolue reste obama.

          Répondre
          • quinctius cincinnatus

            13/04/2020

            pas du tout le sourire [ d’ Obama ] était  » chaleureux ( comme celui de … Nelson Mandela )  » ; voyez vous,les chiens ont sur nous un grand avantage : ils n’ ont pas de préjugés et  » lisent objectivement les visages  » ( je le sais j’ ai eu de nombreux chiens )

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)