Libye : une intervention inepte

Posté le avril 01, 2011, 12:00
8 mins

Lorsqu’on décide d’une intervention militaire, le minimum requis est de définir l’objectif qu’on entend atteindre, d’expliquer clairement pourquoi on poursuit cet objectif, et de se doter d une coalition et d’une stratégie précisément définies.

Ces éléments étaient réunis lorsqu’a été mené à bien le changement de régime en Irak, n’en déplaise au fan club français de Saddam Hussein. Ils ne le sont pas du tout dans l’aventure militaire en laquelle Nicolas Sarkozy, guidé par Bernard-Henri Lévy, son nouveau conseil­ler stratégique, a entraîné une partie du monde.

L’objectif ? Protéger les civils, a-t-on dit. C’est une explication très courte, et qui repose sur une lecture étrangement myope de la situation. La Libye est, depuis six semaines, en situation de guerre civile, et il y a des civils à Benghazi, comme il y en a à Tripoli.
Certains soutiennent les « rebelles », d’autres soutiennent Kadhafi. Dans un pays profondément imprégné de tribalisme, les choix se font sur des bases tribales. C’est un fait.

Certains civils sont-ils, comme dans la Ferme des animaux d’Orwell, plus égaux que d’autres ? Et si on veut utiliser ce type d’argument et se situer sur des bases strictement humanitaires, ne peut-on dire qu’il y a des civils menacés ailleurs, souvent bien davantage que les Libyens ? Pourquoi ne pas intervenir en Syrie, au Yémen, à Bahreïn, au Zimbabwe, pour citer quelques exemples.

S’il s’agit de renverser le régime de Kadhafi, cela devrait être dit plus explicitement
. Les dirigeants français semblent vouloir ce renversement, le Premier ministre britannique aussi, mais ils sont les seuls à s’exprimer en ce sens. Et si l’objectif avait été ainsi défini, la France et le Royaume-Uni se seraient trouvés rapidement très isolés.

L’objectif étant défini de manière très hypocrite et ambiguë, il en résulte des explications erratiques, qui diffèrent d’un jour à l’autre et d’un interlocuteur à l’autre. Aucune des explications fournies ne dit pourquoi c’est Kadhafi qu’il faut renverser en priorité. Violation des droits de l’homme ? Quel régime du monde arabe respecte les droits de l’homme ? Qui parlera du général Bashir au Soudan, accusé de crime contre l’humanité ? Et si on parle du monde musulman plus largement, on ne pourra faire autrement que citer l’Iran où les droits de l’homme sont violés quotidiennement. La complicité avec le terrorisme ? Kadhafi y a renoncé depuis neuf ans et coopéré depuis avec les services occidentaux dans la lutte anti-terroriste : ce qui n’est pas du tout le cas du pays que préside le général Bashir, ou de celui que préside Mahmoud Ahmadinejad…

Cela nous conduit à la coalition. Et à quelle étrange coalition ! Aux côtés de la France et du Royaume-Uni, on trouve précisément la Ligue arabe qui, sitôt les opérations lancées, s’en est désolidarisée. On trouve aussi les États-Unis d’Obama, qui sont rentrés dans le conflit à reculons, qui entendent s’en retirer au plus vite, et qui ne veulent surtout pas y jouer un rôle de premier plan. Il se dit à Washington que c’est Hillary Clinton, Susan Rice et Samantha Power qui ont arraché l’accord de Barack Obama, qui avait une préférence pour le maintien de Kadhafi et fait répéter partout qu’il ne veut pas du départ du dirigeant libyen.

Le commandement est censé passer à l’Otan au sein de laquelle ni l’Allemagne ni la Tur­quie, unies pour la circonstance, ne veulent du départ de Kadha­fi. On doit noter, de surcroît, que la coalition a le soutien des Frères musulmans et d’al Qaïda. Merveilleux, non ?

Faut-il parler maintenant de la stratégie ? Des bombardements. Pas de troupes au sol. L’espoir de défections dans l’entourage de Kadhafi. Le souhait que les « rebelles » prennent le pouvoir. Cela impliquerait de leur livrer massivement des armes et de les organiser, bien sûr. Comment ? Mystère.

Cela impliquerait aussi que des dirigeants « rebelles » émergent. Ceux dont on parle sont d’anciens ministres de Kadhafi qui ont fait récemment défection ou des recruteurs de djihadistes partis en Afghanistan pour combattre des soldats de la France, du Royaume-Uni, des États-Unis, de l’Otan ! La boucle est bouclée.

Risque-t-on de porter au pouvoir des gens que la France, le Royaume-Uni, les États-Unis, l’Otan, combattent ailleurs dans le monde musulman ? La réponse est : oui, hélas.

35 réponses à l'article : Libye : une intervention inepte

  1. francois

    11/04/2011

    jaures,

    votre exemple de l’immeuble merite quelques precisions:ds cet immeuble aujourd’hui libre ds lequel vont et viennent differents habitants.ces derniers sont sollicités pour envisager l’avenir de cet immeuble et de cette residence et à la grande surprise des donneurs de leçons ,ces gens votent parce qu’ils se sentent concernés et qu’ils percoivent qu’ils ont un avenir libre.c’est ce que vous appelez un vote communautaire avec un mepris qui semble indiquer que vous pensez que ces gens ne méritent ni democratie ni liberté.le  racisme.parfois est provoquant d’autre fois il est insidieux….

    peut etre que ces gens sont tres motivés parce qu’avant cet immeuble etait le theatre d’u concierge despotique qui avait institué la terreur au quotidien.ainsi des qu’un habitant de cet immeuble etait suspecté de ne pas vénérer le concierge,il etait pendu haut et court à l’arbre au milieu de la residence aux yeux des parents et enfants.tout cela pour faire l’exemple et inciter tous les habitants à obeir.on a meme trouvé des habitants d’autres copropriétés decadentes pour soutenir ce concierge sanguinaire au nom de la stabilité de la rue…..le nombre de gens pendus avant refection depasse et de loin le nombre de tués lors de la refection de l’immeuble mais cela se faisait en silence avec l’accord des autres copropriétés….

    vous pretendez que les français avaient raison .ils devraient etre considérés comme des heros en irak non???vous devriez vous y rendre ,cher jaures,en clamant haut et fort votre point de vue .la popularité francaise en irak est impressionnante au point que le buisness y est impossible pour nous….

    Répondre
  2. grepon

    07/04/2011

    Plus sérieusement, Grepon, la France avaient averti les Américains que leur intervention était inopportune pour 3 raisons: la menace de Saddam n’était pas imminente, l’occupation au sol serait longue et sanglante, l’image de l’Amérique serait catastrophique dans le monde.

    Bien sur Jaures, la France ne pouvait pas se plaindre faisant reference a leur veritables soucis: de perdre un client fiable de longue date qui leur devait plus de 100milliards.     Vos enarques a la con travailent toujours dans l’erreur, et previsiblement, suivant leur perception faussee de l’interet nationale francaise.  

    Les neocons americains ont tous compris, et ont exprime ouvertement, que l’Irak faisait parti d’une "Long War", sur des decennies, necessaire a rectifier l’arrieration du monde arabe et secondairement, islamique.    Les britannique ont passee deux siecles en Inde, c’est dire combien de temps ca peut prendre.    Les americains occupent l’Allemagne et le Japon toujours aujourdhui, avec des resultats spectaculaire, mais bien sur que a l’epoch ou reigne l’avancement technologique ou meme les pauvres dispose de conforts et gouts inconnu de rois d’autrefois, un pays peut avancer de la pauvrete a la richesse(relative) tres rapidement, surtout quant ils sont aguiller vers formes de gouvernement representative, respectants droits de propriete, enforcant contrats privees, et "rule of law" (au lieu de reigne des hommes).     La premiere chose a enlever des irakiens a ete le reigne des hommes, c.a.d. Saddam, ses fils psychotiques, et les Baaths.    Etablissant "rule of law" prendra du temps, devant l’opposition des forces tribales, ethnique, ou religieuse, ou internationale(iran, al quaeda, grosses boites francaises, et j’en passe et des meillieurs).

    Répondre
  3. François

    06/04/2011

       @ francois
       Demander de l’honnêteté à Jaures? Vous perdez votre temps! Vous auriez plus de chances en demandant à l’eau de ne pas mouiller…

    Répondre
  4. Jaures

    06/04/2011

    Grepon, voici une allégorie plus judicieuse.

    Une famille fait régner la terreur dans son immeuble. Le maire affirme que cette famille trafique la drogue et que l’on doit la déloger. Après plusieurs perquisitions, Aucune drogue n’est trouvée mais le maire persiste et avec le soutien de certains maires d’autres villes, malgré le désavoeu des populations, décide d’envoyer la police.

    Cette intervention est si brutale que l’immeuble s’écroule, ensevelissant la famille incriminée mais également ses voisins. Le choc est si violent que les immeubles environnant sont également touchés. Des membres de la famille incriminée arrivent d’ailleurs et font régner la terreur amenant un exode de 10% de la population vers d’autres villes. Malgré la présence de la police, tout le quartier est à feu et à sang pendant des années. Le maire essaye bien d’organiser des élections pour restaurer une vie de quartier mais les élus ont des idées tellement différentes qu’ils n’arrivent même pas à parler entre eux et préfèrent détourner les subventions en leur faveur que de s’occuper de la reconstruction des immeubles.

    Le maire doit d’ailleurs bientôt céder la place conspué par sa population. Les autres maires qui l’ont soutenu sont également désavoués.Aujourd’hui, nul ne sait comment ce quartier va évoluer. Certains maires peu fréquentables d’autres villes veulent l’annexer. Certains immeubles souhaiteraient créer leur propre municipalité. Les différentes associations de locataires sont en guerre perpétuelle et, alors que la police se retire peu à peu, la violence n’a toujours pas cessé.

    Plus sérieusement, Grepon, la France avaient averti les Américains que leur intervention était inopportune pour 3 raisons: la menace de Saddam n’était pas imminente, l’occupation au sol serait longue et sanglante, l’image de l’Amérique serait catastrophique dans le monde.

    " The French were right" titrait le National Journal dés novembre 2003 quand Millière criait encore victoire.

    Répondre
  5. francois

    06/04/2011

    jaures,

    les amd n’etaient pas le seul motif pour une intervention militaire.votre comparaison avec la police est caricaturale chose que vs reprochez tout le temps à vos contradicteurs….

    si bush a menti,cela veut dire qu’on savait qu’il n’y avait pas d’AMD:en conséquence,les inspections (1 million de dollards /jour)des pays ooposés à la guerre sont l’oeuvre de menteurs !!!!

    ne deformez pas mes propos,jaures,j’ai bien dit que la guerre avait couté cher mais le sujet n’est pas la car le proces que vous faites à bush est simplement malhonnete puisque vs souteniez TOUS les inspections …..merci de reconnaitre votre gros mensonge et de nous parler du soutien de saddam au terrorites palestiniens….

    Répondre
  6. grepon

    06/04/2011

    Imaginez 10 policiers mettant votre appartement à sac pour y trouver de la drogue. N’en trouvant pas, on vous embarque quand même en vous disant que ce n’est pas parce qu’on n’en a pas trouvé qu’il n’y en avait pas.

    Imaginez un pays qui a tue des milliers de ces propres sujets avec ADM, et des milliers de soldats de ses ennemis avec des ADM, qui a produit  quantites massives d’ADM par le passe, qui avait un programme de developpement d’armes atomique par le passe, le tout soigneusement, mais tres soigneusement DOCUMENTE PAR LA POLICE avant le commencement d’une longue periode, periode indefinie effectivement de "parole" (mot anglais qui veut dire mise en liberte avec surveillance et restrictions restreinte de libertes).    Alors, ce pays, avec son casier judiciaires en plusieurs volumes, commence a ne plus vouloir subir sa surveillance ni ses restrictions.    Comme resultat, quelque centaines de milliers de policiers sont descendu sur ce pays pour abattre son gouvernment.    Seule le "bloc francais" un dealer multi-cartes combinee de preteur abusive n’est pas d’accord, mais tout le reste du monde est convaincu qui’il faut faire fin au conneries, et ils y vont, sans la France.   Mais comme disait un certain generale, allez a la guerre sans la France c’est comme allez a la chasse sans accordeon.

    Voila un metaphor plus apte que le votre, de ce qui est arrive a la dictature sanguinaire de Saddam Hussein et ses deux fils.

    Répondre
  7. Jaures

    05/04/2011

    Désolé, François, je vous ai malencontreusement confondu avec Francois.
    Essayez de trouver des pseudos plus originaux.
    Au moins avec le mien, je ne risque pas d’être confondu avec un autre.

    Francois, je pense que vous prenez le problème par le mauvais bout. 1 million par jour pour les inspections dîtes-vous ? Peut-être. Combien a coûté la guerre en vies humaines.

    Quant aux AMD, les preuves de leur présence ont été falsifiées et je trouve stupéfiant l’argument disant "ce n’est pas parce qu’on en a pas trouvé qu’il n’y en avait pas".
    Imaginez 10 policiers mettant votre appartement à sac pour y trouver de la drogue. N’en trouvant pas, on vous embarque quand même en vous disant que ce n’est pas parce qu’on n’en a pas trouvé qu’il n’y en avait pas.

    Avec de telles tournures d’esprit on peut tout se permettre. Même le pire.

    Répondre
  8. François

    04/04/2011

      Jaures, orthographiez correctement le pseudo à qui vous répondez, je vous prie. Vous répondiez manifestement à francois en l’orthographiant François, autre intervenant…

    Répondre
  9. LE KET

    04/04/2011

    Bon article de G.Millière qui vient confirmer celui du 28 mars : "Après la Lybie, le Yémen ?…"

    Répondre
  10. francois

    04/04/2011

    jaures,

    merci pour votre explication brillante sur les inspections de l’onu en irak…..je savais que vs aviez des arguments profonds !!!!!

    nous pouvons tous constater l’ineptie de vos arguments .les phrases que vs donnez pourraient etre utilisées au mot pres pour l’intervention pitoyable en libye.

    ET MERCI ENCORE POUR LES INSPECTIONS

    Répondre
  11. grepon

    04/04/2011

    Et si les Américains étaient intervenus à la suite d’un soulèvement populaire pour le mettre à bas, à la demande de leaders de l’insurrection, je ne m’y serai pas opposé, bien au contraire…..Malheureusement, ce n’était pas le cas (de l’Irak) et l’équipe Bush a dû construire de toute pièce des arguments pour envahir cet état.

    Aha!    Si une dictature suffisamment sanguinaire est aussi suffisamment efficace pour reprimer tout opposition avant quelle ne devienne carrement un "soulevement "a lieu, c’est immoral et impensables de la deposer?    Il n y a que les dictactures incompetentes au point laisser apparaitre une rebellion qui sont a renverser.  

    Pour ce qui en est de "inventer de toutes pieces" il n y avait rien a inventer.    Parmi les maintes arguments pour reverser Saddam, il y avait aussi l’argument des ADM, que Saddam lui meme pensait avoir, et non seulement toute les services d’intelligence sur la planete.  

    L’insatisfaction de l’ONU, organisation incomptetente si il en est, mais qui fait refererence chez lezinternationalistes, sur la question des ADM de Saddam, devient par magie pas pertinent au moment que, dans l’apres coup de dix-huite mois de palavres puis une invasion, les ADM redoutees ne sont pas retrouvee.    Mais comment ca???!  C’est impossible a faire disparaitre quelque chose que avec dix hut mois de preparations.  C’est pour ca qu’il ne fallait pas renverser Saddam.   C’etait un magiciens, avec son truc a faire disparaitre des trucs que avec dix mois de delais.

    Merci pour vos explications Jaures.

    Répondre
  12. sas

    03/04/2011

    Aux idiots inutiles de ce site…et il y en a…

    Pourquoi l occident  et les yankee ‘s  les chefetons droits communs…..aident assistent et installent systématiquement toujours des extremistes…..voir pro ou muslim ????actifs… desorganisent et promitionent le chao partout où ils vendent de la liberté et de la défense des populations civiles ????????

    APRES L IRAK ? Où les laicards de saddam ont été sexterminés…en Côte d IVOIR on recommence avec OUATTARA….ils se la rejout à l identique

     

    sas

     

    Répondre
  13. delestapis

    03/04/2011

    il faut reconnaitre que nos dirigeants nos médias et nos intelectuels ont fait preuve d’une immense naiveté en nous engageant dans une aventure sans envisager les consequences et sans connaitre les "sympathiques" revolutionnaires auxquels se meleront ai quaida et les frères musulmans……

    Répondre
  14. alf007

    03/04/2011

    Excellente analyse, les régimes de Tunisie, Egypte, et Libye, ne faisaient  pas l’unanimités loin de la. L’Occident a pu bénéficier  de  sa tranquillité apr  ces avantages.

    Aujourd’hui Sarko, et autres auto-proclamés, partent a la guerre, genre Winnie l’Ourson a la conquète du Maghreb, nos dirigeants sont vraiment des pitres, pendant ce temps en France on ne se déplace plus dans certaines contrés.

    Super

    Répondre
  15. Jaures

    03/04/2011

    Cher François, encore une fois, ne caricaturez pas mes idées. Vous pouvez, et vous respecte pour cela, ne pas partager mes opinions, mais il est inutile de réfuter des propos que je ne tiens pas.

    Je n’ai jamais dit que Saddam était le chef d’un état comparable à la Suisse. Il s’agissait d’un tyran monstrueux que je ne regrette pas un instant. Et si les Américains étaient intervenus à la suite d’un soulèvement populaire pour le mettre à bas, à la demande de leaders de l’insurrection, je ne m’y serai pas opposé, bien au contraire.

    Malheureusement, ce n’était pas le cas et l’équipe Bush a dû construire de toute pièce des arguments pour envahir cet état. Il est clair que s’ils avaient su ce qu’il en serait sur le terrain, je ne crois pas qu’ils auraient agi ainsi. L’action militaire résultait également d’une grande méconnaissance de la réalité du pays.
    Vous pouvez railler Greenspan, mais il faut rappeler que ce "personnage" a été nommé par Reagan, confirmé par Bush père, Clinton et Bush fils. Il est un peu tard pour le juger incompétent et mégalomane.

    Pour en revenir à la Libye, je ne pense pas une seconde qu’il s’agit d’une intervention propre qui ne pose aucun problème et soutient des futurs archanges de la liberté. Contrairement à Millière qui, quelques jours après l’invasion de l’Irak annonçait l’instauration imminente de la liberté et de la démocratie, je ne suis pas un optimiste béat. Je dis simplement qu’il relevait de l’urgence d’empêcher un massacre et qu’il faut au moins donner la chance à un soulèvement populaire qui peut seul, même si rien n’ait acquis d’avance, apporter une évolution démocratique.

    Et pour en revenir à Millière et à ceux qui prétendent que les musulmans ne seraient ni mûrs, ni apte à la démocratie, je rappellerai ces propos visionnaires:
     "Une immense soif de liberté et de démocratie se dissémine peu à peu dans une part croissante du monde musulman. La bataille pour le cœur de l’islam et pour l’émergence de démocraties libérales dans le monde musulman ne cesse de gagner du terrain" (Guy Millière le 17/07/2005).

    Grepon le rapport du Sénat américain de septembre 2006 montre qu’aucun lien n’existait  entre al qaïda et Saddam. Je peux vous en fournir quelques extraits si vous le souhaitez.

    Répondre
  16. francois

    02/04/2011

    jaures,

    vous avez toujours la meme façon de proceder qui frise la malhonnetete.à vous lire(mais je sais d’avance que vs allez dire que vs ne l’avez jamais dit….. cela fait 250fois que vs ns jouez ce cinema)l’intervention en irak ;c’est illegal,c’est l’horreur avec des cowboys,que des bavures,des attentats,le chaos c’est qd meme dommage que la centrale nucleaire n’ait pas pété en irak !!!de l’autre coté ,il y a la libye avec une intervention propre,légale,gentille et sans bavure.avec vous c’est vraiment le monde de oui oui.vs prenez vos desirs pour des realités.en libye aussi il y a des gens qui soutiennent le dictateur ,l’interventon y fait des morts aussi .la guerre n’est jamais belle meme qd on veut la faire sur la pointe des pieds comme actuellement.je vs avais dit il y a qq jours ,jaures, d’etre prudent sur vos affirmations concernant l’avenir de la libye or nous y sommes deja.les gens que ns aidons du bout des doigts sont en train de perdre et la guerre civile s’installe.je vs avais dit que le colonel n’etait pasun imbecile et qu’il ne reculerait devant rien.guy milliere a une fois de plus raison ;qd on fait une intervention de guerre ,il faut mieux l’avoir préparée un peu avant …..

    en ce qui concerne vos affirmations sur l’irak je vous rappelle 2 choses que vs oubliez volontairement juste pour continuer votrepropagande anti-bush :

    1 saddam disait LUI MEME qu’il donnait 20000 dollars à la famille de chaque kamikaze qui se ferait sauter en israel.effectivement nous sommes bien loin d’un soutien au terrorisme je suppose…..

    2 les AMD ne pas en trouver ne signifie pas qu’il n’y en avait pas.saddam etait membre du parti baas qui est un parti SOCIALISTE arabe.il a eu largement le temps,grace à ses alliés français et allemands,de transferer les AMD chez un autre  baasiste non?

    d’autre part ,comme vous semblez l’affirmer,tout le monde savait qu’il n’y avait pas d’AMD en irak puisque l’irak etait une paisible region du moyen-orient un peu comparable à la suisse en europe par exemple…donc pretendre qu’il y avait des AMD en irak relevait de la bouffonerie c’est bien ça non?

    ds ce cas,cher jaures qui sait tout,pourriez-vous m’expliquer pourquoi l’onu et surtout la france se faisaient les leaders d’une longue période d’INSPECTIONS en terre d’irak .inspections qui coutaient 1 million dollar par jour et qui n’avaient que pour but de trouver des AMD!!!!! merci de nous donner des precisions,monsieur je sais tout,à ce sujet car cela voudrait dire que tout le monde a menti ce qui pour des pays aussi pures que la france et l’allemagne me semble surprenant…..svp expliquez moi ces inspections puisque bush est hors de cause au moins pour ce volet de l’affaire !!!!

    greenspan,ancien president de la reserve fédérale.je ne savais pas que vous preniez pour argent comptant les paroles du responsable n1 du capitalisme sauvage façon us !!!! c’est une grande surprise de la part de qqun que se cache derriere un pseudo comme jaures!

    ce personnage qui est co-responsable avec les democrates de la catastrophe des subprimes(puisqu’il a utilisé une politique de taux tres controversée pendant une trop longue periode ce qui a favorisé d’apres la grande majorité des economistes la crise de 2007) ce personnage donc ne fait que des declarations qui le rediculisent depuis sa retraite.il s’agit veritablement qq un qui ne peut plus se passer des medias.pour dire vrai,je ne savais pas qu’il avait déclaré cela mais ce n’est pas tres etonnant compte tenu du nombre de declarations minables effectuees par lui depuis sa retraite.je ne pensais qd meme pas qu’l etait tombé si bas….je m’explique:jaures,vous pouvez critiquer la libération de l’irak et cracher sur sa democratie mais il est ridicule de pretendre que cette intervention est due au petrole.cette intervention a couté tres tres cher au contribuables américains c’est un fait admis.il etait bcp plus simple d’acheter le petrole avec ristourne à saddam qui aurait accepté avec grand plaisir ce type de trafic.il en avait une grande experience avec le programme détourné à crever" petrole contre nourriture".des pays comme la france et lallemagne ont profité à fond de ces magouilles entre gens respectables…merci d’avance de nous eclairer de vos croyances ….

    Répondre
  17. Paul-Pascal

    02/04/2011

    Comme toujours, les articles de Guy Millière sont pertinents.

    Répondre
  18. grepon

    02/04/2011

    Cher Grepon, 2 arguments ont justifié l’invasion de l’Irak.    Pour ce qui concerne les ADM, rien n’a été trouvé. D.Rumsfeld lui même a concédé que les renseignements "étaient sans doute mauvais". Beaucoup pensent, qu’en fait, il s’est agi d’une large manipulation de l’opinion. C’est ce qui est le plus probable.

    "Beaucoup" pensent que Elvis est toujours vivant, qu’on s’est pas atteri sur la lune, que les pyramides on ete bati par aliens, et j’en passe et des meillieurs.   L’opinion de ces "beaucoup" ne rend pas "plus probable" les points de vue qu’ils auraient en commun.

    Le second argument était l’aide de Saddam au terrorisme. Or, même le Sénat américain a reconnu que cet argument était faux.

    Ce qui est faux.

    Pour connaître les vraies raisons de l’invasion, il suffit de lire les mémoires d’A.Greenspan:    "Cela m’attriste qu’il soit politiquement incorrect de reconnaître ce que chacun sait : la guerre en Irak est largement une question de pétrole" écrit Alan Greenspan dans ses mémoires, The Age of Turbulences : Adventures in a new world (L’Age des turbulences : Aventures dans un nouveau monde).

    Alan Greenspan l-ex Chairman de la banque centrale des Etats-Unis?    L’economiste?     Vraiement?   Tenez, mon avis sur cette question precise est egale au sien!

    Reculons donc un peu pour comprendre quel role le petroleum a pu joue:

    avant la guerre pour deposer Saddam,

    avant le programme "Food for Oil" de l’ONU (tiens un programme du corrompu l’ONU avec "oil" dans le titre!),

    avant le mise a feu des puits a Koweit par Saddam,

    avant "Desert Storm"

    avant l’invasion du Koweit (pays riche en petroleum) par Saddam Hussein

    avant les guerres de conquete entre Iran et Iraq, deux pays petroliere,

    avant meme la croissance massive economique et de population en Iraq

    Nous sommes dans un desert, dans un pays pauvrissime, tres peu popule.

    LE PETROLE A ETE DEPUIS CE TEMPS REVOLU, ET RESTE, LE MOTEUR PRINCIPALE DE TOUS CE QUI BOUGE AUJOURDHUI DANS CE PAYS.   SADDAM ET SES ACHATS MILITAIRES ET SES GUERRES, ONT ETE PAYE PAR LE PETROLE.   SANS PETROLE, AUCUN SADDAM!    Alors quand vous dites que c’etait une guerre pour le petrole, ben, sans le petrole il n y aurait pas eu un objet a parler de cette region du monde, qui serait presque desert, un sujet de documentaires culturelle ou naturelle et c’est tout.   Maintenant, a partir de la, la question est de savoir ce qui est change depuis l’occupation, quand au revenus tire du petrol d’Iraq.   Eh bien les revenus vont au gouvernment et au peuple d’Irak, sans passer par une dictature sanguinaire notoire pour ses genocides, geurres, torture(verdique), meurtres, ses fils cingles, son financement de terrorisme, son acceuil et entrainement de terroristes, …et bien sur ses programmes de developpement et fabrication a grande echelle de…ADM.   A moins l’ONU n’est plus une reference pour vous Jaures.

    Répondre
  19. Pierre

    02/04/2011

    Un tres bon article de Guy Milliere, qui montre bien que Sarkosy et l’UMPS (UMP et PS) vont jusqu’a s’allier avec les freres musulmans et al quaeda qui souhaitent la disparition de notre civilisation Judeo-Chretienne…

    Silence on coule!

    Répondre
  20. R. Ed.

    02/04/2011

    Le mot " musulman " sans la majuscule, il n’en faut pas et l’y voir me hérisse le poil…

    Autre mot pour les désigner,  mahométan, sarrasin …

     

    PS: à chrétien, catholique, protestant etc, il n’en faut pas non plus.

    Répondre
  21. UN chouka

    02/04/2011

    Salut les gens.

    Ah, oui,le seul gouvèrnement légitime ,c’est bien le mien !

    Bon, je sais que tout le monde vat dire que ce n’est pas vrais,mais ça ne fait rien:

    Chacun pour sa pomme !

    Bye.

    Répondre
  22. Jaures

    02/04/2011

    Cher Grepon, 2 arguments ont justifié l’invasion de l’Irak.

    Pour ce qui concerne les ADM, rien n’a été trouvé. D.Rumsfeld lui même a concédé que les renseignements "étaient sans doute mauvais". Beaucoup pensent, qu’en fait, il s’est agi d’une large manipulation de l’opinion. C’est ce qui est le plus probable.

    Le second argument était l’aide de Saddam au terrorisme. Or, même le Sénat américain a reconnu que cet argument était faux.

    Pour connaître les vraies raisons de l’invasion, il suffit de lire les mémoires d’A.Greenspan:
    "Cela m’attriste qu’il soit politiquement incorrect de reconnaître ce que chacun sait : la guerre en Irak est largement une question de pétrole" écrit Alan Greenspan dans ses mémoires, The Age of Turbulences : Adventures in a new world (L’Age des turbulences : Aventures dans un nouveau monde).

    Répondre
  23. François

    02/04/2011

      Le fait de ne pas pouvoir intervenir partout ne veut pas dire qu’il ne faut intervenir nulle part. De même pour les criminels, on ne peut les attraper tous, ce qui ne veut pas dire qu’il faut tous les laisser courir. A moins de tomber dans un égalitarisme idiot ( pléonasme).

      Cela dit, l’intervention en Libye est tout de même sujette à caution. Les médias nous ont comme d’habitude présenté une vus manichéenne de la situation avec d’un côté les gentils révolutionnaires parés de toutes les vertus et de l’autre le méchant dictateur oppresseur de son bon peuple…

      Il semble en fait que s’il y a des Libyens qui veulent se débarrasser de Kadhafi, il y en a aussi qui le soutiennent. Sommes nous à ce point aptes à sonder les reins et les coeurs pour assigner aux uns le rôle de "gentils" et aux autres celui de "méchants"? Le fait d’être le plus faible n’est pas une justification ni une preuve de bon droit. C’est encore moins un certificat de bonne conduite pour l’avenir.

      Le seul moment où il aurait été judicieux et légitime d’intervenir était il y a quelques années quand Kadhafi s’en prenait à l’occident par ses attentats. C’était alors de la légitime défense. Aujourd’hui, c’est une ingérence dans les affaires intérieures d’un pays. ( Même si je ne pleurerai pas sur Kadhafi s’il venait à disparaître)…

      De même pour l’Irak, autant la première intervention était justifiée par l’invasion du Koweit, autant la deuxième ne l’était pas. Les "preuves" de programmes d’armes de destruvtion massive étaient vraiment trop tirées par les cheveux.

      Un vieux proverbe dit: " Entre le bois et l’écorce il ne faut pas mettre le doigt". Nous devrions nous en souvenir

     

     

     

    Répondre
  24. IOSA

    02/04/2011

    Défoncer la gueule aux "arabes"….c’est l’unique raison qui vient tout de suite après celle du pétrole.

    Voilà qui explique l’acharnement du clan Sarko contre Kadaf, car imaginez vous qu’il a préféré dormir sous sa tente en lieu et place du fastueux palace offert par notre guignol.

    Il semblerait donc qu’une pointe d’honneur serait encore existante dans l’âme du pantin et que son intention serait de laver son amour propre dans le sang….. 

    Mais que nenni, derrière la "noble intention" de sauver les civils lybiens,dont la plupart sont armés jusqu’aux dents d’ustensils tranchants et détonants, vient paraître une sombre affaire de financement occulte et dont en cette période de préparation de reélection (2012), mettrait en évidence la Haute Trahison dont se serait rendu coupable le clan Sarkosy envers la France et les Français.

    L’ineptie de la résolution onusienne est à l’image de ce qu’est notre président (actuel et futur déchu)…. c’est à dire identique en tout point à celle qu’aurait eu un chef de tribu affricaine perdue au fin fond de la forêt et qui n’aurait jamais vu un avion ou un homme blanc.

    IOSA

     

    Répondre
  25. grepon

    02/04/2011

    "Il est vrai que l’intervention en Irak avait le mérite de la clarté: éliminer les ADM soit-disant stockées et prêtes à l’emploi. On les cherche encore."

    Jaures, les ADM n’ont pas ete le seul argument pour le renversement du regime de Saddam, et de loin.  D’aillieurs , par la suite nous avons trouve un programme d’ADM au Libya.

    Répondre
  26. L' Inedit

    01/04/2011

    A Quentin

    Le monde à l’ envers

    Quand donc les gens comprendront-ils que la Cisjordanie, ça n’ existe pas!
    Ce fût une invention diabolique de la Perfide Albion, pour se concilier le monde arabe afin de mieux le dominer avec des relents nauséabonds. Dans cette Judée et Samarie, véritables noms de ces territoires, régions millénaires bibliques juives, le monde tolère que des “Palestiens” (un autre terme inventé), y sèment la terreur et peuvent assassiner ou égorger des enfants ou même des bébés à condition qu’ ils soient juifs.
    La vérité évidente, c’ est que ce sont les Musulmans qui colonisent la Judée et la Samarie et y répandent la terreur…. comme en France en brulant des voitures “catholiques” en attendant mieux….

    Répondre
  27. grepon

    01/04/2011

    Gaza et la Cisjordanie. Il faut dire que dans ce coin-là le plus grand respect est accordé aux "droits de l’homme".

    Milliere a souleve dans son article, la question (rhetorique bien sur) d’ou dans le monde arabe on peut trouver des regimes respecteux des droits de l’homme, et, il se trouve que Gaza et Cisjordanie sont des zones arabes, alors je vois mal ou vous vouliez en venir.   

    Répondre
  28. Anonyme

    01/04/2011

    Quentin a raison:

    intervenir à Gaza et en Cisjordanie contre ces pouvoirs islamistes qui maintiennent volontairement leur peuple dans la pauvreté et la haine! pensons aussi à la Côte d’Ivoire, à la Birmanie et pourquoi pas à…la France elle même, qui sombre chaque jour davantage vers un risque de guerre civile à la sauce ethno-religieuse?

    Répondre
  29. Serge Boisvert

    01/04/2011

    @Quentin

     

    Rassurez-vous.

    Comme ce serait le cas si votre governement comme le mien intevenait à Gaza et la Cisjordanie, en Libye, c’est un régime de fous d’allah qui en sortira gagnant… et nous (encore une fois) perdant!  

     

    Serge Boisvert

    Répondre
  30. UN chouka

    01/04/2011

    Mis a part le fait, que les briguands s’entendent comme cochons sur le dos de la pietaille,je ne comprend rien a ces révolutions

    Répondre
  31. Jaures

    01/04/2011

    Il est vrai que l’intervention en Irak avait le mérite de la clarté: éliminer les ADM soit-disant stockées et prêtes à l’emploi. On les cherche encore.
    Voyant qu’il n’y avait pas d’ADM en Irak, selon la logique millièrienne de cet article, les troupes américaines auraient donc dû s’en aller et laisser Saddam en place puisque, après tout, il ne s’agissait que d’un dictateur parmi d’autres, ni pire, ni meilleur.
    Pourtant, Millière a soutenu l’intervention de lIrak, et son occupation jusqu’à  l’enlisement malgré les centaines de milliers de morts et des millions d’exilés.

    Si le peuple se soulève en Iran, si des villes sont conquises par des rebelles, devra-t-on les abandonner à leur sort arguant qu’Ahmadinejad n’est pas plus mauvais boucher qu’Omar El-Bechir ou Kim Jong Il ?

    En Libye, la population de Tripoli n’a jamais été menacée par les rebelles. Par contre, sans l’intervention, Benghazi aurait été écrasée.
    Autant l’invasion de l’Irak était inopportune, illégale et, finalement, contreproductive, autant l’intervention en Libye était nécessaire et pertinente du fait du soulèvement de sa population, ce qui n’était pas le cas en Irak. Les Libyens verront se détacher des leaders ayant conquis leur légitimité au combat.
    En Irak règne l’impasse politique et les luttes d’influences entre communautés, aucun leader ni projet politique ne se détache.et ce, après 8 ans d’occupation

    Evidemment, nul ne peut dire quelle sera la nature des futurs dirigeants se la Libye. Les intérêts divergents des différents états empêchent une prise de position unanime sur Kadhafi.
    Mais y avait-il une position unanime et durable des états sur l’invasion en Irak ?
    A t-on vu des manifestations en Europe, aux Etats-Unis et même dans les pays arabes pour condamner les bombardements des troupes kadhafistes ?

    Qu’un risque islamiste existe est évident. La chute d’un dictateur laisse souvent la place à un autre dictateur. On l’a vu en Amérique du Sud durant des décennies. A l’époque, à chaque soulèvement on nous parlait du risque communiste. En somme, les populations devraient accepter l’oppression et la misère au nom du risque de se retrouver à nouveau sous l’oppression et dans la misère.

    Mais qu’importe ! A coups de boutoirs les sud-américains ont conquis la démocratie. Les Arabes devront s’armer, entre autre, de la même patience et de la même opiniâtreté.

    Et Millière devrait se souvenir que les Américains, il y a 2 siècles, ont conquis leur liberté après 7 années de guerre et l’appui d’une coalition internationale regroupant notamment  la France, l’Espagne et les Pays-Bas.

    Répondre
  32. SAS

    01/04/2011

    merci quentin….

     

    dans la  ferme orwelliène de mr milliere..il y a effectivement des animaux plus animaux que d autres….et des enculés persecuteurs plus thyraniques que d autre …..moché kasav en plus d être un thyran est un droit commun….comme nombre dautres représentants de l occident "axe du bien."..

    En démocratie respectée et respectable , il ne peut y avoir 2 poids 2 mesures…

    et a quand des frappes aérienes sur la france et ces défilés de cgtistes, afin de reprendre le pouvoir sur les bandes maffieuses et thyraniques qui nous sucent et nous pîllent methodiquement….

    même sous mandat de l otan …ca nous délivrerait sérieusement…car au rythme de reconquête de marine  LA FRANCE SERAIT SAUVEE DANS 1 400 ANS…

    SAS

     

    Répondre
  33. luiscyfer

    01/04/2011

    Bonjour à tous,

    bel article, mais quelqu’un a-t-il des nouvelles du site rebelles.info qui a complètement disparu???

     

    merci

    Répondre
  34. Quentin

    01/04/2011

    Pourquoi ne pas intervenir en Syrie, au Yémen, à Bahreïn, au Zimbabwe, pour citer quelques exemples.

    L’auteur de l’article ne peut que se limiter dans ses exemples, malheureusement, car il n’aurait pas manqué de mentionner Gaza et la Cisjordanie. Il faut dire que dans ce coin-là le plus grand respect est accordé aux "droits de l’homme". Comment cela se dit "faux-cul" en hébreu?

    Répondre
  35. francois

    01/04/2011

    merci à guy miliere pour cette analyse malheureusement tres exacte.souhaiter le depart du dictateur ne veut pas dire faire n’importe quoi ce qui est le cas…..

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)