Lire les mémoires de George Walker Bush

Posté le décembre 08, 2010, 12:00
8 mins

Le livre de mémoires de George Walker Bush ne pouvait, dans le contexte français, qu’être ac­cueilli dans un torrent d’imprécations, d’insultes et de remar­ques ironiques. C’était très prévisible.

George Walker Bush a servi de défouloir pendant huit ans à toute une cohorte de gauchistes, de gaullistes, d’antisémites et d’anti-américains qu’ont rejoint, dans un geste grégaire, des milliers de gens. Ces mêmes gens sont encore marqués par leur adoration effrénée de l’idole Obama. Ils n’ont pas encore touché terre. Si cela leur permet d’oublier les difficultés françaises et de se penser infiniment plus intelligents, grand bien leur fasse !

Pour ce qui me concerne, je pense que le moment de l’histoire, celui où l’on pourra évoquer sereinement ce qui fut une période cruciale pour les États-Unis et le monde, n’est pas encore venu. Je pense aussi que, lorsque ce moment sera venu, « Decision Points » sera relu comme il doit l’être.

C’est un ouvrage qui permettra aux quelques personnes sensées qui le liront de découvrir l’homme, au-delà du Président : ses difficultés qu’il ne dissimule pas, sa rédemption, ses doutes, ses douleurs quelquefois.

C’est un ouvrage qui permettra, surtout, de discerner la charge immense qu’est la présidence de la première puissance du monde dans un temps où se trouve déclarée une guerre qui n’a pas de véritable précédent, puisqu’elle repose sur le terrorisme, des réseaux disséminés de manière occulte, un fanatisme qui pousse à des comportements suicidaires…

George Walker Bush raconte les instants où il apprit l’attaque du 11 septembre 2001 et le sang-froid qu’il lui fallut alors. Il explique la stratégie de renversement du régime taliban en Afghanistan, la guerre en Irak, la vision d’ensemble d’une transformation du Proche-Orient aux fins d’y impulser des changements de régime et une avancée vers la démocratie sans laquelle l’islam radical continuera à croître. Il expose la façon dont il concevait la chute du régime iranien, les obstacles auxquels il s’est heurté, les mensonges et les manœuvres de dirigeants européens, notamment Chirac et Schröder, et la façon dont ceux-ci ont tenté de sauver Saddam Hussein, l’existence avérée d’armes de destruction massive en Irak dont parlent de multiples rapports de l’Onu, sa colère lorsqu’il découvre qu’après la chute de Bagdad, les armes en question avaient disparu.

Il ne contourne pas les questions difficiles et justifie le recours aux interrogatoires par simulation de noyade : lorsqu’il s’agit de sauver des dizaines ou des centaines de vies d’innocents, brutaliser un coupable est moralement justifié, dit-il. Il souligne que ce qu’on a appelé la « doctrine Bush » est une entreprise qui est restée inachevée. Et c’est peu dire : non seulement l’entreprise est restée inachevée, mais Obama s’est employé depuis deux ans à détruire ce qui avait été accompli.

George W. Bush pense que, dans le moyen terme, les réponses à la situation au Proche-Orient impliqueront un retour à la « doctrine Bush ». C’est aussi ce que je pense. Ceux qui déclarent ou laissent entendre que le monde arabe est condamné à un glissement vers l’islamisme que peuvent juguler seulement des dictatures stériles font fausse route, et les conséquences de leur égarement sont délétères.

L’ouvrage ne laisse pas de côté les questions économiques : Bush rappelle les chiffres du chômage et de la croissance sous sa présidence. Il rappelle, chiffres précis à l’appui, ce que furent les déficits entre 2001 et 2008, et les chiffres sont très comparables à ceux des années Clinton ou Reagan. Il évoque le krach de l’automne 2008 et en attribue les responsabilités aux vrais responsables, ceux qui ont mis en œuvre le Community Reinvestment Act, qui ont créé les prêts subprimes, et qui ont couvert les activités de Fannie Mae et Freddie Mac.

Le Président a poussé le Congrès à agir. Le Congrès ne l’a pas fait. Ceux qui ignorent l’équilibre des pouvoirs diront que Bush aurait pu agir quand même : l’ignorance donne des avantages dont on ne dispose pas lorsqu’on sait. Ce sont des avantages dont on abuse beaucoup depuis quelques années.

Bush observe, avec sérénité, ce genre d’abus. Il pense lui-même que le temps de l’histoire n’est pas encore venu : il rappelle qu’il écrit, surtout, pour ce temps à venir. Je le comprends…

53 réponses à l'article : Lire les mémoires de George Walker Bush

  1. grepon

    01/01/2011

    "Je ne prétends pas être un exégète de la science des ânes. Je commets bien trop souvent des erreurs, je l’avoue. Mais, justement, je me dispense pour cela de faire, prenant un air supérieur, la leçon aux autres."

    Je seconde ce que vient de dire Jaures.   M’enfin je crois.   Ce serait dans mon interet de collaborer avec lui sur ce point.

    Répondre
  2. Jaures

    31/12/2010

    "il vous faudra patience et force d’âme pour continuer a enseigner ces crétins" écrit Berdol qui pense sans doute ne pas en être un puisque, comme il le relève, nous multiplions, nous, les fautes d’orthographe.

    Comme je le dis aux autres intervenants qui attaquent sur ce plan, il faut, en la matière, pour être crédible, demeurer irréprochable.
    Ainsi quand vous écrivez: "
    pour continuer a enseigner ces crétins", ce n’est pas français. Vous auriez dû écrire: "pour continuer à enseigner à ces crétins". Un accent oublié sur le "a" est considéré au collège comme une faute de grammaire, si ma mémoire est bonne.

    Je ne prétends pas être un exégète de la science des ânes. Je commets bien trop souvent des erreurs, je l’avoue. Mais, justement, je me dispense pour cela de faire, prenant un air supérieur, la leçon aux autres.

    Répondre
  3. Berdol

    28/12/2010

    Lorsque je lis tous ces commentaires, je constate avec effarement plusieurs choses : La bêtise de certains commentateurs, l’absence d’arguments autre que l’argument « ad hominem », les fautes d’orthographe et de grammaire innombrables, la médiocrité de la forme et surtout, surtout le conformisme béat de tous ces crétins notoires. M. MILIERE, je comprends votre désespoir, à la lecture de ces différents commentaires, à moins que la gauche imbécile qui a jeté le monde dans le chaudron des sorcières depuis 1789, ne se soit donné rendez-vous sur ce site pour essayer de le polluer comme elle pollue tout ce qu’elle touche ! Quoi qu’il en soit, il vous faudra patience et force d’âme pour continuer a enseigner ces crétins : Je crains fort que le résultat ne soit pas à la hauteur des efforts acharnés consentis. Courage et continuez calmement de donner la réplique aux moutons (dans les deux sens du terme) : Lors du grand chambardement, ils comprendront peut-être…

    Répondre
  4. Anonyme

    23/12/2010

    SAS : " Pourquoi les hamburgers McDonald ne se décomposent-ils pas ?"
    –           Ton Altesse, je te promets que le Big Mac que j’ai bouffé avant hier soir a été décomposé, complètement… Je l’ai vu de mes propres yeux!  Bon, il ne valait pas un rack de Baby back Ribs, mais je t’assure qu’aujourd’hui, il n’existe plus en tant que Hamburger. Ma parole d’honneur!

    Best,

    Mancney

    Répondre
  5. sas

    23/12/2010

    L EXEMPLE TYPE DU RËVE AMERICAIN………hein millière ????

    Pourquoi les hamburgers McDonald ne se décomposent-ils pas ?

    Dernière « nouvelle » découverte des grands médias, les hamburgersHappy Meal (~joyeuse barbaque) et les frites de McDonald ne pourrissent pas, même si vous les laissez de côté pendant six mois.

    Cet article a été repris par CNN, le Washington Post et de nombreux médias grand public, qui semblent surpris que la malbouffe des chaînes de fast food ne se décompose pas.

    Le plus rigolo, c’est qu’il y a déjà des années que les promoteurs de la santé naturelle couvrent ce sujet. La vidéo du hamburger bionique de Len Foley, ça vous dit quelque chose ? Diffusée en 2007, elle a finalement accumulé un énorme deux millions de visionnages sur YouTube. Et cette vidéo montre un type qui a acheté en 1989 des hamburgers McDonald qui ne sont toujours pas pourris après plus de vingt ans !

    Il a aujourd’hui un musée entier de hamburgers non-biodégradables dans son sous-sol.

    Les grands médias ont repris cette histoire ? Que dalle. Pas un mot. Cette histoire a été complètement ignorée. C’est seulement en 2010, au moment où un artiste a publié l’histoire d’un hamburger imputrescible de McDonald il y a six mois, que les chaînes d’informations ont démarré avec l’affaire.

    Pourquoi les hamburgers McDonald ne se décomposent-ils pas ?


     Tout d’abord, comment se fait-il donc que des hamburgers et des frites ne se dégradent pas ? La réponse spontanée serait, « Eh bien, ils doivent être faits de tant de trucs chimiques que même les moisissures ne les bouffent pas. » Bien que ça fasse partie de l’explication, ce n’est pas toute l’histoire.

    Pour les viandes, la principale raison de leur inaltérabilité est dans leur haute teneur en sodium. Le sel est un très bon conservateur, connu des premiers hommes depuis des milliers d’années. Sans compter les produits chimiques que vous pourriez trouver dedans, les galettes de viande McDonald sont chargées à fond de sodium, si bien qu’elles sont considérées être des « conserves » de viande.

    Pour moi, ce n’est guère un grand mystère que la viande ne pourrisse pas. La vraie question dans mon esprit, c’est pourquoi le pain ne moisit pas ? C’est le fait qui gène le plus car le pain en bonne santé commence à moisir en quelques jours. Que peut-il vraiment y avoir dans le pain à hamburgers de McDonald, qui bloque la vie microscopique pendant plus de deux vingt ans ?
     Il s’avère que, à part si vous êtes chimiste, vous ne pouvez sans doute même pas lire la liste d’ingrédients à haute voix. Voici ce que le propre site de McDonald indique que vous pouvez trouver dans son pain :

    Farine enrichie (farine de blé blanchie, farine d’orge maltée, niacine, fer réduit, mononitrate de thiamine, riboflavine, acide folique, enzymes), eau, sirop de maïs riche en fructose, sucre, levure, huile de soja et/ou huile de soja partiellement hydrogénée, contient 2% ou moins des ingrédients suivants : sel, sulfate de calcium, carbonate de calcium, gluten de blé, sulfate d’ammonium, chlorure d’ammonium, améliorant de pâte (stéaroyl lactylate de sodium, émulsifiant, acide ascorbique, azodicarbonamide, monoglycérides et diglycérides, monoglycérides éthoxylés, phosphate monocalcique, enzymes, gomme de guar, peroxyde de calcium, farine de soja), propionate de calcium et de sodium (conservateurs), lécithine de soja.
     Des trucs supers, non ? Vous devez apprécier surtout le sirop de glucose à haute teneur en fructose (pour chopper le diabète ?), l’huile de soja partiellement hydrogénée (pour les maladies cardiaques ?) et la longue liste de produits chimiques tels que le sulfate d’ammonium et le propionate de sodium. Miam-miam. Je bave rien que d’y penser.
    Il s’avère qu’aucun animal normal, bactérie ou moisissure, ne confondra le pain de hamburger McDonald avec de la nourriture. Selon leur ressenti, ce n’est tout simplement pas un truc comestible. C’est pourquoi ce pain pour hamburger bionique ne peut tout simplement pas se décomposer.
     Ceci m’amène à la conclusion de cet intermède totalement risible : Il n’existe sur la planète Terre qu’une seule espèce assez stupide pour penser qu’un hamburger McDonald est de la nourriture. Cette espèce souffre d’une grimpée en flèche des taux de diabète, de cancer, de maladies cardiaques, de démence et d’obésité. Cette espèce, qui prétend être la plus intelligente de la planète, se comporte pourtant d’une manière si débile qu’elle nourrit ses propres enfants de trucs chimiques toxiques et de ces atroces aliments bidons que même les champignons sont incapables de manger (et, juste pour votre information, les champignons mangent le fumier de vache).
     Intéressé de deviner de quelle espèce je parle ?
    Voilà le vrai sujet de l’histoire. Ce n’est pas que les hamburgers McDonald ne se décomposent pas, c’est que les gens sont assez stupides pour les manger. Mais ce n’est pas de si tôt que vous trouverez cette histoire rapportée sur CNN.
    sas

    Répondre
  6. sas

    20/12/2010

    a chacun ses abrutis…..nous ,nous avons largement aussi a faire avec le nôtre…qui va faire flinger nos compatriotes en Cöte D Ivoire……avec ses déclarations a 2 balles..dignes du sentier

     

    SAS

    Répondre
  7. R. Ed.

    19/12/2010

    Mitterrand est , pas de danger de le retrouver à la tête de l’état.

    Chirac est vieux, sans doute trop pour être encore élu et traîne une ribambelle de casseroles derrière lui, pas vraiment utile pour se présenter à une élection.

    Bush n’est pas trop vieux, ne traîne pas de casseroles mais ne PEUT PLUS  être élu, ayant déjà eu deux mandats.

    Le premier président américain à nous avoir tous foutu dans la merde, c’est Pinda’s Jimmy.

    Répondre
  8. grepon

    18/12/2010

    "tu vas faire croire que Sadam possède des ADM"

    Beaucoup des generaux et officiers de l’armee de Saddam croyaient aussi.   Peut-etre que Allah et le Dieu protestant ont conspire pour que la guerre ait lieu.   Ca doit etre ennuyeux pour Dieu et Allah que de dependre sur Hollywood pour visionner de temps en temps de l’action.

    D’aillieurs, bien d’opposants a l’intervention pour faire plier ou faire disparaitre le regime de Saddam nous ont repete, avant la guerre, que nous prendrions des ADM sur la geule.   Toute les services d’intelligence du monde croyait que Saddam avait des ADM, et il est parfaitement possible qu’il en avaient veritablement.

    Répondre
  9. Jaures

    16/12/2010

    "ce qui est sûr, c’est que si on devrait élire un président aujourd’hui aux States avec le choix entre Obwana et Bush, c’est  Deubeliou qui serait élu, dans les grandes largeurs" dit R.Ed.

    C’est vrai, cher ami. De même, Chirac n’a jamais été aussi populaire que depuis qu’il ne peut plus se présenter. Et Mitterrand était au faîte de sa gloire 1 an avant sa mort.

    Il en va ainsi: les hommes politiques sont d’autant plus populaires qu’on est sûr qu’ils ne pourront plus nuire.

    Répondre
  10. Jaures

    16/12/2010

    "Consulter Dieu, c’est réfléchir," affirme Mancney.

    Vous pensez donc qu’on peut accéder à Dieu par la raison ?

    Vous pensez réellement que Dieu a suggéré à Bush: "Tu sais ? Tu vas attaquer l’Irak ! Mais avant, tu vas faire croire que Sadam possède des ADM sinon on va te mettre des bâtons dans les roues." ?

    Par pitié, Mancney, laissez Dieu (et Mme Bush) en dehors de tout ça.

    Répondre
  11. R. Ed.

    16/12/2010

    ce qui est sûr, c’est que si on devrait élire un président aujourd’hui aux States avec le choix entre Obwana et Bush, c’est  Deubeliou qui serait élu, dans les grandes largeurs.

    Répondre
  12. 15/12/2010

    <Bush se cache derriere dieu pour eviter toute culpabilité…c’est pratique al religion comme alibi !!

    Répondre
  13. Anonyme

    15/12/2010

    Jijow : "c’est que Bush n’a pas pris une seule décision sans consulter dans l’ordre Dieu et sa femme. Et bien je reste sans voix."

    –        Consulter Dieu, c’est réfléchir, voir si l’on suit une morale; consulter sa femme, c’est chercher des critiques. Ensuite, le responsable consulte son état major, ses conseillers, etc… Le décisionnaire réfléchit et prend toujours des avis quand il en a le temps et la possibilité.
    Mais si vous prenez souvent des décisions qui engagent des milliers d’autres personnes, vous savez bien tout cela

    Mancney

    Répondre
  14. jijow

    15/12/2010

    Je note autre chose dont personne n’a parlé (car j’ai lu le livre), c’est que Bush n’a pas pris une seule décision sans consulter dans l’ordre Dieu et sa femme.
    Et bien je reste sans voix.

    Répondre
  15. grepon

    14/12/2010

    "….à la lumière d’articles que péniblement vous ressortez 6 ou 7 ans après avoir passé inaperçu e…."

    Un article dans le New York Times aurait ete passe inapercu??.     Vous allez soutenir ca?    Nous avons entendu tout maintenant.

    La verite, et non pas quelque histoire re-ecrit, c’est que L’Administration Bush a essaye a plusieurs reprises a faire plier Congress sur les dangeureuses distortions cree par Fannie et Freddie.   Ils n’ont pas gange cause, car ils n’avaient qu’une mince majorite, et qu’il y avait une petite pourcentage de Republicans votant du cote de puissants Democrats corrompus dans les committees concernees des deux chambres.   Tout ceci est enregistre et ecrit dans les records du Congress et la presse et meme sur Youtube.    Entre fin 2003 et la perte des deux chambre fin 2006, l’Administration a essaye de faire restreindre les deux engins de destruction financiere massives Fannie et Freddie.    Avant, ils calculaient comment faire(voyez leur proposal dans l’article du NYT).   Apres, les Democrats ont insister pour redoubler ce que faisait Fannie et Freddie, et ca continue meme aujourdhui.

    Répondre
  16. grepon

    14/12/2010

    "De mon cote, encore, cet histoire m’a echappe a l’epoch." dit Grepon.

    Et cela continue, cher ami.

    La réalité est que la titrisation par Fannie et Freddy ne s’est jamais aussi bien porté que sous Bush.

    Il est de meme de tout un tas, non, une montagne, de programmes federaux opposes par Bush et les conservateurs, pourtant ces programmes ont continues tout de meme "sous Bush".     Vous en avez d’autres comme ca, ou es ce que ca reste le mieu que vous pouvez faire?     Sous notre systeme de gouvernement, le president n’est pas un roi, et une majorite mince au Congress ne permet pas de tout faire.   Regardons un peu Obama, qui vient d’avoir son "accomplissment" le plus important de son presidence jusquici detruit par un juge comme etant inconstitutionel.   Alors, ca encore, cette saloperie de Constitution!

    La fable de Bush clairvoyant contre tous ne prend pas. Sauf à nous faire croire qu’aux Etats-Unis, un congrès minoritaire est le détenteur du pouvoir face au président et à la majorité.

    Comme j’ai deja explique, il ne fallait que quelques senators ou members of Congress REPUBLICAN pour voter avec les Democrats, pour capoter les efforts de l’Administration Bush a chaque reprise de cet effort, et a partir de Novembre 2006 avec les majorites mettant Reid et Pelosi en pouvoir au Congress, c’etait foutu.    Alors, entre Sept 2003, le moment de la revelation du programme de reforme et de reglementation de Fannie et Freddie par l’administration Bush, et Nov 2006, il est passee combien d’annees?     Trois!   C’est bien.   Vous avancez en maths!    Et l’administration Bush a duree combien d’annees?    Huit!   TRES bien.      Et que c’est il passee d’autre en ce moment la, et quel pourcentage de la population, meme eduquee en finance et/ou affaires et/ou economie, comprennait l’enormite des distortions resultant de la bulle immobiliere et DERRIERE la bulle immobiliere?

    Sauf, bien entendu, quand il s’agit de déclencher une guerre, de pratiquer la torture et de baisser les impôts des plus riches. Là, pas de problèmes !

    Ils ont baisse les impots sur tout le monde.    Saddam Hussein a declencher la guerre deja au debut des annees 90, et cette guerre c’est tout simplement resumee  de facon logique et saine.    Et Bush a authorise des methodes d’interrogation poussee sur TROIS INDIVIDUS…methodes deja pratique par notre armee sur des  dizaines de milliers nos soldats volontaires d’elite depuis des  decennies SANS SUITES.   Dans les trois cas, les methodes poussesont donne un tresor d’informations  utiles pour defaire les reseaux d’AQ, entres autres.   D’aillieurs, que pensez vous de KSM, meutrier de 3000 mille civils de toutes races, nations, ethnies, nationalites, sexes, partis politiques, ages, et j’en passe le 9/11/2001?    Il a fini par remercier ses "tortionnaires", et a donne des cours sur l’organisation d’AQ dans l’apres, crayon a la main, tel un prof enthusiaste.

    Encore une fois, où sont les articles de Millière et vos commentaires éclairés dénonçant Fannie et Freddy, nous alertant sur l’imminence d’une crise mondiale à la lumière d’articles que péniblement vous ressortez 6 ou 7 ans après avoir passé inaperçu et qui ne traitent que de problèmes marginaux sans remettre en cause la base du marasme: la spéculation immobilière ?

    Inapercu?   Le New York Times passe pour un journal qui publie des articles inapercu?    Vous voulez dire que Fannie et Freddie ont etait des engins "marginaux" de la speculation immobiliere?    Ils ont ete, et restent, des geants dans la matiere de finance immobiliere aux Etats-Unis.    Pour ce qui en est de notre manque d’omniscience, a moi ou a Milliere, sachez que si j’etais alignee sur l’onde de la finance a l’epoch, et si j’avais deux sous a l’epoch, et si j’aurais eu de la genie ET du courage, j’aurais trouve moi meme moyen de faire des benefices sur le dos de cette tsunami de conneries.    Helas, mes neurones ont ete aillieurs.   Il n’est pas de meme avec l’Adminstration Bush, qui comprennait economistes, business people, et banquiers de haut vol.     CE probleme a ete considere important, et ils ont fait un effort pour convaincre le Congress a agir, sans succes, malgres efforts a plusieurs reprises dans ce sens.    Il parait que W en parle dans son bouquin que je n’ai pas encore lu.  

    Vous pouvez tenter de réécrire l’histoire mais personne n’est dupe. Même pas vous-même.

    Re-ecrire?   Je n’ai pas remonte le temps pour place articles dans les journaux(genre, le NYT), records dans la librairie du Congress, et centaines de millions de transactions financieres dans les bouquins comptables pour faire apparaitre Fannie et Freddie dans le rachat et securitisation de milliers de milliards de dettes plus ou moins douteuses lors de la montee de la bulle.    Je suis surpuissant, d’accord, mais pas au point de pouvoir fabrique ce qui est reellement arrivee.

    Pour avoir une bulle, il faut vaste quantites de credit.   Fannie et Freddie, deux boites cree par Congress, et reglemente par Congress, et instrumentalise par puissant Democrats, et truffe de puissants Democrats, ont rachetee milliers de milliards de prets immobiliere sans trop regarder la qualite de prets, ce qui etait un politique VOULU du parti Democrat.     Ceci a ete rendu possible non pas par les forces du marche libre, mais par le malefique intervention de l’etat, pour des buts politiques.    Aucun banquier force de souffrir les consequences d’un mauvais pret n’aurait agit contre leurs propres interets sans echappatoire.    Le baton du Dept of Justice americaine enforcant le CRA, et la carrote de Fannie et Freddie rachetant les prets quelque soit leur qualite a une benefice pour le banquier, ca c’etait le souffle meme qui a enfle la bulle.   (Ca et la politique "easy money" de la Fed…mais il ne faillait absolument pas que le "easy money" finisse dans l’immobilier.   Le CRA et Fannie/Freddie ont fait en sorte que le easy money soit aiguiser la dedans.   Par la suite, le "wealth effect" est venu faire ses degats aillieurs que dans l’immobilier, et bien sur aillieurs que les Etats-Unis.   C’est comme ca la finance et les marches.)

    Répondre
  17. jaures

    13/12/2010

    "De mon cote, encore, cet histoire m’a echappe a l’epoch." dit Grepon.

    Et cela continue, cher ami.

    La réalité est que la titrisation par Fannie et Freddy ne s’est jamais aussi bien porté que sous Bush.

    La fable de Bush clairvoyant contre tous ne prend pas. Sauf à nous faire croire qu’aux Etats-Unis, un congrès minoritaire est le détenteur du pouvoir face au président et à la majorité.
    Sauf, bien entendu, quand il s’agit de déclencher une guerre, de pratiquer la torture et de baisser les impôts des plus riches. Là, pas de problèmes !

    Encore une fois, où sont les articles de Millière et vos commentaires éclairés dénonçant Fannie et Freddy, nous alertant sur l’imminence d’une crise mondiale à la lumière d’articles que péniblement vous ressortez 6 ou 7 ans après avoir passé inaperçu et qui ne traitent que de problèmes marginaux sans remettre en cause la base du marasme: la spéculation immobilière ?

    Vous pouvez tenter de réécrire l’histoire mais personne n’est dupe. Même pas vous-même.

    Répondre
  18. grepon

    13/12/2010

    Pour Jaures, mais non seulement, voila un article publie par le NYT, un journal ouvertement de gauche, de reputation mondiale, rien de moins, dateline Septembre 11 2003, ou l’Administration Bush a propose plus de regulation de Fannie et Freddie, citant exactement le genre de risques de ce qui est reellement survenue aux bilans de Freddie et Freddie, bien avant le top de la bulle.    Cet effort, parmis plusieurs autres efforts formels faites dans les committees pertinent du Congress, demontrent que  l’Administration Bush voyaientt les risques accumlants, assez tot quand meme pour avoir reduit enormement les degats .   Ils ont agit en consequence, avec serieux, et de puissants Democrats ont bloque tout effort de reglementer leur choses a eux, Fannie et Freddie.

    http://www.nytimes.com/2003/09/11/business/new-agency-proposed-to-oversee-freddie-mac-and-fannie-mae.html

    Beaucoup de ce genre de debats sont enregistre, y compris commentaires des personalites Democrates puissants en question, genre Barney Frank et Chris Dodd.    Certains sont sur YouTube, laissant aucune doute qui ete du mauvais cote de cette fraude gigantesque.

    De mon cote, encore, cet histoire m’a echappe a l’epoch.    Un compain de high school avec qui je n’ai parle avec depuis dix ans, m’a dit lors d’une discussion ceci et cela sur les "subprimes" bien avant l’implosion des TBTF et le reste.   J’etais interloque par la terminologie "subprime" qu’il devait m’expliquer.   Voyait, il bossait chez….Countrywide, boite fameuse pour avoir graisser du Senateur et du Membre du House sans vergogne, y compris les infameuses Chris Dodd, Barney Frank, et un certain junior senator d’Illinois au nom de Barack.

    Répondre
  19. grepon

    13/12/2010

    "Cher Grepon, je ne sais si Bush et les Républicains avaient alerté les Américains sur les subprimes face à un congrès Démocrate sourd, mais le moins que l’on puisse dire c’est que Millière et vous-même n’avez guère relayé ces mises en garde."

    Excusez moi d’avoir ete completement sousmerge dans autre chose a l’epoch.   Depuis, je me suis instruit sur ce, aujourhui bas, monde de la haute finance, car c’est effectivement sur cela qu’il faut se concentrer pour comprendre comment nous en sommes arrivee la.   Milliere n’a pas ete plus omniscient que moi sur ce sujet, a ce que je sache.    La corruption de ce quartier a commence par moyen des distortions politiques, et a pris ampleur depuis. Desormais, dans la suite de la prise de pouvoir d’Obama… et ses sbires de l’ordre de Geithner et Summers…la corruption triangulaire entre l’executif, la Fed, et les grandes banques Too Big To Fail, la corruption a pris une ampleur effrayant.    Sur votre commentaire comme quoi vous douter encore que l’Administration Bush et les Republicans auraient essaye a plusieurs reprises a faire stopper les abus de Fannie et Freddie, tout cela est de l’histoire averes. 

    "En effet, en Avril 2008, alors que Millière publiait un article intitulé: "Non, l’économie américaine ne s’effondre pas ! "(sic), votre commentaire était le  suivant (voir dans la rubrique archives). 

    "Pour ce qui en est de la taux des proprietaires, montrez nous =ou= c’est mieux que aux Etats-Unis.  Malgre ce petit hic, c’etait, et c’est deja un merveille le taux de propriete des  "pauvres" aux etats-unis.   Entre guillemets bien sur, car ils sont les plus riches pauvres du monde.""

    Umm.   Oui, et tout ce que j’ai ecris, ca reste le cas!   Du cote economique, encore la, il faut admettre que les Etats-Unis sont toujours mieux lotis que les welfare states europeens, avec leur descent chronique que rien ne semble pouvour freiner.  Certes, je ne positive pas sur ce que fait notre Congress de Reid-Pelosi, le Fed de Bernanke, ou bien sur l’administration Obama.   Le gouvernement ecrase le secteur privee et fausse les marches comme on n’a pas vu depuis FDR, avec sa Great Depression et guerre mondiale.

    A votre sens, les moyens d’accès à la propriété des pauvres ne donc présentaient guère de danger, bien au contraire, et la crise des subprimes n’étaient rien d’autre qu’un "petit hic".

    Des qu’ils pouvaient   a) mettre 20% et   b) repayer   il n y avait pas beaucoup de danger…je veux dire classiquement, avant l’application furieuse de la CRA et la montee de la bulle.    Au fait  c’est comme ca, par ce genre de prets classiques, que le taux de propriete aux etats-unis, parmi nos "pauvres," est arrivee a des taux tres haut meme AVANT ce que vous appelez la "crise des subprimes"…c.a.d. la bulle immobiliere et son inevitable implosion.

    Le pauvre Bush était donc bien malheureux de prêcher ainsi dans un vide où même ses plus fidèles supporters ne l’entendaient pas.

    Le "ownership society" etait, et reste une ideale de la liberte maximale, le American Dream, sans plus, ce qui est une notion on ne peut plus positivant.    Le moyen d’y arriver, par contre, n’etait pas de donner prets a des insolvables pour 100% de la valeur des proprietes(assez souvent pas seulement un) qu’ils voulaient acheter.   Ca c’etait tres strictement le resultat des politiques 100% Democrat:   Les banques ont ete forcee a faire un tas de prets aux insolvables, mais lors de la montee de la bulle, ils ne devaient pas prendre de risque ce faisant, car Fannie et Freddie les racheter les prets systematiquement.   C’etait du pur benef pour les banques, sur une acitivite qu’ils pouve etre prosecute si il ne le faisait pas, le tout rendu possible par ses engins a rachteter mauvaise dettes que nous appelons Fannie et Freddie.

    A moins que tout cela ne soit que chansons.

    Il ne vous feriez pas de mal a etudier la finance pour comprendre ce qui fait d’une banque, ou d’un pret, ou d’une obligation, ou d’un emprunteur, quelque chose de solide.    Toujours aujourdhui aux Etats Unis nous avons les plus riches pauvres du monde, et un taux de propriete haut chez eux.   Vous parlez comme si cet etat des choses, c’etait quelque chose d’ephemere, durant quelques annees, qui seriez aujourdhui qu’un amer souvenir de fausses et abusives promesses fait par plutotcrats corrompus.     Ce n’est tres largement pas le cas.   Les taux de propriete chez nos pauvres est toujours impressionnant, bien qu’un nombre serieux de gens ont ete pas mal ecrase quand les prix des actifs (maisons, batiments commericale, etc) ont commence a chuter apres le "top" de la bulle immobiliere.

    Répondre
  20. vozuti

    13/12/2010

    françois,si le but de mitterand était seulement de s’interposer il aurait empeché le genocide.ça n’aurait pas été compliqué vu que l’armée hutu était sous tutelle de l’armée française.disons qu’il s’est interposé dans le mauvais sens.       malgré tout ce qu’on lui reproche, bush n’a jamais soutenu le mauvais dans aucun conflit;c’est surtout ça que je remarque.

    Répondre
  21. françois

    12/12/2010

      Vozuti,    Ah, parce que les troupes Tutsi ont été exemplaires?… En fait, Kagamé en veut à la France de ne pas l’avoir laissé exterminer les Hutus en paix, d’où sa vindicte.
      Finalement, si je résume les éléments que vous évoquez, les français se sont longtemps interposés entre deux ethnies qui ne rêvaient que de s’entre massacrer. Quand cela n’a plus été possible, ils ont sauvé ce qui pouvait l’être des perdants qui allaient se faire exterminer. Comme génocidaires, on a fait pire ( et surtout plus efficace).
      Maintenant, si votre propos est de dire que Bush n’a pas fait plus d’âneries que d’autres dirigeants qui eux ne sont pourtant pas voués aux gémonies, c’est vrai. Mais le génocide rwandais n’est certainement pas le bon exemple pour illustrer ces propos.

    Répondre
  22. IOSA

    12/12/2010

    Pondre un article sur le sujet des mémoires de l’honorable Bush ?

    Pourquoi faire ? Parce qu’ici en France, on en a rien à battre de ses mémoires sur la guerre du golf….il aurait mieux fait de venir en France pour foutre les islamistes et consorts dehors.

    Là, j’aurai acheté son bouquin, mais à condition qu’il soit édité en France, avec du papier bien français pour le PQ.

    IOSA

     

     

     

    Répondre
  23. Anonyme

    12/12/2010

    Gilles : " Donc c’est Chirac qui a manipulé tout le monde au sujet de la guerre en Irak?"

    –          A part Gilles, absolument personne n’ignore que Chirac a conforté Saddam Hussein dans son attitude de défiance contre l’ONU et qu’il lui a dit que les Americains n’attaqueraient pas l’Iraq.
    Transposé dans le contexte, et vu les relations anciennes et cordiales de Chirac et de Saddam Hussein, il est tout a fait cohérent de penser que ce dernier a été influencé par les avis de Chirac, et a persisté dans une attitude qui l’a conduit a sa chute. Au passage, Chirac s’est également bien moqué de l’administration Bush.
    A la décharge de Gilles, tout ca n’est sans doute pas encore sorti au cinema.
    Kenneth Timmerman en 2004  : «Avant le premier vote de l’ONU au début de Novembre 2002 (en fait, c’était la 17e résolution de l’ONU condamnant Saddam et lui demandant de désarmer volontairement ou bien de subir les conséquences, ce qui comprenait son éviction forcée),  Jacques Chirac a pris le téléphone et appelé le président Bush à la Maison Blanche, le rassurant personnellement que la France "serait avec " nous (les U.S.) à l’ONU et en Irak.  Afin de démontrer ses bonnes intentions, dit-il, il envoie un de ses principaux généraux à Tampa, en Floride, pour travailler sur les détails avec les dirigeants US du Central Command, pour préparer l’intégration des troupes françaises dans une force de Coalition pour renverser Saddam. Ces assurances de Chirac contribuent a donner au président (Bush) la confiance nécessaire pour continuer à envoyer Colin Powell à l’ONU, selon un informateur qui était au courant de téléphone de Chirac à Bush et qui m’a dit." Elles expliquent aussi pourquoi, depuis cela, l’administration Bush s’est montré plutôt agressive contre les Francais : Ils avaient menti. "
    Quel surprise. Ainsi, les États-Unis perdaient leur temps à l’ONU, montrant tous les aspects de la superpuissance abruti, tandis que les Français jouaient à des jeux politiques en coulisse, attisant l’anti-américanisme à l’ONU et dans les médias libéraux, et chaleureusement assuraient Hussein que les États-Unis n’attaqueraient jamais l’Iraq – grâce au veto français. Paradoxalement ceci a donné a Hussein la confiance qu’il pouvait ignorer le Oil for Food scandale [il a volé 10 milliards de dollars du programme] et recommencer a nouveau sa création de nouvelles armes pour lancer une nouvelle guerre régionale pour essayer de contrôler le pétrole du Golfe Persique. Les assurances françaises et la rhétorique anti-américaine ont faussement apaisé Hussein, qui serait mort seulement 5 ans plus tard, et son pays sous une occupation précaire des États-Unis."

    C’est plus clair, maintenant?

    Best,

    Mancney

    Répondre
  24. ozone

    12/12/2010

    Ben Laden a voté Bush……..

    Répondre
  25. Jaures

    12/12/2010

    Cher Grepon, je ne sais si Bush et les Républicains avaient alerté les Américains sur les subprimes face à un congrès Démocrate sourd, mais le moins que l’on puisse dire c’est que Millière et vous-même n’avez guère relayé ces mises en garde.

    En effet, en Avril 2008, alors que Millière publiait un article intitulé: "Non, l’économie américaine ne s’effondre pas ! "(sic), votre commentaire était le  suivant (voir dans la rubrique archives). 

    "Pour ce qui en est de la taux des proprietaires, montrez nous =ou= c’est mieux que aux Etats-Unis.  Malgre ce petit hic, c’etait, et c’est deja un merveille le taux de propriete des  "pauvres" aux etats-unis.   Entre guillemets bien sur, car ils sont les plus riches pauvres du monde."

    A votre sens, les moyens d’accès à la propriété des pauvres ne donc présentaient guère de danger, bien au contraire, et la crise des subprimes n’étaient rien d’autre qu’un "petit hic".

    Le pauvre Bush était donc bien malheureux de prêcher ainsi dans un vide où même ses plus fidèles supporters ne l’entendaient pas.

    A moins que tout cela ne soit que chansons.

    Répondre
  26. grepon

    11/12/2010

    "-       Grepon n’a toujours pas compris… Le "terrorisme" a sa source dans les trippes des Hommes, a cause de frustrations ou de ressentis équivalents, pour de multiples raisons."

    Dont la raison dans 98% des cas, c’est qu’ils ont mange leur Koran, et c’est loge dans leur trippes?    Interessant.

    Du cote des frustrations, Luc Sembour nous a explique combien c’est une "frustration" invivable d’essayer de suivre le Koran et le Beau Modele.

    Sur la question 2012, le plus grand risque (de perdre l’election et ainsi la Constitution par coups bas du Court Supreme), vient de defis de tierces partis, a mon avis.     Trump, un clown, n’a pas le moindre chance, mais il pourrait jouer les Ross Perot, nous livrant un deuxieme mandat Obama, et la perte de notre Constitution.    Gingrich.   Hmm.     Je doute fortement, mais voyons.   Presque personne n’a vu Obama gagner la presidence tout au debut de la campagne pour 2008, et surtout pas Barack lui meme, tellement il manquait en experiences executives ou accomplissments legislatives…ou accomplissments remarquable autre que se faire elire!

    Répondre
  27. sas

    11/12/2010

    a jean pierre…si sas te dit qu il protègera tes arrières …jean pierre…la sodomie ne sera jamais au rendez vous…quitte a tomber et mourir à te defendre et te protéger…malgré toi

     

    …en revanche je suis pas certain que tu tiennes réellemen,t dans notre monde…. à ce qu un sas te protège tes arrières…pas par manque de confiance mais visiblement par goût…tu dois aimer ca toi hein….????

    Et là je ne discute même pas le sujet…

    sas

     

    Répondre
  28. Jean-Pierre

    11/12/2010

     

    Bien sûr que les franchouilles gauchiasseux collabos proarabes n’aiment pas GWB,  mais je veux bien l’échanger contre tous nos polititocards qui ont vendu la France à l’islamerde depuis 50 ans,  quant à sas c’est le genre de type qu’on préfèrerait voir chez les ennemis plutôt que dans son propre camp.

    Répondre
  29. m.duforest

    11/12/2010

    BUSH UN TRES GRAND PRESIDENT mais surtout ne le dites a la presse Francaise surtout le Figaro tous tres POLITIQUEMENT CORRECT.

    Répondre
  30. Anonyme

    11/12/2010

    Grepon : " 98% du terrorisme sur la planete aujourdhui, a travers regions, races, ethnies, etc, est reclame par les terroristes comme etant le fait d’un inspiration islamique.    Ils trouvent leur justification dans maintes passages des bouquins sacrees d’Islam, passages superieur aux passages anterieur qu’il remplacent."

    –       Grepon n’a toujours pas compris… Le "terrorisme" a sa source dans les trippes des Hommes, a cause de frustrations ou de ressentis équivalents, pour de multiples raisons.
    Alors, comme l’homme ne peut pas décemment dire "je vais te flinguer parce que j’ai la haine dans mes gutts" ou bien  " je vais te piquer ton fric, et ta femme parce qu’elle me plait",  alors, il se fabrique un ou des justificatifs, comme, Islam, Croisades, Nazisme, Communismes, Trouducuisme, etc…
    Supprimez l’Islam, supprimez toutes les religions, toutes les idéologies… on va quand meme se foutre sur la gueule, on va piquer la femme du voisin, et on va réinventer des justifications bidons, car, pour parler vulgairement, on a ca dans nous… et en plus, c’est tres bien comme ca, mais cela n’autorise personne a être assez médiocre pour insulter une religion, pour insulter une foi. Vous allez comprendre ca, Grepon?

    Alors, Gingricht ou Trump?

    Mancney

    Répondre
  31. grepon

    11/12/2010

    "Comme ca il oubliera un peu son lynchage contre la religion musulmane."

    Pour rester sur le sujet, Mancney, pour revenir au sujet, j’ai du mal a croire que W a ete persuade de ses dires avec son "lslam is a religion of peace" shtick.     C’etait necessaire d’insister sur cela, mais pas d’y croire.  

    98% du terrorisme sur la planete aujourdhui, a travers regions, races, ethnies, etc, est reclame par les terroristes comme etant le fait d’un inspiration islamique.    Ils trouvent leur justification dans maintes passages des bouquins sacrees d’Islam, passages superieur aux passages anterieur qu’il remplacent.

    Peut-etre la phrase de Bush la dessus a ete dans le sens prefere de Limbaugh sur comment avoir la paix.   La paix, d’apres Limbaugh, est toujours, partout, depuis le debut du temps, le resultat d’une Victoire prealable.    Vous qui donnez pardon a Islam devriez tout de meme pourvoir repondre oui ou non, si ce n’est pas aussi l’idee islamique de la paix?    La "paix" islamique existera quand il y aura soumission totale a Allah et surtout les instructions donne par sa prophete…d’un bout a l’autre de la planete.    Une tyrannie premedievale sur toute la gente humaine.   C’est ca la prescription pour la paix, d’accord?     Et ce n’est pas mes ecrits.   C’est lslam qui est comme ca, independemment meme de ma existance ou pensees.

    Répondre
  32. grepon

    11/12/2010

    "Il est vrai que c’est sûrement Schroeder qui a révélé que Valérie Plame était une espionne de la CIA (voir le film actuellement en salle avec la charmante Naomi Watts). "

    Allez pour voir Naomi Watts, si vous voulez, mais la verite de cette histoire ne se trouve pas dans ce film de propagande strictement fantaisiste, n’ayant que assez peu de ressemblance a ce qui s’est passee.  

    Le plus marrant dans l’histoire mediatique entourant le proces conte Scooter Libby(qui lui ne savait rien de tout ca mais s’est plante de ses souvenirs de conversations sans importance d’un apres midi longtemps dans sa passee) c’etait les contorsions mentale necessaires aux  gauchistes pour faire d’une supposee agente secrete de la CIA un hero, et de s’en plaindre avec sincerite simulee qu’un agent d’une agence qu’ils haissent aurait ete revele public.   Pour ceux preferant la realite, cet histoire a ridiculise a la fois le couple suppose heroique ET le CIA, ET le "special prosecutor" Fitzgerald, et des centaines de milliers d’idiots utiles avec.  

    Tout cela a ete autour de "seize mots" tire d’une addresse au Congress par Bush, qui ont ete strictement vrai, et encore plus ont ete cru non seulement par les services d’intelligence des USA(meme le rapport par le mari de Plame supportait cette conclusion) mais de toutes les services d’intelligence de la planete.    Le mari de Plame a essayer de renverser sa position dans l’apres, et l’identite de sa femme -qui n’etait pas un agent sous couverture et qui etait connu par beaucoup de gens non attachee a la CIA a Washington comme etant un employee au CIA- a ete inclus dans divers discussions autour d’ou exactement sortait ce buffon.    Le mari de Plame, c’etait tres strictement un buffon, un diplomat dans le moindre degre que ca existe, et inefficace comme on a tous vu avec cet histoire de Niger.

    Répondre
  33. vozuti

    11/12/2010

    françois,           le président actuel du rwanda  était un tutsi opposé au pouvoir hutu.son armée basée dans le pays voisin a tenté de prendre le pouvoir en 1991 et 1993 mais elle a été stoppée à chaque fois par l’armée française.lorsque le pouvoir hutu a déclenché le génocide en 1994 l’armée tutsi a repris les combats puisque les forces françaises ne pouvaient pas se permettre d’épauler les bourreaux en plein génocide.après 3 mois de combat l’armée hutu qui dirigeait le génocide s’est retrouvé en déroute ,mittérand a alors lancé une opération militaire soi-disant pour des raisons humanitaires mais en réalité pour sauver les forces hutus( qui venaient de perpétrer le génocide)et les évacuer vers le congo.cela a provoqué une nouvelle guerre au congo en 1996.   le president tusi est peut-etre impliqué dans l’attentat contre l’ancien président hutu mais cela ne justifie pas le massacre 800000 civils et le soutient inconditionnel de mittérand.         je n’ai pas pris cet exemple pour critiquer les blancs,mais pour relativiser les dégats   colateraux de la doctrine bush par rapport aux dégats de la doctrine mitterand ou chirac que les médias nous vendent comme humaniste.

    Répondre
  34. françois

    10/12/2010

      Vozuti, C’est surtout l’actuel président du Rwanda, partie prenante dans le génocide, qui accuse la France sans un embryon de preuve… Même que les juges sont en train de détricoter le manteau d’ignominie que ce salopard avait fabriqué. Mais comme la " bonne conscience internationale " est toujours prête à honnir l’homme blanc et à béatifier le noir, on ne demande pas à ces accusations d’être étayées pour les croire. Il suffit qu’elles plaisent!

    Répondre
  35. grepon

    10/12/2010

    vozuti "on peut discuter du résultat des guerres de bush mais on ne peut pas dire que l’objectif stratégique était immoral. cette politique n’avait jamais été tentée ,il fallait au moins essayer pour voir ce que ça donne."

    Exactement vozuti.    Ca a eu le merite de ne jamais avoir ete essaye par le passe.

     J’ajouterais:    Ce coin du monde encore tribalisee et tyrannique aujourdhui, a ete largement depasse a l’epoch de l’imperialisme occidentale, au lieu d’etre colonisee comme l’Inde a ete, par exemple, ce qui aurait pu impose de la civilisation plus moderne a ces pays la AVANT l’explosion demographique qui a eu lieu depuis.    Cette transformation mal guide a pu avoir lieu grace a la manne du petrole controllee par quelques potentats et princes et/ou warlords designees, chacun s’organisant pour maintenir tyrannies abjecte sur les fiefdoms DONNE par bureaucrats occidentaux.      Comparez l’effet de ca a ce que nous voyons dans l’Inde moderne:   La plus grande democratie au monde, composes de centaines de langues et moeurs differents, et UNE LANGUE COMMUNE (l’anglais) et UNE LOI COMMUNE(descendant de la loi british) et cours et parlements avec mecs portant ses bizarre prostheses de cheveux sur leur tete, comme les british a l’epoch.     Peut-etre dans un siecle tout le moyen orient deviendra un paradis relatif a ce qui existe aujourdhui.      Les iraniens, je crois, peuvent y arriver tout seul, apres un coup de main pour detruire la mullahcracy, mais l’Iraq, c’est autre chose.

    Répondre
  36. grepon

    10/12/2010

    "en aucune façon réformer un système de prêts immobiliers quand on le juge dangereux alors qu’on a disposé pendant 4 années de la majorité au congrès ?"

    C’est pourtant ce qui est arrivee.    Les Republicans avait une mince majorite.   Mince.   Et ce n’etait pas tous les elus qui aurait pu comprendre ou agir sur des sujet de haute finance.   

    Ce genre de debat sur des problematiques aussi specifique que ca, a lieu dans "committees", qui sont groupes de Senators ou Members of Congress, suivant quelle chambre vous voudriez parlez, selectionnees pour y etre suivant leur seniorite, leur competences, leurs interets, leur vouloirs, et des choix pris par leur parti politique a eux.    Et voila que dans les committees il y avait suffissemment de Republicans soit non convaincu, soit achete comme les Democrats,soit peureux d’etre decrits comme racistes, eh oui, pour que les Democrats ont pu mettre a bas, a plusieurs reprises, tentatives de stopper les abus de Fannie et Freddie.    Alors ce problematique n’est meme pas sorti des committees du Congress directement concerne!     Sachez que le reste des Senateurs et Members of Congress avait d’autres chats a fouetter(le gouvernment centrale ici est trop impliquer dans presque tout), et beaucoup d’entre eux prennait leur avis sur ce genre de sujets directement des lobbies de grandes banques.

    Il y a de sympatique propos de Chris Dodd et de Barney Frank, deux Democrates corrompus, disponible a visionner sur YouTube, expliquant aux detracteurs a l’epoch des efforts de l’administration Bush et des Republicans qu’il n y avait aucun risque, et qu’il fallait "continuer a rouler les des avec Fannie et Freddie" vu les benefices de type "social" (tenez, Jaures, se sont des votres, ces salopards!) que ca pouvez avoir.

    L’autre cote de votre proposition, la facilite avec laquelle le Congress americain s’est decide de deposer Saddam Hussein, avec l’accord d’une grande majorite du Congress, sur des dizaines d’arguments en outre que les ADM, ne peut pas surprendre non plus.      La dictature sanguinaire de Saddams etait a l’ouevre defiant instances internationale(et non seulement americain) depuis des decennies, tuant millions par divers guerres d’expansionisme, menacant voisins, financant le terrorisme, et…d’apres l’ONU et toute les services d’intelligence du monde ET beaucoup du regime irakien de Saddam, cherchait a obtenir ADM, et AVAIT a un moment donne d’enormes stocks d’ADM qu’ils ont teste sur prissoniers ET utilise sur les kurdes et les iraniens dans le temps.    Ajouter a cela le spectacle de destruction massive a NYC et Washington DC visite par des extremistes de ce coin du monde, et vous aviez de quoi convaincre Democrats et Republicans de la necessite a stopper regimes brutaux qui ont demontre leur intentions a aider terrorisme hors de chez eux.   

    Le pourquoi du fait que, apres 18 mois de palavres lors de l’accumulation des forces d’invasion toute autour d’Iraq, et lors des efforts de la Chiracistan a faire paraitre a Saddam qu’il pourrait peut-etre eviter sa fin une fois de plus, que les ADM supposes y etre par le monde entier n’etait plus la…je vous laisse deviner.   M’enfin non, je vous donne la reponse probable:     18 mois a ete eternite de temps, et dans ce temps la, les armes et favbriques d’armes et matieres attachees ont ete transporte en Syrie, au regime baathiste voisin…ET/OU enterre dans les vastes terres inutiles des deserts d’Iraq.    La Syrie de son cote est un regime a renverser aussi, mais ils n’ont fait assez d’entorse a la "loi internationale" du ridiculissime ONU pour pouvoir justifier que l’armee US s’en occupe.    Alors, en Syrie ils continuent a devellopper ADM en cooperation avec la Koree du Nord.    Vous pourriez meme en mourrir un jour, Jaures.

    Répondre
  37. GBU28

    10/12/2010

    W Bush a simplement defendu l’Amerique et rien que cela enerve les franchouillards communards et amis des extremistes islamofachistes.

    Répondre
  38. Anonyme

    10/12/2010

    GM : " Obama s’est employé depuis deux ans à détruire ce qui avait été accompli."

    –     Oui… bon… on peut voir ca comme ca… BHO a probablement essayé de réaliser ses projets gauchistes, mais avec bien peu de succès, au point ou on peut se demander si il croit lui-même a ce qu’il raconte, car en réalité, le nombre de GIs en Afghanistan a augmenté, les drones ont remplacé le Waterboarding avec beaucoup plus d’efficacité, l’hôtel Gitmo marche toujours bien, merci, Cuba est toujours en boycott (c’est vrai que ce n’est pas le moment d’ouvrir les portes de la grande Ile et d’envoyer des millions de Ricains acheter la-bas leur résidence d’Hiver!), a l’intérieur, le Healthcare Socialiste obligatoire est abandonné, l’exemption de taxe G.W. Bush est reconduite pour deux ans (Capital Gain 15% au lieu de 28%, merci G.W. Bush), le surplus du marché immobilier se rétrécit (ca devient difficile de trouver de super deals), tout ca fait qu’il semblerait que l’administration Obama se rapproche de plus en plus de l’administration G.W. Bush, non? 
    Si Obama continue comme ca, on va voter pour lui en 2012… A propos de 2012, Grepon va probablement bientôt nous expliquer qui de Newt Gringrich ou de Donald Trump sera le prochain président des USA. Comme ca il oubliera un peu son lynchage contre la religion musulmane.
    En attendant, naturellement, la Gauche Americaine est furieuse : Ils avaient le President, la Chambre et le Senat pour eux, et les  "Change" n’ont pas vraiment submergé l’Amérique!  Exactement le meme "changement" que celui des promesses électorales françaises et belges. Quelle escroquerie, ca laisse songeur sur le fonctionnement des démocraties. Gaffe a la suprême court, quand meme. 
    En attendant, on voit bien qu’une administration US a tendance "Gauche" fait quand meme une politique de Droite, tandis qu’un gouvernement français de "Droite" fait une politique socialiste…. Quelle est la valeur des étiquettes?

    Excellent bouquin, by the way, Decision Points. Très intéressant. A lire attentivement, avant de dire des conneries habituelles sur G.W. Bush, a qui l’histoire rendra raison, comme le dit GM.

    Mancney

    Répondre
  39. WatsonCorsica

    10/12/2010

    A tous ceux qui se font hara kiri à la moindre alerte sur la planète, au nom de la culpabilité universelle du fort sur le faible, je repète ici qu’il fallait être 100 % d’accord avec Bush pour le simple principe qu’il faut savoir montrer aux Arabes et aux gauchistes qu’on peut être capable de passer à l’acte.

    Répondre
  40. sas

    10/12/2010

    c est super les gars…a vous 2 vous allez subvenir aux besoins de l idiot alcolique yankee…

    …avec ce blé la ,il pourra au moins aprendre à écrire…

    mais ca retire rien aux donneurs de leçon a 2 balles qui se trompe sans arrêt et sur tous les sujets…

     

    fatigué d entendre des conneries…rien que des conneries …SEULEMENT DES CONNERIES

    SAS

    Répondre
  41. vozuti

    09/12/2010

    durant des décennies on n’a vu à l’oeuvre que la "real politique" qui consistait à soutenir des tyrans avec qui on magouille bien.un exemple de cette politique est le soutient du gouvernement français au génocidaires du  Rwanda  en 1994.résultat presque 1 million de massacrés en 3 mois.il y a eu très peu de critiques dans les médias français horrifiés par la politique de bush,mais les survivants du genocide accusent la france de complicité de génocide.                     on peut discuter du résultat des guerres de bush mais on ne peut pas dire que l’objectif stratégique était immoral. cette politique n’avait jamais été tentée ,il fallait au moins essayer pour voir ce que ça donne.

    Répondre
  42. gilles

    09/12/2010

    "…les mensonges et les manœuvres de dirigeants européens, notamment Chirac et Schröder, et la façon dont ceux-ci ont tenté de sauver Saddam Hussein, l’existence avérée d’armes de destruction massive en Irak dont parlent de multiples rapports de l’Onu, sa colère lorsqu’il découvre qu’après la chute de Bagdad, les armes en question avaient disparu."

    Il faut d’abord se remettre du choc de lire un texte pareil. Donc c’est Chirac qui a manipulé tout le monde au sujet de la guerre en Irak? C’est vrai qu’il est de notoriété publique que Colin Powell avait présenté un dossier en béton à l’ONU. Il est vrai que c’est sûrement Schroeder qui a révélé que Valérie Plame était une espionne de la CIA (voir le film actuellement en salle avec la charmante Naomi Watts).

    Je crois que finalement vous êtes contre-productif, M. Millière, pour reprendre la terminologie des membres de votre secte bizarre, parce qu’en vous arc-boutant sur des mensonges pareils, des esprits un tant soit peu éveillés vont se mettre à réfléchir, et à comprendre qu’il y a d’autres mensonges, sur des évènements un peu plus anciens, qu’on essaie de nous faire passer pour la vérité dogmatique.

    Répondre
  43. Jaures

    09/12/2010

    Quel intérêt peut bien avoir un tel ouvrage bâclé quelques mois seulement près avoir quitté la Maison Blanche ? Quel recul peut avoir W sur ses 2 mandats, 2 guerres, une crise économique historique ?

    En fait tout le monde sait que seul les droits d’auteurs intéressent  l’ex qui, tel un saltimbanque, court de scène en scène pour interpréter des stand up rémunérés 35 000 dollars la séance.

    Pour le reste, il suffit de voir l’état du monde laissé par Bush.
    L’ Irak ? une pétaudière où des potentats locaux mafio-religieux se disputent la manne pétrolière au bruit des bombes toujours aussi meurtrières.
    L’Afghanistan ? Seul Kaboul est encore sous contrôle relatif tandis que le trafic de drogue prospère finançant la guérilla et corrompant politiciens et fonctionnaires.
    La crise ? Qui peut croire que Bush aurait alerté qui que ce soit sur les subprimes alors qu’il vantait l’accession à la propriété pour tous (ownership society), que son thuriféraire français Millière n’a jamais avant septembre 2008 simplement évoqué Fannie et Freddy et , mieux encore, en Avril 2008, affirmait que l’économie américaine n’était pas en crise ?
    Qui peut croire qu’on peut aisément déclancher une guerre avec des fausses preuves de présences d’ADM mais en aucune façon réformer un système de prêts immobiliers quand on le juge dangereux alors qu’on a disposé pendant 4 années de la majorité au congrès ?

    "L’ignorance donne des avantages" affirme Millière. Certes. Mais ces avantages ne sont rien en regard de ceux que procurent l’étroitesse d’esprit et l’entêtement maladif y compris face aux évidences.

    Répondre
  44. dagmar

    09/12/2010

    salut sas

    tu t’est trompé, je l’ai acheté donc nous sommes au moins deux

    dagmar

    Répondre
  45. sas

    09/12/2010

    c est oublier un peu les envolées lyriques de milliere pour l interessé, et son soutien inconditionnel du debut, du pendant et de la sortie de crise…Mr Milliere nous vendait du bush au kilo…c etait l avenir du renouveau américain et une chance pour le monde à l epoque et a l entendre…

    ….marre de cette arrogeance permanente …chez ces gens qui se trompent tout le temps et qui claironnnent d autant plus fort….

     

    ….nous etions quand même quelque uns à lui indiquer sa fausse route et les conséquences prévisibles qui adviendraient….

    J e ne respecte pas l erreur ou l errance permanente  et où qu elles soient…il convient donc a chacun d assumer ses positions et ananlyses et non de les modifier subrepticement au fur et à mesure des scénaries.

    sas qui attend donc de millière sa confession et reconnaissance de ses erreurs de jugement….dont il nous a gratuitement gavé…

    SAS

    Répondre
  46. ozone

    08/12/2010

    Un mauvais souvenir en guise de mémoire…..Beurk….

    Répondre
  47. JDB

    08/12/2010

    @ SAS

    C’est très fin comme commentaire très argumenté….

    Un peu de respect pour M Millière qui a le courage de dire tout haut ce que, contrairement  à ce que vous semblez  sous entendrer, nous sommes très nombreux à penser tout bas.

    votre simplicité d’esprit montre votre niveau de reflexion.

     

     

     

    Répondre
  48. grepon

    08/12/2010

    "Il évoque le krach de l’automne 2008 et en attribue les responsabilités aux vrais responsables, ceux qui ont mis en œuvre le Community Reinvestment Act, qui ont créé les prêts subprimes, et qui ont couvert les activités de Fannie Mae et Freddie Mac…Le Président a poussé le Congrès à agir. Le Congrès ne l’a pas fait."

    Eh voila la verite la plus dangereuse de tous pour les Democrats et Barack Obama.   Sans leur corruption des marches, il pourriait y avoir une bulle, merci a l’activite de la Fed, et meme une montee dans l’immobiliere, mais il n y aurait pas eu la bulle immobiliere gigantesque et les montagnes de dettes douteuses parsememees a travers le monde sans la corruption Democrat des marches.  Les Democrats ont eu suffissamment de Republicans de leur cote sur ce registre tout le long de l’Administration Bush, ou Bush n’avait que des mince majorites au Congress, pour stopper des reformes de Fannie et Freddie. 

    Aujourdhui, bien sur avec la majorite Democract depuis quatre ans, et une supermajorite Democrat depuis deux ans plus un President croyant pure et dure dans la federalisation de tout, Fannie et Freddie sont effectivement nationalisee, ainsi que le marche des mortgages, a grand coups de dette federale.   Voila que le soiree de Noel 2009…l’Administration Obama et le Congress Pelosi-Reid ont fait beaucoup d’efforts pour enterrir le mieux possible toutes sorte d’atrocites dans le news cycle mort des weekends et vacances et petit heures des matins…la Tresorie de Timothy Geithner a annoncer que l’imposer ferait bon toutes les dettes, veille ou nouvelle qu’importe, de Fannie et Freddie.   Ainsi ils essaient de re-gonfler une bulle deja eclatee.   

    Par aillieurs, je suis absolumment d’accord que, dans l’apres de l’actuel imposteur a la presidence americaine, meme peut-etre bien apres, la genie de la Doctrine Bush sera peut-etre plus claire pour beaucoup de ses detracteurs.   Bush s’est mis au "nation building" dans le monde islamique contre ses instincts d’avant 9-11.   C’est une operation de civilisation de ce coin du monde desertique que l’ouest a choisi de depasser (tres largement) au lieu de coloniser(comme les British ont fait en Inde sur deux siecles), lors de l’age de l’imperialisme.   On ne peut donc pas nier que c’etait une mesure jamais essaye auparavant pour mettre ce coin du monde encore tribale, tyrannique, et barbare sur une voie humaine respectant droits et liberte individuels.  A supposer un relatif succes de l’operation en Irak sur une decennie disons, ca en dirait long pour les des elements modernes dans des pays voisin bien plus homogene, comme l’Iran ou l’Arabie Saudiite.   Ils pourriaient essayer le coup…d’etat…a leur tour. 

    Sachez que Bush et les "neocons", toute au contraire des tetes parlants a la televisions, avait moins soucie pour le suppose "instabilite" de la region, ou les risques de "destabilisation" de la region.   Comme l’a remarque Mark Steyn et d’autres commentateurs pro-liberte et conservateur, LE probleme dans ce region est, et a ete, que c’est bien TROP STABLE.    Dictatures aime la stabilite, et gouvernements mettant leur mercantilisme devant tout, comme celle de la France sous Chirac, ont ete supporteurs tenace de cette stabilite.   Tant pis.

    Répondre
  49. WatsonCorsica

    08/12/2010

    J’ai toujours aprécié Bush pour sa capacité à passer à l’acte, à dire : je poursuivrai les auteurs de ces attentats jusque dans les chiottes. Bush n’est pas un pacifiste, pour cette raison il a ma sympathie. Comprendre à travers Bush que les guerres sont la conséquence des mouvements pacifistes qui anihilent les forces de contre-attaque… d’où la guerre….

    Après 2001 : pas un seul attentat aux USA, d’où sa réélection….

    Répondre
  50. Gato

    08/12/2010

    …les instants où il apprii l’attaque du 11/09 et le sang-froid qu’il lui fallu alors …

    parce que ces petits cachotiers de la CIA et du MOSSAD ne l’avait pas mis au parfum avant? C’est soit un menteur soit le plus couillon des présidents ricains connus jusqu’à présent!

    Répondre
  51. sas

    08/12/2010

    J en, connait au mopins  1 qui par solidarité va l acheter….

     

    hein…millière…vous seul vous rappelez et parlez encore de cet insignifiante chose…

     

    ………. les chiotte de l histoire vont encore retentir d un bruit de chasse monumentale…….l idiot yankee ne laissera pas d onde vibratoire éternelle sur l ocean de l humanité …ca c’est certain….

     

    ……un conféti aurait suffit a ses mémoires et encore recto….le verso pouvant trouver une plus grande utilité en cas de manque crucial de papier toilette…

     

    BEURCK ………..  SAS

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)