L’Occident saura-t-il faire face à l’islam radical?

Posté le juillet 17, 2005, 12:00
6 mins

Le conflit entre l’islamisme radical et l’Occident a été officiellement ouvert par les attentats du 11 septembre 2001 qui, en une heure, ont fait plus de 2 000 victimes civiles, toutes innocentes. Depuis lors, il y a eu, notamment, les attentats de Madrid en mars 2004 et la semaine dernière, les attentats de Londres. Cette guerre a donc déjà fait des milliers de morts et de blessés.
Pour l’instant, le camp de l’islamisme radical marque des points. Non seulement, il semble pouvoir frapper, quasiment quand il le veut, les plus grandes villes européennes ou américaines, mais encore, ses bases arrières, loin d’être réduites, sont plutôt confortées.
Les bases auxquelles nous pensons ne sont pas seulement territoriales, elles sont aussi idéologiques et sociologiques.
En Afghanistan où, avec ses hommes, il se cachait dans les grottes de Tora Bora, Ben Laden est devenu invisible. On ignore s’il est passé au Pakistan ou même s’il respire encore. Des spécialistes de l’opinion du monde arabe affirment même qu’il serait préférable de ne jamais le retrouver, mort ou vif, car son charisme qui est déjà immense se transformerait alors en gloire de martyr. En tout cas, après trois ans et demi d’opérations militaires, les talibans, alliés de Ben Laden, relèvent la tête et tiennent la dragée haute au gouvernement d’Amid Karzaï.
En Irak, c’est l’enlisement. Les bombes des terroristes, portées par des hommes-kamikazes ou commandées à distance, font chaque jour entre 20 et 30 morts. Pourtant, les 4/5ème du pays ont retrouvé la paix civile. L’an passé, 200 000 irakiens réfugiés en Jordanie, en Syrie ou en Turquie, ont décidé de regagner leur pays.
L’islamisme radical semble partout gagner du terrain : du Maroc jusqu’à la Mer noire, de la Turquie jusqu’au Golfe arabo-persique. Comment ne gagnerait-il pas aussi du terrain chez nous, en particulier dans nos banlieues mais également partout ailleurs, quand la population d’origine arabo-musulmane représente quelque 15 % de la population totale ?
Après avoir salué comme il se doit le courage et la ténacité de nos voisins britanniques, toujours admirables dans l’épreuve, il convient de poser quelques questions dérangeantes. Toujours iconoclaste, Pierre Lance se demande (voir page 6) si le CIO aurait accordé l’organisation des prochains jeux olympiques d’été à Londres si la décision était tombée non pas le 6 juillet mais le 8…
Je trouve que nos dirigeants et nos medias ont bien du mal à désigner l’ennemi tel qu’il est, à savoir l’Islam radical, lequel est difficilement déconnectable de l’Islam tout court.
Aussi longtemps que l’Islam sera officiellement considéré comme une religion « comme les autres », pacifique et tolérante, simplement défigurée par un petit nombre d’extrémistes, on s’interdira de concevoir toute riposte sérieuse au terrorisme islamisme.
L’Islam a déjà à son actif, tout au long du XXe siècle, le massacre de quelque 7 millions de Chrétiens, depuis les Arméniens, les Maronites, les Chaldéens, jusqu’aux Timorais, aux Soudanais et aux nigérians. L’Islam n’a jamais été une religion de paix, ni à l’intérieur des Etats qu’il contrôlait, ni  à l’extérieur où des minorités se réclamant de lui, se sont développées. Comme le dit Jean-Jacques Walter dans son dernier ouvrage « Crépuscule de l’Islam », cette religion est une machine totalitaire avec d’ailleurs de nombreux points communs avec les socialismes.
Comme le rappelle Bernard Trémeau, page 2, toujours la guerre coûte cher. Pour la financer, il faut réduire d’autres dépenses budgétaires. Il faudrait par exemple réduire le budget social (absorbé pour une part très importante par la population immigrée, officielle ou clandestine…) et réorienter nos dépenses militaires. Deux cents avions Rafale nous auront mis sur les genoux sans pour autant avoir été d’une quelconque utilité pour traquer Ben Laden et ses émules…
Être mobilisés et clairvoyants est toujours une bonne chose. Pour gagner la guerre qui nous a été déclarée par les terroristes islamistes, il faut aussi être prêts à changer radicalement notre modèle social.

15 réponses à l'article : L’Occident saura-t-il faire face à l’islam radical?

  1. netinada

    03/08/2005

    La précision du terme « oxymoron », et l’explication éloquentes que vous en donnez — pour définir l’islam mieux qu’avec « paradoxe » — sont instructives … Mais même si oxymoron peut en effet s’utiliser pour définir ainsi l’Islam, il conviendra cependant de mettre bien en garde nos journalistes, qui ne devront surtout pas se méprendre lorsqu’ils ont auront à écrire sur l’islamisme : de choisir donc un autre terme que OXYMORON pour définir ce dernier… Et si pour définir l’islamisme donc, leur silence restait trop éloquent (un oxymoron !) ? Alors là il faudra bien leur demander d’expliciter d’abord pour eux-mêmes, puis pour l’intelligence de leurs lecteurs ensuite, ce qu’est en réalité « l’Islam islamiste »…Qu’en pensez-vous ? netinada

    Répondre
  2. Ameladius

    23/07/2005

    A SAS: Je dirais plutot qu' »Islam modere » est un OXYMORON. Non pas un paradoxe. Ce qui est un paradoxe, c’est qu’a la vue des faits, et des agisements de cette ideologie, nos journalistes appellent cela « une religion de paix et d’amour ». Cordialement Meladius

    Répondre
  3. sas

    23/07/2005

    a netinada,j utilise des démonstration simple pour des gens simples et j’ai la confirmation de bien faire…si un jour j’entreprends de mieux parler le français,c’est certainement pas vous que je consulterais…pléonasme c’est un petit nain,un grand géant….nétinada le tétard ca c’est un pléonasme…j’ai dit paradoxe…qui signifie l’exact opposé de la chose évoquée…l’islam modéré est un paradoxe je réitère donc…apprendre,étudier son ennemi…C EST DEJA L AVOIR TERRASSER…modestement et sans leçon sas

    Répondre
  4. netinada

    22/07/2005

    Mon dernier message n’est pas passé . La censure ? Erreur de postage? Bon je recommence. « L’Islam n’a jamais été une religion de paix, ni à l’intérieur des Etats qu’il contrôlait, ni à l’extérieur où des minorités se réclamant de lui, se sont développées (Alain Dumait). « Cette religion est une machine totalitaire » (Jean-Jacques Walter « Crépuscule de l’Islam ») Monsieur Dumait, une fois cela bien compris, puis partagé une fois dit avec quelques esprit avertis, faut-il attendre que nous ayons le couteau sur la gorge pour songer à prévenir et agir, pour ne pas périr comme des moutons ? Je propose que nous passions à la vitesse supérieure, car le vieux chinois ne nous a-t-il pas déjà dit avec malice : «Dépêchez-vous, il est déjà trop tard » ? Dolf dit à juste titre « nous sommes condamnés a les voir se développer et prospérer chez nous…Puis il ajoute : « a se préparer pour leur attaque finale ».Or, en leur offrant sans contrepartie de se « développer et prospérer » chez nous, ils n’auront sûrement même pas besoin de se préparer pour une attaque finale ; pas besoin de Kalachnikov, puisque avec leur sexe dans le « ventres mous » de nos midinettes –mais surtout avec les maternités ambulantes que sont leurs fatmas ( avec ou sans kipas d’ailleurs..)—ils ne feront qu’une bouchée de notre république laïque déjà chancelante –comme du reste ils l’ont déjà bien mise à mal, rien qu’en déstabilisant gravement notre Ecole Publique, pilier primal de l’incarnation des valeurs et de cette république, et peut-être notre dernière chance de les intégrer, avec l’instrument de libération des fatmas, qu’elle aurait dû constituer. Après qu’il y ait eu quelque chose de pourri dans notre royaume de France, il faut bien se rendre à l’évidence : le coq gaulois et républicain bat pitoyablement de l’aile ; et s’il perd de plus en plus ses plumes, son cocorico lui aussi, ne tardera pas à n’être plus qu’un râle, lorsque les cimeterres lui trancheront la gorge, sur son tas de fumier… Salut SAS ! Vous revoilou ? j’apprends que vous avez le rare privilège d’avoir AUSSI « quelques potes érudits juifs ou musulman… Je note qu’ils vous ont traduit le talmud et le coran….mais que fort de leur enseignement si éclairé, vous n’en auriez donc tiré que cet enseignement : qu’il n’y avait pas d’islam « modéré » ….Diantre !, Ce sont des puits de sagesse que vous avez là à votre service ! Quant à leur traduction, ces érudits-là, mais surtout leurs interprétations, — avec ce que vous y avez sûrement ajouté avec vos superbes projections personnelles–, auront finalement apporté quelque chose de nouveau à l’humanité ! votre conclusion à propos de ce sacré galimatias : « il n’y a pas d’islam modéré » ! Et dire que vous conseillez même à présent à DUMAIT, de se donner autant de mal que vous le fîtes sottement avec vos fumeux érudits cauchemardesques, pour traduire un fatras eschatologique sorti de la pensée fragmentaire et névrotique de l’homme, pour en plus en conclure avec cette lapalissade : « qu’il n’y a pas d’ islam modéré » ! Non mais pour qui roulez-vous SAS ? De surcroît, vous écrivez après « qu’il n’y a pas d’ islam modéré » que cela « c’est un paradoxe » ! Pas la peine de vous faire traduire le coran, si vous ne comprenez pas ce que veut dire les mots dans notre si belle langue française : vous confondez un paradoxe avec un pléonasme…Allons ! Avant de donner des conseils aussi stupides à M. DUMAIT, apprenez notre belle langue, ( l’arabe vous sera donné de surcroît à traduire vous-même, ensuite ; car je crains fort que vos traducteurs de talmud et de coran, vous ont encore bien couillonné, tant vous me semblez …léger pour polémiquer en Français, avec des Français, surtout…(Avec vos Imams, vous aurez plus de succès)

    Répondre
  5. Godchaux

    21/07/2005

    Regardez un peu l’explosion des conversions à l’islam, c’est affollant. Retenez qu’i y a 3,5% de convertis dans l’armée française!!! ( voir le Monde, juillet 2005) A chaque fois que l’islam frappe, une partie d’occidentaux durcissent leur coeur contre l’islam , mais aussi une autre partie , terrorisée,et devient musulmane! Pour preuve l’explosion des conversions au USA…il faut montrer des signes clairs de force face à l’islam pour rassurer les plus faibles d’entre nous, parce que de toutes façon ils choisiront le camps qui leur fait le plus peur.

    Répondre
  6. sas

    20/07/2005

    A clairembart, ton analyse est bonne et historiquement correcte….svp et pour être complêt et précis donne un nom aux termites qui ont implosées le » pilier christianique » de France(fille aînée): la laicité des franc-maçons….aux ordres, intérêts et dictats des « méchants »…ok ??? SAS

    Répondre
  7. sas

    19/07/2005

    A dumait, si come moi tu as quelques potes érudits juifs ou musulman….fait toi traduire le talmud et le coran….et tu comprendras enfin qu’il n’y a pas d’islam « modéré »….c’est un paradoxe et c’est exactement poiur cette raison que personne n’aborde ce sujet par ce bout …l’étude du coran sas

    Répondre
  8. Adolphos

    19/07/2005

     » L’Occident chrétien n’existe plus. Aucune référence à la morale judéo-chrétienne n’est inscrite dans le texte de la constitution européenne. » Aucune référence non plus du TCE dans la Bible, et d’ailleur il n’y à plus de TCE -mais la Bible est toujours là, elle 😉

    Répondre
  9. Clairembart

    18/07/2005

    L’Occident chrétien n’existe plus. Aucune référence à la morale judéo-chrétienne n’est inscrite dans le texte de la constitution européenne. Selon l’économiste Charles Gave les deux piliers de la civilisation occidentale que sont la logique grecque (aristotélicienne) et LA MORALE judéo-chrétienne se font ronger par les termites. Que cela nous plaise ou non, le consensus chrétien a disparu, et ce qui l’a remplacé, c’est un consensus païen. Depuis des temps immémoriaux, la puissance d’un Etat était représentée par ses temples et ses dieux. Pour abattre le vaincu, on lui brisait ses dieux. (Voir le second livre des Rois dans la bible chapitre 24 versets 8 à 17.) La civilisation occidentale, en général, et européenne, en particulier, a été bâtie sur la religion chrétienne, elle-même héritière du judaïsme. L’Occident a brisé lui-même les statues de ses dieux. Il n’a pas eu besoin de ses ennemis pour le faire. En brisant ses dieux, l’Occident a détruit les fondements mêmes de sa culture, sa civilisation et sa puissance. S’il reste quelques chrétiens en occident je me permets de leur rappeler qu’il est écrit noir sur blanc dans leurs évangiles que « le salut vient des Juifs » et aux juifs qu’il est écrit dans leur loi « Ne craignez rien, restez en place, et regardez la délivrance que l’Eternel va vous accorder en ce jour; (…) L’Eternel combattra pour vous; et vous, gardez le silence. » A la différence des Musulmans ; Juifs ou Chrétiens ne combattent pas pour défendre leur Dieu, mais c’est leur Dieu qui combat pour eux. L’Occident -païen- saura-t-il faire face à l’islam (radical)?

    Répondre
  10. G.G. d'Aix

    18/07/2005

    Courage, Mr.DUMAIT. votre article aurait du s' »appeller : »L’Occident chrétien saura-t-il faire face à l’Islam ra

    Répondre
  11. R. ed.

    17/07/2005

    Les politicards, qu’ils soient de gauche ou de droite obéissent à leurs chefs, à ceux qui détiennent les pouvoirs réels, les financiers. Il eut été très facile de ne pas accepter les hordes musulmanes qui montent à l’assaut de nos démocraties, tout simplement en contrôlant nos frontières, en rétablissant l’armée pour ce faire. Mais pour cela, les politiques auraient dû en obtenir l’autorisation. Ce qui ne fut pas le cas, et cela continue de plus belle. On n’a pas fini de pleurer nos morts, surtout ceux qui sont encore à venir.

    Répondre
  12. dolf

    17/07/2005

    les medias et les politiques DE GAUCHE dans le monde entier,empechent les masses d’identifier l’ennemi…tant que cela ne sera pas fait, nous sommes condamnes a les voir se developper et prosperer chez nous, a se preparer pour leur attaque finale.

    Répondre
  13. Clairembart

    17/07/2005

    « Il n’appartient pas à un croyant ou à une croyante, une fois qu’Allah et Son messager ont décidé d’une chose d’avoir encore le choix dans leur façon d’agir. Et quiconque désobéit à Allah et à Son messager, s’est égaré certes, d’un égarement évident. » Le glorieux Coran Sourate 33verset 36 Le châtiment d’Allah a malheureusement dépassé la phase d’avertissement pour devenir une réalité observée tous les jours : l’abolition du califat, le déclin et l’humiliation de l’Oummah, la soumission aux ennemis, la division des pays musulmans… etc. Allah, Gloire à Lui, a donc tenu Sa Promesse. Cependant, Allah, le Très Miséricordieux, a fait aussi la promesse à l’Oummah que si elle croit en Allah, implore Son agrément et respecte Sa Charia, elle triomphera. Je ne suis pas musulman mais je comprends parfaitement le désarroi de mes deux collèges algérien et marocain qui dans le vestiaire de l’usine où nous travaillons se lamentaient en disant « c’est de notre faute ! C’est de notre faute ! » Ces deux pères de famille sont des musulmans modérés tolérants et pacifiques, de ceux qui restent chez eux. « Ne sont pas égaux ceux des croyants qui restent chez eux – sauf ceux qui ont quelque infirmité – et ceux qui luttent biens et corps dans le sentier d’Allah. Allah donne à ceux qui luttent biens et corps un grade d’excellence sur ceux qui restent chez eux. Et à chacun Allah a promis la meilleure récompense; et Allah a mis les combattants au-dessus des non combattants en leur accordant une rétribution immense; des grades de supériorité de Sa part. » Coran Sourate 4 Versets 95. Attendons nous à ce que ce soit très Rock n’Roll en Europe dans les années à venir.

    Répondre
  14. BLOUZARD

    16/07/2005

    « Aussi longtemps que l’Islam sera officiellement considéré comme une religion « comme les autres », pacifique et tolérante, simplement défigurée par un petit nombre d’extrémistes, on s’interdira de concevoir toute riposte sérieuse au terrorisme islamisme. » Après Londres, j’ai entendu dire exactement le contraire par un de nos responsables des Services Secrets; je pense qu’il a tort. Cela ne veut pas dire de se mettre mal avec les Musulmans mais leur indiquer que nous les avons percé à jour et qu’ils doivent se réformer, renier officiellement certains passages inqualifiables du Coran sinon ils doivent s’en aller. Certains, comme le mufti de Marseille, sont prêts à le faire mais il faut les « aider ». La République Française l’a fait avec les Juifs au début du XX siècle: ils ont renoncé officiellement à punir de mort les renégats: ce fut la condition pour la création du Consistoire et tout le monde s’en est bien porté.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)