L’ONU veut priver les Français d’identité

Posté le août 15, 2010, 12:00
8 mins

Les propos tenus à Grenoble par Nicolas Sarkozy ont provoqué un hourvari dans les médias de gauche. Ceux-ci ont reçu le renfort d’un des innombrables comités de l’ONU, dont les « experts » sont, paraît-il, fondés à décider en leurs cénacles du sort des peuples. Le diagnostic de ces connaisseurs est sans appel : ils décèlent en France une « recrudescence notable du racisme et de la xénophobie », affirme l’un d’entre eux, le Togolais Ewomsan Kokou.

Même si le titre monté à la Une du Monde du 13 août : « L’ONU dénonce la montée de la xénophobie en France », ne nous en avait pas convaincu dès l’abord, l’article d’Agathe Duparc, publié en pages intérieures, aurait suffi à nous faire comprendre que c’est du sérieux. C’est un véritable procès qui est intenté à notre pays :

« La France était appelée, mercredi 11 et jeudi 12 août, à rendre des comptes devant le Comité pour l’élimination de la discrimination raciale de l’ONU (CERD). Cet examen intervient quinze jours après le discours de Nicolas Sarkozy sur le possible retrait de la nationalité française à "toute personne d’origine étrangère" qui aurait assassiné un fonctionnaire de police et sur la nécessité de démanteler 300 campements illégaux de Roms. Quelques mois, aussi, après le "débat sur l’identité nationale" », écrit la journaliste. Elle ajoute que les 18 experts du comité, « qui passent périodiquement au crible les cent soixante-treize Etats qui ont ratifié la Convention internationale sur l’élimination de toutes les formes de discriminations raciales ne se sont ainsi pas privé d’adresser un feu de critiques à la France. »

Ils y étaient chaudement encouragés par la présence des inévitables organisations non gouvernementales, qui étaient, toujours selon Agathe Duparc, « bien décidées à profiter de l’occasion pour dénoncer l’inquiétante "baisse de régime des politiques françaises en matière de lutte contre le racisme", comme le résume Malik Salemkour, le vice-président de la Ligue française des droits de l’homme. »

Le gouvernement prépare un nouveau « plan national de lutte contre le racisme »

Un panel de hauts fonctionnaires des ministères de l’Intérieur, de l’Immigration, de la justice et des affaires étrangères , chargés de disculper l’Etat français de toute velléité de protéger son identité propre, produisit un rapport recensant les multiples preuves de bonne fournies par nos gouvernants, « entre autres, la création des commissions pour la promotion de l’égalité des chances et de la citoyenneté (Copec), de pôles anti-discrimination au sein de chaque tribunal de grande instance et d’une Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances, ainsi qu’un renforcement des pouvoirs de la Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité (Halde). » Mieux encore : « Prenant pas surprise tout l’auditoire, la délégation française a aussi annoncé la préparation d’un "plan national de lutte contre le racisme" », dont on se demande bien ce qu’il va pouvoir ajouter à l’arsenal déjà existant. Peut-être quelques articles concernant le racisme anti-français, qui font pour l’instant cruellement défaut ?

Cela n’a pas empêché le rapporteur du groupe d’experts, l’Américain Pierre-Richard Prosper, d’épingler la « contradiction entre l’image exportée à l’étranger et la réalité sur le terrain » que l’on constate dans notre coupable pays, et de lancer aux Français : « Il est temps que vous fassiez vivre les rêves d’égalité et de fraternité ».

Un expert turc, rapporte encore Le Monde, s’est étonné : « Je ne comprends pas ce qu’est un Français d’origine étrangère ».

Une de ses collègues, du Burkina Faso, estimait « difficile de parler de la France que l’on connaît trop bien et que l’on reconnaît peu ».

Ces braves gens sont bien bons, mais je me demande, quant à moi, si l’expert américain n’aurait pas intérêt à s’intéresser davantage à la manière dont sont encore traités les Indiens dans son beau pays ; si l’expert turc ne devrait pas demander à un Kurde ce qui le différencie d’un vrai Turc ; et si les experts africains, qu’il s’agisse du Togolais ou de la Burkinabé, ne trouveraient pas un champ d’investigations illimités en étudiant les conflits tribaux et ethniques qui déchirent le continent africain, plutôt que de reprocher aux Français de partir en quête de leur identité et de vouloir remédier à la situation quasiment insurrectionnelle dans laquelle s’installent de nombreuses banlieues.

13 réponses à l'article : L’ONU veut priver les Français d’identité

  1. sas

    21/08/2010

    a fond ozone et sans se retourner……

    sortrir de l euro et de cette europe diabolique donc maçonnique.

    SAS

    Répondre
  2. isocrate

    18/08/2010

    Stendhal   a définitivement défini l’idée de patrie:  "La vraie patrie est celle où l’on rencontre le plus de gens qui vous ressemblent." Il  n’y a pas à y revenir.

    Répondre
  3. ozone

    18/08/2010

    Sortir de l’UE

    Voilà l’unique solution

    Répondre
  4. Pascale

    18/08/2010

    """Un expert turc, rapporte encore Le Monde, s’est étonné : « Je ne comprends pas ce qu’est un Français d’origine étrangère »."""

    C’est leur nouvel angle d’attaque : le Français de souche n’existe pas.
    La gauche tente d’évacuer un problème en se persuadant qu’il n’existe pas
    Comme la violence.

    S’il ne comprend pas c’est que c’est un idiot : il suffit d’ouvrir un dictionnaire pour trouver les définitions des mots qui constituent l’expression "un Français d’origine étrangère", de réfléchir et de faire preuve d’esprit de synthèse, bref d’être intelligent pour comprendre ce que c’est qu’un Français d’origine étrangère. Sinon, il faut qu’il prenne des cours de français car sa maîtrise de la langue n’est vraiment pas du tout au point.

    Répondre
  5. jayjay

    18/08/2010

    Si Sarkozy agissait au lieu de s’agiter et de parler nous ne serions pas accusés de racisme. Il suffirait de faire respecter la loi.  Quatre mesures simples, non racistes et républicaines pourraient suffire à ramener l’ordre :

    Tolérance zéro en matière de délit.

    Expulsion tout étranger en situation irrégulière.

    Application de la loi française et de la laïcité républicaine sans dérogations ni accommodements « raisonnables »

    Arrêt de l’immigration en raison de notre taux de chômage.

    Répondre
  6. SAS

    17/08/2010

    aTTENDEZ LAISSEZ MOI DEVINER……….

    et franc maçon à la fois………..le L’Américain Pierre-Richard Prosper

     

    et un prénom de comique….et pas des meilleurs

     

    CQFD

    SAS

    Répondre
  7. Anonyme

    16/08/2010

    Au lieu de se prendre les pieds dans des histoires de racismes, de religion, etc.. il suffirait de rappeler a certains le théorème connu du grand philosophe Né-Han-Mouen : 
    "Sauf exceptions mineures et necessaires, en un lieu et en un temps donné, il n’y a de la place que pour un peuple et un seul". 
    A partir de la, tout se remet magiquement a sa place.

    Oscar de l’humour a : " L’Américain Pierre-Richard Prosper (…) et de lancer aux Français : « Il est temps que vous fassiez vivre les rêves d’égalité et de fraternité ».
    Vu de Floride, on est mort de rire! Les Ricains aussi ont leurs assholes, ce qui est normal…  Mais a propos de "Ricains", et pour ceux que ca interesse, les parents de Pierre-Richard Prosper sont haïtiens… Alors, bien sur, il a appris "égalité, fraternité, etc..," sous la francophilie de Papa Doc… Ca ne s’oublie pas, hein? Et on a de la mémoire quand on est africain-haitien-francais-ricain a la fois.
    Quel bordel! C’est ca le monde des hommes que vous voulez pour demain?

    Mancney

    Répondre
  8. Dagmar

    16/08/2010

    La question n’est pas ce qui se passe en Turqui, la question n’est pas que les Americains ont exterminé les indiens, la question n’est pas qu’il y a des querres ethniques un peu partou en Afrique, la question n’est pas que le racisme anti-blanc est plus virulant que autre type de racisme en France, la question n’est pas que les Français ont acqueillit une quantité inimaginable des immigrés avec une gentillesse jamais vu, la question n’est pas qu’aucaun pays, ni US, ni la Turqui, ni aucun pays africain, aucun pays musulman ne permeterait pas sur son sol ce que la France tolèrait jusqu’ici avec un masochisme extraordinaire.

    La vrai question , le vrai problème est que la France est faible. Et le faible est abattu. Depuis longtemps la France est atteint de sida=effondrement de défences. Elle arrive dans la phase terminal, où  toute opportunité est bonne pour son adversaire pour la achever. Elle est la seule responsable du fait que aujourdh’ui on l’attaque "injustament". Depuis trop longtemps elle l’a cherché.  C’est elle, donneuse des leçons,  qui sans cesse culpabilisé les autres, Autriche, Suisse, FN, Pologne, Russie( par conttre copine avec Union soviètique) Elle récolte ce qu’ella a semé. Elle meurt par ses propres armes.

    Dagmar

    Répondre
  9. Droal

    16/08/2010

    Un xénophobe célèbre qui a donné son nom à une avenue de chaque ville de France disait à Romain Gary : « le patriotisme, c’est lorsque l’amour du peuple auquel vous appartenez passe en premier, le nationalisme, c’est lorsque la haine des autres peuples passe en premier ». Sa xénophobie s’est manifestée par une germanophobie croissante du 18 juin 1940 jusqu’à la Libération. Puis à partir de la Libération, sa xénophilie se manifesta par une germanophilie croissante. Comme quoi un xénophobe peu cacher un xénophile.

    Mais que s’est-il donc passé ? Il s’est passé ceci que cet homme ne reconnu pas le « droit du sol » à ces Allemands que le gouvernement légal de l’époque considérait comme des Français comme les autres. Son appel au peuple français, de Londres, à entrer en guerre, lui valu d’être condamné à mort. Cet homme considérait que le « pré carré » hexagonal était le domaine réservé du peuple français .

    Le gouvernement légal d’aujourd’hui considère au travers de la pensée d’un de ses Ministres que le peuple français n’existe pas et n’a jamais existé : « La France n’est ni un peuple, ni une langue, ni un territoire, ni une religion, c’est un conglomérat de peuples qui veulent vivre ensemble. ».

    Ce Ministre nie D’ABORD que la France soit un peuple, puisque le peuple français est la « matière » même de la France et par conséquent il nie que deux mille ans d’Histoire de France aie eut lieu.

    Il nie que parmi ce « conglomérat de peuples » il y ait le peuple français. La France est donc un conglomérat de peuples étrangers dont aucun ne parle français, etc.

    Lorsqu’il dit que la France est « un conglomérat de peuples qui veulent vivre ensemble », il donne, en fait, le programme politique suivi depuis plusieurs décennies et qui arrive, maintenant à son achèvement dans le 93. Je travaille depuis plus de 18 ans à Bondy, près d’Aulnay-sous- Bois et je peux affirmer que je vois tous les jours « un conglomérat de peuples qui veulent vivre ensemble ». Ce sont des peuples à plus de 80% africains (Afrique noire et Afrique du Nord), des « Français d’origine étrangère », des « européens africains ». Les derniers « étrangers d’origine française », sont en train de partir. Ils ont des problèmes d’intégration parmi les « Français pas de souche », les « européens d’origine africaine ». Ainsi, dans le 93, la France commence à devenir pure de tout étranger d’origine française. La France est enfin aux Français. Dans le 93 tout au moins.

    L’invalidation du résultat du référendum du 29 mai 2005 a consacré, officiellement, « l’inexistence » du peuple français et par voie de conséquence, de la France. Dans la foulée, la constitution de 1958 de la cinquième République a été remplacée par la constitution €uropéenne du 29 mai 2005.

    Si ce Ministre à raison, si le peuple français n’existe pas, nous ne sommes pas au début de la guerre civile et tout est bien qui finit bien. Quel soulagement !

    Répondre
  10. ozone

    16/08/2010

    Consequence logique de la verborrhée du pouvoir,peu importe que se soit que du vent,l’image donnée par la France au Monde est déplorable,un méfait de plus de cet individu.
    D’autre part on aurait pu s’attendre a une reponse "coullue" et rapide vers cette organisation,certains des intervenants feraient mieux de se retourner dans leur pays redrésser des torts,en particulier ce togolais.
    De toutes façons il faut revoir la politique de financement de toutes ces organisations mondialistes qui préconisent toujours plus d’immigration et donnent des leçons droitdel’hommistes aux autres et qui nous coutent la peau des fésses.

    Répondre
  11. BORGAL

    16/08/2010

     

    ONU = ISLAM

    Une bonne fois pour toutes, mettons-nous cette équation dans la tête ! La majorité écrasante du "machin" (bien pire que ce que De Gaulle a pu imaginer à l’époque) est  IS-LA-MIQUE. Point barre.

    De là l’innombrable quantité de "Résolutions" totalement malsaines et empoisonnées …. Et dire qu’il se trouve encore d’ineffables GOGOS (je devrais dire idiots utiles) dans la politique et les media pour encore prendre au sérieux cette bête immonde qui n’est rien d’autre qu’une MACHINE A DETRUIRE L’OCCIDENT  !   Et voila aussi pourquoi, envers et contre tout  bon sens, "ils" ont réussi à nous imposer l’amalgame absolument haîssable et CON, comme quoi

    " ISLAMOPHOBIE = RACISME"… ?  !    !    

     Depuis quand brocarder une religion – même violemment – est elle du "racisme" ?  ? Si j’étais catholique, j’en aurais des griefs sur le coeu r   !!

    Combien de lavages de cerveau, combien de viols, combien de kidnappings, de violences urbaines, d’exigences arrogantes, d’attentats meurtriers, de voies de faits en tout genre (la liste est infinie), en bref combien de délits et de crimes commis au nom de cette secte autant barbare et malfaisante qu’elle est "universelle" faudra t’il encore pour que l’on se réveille enfin, que l’on guérisse enfin de cette PSYCHOSE  HALLUCINATOIRE  ?    ? ? 

    IL FAUT METTRE L’ISLAM ET  SON  CORAN  MAUDIT HORS – LA – LOI

    UNE BONNE FOIS POUR TOUTES    !     !     !

    Islamophobe et fier de l’être

    BORGAL                                                                                                                                               

     

    PS : Monsieur le modérateur aura-t’il le courage de publier ce post ?

             Car enfin il en faut, par les temps qui courrent !

     

     

      

     

    Répondre
  12. Bristol

    15/08/2010

    «  »plutôt que de reprocher aux Français de partir en quête de leur identité et de vouloir remédier à la situation quasiment insurrectionnelle dans laquelle s’installent de nombreuses banlieues » » Ce n’est pas prêt de se régler. Quand on voit le comportement de l’équipe de France lors du mondial foot 2010, où les musulmans ont pris en otage la France, menaçant de se retirer (ce qui sanctionnait l’équipe pour 2 ans, l’identité française est en péril. Le plus dur sera de faire venir les touristes dans ce contexte malsain. Tant que les citées et banlieues se comporteront de la sorte, tant que ces périmètres seront la chasse gardée des musulmans, la France coulera, financièrement, et socialement. Bristol

    Répondre
  13. IOSA

    15/08/2010

    Préparons la guerre contre l’ ONU…

    IOSA

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)