Macron l’imposteur – version politique étrangère

Posté le septembre 03, 2019, 10:48
6 mins

Après avoir gesticulé pour rien lors de la réunion de Biarritz, dont les résultats sont nuls, sur tous les plans (qui pourrait sérieusement citer un domaine où quoi que ce soit a été changé à Biarritz?), Macron a réuni les ambassadeurs français à Paris pour, disent les journalistes qui cirent ses souliers à longueur de temps, faire souffler un «vent diplomatique nouveau».

Ce vent diplomatique nouveau a la consistance du vide et, en écoutant Macron, on n’y discerne strictement rien de nouveau.

Macron veut dialoguer avec la Russie? Il a rencontré Vladimir Poutine récemment et lui a fait des remontrances qui ont conduit le Président russe à lui dire qu’il ferait mieux de s’occuper des affaires de la France.
Vladimir Poutine a notamment rappelé à Emmanuel Macron qu’en matière de brutalité policière, la France, où la répression exercée contre les gilets jaunes a laissé des dizaines de gens mutilés ou éborgnés, n’a de leçon à donner à personne.

Macron veut régler le dossier ukrainien? Il ne peut rien tout seul, l’Union européenne ne peut rien non plus, et ce n’est pas en faisant des remontrances à Poutine que Macron arrivera à quoi que ce soit.

Plus adepte du multiculturalisme et du relativisme que jamais, Macron évoque l’émergence de nouvelles puissances, sans dire lesquelles.

Il a parlé de la «fin de l’hégémonie occidentale sur le monde».

Il donne, là, l’impression de divaguer. Nul ne peut voir de quelles puissances il parle (la Chine? l’Iran?), et nul ne peut voir non plus de «nouvelles puissances» à même de changer l’ordre du monde.

Tout comme Macron a dit, voici peu, n’importe quoi sur les incendies en Amazonie, pour le simple plaisir de s’en prendre au Président brésilien, qu’il déteste visiblement, il dit à nouveau n’importe quoi.

La Chine (s’il s’agit d’elle) ne semble forte qu’aux yeux de qui se montre faible face à elle.

En réalité, la Chine est fragile, instable, confrontée à des problèmes démographiques et financiers, et vraisemblablement en récession.

Elle est incapable d’intimider les États-Unis sous Donald Trump, confrontée à un soulèvement à Hong Kong qu’elle ne sait comment résoudre et dont elle discerne qu’il peut faire tache d’huile.

L’Iran (s’agit-il de lui?) est un pays du tiers-monde soumis à un régime fanatique, raciste, tyrannique, terroriste, exsangue financièrement, au bord de l’écroulement économique.

Y a-t-il d’autres «puissances» auxquelles Macron peut songer? Il ne songe pas au Brésil à l’évidence.

Alors? Le Vénézuela de Maduro? Hypothèse risible.

L’hégémonie occidentale n’est aucunement menacée et ceux qui imaginent sa fin prennent leurs désirs pour des réalités.

L’Europe se porte mal, c’est exact. Les données économiques le montrent et indiquent que les pays qui la composent sont tous, sous des formes et à des degrés divers, confrontés à un vieillissement accéléré, à un changement de population, à une islamisation croissante, à une stagnation économique, à des systèmes d’État-providence à bout de souffle.

Il y a donc une dimension crépusculaire dans l’Europe d’aujourd’hui.

Mais l’Europe n’est pas l’Occident tout entier. Macron ne cite pas les États-Unis qui, eux, se portent très bien.

Dans son discours d’imposteur arrogant, Macron, tout en brassant beaucoup d’air (ce qui est logique, il se veut champion de l’écologie), oublie quasiment tout ce qui constitue la réalité.

Et il occulte ainsi des données essentielles.

Nulle part il ne parle de ce qui permet le dynamisme économique. Nulle part il ne mentionne les régimes politiques, et ce qui fait la différence entre une démocratie et une dictature, entre un pays qui respecte les libertés économiques, politiques et culturelles et un pays qui ne les respecte pas.

Il n’est, je le sais bien, pas le seul dans ce cas. Quasiment tous ceux qui en France traitent de stratégie et de géopolitique parlent comme Macron, ce qui rend leurs propos vides et leurs écrits illisibles.
Macron parle de «repenser l’ordre et l’imaginaire politiques», et de la nécessité de «rebattre les cartes». Mais il ne repense rien, car avec des mots creux on ne repense rien, et il ne rebat aucunement les cartes.
Des journalistes cireurs de souliers voient un «vent diplomatique nouveau».

Vraiment? Ils sont payés pour écrire ce qu’ils écrivent, je sais. Il faut bien qu’ils gagnent leur vie.

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

Article suivant

Humanitaire

5 réponses à l'article : Macron l’imposteur – version politique étrangère

  1. Gérard Pierre

    4 septembre 2019

    Il devient de plus en plus évident, …… à condition bien sûr de s’extraire de l’influence des caquetages de la journalisterie poulaillère française, …… que l’éphèbe immature auquel des Français (et non ”les” Français comme je le lis trop souvent) ont remis les clés de l’Élysée en 2017, n’impressionne personne sur la scène internationale !

    Ses brassages climatholiques pompeux, ses imprécations aussi imprévisibles qu’inappropriées et sans suite, ses gesticulations « diplomatiques » déplacées, révèlent au monde l’arrogante inexpérience du jeune homme ivre de sa propre ”essence supérieure” !

    Les chefs d’États et de gouvernements étrangers le considèrent pour ce qu’il est, une entité négligeable ! …… Ce qui est dramatique, c’est que notre pays, la France, est taxée de même par contrecoup !

    Répondre
  2. OMER DOUILLE

    4 septembre 2019

    Il n’est pas véritablement un imposteur, simplement un comédien assez doué. Enfin, suffisamment doué pour les gogos qui l’adulent. Et le plus beau c’est qu’il va en reprendre pour 5 ans de plus, accompagné qu’il est de toutes les girouettes en mal de gamelle.
    C’est que cela a un gros appétit le politicard. Particulièrement ceux qui sont incapables de rien faire d’autre. Alors ils doivent à tout pris trouver à bouffer. Et pas seulement des homards géants. Il faut les comprendre….

    Répondre
  3. GOIN

    3 septembre 2019

    Fin de l’hégémonie sur le monde ! Ne sont-ce pas les paroles de SOROS ? Et de ces fameux clubs “d’intellectuels” de la politique mondiale et qui ont pour but unique de soumettre les peuples. Ne me dites surtout pas que vous ne les connaissez pas M. MILLIERE. Alors ne vexer pas notre intelligence !
    La Chine et autres pays vous servent d’excuse, en revanche renseignez nous sur Macron et ses amis.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      4 septembre 2019

      renseignez vous aussi, Monsieur Millière sur les amis de Trump qui sont aussi vos amis

      je suis assez heureux que les yeux des lecteurs des ” 4 Vérités ” commencent à s’ ouvrir comme ceux d’ Ezéchiel

      Répondre
  4. quinctius cincinnatus

    3 septembre 2019

    et vous Guy Millière comment gagnez vous votre vie ? vous pigez gratuitement dans le Thing Tank qui vous emploie ?

    et alors avec votre seule retraite et à Las Vegas qui plus est ?

    je suis certain que vous reviendrez dans cette France que vous abhorrez quand il vous faudra soigner ” votre ” cancer : le cancer est un luxe aux E.U. , il est hors de prix ( encore un ” réfugié U.S. ” du cancer dans mes connaissances et une de mes amies juive américaine, il est vrai ” démocrate “, hésite à repartir pour cette seule raison )

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)