Macron : un voyage inutile à Washington

Posté le 01 mai , 2018, 6:50
6 mins

Le voyage d’Emmanuel Macron aux États-Unis aura été inutile.
Emmanuel Macron n’en a rien ramené.

Il n’a pas fait bouger les positions de Donald Trump d’un millimètre sur quelque sujet que ce soit, ce qui était prévisible.

Donald Trump, contrairement à ce qui se dit trop souvent, n’est pas homme à se laisser influencer : il a des positions et une stratégie politique.

Il sait pourquoi il a les positions qui sont les siennes et il sait pourquoi il suit la stratégie qu’il a adoptée.
Il avance. Il accomplit.

Il a invité Emmanuel Macron pour affaiblir Angela Merkel au sein de l’Union européenne.

Il a flatté Emmanuel Macron. Mais il n’a que faire de ses conseils, même quand il les énonce en public devant les membres du Congrès.

Les décisions prises par Donald Trump concernant les relations commerciales avec l’Europe resteront les mêmes.

Donald Trump ne fera pas rentrer à nouveau les États-Unis dans les accords de Paris sur le climat.

Il a déjà pris sa décision concernant l’accord de juillet 2015 avec l’Iran, et sa décision restera inchangée : les États-Unis sortiront très vraisemblablement de l’accord.

Il a aussi pris sa décision concernant la Syrie et sa décision restera inchangée, là aussi.

Emmanuel Macron n’a vraisemblablement pas même ramené des États-Unis un surcroît de popularité en France, où voir Emmanuel Macron embrasser Donald Trump a suscité davantage le dépit ou l’ironie que la sympathie.

Les Français dans leur grande majorité ont, vis-à-vis des États-Unis, des sentiments très mitigés où la fascination se mêle au mépris et à l’aigreur qui ne cessent de nourrir diverses formes d’antiaméricanisme.

Les caricatures odieuses qui n’ont cessé de circuler sur ­Donald Trump n’ont strictement rien arrangé.

Si Macron avait embrassé Barack Obama, cela aurait été différent, mais embrasser Donald Trump !

Emmanuel Macron a, dois-je ajouter, sans doute ramené des États-Unis un peu de ridicule, ce qui n’arrange rien pour lui.

Car il n’a pas embrassé Donald Trump une seule fois, mais une dizaine de fois, et avec un allant et une fougue très étrange, qui ont visiblement gêné Trump. Celui-ci a dû commenter un baiser de Macron en disant avec un sourire moqueur : « Il m’aime vraiment beaucoup. »

Emmanuel Macron s’est aussi laissé emmener par la main par Donald Trump à l’intérieur de la Maison Blanche, sous l’œil des caméras, et la grande différence de taille et de stature entre les deux hommes aurait pu aisément laisser penser à la relation d’un père emmenant son fils à l’école pour qu’il ne soit pas en retard.

Le voyage d’Emmanuel Macron aux États-Unis aura, cela dit (et c’est ce que j’en retiens), surtout (et il fut sous cet angle un spectacle intéressant) déstabilisé profondément les journalistes français chargés de commenter l’événement.

La plupart d’entre eux sont sous le charme d’Emmanuel Macron depuis qu’il s’est présenté à l’élection présidentielle et n’ont guère cessé de se montrer déférents à son égard.

Ils n’ont, en parallèle, pas cessé de présenter Donald Trump comme un abruti complet.

Voir Emmanuel Macron respecter Donald Trump, et parler de politique de manière sérieuse avec lui, les a placés en situation délicate.

Ils ont dû prendre eux-mêmes Donald Trump au sérieux, l’appeler « le Président des États-Unis », évoquer autre chose que les inepties dont ils usent en général pour caricaturer.

Emmanuel Macron ayant prononcé un discours devant le Congrès et ayant à cette occasion – derrière quelques formules de politesse – renoué avec l’arrogance cuistre dont font preuve la plupart du temps les dirigeants français lorsqu’ils s’adressent à un auditoire américain, les journalistes français chargés de commenter ont pu pousser un soupir de soulagement et dire qu’Emmanuel Macron avait « retrouvé l’esprit ».

Les journalistes français vont pouvoir renouer avec leur discours habituel.

Ils le font déjà.

Les avoir vu parler autrement de Donald Trump pendant un instant a néanmoins montré que, poussés dans leurs retranchements par une déstabilisation inattendue, ils pouvaient se comporter en journalistes sérieux.

Ce qui signifie que, quand rien ne les pousse, ils sont délibérément et sciemment malhonnêtes.

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

26 Commentaires sur : Macron : un voyage inutile à Washington

  1. HansImSchnoggeLoch

    6 mai 2018

    Joyeuse nouvelle pour les retraité(e)s

    L’avion macronique un A330 acquis sous l’ère Sarko coûte entre 20000 et 22000 € / l’heure de vol.
    Avec 37 voyages déjà accomplis on va vers une fortune en frais de voyage.
    Si le fric ne suffit plus une petite hausse de la CSG et hop l’avion peut redécoller.

    C’est beau et grand la solidarité quand ce sont les autres qui paient.

    Répondre
    • OIELDEVRAICON

      6 mai 2018

      L’avion macronique un A330 acquis sous l’ère Sarko coûte entre 20000 et 22000 € / l’heure de vol.

      Bah! A ce train “de vol (du contribuable)”, vu le déplacement d’air généré par ces vols,
      vu la flexibilité de la queue d’une vache entre les barreaux d’une chaise,
      il y a fort à parier que le prix du beurre va augmenter.

      On a eu “TERESA”, mère des pauvres…
      Et nous avons “macron” père des riches.

      Répondre
    • quinctius cincinnatus

      7 mai 2018

      saviez vous que Macron voulait remplacer l’ A 330 de la Présidence par un aéronef de conception plus moderne donc davantage … économique en carburant et cela va de soi en gaz à effet de serre

      Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        7 mai 2018

        Les vidéo-conférences remplacent avantageusement l’avion le plus écologique du monde.
        Les moins chers étant “Skype” ou ” Hangout”, ils sont gratuits.

        Mais il y a le vieux dicton: “Les voyages forment la jeunesse.”
        Et là le play-boy élyséen est, me semble-t’il, en pleine séance de rattrapage.

        Ces salauds de vieux paieront, de toutes façons ils dissimulent plein de fric sous leur matelas.

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          7 mai 2018

          mon magot, à moi, enfin ce qui en reste après plus d’un demi-siècle de socialisme pertinent, gaulliste, de droite, du centre ou de gauche, est caché sous les draps de fil de ma grand-mère cévenole qui sont empilés dans mon armoire qui, elle, est naturellement … normande ***

          *** les Normands ayant comme les Auvergnats d’ ailleurs la réputation ( fausse ) d’ être des grippes- sous

          Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      7 mai 2018

      Les chiffres cités peuvent être consultés dans l’article suivant:
      “Le très coûteux avion présidentiel de Macron”
      sur le site de “Valeurs Actuelles”.

      Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      7 mai 2018

      Pour voir comment les dirigeants d’autres nations européennes se comportent avec les finances publiques allez sur le site “Contrepoints.org” et lisez y l’article “La taxe d’habitation de l’Élysée et la transparence financières des élus”.

      Vous y apprendrez par exemple ce qui suit:
      “Angela Merkel paie le loyer de son appartement, son eau et son électricité, ce que ne fait pas Emmanuel Macron. La chancelière a environ trois fois moins de collaborateurs et de voitures de fonction que le Président de la République française et son Premier ministre. Le budget de la chancellerie est très inférieur à ceux de l’Élysée et de Matignon.”

      et beaucoup plus, bonne lecture et surtout gardez le calme…

      Répondre
  2. BRENUS

    5 mai 2018

    Comment cela “inutile” le voyage de Macron aux US. Pas du tout votre honneur et bien au contraire. Il a participé à la bonne humeur et la bonne digestion de Trump qui a du se marrer comme un bossu lors de son passage. C’est l’arbre qui me chagrine le plus, car j’aime les arbres et surtout les chênes. Dire qu’il a du finir dans une décharge notre quercus national.

    Répondre
  3. HansImSchnoggeLoch

    3 mai 2018

    Je viens de lire dans un article que le play-boy élyséen en est à son 37ème voyage (~3 par mois) depuis son entrée en fonction.
    Sarko-1 le jet tant décrié par la hollandie ne doit pas chômer et à ce rythme notre play-boy aura bientôt passé plus de temps en l’air*) que sur terre.

    Vous me direz que c’est normal pour quelqu’un se prenant pour Jupiter. Il faudrait peut-être demander aux retraité(e)s comment elles / ils voient les choses.

    Sa spécialité, commenter les évènements en France depuis son dernier point d’atterissage.

    *) y compris avec la délicieuse épouse du PM australien.

    Répondre
  4. quinctius cincinnatus

    2 mai 2018

    on n’ est jamais aussi bien servi que par soi-même ou la paranoïa ordinaire

    Selon son médecin ( civil ) le docteur Harold … Bornstein , Donald Trump a dicté LUI-MÊME son certificat de bonne santé lorsqu’ il a posé sa candidature d’ éligibilité à la primaire des Républicains

    lire les détails sur le site du ” Figaro ” ; c ‘est assez gratiné sur l’ opinion que Trump a de lui-même

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      2 mai 2018

      Le seul document compromettant serait celui-ci:
      Mr Bornstein said he had prescribed Mr Trump with Propecia, an anti-baldness drug.

      Traduit: Mr.Bornstein avait prescrit “Propecia” un médicament contre la chute des cheveux à Mr.Trump.
      Big deal!!

      Répondre
  5. 2 mai 2018

    J’ai entendu dire qu’Emmanuel MACRON n’est qu’un “sale gosse” sur fond de carte postale.

    Je suis assez intéressé par ce résumé où tout est dit.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      5 mai 2018

      ” tout est dit ” , mais, pour moi, tout ce charabia n’ a aucune signification , ne veut rien dire

      pouvez vous nous expliquer

      Répondre
  6. OEILDEVRAICON

    1 mai 2018

    Non monsieur Millière, pas tout à fait inutile ce voyage!
    En tant que retraités on sait, entre autre, à quoi sert l’augmentation de la CSG
    et chose plus ludique, on a vu deux glands planter un chêne.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      4 mai 2018

      seriez pas un peu ” fâchiste ” camarade ?

      Répondre
      • OEILDEVRAICON

        5 mai 2018

        Bof! Un petit peu, sur les bords.
        Mais pas camarade de la clique à méchant con, ni de celle de macrounet et encore moins de celle du pédalo facteur.
        Cependant très ” fâch…é ” quand même.

        Répondre
        • HansImSchnoggeLoch

          6 mai 2018

          Comme vous je ne suis pas du même bord que LanJuq MéchantCon.
          Il faut tout de même avouer qu’il a du punch et le play-boy élyséen est train d’encaisser grave.
          Ce qui ne peut que nous réjouir.

          Répondre
          • quinctius cincinnatus

            6 mai 2018

            c’ est vrai que la phrase :

            ” Macron parle avec un fouet dans la bouche ”

            ça cingle … grave comme vous dites

  7. quinctius cincinnatus

    1 mai 2018

    ” en pleine polémique *** les Simpson continuent de faire un tabac ”

    ( la presse )

    c’ est fou comme Homer me fait penser à … Donald [ … Trump évidemment ] comme François Hollande me fait penser à Charles Bovary

    *** accusation de ” racisme “

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      2 mai 2018

      c’ est fou comme Homer me fait penser à … Donald
      Attention vous allez vexer le vrai Homère sur le site.des 4V.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        2 mai 2018

        vous avez pu constater que j’ ai scrupuleusement respecté les orthographes

        depuis qu’ @Homère a viré sa cuti sarkozienne j’ apprécie davantage ses interventions

        le problème de l’ épistolaire ce sont bien les opinions surtout quand elles sont ” conformes ” ce qui contredit la citation qui suit : …

        ” l’ hérétique est celui qui a une opinion ”

        disait F. Brunetière dans son ” Discours de combat “

        Répondre
  8. G De Sorne

    1 mai 2018

    Inutile ce voyage? Que nenni… Donald nous a montré qu’Emmanuel Jean-Michel Fréderic avait des pellicules !
    En fait, le jeune Président Français a été roulé dans la farine car Trump n’avait aucune intention d’écouter les Européens, même les plus importants.
    Les charmants zozotant Français sont connus aux US pour être des donneurs de leçons comme on l’a vu au Congres. Finalement L’ÉNARQUE a trouvé en Trump un prof de base … et possible Prix NOBEL (la rigolade continue).

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      3 mai 2018

      il faudrait créer un Prix Nobel capillaire ; d’ ailleurs Donald semble fasciné par tout ce qui relève du monde des cheveux … même chez les autres

      Répondre
  9. HansImSchnoggeLoch

    1 mai 2018

    Ce voyage a surtout été utile à Donald Trump qui a pu montrer à ses détracteurs qu’il sait recevoir et qu’il a tout à fait la stature d’un Président.
    Pour le play-boy élyséen cela s’est soldé par pratiquement rien: un arbre.

    On peut appliquer le même raisonnement à la visite d’Angela Merkel mais cette fois sans arbre.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      6 mai 2018

      on déplorera cependant dans cette réception le manque d’ hôtesses XXX

      Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        6 mai 2018

        Il y avait Brigitte, Angela et Mélanie, cela devrait suffire.

        Répondre

Répondre

  • (pas publié)