Mali : de quelle guerre parle-t-on ?

Posté le février 13, 2013, 1:58
2 mins

S’il faut rendre hommage au magnifique comportement de l’Armée française au Mali, que dire des propos de son chef qui, après s’être vanté d’avoir gagné la bataille, puis la guerre, nous annonce maintenant que la « mission militaire » n’est pas terminée !

Subtilité sémantique ou erreur de jugement originel ? De quelle bataille, de quelle guerre parlait- il ? Il n’y en a pas eu, l’ennemi s’est évaporé au fur et à mesure de l’avancée de nos troupes. Seules quelques traces de frappes aériennes témoignent concrètement de cette pseudo-guerre, mais la confrontation n’a pas eu lieu.

Il n’y a pas de vaincus déposant leurs armes et encore moins de chefs djihadistes renonçant à leur esprit de conquête ! Il fallait être bien naïf et bien méconnaître le fanatisme pour croire que le terrorisme serait ainsi vaincu, alors que ses bases arrières restaient entièrement ouvertes à son repli et quasi inaccessibles à une armée classique, quels que soient ses moyens !

Une relative stabilité de cette région et, donc, une réponse fiable aux espoirs de paix des populations opprimées, ne seront apportées qu’en maintenant une présence militaire étrangère pour une durée indéterminée, mais sûrement longue !

Après la collecte des lauriers, la parole est maintenant à la diplomatie pour que la France ne soit pas la seule à supporter la charge de cette assistance.

Voilà la vraie bataille qui reste à gagner, car passer maintenant le relais aux armées africaines ne pourrait être que prématuré et très risqué !

Jean-Paul Pfiffelmann

Courrier des lecteurs des 4 Vérités Hebdo

8 réponses à l'article : Mali : de quelle guerre parle-t-on ?

  1. HansImSchnoggeLoch

    20/02/2013

    Sept otages au Cameroun, un atout de plus au service des djihadistes, Le Mali se venge comme il peut!
    Pendant ce temps là, Normal 1ier fait du tourisme en Grèce. Avant de promettre aux Grecs de leur renflouer la caisse qu’il n’oublie pas qu’ici dans le pays qu’il malmène il n’y a plus rien tout est vide.

    Répondre
  2. mauvaisedent

    14/02/2013

    Il parait que l’on va mettre la tête à Taubira sur le drapeau Malien car maintenant que les islamistes sont partis grâce à la liberté retrouvée à la place du hijab le string est de rigueur, plus de fouet pour les infidèle met la cravache en flanelle.et les menottes en cuir pour ceux qui n’ont pas eu leurs petites menottes coupées. ( Normal c’est l’honnorable France des mariages homos qui les a délivrés ).

    Répondre
  3. JEAN PN

    14/02/2013

    Pour ne pas montrer qu’il perd la guerre, Hollande se défilera du Mali dès que cela lui sera possible. Ainsi, il pourra mettre la responsabilité sur les autres.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      15/02/2013

      c’est une habitude bien commune en France , et pas seulement celle de Guimauve le Conquérant des Sables

      Répondre
  4. quinctius cincinnatus

    13/02/2013

    les armées  » africaines  » sont à l’armée mexicaine ce que la comédie musicale américaine est à la Tétralogie … ou aux opéras de Mozart

    Hollande ne connaissait pas grand choses ( excepté à fond le cloaque de l’appareil politique du P.S. ) quand il a pris la Fonction ; mais là, où il était d’une nullité crasse c’est bien en économie et en politique étrangère ; comme il n’a pas eu la chance d’avoir un Védrine à ses côtés ( mais seulement un Fabius *** ) pour le remettre sur les bonnes pistes il est loin le jour où il sera connu comme le Conquérant des Sables africains

    *** en ce qui concerne Laurent Le Chauve on peut même se demander s’il ne se délecte pas des bévues hollandaises , c’est bien dans sa mentalité au …bougre !

    Répondre
  5. HansImSchnoggeLoch

    13/02/2013

    Les IED (improvised explosive devices) ne devraient pas tarder à faire leur apparition au Mali. Si les chefs jihadistes ont de la suite dans leurs idées leur introduction en France sera la prochaine étape.
    Toutes celles et ceux qui ont approuvé cette sale guerre, déchanterons bientôt!

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      13/02/2013

      la faute  » originelle » revient au couple Neuilly-germano-pratin Sarko-B.-H. L. !

      Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        15/02/2013

        Qui sans doute, mais comme pour la viande chevaline dans les lasagnes on manque de traçabilité dans ce pays.

        Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)