Mali : intervention à hauts risques

Posté le janvier 16, 2013, 11:30
3 mins

La France intervient militairement, depuis le 10 janvier, au Mali, dont le Nord est désormais sous la coupe de bandes d’islamistes radicaux.

Cette intervention se fait à la demande du gouvernement malien et de l’Union africaine et de l’ONU.

Cette intervention dans une ancienne colonie française montre cependant que le « cordon ombilical » nous reliant à nos ex-colonies n’est toujours pas coupé. Ce qui pourrait être une chance de rayonnement pour la France, mais qui n’est désormais pratiquement plus qu’un boulet (la Françafrique continuant à exhaler les odeurs sulfureuses de la corruption et nous apportant ces dizaines de milliers de migrants inassimilables qui font que Montreuil est présentée par ses habitants comme la « deuxième ville malienne après Bamako »…).

Et, surtout, l’intervention au Mali est la suite logique de l’intervention en Libye.

J’étais opposé à l’intervention en Libye, qui me paraissait extrêmement dangereuse. Comme il était prévisible (et prévu !), la chute de Kadhafi n’a pas été principalement la chute d’un dictateur, effectivement peu recommandable, mais la désagrégation d’un pays et la mainmise de l’islamisme le plus radical sur cette zone.

Notre intervention en Libye a permis la mise en circulation de milliers d’armes dans une région où les frontières n’existent pratiquement que sur le papier.

À certains égards, c’est une bonne nouvelle de s’attaquer enfin à ces bandes de fanatiques – au lieu de les considérer, comme naguère, comme de sympathiques démocrates persécutés par Kadhafi !

Et, naturellement, je suis de tout cœur derrière l’armée française. Mais je ne peux pas m’empêcher de penser que nos soldats vont, à nouveau, se sacrifier pour des intérêts sans grand rapport avec ceux de la France.

Et, surtout, je n’arrive toujours pas à comprendre comment on peut bombarder des islamistes radicaux à des milliers de kilomètres, tout en cédant à toutes leurs demandes chez nous.

Comme naguère avec le communisme, le combat n’est que partiellement militaire ; il est tout autant politique et culturel. Or, François Hollande, qui doit sa présence à la tête du pays au vote musulman, ne cesse de favoriser l’islam – y compris radical, puisque bien des mosquées sont proches des Frères musulmans…

Il serait bien plus conforme à l’intérêt national de s’abstenir d’intervention directe au Mali et de freiner la progression de l’islam radical en France !

9 réponses à l'article : Mali : intervention à hauts risques

  1. quinctius cincinnatus

    17/01/2013

    à l’issue voeux aux parlementaires ( à quoi servent ils ? ) le Président nous avait assuré que l’ Algérie en qui il avait entièrement confiance  » ferait son devoir  » et ce matin ( après les inévitables couacs en communication aux quels Belkacem est abonnée ) nous avoir rassuré par cette phrase lénifiante  » qu’il était pour l’issue la meilleure ( comme si on pouvait être pour la pire ! ) le bilan est lui sans appel : déjà 34 otages tués lors de l’assaut donné par le GIGN-ALN …. Hollande mérite bien son surnom au P.S. de Hollande l’Algérien : aussi impulsif et bordélique qu’eux …et comme Sarkozy un INCAPABLE !

    nous sortons une nouvelle fois grandis aux yeux des européens , des américains et des japonais

    Répondre
  2. alf007

    17/01/2013

    attaquer l’islam, et ne pas vouloir le dire, voila bien une opération du politiquement correcte.
    Cela est scandaleux.

    Répondre
    • 22/01/2013

      L’empire romain ressuscité est diabolique, c’est une création anglo saxonne au comportement de la perverse narcissique. A l’heure du protestantisme l’empire avait des valeurs morales donc une certaine conscience, à l’heure de la débauche de la corruption l’empire fabrique ces Ben Laden, donc le terrorisme pour l’exploiter et vampiriser ses victimes. le Mali la Lybie et la Syrie en sont les tristes exemples.
      Oui j’ai la conviction que ce dernier empire représenté par la statue de Nebucadnestar de Daniel repose sur des pieds de fer et d’argile c’est l’Europe et ces USA l’une est la grande prostituée et l’autre la Bête, ils portent le fer et le feu mais en marchant sur deux pieds ils oublient qu’un de leur le peuple est d’argile.
      J’anticipe la statue repose aux pieds de la montagne et c’est la pierre de justice de vérité qui fera écrouler l’édifice, cette pierre serait-elle la sainte Russie, Dieu seul le sait ! Une chose est sûre lorsque les consciences se réveilleront alors ce sera la fin de ce monde pourri est criminel qui vampirise après les avoirs séduit ses victimes.Oui à la fin d’un monde!

      Répondre
  3. 17/01/2013

    Nous portons le fer hors de chez nous pour satisfaire les appétits de l’oncle SAM
    Mais notre pays est menacé par une sorte de cinquième colonne.c’est pas gai ! les gays font comme les étrangers entendre leurs voix et le pays détruit par l’immoralité est en voie de désintégration les lobbies s’imposent à la majorité silence et le troupeau de moutons de panurge est conduit par le loup déguisé en agneau

    Répondre
  4. salminander

    16/01/2013

    Je me tue à essayer de faire comprendre ça à tous ceux que je peux toucher; Mais aucun n’a assez de pouvoir pour NOUS faire entendre.
    Nous sommes en grand danger et :
    1 – personne ne nous entend et ne nous soutient
    2 – le pouvoir est entièrement soumis à l’islam (droite et gauche confondue) et le politiquement correct interdit d’en parler.

    Répondre
  5. quinctius cincinnatus

    16/01/2013

    cette intervention ne s’est pas faite à la demande de l’O.N.U.
    pour être crédible vérifiez vos informations
    de ce fait je ne suis pas allé plus loin dans l’article !

    Répondre
  6. Jaures

    16/01/2013

    « Il serait bien plus conforme à l’intérêt national de s’abstenir d’intervention directe au Mali et de freiner la progression de l’islam radical en France ! » écrit J.Rouxel.
    Certes, l’armée interviendra quand « l’islam radical en France » détiendra des otages et occupera la région Nord Pas de Calais avec des pick-up armés et détruira le château de Villiers-Châtel en instaurant la charia à Lille et Valenciennes.
    En attendant, il y a peut-être mieux à faire pour lutter contre le terrorisme.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      17/01/2013

      je vois que @ Jaurès est dans les mots et dans la pensée  » majoritaire  » puisqu’il emploie le mot  » terrorisme  » et non pas  » islamisme  » ; c’est un bien pensant de la pensée unique et suicidaire … on devrait l’envoyer illico presto comme apôtre de la paix dans l’erg saharien et la savane sahélienne pour pouvoir rapidement l’honorer dans le livre ses martyrs de la bêtise politique …

      Répondre
  7. TRICOT

    16/01/2013

    Tout à fait d’accord avec vous, sur votre conclusion.
    Mais le bon sens et le PS sont toujours aussi éloignés
    La 1ère mesure serait d’arrêter cette immigration dont on vante la natalité. On entend toujours ce même refrain aux airs de « cocorico » sur notre excellence en matière de démographie.
    Y a t il des têtes pensantes dans ce pays .
    L. Tricot

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)