Une mosquée-cathédrale à Barcelone?

Posté le 19 septembre , 2017, 12:21
6 mins

Islam radical ou pas, la construction de la grande mosquée de Barcelone, par son ampleur, serait, sinon une victoire proche, du moins une avancée significative de l’islam dans l’Occident judéo-chrétien déjà mis à mal.

Or, on connaît le traitement des chrétiens en terre d’islam. On connaît le traitement des Juifs, y compris dans les pays non-musulmans, du fait d’une présence musulmane.

S’il est une région d’Espagne qui peut se vanter d’être actuellement une terre d’accueil pour les musulmans, c’est bien la Catalogne.

L’Espagne compte peu de musulmans avec 2,3 % seulement de la population totale, mais 26 % des musulmans se concentrent en Catalogne.

Immigration récente, puisque c’est surtout entre 1998 et 2009 qu’ils sont venus en nombre, principalement des Marocains.

Par rapport au reste de l’Espagne, la Catalogne a moins été touchée par la crise financière de 2008, même si le chômage reste élevé (13,2 %).

Cependant, son endettement est très important. On pourrait donc s’étonner que, l’an passé, le président indépendantiste de la Catalogne, ait proposé d’accueillir 4 500 réfugiés. Une grande bannière était déployée au fronton de l’Hôtel de Ville sur laquelle on pouvait lire : « Welcome refugees ! » Générosité sincère ou vil opportunisme ?

La Catalogne compte des indépendantistes virulents et acharnés, prêts à tout pour parvenir à leurs fins – par exemple acheter, en quelque sorte, les voix des musulmans en leur promettant la construction de mosquées.

Et ça ne peut manquer d’être apprécié des musulmans car, en Espagne, les mosquées ne poussent pas comme des champignons, comme en France (voir l’analyse de Joachim Véliocas dans son livre « Ces maires qui courtisent l’islamisme »).

Et, fi de la modestie, c’est une mosquée pharaonique qu’on leur promet à Barcelone ! Ce serait la 3e plus grande au monde après La Mecque et Médine ! Pouvant accueillir 40 000 fidèles à l’intérieur et 80 000 à l’extérieur.

Et un minaret de 300 m de haut ! De quoi toiser la catholique Sagrada Familia…

Mais, pour régler la note de son geste électoraliste, la Catalogne a besoin de « sous ». Endettée à plus de 40 milliards d’euros, elle n’a pas l’argent nécessaire pour financer le projet qui devrait coûter la modique somme de 2,2 milliards d’euros.

Alors, depuis quelques années, le financement par le Qatar est envisagé. Cela pose quand même problème à certains indépendantistes et musulmans que l’argent vienne d’un pays où se pratique la charia. Alors, pourquoi pas le Maroc ?

En 2012, des dirigeants du CDC (Convergence Démocratique Catalane) étaient allés dans des lieux de culte musulman pour parler « positivement » de l’indépendance.

Mais l’expulsion par le CNI (Service de renseignement espagnol) en 2013 du Marocain Noureddine Ziani soupçonné d’espionnage et de lien avec le salafisme a remis en cause l’hypothétique financement marocain.

Ce personnage travaillait « en vitrine » pour l’intégration des musulmans et, semble-t-il, sous cape pour le salafisme. Salafisme entretenu par l’imam arrivé à Ripoll en 2015 qui aurait endoctriné les tueurs des Ramblas et de Cambrils.

Les attentats qui viennent d’avoir lieu en Catalogne étaient loin d’être imprévisibles :

– L’influence de nombreux islamistes était connue depuis plusieurs années.

– Récemment, des affiches ont été collées à Barcelone, pour « promouvoir » le mariage du musulman avec une femme espagnole pour renforcer l’influence de l’islam en Espagne.

C’est d’ailleurs déjà en bonne voie puisqu’en 2015, on notait de plus en plus de conversions dont 80 % étaient des femmes.

Les récents attentats mettront peut-être un frein aux desiderata des musulmans catalans. Le maire n’a pas encore donné l’autorisation de la construction. Ce 8 juillet, une manifestation a eu lieu dans la ville et, sur les pancartes, on pouvait lire : Non à la mosquée ; Stop l’islam ; L’Espagne est chrétienne ; Stop à l’islamisation de l’Europe…

Malgré tout, pas sûr que le frein fonctionne longtemps car on connaît la couardise des politiques et la détermination des musulmans à faire avancer l’islam partout où ils mettent les pieds.

Et quelle belle victoire symbolique pour eux que la construction d’une méga-mosquée à Barcelone, car le rêve de reconstituer Al Andalus (dont a fait partie la Catalogne) reste omniprésent chez eux !

Il est vrai que la Catalogne ne resta pas longtemps province du califat omeyyade et fut rapidement libérée grâce à… ce « sacré Charlemagne » !

 

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

Acheter le livre ici :

Acheter le livre ici :

4 Commentaires sur : Une mosquée-cathédrale à Barcelone?

  1. Magne

    22 septembre 2017

    Mosquée – cathédrale , mosquée Masjid où l’on pourra entendre l’ayat ( verset) 193 de la sourate Al Baqara : ” Et combattez – les jusqu’à ce qu’i n’y ait plus d’association et que la religion soit entièrement à Allah seul . S’ils cessent , donc plus d’hostilités , sauf contre les injustes.”
    Il faut savoir que le culte musulman quand il parle d’association parle des chrétiens , ceux qui associent à Dieu , un fils et un Saint – Esprit , Le culte musulman considère le christianisme comme un polythéisme .

    Répondre
  2. frei

    22 septembre 2017

    Cet article éclaire d’un jour intéressant ce qui nous arriverait si la Catalogne devenait indépendante . Rappelons nous que la natalité des Espagnols de souche est extrêmement basse , ceci étant particulièrement vrai dans la région de la Catalogne . Autrement dit , ce serait un petit Kosovo ou un petit Liban à nos portes .Pas si petit d’ailleurs .

    Répondre
    • Gérard Pierre

      22 septembre 2017

      ” … ce serait un petit Kosovo ou un petit Liban à nos portes.”

      D’autant plus … ”pas si petit ” … qu’ils seraient fichus de contaminer les Catalans de Perpignan et de sa région, … lesquels, lorsque je les ai côtoyés en 1963 durant mon service militaire, nous rappelaient occasionnellement, dans l’espace publique, que nous étions chez eux !

      Répondre
  3. BRENUS

    19 septembre 2017

    Si ce projet de “cathédrale” muzz à Barcelone abouti, ses habitants européens – catalans ou espagnols – n’auront que ce qu’ils méritent. Et dire que ça prend des poses de toréadors ! Santiago “matamoro” où est tu ? Encore que, quand le feu roi précédent s’est excusé sans vergogne de l’expulsion des muzz dominateurs et esclavagistes d’Espagne au 15° siècle ( merci Isabelle) , ce pays n’a plus qu’à baisser culotte comme on ne dit plus. Vous voulez du sarazin? vous allez en avoir, plein le ….

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)