Le naufrage de l’Algérie et ses conséquences

Posté le janvier 30, 2018, 11:19
7 mins

Au temps de la France, l’Algérie était un territoire prospère. Des villes avaient été construites, des routes, des hôpitaux et des écoles. Des terres arides avaient été mises en culture. Des ressources énergétiques étaient extraites du sous-sol.

Même s’il est devenu politiquement très incorrect de le dire, la France avait, en réalité, créé l’Algérie qui, avant la France, n’était pas un pays, mais juste une bande de terre en lisière du désert, peuplée de quelques hordes tribales et de pirates.

Un mouvement terroriste financé par l’Union soviétique et encadré pour partie par des gens formés dans les rangs de la Waffen-SS a pris forme, le FLN, et a commencé à tuer dès 1954.

Une guerre s’en est suivie que la France n’a pas gagnée, et qui a été soutenue sur le territoire français par les mouvements communistes et par une gauche qui, dès cette époque, avait de la sympathie pour le terrorisme anti-occidental.

L’Algérie a été abandonnée en 1962 par le Général de Gaulle au mouvement terroriste du FLN et, avec l’Algérie, ce sont les Français d’Algérie et les Arabes algériens qui avaient choisi la France qui ont été abandonnés, eux aussi.

L’Algérie indépendante a été soutenue par l’Union soviétique, qui avait financé le mouvement terroriste et lui avait permis d’accéder au pouvoir. Puis, l’Union soviétique s’est effondrée.

Au moment de l’effondrement de l’URSS, l’Algérie était déjà une dictature délabrée ne survivant que par le gaz et le pétrole.

Ses terres agricoles étaient retournées au désert. Ses villes, les routes, les hôpitaux, les écoles laissés par la France se détérioraient.

La flambée islamique qui avait commencé à déferler sur le monde arabe frappa aussi l’Algérie et des actes aussi atroces que ceux commis entre 1954 et 1962 par le FLN ont été commis. Le FLN les a réprimés sur un mode également barbare.

Deux décennies ou presque ont passé depuis.

Au cours de ces deux décennies, un même dictateur, qu’on appelle en France « Président », a été officiellement au pouvoir : Abdelaziz Bouteflika.

Celui-ci n’est plus, depuis dix ans au moins, qu’un ectoplasme grabataire dans un pays qui est devenu lui-même un ectoplasme grabataire.

Le délabrement des années 1990 n’a fait que s’accentuer.

Le désert a continué à avancer. Les villes, les routes, les hôpitaux, et les écoles laissés par la France sont plus détériorés encore.

Les ressources en gaz et en pétrole ne suffisent pas à faire vivre le pays, mais sont ses seules ressources et représentent, à 3 % près, la totalité de ses exportations.

Des millions de jeunes gens vivent ainsi en Algérie, frustrés, aigris, sans autre perspective que l’espoir de traverser la Méditerranée et de rejoindre la France, dont ils ne pourraient qu’accélérer l’islamisation et accroître les déficits publics, dès lors qu’ils n’ont aucune qualification et ne pourraient vivre que d’assistance.

Il y a déjà trois millions d’Algériens sur le territoire français.

Ce qui évite qu’il y en ait davantage est que, par-delà l’ectoplasme grabataire qu’est devenu Abdelaziz Bouteflika, le régime contrôle la population par son appareil répressif.

Si cet appareil cédait, et si le chaos se développait, ce serait bien plus de trois millions d’Algériens qui pourraient arriver en France.

Le régime le sait et continue à exercer des chantages sur les gouvernements français successifs en leur demandant de payer – ce qu’ils font –, et en exigeant qu’ils tiennent des discours dociles – ce qu’ils font aussi.

L’Algérie a les allures d’une bombe à retardement qui pourrait exploser n’importe quand.

Son naufrage, car il s’agit d’un naufrage, aura de très lourdes conséquences.

C’est sur le sol algérien, au côté de dirigeants du FLN, qu’Emmanuel Macron a prononcé, durant la campagne présidentielle, une phrase abjecte et scandaleuse qui aurait dû l’éliminer de la course à l’Élysée, mais qui ne lui a rien coûté : « La colonisation française a été un crime contre l’humanité. »

Les crimes contre l’humanité en Algérie ont été commis par le FLN, par le Général de Gaulle en abandonnant l’Algérie au FLN et en abandonnant les Français d’Algérie et les harkis.
Ce qui survient depuis en découle.

Emmanuel Macron pourrait être accusé de salir la mémoire de la France, mais nous sommes dans une époque où tant de gens salissent la mémoire de la France qu’il n’est qu’un parmi des milliers d’autres.

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

Article suivant

Trump

36 réponses à l'article : Le naufrage de l’Algérie et ses conséquences

  1. HOMERE

    02/02/2018

    L’avenir de l’afrique est en Europe,et l’avenir de l’Europe est de disparaître
    Les africains feront de l’Europe ce qu’ils ont fait de l’Afrique…une ruine désertique dévorée par les rats et les scorpions.
    Alger la ‘Blanche’ est devenue une crotte à ciel ouvert peuplée de chômeurs et de voyous…comme Paris va le devenir,si ce n’est !
    Alors…les rats…les rats…sont entrés dans Paris…de par Ivry de par Issy….
    L’Algérie ne vaut même pas d’en parler,tant ce pays est le prototype de la nullité,de la barbarie et de l’intolérance…après avoir génocidé les kabyles et les harkis,ils ont trouvé le chemin de la colonisation vers chez nous…confortés par le regroupement familial et financés par les allocs…c’est « plus belle la vie » en vraie grandeur et nous les masos,on la ferme car nous sommes,et resterons durablement racistes….
    Peut être que le cinglé d’Ankara va nous donner l’occasion d’une explication définitive ? avec l’aide des émirs et autres saoudiens bédouins ?

    Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    02/02/2018

    maintenant la mode politique correcte est de dire que l’ Afrique est l’ avenir de l’ Humanité comme cela fût, il y a des milliers d’ années

    l’ Afrique c’ est surtout l’ avenir des financiers et des exploiteurs

    Répondre
    • Gérard Pierre

      02/02/2018

      Effectivement !

      Avant que l’Afrique ne soit l’avenir de l’humanité il faudrait d’abord que les Africains aient envie d’être eux-mêmes l’avenir de leur continent ! …… ce dont ils ne donnent pas l’impression pour le moment !

      Résultat : s’ils ne se prennent pas sérieusement en main, ils se feront dépouiller de toutes les richesses de leur continent en criant au … néo colonialisme ! … dans les rues de Paris !

      « Li zôt’ y sont michants ! »

      Répondre
  3. denis

    01/02/2018

    En 1830 la France n’aurait jamais du mettre les pieds dans cette zone barbaresque et surtout ne pas l’aider à se développer.Il suffisait de faire la chasse aux navires pirates,de pendre haut et court ces salopards et de canonner les pseudo villes le long de la cote

    Répondre
    • Gérard Pierre

      02/02/2018

      « … il suffisait … »

      C’est un tantinet réducteur !

      Répondre
  4. Gérard Pierre

    01/02/2018

    Ci-dessous un texte que j’avais déposé sur un autre site début 2012, avant les élections présidentielles, … [et qui a beaucoup circulé sur le web à l’époque], … lorsqu’un pur « fruit des urnes » des primaires socialistes, prétendit, je le cite : « que la France présente ses excuses pour les 132 ans de colonialisme en Algérie ! ! ! »

    [Ce monsieur, pur produit formaté dans l’une des fermes modèles de la fonction publique, …… qui avoue ne jamais lire un livre, et donc à fortiori un livre d’histoire, …… n’aura rien de plus urgent à faire après son hypothétique accession à la présidence de la République Française, que d’aller humilier notre pays en allant s’agenouiller devant un homme, …… que Pierre Messmer accusa d’avoir planifié en 1962 le massacre des harkis, …… pour lui demander pardon ! ……

    PARDON DE QUOI, …… ?

    Pardon d’avoir débarqué en 1830 à Sidi-Ferruch pour chasser le colonisateur ottoman qui affamait depuis plusieurs siècles les ancêtres du mafieux président algérien devant lequel il envisage de se prosterner, pillant leurs maigres biens et les réduisant à la famine et à la maladie ?

    Pardon d’avoir libéré les esclaves chrétiens européens, ravis sur les bateaux croisant en Méditerranée, entassés dans des bouges pour satisfaire les bas plaisirs des potentats locaux ?

    Pardon d’avoir défriché, drainé, asséché et fertilisé un sol à l’abandon depuis des siècles et d’avoir perdu à l’époque 106 « colons » sur 450, morts de maladie en Mitidja ?

    Pardon d’avoir construit des villes modernes là où il n’y avait rien ?

    Pardon d’avoir créé une agriculture prospère et exportatrice, alors qu’aujourd’hui l’Algérie doit importer des produits de la terre ?

    Pardon d’avoir créé une industrie métallurgique là où il ne se trouvait que des cailloux ?

    Pardon d’avoir construit 12 grands barrages ?

    Pardon d’avoir implanté un immense réseau de postes et de télécommunication ? …… d’avoir développé l’hôtellerie et le tourisme ? …… d’avoir créé une industrie chimique, développé le gaz et l’électricité ?

    Pardon d’avoir installé un réseau ferroviaire considérable et 54000 kilomètres de routes (non compris les pistes) ?

    Pardon d’avoir construit 23 ports, 34 phares, 23 aéroports, …… ?

    Pardon d’avoir livré des gisements de gaz et de pétrole, installations d’exploitation comprises, à un pays qui ne s’était jusques là jamais intéressé au Sahara ?

    Pardon d’avoir apporté aussi la médecine, les nombreux dispensaires et hôpitaux et d’avoir permis à 2 millions d’autochtones qu’ils étaient en 1872 d’avoir 9 millions de descendants en 1962 ? …… d’avoir éradiqué la peste, le choléra, la variole, le typhus et bien d’autres joyeusetés du même acabit ?

    Pardon d’avoir apporté l’enseignement ? …… ce qui fit dire à Belkacem Ibazizen, fils d’un instituteur kabyle : « La scolarisation française a fait faire aux Arabes un bon de mille ans ! » ?

    ET PUIS QUOI ENCORE ?

    Sur un million de Pieds Noirs, 20000 seulement étaient des « colons » dont 40% exploitaient moins de 10 hectares. Les 12000 autres (45000 en comptant leurs familles) ne représentaient que 4,5% du total de la population Pied Noir ! …… Les 95,5% restants étaient des ouvriers, des employés, des techniciens, des fonctionnaires, des commerçants, souvent bien moins payés qu’en métropole !

    Si le prétendant socialiste à la magistrature suprême lisait autre chose que des fiches résumées, …… comme par exemple les livres de l’écrivain algérien Boualem Sansal, il pourrait, tout comme vous, découvrir qu’il a écrit :

    « En un siècle, à force de bras, les colons ont, d’un marécage infernal, mitonné un paradis lumineux. Seul l’amour pouvait oser pareil défi, … Quarante ans est un temps honnête, ce nous semble, pour reconnaître que ces foutus colons ont plus chéri cette terre que nous, qui sommes ses enfants. »

    C’est également lui qui écrivait déjà avec lucidité :

    « Trente ans après l’indépendance, nous voilà ruinés, avec plus de nostalgiques que le pays comptait d’habitants et plus de rapetoux qu’il n’abritait de colons. Beaucoup d’Algériens regrettent le départ des Pieds Noirs. S’ils étaient restés, nous aurions peut-être évité cette tragédie. »

    Il rejoint en cela la journaliste Malika Boussouf qui écrit également :

    « Si les Pieds Noirs n’étaient pas partis en masse, l’Algérie ne serait peut-être pas dans l’état désastreux dans lequel elle se trouve. »

    Dans les fiches résumées du prétendant, lui en a-t-on seulement glissé une qui lui aurait permis d’apprendre par exemple, au hasard, que :

    Ferhat Abbas, président de la république algérienne, du temps du G.P.R.A., avait reconnu :

    « La France n’a pas colonisé l’Algérie. ELLE L’A FONDÉE. »

    C’est le 14 octobre 1839, et par décision du ministre de la guerre, que le nom ‘’Algérie‘’ fut attribué pour la première fois à cette partie de l’Afrique du Nord. Il n’y a jamais eu auparavant dans l’Histoire de pays ainsi nommé !

    Et pour en terminer après cela, qui a dit :

    « Messieurs, il faut parler plus haut et plus vrai! Il faut dire ouvertement qu’en effet les races supérieures ont un droit vis à vis des races inférieures parce qu’il y a un devoir pour elles. Elles ont un devoir de civiliser les races inférieures. »

    Vous donnez votre langue au chat ? …… c’est l’aïeul spirituel du prétendant, …… Jules Ferry, …… au cours d’un discours tenu devant les députés le 28 juillet 1885, discours transcrit au Journal Officiel.

    Quels furent les apôtres de l’extension aux « peuples inférieurs » des bienfaits civilisateurs de la France républicaine ? Réponse ………… Victor Hugo, Gambetta, Jaurès.

    Alors, je repose la question : …… PARDON DE QUOI ?

    Ah oui ! …… des crimes !

    Là encore, êtes-vous bien sûr de savoir de quoi vous parlez ?

    Vous souvient-il de la façon dont débuta la « guerre d’Algérie » le 1er novembre 1954 ? …… par l’assassinat d’un instituteur, Guy Monnerot, dans les gorges de Tighanimine dans les Aurès. C’est glorieux n’est-ce pas ?

    Ceux qui prirent la décision de déclencher ce conflit prirent alors TROIS INITIATIVES :

    Celle du choix du moment …… un jour de fête religieuse chrétienne,

    Celle du choix du théâtre d’action : l’ensemble du territoire des trois DÉPARTEMENTS de notre province algérienne.

    Celle du choix des MOYENS ! …… ces gens là choisirent LE TERRORISME, l’ÉGORGEMENT, LES ATTENTATS AVEUGLES, LE PLASTICAGE LÂCHE, LE CRIME GRATUIT, L’ÉMASCULATION, L’ÉNUCLÉATION, …… etc ! … Ils n’épargnèrent d’ailleurs pas les peuplades musulmanes fidèles à la France. Elles constituaient d’ailleurs LA MAJORITÉ DES AUTOCHTONES !

    En février 1956, qui choisit finalement la voie de la recherche d’une victoire militaire en Algérie ? Réponse …………. le président du conseil socialiste Guy Mollet.

    Qui donna les pleins pouvoirs au général Massu en janvier 1957, pour mener et gagner la bataille d’Alger ? Réponse ………. le gouverneur général socialiste Robert Lacoste.

    Nous les avons combattus, en leur empruntant parfois leurs propres méthodes [seul moyen de se faire respecter par cette engeance], …… MAIS SANS JAMAIS LES ÉGALER ! ……

    Ils furent néanmoins militairement vaincus sur le terrain.

    Si De Gaulle n’avait pas été aussi pressé de jeter l’Algérie aux orties en l’abandonnant aux assassins sans foi ni loi du FLN, dépourvus de toute légitimité ainsi que de toute éthique politique et morale, l’indépendance aurait pu s’envisager sous de meilleurs auspices. Beaucoup d’officiers français préparaient les conditions d’un transfert de souveraineté plus serein et plus acceptable pour tout le monde, …… SURTOUT POUR LES ALGÉRIENS ET POUR LES PIEDS NOIRS !……

    On sait ce qu’il en fut !

    Le FLN ne respecta pas les accords d’Évian. Il « génocida » les harkis, les moghaznis, les tirailleurs ainsi que bon nombre d’Européens qui eurent la faiblesse de croire en leur humanité.

    Alors que l’ensemble de la classe politique française cesse de se balader avec sa repentance ridicule en bandoulière, avec des états d’âne [*] qui n’ont pas lieu d’être !

    LA France N’A ABSOLUMENT RIEN À SE FAIRE PARDONNER ! …… RIEN !

    [*] non, ce n’est pas une faute d’orthographe]

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      01/02/2018

      il ne faut jamais être  » trop bon  » avec l’ engeance  » révolutionnaire  » c’ est à dire la lie de la populace ! c’ est ce que nous apprend l’ Histoire !

      Répondre
  5. BRENUS

    31/01/2018

    C’est réconfortant de constater que la crème des imbéciles immigrés d’afrique du nord se tient au courant sur ce site et même en profite pour déblatérer comme des chameaux leurs aneries. L’algerie, une « grande nation avant 1830 » ? C’est a mourir de rire. Dites plutot un territoire pouilleux, miné par les épidémies que ses « grands savants » ont été incapables de vaincre avant que les français viennent . Effectivement ce fut une bande terre avant le désert et même la plaine de la mitidja aride et improductive n’a été mise en valeur que par les colons. Par contre, à tous les Youssef, Mouloud et cie, je reconnais bien volontiers que ce fut une erreur (et pas un crime) que de stationner dans ce merdier après 1830. Il fallait faire des expéditions punitives répétées en réponse aux actes continuels de piraterie et de prise d’esclaves européens, en ravageant le peu de potentiel de ce bled et en laissant la nature réguler sa population. L’algérie n’a JAMAIS rapporté un sous a la France, si tant est que certains ont pu y trouver leur compte, tout comme nombre d’algériens ont trouvé et trouvent encore leur compte en nous parasitant. Mouloud, la France que tu vomis t’invite fermement a dégager fissa vers le bled de tes illusions néfastes. Quant à vos « millions de morts » et autres viols il vous faut arrèter la fumette. Hamdoulillah comme on dit dans ton dialecte.

    Répondre
  6. quinctius cincinnatus

    31/01/2018

    le Norvégien est l’ homme le plus  » riche  » du Monde nous dit une récente enquête … enfin tant qu’ il n’ a pas trop de  » chances  »

    pourquoi est ce que je parle du Norvégien , alors qu’ il s’ agit ici de l’ Algérien ?

    tout simplement parce que à l’ ORIGINE la richesse a eu la même … source : celle des hydrocarbures !

    et ce sont la gestion de cette richesse et les … mentalités ( disons … le degré d’ évolution des deux peuples ) qui ont fait la différence d’ un côté un peuple  » heureux  » de l’ autre un peuple  » vindicatif  » ( c’ est la faute des Français )

    si les Algériens qui ont répondu sur le blog ne sont pas heureux chez nous qu’ ils retournent au  » pays  » aider leurs …  » frères « 

    Répondre
  7. quinctius cincinnatus

    31/01/2018

    contagion par effet dominos : et bientôt le Maroc ? avec à la clef une répression à la chérifienne c’ est à dire féroce !

    Répondre
  8. Nass

    30/01/2018

    Que tombent les masques !
    Vous avez raison les “Paul”, “Milliere, “Oxydent” et consorts !…
    La colonisation fut pour les Algériens (morts par dizaines de milliers pour libérer la France en 14/18, 39/45 et en Indochine), comme vous le dîtes : un…”bienfait” !
    Pour vous mettre sous le nez votre “bienfait”, je me bornerais à vous renvoyer à ne serait-ce que votre illustre Maréchal de France Saint Arnaud :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Armand_Jacques_Leroy_de_Saint-Arnaud
    https://www.decitre.fr/livres/l-honneur-de-saint-arnaud-9782021051735.html
    D’une part, avant l’agression puis occupation militaire de l’Algérie par la France en 1830, il y avait un Etat : l’Etat d’Alger. D’autre part, l’Algérie n’est ni née en 1962 ou 1830 mais est pluri-millénaire et s’appelait Numidie.
    Si vous revisitez OBJECTIVEMENT votre histoire, vous verrez que vos “bienfaits” sont en réalité des CRIMES contre l’humanité qui ont été perpétrés en Algérie sur toute cette période d’OCCUPATION française.
    Quant à vos discours disant “on a construit des routes, des écoles, des hôpitaux”, on eusse aimé que vous précisiez le nombre et lieux d’hôpitaux et écoles édifiés, kilométrage des routes construites…Après quoi, vous pourriez croiser ces données (qui figurent en ligne sur internet) avec tout ce qu’a construit l’Algérie indépendante et vous verrez qu’il n’y a pas “photo” comme ont dit.
    Libre à vous de “lire” les choses comme elles vous arrangent. Mais LES FAITS sont têtus.

    Répondre
    • Gérard Pierre

      30/01/2018

      La France n’a pas colonisé l’Algérie ; elle l’a fondée ! » – Ferhat Abbas, président du gouvernement provisoire de la république algérienne !

      Il est vrai que le pharmacien de Sétif était cultivé et ne disait, ni n’écrivait n’importe quoi dans le domaine historique !

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        31/01/2018

        cultivé mais surtout réaliste car  » pro-occidental  » et c’ est la raison pour laquelle de Gaulle, qui aspirait au leadership de la  » troisième voie « … déjà …  » bolivarienne  » du duo Tito-Sukarno  » n’ en voulait pas de Ferhat Abbas !

        Répondre
    • lepelblanc

      31/01/2018

      Hep NASS, il faut arrêter de fumer n’importe quoi! C’est la France qui a créée l’Algérie. Si la France avait commis tant d’atrocités comme vous le dites et comme l’usurpateur Macron l’a vomis, en 1962 il n’y aurait pas eu 10 millions d’algériens et 1 million de français mais bien le contraire! Rigolo!!!

      Répondre
    • Roland BUON

      31/01/2018

      @Nass
      Pourriez-vous rappeler les raisons de « l’agression » de la France en 1830 ?

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        01/02/2018

        rappelons aussi qu’ une canonnière des Etats Unis était venue bombarder Alger dans les années qui ont précédé la  » conquête  » et pour la même raison : la piraterie

        actuellement en pleine anarchie l’ Afrique du Nord, Libye incluse, retrouve une autre forme de piraterie : les trafics

        Répondre
  9. boumediene

    30/01/2018

    bonjour,
    je pense que vous faites trop d’illusions… et je vous dis un truc la france n’a pas encore payé ses dettes envers l’algérie et elle payera tot ou tard et la prochaine fois yaura pas de bataille de potier… donc préparez vous dès mainan!!

    Répondre
    • lepelblanc

      31/01/2018

      Boumédienne , tu écris d’un asile??

      Répondre
    • Oxydent75

      31/01/2018

      @Boumedienne
      Nous préparer à quoi ? Pas de bataille de Poitiers où Charles Martel a écrasé tes ancêtres ou bien à l’invasion lente qui se profile déjà devant les caisses de sécurité sociale, conformément à la prédiction de Boumédenne (le Houari) « … la conquête par le ventre des femmes ». ?
      Lamentable : Toujours dans la menace, l’agression… la razzia, le DJIHAD !
      Mais faites gaffe les excités, le peuple de France (et dans d’autres pays d’Europe) a compris dans une large majorité la nature nocive de votre présence parasitaire…

      Répondre
    • BRENUS

      01/02/2018

      @ BOUMEDIENE : Tu es sans doute un produit haineux de l’école nationale du fln se targant de parler et écrire le français. Et bien c’est loupé, mon kabylou, reprends ta critique en patois arabe, voir en kabyle. Si tu en es capable. Quant a tes menaces de guerre, as tu entendu parler de la bombe atomique? Celle qui t’efface quand on la nique…

      Répondre
  10. Oxydent75

    30/01/2018

    @Paul
    Je partage entièrement votre point de vue, sauf sur cette dernière idée que  » les Algériens ne pourraient se tourner vers leurs anciens bienfaiteurs car imprégnés des discours gauchistes sur les peuples colonisés ».
    Bien au contraire, toute cette idéologie gauchisante, confortée par Macron , alimente leur indigente argumentation sur la colonisation et « justifie » totalement leurs menées invasives qu’ils exécutent, sans complexe, en agressant et en insultant le « roumi » tout en pillant ses caisses (sociales) à titre de compensation de leur « préjudice » colonial. Une grande majorité ne rêve que de rejoindre les cohortes d’oisifs assistés, déjà sur les lieux, qui ne cessent de se reproduire au coeur cette « francia » gangrénée par les idiots utiles de la gauche et d’une partie de la droite complexée.

    Répondre
  11. agawa

    30/01/2018

    Mais vous êtes complétement timbrés sur ce site. M. MILLIERE et M.PAUL ci dessus vous êtes hors champs, complétement déconnecté du monde. Aujourd’hui l’Algérie est une puissance régionale. Son armée est classé 26 au classement des puissances mondiales. Ses réserves de gaz sont parmi les plus grandes au monde. Du pétrole et bientôt, très bientôt une autosuffisance en produit agricole. Il y a du gaz et de la fibre optique dans mon village du fin fond de la Kabylie et le FLN a fait de moi le fils  » du pauvre  » un architecte. On étudie et on se soigne gratuitement en ALGÉRIE messieurs les haineux. Il y a 10000 médecins formés par le FLN dans les hopitaux français pour soigner vos malades. Et aussi on vivait bien avant de vous connaitre en 1830.

    Répondre
    • Paul

      30/01/2018

      Agawa, je suis bien d’accord sur les potentialités de l’Algérie. Quant au reste, se votre pays va si bien, si les enfants des pauvres y deviennent architectes, si vous êtes auto-suffisants en matière agricole, etc…, que les 3 millions d’Algériens résidant en France ne retournent-ils pas dans leur pays pour profiter d’un environnement aussi favorable ? Je serais même partisan de les aider à y retourner, à condition que cela soit définitif, cela va sans dire.

      Répondre
      • lepelblanc

        31/01/2018

        Bravo Paul! Magnifique réponse à ces ânes bâtés!

        Répondre
    • quinctius cincinnatus

      31/01/2018

      on se demande bien pourquoi les médecins algériens viennent nous soigner chez nous ? peut être ne sont ils pas heureux chez eux ! mais, c’ est juste une hypothèse ! quand à leurs compétences il y a beaucoup à en dire ! et c’ est l’ avis du pro ! car voyez vous on ne change pas si facilement que cela de  » mentalité « 

      Répondre
    • BRENUS

      04/02/2018

      Monsieur AGAWA Je ne suis pas un dispensateur de conseil, mais, pour une fois, je vais me permettre de vous en donner un. Cessez de prendre des drogues euphorisantes qui ont tendance à vous faire voir la vie en rose – dans votre bled en particulier- et croire que l’algérie est en passe de devenir autosuffisante en matière d’alimentation. Sans importation, vous crèveriez de faim. Et viendriez en nombre encore plus grand en France tendre la gamelle pour bouffer (ou plutot exiger). Sans les ressources pétrolières – trouvées par les français, ne vous en déplaisent- votre pays serait en cessation de paiement depuis longtemps et n’aurait même pas de quoi nourrir votre magnifique armée dont vous vous gargarisez. Vous faites partie de ces gens qui ne peuvent survivre qu’en prenant leurs besoins sur les autres. Je maintiens que ce fut une erreur de la France d’alors de s’établir là bas au lieu de laisser pérécliter un territoire dont il eut été facile de faire un blocus implacable et de pendre haut et court vos pîrates esclavagistes.

      Répondre
  12. Madaure

    30/01/2018

    Bienfaits ?!? Mais pour qui donc ? Pour les « pieds noirs » face aux « indigènes » pieds nus ou se chaussant de sandales d’alfa ou de vieux pneus ? Les documents de l’époque, photos et films et les témoignages de bonne foi sont suffisamment éloquent montrent la misère dans laquelle était maintenue la population locale : quasiment pas d’accès aux soins, pas d’écoles à part l’école indigène où l’on emmenait les petits pieds noirs quelques instants en guise de punition!!!!,! Alors ne racontez pas de balivernes et de mensonges! Il a fallu attendre l’indépendance pour que le pays se construise dans l’intérêt de tous. Et on en ras le bol de la sempiternelle ignominie et le dénigrement systématique de l’Algérie par quelques nostalgiques de l’ex empire colonial!

    Répondre
    • Paul

      30/01/2018

      M Madaure, que croyez-vous ? Il y avait aussi en France durant les années coloniales, des Français qui allaient en sandales. Dans les années cinquante, des Français mourraient de faim ou de froid. Ils n’ont pas pour autant posé des bombes. Les Français ont souffert pour reconstruire leur pays après deux guerres et l’Algérie qui en faisait partie aurait dû profiter de la prospérité retrouvée. Au lieu de cela, elle a préféré quitter la France et lorgner du côté soviétique. Aujourd’hui elle en paie le prix avec les menaces islamistes, une dictature larvée et un niveau de vie 10 fois inférieur à celui des Français malgré des richesses naturelles considérables.
      De fait, les jeunes algériens ne s’y trompent pas qui rêvent de l’ancien « oppresseur » avec des yeux gourmands. Un peu trop, d’ailleurs.

      Répondre
  13. Youssef

    30/01/2018

    En claire colonisation = un monde de bisounours.
    Le gouvernement Algérien n’est de loin pas répressif envers la population malheureusement il reste depuis l’indépendance quelques résidus de la morve cancéreuse colonialiste qu’il faut contenir car difficile à éradiquer. Cette morve qui jouie à la lecture de vos torchons qui sont une insultes aux millions de victimes des crimes que c’est gentil colons libérateurs ont causé certainement sans le vouloir pour soit disant transformer une « bande de terre » en un Paradis pour criminels colons. En tout cas les traces du colonialisme s’efface quotidiennement et bientôt l’ALGERIE retrouvera sa Grandeur d’antant.

    Répondre
    • Paul

      30/01/2018

      « Sa grandeur d’antan » ? Mais de quelle époque parlez-vous donc ?
      Et je vous rappelle que l’Algérie est indépendante depuis plus d’un demi-siècle. Mesurez le chemin qu’ont parcouru durant cette période les pays européens ou le Japon après deux guerres mondiales qui les ont rendus exsangues et celui de l’Algérie depuis 1962.
      Où croyez-vous que vos dirigeants vont se faire soigner, se distraire, planquer leur argent ? Quels produits sont conçus en Algérie qui nous soient indispensables ? Quels courants artistiques l’Algérie a-t-elle suscité ? Quelles découvertes ? Quelles inventions ? En plus de 50 ans: rien ! L’ Algérie n’a vécu que de son gaz et son pétrole et heureusement que les immigrés en Europe, et surtout en France, ont pu rapatrier une partie de leurs revenus pour aider leurs familles dépourvues de l’essentiel.
      Oui, votre indépendance a été un chemin ruineux, sauf pour les quelques privilégiés dont peut-être vous faites partie, membres d’une nomenklatura intraitable, qui peuvent profiter des bienfaits de l’occident honni.

      Répondre
  14. Paul

    30/01/2018

    Encore une fois, Guy Millière dit la vérité. La colonisation a été un incontestable bienfait pour l’Algérie dont les habitants auraient pu profiter si un groupuscule terroriste ne les avait privé de ce protectorat bienveillant qui leur avait apporté les perspectives économiques et culturelles dont ils sont privés depuis. L’Algérie était de surcroit un modèle d’organisation sociale hiérarchique qui a protégé longtemps la population arabo-musulmane de ses maladies génétiques que sont la dictature brutale et l’islamisme radical. Il convenait pour les civilisations occidentales de protéger ces populations contre elles-mêmes comme Rome protégeait l’Empire contre les barbares. Nous voyons aujourd’hui les résultats du relativisme civilisationnel dont les tenants ont tenté de nous faire croire qu’inventer le didgeridoo équivaut à mettre au point l’IRM, internet ou Ariane.
    Guy Millière a raison de le souligner: c’est quand l’Algérie était française qu’elle était prospère. La décolonisation, là et ailleurs, a été une catastrophe. Malheureusement, s’il me semble possible qu’une restauration soit accomplie en France et en Europe, cela ne pourrait être effectif dans ces pays pervertis qu’après leur destruction et une demande de recours de leurs populations vers celles des civilisations abouties. Si la destruction est en cours, je ne suis pas persuadé que la détresse fasse se tourner les Algériens vers leurs anciens bienfaiteurs. Les discours gauchistes sur les peuples colonisés comme sur les populations Noires américaines ont envahi les têtes et les ont durablement imprégnées. Je suis sur ce point pessimiste.

    Répondre
    • Syd

      30/01/2018

      Et moi qui pensais que c’etait la spoliation de leurs terre, la torture généralisé, les violes et leurs statut d’indigene de la république et non citoyens français qui les a forcé à prendre les armes.

      Répondre
    • Nass

      30/01/2018

      Que tombent les masques !
      Vous avez raison les « Paul », « Milliere, « Oxydent » et consorts !…
      La colonisation fut pour les Algériens (morts par dizaines de milliers pour libérer la France en 14/18, 39/45 et en Indochine), comme vous le dîtes : un… »bienfait » !
      Pour vous mettre sous le nez votre « bienfait », je me bornerais à vous renvoyer à ne serait-ce que votre illustre Maréchal de France Saint Arnaud :
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Armand_Jacques_Leroy_de_Saint-Arnaud
      https://www.decitre.fr/livres/l-honneur-de-saint-arnaud-9782021051735.html
      D’une part, avant l’agression puis occupation militaire de l’Algérie par la France en 1830, il y avait un Etat : l’Etat d’Alger. D’autre part, l’Algérie n’est ni née en 1962 ou 1830 mais est pluri-millénaire et s’appelait Numidie.
      Si vous revisitez OBJECTIVEMENT votre histoire, vous verrez que vos « bienfaits » sont en réalité des CRIMES contre l’humanité qui ont été perpétrés en Algérie sur toute cette période d’OCCUPATION française.
      Quant à vos discours disant « on a construit des routes, des écoles, des hôpitaux », on eusse aimé que vous précisiez le nombre et lieux d’hôpitaux et écoles édifiés, kilométrage des routes construites…Après quoi, vous pourriez croiser ces données (qui figurent en ligne sur internet) avec tout ce qu’a construit l’Algérie indépendante et vous verrez qu’il n’y a pas « photo » comme ont dit.
      Libre à vous de « lire » les choses comme elles vous arrangent. Mais LES FAITS sont têtus.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        04/02/2018

        tiens je ne l’ avais pas vue celle là sur la Numidie ! et elle est bien bonne !

        région géographique d’ Afrique du Nord qui fut partagée politiquement dans l’ antiquité en DIVERSES souverainetés et qui devint une province SOUS LA DOMINATION ROMAINE d’ abord sous le nom d’ AFRICA NOVA avant de reprendre son nom  » géographique  » de Numidie rattachée à LA PROVINCE d’ AFRIQUE avant de redevenir  » indépendante  » ( c. à d.  » autonome  » sous Septime Sévère ) etc … etc …

        la  » Numidie  » sera naturellement submergée par … l’ INVASION ARABE

        Répondre
  15. solo

    30/01/2018

    encore un nostalgique de l’Algérie française, bref rien de nouveau sous le soleil.L’Algérie va très bien et merci de s’inquièter pour elle.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      31/01/2018

       » l’ Algérie va très bien  » ! sauf que c’ est une bombe sociologique à retardement ! la raison ? elle n’ est entrée que de façon superficielle dans le Monde moderne

      Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)