Oslo: bis repetita…

Posté le mai 25, 2005, 12:00
6 mins

On se réjouit en France à l’idée qu’Israël va se retirer de la bande de Gaza. On dit que c’est un geste en direction de la paix au Proche-Orient. Les pires ennemis d’Ariel Sharon, ceux qui, voici un ou deux ans, le traitaient de nazi ou de boucher se disent soudain qu’après tout, celui qu’ils détestaient est peut-être fréquentable et capable de gestes « positifs ». Certains hommes de bonne volonté se prennent à rêver…
J’entends être prudent, dire que je puis me tromper. J’entends critiquer aussi peu que possible le gouvernement israélien : je sais quelle haine et quelle malveillance envers Israël règnent en ce pays. Et je n’entends pas jeter la moindre goutte d’huile sur le feu.
Il n’empêche : j’ai la sensation désagréable et dérangeante d’assister, une décennie plus tard, à une répétition des illusions d’Oslo. Les médias « palestiniens » continuent à diffuser d’identiques messages de fanatisme et d’appel au meurtre. Les terroristes   monstrueux du Hamas et du Djihad islamique n’ont pas été désarmés. Au mieux, Mahmoud Abbas est impuissant; au pire, il est complice, et il semble, en tous cas, que la différence qui le sépare d’Arafat est essentiellement la façon de porter le keffieh. Laisser un territoire aux « Palestiniens », en ces conditions, c’est à mes yeux, faire une concession unilatérale, pratiquer l’apaisement, donner à l’ennemi la possibilité de songer que le meurtre paie…
Si la bande de Gaza, sans juifs et sans Israéliens, devient l’embryon d’un État stable et paisible, je me tairai humblement. Si céder la bande de Gaza, sans juifs et sans Israéliens parmi ses habitants, se révèle une façon de placer les dirigeants palestiniens face à leurs responsabilités, et de leur dire : « Ou vous créez un État stable et paisible, ou nous agissons », je me tairai aussi. Si céder la bande de Gaza permet de créer un divorce de fait entre les deux populations, sans dommages ultérieurs, je me tairai encore.
Je crains néanmoins que les choses ne se passent pas de cette façon. Et je crains que le retrait israélien de Gaza ne soit présenté dans le monde arabe et chez les « Palestiniens » comme une « victoire » renforçant la popularité des plus violents djihadistes. Je crains que le territoire de Gaza ne devienne la base arrière depuis laquelle seront organisés des actes terroristes plus abominables encore que ceux qui ont pu survenir en Israël au cours de ces dernières années.
Un homme que je respecte profondément, et depuis longtemps, a démissionné voici peu du gouvernement israélien : Nathan Sharansky, ancien dissident soviétique. Nathan Sharansky est en faveur de la création d’un État palestinien : comme George Bush, à la condition stricte et absolue que cet État soit démocratique, prêt à vivre en paix, et respectueux des libertés fondamentales. Il ne voit aucune avancée, dans ces directions, du côté des dirigeants « palestiniens » et donc aucune raison de faire la moindre concession. J’aurais, jusqu’à preuve du contraire, tendance à me situer du côté de Sharansky et de la doctrine Bush.
Les populations palestiniennes ont besoin de droit, de démocratie, de désintoxication mentale et pas de concessions à leurs dirigeants actuels. Elles ont besoin d’un changement de régime. Le gouvernement israélien devrait insister sur cette nécessité et sur l’illégitimité de l’Autorité palestinienne avant d’envisager quoi que ce soit d’autre.  Le rôle du gouvernement israélien n’est pas de pratiquer l’épuration ethnique et de rendre un territoire judenrein, vide de juifs. Rien ne doit être cédé aux racistes. Or, les dirigeants palestiniens sont racistes, comme on l’était en Europe au temps du Troisième Reich.  Les racistes façon Troisième Reich doivent être traités aujourd’hui comme ils l’ont été à la fin du Troisième Reich et le rôle de Sharon serait, au moins, de le dire.  La bande de Gaza et la Cisjordanie ont besoin d’une remise en ordre, pas de concessions. Les pionniers israéliens installés à Gaza méritent le respect, pas l’opprobre et l’éviction. Si les dirigeants « palestiniens » n’étaient pas racistes, ce qu’ils ont accompli apparaîtrait comme une bénédiction féconde que les Arabes pourraient partager si le reste du monde – à l’exception des États-Unis – ne semblait penser que les Arabes palestiniens sont juste bons à croupir dans la misère et à tuer des juifs…

15 réponses à l'article : Oslo: bis repetita…

  1. Florent

    21/06/2005

    En tous cas, face à la déferlante islamophile actuelle de notre chère démocratie, il est bon qu’une personnalité publique prenne le public à rebrousse poil et défende la légitimité d’Israel. Ca rééquilibre un peu les choses.

    Répondre
  2. sas

    02/06/2005

    mission parlementaire de notre ripoublique ???? non,non,non c’est plutot la cours des miracles …listing à la Prévert…de godeluros et de benets… je ne pense pas que ce soit là un avis partagé et structuré de la situation.BOCKEL…harf,harf,harf un avis éclairé sur charogne. La commission aurait été particulièrement inspirée a expliquer le rôle de la france , des anglais et des autres a installer un peuple sur un territoire ancestralement occupé par d’autres…et au beau milieu de gens QUI NE PARTAGE ET NE PARTAGERONT JAMAIS LES MEMES VALEURS (domination,usure,veau d’or,elitisme…et gavés au talmud…etc,etc) ISRAEL/PALESTINE…la France a des problèmes plus urgents a règler.cqfd

    Répondre
  3. flexy

    01/06/2005

    POUR DAVID Députés de gauche (de retour d’Israël) et Clôture de sécurité 01/06/05 Déclarations d’élus français de gauche au sujet de la clôture de sécurité, après leur retour d’Israël. Sous l’égide de l’association Medbridge (présidée par François Zimmeray, ancien député socialiste européen) et du Transatlantic Institute (chargé de promouvoir les relations avec Israël, les Etats-Unis et la France), une vingtaine d’élus et de parlementaires de gauche se sont rendus au mois d’avril en Israël dans le cadre d’un programme dénommé « Chances et menaces pour la paix ». A leur retour, voici ce qu’ils ont déclaré : Jean Gaubert, député socialiste (Côte d’Armor) : « Mon idée de la clôture de sécurité a complètement changé. Je la comparais toujours au mur de Berlin, ou au mur de la honte. Après avoir écouté les différentes positions, j’ai compris que ce mur est nécessaire pour éviter des attaques terroristes qui sont une menace à la paix ». Jean-Pierre Plancade, sénateur socialiste (Midi-Pyréneés) : «Après ce voyage, j’ai réalisé que la clôture de sécurité est le moyen le plus pacifiste de répondre à la guerre qu’ils combattent…Ce mur est nécessaire. Il ne tue personne mais permet d’éviter des victimes des deux côtés». Claude Bartolone, ancien Ministre, député socialiste (Seine-Saint-Denis) : «j’ai vraiment changé mon point de vue sur le mur. Il semble que ce soit le moindre mal de façon à établir un dialogue qui ne peut poursuivre sous la menace des attaques terroristes». Jean-Claude Bateux, député socialiste (Seine-Maritime) : «De loin, nous avons une vue très simplifiée du bien et du mal. Ici, j’ai commencé à comprendre la complexité de la situation. Les opinions deviennent plus nuancées, différentes même». Christophe Bouillon, maire de Canteleu (Seine-Maritime) et Premier secrétaire du parti socialiste : «Ce voyage m’a permis de comprendre la réalité de la situation : l’isolement d’Israël au milieu de pays arabes, le fait que le mur est finalement une « clôture de protection », et de quelle façon le terrorisme est une réelle menace à la sécurité». Pierre Forgues, député socialiste (Hautes-Pyrénées) : «Une des choses sur lesquelles j’ai totalement changé d’avis est le « mur ». Avant que je vienne en Israël, je pensais que c’était le mur de l’apartheid. Je comprends désormais que c’est en fait une mesure de sécurité». Nathalie Bellevin, Conseillère municipale et Secrétaire du parti socialiste à Louviers (Eure) : «J’ai compris que le mur le plus dangereux était celui de la haine construite entre les deux peuples et les réactions aux attaques terroristes. Ce mur semble finalement être le meilleur moyen de réduire la violence». Aurélie Filipetti, conseillère du Vème arrondissement de Paris, élue des Verts : «Ariel Sharon a pris la peine de nous recevoir, ce qui n’était pas évident, étant donné son emploi du temps chargé et le fait que nous sommes une délégation d’élus socialistes et verts qui ne sont pas actuellement au pouvoir en France […]. Contrairement à la diabolisation du personnage, faite dans certains milieux, nous nous sommes trouvés en présence de quelqu’un qui paraît jovial et sympathique. Le décès d’Arafat a ouvert la porte à une démocratisation de la société palestinienne». Jean-Marie Bockel, Sénateur-maire de Mulhouse : «J’ai été très impressionné par Ariel Sharon, à la fois par le contenu [de ce qu’il dit] et par le personnage […] J’avais une image très mitigée de lui, mais sa sensibilité, sa sérénité, sa gentillesse et les risques qu’il a pris m’ont beaucoup marqué». [Texte aimablement communiqué par D.S.]

    Répondre
  4. franck

    01/06/2005

    moi je pense que tous les arabes du monde il faudrait les parquer dans un camp , comme ça israel pourra vivre en paix…il faudrait recopier le modèle des camps de concentration mais pas pour les exterminer , pour les faire travailler et les tenir hors de notre race.

    Répondre
  5. Aude

    31/05/2005

    Mea culpa. Je me relis toujours d’habitude mais il est vrai que ce jour là j’étais pressée…

    Répondre
  6. eric

    31/05/2005

    A ce soi-disant David qui se dit Juif : il ne l est pas et n a jamais mis les pieds en Israel, cela se voit d apres sa meconnaissance du terrain et sa haine des Juifs. a Mr Milliere : Les  »palestiniens » ne comprennent que la force, ainsi que les Arabes. Tant qu Israel sera fort ils ne pourront jamais nous detruire! Ne jamais ecouter les conseils de la plupart des francais : ils ont perdu en Algerie et n ont pas gagne de guerre seuls depuis Napoleon. Mr Milliere je salue en vous un sincere ami d Israel et vous en remercie, quant a sas, Oussama et autres leurs haine anti-israel ne changera rien : ils habitent en Europe, ce sont des salonnards!

    Répondre
  7. flexy

    30/05/2005

    Je voulais réagir sur l’article de David. Ne commence pas ton intervention par  » en tant que juif ». Cela donne une fausse impression d’autorité. D’ailleurs tu ne te prive pas de dire que toi tu sais alors que GM est un peu à la masse. En plus tu as des amis palestiniens; alors là tu deviens carrément le top spécialiste de ce conflit. Beaucoup d’israeliens ont ta position sur le conflit, beaucoup d’autres non. Par contre ca barriere de sécurité (et non pas le mur ou en tous cas si peu, cher David qui en tant que juif va en Israel régulièrement et a des potes palestiniens et sait donc de quoi il parle) empêche des attentats. Sauve des vies en quelques sortes. C’est vrai qu’en tant que juif qui va en Israel régulièrement et qui a des potes palestiniens cela peut rendre ta position inconfortable. Et oui, du coup il faut se justifier ou de désolidariser completement des israelliens déchiqueté par les bombes). Mais bon au moins c’est plus facile que de combattre l’image que les médias donne de toi… tiens, prends quelques minutes et jette un oeil à ça. ça prend un peu de temps mais ça vaut le coup: http://www.acmedias.org/list.asp?typ=B&page=1 et puis si tu as du temps: http://www.desinfo.be/film/hatespeeches100k.wmv voilà le résultat. Regarde bien, ça fait un peu mal: http://www.dafka.org/ContentFiles/videos/dp.asx http://www.dafka.org/ContentFiles/videos/m-mpg.asx Un petit dernier ? http://pmw.org.il/asx/PMW_Mudayris_stone_9.asx http://www.pmw.org.il/asx/PMW_MudyrisMay13.asx et puis un peu de lecture au hasard ? http://www.pmw.org.il/specrep-30.html Aprés reviens donner des leçons en tant que juif etc…. Cordialement

    Répondre
  8. Florent

    28/05/2005

    Combien délicat est le sujet de la guerre israelo-palestinienne et combien compliqué. D’où les réactions souvent chaudes, voir irréfléchies. Je voudrais juste dire une chose sur MR Millière dont l’intervention ne semble pas comprie: il admet, et ce à trois reprises, la possibilité de se tromper. Un érudit qui a cette modestie a du mérite à l’époque de BHL ou de Michel Onfray. On peut très bien être en désaccord avec Millière et le lui dire, mais reconnaisons-lui ce mérite et ne lui faisons pas dire ce qu’il n’a pas dit.

    Répondre
  9. Alborg

    28/05/2005

    Vous avez sans doute voulu dire « cheR Oussama », chère AUDE ? Ah si nos chers internautes avaient la patience de se relire, combien plus claires et plus percutantes seraient leurs interventions ! (Mes salutations, chère AUDE; sachez que j’apprécie grandement vos interventions en général !)

    Répondre
  10. david

    28/05/2005

    en tant que juif allant régulièrement en israel je suis scandalisé par les propos de ce guy millière , son ignorance de ce qui se passe là bas est totale , ce qu’il ne dis pas c’est que les palestiniens ne veulent qu’une chose c’est que le droit international soit respecté , j’ai moi même 2 amis palestiniens et il n’y a plus chaleureux et ouverts qu’eux , mais le problème c’est que ici vous avez une vision fausse de la région , moi en tant que juif j’ai honte de ce mur d’apartheid crée par ariel sharon , je le dis haut et fort ! le vrai problème en israel c’est ce sionisme exacerbant et virulent de ce gouvernement , le sionisme ça a permis de créer un état , jusque là ça va mais de là à tout vouloir et de massacrer les palestiniens pour leur voler leur terre , NON PAS EN MON NOM ! de plus quand guy millière met des guillemets pour écrire palestinien , c’est ambigue voire négationiste , nos voisins palestiniens existent guy millière et ça que vous le vouliez ou non !

    Répondre
  11. LESTORET

    27/05/2005

    Comme c’est curieux de voir l’unité des commentaires lorsqu’il s’agit d’Israel. Ce seul nom eclipse tout autre sujet et notamment les Palestiniens. Oui, Israel s’y est engagé, il va quitter le territoire de Gaza qu’il va laisser à l’administration palestinienne; et c’est le Sharon tant décrié qui va mettre en oeuvre l’opération. Je pense pour ma part que ce territoire va devenir un repaire de terroristes, mais que ces terroristes auront intérêt à ne pas engager d’actions trop destructrices car ils savent bien que l’armée israélienne restera sur le qui-vive et n’hésitera pas une seconde à réoccuper le terrain si cela s’avère nécessaire pour la sécurité des civils israéliens. C’est hélas le lot des israéliens de devoir toujours surveiller leurs voisins. Donc tout sera pour le mieux dans le meilleur des mondes et l’opinion de ceux qui ne sont jamais venus à l’aide d’Israel même en paroles, n’a et n’aura aucune importance.

    Répondre
  12. Aude

    27/05/2005

    Appel au meurtre et à la haine ??? Nous n’avons pas du lire le même article chez Oussama, non pardon, Ouissem…

    Répondre
  13. ouissem

    26/05/2005

    attention millière l’appel au meurte ou à la haine est interdit par la loi et d’ailleus je me demande si je vais pas porter plainte auprès de la justice…c’est insoutenable de lire des choses pareilles , je ne répondrai pas à ce texte car il me faudrait des heures , si on était en 1940 cet homme aurait largement sa place dans le gouvernement.

    Répondre
  14. sas

    26/05/2005

    j’ai prédit depuis le début que CHAROGNE cherchera la moindre occasion pour ne pas respecter la feuille de route…et qu’il n’abandonnera JAMAIS la facade maritime de GAZA…..donc ce qui se passe est conforme à mes spéculations. SAS

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)