Ouragan Katrina: Une infinie tristesse

Posté le septembre 11, 2005, 12:00
6 mins

Je suis rentré du Texas depuis quelques jours à peine, et c’est avec une infinie tristesse que j’ai observé, de loin, les ravages provoqués par l’ouragan Katrina dans une région que j’aime, la Louisiane et le Mississipi, et dans une ville où j’étais voici peu encore, New Orleans.

Des centaines de milliers de personnes ont vu leur vie dévastée, des milliers d’êtres humains sont morts. Les dégâts sont immenses. Le quart des capacités de raffinage américaines est hors d’usage. De grands centres hospitaliers sont inutilisables pour des mois. Un million et demi de personnes au moins ont non seulement perdu leur domicile et leur emploi, mais aussi tout espoir de revenir là où ils vivaient. J’ajouterai que le port de New Orleans était le principal port des États-Unis pour ce qui concerne le commerce des matières premières. Au désastre économique et humain s’ajoute un désastre culturel : New Orleans et sa région ont vu naître le jazz, la culture cajun, le French Quarter fait partie du patrimoine architectural de l’humanité.

Même l’ONU, dont en général je n’attends rien, a publié un communiqué parlant d’une catastrophe de « taille démesurée », la plus grave survenue en Amérique du Nord depuis des décennies.

La réaction de l’essentiel des politiciens démocrates américains ne m’a pas surpris : ils ont, une fois de plus montré qu’ils n’avaient pas la stature d’hommes à même de gouverner et, plutôt que de penser aux victimes, se sont empressés, dans la logique folle de la frénésie gauchiste qui les habite depuis que Clinton n’est plus à la Maison Blanche, d’incriminer les compagnies pétrolières, l’insouciance du gouvernement devant le réchauffement global, et bien sûr, l’irresponsabilité de l’administration Bush.

La couverture donnée aux événements par les médias français ne m’a, hélas, pas surpris non plus, mais elle m’est apparue moralement répugnante. En décembre dernier, lors du tsunami qui a frappé l’Asie, un élan de générosité hors de toute proportion a envahi les médias français.

Aujourd’hui, rien de semblable, pour une raison essentielle qu’on peut nommer avec deux ou trois mots : l’envie, le ressentiment, la haine envers les États-Unis d’Amérique. La première puissance du monde est « humiliée » ont noté d’aucuns avec une visible jubilation. D’autres ont souligné la désorganisation des secours, parlé avec ironie de malades évacués en urgence vers l’aéroport dans des conditions « inadéquates ». Certains ont dit que la population locale avait été abandonnée parce qu’elle est « pauvre » et « noire ». On a glosé sur la face « cachée et misérable » des États-Unis, sur le fait que le personnel nécessaire avait été envoyé mener la guerre d’Irak, que les crédits nécessaires au renforcement des digues avaient été amputés, sur l’absence de réaction immédiate de George Bush.

Voyant comment la canicule d’un été récent a fait 15 000 morts entassés dans des congélateurs à viande, je doute que la France aurait pu faire mieux dans un contexte où c’est une surface de quelque 220 000 kilomètres carrés qui s’est trouvée inondée, et privée pendant trois jours de la quasi-totalité de ses moyens de transport et de communication.

Je doute aussi que la France et l’Europe auraient pu faire mieux si une ville de la taille de Paris et peuplée d’un million et demi d’habitants avait connu une inondation qui a fait monter l’eau jusqu’à huit mètres en certaines zones. Bush a dit que les États-Unis pouvaient s’en sortir seuls, il a raison. Les États-Unis sont un pays rude où la nature est parfois très dure : tremblements de terres, froid glacial l’hiver en certaines zones, cyclones. Les États-Unis se relèveront et mieux vaut recevoir le moins d’aide possible de gens qui parlent comme des hyènes.

L’Amérique est habituée à l’ingratitude et à la haine. Que ceux qui se réjouissent aujourd’hui n’oublient pas cependant qu’un jour ou l’autre ils pourraient avoir besoin de l’Amérique.

Qu’ils n’oublient pas non plus que dans une économie mondialisée, l’Amérique est la locomotive qui tire la croissance planétaire : si les États-Unis devaient souffrir davantage, nous aurions nous aussi notre lot de souffrances, et nos économies essoufflées n’ont pas la puissance et la vigueur de l’économie américaine.

57 réponses à l'article : Ouragan Katrina: Une infinie tristesse

  1. grandpas

    20/09/2005

    Pour marc, Un autre magazine: »Histoire et conséquence ». Je lis aussi parfois, »Marianne » ou « charlie-hebdo »,mais à chaque fois; »NIL NOVI SUB SOLE ». Il y a aussi la presse d’outre atlantique et si vous ne maitrisez pas les subtilités de langue de Miss RICE,il reste la Canadienne encore plus difficile à trouver surtout la francophone.

    Répondre
  2. marc

    20/09/2005

    à granpas , merci , je connaissais certains titres (Rivarol , je ne suis pas vraiment d’accord mais j’apprecie sa constance) , quant aux autres je vais y jeter un oeil mais ce ne sont que des hebdos ou mensuels ; et pour les quotidiens ?

    Répondre
  3. grandpas

    19/09/2005

    Pour marc, notre hôte les 4 verités. Ces derniers jours,j’ai fait le tour des kiosques de mon quartier,une seule vendait un hebdomadaire politiquement incorrect donc d’extrême droite »Rivarol »,ce n’est pas ce qu’il y a de mieux mais il est vendu en presse. Les autres ne le sont que sur abonnement »Faits et Documents » ou un décadaire fortement droite catholique de type monseigneur Lefevbre »Le Libre Journal »,ce qui est amusant c’est que ces derniers hebdomadaires sont tous trés anti-américain,tendance politique qu’il partage avec la gauche voir l’extréme gauche,ce qui confirme l’enracinement américanophobe dans la société française. Mais au moins,ils ont le mérite de poser certaines questions sur la politique intérieur de ce pays. Comme bi-mestrielle,la « Nouvelle Revue d’Histoire »ou encore un livre « l’obsession anti-américaine ». Il y en d’autre mais toujours sur abonnement. Pour son illustricité, Je doute qu’en 1943 les armées allemandes étaient en déroute surtout en France enfin selon mes sources.

    Répondre
  4. sas

    19/09/2005

    A grand pas…pour ta gouverne ,une fois les waffens et la wremacht en déroute en 45…. »tous » les français étaient soit disant dans les FFI et de très grands résistants avec faits d’armes (Ouradour sur glanes)….même Mittérand était un résistant…alors sas

    Répondre
  5. marc

    19/09/2005

    grandpas , même s’il y en a trés peu , donnez moi svp les noms des journaux qui vous informent ; merci

    Répondre
  6. grandpas

    18/09/2005

    Pour le grand résistant marc, Pour les journeaux ,il y en a trés peu,pour les autres types de parution,ouvrez grands vos yeux et surtour votre esprit,n’étant pas nombreuses il faut quand même chercher dans le rayon histoire. Pour la période dont vous parlez,je n’étais même pas dans les projets de mon pére,quant à mon géniteur il était dans les FFI. J’avoue lire des livres écrits par des personnes qui combattirent du mauvais coté( selon le contexte historique) même pour la période de 1914-1918. A propos de mots à la mode,en connaissez vous d’autres? J’aime beaucoup m’instruire.

    Répondre
  7. marc

    18/09/2005

    granpas , puisque je ne lis qu’une presse analphabete ou collaboratrice ( lu dans un autre message , c’est curieux il me semblait que le mot collaborateur vous rappelé de bons souvenirs ) , donc indiquez quelle presse il faut que je lise , merci

    Répondre
  8. grandpas

    17/09/2005

    Pour le trés grand psychologue Marc C’est bien ce que j’écrivais précedemment,la charge des »gros fréres » n’a pas fonctionné,on envoit les hussards et comme toujours sans aucun honneur ou bravoure. Si monsieur Bush selon est un fanatique religieux,vous devriez le comprendre en tant expert dans l’intolérance. Quand à la guerre civile en irak,elle devait couver sous saddam,mais il est vrai que ces méthodes étaient plus radicales et surtout moins médiatisées par vos amis journalistes,il est vrai que les armes qu’utilisait l’armée irakienne provennaient des ateliers de notre doux pays(A.M.X.;MIRAGE F1.pour les plus représentatifs,source de JANES’DEFENCE). Pour Roosevelt,la comparaison n’est pas de mise,la situation geo-politique était différente,revoyez votre livre d’histoire celui d’avant les différents ministéres socialistes qui on réussit en une peut être deux décennies à culpabliser tout un peuple. Pour votre merveilleux mots à la mode,mal utilisé il perd de son pouvoir,je connais un peu l’histoire et je ne me suis pas contenter des annonements d’un professeur obligé de faire passer son programme avant ses vacances. Comme beaucoup de personnes n’ayant comme argumentaire des informations lues dans une presse analphabête,vous devenez agressif voir irrespectueux. Pour votre église: Psaume ou sourate n°7 L’américonophile est un dangereux psychotique. « VADE PROFANUM VULGUS »,phrase prononcée quant les adorateurs de l’église anti-américaine rencontrent un citoyen de ce pays

    Répondre
  9. sas

    17/09/2005

    Bush a les couilles et l’honneur de prendre leurs impérities fédérales controuvée sur son dos….et ses potes coactionnaire d’ALLIBURTON de prendre les milliards de la reconstruction du SUD….c’est y pas beau le bizness comme cela???? à qui sont beaux ces yankees ,des modèles de pragmatisme… SAS

    Répondre
  10. Stéphane L.

    16/09/2005

    Laissez les morts enterrer les morts.

    Répondre
  11. sas

    16/09/2005

    Comme sas est honnête, il faut reconnaitre que l’imbécile de BUSH est digne…puisqu’il a eu le courage de venir endosser publiquement la responsabilité de ce qui n’avait pas marché(ce qui est un fait)…Notre droit commun,sourd et aveugle devrait sérieusement prendre des leçon…et se laisser pousser les « corrones »…c’est exactemenbt ce qu’il aurait du faire pour: les vieux , les marché d’ile de france,les frais de bouche de la mairie,l’achat de son chateau,etc,etc,etc… Les ricains ont ,visiblement ,encore , quelques lecons à donner en ce domaine précis…. bravo WB…. sas voyons la suite…

    Répondre
  12. marc

    16/09/2005

    A granpas ,j’aime les politiciens courageux , honnètes et non fanatisés par une quelconque religion : junior ne remplis aucune de ces qualités ( beaucoup d’hommes politiques français non plus , mais ils ont pour eux de ne pas avoir déclencheé une guerre civile en Irak qui a déjà fait des dizaines de milliers de morts); par contre FD Roosevelt oui ! Quand à la comparaison avec 1944 , elle est puérile et je dirai même , pour reprendre un mot à la mode , que vous faites du PSITTACISME

    Répondre
  13. grandpas

    16/09/2005

    Pour le toujours trés fort en théme le grand Marc, Il est amusant qu’à chaque fois que l’on argumente un peu,ces messieurs de l’église anti-américaine,nous accusent de perdre notre sang froid,et hop,ils changent de sujet ou ils reviennent à la charge frontale sans aucun panache. A part votre appartenance à cette nouvelle église,ou vous situez vous. Vous n’aimez nos politicards,(de l’extréme de droite à l’extéme gauche),on peut vous comprendre,car aucun n’a eu le courage de Monsieur Bush,de prendre sur lui,les erreurs de son administration. A combien de morts les américains auraient du estimé le prix de libération de l’europe? Pour votre église,voici un autre psaume ou sourate, La n°6 Georges est un menteur et les anards des preux. Bonne journée cher cardinal

    Répondre
  14. Adolphos

    16/09/2005

    Enfin bref, plus de 150 aprés leur libération, (et 200/250 ans de présence) les Afro-Américains, contrairement aux autres minorités, refusent toujours de s’assimiler. Ca promet pour la France…

    Répondre
  15. Alborg

    16/09/2005

    Du grand GRANDPAS, du meilleur jus. Surtout la 2ème partie…

    Répondre
  16. Alborg

    16/09/2005

    Mais qu’ont-ils tous à donner dans le panneau de la « ChèrE Alborg » !!?? Pour votre enseignement à tous je suis du genre couillu, chevelu, barbu et passablement poilu si vous voulez tout savoir ! !

    Répondre
  17. R. Ed.

    15/09/2005

    Le « roi » Albert, c’est le roi des Belges, à Monaco, c’est le « prince » Albert de Monaco.

    Répondre
  18. marc

    15/09/2005

    Je sens granpas que la vérité vous fait perdre votre sang froid : je vous parle turpitude de bush , et vous me répondez chirac , fabius …..mais croyez bien que je me fous de chirac , fabius ….il n’ont pas plus d’estime à mes yeux que ce menteur pathologique de bush (et qui en devient dangereux , à combien de morts en irak on estimera que l’option guerre n’était pas l’idée du siècle? )

    Répondre
  19. sas

    15/09/2005

    Mes 2 précieux potes sont kris jones et milton brabek…des bras comme les jamboneaux de maité…sous leurs veste la puissance de feu du « Minessota »..etc,tec,etc…ai je répondu ? sas nb) ma pensée est percutante…ou le fait est scandaleux pour eux??? et avéré.

    Répondre
  20. eric

    15/09/2005

    SAS est-ce le SAS de Gerard de Villiers ou le Roi Albert de Monaco? En effet devant une pensee aussi percutante on ne peut qu admirer… A Grandpas, je suis entierement d accord avec vous.

    Répondre
  21. SAS

    15/09/2005

    Comme en pareil occasion…elle est ou la diapora de couleur des USA et de france…celle qui réclame les cotas,les spécificitées,celle qui réclame les »compensations », celle qui réclame la visibilité des minorités à la TV….vous savez tous ces gens aux feuilles de déclaration d’impôt bien chaudes à 6chiffres…je ne les ai pas bien vu se mobiliser au STATE et ici…ils n’ont peut être pas compris que c’était massivement des blacks qui étaient touchés la bas…à moins que cela ne les concernent pas plus que ca….il n’y a pas de pub a se faire sas qui ne se laissera jamais culpabiliser.

    Répondre
  22. grandpas

    14/09/2005

    Pour le trés fort en théme,marc! Monsieur Bush a fait son méa-culpa ce qui l’honore,car en France,aucun homme politique n’a eu le courage d’une telle démarche(Fabuis et le sang contaminé,chirac et la canicule). Malgré son amitié pour le patron de la FEMA,il a renvoyé dans ses haras,en France ses amis lui auraient trouvé une place dorée(sénat ou grande entreprise publique avec un gros salaire à la clef)les exmples sont légions. Une famille française dites vous à recueilli des américains,louer soit le seigneur! Des amis de longue date sans doute,qui les ont peut être accueillis pendant des vacances en Louisiane,l’article le précise t il?Ou feriez vous de la rétention d’information comme vos amis journalistes,les bien-pensants. Pour monsieur J C Lahitte ne métrisant que trés mal la langue de James Ellroy,j’aurais beaucoup de mal à retranscrire un aussi long texte et comme vous j’aurais aimé sa traduction en Français. Je n’ai aucune haine pour ce pays qui est le mien(J BREL), mais il me déçoit de jour en jour s’applatissant devant un islam agréssif et crache sur des personnes qui sont venues les libérer d’une occupation étrangere,enfin rassurez vous monsieur,ils ne viendront pas pour nos sortir de la procaine,quand les musulmans nous aurons envahi avec le ventre de leurs femmes. Et ce n’est un J M Le Pen vieillissant qui changera quelque chose a cette situation. Enfin,j’incite mes enfants à quitter ce pays où pourtant ils sont nés. Pour terminer je reste lucide sur la vie aux Etats Unis.Je laisse mes rêves pour les « dream-car » des « fifties » longues comme un jour sans pain mais avec des courbes envoutantes et des ailerons fuselés(BUICK LE SABRE). Tous mes textes sont écrits sans aucun support. Sauf pour ceci: « VERITAS ODIUM PARIT »

    Répondre
  23. Eric

    14/09/2005

    Je dois ajouter qu il est etrange que une semaine apres que les Juifs du Gush Katif aient ete forces par l Amerique indirectement de quitter leur ville et leurs maisons, il arrive la meme chose aux americains de la Nouvelle-Orleans. D apres Ovadia Yossef il s agit d une punition divine sur Bush, en tout les cas la coincidence est troublante, surtout une semaine apres le lachage d Israel par Bush.

    Répondre
  24. MELKOR

    14/09/2005

    Chère ALBORG (anagramme de Balrog),les anglophones n’ont plus le moindre respect pour la langue française.Jadis grande langue de la diplomatie,aujourd’hui elle est comme la France:en décomposition. AUDE,si tu arrive à lire le texte en anglais de gpa,résume le moi merci.

    Répondre
  25. Alborg

    14/09/2005

    To GPA ; Very-very interesting indeed ! But wouldnt’it be possible for you to state all this clearly IN FRENCH some time ahead ? Most people here are not able to read a text of that kind in English AND to get it to the bottom! Writing all you did in French would have avoid quite a lot of useless arguments and meaningless discussions…. just because all you wrote is damn illuminating !! SO, really impossible for you to explain s.th. in French ? Please think about it ! (this is a french site after all, you see ?) Sincerely Yours.

    Répondre
  26. Jean-Claude Lahitte

    14/09/2005

    A Grandpas, sans vous faire la critique que vous adresse Marc*, permettez-moi de vous reprocher, primo, de n’avoir pas donné la référence de l’excellent texte que vous semblez ainsi vouloir vous attribuer; secundo, de n’avoir pas pris la peine d’en traduire quelques passages marquants (alors que vous vous êtes donné celle de le retranscrire fort longuement !) Tout le monde n’est pas obligé de parler la langue de GWB. Cordialement à toutes et à tous, vous particulièrement. Jean-Claude Lahitte p.s. je pars moi-même demain aux Etats-Uns pour un mois et quelque. *même s’il y a certainement une part de vérité : ceux qui portent aux nues un pays malgré tout étranger me paraissent manifester un amour déçu à l’égard de leur propre patrie, amour qui progressivement se transforme sinon en haine, du moins en dénigrement systématique proche de la haine**. A force de voir tout beau un pays, et de dénigrer son propre pays (je parle du pays, pas de ses dirigeants, même si, j’en conviens, on a les dirigeants que l’on mérite, ce « on » désignant tous les électeurs, de gauche comme de droite qui, lustre après lustre s’ingénient à toujours voter pour les mêmes partis, après avoir ostracisé (ou laissé ostraciser sans réagir) un des rares hommes politiques qui a le courage, depuis plus de 25 ans, de sonner le tocsin), à force de voir tout beau un pays, veux-je dire, on risque de se transformer en amoureux déçu lorsqu’il découvre que sa belle cachait sous ses dessous des horreurs ! ** quand on hait le pays où l’on vit : on le quitte, mon propos s’adressant aussi bien aux allogènes qu’aux indigènes !

    Répondre
  27. marc

    14/09/2005

    Même Bush a reconnu ses erreurs ( alors dans la logique Milliere – Granpas , Bush est un anti Bush !!!!) A lire dans le figaro des salauds de français dans le périgord qui ont recueilli une famille de la Nelle Orléans , ont rempli son frigo avant qu’elle arrive , ont inscrit les enfants à l’école …bref des anti américains primaires !

    Répondre
  28. News

    14/09/2005

    Est-ce que Guy Millière sait seulement que Bush a fait son méa-culpa ?

    Répondre
  29. Adolphos

    14/09/2005

    Il est exact que les média US, incités par le maire de la nouvelle orléans, ont massivement acusés Bush. Sauf que, le maire de la nouvelle orléans ne serait-il pas un poil responsable de l’état des digues ? Du coup, entre le Maire, le Gouverneur et Bush, la responsabilité devient autrement moins clair. Par ailleur il est clair que l’administration (la fema) s’est planté dans son organisation des secours. Cela prouve l’inéficacité structurelle de l’Etat, que tous les libéraux connaissent bien. Donc ce n’est pas une nouvelle, mais une incitation suplémentaire à réduire le poid de l’etat. Au passage, dans arret sur image, présentation d’un reportage bidoné par France3. On y voit une femme chercher sa soeur avec des Marines, et qui la retrouve morte dans sa maison. Hurlement de la femme. Version RTBF (et véritable, suffit de comprendre l’anglais) elle part avec ses fils habillé par l’armée rechercher sa soeur, cris dans la maison pour l’appeler, et resort en déclarant que sa soeur est vivente et qu’elle est partie au Superdome, comme le lui a dit une amis hébergé dans la maison. La journaliste de France3 à déclaré qu’on en avait rien à faire, que l’important c’était que c’était représentatif. Journaliste, nom masculin, insulte. Enfin, voila « Mariane » et la « Nouvelle Obs » qui ont des couvertures comiques cette semaine. C’est sur que quand on a soutenue toutes les dictatures socialistes de l’histoire, on peut se permetre de « dénoncer » la « société du chacun pour soi ». Car en france, c’est bien entendu chacun pour les autres, comme me le prouve réguliérement les gréves des fonctionnaires 😉

    Répondre
  30. marc

    13/09/2005

    A grandpa ,Si moi je suis antiaméricains que pensez vous des 60 % des américains qui critiquent bush pour sa gestion de la crise que pensez vous aussi de son ami spécialiste des chevaux , dont le cv a été bidonné et que bush a nommé à la FEMA et qu’il a été quand même obligé de virer suite à son incompétence crasse ?

    Répondre
  31. Eric

    13/09/2005

    Quand l Amerique ou Israel souffre, les Francais se rejouissent. Ce sont des jaloux aigris d etre devenus un pays mediocre en voie d Islamisation- dans 20 ans! Alors quelle est la pire des plaies le Katrina ou l Islamisation?

    Répondre
  32. grandpas

    13/09/2005

    Pour marc le fort en théme, Je vous retourne vos doux compliments. Je ne me prosterne pas devant l’oncle SAM,je constate que l’information est détournée à des fins propagandistes par les médias GAUCHISTES de France et de Navarre,trouvez un seul quotidien de droite? Le « Figaro »,il y a bien lontemps que seules des pages soient à droite,le reste est BOBO-LILI,lisez ALAIN SORAL,certes c’est un stalinien bon teint mais il appelle un chat un chat. Pour votre information,il est encore plus anti-américain que vous,mais au moins il a l’art et la maniére. Si ce polémiste n’est pas connu,ce n’est pour sa position sur l’Amérique,mais ses autres pensées qui dérange le systéme politiquement correct de l’idéologie française. Je n’insulte pas mon pays de naissance que je respecte,mais je ne supporte plus les moralistes qui passent leur temps à nous faire prendre des vessies pour des lanternes.Le plus triste dans tout ça,c’est que cela fonctionne,regardez autour de vous tous ces « béni-oui-oui »qui nous entourent,enfin tant qu’il y a star-académie et le grand hebdomadaire Marianne,la France est sauve. Psaume ou Sourate n°5 Bénit soit le poupin postier,il nous conduira dés l’aube A ânonner trés fort en regardant l’îcone du saint facteur

    Répondre
  33. marc

    13/09/2005

    BD nous refait le coup du bolchévik avec le couteau entre les dents , à quand les chars russe à paris ? vous êtes le représentant d’une France moisie( j’allais dire stalinienne si je me refère aux propos de l’excellent Bompard )

    Répondre
  34. Bernard Dubois

    12/09/2005

    Monsieur Millière, Si on peut être scandalisé par la gauchisation des médias français, tous socialistes ou communistes à 95 %, je pense que vous vous trompez en associant systématiquement les médias gauchistes français (mis en place avec la bienveillance de la classe politique du même bord et au pouvoir depuis 30 ans) et les français qui sont beaucoup moins socialo que les médias ou les politicards au pouvoir, malgré la propagande du système. Moi même, j’ai contourné la difficulté en n’écoutant le moins possible les médias français et toujours avec un sens critique, car je sais qu’ils mentent systématiquement. C’est le propre des idéologies de gauche, qui veulent refaire le monde. Mais d’une manière générale, je mets en doute quasiment systématiquement tous les chiffres communiqués les organismes publics français qui sont dans les faits truqués ou faux. (C’était pareil en URSS !) Cela étant, je trouve vos propos, monsieur Millière, souvent excessifs, car vous généralisez trop souvent (avec des expressions comme « Je doute aussi que la France et l’Europe… », « L’Amérique est habituée à l’ingratitude et à la haine », « On a glosé sur la face « cachée et misérable » des Etats-Unis »…), ce qui vous conduit souvent à employer des mots de diabolisation, comme les gauchistes, comme « populisme », « paléo-conservateurs », « paléo-souverainisme », nationalisme… , pour désigner la droite (la vraie) qui n’est plus au pouvoir depuis 1974. A s’étonner après ça que la situation de la France soit catastrophique ! Merci de ne pas parler des français, mais du gouvernement gauchiste en place (UMPS) ou des médias gauchistes qui diffusent la pensée unique – gauchiste car le programme des partis au pouvoir et leur action est un programme d’extrême gauche par comparaison avec le reste du monde, tout simplement !

    Répondre
  35. Ferdinand Morlan

    12/09/2005

    Un grand mystique comme Bush devrait voir que les inondations de la Nouvelle-Orléans sont une punition divine infligée à lui et à son pays. Lui qui appelle toujours Dieu à la rescousse dans ses homélies, le voilà maintenant mis à terre par celui-là même qu’il ne cessait d’invoquait impudemment. On ne joue pas impunément avec le Tout-Puissant. Et après la chute des tours de Babel, voici la deuxième plaie des états-unis. Courage, plus que cinq.

    Répondre
  36. al

    12/09/2005

    Honesse: « En 1944, l’Amérique avait 2 ennemis, le Japon et l’Allemagne et pour arriver au cœur de l’Allemagne, le chemin le plus court depuis l’Angleterre passait par la France. Ils nous ont libéré « en passant », ce qui n’enlève rien aux résultats d’ailleurs, mais ôte un peu de l’épopée. » Trois ennemis, il faut compter la France de Vichy. Quatre: l’italie, et…. Quant à ceux qui reprochent à GM d’avoir la compassion sélective, qu’en savent-ils? Par contre, eux l’ont, fermement ancrée dans leur haine anti-américaine et anti-israelienne.

    Répondre
  37. marc

    12/09/2005

    Stupide ou naif granpaS ? vous renversez les rôles , c’est vous ( et Guytou ) qui à longueur de message ne cessez de cracher sur la France alors que vous vous prosternez devant la nouvelle Terre promise : les USA . Et lorsque certains vous font remarquer que les USA c’est pas si bien que ça et que le monde est un peu plus complexe que vous ne l’imaginez , c’est de suite les insultes : islamo bolchévique , antisémite , ami de ben laden , j’en passe et pas des moindres ! enfin , Granpas rejoint son mentor Guy dans le sens où ce n’est pas un bon à rien , mais c’est un mauvais en tout: il faut sortir s’informer , lire (et pas seulement ce que dit Guy !)

    Répondre
  38. Thierry

    12/09/2005

    Millière a raison sur 2 points: 1 il s’agit d’une terrible catastrophe 2 en de telles circonstances, la France n’aurait guère fait mieux (la comparaison avec la canicule est pertinente). Ce qui est gènant chez Millière c’est la variance de son jugement selon l’origine des victimes et surtout son mépeis pour toute forme de critique de l’administration conservatrice. A quoi sert dès lors la démocratie. Une reflexion également: il a suffit que G.M écrive que tout va pour le mieux en Irak pour que la simple rumeur d’un attantat fasse près de 1000 morts. Et on voit ce qui a suivi son article nous incitant à aller en vacance dans le sud-est des Etats Unis…

    Répondre
  39. grandpas

    12/09/2005

    Psaume ou Sourate n°2. L’Amérique est décadente et nous intelligents Psaume ou sourate n°3. George est un ancien alcoolique et nous des hypocrites. Psaume ou sourates n°4 L’amérique est humiliée et nous émerveillés. A repeter de façon itérative un peu à la mode KRISCHNA. Bonne messe!

    Répondre
  40. Aude

    12/09/2005

    à gpa : article très intéressant, j’espère que les gens qui parlent l’anglais auront pris le temps de le lire en entier à bourbaki : je pense que Fidel a plutôt un grand sens de l’humour à davidmartin : 100% d’accord avec vous La France ferait mieux de balayer devant sa porte avant de critiquer les US. Avec notre nuage radioactif qui a contourné la France et nos 15 000 vieux qui sont morts, on est mal placé pour faire la morale. Mais c’est ce que la France sait faire de mieux…

    Répondre
  41. Jean-Claude Lahitte

    12/09/2005

    Si, comme Guy Millière et tous les hommes de coeur, je ressens une infinie tristesse devant le désastre provoqué par Katrina, et une immense compassion pour les centaines de milliers de victimes qui ont tout perdu et ne retrouveront sans doute pas le bonheur de retourner un jour sur la terre de leurs ancêtres à jamais dévastée, je ressens aussi une infinie tristesse devant l’aveuglement d’un universaitaire sans doute intelligent, qui se refuse manifestement à voir les dures réalités (elles sont aussi celles de la France, mais là c’est à l’échelle des Etats-Unis)d’un pays dont le Président (et Guy Millière avec lui) prétend donner des leçons de démocratie, de prospérité, de bonne conscience,etc. à différents peuples du monde.Reprenant ainsi le rôle que nos gouvernants croyaient (croient toujours !) réservé à la France depuis des siècles. Le touriste enthouisiaste qu’il me paraît être chaque fois qu’il revient des Etats-Unis (il me rappelle ainsi les dirigeants du P.C. « F » qui – après chaque voyage en URSS – faisaient une description idyllique du pays du Goulag* )aurait pu, au lieu de s’informer dans les journaux acquis à la cause de GBW et de ses « néocons », lire non seulement l’article paru dans Le Devoir (Montréal)que je lui ai fait tenir, ou, mieux encore, le reportage de David Duke, dans le New Daily Post (New-York).Des policiers (les téléspectateurs Français auront pu voir comme moi à la télévision les images** où l’ont voit des gardes Nationaux, des Policiers, ou autres G.I. patrouiller armés jusqu’aux dents – comme dans les rues de Bagdad – leurs armes braquées sur les gens qu’ils étaient supposer venir secourir) y déclarent que les hommes qui, après le désastre, ont pris le contrôle de la Nouvelle Orléans, « ne sont nullement des hommes désespérés en quête de nourriture et d’eau », mais des gangs organisés ayant pour objectif de provoquer le chaos. Il aurait pu y découvrir le cri de désespoir d’Audrey Jordan qui, réfugiée dans le Superdomme qui appelait au téléphone « Nous sommes perdus. Nous sommes des touristes (mot code pour « Blancs »)…ils (sic) nous dévisagent et nous menacent avec des bâtons »… Ou lire sous la plume de de ce même Duke : « Les pires dégâts subis par la Nouvelle Orléans n’ont pas été causés par la Nature, le vent, la pluie, mais par cette autre nature, propre à certaines espèces humaines. » Et sa mise en garde qui indique que ce n’est pas seulement la Louisiane et le Missipi qui sont concernés, mais l’ensemble des Etats-Unis. Et ce ne sont pas seulement les Etats-Unis mais tous les pays blancs devenus multiraciaux. Ce même Duke interrogeant « Imaginez qu’après une catastrophe naturelle des blancs aient massacré, pillé, violé des noirs en les couvrant d’insultes raciales. Quel tintamarre dans les médias, chez les stars du spectacle, dans les gouvernements d’un bout à l’autre de la planète ! Là, c’est un silence assourdissant : la vie des blancs est-ce donc si peu importante lorsqu’elle est attaquée par des pillards noirs ? ». Guy Millière aurait pu aussi lire The Independant (Quotidien britannique), ou encore The Manchester Evening News, ou consulter le site australien < news.co.au > ou se borner, comme je l’avoue honnêtement l’avoir fait moi-même, à lire « RIVAROL » (09/09/05) au lieu de ne voir, comme c’est devenu une manie chez lui, dans les dures réalités qui s’imposent aujourd’hui après la tragédie américaine, que la critique de son ami George W. Bush. Car, que cela lui plaise ou non, que l’on aime (comme c’est, je le confesse, mon cas) ou non les Etats-Unis d’Amérique, il est évident que – précédant l’Occident tout entier dans ce domaine, comme ils le font, en bien ou en mal dans tant d’autres domaines où ils montrent la voie, la « plus grande puissance du monde » est en train de nous prouver à l’évidence l’échac total du multiracialisme. Près de 140 ans après la Guerre de Sécession, les USA ont été incapables d’assimiler les descendants d’esclaves, tout comme l’Europe devrait constater qu’elle est incapable d’assimiler les centaines de milliers d’immigrés que nous avons laissé inconsidérément s’installer sur notre territoire, quelles que soient les bonnes raisons que ceux-ci avaient (ont de plus en plus !) de vouloir quitter leur pays d’origine ! Et si Guy Millière dénonce, à juste titre, l’incurie de nos dirigeants (de droite, comme de gauche, rappelons-le) dans ce domaine (comme d’ailleurs dans tant d’autres, hélas !), il pourrait avoir le courage de reconnaître que les Etats-Unis ne sont pas mieux logés que nous en matière d’assimilation. Mais, à l’impossible nul n’est tenu. « Right or wrong », pour lui, George W. Bush est intouchable. Même lorsque l’ensemble de la Presse américaine (qui lui était jusque-là majoritairement acquise) dénonce son imprévoyance comme sa gestion désastreuse d’un désastre qui risque de marquer à jamais les Américains. Pas seulement dans leur chair, ou dans leurs biens, mais dans leurs esprits. Fasse que ce choc soit salutaire pour le réveil et l’avenir d’un pays qui nous est cher (je parle du pays, pas de ses dirigeants qui – selon moi – ne valent pas mieux que les nôtres). En tout cas, ce n’est pas en allant porter le feu en Iran (comme en Irak après le 11/9) que les Américains résoudront ce problème. Tout comme il ne nous appartient pas, j’en conviens, d’ironiser sur les Américains, et encore moins de nous réjouir de la terrible « leçon » que, selon un grand rabbin sépharade de Jérusalem (en réalité, ce rabbin parle d’ailleurs de « punition ») Dieu vient d’envoyer à … Bush… Cordialement à tous, Jean-Claude Lahitte * ceux qui ont des connaissances historiques pourront penser que les dirigeants sociétiques avaient préparé pour leurs camarades occidentaux des décors à la Potemkine ! Ce que n’a certainement pas fait l’Oncle Sam pour son neveu Millière. Mais l’amour inconditionnel rend aveugkle assurément. ** que Guy Millière ne nous prétende pas que ces images ont été « bidonnées ». Comme cela avait été le cas naguère en Afrique du Sud pour prouver les horreurs de l’Apartheid, comme me l’avaient avoué parla suite des amis cameramen ou photographes, écoeurés du rôle que l’on leur avait fait jouer, comme ils l’avaient eux-même fait jouer à des « natives » !

    Répondre
  42. ALBORG

    12/09/2005

    BOURBAKI, vous le faites exprès ?! Votre « leçon d’Humanisme avec un grand H donnée par Fidel Castro » est pure propagande stalinienne de bas étage et vous le savez très bien !!!

    Répondre
  43. florent

    12/09/2005

    A Bourbaki: de meiux en mieux, maintenant Fidel Castro peut donner des leçons d’humanité, alors à quand le prix nobel? Les détenus politiques des geôles cubaines doivent se fendre la pêche. a davidmartin: bienvenu au club l’ami, je suis à 100% d’accord avec vous et il y en a beaucoup d’autres, courage.

    Répondre
  44. SAS

    12/09/2005

    Il ne s’agit pas d’être en colère…mais de militer,d’expliquer…et d’agir dès que c’est possible Pour le 11 septembre…je souhaite un joyeux anniversaireà…à…à SAS…et pour KATRINA , BUSH ET SES vrais faucons….je leur souhaite dorénavant de l’humilité. sas

    Répondre
  45. Dubalai

    11/09/2005

    A bourbaki, d’accord avec toi. Cette ordure de Castro ne manque pas d’humour. Bush s’est en fait busher un coin.

    Répondre
  46. Deshimaru

    11/09/2005

    Toutes les victimes ont ma compassion, est-il besoin de le préciser à l’attention des racistes du style davidmartin. Mais ce qui me déplait dans l’infinie tristesse de Millière c’est qu’il n’aurait eu aucune tristesse si les morts avaient été dénombrés ailleurs qu’en Amérique ou en Israêl. Y aurait-il eu 500.000 morts au Bengladesh, Millière aurait trouvé que c’était la faute à leur religion, à leurs tares congénitales etc …. Ce type est abject.

    Répondre
  47. Bongentil

    11/09/2005

    « 15 000 morts entassés dans un congélateur à viande ». J’ai pas saisi là ! Tu veux dire que aurais préféré qu’on les laissa pestiférer dans la nature, comme en Louisiane plutot ? C’est bien ça Guy ?

    Répondre
  48. Bourbaki

    11/09/2005

    La meilleure nouvelle dans cette tragédie – tragédie pour les seules victimes, j’entends – c’est la leçon d’Humanisme avec un grand « H » donnée par Fidel Castro aux grands arrogants je-m’en-foutistes de l’administration Bush.

    Répondre
  49. davidmartin

    11/09/2005

    Liza Ne vous mettez pas en colère suite à certains post qui ne vont pas dans le même sens que nous. Cela ne sera que perte de temps. J’ai , depuis longtemps renoncé à aller sur certains forum car j’en ai eu plus qu’assez de me faire traiter de collabos, de facho, de bushophile honteux, j’en passe et des meilleurs. L’Amérique n’est pas un monde parfait (mais en existe-il un ?) mais je continue à croire à ses valeurs de liberté et de démocratie. Juste une chose sur la canicule: tous les responsables ont reconnus leurs erreurs ? ??? Pas si sûr !!

    Répondre
  50. Liza

    11/09/2005

    Encore bravo à Guy Millière qui ose regarder la vérité en face. J’étais moi aussi en Louisiane il y a quelques mois et je suis sans nouvelles de mes amis de la Nouvelle Orléans. Davidmartin, je partage entièrement votre point de vue. Moi aussi, j’ai honte. J’ai la colère aussi, quand je lis certains posts.

    Répondre
  51. grandpas

    11/09/2005

    Pour les adeptes de l’église anti-americaine L’anti-américanisme est tellement ancré dans vos génes que vous ne verriez même pas un éléphant(démocrate)dans un couloir. La désinformation journalistique française gauchisante(pléonasme) est tellement au point que vous ne vous appercevez pas de la manipulation,être aveugle à ce point,c’est de l’art. Bien sûr que les Etats Unis ne sont pas un pays ou tout est simple mais j’aimerais savoir ce qui pousse des milliers de gens à s’y installer,pour la plupart une grande partie des élites scientifiques,médicales ou autres. Alors qu’il n’y a pas le RMI,les Allocs,la Sécu et tous les avantages de ce beau pays qu’est la France,malheureusement pour nous,ces avantages n’attirent que les miséreux de la terre. Je suis rassuré pour ces damnés de la terre,la presse gaucho-alter-mondialiste les soutient,pendant qu’ils vous bourrent le mou avec tous articles choisis sur le désastre en Louisiane,Missippi et Alabama,vous ne voyaient pas les échecs de la belle France. La question que je me pose est celle ci: Pourquoi vont ils la plupart en vacances dans ce pays qu’ils abhorrent? PSAUME N°1 de l’église anti-américaine, Le seul vert que nous acceptons,est celui des partis écologistes. A force de répeter à un chien que c’est un chat,il finit par miauler.

    Répondre
  52. gpa

    11/09/2005

    Katrina, the Facts. Taking Hypocrisy to a New Level. « Almost immediately after Hurricane Katrina passed through New Orleans, Democrats began criticizing the Bush Administration for supposedly poor handling of the situation. The so-called Mainstream Media constantly aired scenes of death and destruction while depicting heroic rescue efforts as being « inadequate » or « too little too late. » As with the War on Terror, the Left is again attempting to portray President Bush as being both incompetent and uncaring. On the surface it might appear that this is simply another facet of the ongoing Democrat smear campaign against President Bush. There is, however, another reason and the double hypocrisy involved here is sickening when one takes into account the human suffering involved. Thus far in regards to New Orleans, the Left has accused President Bush of both being too slow to act and then acting improperly. They’ve even hauled in Jesse Jackson to make the case (on CNN of course) that the Bush Administration intentionally delayed its reaction to the New Orleans disaster because the city has a predominately black population. The awful truth behind the Left’s newest smokescreen is that it was Democrats who caused the majority of the problems with the relief effort, and they’re scrambling to hide that fact. Fully forty-eight hours before Katrina hit the Gulf Coast, President Bush declared the entire region a disaster area in order to speed the process of bringing aid to the area. In a meeting aboard Air Force One, President Bush requested that Louisiana Governor Kathleen Blanco order a mandatory evacuation of New Orleans on August 27th, two days before the hurricane hit. Mrs. Blanco delayed making the order until August 28th, robbing those involved of valuable time to effect a proper evacuation. During the meeting, President Bush also requested that Gov. Blanco turn over control of the LA National Guard to the federal government. This is a standard action in a disaster of this size and scope. Blanco refused, saying she needed twenty-four hours to consider the decision. All the while, Katrina was churning its way toward the Gulf Coast. FEMA’s guidelines for New Orleans specifically include the mobilization of the city’s fleet of school buses to evacuate citizens and visitors without personal transportation. FEMA officials urged Gov. Blanco and New Orleans Mayor Ray Nagin to begin the evacuation early enough to get everyone out before the storm hit the coast. Governor Blanco waited until two days AFTER the storm hit New Orleans to issue the order for use of the buses. By then, almost all of them were under water and useless. Both Mayor Nagin and Governor Blanco asked residents who were unable to evacuate to go to the Louisiana Superdome, which after the storm became little more than an island surrounded by poisonous water and floating corpses. Numerous reports of violence and even rapes have since been reported inside the Superdome as people became frustrated and angry at their situation. In an interview with FoxNews, former FEMA Director Joseph Allbaugh stated that when he headed the agency, he refused to allow the Superdome to be used as a shelter during hurricanes. FEMA guidelines clearly state that « supershelters » should be located outside of local floodplains to avoid just the type of situation that occurred in the Superdome. Governor Blanco and Mayor Nagin sent their people to the Superdome with the full knowledge that it was an unsuitable shelter. Further evidence of hypocrisy can be found in the venemous criticism of FEMA by congressional Democrats, even going as far as demanding the resignation of Director Michael Brown. But FEMA had fourteen truckloads of food and medical supplies already staged for delivery into the city well before the storm hit. These were delivered to the Superdome between August 29th and August 30th under the supervision of the Louisiana National Guard. After the 9/11 attack, the Department of Homeland Security issued grants for the development of full service mobile hospitals for deployment into regions struck by a natural disaster or terrorist attack. Just such a state-of-the-art mobile hospital, staffed by 100 medical professionals, was left stranded in Mississippi because Louisiana officials would not allow it to enter New Orleans. The Red Cross was also well positioned to provide needed supplies to the city, but the state refused to let them deliver, claiming that the Red Cross was not needed at that time. Huh??? Additionally, the Left is blaming President Bush for the collapse of the New Orleans flood protection systems, allowing the gigantic flood that inundated the city. Moveon.org has even bused a group of unfortunately gullible evacuees to Washington, DC to protest President Bush’s alleged improprieties in this matter. According to the Left, the President cut funds that the Army Corp of Engineers needed to strengthen the seawall and the levee system. Once again, a careful examination of the facts reveals the lies behind the accusations. Records obtained by Cybercast News Service from the US Senate’s Energy and Water Development Subcommittee show that under the Bush Administration, Louisiana leads the nation in federal funding for Corps of Engineers projects. The state received nearly two billion dollars of the Corps’ most recent $22.9 billion budget. That’s half a billion more than second-place California even though California has seven times Louisiana’s population. A Washington Post article reveals that the Army Corp of Engineers had launched a $748 million dollar project at the New Orleans Industrial Canal (the one that flooded the city). However, this project had nothing to do with flood control. The project’s aim was to build a new lock for the canal to accommodate increased barge traffic even though barge traffic in the canal has been decreasing for more than a decade. Further analysis shows that the existing lock could have been rebuilt at a fraction of the cost of building a new one. It’s worth noting that the levee broke very near the location of this questionable lock project. Another pork-barrel project involved deepening the waters at the Port of Iberia at a cost of $194 million. This project initially failed a Corp of Engineers cost-benefit analysis, but Louisiana Senator Mary Landrieu (a Democrat) sneaked language into an unrelated spending bill ordering the Corp to redo its calculations. The Corp also spends in excess of ten million dollars per year dredging little-used waterways for barge traffic that has never been as busy as forecasted by state officials. It gets worse. In December of 1995, long before the presidency of George W. Bush, the Orleans Levee Board, a local government agency in charge of the construction and maintenance of floodgates and levees, stated in a Times-Picayune article that state officials had obtained over $60 million in flood control funding. This money was intended to fund the launch of a $140 million flood-control campaign including 41 separate projects. The board promised New Orleans residents that the « few manageable gaps » in the levee system would be « sealed within four years, completing our circle of protection. » A few months later, the Levee Board was mired in a scandal regarding the violation of a number of state bidding laws. Legislative Auditor Dan Kyle was quoted in the Times-Picayune that he had « repeatedly faulted the Levee Board for the way it awards contracts, spends money and ignores public bid laws. » Kyle further stated that the Board was nearing bankruptcy and should not be allowed to refinance any bonds or issue new ones until an acceptable plan for reaching solvency had been submitted. This blatant mismanagement of funds resulted in the Levee Board being unable to spend the matching federal funds and thus the projects lay dormant. Want more? In 1998 the Louisiana government had a $2 billion construction budget but only $1.98 million of that money was earmarked for flood control projects. During that same period however, the state was able to spend $22 million to build a new State Supreme Court Facility and $35 million on an expansion of the New Orleans Convention center. In 1999, the Louisiana legislature appropriated $49.5 million for improvements to the levee system, but the State Bond Commission gave the projects a « Priority Five » ranking, grouping it with minor projects that had little chance of getting full funding. In recent years the Bush Administration has attempted to shift the emphasis of Corp of Engineers projects in Louisiana from new construction to needed maintenance, but has had only limited success. Louisiana’s representatives in Washington and local officials have been far more interested in pork-barrel spending projects that kept their approval numbers high while doing little to ensure the safety of the city of New Orleans. Now those chickens have come home to roost, and those same state officials, both elected and appointed, are circling the wagons to protect themselves from any culpability in the massive loss of life and utter destruction of a beautiful city. New Orleans isn’t a victim of alleged incompetence by the Bush Administration. It’s a victim of decades of vote-buying, mismanagement, and criminal negligence by a pack of self-important politicians and bureaucrats who have for years ignored a growing danger to the people they’re sworn to serve. Now those people who survived Katrina are rightfully angry and they’re demanding answers to uncomfortable questions. Will we see honest answers from Mary Landrieu, David Vitter (a Republican), Kathleen Blanco, Ray Nagin, and others? No. What we’re seeing is a typical group of irresponsible politicians seeking to heap the blame on their perceived political enemies. And they do so even while those same enemies are bending over backwards to help the people whom their state failed to protect ». Louisiana’s Governor Blanco & New Orleans’s Mayor Nagin Blanco must be charged for criminal negligence. God Bless America, 9/11/05

    Répondre
  53. marc

    11/09/2005

    …encore une couche….un ami vient de me ramener des USA la presse locale ( et pas seulement ny times ou washington post , journaux bolchéviques pour guy)…et les journaux français apparaissent tiédes dans leur dénonciation du gvt Bush! eh Guy , il faudrait sortir un peu !

    Répondre
  54. lionesse

    11/09/2005

    Ne rêvons plus d’Amérique Ne faisons ni du pro ni de l’anti-américanisme primaire, mais reconnaissons tout de même que souvent l’attitude des USA vis-à-vis de la France n’a pas été à la hauteur des principes de liberté et d’amitié dont on se targue en haut lieu. Rappelons quelques points d’histoire qui dérangent peut-être. Après l’opposition de la France à la guerre en Irak, les dirigeants américains ont parlé de boycott économique, de traîtrise, de vengeance, que la France « allait payer son attitude », etc…Ce ne sont tout de même pas les expressions amicales d’un allié. De fait, ce qui avait mis l’Amérique hors d’elle, c’est que ce petit pays qu’est la France ne se soit pas soumis aux décisions de la grande et puissante Amérique. Ce que l’Amérique dit est vrai, ce que l’Amérique fait est bien, etc. Eh bien non, l’amitié c’est aussi le respect mutuel, la tolérance dans le désaccord, des termes étrangers à l’Amérique d’aujourd’hui, mais aussi un peu celle d’hier. Et pourtant, les Français aiment l’Amérique, celle du Far West, celle du cinéma, de la libre entreprise, du rêve américain dans son ensemble. Comme la France a été une grande nation, elle veut se souvenir de son histoire et parfois comme un enfant, elle rue dans les brancards quand la puissante Amérique veut lui « expliquer la vie » appliquer la loi du plus fort. Alors sortent les arguments massues et d’aucuns rappellent les Américains de la libération, du débarquement ou du plan Marshall. Soyons honnêtes de part et d’autre. En 1944, l’Amérique avait 2 ennemis, le Japon et l’Allemagne et pour arriver au cœur de l’Allemagne, le chemin le plus court depuis l’Angleterre passait par la France. Ils nous ont libéré « en passant », ce qui n’enlève rien aux résultats d’ailleurs, mais ôte un peu de l’épopée. Entre autres, il y a eu plus de morts dans la population française suite aux bombardements alliés plutôt qu’à l’occupation. L’armée américaine n’avait que des objectifs militaires en France et n’arrivait pas pour libérer un pays allié. Nous étions politiquement parlant mis dans le même sac que l’Allemagne ou l’Italie. L’administration américaine avait même prévu d’occuper la France avec un billet de banque made in USA, des bureaux militaires pour gérer les régions et les départements français. Enfin, à aucun moment, la France n’a été associée volontairement à la victoire par les autorités américaines (Téhéran,Yalta, Postdam). Alors arrêtons de nous raconter des histoires. Le fait le plus important est que les Américains ont toujours stigmatisé le pays colonialiste qu’était la France. A leurs yeux, nous n’étions pas pardonnables de ce péché majeur. Eux-mêmes oubliaient volontiers leurs guerres indiennes. N’empêche, nous avons été dans le même camp contre Hitler d’abord, puis plus tard contre l’URSS et ce sont des choses qui comptent. Actuellement, l’Amérique conquérante, intolérante, se coupe de tous par sa suffisance. Dernier exemple en date : Bush refuse l’offre d’aide internationale pour les dégâts du cyclone en affirmant que l’Amérique peut se débrouiller seule avant d’être « corrigé » par son entourage. Il a donc fallu que l’Amérique réfléchisse pour se dire que la bonne volonté et les sentiments d’amitié du monde entier n’étaient pas à mépriser. Malgré tout, système obtus, l’aide reste bloquée dans de vagues dépôts pour des « raisons administratives ». Alors arrêtons de faire du sentimentalisme vis-à-vis de l’Amérique et refusons toute ingérence dans notre prise de décisions. L’Amérique partenaire va un jour ou l’autre prendre conscience de ses excès face aux peuples du monde. L’évolution de la planète va très probablement l’y aider.

    Répondre
  55. marc

    11/09/2005

    Encore une belle performance de Guy : dire tant d’erreurs , d’outrances et de fantasmes en si peu de mots c’est un exploit : Il n’y a pas que les Démocrates qui critiquent Bush : les Républiquains et 60% de la population aussi , donc les médias français n’allaient pas montrer un pays où tout va bien. Même Bush a reconnu que le réchauffement de la planéte posait un probléme à la Terre. Comparer avec la canicule est stupide car TOUS ( sauf Chirac ) les français ont reconnu qu’il y avait eu un grave problème et que l’on ne devait pas en être fier; Guytou affirme ensuite que Bush a dit qu ‘ils s’en sortiront tous seuls : encore faux , il a demandé l’aide internationale enfin bref , Guy confirme encore une fois que ce n’est pas un bon à rien mais que c’est un mauvais en tout !

    Répondre
  56. Le celte

    11/09/2005

    comme toujours on respire en vous lisant…il faudrait refaire toute les écoles de journalisme en France pour commencer…et libéraliser plus la France comme cela…peut être aurions nous moins d’incompétant au pouvoir…. malheureusement lorsqu’on voit les discours de Villepin ou de Sarkosi cela me donne mal au coeur…je ne parle pas des autres…qui n’attendent qu’une chose rétablir la seule dictature « islamocommuniste » de l’Europe en France…. merci pour votre lumière du temps des lumières le celte

    Répondre
  57. davidmartin

    11/09/2005

    Une tristesse infinie… et une colère infinie envers ceux qui vont profiter de la catastrophe et qui vont cracher leur haine de l’Amérique. Au moins, le masque est tombé et l’on sait qui est contre les USA. Sondages truqués(allez donc sur fuckfrance.com pour y voir une analyse interessante des sondages), images montées pour montrer le pire et surtout un flot de commentaires sur la « face cachée de l’Amérique », son racisme, ses armes, son président incapable, l’Irak… Le seul qui se soit plus réjouit que les médias français est Zarkauoi, l’égorgeur jordanien qui sévit en Irak. Mais le retour de bâton sera cinglant. Déjà , en Louisiane même, on commence à rappeler que l’état a reçu des sommes colossales du gouvernement mais que cet argent n’a pas servi à financer les digues, que les écologistes du coin se refusent à ce que l’on maîtrise les eaux du Mississipi (source FoxNews). De plus, il apparaît que le nombre de victime sera sans doute inférieur aux prévisions les plus pessimistes. Et s’il y avait moins de 5000 morts, pourront nous encore cracher sur l’Amérique qui a subi une catastrophe naturelle exceptionnelle alors que nous, nous avons laisser crever 15000 personnes de soif et de chaud il y a deux ans, sans compter tous ceux qui sont morts dans les mois qui ont suivi mais dont l’agonie avait commencé ce fameux été. Alors que, même si on est opposé à Bush, l’heure devrait être à la compassion envers les victimes US, le français se réjouit, va danser à la fête de l’Huma… J’ai honte de mon pays

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)