Pakistan, Libye, Révolutions arabes : applaudissons-nous des victoires, ou de futurs Vietnam ?

Pakistan, Libye, Révolutions arabes : applaudissons-nous des victoires, ou de futurs Vietnam ?

L’Occident et les Etats-Unis applaudissent à l’exécution de Ben Laden par un commando américain. Aucun de nous ne regrettera la mort du responsable des milliers de victimes innocentes de Manhattan. C’est acquis et évident.

L’Amérique est vengée et politiquement, Barak Obama a gagné sa réélection.

Comme si l’affaire avait fait école, l’Otan a tenté d’abattre Kadhafi en bombardant une de ses demeures, présentée comme un centre de commandement : malheureusement, c’est un de ses fils avec ses trois enfants qui sont morts sous les décombres. Le prétexte était pour le moins léger, car l’objectif visé se situait dans une zone résidentielle : Moscou a d’ailleurs protesté en faisant remarquer que ce genre de bombardement était contraire à la résolution du Conseil de Sécurité, ce que contestent Paris et Londres.

A Islamabad, l’action des USA a d’ailleurs été entreprise sans en prévenir les autorités pakistanaises.

Nous ne voulons pas nous lancer dans un cours de morale, mais mettre en garde contre l’aspect pharisien et médiatique des politiques actuelles et les risques qu’ils impliquent.

L’action contre Ben Laden est une action de guerre qui satisfait les opinions occidentales et elle s’ajoute à l’autre action de guerre qui visait à tuer Kadhafi. Pour ne s’en tenir qu’à l’aspect compassionnel qui régit en général nos sociétés, aucune voix n’a réagi ou même déploré le fait que trois jeunes enfants étaient morts dans le bombardement de Tripoli.

Nous ne voulons pas faire ici un cours de morale, mais rappeler malgré tout que les banlieues françaises se sont soulevées lorsque deux jeunes étaient morts électrocutés en se réfugiant dans un transformateur.

Or pas un mot d’excuse de la part de l’Otan concernant les trois petites victimes libyennes et pas une remarque dans les médias.

Tout se passe comme si les morts non occidentaux ne comptaient pas.

L’hostilité à l’égard de l’Occident progresse dans le monde arabe

En dehors du côté moral de ces affaires, nos opinions se rendent-elles compte de ce que pensent aujourd’hui les opinions arabes ?

Des actes et des mots qui veulent d’abord conforter nos opinions publiques dans une quiétude bien pensante. Nous avons déjà mis en garde à plusieurs reprises contre l’abus d’un vocabulaire tranquillisant approuvant nos nouvelles guerres. Répétons encore une fois que les révolutions démocratiques du Moyen-Orient sont d’abord celles de la faim et du chômage et que la jeunesse cherche d’abord à émigrer par tous les moyens vers les cieux plus cléments de l’Europe.

Pour en revenir à la Libye, c’est une guerre qui lutte certes contre une dictature oppressante, mais avec une opposition dont personne ne sait ce qu’elle représentera et ce qu’elle fera à l’avenir.

Là aussi, l’Otan frappe, mais l’Occident se rend-t-il compte que, lentement mais inexorablement, l’hostilité à notre égard ne fait que progresser dans le monde arabe ? Hier, c’était Marrakech et tous les jours ce sont de nouveaux kamikazes qui se font sauter, de nouveaux navires pris d’assaut, et de nouveaux otages kidnappés.

Ne regrettons pas certes la mort de Ben Laden, mais davantage de discrétion aurait mieux servi à notre sens la cause de la paix future. Les musulmans kamikazes ou tués sont célébrés, comme des saints ou comme des porte-drapeaux de guerre par la majorité des peuples arabes. Les guerres et les exécutions occidentales amènent-elles la paix ou davantage de fureurs ou d’embrasements ?

Les deux voies de l’Histoire existent encore : apaisements ou embrasements ? Concernant aujourd’hui, espérons d’abord que Ben Laden ne deviendra pas un martyr et un exemple.

Hubert Beaufort

Avec l’aimable autorisation de Radio Notre-Dame

Partager cette publication

(9) Commentaires

  • sdz Répondre

    L’intervention en Lybie est d’abord une guerre monétaire!

    Kadhafi avait fourni des fonds structurels très importants pour promouvoir le développement de l’Afrique hors Fmi et Banque mondiale. Il s’attaquait ainsi directement au système du Franc CFA toujours sous tutelle de la France… Sans parler des ressources en pétrole et en gaz  dont les occidentaux pourraient priver la Russie ou la Chine… Sans parler de l’adossement de l’économie pétrolière au dollar US qui comme chacun sait disparaitrait comme monnaie de réserve internationale dès lors que les pays exportateurs choisiraient d’être payés avec d’autres devises…

    Kadhafi a en plus fourni des informations sur les ennemis qu’il avait à affronter dans le cadre de la lutte anti-terroriste, or celles-ci ont aussi été exploitées contre lui… Enfin, des armes lourdes ont été saisies dans ses arsenaux, dont des missiles sol-air qui arment donc les forces terroristes du Sahara… Belle intervention pour propager le chaos! Et une duplicité des occidentaux qui passe de moins en moins inaperçue!

     

    blog IRC http://www.la-France-contre-la-crise.over-blog.com

    17/05/2011 à 12 h 39 min
  • Toby Répondre

    J’ai appris la nouvelle de la mort des 3 petits enfants de Kadhafi à la radio un matin. Effectivement aucune intervention pour déplorer ce crime… J’avais cru que le meurtre d’enfant était un crime où qu’on se trouve et quels que soient les enfants.

    Simplement à vomir….

    17/05/2011 à 10 h 50 min
  • Beaucairois Répondre

    Deux fois en une semaine, j’ai entendu des petits maghrébins de Beaucaire (30) évoquer OBL en disant « Monsieur Ben Laden ».

    17/05/2011 à 5 h 13 min
  • IOSA Répondre

    Simple remarque sur votre article cousin Hubert….

    Si il n’y a pas de couillons pour aller dans ces foutus pays arabes, il n’y a point d’otages.

    Pour le reste, vous avez raison, le guignol à l’ Elysée vise au coup d’éclat et tant pis pour les dommages collatéraux.

    Reste bien la roue de secours avec DSK qui est en garde à vue et à mettre sur le dos du FN le "coup monté" pour tirer les marrons du feu si celà ne fonctionne pas.

    Le pacte UMPS serait il en branle ?

    IOSA

    16/05/2011 à 23 h 43 min
  • ozone Répondre

    Inevitablement c’est Israel qui va suivre,et leur seul issue sera de tirer sur la foule,comme n’importe quel Assad,ça à commencé hier,et ça facilitera une contagion sur notre propre sol

    16/05/2011 à 19 h 41 min
  • Bilou Répondre

    Tant que ce n’est pas un palestinien tué ou blessé par un israelien, ça n’interesse personne !

    16/05/2011 à 17 h 58 min
  • jana Répondre

    Ben Laden est hait par une majorite d ignorants,  mais si Obama devait faire la guerre pour la paix et la justice, il serait hait par une minorite sans foi ni loi

    16/05/2011 à 16 h 38 min
  • vozuti Répondre

    tuer ben laden on comprend pourquoi.     mais pourquoi tuer kadhafi ?             depuis 2003,il est devenu le meilleur allié de l’occident contre alqaida alors que benghazi est plein d’islamistes qui sont allé se battre en iraq et en afghanistan.            alqaida a lancé un appel à ses djiadistes pour défendre benghazi et qui a répondu à l’appel 2 jours plus tard?            alain juppé ,qui a foncé à l’onu pour demander une intervention militaire.

    16/05/2011 à 15 h 21 min
  • Trumpeldor Répondre

    « L’Amérique est vengée et politiquement, Barak Obama a gagné sa réélection. » Affirmation prématurée ….

    16/05/2011 à 11 h 51 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: