Personne ne veut détruire l’Etat islamique

Posté le novembre 30, 2015, 4:49
6 mins


Détruire l’État islami­que : c’est devenu le slogan des chefs de la « communauté inter­nationale » dans l’espoir de calmer la colère des populations.

Mais, à supposer que l’on parvienne à bâtir une coalition ad hoc, qui engloberait les puissances occidentales, la Russie et les pays du Golfe, il faudrait des forces au sol coordonnées et une aide militaire américaine réelle. Et à supposer qu’une telle coalition atteigne son but, rien ne serait encore résolu.

Le citoyen ordinaire, qui entend tout et son contraire, a de quoi être mystifié. Il sent, malgré tout, que tout cela va lui coûter très cher en impôts sans renforcer sa sécurité.

D’abord, parce que ceux qui se gargarisent de ce nouveau cri de ralliement sont aussi ceux qui ont préparé le terreau du terrorisme islamique chez nous. Ensuite, parce que les chefs censés former la coalition miraculeuse ont des intérêts souvent opposés et que la plupart ont un double langage.

Nos leaders européens, dhimmis par anticipation pour des raisons électorales, sont aussi responsables que les terroristes du 13 novembre 2015, car, hélas, le problème est plus intérieur qu’extérieur.

Hollande ne manque pas d’air, quand il invoque à Washington l’article 5 de la charte de l’OTAN (qui affirme qu’une attaque contre un membre de l’OTAN est considérée comme une attaque contre tous les membres), alors qu’en 2003, Chirac en avait commodément exempté la Fran­ce malgré les attaques du 11 septembre 2001 !

Il devrait aussi savoir qu’Obama ne fera jamais rien de décisif, qu’il fait tout pour immobiliser l’OTAN, qu’il n’a accepté de « diriger de l’arrière » en 2011 que parce que ses amis Frères musulmans entendaient occuper les postes de dictateurs que Bush avait « contenus ». Obama voit les terroristes comme des petits voyous qui salissent l’islam, non comme des criminels de guerre.

Il considère le mythique « ré­chauffement climatique » com­me la seule vraie menace pesant sur nous, et il faudrait au moins que ses précieuses filles soient égorgées devant lui par ces brutes pour qu’il admette que l’islam radical a déclaré la guerre à l’Occident. Et encore !

Comme la plupart des chefs musulmans, Obama peste pour la forme contre ces éruptions de violence incontrôlables. Mais ce qui l’irrite vraiment, c’est qu’elles perturbent le mouvement beaucoup plus large et ancien qui progresse à l’intérieur de nos démocraties depuis 40 ans et plus récemment aux États-Unis.

Il y a chez nous quelque 2 000 enclaves où la police française ne s’aventure pas, et dans tous les pays de « l’espace Schen­gen », d’autres zones semblables où la charia prévaut déjà sur les États de droit, jusqu’à ce que ces enclaves qui communiquent déjà activement (et que nos services secrets s’avèrent impuissants à surveiller) se relient entre elles et se retournent contre les populations autochtones im­puissantes.

Alors, parmi les hypothétiques coalisés, qui veut vraiment détruire l’EI ?
Poutine veut surtout sauver Assad, qui lui procure un accès à la Méditerranée et à l’axe chiite pour faire pression sur les chefs européens faibles, divisés et sans principe, afin de reprendre de plus belle ses visées territoriales.

L’Iran, qui est le nerf de l’axe, se tait et espère bien instaurer le califat mondial avant l’EI en se dotant du nucléaire.

Erdogan, en qui Poutine trouve un adversaire à sa mesure et non sans ressemblance avec lui, entend exploiter la situation pour restaurer à son profit l’empire ottoman (il aurait déjà dû être expulsé de l’OTAN).

Obama n’a nulle envie de détruire l’EI : il ne lui reste que 14 mois pour détruire tout ce qu’il peut de l’Amérique et imposer des décisions fatales à l’Occident (traités commerciaux, diktats écologistes, impôt mondial pour redistribution en fa­veur du tiers-monde…).

Hollande voudrait simplement être réélu. Sous couvert d’agir pour la sécurité des Français, il veut accueillir toujours plus de « réfugiés » et consolider l’islamisation galopante de l’Occi­dent.

Au demeurant, cette extraordinaire avancée de l’islam vers le califat mondial est permise par la trahison des élites et l’association de la gauche avec l’islam soi-disant modéré… Et ils vont se retrouver, à Paris, un mois après l’attaque, pour une kermesse écologiste ! C’est indécent !

Acheter le livre ici

26 réponses à l'article : Personne ne veut détruire l’Etat islamique

  1. quinctius cincinnatus

    07/12/2015

    chronique … sportive de la  » diversité  » ( suite )

    l’ arbitre ayant pris une décision qui n’ avait pas plu aux spectateurs ceux ci s’ en sont pris à … l’ arbitre qui a arrêté le match !

    le match de foot opposait l’ équipe des Grésilles ( quartier maghrébin de Dijon ) à une autre équipe de promotion de ligue

    Répondre
  2. Claude Roland

    07/12/2015

    Personne ne veut tuer daesh…
    Ben non, car c’est la CIA qui a créé daesh sur ordre des banksters de Wall Street qui peuvent ainsi dealer du pétrole et voler celui de la Syrie tout en accélérant le chaos sur la planète qu’ils ont l’intention de s’accaparer à leur unique bénéfice. Les USA, pantins des banksters luttent à reculons contre daesh pendant que les Russes font le travail.
    Allons donc à l’essentiel au lieu de perdre du temps dans les palabres inutiles.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      07/12/2015

      avez vous eu connaissance de cette nouvelle farce typiquement française?

      François Hollande  » s’ hélicopte  » sur le Charles au moment même où l’ aviation française est à court de … bombes

      l’ intendance suit !

      Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    02/12/2015

    tout le monde veut détruire l’ E.I. y compris les princes du golfe qui ont bien trop peur d’ être à leur tour … décapités ! … mais personne n’ est d’ accord sur la …  » méthode « 

    Répondre
    • Jaures

      03/12/2015

      C’est que tout le monde a intérêt à le combattre mais à condition que ses ennemis n’en profitent pas.
      Pour la Turquie, Bachar et les Kurdes ne doivent pas tirer parti d’une victoire sur Daech.
      De même, l’Islam social et paritaire de ces mêmes Kurdes effraie les monarchies théocratiques.
      Poutine veut bien vaincre Daech mais sans rien concéder aux ennemis de Bachar.
      Les sunnites craignent plus les milices chiites que l’Etat Islamique.
      Les occidentaux s’engagent mais pas au sol.
      On voit que tout cela n’aide pas à un règlement rapide du problème.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        03/12/2015

         » les occidentaux s ‘engagent mais pas au sol  » ***

        @ Jaurès vous êtes un  » occidental  » alors, engagez vous !

        *** ce qui est faux les forces spéciales américaines sont engagées pour  » guider  » les frappes et peut être même celles de Russie !

        Répondre
        • Jaures

          03/12/2015

          Quand j’écris que les occidentaux ne s’engagent pas au sol c’est un constat, pas un reproche.
          Par ailleurs, un engagement au sol ne se limite pas à quelques incursions des forces spéciales, vous le savez bien.

          Répondre
  4. Jaures

    01/12/2015

    « Hollande ne manque pas d’air, quand il invoque à Washington l’article 5 de la charte de l’OTAN (qui affirme qu’une attaque contre un membre de l’OTAN est considérée comme une attaque contre tous les membres), alors qu’en 2003, Chirac en avait commodément exempté la Fran­ce malgré les attaques du 11 septembre 2001 ! »

    En 2003 la France n’était pas membre de l’Otan (elle ne l’a réintégrée qu’en 2007). Comment peut-on commettre de telles erreurs et ensuite donner des leçons ?

    Répondre
  5. philiberte

    01/12/2015

    Juste une remarque: il est possible de lire une plaque d’immatriculation par satellite espion, et on ne pourrait pas cibler les combattants islamistes?

    Répondre
    • Jaures

      01/12/2015

      Vous pensez réellement que les terroristes en Syrie disposent d’une plaque avec une immatriculation recensée en préfecture ?
      Et pourquoi pas une attestation d’assurance.

      Répondre
      • philiberte

        01/12/2015

        Vous voulez encore couper les cheveux en 4 dans le sens de la longueur, Jaurès?
        Tout le monde aura compris qu’il s’agit des plaques de voitures. S’ils sont assez habile pour les lire, comment ne peuvent-ils trouver un camps de es islamistes?
        Mais vous n’êtes pas tout le monde.
        Quand le vent de l’intelligence est passé, vous vous êtes baissé pour lacer vos souliers…………..

        Répondre
        • Jaures

          01/12/2015

          Si vous avez dans vos voiles capté le vent de l’intelligence, servez-vous en !
          Quand un satellite repère une cible fixe, elle peut être détruite. Par contre, une cible mobile est moins aisée: l’avion arrivé sur site a peu de chance de trouver la cible.
          Les terroristes ne sont pas idiots: ils s’adaptent. C’est pourquoi une occupation au sol est nécessaire pour reprendre des positions.

          Répondre
          • philiberte

            01/12/2015

            c’est vrai qu’ils se déplacent à la vitesse de la lumière, j’avais oublié!
            le temps que le pigeon voyageur apporte les ordres au pilote, ils sont loin.

          • quinctius cincinnatus

            02/12/2015

            @ philiberte je vous aime bien, mais la guerre ce n’ est vraiment pas dans vos compétences … dans la guerre par air, pour le moment c’ est Poutine ( enfin son chef d’ état-major en Syrie ) qui est dans le vrai ou en tout cas qui a montré ce qu’ il fallait faire

            @ jaurès j’ ai cru lire et comprendre que vous vouliez vous engager sur le terrain … je vous demande de bien y réfléchir … la guerre là bas comme ailleurs contre des musulmans fanatiques ce n’ est pas une partie de … tennis-plaisir avec Nabil

          • philiberte

            02/12/2015

            Peut-être que je ne suis pas compétente pour la guerre, mais la simple logique veut qu’on peut éliminer plus facilement une cible immobile comme le sont les camps de ces sauvages. qui sont également plus facilement repérables par leur taille que des plaques de 50×20 cm.

          • Jaures

            03/12/2015

            Quinctius, ce n’est pas moi qui prétends savoir manipuler les armes et être un expert de l’art militaire.
            Ce que d’ailleurs je me permets de contester quand vous prétendez que la tactique de Poutine serait la bonne.
            Peut-être pour ses intérêts à court terme, et encore, mais contre Daech, je suis sceptique.

    • quinctius cincinnatus

      02/12/2015

      alors vous comme  » naïve  » vous êtes de première !

      Répondre
      • philiberte

        02/12/2015

        Expliquez-moi donc, parce qu’à part ma grande naïveté, je suis aussi un poil bouchée.

        Répondre
  6. marcel

    01/12/2015

    c’est à la racine du mal, qu’il faut s’attaquer !

    Répondre
  7. R. Ed.

    30/11/2015

    Pourquoi la «  » » dernière «  » » ?

    Répondre
  8. DE SOYER

    30/11/2015

    La gauche conduit toujours au désastre: il suffit de se souvenir de Blum-Daladier en 1936-1939!
    Au Moyen-Orient, la situation se dégrade de jour en jour!
    L’Etat islamique s’installe, l’Iran attend son heure et la bombe atomique. Si les gouvernements actuels restent en place pendant plus d’un an, on peut se retrouver avec une guerre nucléaire, soit peut-être la 3ème et dernière guerre mondiale.

    Répondre
    • Jaures

      01/12/2015

      Les gouvernements actuels seront tous encore en place dans un an (Hollande, Poutine, Obama jusqu’en janvier 2017,etc…)
      Si nous ne sommes pas en 3ème guerre mondiale nucléaire, admettrez-vous vous être trompé ?

      Répondre
      • DE SOYER

        03/12/2015

        Apprenez à lire! J’ai dit « On peut se retrouver… ».

        Répondre
        • Jaures

          03/12/2015

          Oui. On peut se retrouver. Ou pas.
          Génial ce commentaire ! On peut s’en servir pour tous les articles ! Vous êtes un génie !

          Répondre
      • DE SOYER

        03/12/2015

        Quant à Hollande, j’espère qu’il ne sera plus là!

        Répondre
    • quinctius cincinnatus

      02/12/2015

      heureusement pour elle, LaGauche , les Français ont la mémoire courte

      Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)