Plaidoyer pour l’OTAN

Posté le août 21, 2018, 1:44
6 mins

Je constate depuis des années une prolifération de textes violemment anti-américains, dont, trop souvent, l’argumentation se li­mite à une accumulation de mensonges, d’outrances, d’ap­proximations historiques, d’é­ructations haineuses.

En ce moment, c’est notre appartenance à l’OTAN qui cristallise les critiques. Je les résume : l’OTAN, sous la coupe des USA, est nuisible, nous maintient dans un état de subordination, et présente un risque car ce traité peut nous entraîner dans des conflits que nous ne voulons pas. Enfin et surtout, il nous empêche d’avoir une défense indépendante.

Cette alliance a été conclue à une époque où la menace soviétique, que certains minimisent maintenant qu’elle est écartée, était réelle. Les Européens ont été les demandeurs d’une alliance car ils s’inquiétaient de l’URSS qui venait de mettre la main sur l’Europe de l’Est.

Si les USA chapeautaient l’alliance, c’était parce qu’ils en étaient le principal bras armé. Ils restent d’ailleurs encore aujourd’hui, et de très loin, le principal contributeur financier à la défense commune : près de 75 % du budget.

Même si certains comptent pour rien le fait que l’idéologie communiste ne soit plus le fil directeur de la politique de M. Poutine, je pense qu’à court et moyen termes, la menace militaire russe n’existe pas – à condition de rester raisonnable dans nos rapports avec cette puissance. Mais d’autres menaces se font jour et l’Occident est toujours l’ennemi désigné.

Une alliance est-elle superflue ?

Certains regrettent le « bon vieux temps » quand le général De Gaulle avait retiré la France de l’OTAN. Là encore, ignorance et caricature. Nous ne sommes jamais sortis de l’OTAN, même sous De Gaulle ; la

France n’était plus dans le commandement intégré, ce qui est très différent.

Et il est vite apparu aux militaires que c’était une contrainte qui nuisait à notre propre efficacité car nous étions incapables de remplir seuls toutes les fonctions majeures d’une armée moderne (en particulier, mais pas seulement, dans les domaines de la logistique, du renseignement et de l’appui feu, terrestre ou aérien). En réalité, nous avons toujours hypocritement continué à collaborer, à bénéficier des renseignements alliés. Ces faiblesses majeures demeurent aujourd’hui. Pas une intervention un peu sérieuse n’est possible sans le soutien de l’OTAN, voire la location de moyens de transport aériens civils ou militaires étrangers, souvent russes ou ukrainiens, dont la nécessité constitue, elle aussi, une dépendance vis-à-vis d’États tiers.

Le retour dans le commandement intégré n’a rien changé à notre « dépendance », mais a facilité l’exercice du commandement et la collaboration avec les alliés.

Alors oui, comme nous ne som­mes plus une grande puissance, l’OTAN, à défaut d’un autre système d’alliance plus adapté qui reste à imaginer, demeure nécessaire.

Si l’Europe, globalement plus riche que les USA, s’était décidée à prendre réellement en main sa défense, c’est dans ce cadre que cela aurait pu se faire. Ce n’est pas le cas. Il n’y a plus aucune armée digne ce nom en Europe (la France est seulement parmi les moins mal nantis), et une somme de faiblesses ne fait pas une force.

Quant à l’argument que l’OTAN pourrait nous entraîner dans des guerres décidées ailleurs, je rappelle que l’OTAN est une alliance défensive contre une attaque qui viserait l’un quelconque de ses membres.

Et nous nous en sommes très bien portés durant toute la période de guerre froide. Car imagine-t-on un instant que les seules armées européennes, voire la seule armée française, auraient pu empêcher la guerre froide de se changer en guerre chaude ? Et quand les USA sont intervenus en Irak, à part la Grande-Bretagne, aucun pays de l’OTAN ne les a suivis, pas même le Canada. Alors, contrainte automatique de l’OTAN ?

Enfin, on entend que « réintégrer l’OTAN », c’était renoncer à notre totale indépendance militaire. À part quelques très grands pays, aucun n’a les moyens d’une totale indépendance militaire. Et cela restera ainsi demain pour la France, même si nous consentons enfin à augmenter le budget de la défense. Nous verrons la réalité des réalisations dans le futur ; car les promesses n’ont pas manqué dans le passé. Nous n’avons pas les moyens d’une défense indépendante.

En attendant, le président américain a raison quand il rappelle que les Européens ne prennent pas leur part dans la défense commune.

Article précédent

Erdogan face à Trump

20 réponses à l'article : Plaidoyer pour l’OTAN

  1. Petiprince

    27/08/2018

    Ce qui me gêne dans l’OTAN, Mon Général, c’est que ce n’est pas Poutine qui encercle l’OTAN, mais l’inverse, et « qui sème le vent récolte la tempête », au bénéfice de qui, cette fois encore ?…

    Répondre
  2. Olivier Rossi

    27/08/2018

    L’OTAN aurait du être dissous comme le pacte de Varsovie. Il nous a entraînés dans des guerres inutiles voire allant contre nos intérêts: Kosovo, Libye..

    Répondre
  3. HansImSchnoggeLoch

    27/08/2018

    Macron vient de réaliser que le les USA ne veulent plus assumer les coûts de la défense de l’Europe.
    À trop serrer la paluche à D.Trump, la main qui donne va se protéger dans la poche.

    Une tournée des capitales européennes pour relancer une défense commune est donc prévue.
    On commencera par les capitales du nord de l’Europe mieux dotées en fric.

    Même des arrangements avec la Russie pourraient avoir lieu.
    Cela allégera d’autant les coûts.
    On est loin de la rhétorique guerrière lors du dernier lancement de missiles sur la Syrie.

    Quand on touche le porte-monnaie les politiciens commencent à réfléchir à la vitesse de la lumière.
    C’est un miracle sans aller à Lourdes.

    Répondre
  4. ELEVENTH

    22/08/2018

    Quelque chose me dérange dans l’OTAN d’aujourd’hui : cet appui forcené aux bellicistes ukrainiens, voir quasiment nazis. Uniquement pour tenter d’emmerder et d’affaiblir la Russie, ce pays qui est peut être notre seul espoir en ces temps de ne pas nous faire bouffer par les muzz. Aussi suis je très circonspect à la lecture de cet article en forme d’ode, si plein de dévotion. Ca fleure bon les services US.

    Répondre
    • Janvier

      23/08/2018

      D’un côté la dictature, le meurtre organisé, le pillage , la pédophilie (directives UNESCO ) la célébration du nazisme (Pravy Sector et Svoboda ) en Ukraine , de l’autre , le monde libre , la Russie.
      Je ne vois pas pourquoi un agent se met à écrire ici. Et c’est un peu voyant.
      Le but est de nous ficher tous ?
      Qu’il aille donc sur leurs sites , Sauvons l’europe, MDPT , toute la presse mainstream

      Répondre
  5. Janvier

    22/08/2018

    Moi, c Happy !
    Quand Florence parly dit que nous avons des soldats en Syrie mais que c’est secret 😂
    Happy !
    Quand on nous annonce des frenchies au Yémen
    Happy !
    Sauf l’assassinat des populations
    Là, c’est pas Happy

    Répondre
  6. Janvier

    22/08/2018

    Bonjour Hans, + 1
    La France a-t’elle besoin de l’Otan?
    Mais contre quel adversaire ?
    Ah ! La Russie , qui a eu l’outrecuidance d’avoir des frontières toutes proches des troupes de l’Otan.
    La Russie va envahir la France
    Évident !
    Par contre , l’OTAN nous fait participer à des crimes de guerre , des genocides , des déplacements de populations dans des pays qui ne nous ont rien demandé et contre qui nous ne sommes pas officiellement en guerre.
    Irak, Lybie , Syrie , Yémen , Afrique …
    Sous couvert d’eradiquer le terrorisme que nous avons créé,
    (« Nous avons créé Al Qaïda « , sic Clinton ).
    Que nous finançons , armons et entraînons : »oui, je finance , j’arme et j’entraine «  (Sic Fabius début 2015).
    Le « je » est sensé nous englober , nous , au nom de la France
    Hollande 14 juillet 2014, « j’ai eu ce choix terrible bla-bla-bla « 
    Il sera encore plus précis dans les colonnes du Monde .
    Combien de chefs de la lessive Daesh (les vrais ) ne sont pas occidentaux ?
    Base d’Aviano en Italie !
    L’Italie est devenue un dépotoir de bombes atomiques
    Le peuple italien en est conscient.
    Les USA ont le droit d’exister
    Qui le nie ?
    Sauf les globalistes attachés à la perte de l’Amerique
    Revenons- en à vous , Monsieur Roland Dubois
    Comment peut-on s’appeler Roland Dubois ? Un peu visible, non ?😂
    Je crains que vos supérieurs n’aient compris et que ce soient vos dernières flèches .
    Un baroud d’honneur ?
    Pardon, le terme est antinomique

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      22/08/2018

      Merci de nous rappeler tous ces détails qui aident à remettre les pendules à l’heure.
      Avec tout ce qui arrive ces derniers temps il est devenu difficile de trier les vrais news du bruit de fond.

      Répondre
      • Janvier

        22/08/2018

        Salut Hans.
        Le plus simple est de s’appuyer sur « leurs » déclarations
        Et on en a bien d’autres enregistrées en magasin.
        Où est le Fake ?
        Ça a été dur
        Au début , tu penses : ils se cachent même plus , si sûrs et de leur impunité garantie et de gagner.
        Puis , tu as de l’espoir
        Pas possible
        Ils ne vont pas gagner
        Arrogance
        Et ils n’ont pas gagné
        Même un râteau énorme en Syrie
        Ce n’est que le début de la fin
        Oh ! Ils vont encore massacrer beaucoup avec leurs proxies
        Et sous couvert d’islamisme
        Nous aurons des attentats bien organisés
        Et ça devra faire pleurer dans les chaumières pour en rester aux bougies et aux nounours au lieu d’un soulèvement général
        Toutes leurs étapes , on les connaît
        Ce qu’on ne sait pas – eux non plus- quelle est la limite qu’ils ne doivent pas franchir.
        Avertissement d’un pro : aucun quali ne vous donnera la réponse .
        Amitiés Hans

        Répondre
        • HansImSchnoggeLoch

          22/08/2018

          Janvier,

          Je pense toujours à la belle chanson de Bob Dylan:
          « The answer is blowing in the wind… »
          Allez sur YouTube tapez Bob Dylan et le titre de la chanson (avec lyrics) cela vous aidera à remonter le moral.

          Bonne écoute et chin up!

          Répondre
          • Janvier

            22/08/2018

            😉

          • HansImSchnoggeLoch

            24/08/2018

            Pour otan il ne faut pas se résigner à accepter ce traité ringard.

  7. quinctius cincinnatus

    21/08/2018

    vu la bonne entente entre Trump et Erdogan l’ O.T.A.N. est plus que jamais indispensable déjà que la Turquie avec la Grèce c’ était autant dire comme Castor et Pollux, Romulus et Remus …

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      22/08/2018

      Otan en emporte le vent!
      ou
      Otan suspend ton vol!

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        23/08/2018

        un vol … au-dessus d’ un nid de coucou ?

        Répondre
        • HansImSchnoggeLoch

          23/08/2018

          Plutôt un vol à la tire…

          Répondre
          • quinctius cincinnatus

            24/08/2018

            volens nolens

  8. HansImSchnoggeLoch

    21/08/2018

    Le Pacte de Varsovie était la raison d’avoir l’Otan.
    Plus de Pacte de Varsovie, plus d’Otan!

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      23/08/2018

      pour nous, les temps sont maintenant à un traité de la Méditerranée Sud ( T.M.S. ) …. mais les Américains n’ en n’ ont rien à cirer sauf, sauf si ça emmerde Poutine

      Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        23/08/2018

        Oui c’est assez poreux dans ce coin, mais bon on ne peut s’attendre à plus venant de cancres notoires.

        Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)