Politique et géopolitique face à la crise : la culture chrétienne est menacée comme rarement dans l’histoire

Posté le 16 juin , 2012, 12:00
6 mins

Nos compatriotes perçoivent certes l’ampleur de la crise, mais sont surtout sensibles à ce qui les touche directement, à savoir le chômage et le pouvoir d’achat. Malheureusement, le politique, au sens large du terme, appuyé par l’essentiel des médias, répugne à expliquer les vraies causes de cette crise qui sont à la fois économiques, sociales et géopolitiques.

Plus grave, peut-être, les « faux bons sentiments » sur fond de moralisme ne font souvent qu’accentuer les crises au lieu de les résoudre. Commençons par les crises qui touchent l’Europe.

  1. Pour la Grèce, exigeons certes de la vertu, à commencer par l’établissement d’un cadastre, mais aidons le pays durant cinq ans avec un plan Marshall de 50 milliards d’euros.

  1. Pour l’Espagne, il est difficile de résoudre une crise immobilière qui oblige à gérer un million de logements vides et à donner du travail à 40 % de jeunes sans emploi, mais il faut aider des banques à qui il manque 300 milliards d’euro.

3- Pour la France, elle devrait s’inspirer de la devise du chancelier social démocrate Schröder : « les bénéfices d’aujourd’hui font les investissements de demain et les emplois d’après demain. ». Avec quels objectifs ? Reconstruire l’industrie, réduire les dépenses et les impôts. L’exemple allemand est à nos portes.

10 millions de chrétiens menacés

Mais le plus préoccupant se situe ailleurs : il est au sud de la Méditerranée, avec 185 millions d’habitants qui sont en révolution dites démocratiques depuis un an. Nous l’avons dit et écrit à plusieurs reprises : ces révolutions ne sont pas démocratiques et voient l’émergence continue d’un islamisme radical réclamant la Charia.

Les signes de cet extrémisme se multiplient de façon croissante : l’attentat contre la cathédrale de Bagdad, la condamnation à mort de la chrétienne Asia Bibi, les persécutions contre les coptes d’Egypte. Partout, au Moyen Orient les chrétiens sont en danger : catholiques, orthodoxes, coptes.

L’Histoire et la morale jugeront sévèrement les campagnes faisant croire que les révolutions et les guerres du sud de la Méditerranée veulent instituer la démocratie. Certes, une minorité évoluée la réclame, mais elle est submergée par les branches extrémistes de l’Islam. Les peuples réclament du pain et du travail, mais ils sont endoctrinés par les fanatismes comme le furent les Russes par le léninisme, les Allemands par le fascisme, les Chinois par le maoïsme.

Les signes de cette radicalisation ne trompent pas : le gouverneur du Penjab qui défendait Asia Bibi fut assassiné, puis ce fut le tour du ministre des cultes, puis ce fut la condamnation du docteur qui aida à l’exécution de Ben Laden. Et nous entrons dans la géopolitique avec le blocage de la voie d’accès à l’Afghanistan vis-à-vis des troupes américaines, avec un Washington impuissant.

Cette triple crise ajoute donc la finance, le sociale et la géopolitique avec une triste novation : plus de dix millions de chrétiens sont menacés et le fanatisme commence à s’en prendre à l’Europe et à la France avec ses actes terroristes.

L’addition des crises et des menaces demande à notre sens deux priorités :

  • la lucidité des analyses et des diagnostics ;

  • la recherche de l’union nationale, comme le fit Charles de Gaulle en 1945 et en 1958.

Le temps nous est compté et le président du Crédit Mutuel, Michel Lucas, n’a pas hésité à dire devant 7 000 mutualistes, il y a quelques jours : « Il faut s’attendre dans les mois qui viennent à un nouveau séisme ».

C’est notre sentiment : préparons nous et mobilisons nous.

8 Commentaires sur : Politique et géopolitique face à la crise : la culture chrétienne est menacée comme rarement dans l’histoire

  1. quinctius cincinnatus

    20 juin 2012

    @ magne

    avec le Front de Gauche ?  un nouveau Conseil National de la Résistance  ?  c’est bien ce que pensent certains gaullistes chez N.D.-A. …  mais sans le F.N. 

    Répondre
  2. Shadok

    19 juin 2012

    Politique et grande schizophrénie. Ils n’ont plus que les mots ” égalité “, ” discrimination ” et ” tolérance ” à la bouche… ….et ils vous construisent des mosquées pour la religion la plus intolérante, la plus persécutrice des chrétiens, la plus violente, la plus machiste et la plus homophobe de la planète.

    Répondre
  3. Shadok

    18 juin 2012

    Aujourd’hui, l’église des ” gaillotins ” est à l’islam ce que la collaboration fut à l’occupation . L’église est toujours influencée par le marxisme qui sous une forme mutante porte aujourd’hui le nom d’islamisme voilà pourquoi les “ gaillotins “ qui hier pactisaient avec les marxistes pactisent aujourd’hui avec l’islam. Nos ” gaillotins ” considèrent que nous prions le même Dieu et que l’important c’est de croire, d’autant plus que dans leur cerveaux de gauchiste déréalisés les musulmans représentent pour eux la nouvelle classe des opprimés et des damnés de la terre. Pourquoi voulez-vous dès lors qu’ils se préoccupent du sort réservé aux chrétiens en terre d’islam, se dont se foutent d’ailleurs aussi une très grande majorité de français y compris la classe politique toujours prêt à s’étrangler d’indignation dès qu’on tague une mosquée ou une synagogue. Va encore pour bombarder la Libye afin d’y instaurer la charia, mais ne fusse que réprimander, avec l’aide de la communauté zéropéenne,les pays musulmans, vous n’y pensez pas quand même ? Pour info l’église des ” gaillotins ” est l’église des partisans de Monseigneur Gaillot.

    Répondre
  4. JEANRIANKOR

    17 juin 2012

    S’il s’agit de la culture chrétienne des évèques français, largement soumise a l’islam, cela ne me gêne pas qu’elle disparaisse, bien que je sois -dans  l’ordre- croyant, chrétien et catholique de naissance.

    A Montoire, Pétain a balayé tout son honneur passé en pronnant la collaboration avec les boches nos ennemis d’alors. Aujourd’hui le clergé français se déshonore pour s’etre soumis a tous les envahisseurs de toutes religions  et il  ne tardera pas a dénoncer ceux qui prétendraient résister.

    Alors, ce genre de chrétienté, je m’en fous: je n’aspire qu’a Dieu!

    Répondre
  5. Jean Pleure

    17 juin 2012

    COURRIER DU COEUR (sinistre!)

    Monsieur l’ Imam,

    Je m’ appelle Aicha. J’ habite en Francarabia. J’ ai 18 ans, je porte toujours un burka pour sortir dehors et je souhaite servir Mahomet.

    J’ ai un frere qui s’ est sacrifie en se faisant sauter au milieu d’ infideles en en tuant beaucoup, dont des enfants. En recompense, il disposera de 72 vierges ; C’est pour cette raison qu’ il a pris grand soin de proteger des parties de son corps des effets de l’ explosion.

    Je suis tres fiere de lui, tellement, que je veux suivre son exemple, mais auparavant, je souhaite vous poser une question : Est-ce que, en recompense, je recevrai 72 coup de batons ?

    ALLAH AKBAR !

    Répondre
  6. Magne

    16 juin 2012

    la recherche de l’union nationale, comme le fit Charles de Gaulle en 1945 et en 1958. Un Gouvernement ” dit ” d’Union nationale .

    Répondre
  7. ozone

    16 juin 2012

    Le retour de la Nation,voilà le seisme qui vient aprés le discrédit de "l’equipe" actuélle

    Le mondialisme,la division internationale du travail,UE détournée par les lobbys,etc

    Tout cela fruit du néocapitalisme libéral,celui ci devra mettre une sourdine,le plantage,prévisible et annoncé est en cours

    Répondre
  8. quinctius cincinnatus

    16 juin 2012

    un prélèvement fait dans l’article :

    " l’exemple allemand est à nos portes "

    j’ai plutôt le sentiment que nos " politiques " pensent :

     " l’ennemie Allemand est à nos portes "

     Quant à protéger les Chrétiens du Monde , l’auteur devrait savoir que même si nous en avions l’envie , nous n’en aurions pas les moyens …. ce qui ne dérange pas outre mesure notre "bonne conscience"

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)