Pour en finir avec le racisme anti-Irakien

Posté le octobre 02, 2005, 12:00
5 mins

On ne parle plus guère de l’Irak dans les médias. Ou, plus exactement, on en parle s’il y a un attentat sanglant, si un député se fait assassiner, si un kidnapping a lieu. Le reste ? Ce n’est pas intéressant, n’est-ce pas…
On peut s’intéresser à des Arabes ou à des Proche-orientaux en France s’ils sont terroristes, s’ils détestent les Juifs et l’Amérique, mais s’ils veulent vivre en démocratie et pouvoir vaquer en paix à leurs affaires, ils cessent aussitôt d’être intéressants.
On a affaire en Irak à un pays où existe une presse libre et pluraliste comme dans le monde occidental, mais nul n’aurait l’idée d’enquêter sur cette presse libre, bien qu’elle représente une avancée sans précédent dans la région.
On a affaire en Irak à un pays où des jeunes gens par milliers se sont dotés d’ordinateurs depuis la libération, créent des blogs, cherchent à communiquer avec le monde occidental et avec la modernité, mais nul n’aurait l’idée non plus de donner la parole à ces jeunes gens.
On a affaire à une soif de droit qui s’est manifestée par une participation record aux élections de janvier et qui se manifestera encore sans nul doute lors du référendum sur la constitution à la mi-octobre, mais nul ne s’intéresse à cette soif de droit. Nul ne semble voir ce qu’il y a d’extraordinaire à ce que ce pays, soumis encore voici peu à l’un des dictateurs les plus abjects de la région, ait aujourd’hui un président kurde, un premier ministre shiite et des ministres sunnites.
Les superbes et émouvants discours du président irakien, d’abord à la Maison Blanche, puis devant l’Assemblée générale de l’ONU ont d’ailleurs été presque totalement passés sous silence en France, et n’ont été évoqués que pour dire qu’ils étaient des « appels à l’aide ». En fait d’« appels à l’aide », le président irakien se contentait de dire que le devoir de tous ceux qui se réclament des valeurs de la liberté était de combattre le terrorisme où qu’il frappe et, en particulier, en Irak.
De telles paroles ne pouvaient qu’être escamotées en France où il n’y a pas si longtemps, on appelait encore les terroristes « résistants » et où on ne cessait de dire que c’était mieux sous Saddam. De telles paroles devaient être escamotées en France où l’on veut faire croire à la population qu’une guerre civile est en cours en Irak : si une guerre civile est ce qui oppose l’armée régulière et la quasi totalité de la population d’un pays à quelques bandes de meurtriers sans scrupules, il faut revoir d’urgence les dictionnaires et il faudra dire qu’Israël au temps des attentats palestiniens était en proie à une guerre civile, tout comme la Grande-Bretagne au temps où l’IRA frappait en Irlande du Nord.
Je comprends qu’il ne soit pas facile de se déjuger : je figure sur la liste noire de plusieurs émissions d’actualité en France, parce que j’ai dit sur un plateau à une heure de grande écoute que les experts français s’étaient trompés (j’aurais dû savoir qu’un expert français ne peut, par définition, pas se tromper!). Il me reste les télévisions suisses, belges ou canadiennes, bien sûr…

26 réponses à l'article : Pour en finir avec le racisme anti-Irakien

  1. Drzz

    17/10/2005

    Millière a une fois de plus raison. 61% des Irakiens ont été voté pour ou contre la Constitution. Plus que lors des dernières élections en janvier. Les Américains ont raison de croire en les Irakiens. Chez les Français, qui vivent dans un pays à l’agonie, on ne comprend pas. Comment un pays comme la France pourrait croire en un autre peuple alors qu’elle n’a aucune confiance en elle ? L’arme de destruction massive, les Américains sont en train d’en fabriquer une, ça s’appelle l’espoir. L’espoir d’une démocratie contre les dictateurs et les penseurs extrémistes islamistes. De même que les Communistes à l’époque, Ben Laden et ses fidèles ne saisissent pas encore le changement, mais ils vont très vite le sentir… « Bush n’a pas menti, j’étais moi-même convaincu que l’Irak détenait des armes prohibées jusqu’en septembre 2003 ». Signé Hans Blix, dans son livre sur les ADM.

    Répondre
  2. Florent

    11/10/2005

    Décidément toujours aussi impayable les anti-bush de service. Au Blob: où, s’il vous plait, millière a-t-il interdit de parole ses contradicteurs? Réponse d’un fasco américanophile: nulle part. Votre intervention ( navrante du reste mais on y est habitué ) en est la meilleure preuve. A Thierry: Ah vous revoila, je commençais à m’inquièter de votre santé si, si. Mais vous nous revenez en grande forme, c’est à dire en niant l’évidance. Eh oui, Millière a eut raison sur beaucoup de choses: la réélection de Bush à une large majorité, la participation massive des irakiens aux élections de leur pays, leur non solidarité évidente avec les terroristes. Quant aux armes de destruction massive, je vous renvoie à une citation de Maurice G. Dantec ( sans doute l’ai-je déjà dite, mais bon on se la repasse ): »Il y avait au moins une arme de destruction massive en Irak et c’était Saddam Hussein », voila qui résumme tout non? A moins bien sûr des milliers de morts ne vous suffisent pas. Diantre, quel difficile!

    Répondre
  3. Alborg

    07/10/2005

    A FERAVEC Contrairement à SAS -dont l’unique souci ici est semble-t’il de propager son logo et sa légende, je ne me permettreai pas de balayer d’un revers de main les QUESTIONS (et vivie les questions!) que vous soulevez sur l’Irak, elles sont trop riches et complxes et demandent davantage d’attention que je ne peux fournir pour le moment, mais… ne partez paz(hold on the line), car je vais étudier davantage la question Cordialement

    Répondre
  4. Thierry

    06/10/2005

    Pour le celte. Bien sur que je lis tous les articles du Grand Oracle de Paris VIII.Je ne prendrai qu’un exemple datant de 2003: « Il n’est pas nécessaire de se demander si il existe des armes de destruction massive, mais de les trouver ». Désopilant n’est-ce pas? Espérons qu’il n’est pas le dernier libéral de France mais seulement son dernier avatar

    Répondre
  5. sas

    06/10/2005

    a feravec, sans lire dans les boules de cristales, sas te dis non à toute tes questions….regarde un peu l’histoire mon ami,as tu déjà vu les yankee, construire des régions,assurer une sécurité qui ne les concerne pas au 1er chef,developper socialement ou démocratiquement un endroit du monde….la réponse est simple et claire:nonnnnnn ….demande au vietnamiens,cambodgiens,chilien,argentin,mexicain,colombien,et partout ailleurs….d’aileurs si ce n’était que pour ces valeurs d’apparat…on serait encore à AROMANCHE en train de les attendre….. c’est evident…et l’irak a pris un billet pour une destabilisation pendant 50 ans… sas le stratège

    Répondre
  6. sas

    05/10/2005

    Merci au grand maitre pour la leçon qui vaut celles du prof…nous savons lire entre les lignes et d’où transpire les propos de millière…y a pas photo Pour les nouvelles avancées démocratiques de l’irak , dont la presse…j’ai mal aux côtes tellement j’en rie…c’est vrai qu’en ce domaine les occidentaux dont particulièrement la france, peuvent donner des leçons…quand au reste minorité installé au pouvoir de force,exacerbation des antinomies cultivées et débouchant sur des confrontations,pas deau,pas de bouffe,plus d’industrie , plus de route,plus d’infrastructures….demandez aux Irakiens leurs avis ,messieurs les démocrates de mon cul… SAS

    Répondre
  7. Feravec

    05/10/2005

    La remarque d’Alborg oblige à ne pas se contenter de concepts approximatifs : Quand on parle en simplifiant( comme je l’ai fait), de zones à majorité Kurde ( indo-européens sunnites ) chiite ( arabes chiites ) ou sunnite ( arabe sunnite ), on oublie que les Irakiens se définissent eux-mêmes par une religion, mais aussi par une tribu/grande famille ( on a parlé par exemple des Tikritis pour Saddam Hussein ) ou par le fait d’être Irakiens ( et non Syriens, Jordaniens, Iraniens.. ) Au moment de la guerre Iran-Irak, les chiites ne se sont pas alliés aux Iraniens ( chiites pourtant mais étrangers ) Le baasisme ( développé par un chrétien, un sunnite et un chiite alaouite ) insistait sur la laïcité, ce qui veut dire que le terreau existait en Irak et en Syrie pour ne pas opérer une confusion de la religion et du droit. Deux définitions courantes ( sans doute un peu trop simples mais qui ont le mérite d’exister ): Les guerres internes à un pays mettant aux prises une partie de la population contre l’autre, sont qualifiées de GUERRES CIVILES. Chacun voit dans son ennemi, et même en celui qui voudrait rester neutre, un traitre avec lequel il n’est plus possible de cohabiter, et avec lequel aucun compromis territorial n’est possible (comme cela serait possible avec un ennemi étranger). … Le TERRORISME est l’utilisation, par un groupe de personnes ou un État, d’actions violentes ou illégales destinées à produire sur leur cible un sentiment de terreur bien supérieur aux conséquences réelles de l’acte. Le terrorisme peut viser la population civile en général ou une de ses composantes, une institution ou un gouvernement. Les élections du 30 Janvier 2005 ont montré une forte participation en zone Kurde et Chiite, beaucoup plus faible en zone à majorité sunnite ( mélange du refus d’une organisation politique donnant la prédominance aux chiites et de peur devant les menaces ) Alors guerre civile ou terrorisme ? S’agit-il d’une partie de la population contre l’autre ( guerre civile ) ou d’actions de quelques groupes de personnes ( terrorisme ) ? La situation me semble honnêtement plus ressembler à une guerre civile dans la zone à majorité sunnite. Si ce n’était pas la cas, l’armée américaine et les forces de sécurité irakiennes auraient réussi à éviter la plupart des explosions de voitures piégées dans Baghdad ( avec contrôle des véhicules aux entrées et aux carrefours, quadrillage et ilotage + remontée des filières à partir d’arrestations ). Ceci étant, comment va évoluer cette situation est la vraie question. Les médiévistes pourraient apporter leur concours dans la mesure où certains caractères ( pas tous ) de la situation rappellent la mise en place de la féodalité. Le critère de succès ou d’échec de l’intervention/invasion américaine ( rayez les mentions que vous n’aimez pas ) n’est pas seulement la presse ou les blogs ( espaces de liberté en Irak comme en France ! ).Méfions-nous du mot démocratie qui est ambigu. On peut définir deux critères : 1) Y aura t’il un état de droit : tous les Irakiens pourront-ils faire valoir un droit identique pour tous (sans se trouver nez à nez avec un caïd armé d’une Kalachnikov )? Les chrétiens ont-ils les mêmes droits que les autres ? « Le christianisme en Irak est au bord de l’extinction et de nouvelles craintes apparaissent du fait que la Constitution proposée pourrait nier aux minorités religieuses leurs droits », constate un rapport publié par l’Aide à l’Eglise en détresse. L’archevêque de Kirkuk (nord de l’Irak), Mgr Louis Sako, a affirmé que si le projet de Constitution du pays ne réussit pas à défendre les libertés civiles pour les minorités religieuses, cela pourra entraîner un exode de masse des chrétiens » 2) Y aura t’il une réduction de l’état de violence permettant aux Irakiens d’envisager l’avenir sans se poser d’abord la question de leur survie physique ? ( et d’investir pour leur maison, leur emploi, la formation et la santé de leurs enfants ) Ces deux critères ne sont pas remplis aujourd’hui. Le seront-ils demain ?

    Répondre
  8. Alborg

    05/10/2005

    THE BLOB , Je ne sais pas si je suis bouché, quant à être bushiste, ce n’est pas particulièrement mon cas, n’étant pas fana piétiste, méthodiste ou que sais-je… En tous cas votre mauvaise foi s’étale ici, à moins que ce ne soit votre incapacité à comprendre un article : le « racisme » dénoncé ici par G. Milliere n’est pas celui qu’il imputerait selon vous à ceux qui ne partagent pas son enthousiasme -certes discutable- quant à l’intervention U.S. en Irak ; son accusation s’adresse tout à fait JUSTEMENT à une LOI DU SILENCE bien Française(en effet)sur les quelques aspects POSITIFS (que cela plaise ou non à votre entité intergalactique)de l’évolution de ce pays au plan des quelques exemples qu’il a cités !(La presse,par ex.) Vous devriez apprendre à mieux lire les articles que vous discutez, même si c’est pour les critiquer! Merci FERAVEC pour votre intervention des plus intéressantes, même si elle semble contredire l’adage que les chiens enragés se dévorent entre eux : Shiites, sunnites ou autres, qu’est-ce donc que tout cela sinon des sectes particulières, je dirais « hyper-sectaires », à l’intérieur de la grande Secte appelée « ISLAM » ? Et dans ce cas je ne vois pas en quoi cela « nous éloigne du terrorisme au sens habituel » !? Osez voir les choses en face,cher FERAVEC, nous sommes tout au contraire EN PLEIN DEDANS, et le fait qu’ils se torturent entre eux ne change strictement RIEN à l’affaire ! ! !

    Répondre
  9. Antoine

    05/10/2005

    Les « dirigeants » irakiens sont de tristes guignols à la solde des américains. D´ailleurs, Talabani a débarqué aux USA (à Bangor exactement) d´un avion militaire américain; puis il a repris un vol civil d´une compagnie US.

    Répondre
  10. sas

    04/10/2005

    Mr le prof Millière , encore un de vos paradoxes éclairés….mépriser la souveraineté nationale Irakiene et , encenser les pilleurs et violeurs yankee…tout en finissant avec un pseudo racisme Irakien….sas pas comprendre…. sas le couillon.

    Répondre
  11. marc

    04/10/2005

    GRANDPAS , je suis d’accord avec vous sur la critique systématique , faite avec des a-priori , mais reconnaissez aussi qu’encensez toujours n’est pas non plus constructif : ainsi , il faut reconnaitre que la guerre en Irak a crée autant de problèmes ( guerre civile ? ) qu’elle n’a apporté de solutions ( fin de saddam ) . Il est un peu tôt pour se prononcer ( je renvois donc dos à dos milliere et les anti bush primaires !

    Répondre
  12. Le Celte

    04/10/2005

    pour Thierry il faudrait relire effectivement ses articles et ses livres…où il a eut raison sur tout au contraire en particulier lors de l’élection de Bush mais lisez vous vraiment ses articles ?….ils sont tous dans les archives des 4 vérités et c’est gratuit… !!!! mais là aussi il faut lire réellement…les articles du dernier vrai libéral de france pour Eric Dugas… plus naïf que toi on meurt…avec Chirac c’est le coup d’État permanent….tu vas voir que la constitution sera accepté par la France alors qu’elle est refusé par les français…vive chirac effectivement un ENARQUE de plus au pouvoir…un anti démocratique qui s’auto administi en permanence alors que quelques juges l’attendent au tournant pour sa gestion de la ville de Paris….Jupé qui est à Montréal au Québec- à été un bon plon électrique pour détourner l’attention …mais comme bernard Tapis qui revient en politique, Jupé reviendra…un autre enarque !!!! comme Jospin, Rocard, de Villier, Hollande, Royal, de Villepin et les autres….foutaise !!!

    Répondre
  13. Adolphos

    03/10/2005

    « Adolphos , FRANCE TV et ARTE n’ont pas fait preuve lors du débat sur le TCE d’un gauchisme forcené; Je ne sais pas ce que les enseignants vous ont fait ( trop d’heures passées au piquet avec un bonnet d’âne sur la tête ? ) mais il doit y avoir trés longtemps que vous n’êtes pas rentré dans une école ! » D’une part vous devriez regarder la BBC, vous sauriez alors ce qu’est le VRAI journalisme. Par ailleur les « explication » du TCE par les média ont été plutôt nul (un droit de pétition ? De qui se moque t on ?) D’autre part, si je n’ai pas mis les pieds à l’école depuis fort longtemps, je sais en revanche lire des sondages, et en particulier que 70% des enseignants ont voté Jospin, ce qui est considéré comme un desastre par le PSF..

    Répondre
  14. grandpas

    03/10/2005

    Pour Marc, La critique est acceptable mais de façon systématique,comment appeler vous ce type de comportement? Quant à la presse americaine,lors de la guerre du Vietnam, elle a reussi là ou les « BO-DOÏ » avaient échoué malgré tout leur acharnement:c’est à dire faire perdre cette guerre.Je ne parle pas de la presse française qui s’en donnait à coeur joie! Pour le peuple américain,si les sondages sont faits dansun état à majorité democrate,ne cherchez pas une autre explication. Depuis un certain mois d’avril,je me mefie des sondages d’opinion. Pour la guerre en Irak,n’étant pas sur place,j’essaye de me renseigner ailleurs qu’à la grand messe cathodique. Seul l’avenir noud diras qui avait tort ou raison,en esperant que le coté obscure ne l’emportera pas

    Répondre
  15. Feravec

    03/10/2005

    Soyons prudents. Nous ne savons pas combien sont les terroristes/insurgés/opposants ( rayez les mentions inutiles ). Des estimations récentes (américaines ou de sources officielles irakiennes) allaient de 5 000 à 40 000 personnes armées. Nous ne savons pas si ce sont des islamistes ou des laïcs, des Irakiens ou des étrangers. S’agissant d’un combat asymétrique, les terroristes/ insurgés/opposants gagnent si leurs adversaires ne gagnent pas, ce qui met la barre assez haut ( puisqu’elle peut impliquer le retour de la conscription aux USA ). Il faut quand même intégrer le fait que la situation est fort différente en zone kurde, en zone à majorité chiite et en zone à majorité sunnite. Dans cette dernière, des médias américains font état de données relatives à l’action des forces de police irakienne sous contrôle chiite. ( le Ministre de l’intérieur est chiite ) qui conduiraient des meurtres de revanche systématique contre les sunnites à Baghdad ( Juillet 2005 Ph Giraldi )  » Des sources US indiquent que les massacres suspects atteignent 700 par mois. La police supervisée par le Ministre chiite de l’Intérieur, estime que les massacres sont perpétrés par des rebelles portant des uniformes volés. Mais les services de renseignement US ne sont pas d’accord et notent que beaucoup des meurtriers semblent être de vrais policiers portant les armes automatiques standards et coûteuses de marque Glock et conduisant des Toyota Land Cruisers officielles » L’article indique également que beaucoup de cadavres portent des signes de torture. Dans ce cas, les explosions devant les bâtiments de la police pourraient être ( au moins partiellement ) une réaction des sunnites contre l’action des chiites, ce qui nous éloigne du terrorisme au sens habituel. Certes les médias français sont assez nuls. Hélas la plupart des médias ( y-compris beaucoup de médias américains ) sont aussi médiocres. Il est vrai que c’est difficile de travailler en restant dans la zone protégée de Baghdad. Peu de faits, beaucoup d’interprétations laissant libre cours à une vision idéologique. De plus, la réalité est assez différente de ce qu’attendaient les pro-Bush ou les anti-Bush de 2003 ( pour simplifier). Ce qui se passe n’est ni la dernière salve desepérée d’opposants à la démocratie en Irak, ni la lutte d’un peuple uni en lutte contre l’envahisseur. C’est autre chose. Alors guerre civile ou non ? La réponse viendra. Ce ne sera sans doute pas celle(s) qu’attendent les pro-Bush ou les anti-Bush. Mais elle nous concerne au plus haut point.

    Répondre
  16. marc

    03/10/2005

    Grandpas vous confondez critique et américanophobie : est- ce- que les trois quarts des médias US et 60% de la population sont américanophobes ? Adolphos , FRANCE TV et ARTE n’ont pas fait preuve lors du débat sur le TCE d’un gauchisme forcené; Je ne sais pas ce que les enseignants vous ont fait ( trop d’heures passées au piquet avec un bonnet d’âne sur la tête ? ) mais il doit y avoir trés longtemps que vous n’êtes pas rentré dans une école !

    Répondre
  17. erik dugas

    03/10/2005

    une election sans conteste possible est celle ou le gagnant a au moins 80 % des voix, pas seulement 54 %. nous avons eu chirac avec 82 %, de quoi se plaint on ? bush lui n’a eu que 54 %, d’ou le deni de democratie. quand un tel raz de maree est effectue sur une candidature, c’est forcement un plebiscite ! vive chirac, longue vie a notre president bien aime de tous (droite, gauche, extremes, et milieu !). Je serais pour une presidence a vie pour chirac, avec possibilite de la transferer de facon hereditaire car un tel homme ne peut qu’avoir engendre des enfants exceptionnels. evidemment je m’appuie sur des arguments forts pour cela : 82 % des voix de maniere democratique ce n’est pas rien !

    Répondre
  18. Thierry

    03/10/2005

    On reste confondu devant de telles niaiseries. Selon G.Millière J.P Pernaud est un islamo-marxiste et Michel Drucker un serial killer! Heureusement qu’il se fait rare sur les plateaux de télé: ce serait la fin définitive du libéralisme. Quant à son analyse sur l’Irak, relisons les articles de G.Millière ces deux dernières années: il s’est a peu près trompé sur tout. Mais c’est normal, c’est un intelectuel français.

    Répondre
  19. Adolphos

    03/10/2005

    La France s’est opposé aux USA et à échouée, car l’intervention à eut lieu tout de même. Le fait que les USA se soient fichu complétement des permissions française pour agir énerve plus d’un franchouillard qui s’imaginait compter dans le monde (vu que notre modéle, « le monde entier nous l’envie »). Evidement, demander la permisison pour faire la guerre, c’est abdiquer sa souveraineté. Quel homme qui a du coeur pourrait le tolérer pour sa Patrie ? Par ailleur pour que le modéle français de 25% de fonctionaires, 13% de chomeurs et 120% de dette exerce une influence aux USA, il faudrait, comme l’avait fait l’URSS pour nous, subvertir les enseignants de ce pays. On en est loin. Au lieu d’être rationnel et d’adopter certaines des qualités des USA, voila au contraire qu’on repart dans un délire socialo communiste complet qui rappel Mai 81. Il faut arreter de délirer. Le libéralisme à vaincu. Refuser de l’admettre, c’est conserver la foi pour une religion ou une secte, mais c’est aussi refaire un débat qui a déja été tranché en faveur du libéralisme. Au lieu d’adaptation progressive, nous allons vers un effondrement du systéme, ce qui sera bien plus brutal, mais est surtout une perte de temps et d’argent. Pendant ce temps là, les concurents et les ennemis progressent, eux. « à gauche on pense que les médias sont dans les mains du grand capital . » Surtout France Télévision & Co et Arte, c’est bien connue…

    Répondre
  20. grandpas

    02/10/2005

    Pour marc, Trouvez moi une seule publication qui n’est pas son petit article américanophobe. Du « figaro » à « Charlie-hebdo » en passant par quelques « fanzines » d’extreme-gauche que l’on peut se procurer dans quelques locaux sindicaux qui ont pignon sur rue.Donc la pensée unique est largement diffusée pour lobotomiser la majorité de la population.Hors si par malheur,vous avez une opinion différente de la majorité bien-pensante, vous êtes insultés de « bouchistes » voir « TheBlob » Quand le vilain mot vous est attribué,on devient colére,qu’on se rassure,on s’y habitue trés vite. Pour TheBlob, continuez sur votre lancée,vous aurez bientôt un poste de pigiste au « Monde » ou à « Libération ».

    Répondre
  21. davidmartin

    02/10/2005

    Il n’y a pas que la « grande » presse. Dans son dernier numéro Les années Laser (mensuel dédié au DVD) flatte Chris Wedge, réalisateur de Robots, en le comparant à Michael Moore !! Wedge estimait que son film reflétait l’amérique de l’an 3000 toujours dirigée par Bush et devenu donc une terre fasciste. Quelques pages plus loin, un autre acteur dit que la démocratie reviendra en 2008, estimant que l’élection de 2004 ne l’est pas , démocratique !! On a également droit à un taux de participation au vote de 2004 de moins de 30 % !! Les journalistes acquiesent et mettent en avant ces propos scandaleux dans leur édito. Scandaleux car, si on suit leur raisonnement, n’est pas démocratique une élection qui porte au pouvoir le candidat que vous n’avez pas choisi. Bien sûr, l’article fustige la guerre en Irak. Racisme anti-arabe des médias ? Logique quand on a lu dans Libé que les peuples arabes ne comprendraient rien à la démocratie et que ce n’était pas la peine de leur donner !!

    Répondre
  22. Solón

    02/10/2005

    Milliere a raison

    Répondre
  23. marc

    02/10/2005

    à grandpas , on voit tous la pensée unique chez les autres A droite on pense que les médias sont tenus par des gauchistes alors qu’à gauche on pense que les médias sont dans les mains du grand capital …..bref on tourne un peu en rond , car dans les 2 cas on peut trouver des exemples) Pour sas , je ne suis pas d’accord avec vous lorsque vous dites ( dans un autre fil ) qu’il y a beaucoup de censure sur ce site , que l’on ne peut pas critiquer mr milleres;je pense au contraire que la discussion parfois vive est possible ! si vous voulez vraiment être censuré , allez sur le site de mr Lamirand !

    Répondre
  24. TheBlob

    02/10/2005

    Et maintenant le racisme… Tous les gens dotés d’un minimum de bon sens et seulement sceptiques sur les résultats de l’intervention US en Irak seront donc systématiquement taxés de racisme par le professeur Millière et ses groupies. Qu’on se le dise! C’est amusant de lire l’ami Millière se plaindre des médias français et d’en adopter les pires travers : « vous n’êtes qu’un raciste (Où? Quand? Comment?), vous n’avez donc plus droit à la parole! » Côté arguments recevables, on dirait que ça pédale dans la semoule chez les bushistes bouchés…

    Répondre
  25. Le celte

    02/10/2005

    Oui comme toujours le plus grand philosophe contemporain français touche le vrai problème: la désinformation et le manque de professionnalisme des médias français…les syndicats politisés ont pris le pouvoir dans les différents échelons de la société français, et dans les différents métiers: révisionnisme, négationnisme, islamisation de la société, combat contre la liberté…les médias ne font pas leur boulot heureusement que cela bouge ailleurs en Europe et en Amérique…sinon nous pourrions pensé que nous sommes de retour à la période qui précéda la seconde guerre mondiale…avant l’arrivé au pouvoir des nazislamistes et le regroupement des mouvements d’extrème droite et d’extreme gauche comme dans le procès Shamir au tribunal de Nanterre où l’on assiste (retransmi par les médias) à un plaidoyer pour l’antisémistisme….vive le pacte germanosoviétique !!! heureusement nous avons Guy Millière !!!

    Répondre
  26. grandpas

    29/09/2005

    Donc selon vous les médias de France et Navarre seraient des menteurs.Non ce n’est pas possible,la Terre entiére sait que les intellectuels du pays des droits de l’homme sont d’une intégrité quasi fanitique,enfin ceux qui écrivent dans « PIF » magazine. Pour les autres,cela est une autre histoire qui est navrante de pleutrerie,comme d’habitude nous allons avoir le droit à la cohorte des prédicateur de l’église anti-américaine avec leurs serments et leurs diatribes émétiques. LES MOUTONS BELENT ENSEMBLE PENSANT FAIRE FUIR LE LOUP,MAIS IL NE VOIENT PAS L’AUTRE BETE PLUS SOURNOISE DEGUISEE EN BERGER QUI A ECRIT SUR SON CHAPEAU « JE SUIS PENSEE UNIQUE,GARDIEN DE CE TROUPEAU ».

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)