Présidents à vie

Posté le mars 20, 2018, 3:15
13 mins

Tout président est élu pour un terme fixé avant les élections. Transformer ce mandat limité en présidence à vie est un concept totalitaire.

Les exemples de « présidents à vie » ne manquent pas, de Staline et Mao à Assad, sans oublier ceux qui, sans titre de « président », gouvernent à vie, eux aussi, comme Castro, Kim Jong-Un, les ayatollahs de la République islamique d’Iran, et tant d’autres mini-Führer.

Poutine, nouveau tsar, s’est encore arrangé pour se succéder à lui-même le 18 mars 2018, en éliminant toute concurrence sérieuse.

Et voici que Xi Jinping vient de faire supprimer de la constitution chinoise la limite temporelle. « Il se retrouve président à vie, s’exclame Trump avec amusement lors d’une réunion privée à Mar-a-Lago. » « On devrait peut-être essayer ça un jour, plaisante-t-il ! »

En fait, en Occident, la tentation totalitaire est aussi forte, mais elle est le fait d’idéologies collectives et est soumise aux contraintes de la démocratie.

Il faut en préserver au moins l’apparence, ce qui oblige à ruser, contourner la loi et manipuler les populations abruties par le socialisme et par les médias désinformateurs.

Obama avait rêvé tout haut, et sans aucun humour, « d’un pouvoir sans limite à la Mao Tsé Toung ». À défaut, pour assurer son legs et l’achèvement de sa « transformation radicale de l’Amérique », il œuvra à favoriser sa collaboratrice censée lui succéder, H.R. Clinton, la protégeant outrageusement, malgré ses multiples actions illégales et sa corruption extrême, n’hésitant pas à enfreindre les lois pour cela.

Sur quoi Jeff Sessions, le ministre de la Justice actuel, commence enfin à enquêter !

En Europe, la tentation totalitaire est incarnée par l’Union européenne. Bien sûr, là aussi, c’est l’idéologie et pas les chefs, en théorie, qu’on veut imposer à vie : celle d’une gouvernance mondiale, autoritaire et irréversible.

Pourtant, certains leaders de l’UE ont des egos si démesurés qu’ils convoitent, comme leurs semblables des autres continents, des pouvoirs illimités, en tout, y compris en durée.

Le Brexit ayant été le premier coup d’arrêt à la dérive totalitaire, le référendum est désormais exclu, en tout cas en France – ce qu’un Macron cynique avouait à la BBC le 21 janvier dans son anglais hautement comique.

À Davos, les chefs européens se sont tous dits inquiets sur l’avenir du mondialisme, tout en reconnaissant « n’être pas parvenus à apporter la prospérité ». Litote ! L’UE croule sous les dettes, ne cherche même plus à maîtriser l’immigration musulmane demandeuse de subsides, accable ses ressortissants d’impôts confiscatoires, épouse toutes les politiques ruineuses et absurdes : réchauffisme, internationalisme, laxisme judiciaire …

Mais Macron se pose en sauveur génial : « Résister aux nationalismes partout en pratiquant des réformes à l’intérieur. »

Ses « réformes » ? En réalité, des contre-réformes et de vrais attrape-nigauds : programmes scolaires, travail, prisons, immigration, islam de France et pseudo « déradicalisation », assorties de nouvelles taxes pour financer ces lubies.

Il n’y a que les médias d’État pour y voir les vraies réformes structurelles que le pays attend.

Sa seule réforme d’envergure, c’est une hausse d’impôts massive, sur une partie soigneusement ciblée de la population, « réforme » qu’il aimerait étendre à toute l’UE.

On sait déjà que l’Italie et le groupe de Visegrad ne suivront pas.

Merkel ayant été mortellement frappée par la vague anti-UE, Macron érige autour de sa petite personne des projets napoléonesques : c’est Macron d’abord avec dix ans à l’Élysée, le tremplin idéal pour se propulser à l’échelon supérieur, la présidence de l’UE qu’il estime lui être destinée, et pourquoi pas ensuite à la présidence d’un gouvernement mondial ?

La France n’est qu’un instrument vers l’empire européen et la présidence à vie.

On se doute que les opposants de plus en plus nombreux à l’UE telle qu’elle est devenue ne réussiront pas plus que Cameron à réformer l’irréformable. Macron s’agrippe à de vieilles utopies des années 50.

Il n’a aucune vision, aucune imagination, aucun génie, aucun sens de l’histoire en marche. Il marche à reculons.

À terme, l’UE ne peut qu’imploser : les plus prévoyants en seront sortis avant.

Nous, avec l’Allemagne, nous resterons les derniers au milieu des ruines.

 

La version longue de cet article est disponible ci-dessous pour les abonnés :

 

Pour lire la suite vous devez être abonné au 4 Vérités Hebdo.

Se connecter Inscription

 

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

11 réponses à l'article : Présidents à vie

  1. HUGUEL

    27 mars 2018

    Vous ne voyez pas où veut nous mener Jupiter . Avec son combat contre les fake news, son intention de modifier l’audio visuel la situation du pays sera équivalente à celle de la Corée du Nord : l’objectif est la présidence à vie. A méditer;

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      30 mars 2018

      n’ exagérons rien ! Macron trouvera facilement à s’ employer au F.M.I. , à la Banque Mondiale ou plus sûrement chez Goldman-Sachs

      Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    25 mars 2018

    Spielberg le réalisateur de films ” grand public ” et fondateur de la ” mémoire pour la Shoah ” avait ” un super-héro américain … Barack Obama “

    Répondre
  3. 23 mars 2018

    Ces ” présidents ” qui sont ou veulent devenir des monarques absolus ( Salut à toi LOUIS XIV ! ) que vous citez sont majoritairement des gens de gauche …..

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      26 mars 2018

      comme Erdogan ou Poutine ?

      Répondre
  4. Henri de Montfort

    22 mars 2018

    Vous citez des tyrans sanguinaires : Hitler ,Staline , Mao ! Là vous avez raison !
    Mais ne les mélangez pas avec Poutine ou Xi, excellent président d’une Chine ,
    en plein essor que je connais bien !
    Ce pays national-capitaliste prospère , qui n’a plus de ” rouge” que la couleur de
    son drapeau dépassera bientôt les Etats- Unis, rongés par le crime , la drogue ,
    les tensions ethniques et des inégalité sociales sans précédent !
    Ne parlons pas d’ une Europe Occidentale , leur vassale , en chute libre , submergée
    par un tsunami migratoire Arabo-Africain musulman qui remplacera sa population
    avant la fin du siècle !
    Ne vaut-il pas mieux un bon président “à vie ” qui protège son pays qu’une suite de
    tristes guignols successifs qui promettent “la lune “,s’en mettent “plein les poches ” et mènent
    leur peuple vers l’abîme ?
    Je vous laisse le choix !

    Répondre
  5. quinctius cincinnatus

    22 mars 2018

    Sarkozy ! Président à vie !

    Répondre
    • Henri de Montfort

      22 mars 2018

      Ce pantin est un triste sire!

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        25 mars 2018

        c’ est bien pour cela qu’ il mérite d’ être ” notre ” Président à vie ! … c’ est notre Obama à nous ( c.f. ci dessus )

        Répondre
  6. AMA

    21 mars 2018

    “Résister aux nationalismes partout en pratiquant des réformes à l’intérieur » est un doux rêve qui ne peut que mal finir.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      26 mars 2018

      ” réformes de l’ intérieur ” ? qu’es aco ?

      l’ université al Azahr du Caire ( sunnite ) résiste à la ” modernisation ” de l’ Islam voulue par le dictateur égyptien du moment

      à chaque Religion ses propres intégristes … le problème étant de connaître le degré de leur ” dangerosité ” ( comme dit le scléreux de l’ Intérieur ” )

      Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)