Printemps arabe ou printemps islamiste ?

Posté le 20 avril , 2011, 12:00
8 mins

On a parlé pendant des semaines du « printemps arabe ». Un événement merveilleux se produisait. Le monde arabe voyait enfin les populations se soulever et exiger la démocratie. L’expression « printemps arabe » a, depuis, quasiment disparu.

La raison en est simple. Il n’y a jamais eu de « printemps arabe », sinon dans la tête de journalistes jouant le rôle habituel des idiots utiles.
Deux dictatures alliées du monde occidental sont tombées, et leur chute n’a pas été due aux émeutes, mais à des décisions prises par l’armée. Zine Ben Ali a été déposé par le général Rachid Ammar. Hosni Moubarak l’a été par le maréchal Mohamed Hussein Tantawi.

La démocratie ? Elle viendra peut-être, et on peut douter qu’elle apporte, alors, des nouvelles très printanières. Rien n’est joué en Tunisie, mais en Égypte, les dés sont jetés, les Frères mu­sulmans s’emparent peu à peu des rênes du pouvoir. Le prochain Président sera l’homme qu’ils soutiennent, Mohamed El Bara­dei ou, beaucoup plus vraisemblablement l’actuel dirigeant de la Ligue Arabe, un nationaliste nassérien – le mot nassérien renvoyant à un nationalisme teinté de national-socialisme et d’islam radical.

En Libye, on découvre peu à peu ce que les gens informés savaient depuis le départ, à savoir que les « rebelles » comptent dans leurs rangs bon nombre d’islamistes. Un enlisement des opérations militaires se profile, dont on ne sait si sortira une partition du pays entre Tripolitaine et Cyrénaïque, ou l’émergence d’une Somalie à quelques dizaines de kilomètres de l’Europe.

Les réfugiés affluent déjà au Sud de l’Italie et ce n’est qu’un commencement. Il serait étonnant que, parmi eux, ne se glissent pas des gens aux idées et aux pratiques explosives.

Le Yémen pourrait basculer prochainement, sans qu’on sache s’il deviendra une nouvelle base arrière du terrorisme ou un vassal de l’Iran (les deux hypothèses n’étant pas incompatibles). Dès lors qu’en face du Yémen, il y a la Somalie et qu’entre les deux, il y a la mer Rouge qui conduit au canal de Suez, et dès lors que l’Égypte est elle-même en train de se rapprocher de l’Iran, l’air du temps n’est décidément pas printanier !

Les émeutes en Syrie sont parfois interprétées elles-mêmes comme un soulèvement contre la dictature de la famille Assad, et c’est ce qu’elles sont. Mais chacun sait que la dictature de la famille Assad n’est pas menacée. Les Occidentaux savent que, derrière la famille Assad, il y a l’Iran, et personne dans le monde occidental aujourd’hui ne veut froisser l’Iran. Les gens informés savent que, derrière les émeutes syriennes, il y a des membres des Frères musulmans agissant pour le compte de l’Arabie Saoudite qui, elle-même n’a pas hésité, comme la famille Assad, à tirer dans la foule et à envoyer ses soldats au Bahreïn pour mater la population chiite agitée par l’Iran.

Si, plutôt que « printemps arabe », on avait utilisé l’expression « printemps islamiste », on se serait approché de la vérité, car c’est de cela qu’il s’agit.
À l’intérieur de l’islam radical, le pays qui vient dominer et asseoir son hégémonie est l’Iran. L’Iran est chiite ; il s’appuie sur des chiites au Liban et dans l’Irak abandonné graduellement par Obama, mais il finance aussi des sunnites. Ceux du Hamas. Ceux d’al Qaïda. Une part importante des Frères musulmans. Il s’allie aux sunnites islamistes turcs qui découvrent de plus en plus ouvertement leurs intentions.

Les dirigeants européens font comme s’ils ne discernaient rien de ce qui se passe. Obama fait comme s’il n’était pour rien dans ce qui se passe et il y a même des gens qui croient qu’il est simplement incompétent. La plupart des journalistes ne comprennent rien. Un certain nombre d’entre eux s’imaginent encore que la démocratie dans le monde arabe va éclore.

D’autres se disent qu’il sera possible de s’entendre avec l’Iran, même si Ahmadinejad et Khamenei semblent un peu excités.
Ils devraient écouter plus attentivement les discours récents de ces deux dirigeants iraniens. L’un comme l’autre énoncent leurs buts. Éliminer Israël, puis anéantir le monde occidental, et préparer la venue du Mahdi, l’imam caché du chiisme duodécimain, censé arriver sur terre un jour d’apocalypse dans un flot de sang et de lumière intense, comme une explosion nucléaire…

35 Commentaires sur : Printemps arabe ou printemps islamiste ?

  1. Anonyme

    10 mai 2011

    Grepon : " Et pendant que nous causons, l’egypte, le pays arabe le popule, continue a sombrer, et pendant qu’on y est notons que les chretiens de culture arabe en y morflent, comme partout en arabie.   C’est comme si il ne suffit pas d’etre en parfaite harmonie dans son lien homme sol, ni d’etre arabe de chez arabe, pour vivre come citoyen egale chez les arabes.   L’important est surtout de ne pas etre autre chose que muhammadan.:"
    –          De meme que l’Islam est un outil de l’Arabisme, le Christianisme est un outil de l’Occident, et a été un outil de colonisation. Voila pourquoi il est combattu en Islamland, enfin plus ou moins et par période, quand il va sans doute un peu trop loin, quand un chrétien baise la fille d’un Muslim or so. Il y a beaucoup de christians en Egypt. 10%; c’est beaucoup, c’est conséquent, ca peut être dangereux. (Attendez d’avoir 10% de Muslims aux U.S.)
    Ce probleme de religions differentes dans un lieu donné? C’est pour faire de minorités, pour se "distinguer des autres", pour des tas de raisons qui tendent toutes vers "foutre la merde", éventuellement au nom de Dieu. Pas sérieux, pas crédible. Les minorités étaient indispensables hier – pour les échanges culturels et sanguins qui vous plaisent tant, justement – mais plus aujourd’hui grace aux échanges aéro-physiques, sexuello-touristiques et médiato-culturels. Aujourd’hui, les minorités, ethniques ou religieuses ou whatever, n’ont plus la meme raison d’être et sont devenues essentiellement des foyers de résistance a l’establishment du lieu, et comporte la connotation "Look at me, Asshole, I am different!" (Si je me conduisais de la sorte ici, en Floride, je perdrais tous mes amis Ricains, et me retrouverais vite isolé. Total, ces minorités devenues inutiles sont combattues, meme en Chine… meme en Chine, Grepon!! Comme je le dis sans cesse, les réactions au mixages excessifs commencent, les recentrages humains et culturels – ce qui inclue les religions – se mettent en place, et c’est très bien, et c’est l’ordre des choses. Got that, Poete?
    Encore une fois, tout ca est totalement "humain, la religion n’a rien a voir la dedans. Le ressentiment est définitivement lié a la revanche, a l’embarrassement d’avoir été hier si nul, a la haine d’avoir été "vu" par les autres (Colonisateurs) alors qu’on était quasi mourant dans la poussière du désert. Celui qui a des racines "discutables" fera tout ce qu’il peut pour compenser ca, pour revenir au niveau, pour se venger au passage : Watch les Arabs today et demain les Afs.

    Gaffe a LEXG. Descendue a $3.80, hier.

    Best,

    Mancney

    Répondre
  2. grepon

    10 mai 2011

    Grepon : " bon dieu de la lune des fin fonds du desert de l’Arabie du 7ieme siecle "

    – How nice! Superbe. Savez-vous que vous etes poete, parfois?

    I’m a poet and don’t know it.

    Et pendant que nous causon, l’egypte, le pays arabe le popule, continue a sombrer, et pendant qu’on y est notons que les chretiens de culture arabe en y morflent, comme partout en arabie.   C’est comme si il ne suffit pas d’etre en parfaite harmonie dans son lien homme sol, ni d’etre arabe de chez arabe, pour vivre come citoyen egale chez les arabes.   L’important est surtout de ne pas etre autre chose que muhammadan.

    Répondre
  3. Anonyme

    9 mai 2011

    Grepon : " bon dieu de la lune des fin fonds du desert de l’Arabie du 7ieme siecle "

    –       How nice! Superbe. Savez-vous que vous etes poete, parfois?

    Mancney

    Répondre
  4. Anonyme

    8 mai 2011

    Grepon : " Il ya tellement de cons en France"
    –       Good. Vous avez quand meme réussi a dire une vérité.

    Grepon : " Ceux preferant Hellman’s mayonnaise au Miracle Whip de Kraft?  "
    –      Tout le monde sait bien qu’Hellmann’s est la seule real mayo!

    Best,

    Mancney

    Répondre
  5. grepon

    8 mai 2011

    La "Set Theory" in english, le truc de George Cantor. Tres intelligent et tres pratique, ce truc. Bon et bien voila : Les Arabes et Grepon ne sont pas dans le meme Ensemble, et donc, "L’avis de Grepon" ne s’applique pas a la vie des Arabes ni a la religion qu’ils se sont fabriqué.

    Les femmes et les hommes ne sont pas donc des ensembles?   Les gays et straights?    Le droitiers et gauchers?   Ceux preferant Hellman’s mayonnaise au Miracle Whip de Kraft?    

    Mais bon dieu de la lune des fin fonds du desert de l’arabie du 7ieme siecle Mancney, je crois que vous vous etes tombe sur la theorie des "Identity Politics" tres chere aux etatistes.    Ca marche du tonnere, malheureusement.   Essayez de ne pas etre leur idiot utile.   

    Ce machin de Jus Sanganis ou quoi est bien inferieur, du cote des effets sur la sante d’un pays, qu’une loi basee sur le capitale intellectuelle des immigrees, et/ou sur leur capitale tout court.    Il ya tellement de cons en France, voyez, qui passe votre test de Jus Sangmachin….

    Répondre
  6. Anonyme

    5 mai 2011

    Grepon : " A mon avis les hommes et femmes elevees sous Islam ont ete abusee terriblement"

    –             Ok. "A votre avis …" Vous vous souvenez de la théorie des ensembles, Grepon? La "Set Theory" in english, le truc de George Cantor. Tres intelligent et tres pratique, ce truc. Bon et bien voila : Les Arabes et Grepon ne sont pas dans le meme Ensemble, et donc, "L’avis de Grepon" ne s’applique pas a la vie des Arabes ni a la religion qu’ils se sont fabriqué.
    C’est plus clair comme ca?

    Best,

    Mancney

    Répondre
  7. grepon

    5 mai 2011

    Grepon : "Demandez un peu a un psy ce que ca doit faire … "

    –       You’ve got a lot to learn about women, Grepon, and about men also.

    So you have read your Koran a few times I gather ?    Et moi qui croyait que la psycho, sociologie, business, anthropologie….et la plupart de la literature, theatre, film musique….concernaient les humains, males, et femelles et autre.    A mon avis les hommes et femmes elevees sous Islam ont ete abusee terriblement, ce qui ne les excuse pas du tout, mais c’est une evidence, a jugez par le bilan miserable de pays et gens infectees.

    Répondre
  8. Anonyme

    4 mai 2011

    Grepon : "Demandez un peu a un psy ce que ca doit faire … "
    –       You’ve got a lot to learn about women, Grepon, and about men also.

    Mancney

    Répondre
  9. grepon

    4 mai 2011

    En plus en disant cela, vous insultez les femmes en les prenant carrément pour des idiotes et vous insultez les hommes en les traitants de tortionaires, ce qui est aussi faux que stupide. Quelle ignorance, Grepon!

    Sorry Mancney, l’arrieriation des pays atteints d’Islam est largement expliquee par le mauvais sort des femmes sous Islam et la loi sharia.   Ces pays se privent de la motivation et la productivite de la moitier entre eux, mais pas seulement:   Ils endommagent leur jeunes hommes egalement, et privent les hommes adultes de campagnes egaux qui leur demanderaient un meillieur performance en tout, de la conversation, a hygiene, culture, motivation, et application serieuse a l’amelioration d’eux memes et de  toute la famille.

    Bien sur que ce n’est pas que ca qui les rendent si pauvres d’un bout a l’autre des territoires conquis par ce secte abetissante, mais ca fait beaucoup beaucoup.   Demandez un peu a un psy ce que ca doit faire aux garcons que d’etre elever parmi ce traitement integralement mauvaise des femmes et filles.   Demandez ensuite ce que ca fait aux filles et femmes d’etre traite ainsi integralement depuis la naissance, d’etre baignee dedans.   Les comportements resultants seraient alors tres inadaptee a la progression de ces individus et de leur familles et de la civilisation construit sur de telles familles.

    Islam est a ridiculiser toute azimuths et ouvertement pour ce que c’est, et pour ces resultats.

    Répondre
  10. Anonyme

    3 mai 2011

    Grepon : " La moitier d’entre eux sont des demoiselles en detresse"
    –         Cela est absolument inexact. En plus en disant cela, vous insultez les femmes en les prenant carrément pour des idiotes et vous insultez les hommes en les traitant de tortionnaires, ce qui est aussi faux que stupide. Quelle ignorance, Grepon!
    Mais enfin, pourquoi vous passez vous des films qui sont faux? Qu’est-ce que vous y gagnez?

    Mancney

    Répondre
  11. grepon

    3 mai 2011

    Quant a la Charia, elle ne fait que contenir l’héritage du peuple arabe depuis bien avant l’Islam : C’est leur affaire, foutez leur la paix chez eux.

    Sorry Mancney, can’t do that.  La moitier d’entre eux sont des demoiselles en detresse, ou vous savez tres bien comment je suis programme.    😉

    Répondre
  12. Anonyme

    2 mai 2011

    Grepon : " "la democratie" n’est pas un but interessant en soi." 
    –        Grepon commence a comprendre. La vrai phrase est "la démocratie n’est pas un but en soi." Elle n’est qu’un outi de gouvernement, plus exactement d’organisation.

    Grepon : "Ce que nous devons aux pays du tiers monde c’est de leur aider a etablir des republiques representatifs”’
    –       La encore, la bonne phrase est : "Ce que nous devons aux pays du tiers monde c’est de leur foutre la paix, et éventuellement, si ils sont demandeurs, les aider doucement et en transparence, a évoluer vers des régimes moins dirigistes qui conviennent a leur peuple et a leur histoire.
    Ce n’est surtout pas d’essayer de leur imposer "nos" systemes ou "notre" démocratie, qui d’ailleurs est incapable de protéger l’Occident de l’invasion "démographico-pacifique" qui est en cours. On doit aussi leur apprendre a rester chez eux.

    Grepon : " La menace principale a notre etat de liberte vient d’un trop de democratisation."
    –       Ca, c’est bien possible. Hélas!

    Grepon : " La democratie dans ces pays finira presque sans aucune doute en tyrannie islamo-etatiste."
    –       Certainement pas. Cela sera plutot une sorte de systeme a la fois dirigiste ET plus ou moins consensuel, plus ou moins équilibré avec chambre de concertation, comme les Arabes savent tres bien faire. Quant a la Charia, elle ne fait que contenir l’héritage du peuple arabe depuis bien avant l’Islam : C’est leur affaire, foutez leur la paix chez eux.

    Best,

    Mancney

    Répondre
  13. grepon

    30 avril 2011

    La question n’est pas d’être naïf ou angélique mais de soutenir les nouvelles démocraties afin qu’elles perdurent et évoluent positivement.

    Jaures, "la democratie" n’est un but interessant en soi.   Ce que nous devons aux pays du tiers monde c’est de leur aider a etablir des republiques representatifs valorisant les droits individuels, droits de propriete, liberte de parole, "rule of law", et gouvernement qui se gouverne avec branches separe de justice, executif, legislatif.   Et bon sang nous leur devons de leur aider a exclure qu’une seule ideologie politico-religieuse des leviers du pouvour executif, legislatif, judiciaire, ou militaire.

    Votre programme pronant la seule "democratie" comme valeur supreme est vouee a la catastrophe, a moins que votre idee et de voir l’etatisme, cette fois ci islamo-fasciste, ecraser ces pays.

    Comme nous avons vu en Amerique du Sud, un Pinochet vaut dix etatistes foux  comme Allende, du cote des resultats pour le peuple et le pays en question.    Idem pour quelque faction a la Ataturk ou junte militaire ayant l’interet du peuple en tete plus que des idees d’empire et de la purification religieuse islamiste.

    Je vous ecris ceci du dateline Dallas, Texas, ou on vie libre encore dans un republique representatif constitutionel de suces fulgurant…   La menace principale a notre etat de liberte vient d’un trop de democratisation.    Voyez, les fondateurs ont prevu que sur le temps, dans un democratie trop democratique, tout se perdrait le moment le peuples aurait compris qu’ils pouvaient se voter tout l’argent de la tresorie qu’ils voulaient pour eux meme.   Avec l’election d’Obama nous y sommes, empilant dettes pour acheter la vote de la majorite qui ne paient meme pas d’impot sur les revenus.    Ce qui ne peut pas continuer arretera, bien qu’on ne peut pas savoir exactement quand et comment.   Il en serait de meme avec tout regime en trop democratique.   

    Notons que j’ai laisse de cote le sort des minorites dans de telles regimes.    Pace les islamistes et gauchistes condamnant israel pour le traitement des zones de nos droit a cote d’elle, elle a dans son sein une pourcentage enorme d’arabes et muhammadans pratiquant vivant prospere et en paix.  Dans les pays tout autour le chretiens et juif morflent serieusement.    Ca continue et va en s’amplifiant dans l’apres de la revolutions democratisant dans le coin.   La democratie dans ces pays finira presque sans aucune doute en tyrannie islamo-etatiste.    Ainsi c’est une tres mauvaise blague de votre part de parler de la participation de forces aussi anti-democratique que le Muslim Brotherhood dans un  "jeu democratique" dans ces pays.    En egypte une majorite veulent l’application de la Charia, bon sang, et ne parlons pas de leurs idees sur les juifs ou Israel.   Une democratie en trop democratique aurait pour resultat un psycho-etat, un cloaque de l’humanite comme les islamistes arabes savent si bien faire.

    Répondre
  14. Jaures

    25 avril 2011

    provence06, vous avez raison de dire que les islamistes sont une force organisée dans les pays arabes.
    La question est de savoir si l’on doit ignorer cette force ou la considérer sachant qu’elle va participer au jeu démocratique en Egypte et en Tunisie.
    Il importe de savoir que ces forces ont prospéré durant les dictatures. Ce sont elles qui apportaient les aides sociales élémentaires aux populations.
    Si la première action des révolutionnaires arabes était d’interdire les islamistes, ce serait un retour immédiat à la dictature après une nouvelle guerre civile.
    Il faut évidemment savoir que les islamistes connaissent des tendances diverses et que l’Iran est devenu un repoussoir pour ceux qui feraient a priori confiance aux islamistes. Dire que les islamistes sont forcément des membres d’ Al Qaïda est aussi ridicule que dire que les catholiques sont tous lefebvristes.

    Comme la dictature a permis aux islamistes de prospérer, seule la démocratie et l’éducation permettront aux tendances musulmanes progressistes de  gagner du terrain et aux idées laïques de se diffuser.

    Quoi ? Qui pense que les pays Arabes deviendront des pays laïcs et démocratiques en quelques semaines ?
    Le Portugal, l’Espagne, les pays d’Amérique Latine ont connu des décennies de dictatures brutales avant de péniblement évoluer vers la démocratie et l’ Histoire des démocraties européennes a, vous en conviendrez, été quelque peu perturbée tout au long du XXème siècle.
    Et même récemment, à la chute de l’Empire Soviétique, les pays ont eu des cheminement différents: qui peut dire que la Russie ou la Biélorussie sont devenue de réelles démocraties ? La Géorgie a-t-elle connu après 1989 le calme et la prospérité ?

    La question n’est pas d’être naïf ou angélique mais de soutenir les nouvelles démocraties afin qu’elles perdurent et évoluent positivement.

    @ Jean Shrapnel, si l’idée de Millière était de nous inciter à la prudence, à considérer avec attention le déroulement des événements et de soutenir les éléments les plus démocratiques de ces mouvements sans excès d’enthousiasme, j’approuverai des deux mains.
    On aurait aimé à ce titre qu’il fasse preuve de même prudence et nuance en 2003 à propos de l’Irak (lire la citation dans mon post précédent).
    Le problème est que ce qui ressort de ses articles est que les dictatures étaient finalement ce qu’il y avait de mieux et que seul le pire est à advenir.
    Comment peut-on dire que les habitants de ces pays devront vivre dans l’oppression et la misère ad vitam eternam ? Ce n’est évidemment pas plus tenable que l’eût été un discours semblable en 1989 alors que nul ne pouvait alors prévoir comment allaient évoluer les événements dans les différents pays de l’Est.

    Répondre
  15. Anonyme

    24 avril 2011

    Deux remarques : 1/ Je n’aime définitivement pas les expressions du type : “printemps + quelque chose”. Jusqu’à présent un “printemps + quelque chose”, ça s’est toujours mal terminé. À commencer par le plus ancien de tous, par notre “printemps des peuples” européens de 1848. 2/ L’article de Guy Millière vise bien l’essentiel : la naïveté et l’angélisme de nos media officiels et de nos grands partis dits de gouvernement, incapables d’envisager un seul instant la complexité des phénomènes qui agitent aujourd’hui les sociétés arabes. Comme s’il suffisait que les habitants de Cyrénaïque prennent les armes pour qu’ ils renversent Kadhafi et que, dans leur élan, ils édifient aussitôt après une démocratie de type occidental, amie, forcément amie, de l’Union Européenne et de l’Otan. Comme si l’histoire agitée du Yémen depuis plus d’un siècle permettait d’envisager avec optimisme les récents événements qui secouent ce malheureux pays ! Comme si, enfin, en Tunisie et en Égypte, les bonnes intentions affichées des gouvernements provisoires allaient automatiquement se transformer en réalités ! Comme si, surtout, elles correspondaient aux attentes profondes des populations ! Jusqu’à quand allons nous continuer à prendre nos désirs démocratico-droits-de-l’hommistes pour des réalités universelles ? À refuser de tenir compte de la complexité des peuples et des régions du monde ?

    Répondre
  16. provence06

    24 avril 2011

    En commentaire de suite , cet article qui le complète paru dans http://www.metamag.fr

    La France accepterait-elle une participation d’Al Qaïda à un nouveau pouvoir en Libye, à condition que l’organisation islamiste accepte de revêtir des défroques démocratiques ?

    On peut se poser la question et s’en inquiéter depuis qu’Alain Juppé a défini une nouvelle diplomatie, préconisant le dialogue avec les islamistes. Ce dialogue, on sait ce qu’il a donné en Afghanistan. Juppé est au courant tout de même des déconvenues américaines. En réalité, il s’agit certainement d’un aveu. 

    Cet aveu, c’est que les «révolutions arabes» déboucheront sur des régimes démocratiques, à domination islamiste. C’est reconnaître que les seules forces organisées, dans le monde arabe après la chute des régimes autoritaires, ne sont pas les démocrates à l’occidentale, financés par les Américains, mais les islamistes.

    Dans la flagornerie de Paris vis-à-vis des contestations arabes, il y a un espoir déjà évoqué ici : que s’impose partout un modèle turc. C’est à dire, un régime dominé par des islamistes jouant politiquement le jeu démocratique, tout en islamisant la société. Mais la Turquie n’est pas un pays arabe. Et l’armée continue à y jouer un rôle de garant de la laïcité. 

    Reconnaître à des islamistes, en Tunisie ou en Egypte, le statut d’interlocuteur valable, en tant que représentant d’un courant démocrate–musulman, comme il y a un courant démocrate-chrétien, c’est tout de même manifester une imprudence proche de l’angélisme. Notre nouvel «homme fort» demande aux musulmans: «surprenez-nous, nous allons aussi vous surprendre.» Pour être surpris, on peut prendre le pari qu’il le sera; et pas qu’un peu.

    On peut parler de véritable tournant, sans pour autant le justifier, ni même le comprendre. Lors d’un colloque sur « le printemps arabe » organisé par le Quai d’Orsay, le ministre des Affaires étrangères préconisait donc l’ouverture d’un dialogue avec les islamistes modérés. Certains estiment que cette catégorie n’existe pas, qu’il y a les islamistes obscurantistes et les islamistes pragmatiques.

    Une sorte de taliban démocratique

    Mais leur but est le même : instituer un régime conforme aux règles du Coran dont l’aspect démocratique reste à prouver. «Nous devons parler, échanger des idées avec tous ceux qui respectent le jeu démocratique et, bien sûr, le principe fondamental du refus de toute violence… Je souhaite qu’il s’ouvre, sans complexe, aux courants islamistes, dès lors que les principes que je viens d’évoquer (…) sont respectés de part et d’autre ». 

    Prenons deux exemples pour démontrer que Juppé brûle ce que la diplomatie française avait adoré. Lorsque le Front islamique du Salut a gagné le premier tour des élections législatives en Algérie en 1992, la France fut parmi les premières nations à applaudir la décision de l’appareil militaire algérien d’avorter cette expérience démocratique. Lorsque le Hamas palestinien a remporté les élections en territoires palestiniens, en janvier 2006, la diplomatie française s’était alignée sur la position américaine de mettre en quarantaine ce mouvement.

    Il est vrai que ces islamistes-là n’avaient pas renoncé à la violence, tout en s’inscrivant dans un processus démocratique. Il a admis que la France avait eu tort de soutenir les despotes arabes, ce qui ne l’a pas gêné dans ses précédents postes ministériels, au prétexte qu’ils étaient un rempart contre l’islamisme. Ce qu’ils ont été et cela devrait faire sérieusement réfléchir en Turquie.

    Alain Juppé conclut que les révolutions en cours étaient une étape dans la longue marche arabe vers la modernité. Il croit, comme Bush, à la fin de l’histoire et au système mondialiste universel. Et il a ajouté que la France ne craignait pas ces révolutions-là… Même en passant par la case islamiste.

    Alain Juppé est décidément droit dans ses bottes. Et ne tire leçon de rien, pas même de son expérience démocratique rwandaise tournant au génocide. Il appartient à cette race d’hommes assurés que leurs idées feront le bonheur de l’humanité… Il y a dans ce personnage du totalitaire idéologique qui s’ignore. Alain Juppé est, en fait, une sorte de taliban démocratique. !

    Répondre
  17. SMALL BARTHOLDI

    24 avril 2011

    Pour JAURES,

    Quelle époque plutôt que celle-ci ? Voyons, une époque où ce pays était fort, conquérant et brillant. C’est-à-dire à peu près n’importe laquelle hormis la notre. Mais le dogmatique de gôche préfère certainement un pays abruti, faible et envahi. C’est une inversion des valeurs pas si lointaine mais tout à fait désastreuse à long terme. Cher JAURES, vos brillantes analyses valident un pays à demi musulman à échéance 2070 pour être optimiste. Cela ne trouble pas vos nuits ou vos brillantes dissertations pour lycéens crétinisés par le zapping de Canal + ? Très bien, continuez à assumer vos raisonnements pour Gaulois décadents, et attendons la suite. Millière veut vous mettre en garde et vous le gifflez avec vos raisonnements d’instituteur du XIXe siècle. La France que vous mijotez, préparez et validez va vous péter à la figure. A bon entendeur…

    Répondre
  18. Jaures

    24 avril 2011

    D.J, nul ne peut dire ce que deviendra le printemps arabe. Rien n’est écrit.

    Sur l’Irak, je persiste, et même une majorité d’Américains en est aujourd’hui convaincue, que l’intervention était une faute.
    Aujourd’hui, après 8 ans de guerre et des dizaines, voire des centaines, de milliers de morts, et encore 2 millions de réfugiés, il demeure 50 000 soldats Américains dont tout le monde, de Nouri Al-Maliki à l’islamiste Sadr demandent le départ imminent.

    Qui peut dire aujourd’hui dans ce pays divisé, en crise politique religieuse et ethnique, ce qui va se passer après le départ des Américains ? Pourtant, le 24/08/2003, Millière assurait :
    "95 % du territoire irakien, selon les données disponibles, est sous contrôle et ne présente pas le moindre problème. Au contraire, la vie s’y réorganise. Les commerces sont approvisionnés comme ils ne l’ont pas été depuis des années. Le système de santé fait son travail et ne connaît plus les pénuries de médicaments organisées savamment sous l’ancien régime. La sécurité est assurée."

    La doctrine Bush de l’exportation par la force de la Démocratie sous contrôle américain est un échec cuisant.

    Quelle France regrettez-vous, Small Bartholdi ? Celle des croisades contre les Albigeois ? Celle qui massacra les Protestants ? Celle de l’Ancien Régime ? Celle de la Terreur ? De l’Empire ? De la Commune de Paris ? Celle qui partît pour Verdun en chantant ? Celle de Pétain ? Celle des guerres coloniales ? Celle de Giscard ? De Mitterrand ? De Chirac ?
    La France n’a jamais été un Eden mais, comme tous les pays, une terre où l’on s’est battu lors de combats plus ou moins douteux et gageons que de tous temps,et depuis qu’elle existe, des gens se sont dit que la France ne serait plus jamais la même.

    Répondre
  19. SMALL BARTHOLDI

    23 avril 2011

    Pour Jaures

    Les combats des Musulmans pour la Libération de 1944 seront, je vous rassure, les derniers qu’ils accompliront en notre faveur. Parce qu’à l’époque, ils y étaient contraints. Maintenant, la logique s’est retournée contre nous. C’est ce que Millière s’épuise à vous expmiquer. Et c’est ce qu’un dogmatique de gôche, de modèle si répandu dans notre pays, se refuse à admettre. Les temps changent. Nous ne sommes plus en 1945. Et la France ne sera plus jamais la même.

    Répondre
  20. charlot 81

    23 avril 2011
    Oui, c’est très bien tout ça…mais, la  poussée de fièvre islamiste en Egypte, en Tunisie et cellequi va vraisemblablement renverser le colonel Kadhafi sont bien au départ ,des révoltes populaires. Maintenant, que les islamistes prennent le pouvoir des mains de l’armée, au moins égyptienne, semble un peu prématuré. L’armée égyptienne pourrait aussi jouer le même rôle que l’armée en Turquie (de moins en moins c’est d’accord) véritable Etat dans l’Etat garante de la laïcité voulue par Atatürk fondateur de la république moderne. Il y a la façon optimiste de voir les choses et la façon pessimiste. Les dictateurs renversées auraient un jour où l’autre placés leur progéniture ou leurs proches à leur place, retardant ainsi l’arrivée du changement. Est-ce une bonne chose ou une mauvaise chose, du point de vue humain,  ce changement  peut déboucher vers la démocratie . Les peuples réclament plus de libertés et de répartition des richesses nationales. Moi, je reste optimiste.  
    Répondre
  21. D.J

    23 avril 2011

    @ Jaures,

    Concernant votre premier commentaire, c’est bien la première fois que je suis plus d’accord avec vous qu’avec Millière. Bien que ce dernier n’aura peut-être pas tort sur ce que deviendra l’après printemps arabe.

    Par contre je ne vous suit plus sur Bush. Ce dernier a fait en Irak en 2003 ce que les irakiens n’ont pas eu à faire en 2011. Vue la brutalité du régime de Saddam; Kadhfi illustre bien ce que les manifestants irakiens auraient subit de la part Saddam.  Du reste on l’a vu avec le soulèvement chiites et kurdes au lendemain de la première guerre du golf. Une répression violentes et à l’arme chimique contre les chiites. Beaucoup de ceux qui soutiennent l’insurrection libyenne pour renverser Kadhafi ont été opposés au renversement de Saddam par W.Bush. Qu’aurait réservé le monde à W. Bush si ce dernier auvait choisi la Libye au lieu de l’Irak en 2003? Sûrement insultes sur insultes.

    D.J

    Répondre
  22. Pam

    23 avril 2011

     

    Jean-Claude,

     

    Mulhouse n’a pas encore 60% de musulmanes, mais si nous devions reçevoir tous les évadés des Tunisie, Ben Gazie et autres, celà ne saurait tarder…

    Pour le reste, vous avez raison !

    Répondre
  23. Jaures

    23 avril 2011

    Homere, sur les 260 000 Français qui ont débarqué en Provence le 15 Août 1944, 60% étaient des soldats d’origine maghrébine ou d’Afrique noire.
    Pensez-vous que des soldats enrôlés de force auraient refoulé les Allemands lourdement armés ?
    Et dire que les Français auraient envoyé les musulmans à l’abattoir pour éviter d’avoir à se libérer eux-même est une insulte aux Français, militaires et résistants, qui ont donné leur vie pour vaincre le nazisme.

    Cette façon ridicule de minimiser la contribution de nos alliés africains ressemble au discours des communistes des années 70 qui affirmaient que les Américains n’étaient pas pour grand chose dans la libération de la France.

    Répondre
  24. HOMERE

    23 avril 2011

    A force de parler des musulmans "morts pour la France" on en oublie de parler des français morts pour la France…..d’autant que lesdits "musulmans" étaient enrôlés par l’armée française et contraints de se battre….ils sont donc morts contraints par la France,mais pas pour la France.Arrêtons de phantasmer sur l’impact réel de la "participation" des indigènes aux guerres récentes;les chiffres montrent que cet impact est upsilon.Comme tout est bon à montrer que les musulmans auront contribué exclusivement à sauver la France,alors nous serions coupables de le nier.Sauf,peut être pour la guerre d’Algérie.

    Répondre
  25. Anonyme

    21 avril 2011

    Californienne : " Pour info : ça fait des années que l’Iran attaque Israël par personne interposée"
    –          Israel a eu 1503 tués de 1987 a 2010 pendant 23 ans de conflit Israelo-Palestinien, soit 66 morts par an : ce chiffre ne constitue pas vraiment un gage de réussite pour le Hamas et le Hezbollah, qui ressemblent plutot a des clowns; ils ont du s’entrainer beaucoup en Iran pour arriver a ces résultats!

    Par comparaison, la guerre Iran-Iraq de 1980 a 1988 avait fait entre 800,000 et 1,300,000 morts. Je souhaite a Israel, et a tous les pays, de nombreuses années de guerre avec pas plus de 66 morts par an.

    Mancney

    Répondre
  26. Jaures

    21 avril 2011

    @Guy Millière. Pensez-vous vraiment que l’on puisse considérer un peuple, sa capacité de développement, de création et d’ouverture simplement à l’aune de la doctrine politique du président des Etats-Unis ?
    Pensez-vous que le milliard et demi de musulmans, du fait de l’élection tous les 4 ans de tel ou tel personnalité à la Maison Blanche, change tout à coup de comportement, l’ouvrier devenant soudain, djihadiste, l’entrepreneur intégriste, le fonctionnaire terroriste au soir des résultats du scrutin ?
    Quel impact peut avoir la volonté ou non d’un dirigeant, fût-il le président des Etats-Unis, sur la volonté démocratique d’un peuple, réparti sur plusieurs pays, en regard de l’influence du contexte, du niveau de conscience et de volonté de ce peuple ?
    Sous Bush, aucun pays ne s’est révolté contre les dictatures Arabes, la démocratie n’y a connu aucun progrès.
    Cela ne veut pas dire qu’Obama soit pour quoi que ce soit dans le printemps arabe, mais que ce sont les peuples et le contexte historique qui décident du moment de la conquête de la liberté.
    Je pense que votre "américanocentrisme" vous fait perdre le fil de l’Histoire.

    @Jean Claude: Y aurait-il 60 000 musulmans à Mulhouse ? 500 000 à Bruxelles ? Cela relève du délire obsessionnelle.
    Concernant Mulhouse, il importe de savoir que sa communauté musulmane est l’une des plus anciennes de France et qu’elle a payé un lourd tribut aux différentes guerres européennes depuis 1870.
    Il est probable que sur les 60 000 musulmans, vous comptez les milliers enterrés dans le cimetière local avec inscription "mort pour la France".

    Répondre
  27. raymond_domenech

    21 avril 2011

    Jean Claude,

    T’es parti où car mes valises sont pretes, me reste juste à ne pas me tromper de destination !!!!

     

    Répondre
  28. Anonyme

    21 avril 2011

    Guy Milliere : " Ahmadinejad dit ce que lui dit de dire Khamenei. Khamenei pense faire de l’Iran la force hégémonique de la région sans utiliser l’arme nucléaire, mais en accédant à celle-ci. Il pense créer assez d’inquiétude en Israël pour conduire à l’autodestruction d’Israël par exode de la population et par guerres militaires et diplomatiques menées contre Israël par d’autres acteurs. Oui, les Iraniens sont trop intelligents pour attaquer Israel, mais ils ont une stratégie, qui passe par des discours apocalyptiques, l’arme nucléaire et la création d’un étau autour d’Israël."

    –            Ok. Je ne sais pas si Khomeini et ses acolytes souhaitent faire de l’Iran une force hégémonique (Pendant combien combien d’années, de siècles, l’Iran a-t-elle été une hyper puissance? Xerces, Darius, Les Achéménides, les Parthes, les Sassanides… apparemment, les Iraniens, toutes tribus confondues, n’ont pas attendu Khomeyni, Mohamed et le Coran pour avoir des vues hégémoniques, pour être une puissance guerrière, n’est-ce-pas? On ne va quand meme pas leur coller ca sur le dos!) ou si ils souhaitent plutôt faire une force d’équilibre régionale, entre Israel et les Arabes, tout en faisant reluire au passage la fierté nationale, l’orgueil de leur race. 
    La destruction d’Israel laisserait la Perse face aux Arabes, et ces deux-la ont une LONGUE histoire de conflits derrière eux. Israel, d’une certaine maniere, arrange tout le monde (et devrait en être remerciée) et meme si Iraniens et Arabes ne le diront jamais, je serais curieux de savoir ce qu’ils en pensent en privé. Ce n’est pas l’Islam, que les Saoudiens redoutent a Bahrein, ce sont les Iraniens! A tort ou a raison.
    Pour des tas de raison, pour l’équilibre et meme comme bouc émissaire, je ne pense pas que les Iraniens aient intérêt a la destruction d’Israel et c’est probablement pour cela qu’ils clament si fort le contraire…. Depuis quand faudrait-il dire publiquement ce que l’on pense?
    Il y a beaucoup de cinema et de non-dit dans la scène internationale, et particulièrement au Proche-Orient. Heureusement que la Bombe existe, sans cela des conflits sanglants – comme le dernier Iran/Iraq, justement – seraient bien plus nombreux.
    Please, ne dites pas aux Pacifistes que le Monde est relativement tranquille essentiellement grâce a la Bombe! Ils ne comprendraient pas anyway.

    Best,

    Mancney

    Répondre
  29. Californienne

    20 avril 2011

    @Mancney: “Les Iraniens sont beaucoup trop intelligents pour attaquer Israël” Pour info : ça fait des années que l’Iran attaque Israël par personne interposée (comment dit-on proxy war en français ?), avez-vous entendu parler du Hamas et du Hizbollah ? Ou auriez-vous la naïveté de croire qu’ils s’arment et s’entraînent tous seuls comme des grands ? Les pasdaran seraient-ils des touristes en visite au Liban ? Devinette : pourquoi l’unité d’élite du Hamas est-elle surnommée “les Iraniens” ? Jusqu’ici, les Iraniens ont attaqué Israël par l’intermédiaire de leurs deux pantins (entre autres). Les attentats-suicide ne sont plus possibles depuis l’érection du mur, alors le Hamas est passé aux Kassam, Grad et autres Katioucha. Ca ne marche plus depuis la mise en place de kippat barzel. Etape suivante ?

    Répondre
  30. grepon

    20 avril 2011

    On fait de même aujourd’hui avec les islamistes alors que rien ne dit que ces peuples ne puissent accéder à la liberté.

    "rien" ne le dit hein?   Islam, c’est ce qu’ils ont en commun de Teheran au Maroc, a travers les ethnies et marques d’Islam differentiees alors tres peu entre eux.    Les textes de ce religion decrivent un monde totalitaire pour tous, et demandent aux croyants de soumettre leur existence a cet ideale.    Voila les valeurs commune  chez eux.   La liberte que vous connaissez en France leur est inconnu largement, ou pour ceux qui l’ont rencontre ou l’ont vecu, bien d’entre eux ont ete revolte par.    C’est pour ca que c’etait ridiculissime, dans la plupart des  cas de manifestations recentes dans ses pays, de le presenter comme une mouvance pour la "liberte" ou d’imaginer que les vertiables  pouvoirs dans ses  pays allaient s’assoire ou d’imaginer que ces derniers preferaient ceder du pouvoir comme resultat de la crise au lieu de se crisper plus au pouvoir, faisant remenagements au passage.   Les populations dans la plupart de ces pays sont plus dedies a leur racines ideologiques qu’il y a 50ans.    C’est dans cette direction, la direction de la tyrannie, qu’ils allaient evoluer.   Les exceptions sont probablement le Liban, avec son histoire plurielle, et l’Iran, dont la population se rebutent de la revolution et les mullahs corrompus au possible.   Dans ce dernier pays il y a une anologue a l-anticlericalisme parmi eux, par fierte perse mais non seulement.  Elliminer les forces totalitaire dans ses deux pays auraient probablement l’effet liberatrice voulu par nos journalistes vendus dans les cas des manifestions egyptiens, tunisiens, ou lybiens.   Dans le cas des trois derniers pays, tout demoecratie suffusamment democratique ferait advenir une tyrannie pire que les regimes precedants.

    Répondre
  31. Jean-Claude

    20 avril 2011

    Suis bien content d’avoir quitter la France (et l’Europe) il y a maintenant presque 20 ans. Quand on sait qu’une ville comme Mulhouse est à 60 % musulmane et même Bruxelles, capitale de l’Europe avec 40 % de sa population musulmane. Un vrai tsunami. L’avenir s’annonce radieux. Quelle belle religion de tolérance d’amour et de paix s’offre aux enfants ! . Bon courage quand même.

    Répondre
  32. guy milliere

    20 avril 2011

    @Jaures. Je ne renie pas du tout ce que j’ai écrit en 2008. Les conditions sont, simplement très différentes. En 2008, il y avait à la Maison Blanche un Président qui voulait la démocratisation du monde arabe. Aujourd’hui, il y a à la Maison Blanche un Président qui pratique l’apaisement vis-à-vis de l’islam radical. Le rôle des Etats-Unis face à ce qui se passe est déterminant. Pour qu’une démocratisation s’opère, il faut une pression concertée du monde occidental. Pas une attitude d’apaisement du monde occidental face à l’islam radical. @Mancney. Ahmadinejad dit ce que lui dit de dire Khamenei. Khamenei pense faire de l’Iran la force hégémonique de la région sans utiliser l’arme nucléaire, mais en accédant à celle-ci. Il pense créer assez d’inquiétude en Israël pour conduire à l’autodestruction d’Israël par exode de la population et par guerres militaires et diplomatiques menées contre Israël par d’autres acteurs. Oui, les Iraniens sont trop intelligents pir attaquer Israel, mais ils ont une stratégie, qui passe par des discours apocalyptiques, l’arme nucléaire et la création d’un étau autour d’Israël.

    Répondre
  33. Anonyme

    20 avril 2011

    Guy Milliere. : " D’autres se disent qu’il sera possible de s’entendre avec l’Iran, même si Ahmadinejad et Khamenei semblent un peu excités. Ils devraient écouter plus attentivement les discours récents de ces deux dirigeants iraniens. L’un comme l’autre énoncent leurs buts."
    –        Guy Milliere sait très bien que beaucoup des propos d’Ahmadinejad sont des rodomontades, faites dans des buts politiques et théâtrales.  Il sait qu’Ahmadinejad  est le dernier a avoir le pouvoir en Iran, et que le pouvoir est "collégial" et tenu par une bande d’Ayatollahs, plus ou moins religieux, mais assurément très malins. Ahmadinejad fait exactement ce qu’on lui dit de faire (en plus, il a du être passablement embarrassé par l’affaire Stuxnet. Quelle giffle! Quelle honte!). Et donc, Milliere sait que les Iraniens sont beaucoup trop intelligents pour attaquer Israel… Pourquoi prétend-il le contraire?
    On a l’impression que Guy Milliere et Ahmadinejad ont le meme but commun : Faire croire a l’attaque d’Israel par l’Iran…
    Mais tout le monde avait remarqué cela, n’est-ce-pas?

    Best,

    Mancney

    Répondre
  34. Jaures

    20 avril 2011

    De toute façon, dés les premières manifestations, Millière n’a vu que des islamistes partout.

    Pourtant, que des dictateurs soient désavoués par l’armée n’a rien d’historiquement original. Surtout que Ben Ali avait sciemment privilégié sa police.
    Que des dictateurs aient été les alliés des occidentaux ne semble pas être pour Millière une incongruité.
    Qu’aurait-il fallu faire, dés lors ? Envahir la Tunisie et l’Egypte pour écraser la révolte ?
    Doit-on bombarder Benghazi puisque, d’après Millière, ce sont les islamistes qui mènent la révolte contre Kadhafi ?
    Doit-on apporter notre aide à Assad, allié de l’Iran, contre les agissements en sous-main de l’Arabie Saoudite, alliée économique et stratégique des Etats-Unis ?

    Contrairement à ce que dit Millière, tout le monde parle de "printemps arabe" mais, comme lors de toute révolution, personne ne peut dire ce qui en résultera. Le discours de Millière visant à dire que, somme toute, ce qui peut arriver de mieux aux Arabes c’est la dictature et la misère fait le jeu des islamistes qui prospèrent sur cet état comme les acariens sur des matelas sales dans une pièce confinée.

    Au nom du péril communiste, on a soutenu les pires dictatures en Amérique du Sud durant des décennies.
    On fait de même aujourd’hui avec les islamistes alors que rien ne dit que ces peuples ne puissent accéder à la liberté.

    Comme le disait un fin connaisseur du monde arabe:
    "Le monde musulman n’est monolithique qu’aux yeux des observateurs superficiels. L’islam indonésien est différent de l’islam arabe, et l’islam d’Afrique subsaharienne différent lui-même de l’islam des Balkans européens…Les circuits économiques internationaux font qu’un entrepreneur turc a davantage en commun avec un entrepreneur israélien ou américain qu’avec un islamiste djihadiste…
    Le monde musulman a besoin de droit, de démocratie, de libre-échange économique et culturel. "

    Ces écrits sont de G.Millière le 16 juillet 2008.

    Répondre
  35. Anonyme

    20 avril 2011

    Et alors ? L’islam pur est bien plus fécond et plus noble que les dictatures post bloc de l’est qui jalonnent encore le monde dit musulman.

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)