Qatar : la vente du Rafale au détriment d’Air France

Posté le mai 04, 2015, 1:43
2 mins

rafaleQuand l’Etat se mêle de commerce, ce n’est pas forcément judicieux :

“Le Qatar avait mis une condition à l’achat de ces 24 avions : obtenir des droits de trafic supplémentaires vers la France pour sa compagnie aérienne, Qatar Airways. L’émirat a eu gain de cause.Les avions de Qatar Airways, qui desservent déjà Paris, pourront désormais atterrir à Lyon et à Nice, vraisemblablement trois fois par semaine.

Le coup est dur pour Air France. La compagnie française, en difficulté, a déjà du mal à résister à la concurrence des compagnies du Golfe. Cette fois, ce sera encore plus difficile. Car en s’installant dans des aéroports régionaux français, les avions qataris risquent de détourner le trafic vers le hub de Doha, au détriment de Paris.

Cette décision pénalise la compagnie française au moment même où elle tente de se redresser.

Elle pourrait même aggraver la situation, car Air France sera peut-être contrainte de revoir ses vols. Or, quand un avion long courrier est retiré de la flotte, ce sont 300 emplois directs en moins.

La décision apparaît d’autant plus incompréhensible qu’elle est prise par l’Etat, qui est actionnaire de la compagnie aérienne (16 %). Le risque est désormais d’avoir créé une jurisprudence. Les Émirats arabes unis, qui sont, eux aussi, intéressés par des avions de combat, pourraient faire la même demande auprès des autorités françaises pour leur compagnie aérienne Etihad.”

23 réponses à l'article : Qatar : la vente du Rafale au détriment d’Air France

  1. louise raisin

    23 octobre 2015

    c’est une honte pour le president
    HHHHHHOOOOOONNNNNTTTTTTEEEEUUUUUUXXXXXX

    Répondre
  2. charlot

    6 mai 2015

    On ne nous dit pas tout …..surtout à gauche !

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      6 mai 2015

      tendez l’ oreille … droite !

      Répondre
  3. Chevalier-Noir

    5 mai 2015

    Vous avez déjà vu des socialistes faire du commerce???
    Ils sont tous planqués dans la fonction publique…
    Alors vous pouvez imaginer la prestation de” glandouillon 1er”?

    Répondre
  4. Laozeuladi

    5 mai 2015

    Six créneaux horaires et Air France est en péril ? A Lyon et à Nice on se réjouit pourtant de pouvoir voler les jours de grève !

    Répondre
  5. Béru 45

    5 mai 2015

    Que pouvait-on attendre de mieux de ce lèches babouches qui est notre président.il n’a jamais vu et ne voit pas encore les conséquences dommageables pour notre pays à chaque fois qu’iol semble prendre une décision!

    Répondre
  6. Oxydent75

    5 mai 2015

    Et probablement (sûrement) demande du Quatar d’intensifier la construction de mosquées !

    Répondre
  7. Marquais

    5 mai 2015

    ceci dit, si les personnels de la Cie Air-France avaient des salaires comparables à ceux des autres compagnie, il n’y aurait pas besoin de protectionnisme pour maintenir l’activité de cette Société de nantis sur son propre territoire!
    Et ce n’est pas valable que pour Air France, si on veut maintenir des salaires déconnectés des valeurs moyennes de la planète, alors il faut mettre des droits de douanes inversement proportionnels aux montant des salaires par rapport à ceux des pays exportateurs. On jouera alors avec les mêmes billes ….et pas des agates contre des billes en terre cuite !

    Répondre
    • 5 mai 2015

      Marquais vous avez tout à fait raison . Quand un membre d’une famille dAir France bénéficie d’un voyage gratuit et non au prix de revient cela coute à la compagnie . Le prix du carburant correspondant au poids du passager . Dans les comptes de Air France c’est une note de plusieurs millions d’euros plus des pilotes qui partent à la retraite très tôt et peuvent offrir leurs services à d’autres compagnies . Car Air France forme ses pilotes comme beaucoup de compagnies concurrentes mais en plus une fois formée ces pilotes sont très peu utilisable entre pas beaucoup de vols et une carrière courte .

      Répondre
  8. Betsynette

    5 mai 2015

    Je pensais bien qu’il y avait une magouille derrière tout cela, ce malade vend la France aux qatar

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      5 mai 2015

      Sarkozy avait déjà ouvert la voie !

      Répondre
  9. R. Ed.

    4 mai 2015

    Ca y est, fallait s’y attendre, le Jojo, il a fini par péter un plomb

    Répondre
    • Kouroutien

      5 mai 2015

      R.ed quand on a le “QI” d’un étron il ne faut pas s’attendre à des décisions intelligentes

      Répondre
  10. Moktar

    4 mai 2015

    Chaque initiative de ce Gouvernement de fantoches laisse clairement voir que notre pays est bel et bien vendu aux Muzz.

    Répondre
  11. Jaures

    4 mai 2015

    Oui. Il vaut mieux renoncer à vendre les avions.
    D’ailleurs, en refusant toute contrepartie, il vaut mieux renoncer à vendre tout court.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      4 mai 2015

      François Hollande dément toute contre-partie donnée aux Qataris … alors pourquoi … voler à son secours avec autant de précipitation surtout pour un… anti-belliciste … et un anti-Dassault comme vous ?

      la réponse à cette question est tout simplement que pour vous q ” dans le Hollande tout est bon ” … même la croûte ?

      P.S. ( sans plaisanterie ) : j’ ai lu sous la plume d’ un journaliste que Hollande était doté d’une redoutable ” INTELLIGENCE POLITIQUE ” ; les mots ayant un sens et considérant que la France a perdu ( encore ) trois ans, à mon avis, il ne faut pas confondre ” intelligence ” et ” être malin ” cela ne se joue pas dans la même catégorie

      Répondre
      • Jaures

        5 mai 2015

        La naïveté est de prétendre qu’on puisse vendre quoi que ce soit sans contrepartie. Vous même, achetez-vous votre voiture au prix catalogue sans négocier une remise, une reprise ou quelques options ? Si cela est accompli sur un produit de 15 000€, imaginez sur un contrat de 6 milliards.
        Et je ne vole au secours de personne. La vente d’avions de combat ne me rend pas fier du tout.
        Comme dit la chanson:
        “Les gens disent que les poètes finissent tous trafiquants d’armes,
        On est 60 millions d’poètes, c’est ça qui doit faire notre charme”.

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          5 mai 2015

          Je paie toujours ma voiture ( la mienne a déjà 13 ans d’âge et elle était d’ occasion ! ) à son JUSTE prix ! je ne marchande pas , je ne demande aucun avantage ou une quelconque réciprocité … je suis un calviniste pur et dur …

          En conséquence, je ne suis pas de ceux qui ” profitent ” d’ acheter ” avec les aides factuelles de l’ Etat ” ou qui font effectuer un travail au noir mais qui déplorent et s’ indignent du manque de civisme … de leurs concitoyens

          Bref , je n’ ai rien qui ressemble à ce qui pourrait être de la franchouillardise

          Répondre
          • Jaures

            5 mai 2015

            Il n’existe pas de JUSTE prix. Un prix c’est juste l’équilibre entre ce que vous êtes prêt à payer pour un produit et le minimum auquel le vendeur juge rentable de vous le céder.
            Le juste prix pour votre voiture est simplement 10, 15 ou 20% plus élevé que celui qu’obtiendra un consommateur qui négociera.
            Vous pouvez aussi payer le champagne au commercial.

    • Boutté

      5 mai 2015

      Pour l’instant on ne vend encore aucun avion : on les prête avec paiement différé à 5 ou 10 ans si satisfaction , le tout garanti par l’ Etat Français , i-e votre poche et la mienne .

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        5 mai 2015

        information très intéressante ! je n’ avais pas suivi l’ affaire d’ aussi près ! merci

        Répondre
      • quinctius cincinnatus

        6 mai 2015

        pour le moment on ne connait ( assez précisément ) que le montage financier des ventes d’ armes à l’ Egypte … ( paru dans Challenge’s ) dans lequel le Crédit Agricole est engagé

        Répondre
  12. PiGiS Yves

    4 mai 2015

    Qu’importe les dégâts pour les vols commerciaux français,
    le principal c’est que fromage mou puisse se faire mousser en vendant des avions que Sarko n’avait pu vendre !
    A ce compte-là, quel en sera le bénéfice pour l’Entreprise France ? Il risque fort d’être négatif !

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)