Qu’a apporté la civilisation islamique ?

Posté le octobre 22, 2014, 10:33
6 mins

prière-dans-la-rue

Il est devenu impossible en France désormais de dé­battre sérieusement de l’islam. Rares sont ceux qui osent remettre en cause le dogme régnant. Ceux qui le font sont immédiatement traités d’« islamophobes », sommés de s’expliquer, et tenus éloignés des micros et des salles de rédaction. Un simple écart de langage peut être suffisant pour se trouver traîné devant un tribunal et condamné à une lourde amende.

Pendant tout l’été, les criminels du Hamas ont été présentés comme des « résistants », ou des « combattants », mais les qualifier de « terroristes islamiques » et d’« assassins » est resté très politiquement incorrect. Depuis que l’État Islamique tue, viole et décapite à n’en plus finir, les contorsions pour éviter de lui associer le mot « islam » ne cessent pas.

Le multiculturalisme ambiant, les peurs, les lâchetés impliquent de dire obligatoirement que toutes les civilisations se valent, voire que la civilisation occidentale est « un peu moins égale que les autres ». Il me semble judicieux dans ce contexte de poser une question très simple : qu’est-ce que la civilisation islamique a apporté à l’humanité ?

Si on observe son histoire, on voit qu’elle regorge de massacres et de pillages, qu’elle s’est bâtie par la prédation et la conquête. On voit qu’elle s’est, pendant plus de dix siècles, alimentée en esclaves en Afrique subsaharienne, ce qui réduit le commerce triangulaire occidental à fort peu de chose en comparaison.

On voit que, s’il y a eu une période, assez brève, d’opulence dans le monde musulman, due à la captation et non à la création de richesse et quelques penseurs musulmans de qualité pendant cette même période (Ibn Sina, Ibn Rushd, Ibn Khal­dun), cette période est achevée depuis sept siècles environ, et a laissé place à un long déclin, puis à un effondrement qui se poursuit jusqu’à ce jour.

On voit que les réponses à cet effondrement ont été généralement effroyables. Elles ont pris la forme d’un nationalisme qui, dans les années 1920-1930 s’est teinté de fascisme et de national-socialisme, celles d’un fondamentalisme régressif (le wahhabisme et les autres formes de salafisme), et celles de l’islam radical, né avec les Frères musulmans, continué avec al Qaïda et les diverses hordes qui en ont découlé.

On voit que les musulmans qui cherchent à concilier islam et modernité sont minoritaires, voire marginaux, et on comprend le sentiment d’humiliation de tant de ceux qui veulent rester fidèles à la parole du Coran, et ne peuvent que mesurer l’étendue du désastre. On comprend aussi que, le Coran leur disant que la parole d’Allah est infaillible, ils ne peuvent voir dans le désastre que le fruit d’actions contre l’islam, et non le fruit de l’islam lui-même, ce qui les conduit vers le ressentiment mortifère.

L’islam n’a apporté nulle part ni la démocratie, ni le droit naturel des êtres humains. Ce n’était pas sa finalité. Il est, au contraire, porteur d’inégalités de droit essentielles à ce qu’il est. Il a apporté quelques techniques, ou, plus précisément, les a transmises, mais les apports de la civilisation islamique aux techniques et aux sciences sont, depuis très longtemps, égaux à zéro. Il s’est écarté depuis longtemps de ce qui a conduit à l’économie de marché moderne, et la civilisation islamique est une civilisation qui n’a cessé de se montrer très infertile pour l’esprit d’entreprise.

En dehors du pétrole et du gaz, qui ne sont devenus source d’énergie et de richesse que parce que des Occidentaux ont inventé ce qui en a fait des sources d’énergie et ce qui a permis de les extraire des entrailles de la terre, le monde musulman au­jourd’hui ne produit rien. Rien sinon de la violence.

Qu’on ne puisse en débattre et qu’on ne puisse le dire en France sans courir de multiples risques montre que nous sommes vraiment tombés très bas, et que ceux qui ont en main les leviers des médias, de la culture et de la politique ne cessent de nous faire chuter.


Guy Millière

162 réponses à l'article : Qu’a apporté la civilisation islamique ?

  1. Philippe Mangé

    10/12/2014

    Moi, je m’affirme coranophobe avant de me dire islamo-allergique. Quant aux kebabs, boucheries et rayons halal, voiles et bâches horrible, ça suffit !

    Répondre
  2. Philippe Mangé

    10/12/2014

    Plutôt que le terme d’islamophobe, je préfère m’affirmer coranophobe, l’islam découlant du coran. Quant à la « civilisation » islamique, elle nous apporte kebabs, boucheries halal et, niqab, tchadors et autres horreurs….et c’est pa

    Répondre
  3. druant philippe

    29/10/2014

    « Je suis pacifico-ecolo , ceci est bien vu de votre part, par respect pour le vivant et dans l’espoir que nous sommes capables en tant qu’humain de bien mieux que ce que nous avons réalisé ces derniers siècles (en terme de civilisations et de valeurs).

    @damo:

    je vous rappelle que les mahométans sont les plus natalistes de la planète (conquête par les ventres et submersion démographique) , ce qui devrait vous inquiéter puisque vous vous déclarez ecolo : non contents de massacrer à tire larigot , ces crevures de muzz se reproduisent comme des lapins (pardon pour la comparaison avec ce sympathique rongeur ) et contribuent à la betonisation des paysages au détriment des espèces animales / végétales .
    Comme adepte convaincu de Malthus soucieux du devenir de notre magnifique planète et surtout de sa biosphère , je ne peux que leur souhaiter les pires avanies !

    Répondre
    • Damo

      29/10/2014

      Je m’inquiete beaucoup plus de ce que peut detruire notre civilisation et son industrie que des mahométans natalistes. Il vous sera difficile de nier qu’en terme d’impact, l’Occident n’est pas numéro 1…(La Chine nous rattrape cependant assez vite).
      Leur taux de natalité va decroître, comme pour toute les autres civilisations, c’est une règle malthusienne.

      On ne peut quand meme pas leur reprocher d’avoir défoncer notre écologie, là on serait vraiment dans la mauvaise foi.

      A court terme cependant (+/- 20 ans) oui cela va poser un probleme de mixité si le probleme du repli identitaire n’est pas résolu. La destruction des outils républicains d’intégration est très à blamer a ce sujet…une fois de plus la faute a nos chers ploutocrates. En attendant, ils fournissent depuis longtemps une main d’oeuvre abordable pour nos maîtres du Cac 40, ceux la meme qui paient les campagnes de nos élus…et la boucle est bouclée.

      Répondre
  4. Fucius

    28/10/2014

    « Qu’on ne puisse en débattre et qu’on ne puisse le dire en France sans courir de multiples risques montre que nous sommes vraiment tombés très bas »

    Nos peuples sont livrés à des régimes socialistes, autoritaires et proches de l’islam sur la question cruciale du totalitarisme, donc de la guerre au christianisme.

    L’enjeu totalitaire, c’est la totalité du pouvoir, donc l’unicité de l’autorité.

    S’il y a une autorité, il n’y a pas lieu de questionner ses limites.

    Mais s’il y a deux autorités, chaque enjeu de pouvoir commence par la question de l’autorité compétente.

    Le christianisme seul prône un partage raisonnable, sinon facile à mettre en oeuvre, en 3 points articulés:
    – À lui l’autorité sur l’absolu seulement, non coercitive
    – À César l’autorité coercitive
    – L’absolu, défini dans les Évangiles, est restreint et abstrait.

    Le socialisme s’est construit contre cette division de l’autorité, et en vue de restaurer le totalitarisme.
    Pour que l’État règne sur tout, il a répandu les superstitions matérialiste et relativiste: Puisque tout est relatif, rien n’est absolu, donc tout relève de l’État.
    Il a démoli la raison en dévoyant le vocabulaire (novlangue orwellienne) et les idées chrétiennes (Chesterton…).
    Il a causé les ravages communistes et nazis.
    Maintenant on appelle esprit critique le conformisme le plus borné; laïcité l’affirmation que toute autorité relève de l’État; libertés, le fait de se couler dans un moule défini par l’État avec des ressources volées aux autres, la destruction de la responsabilité et du devoir.

    L’islam semble être à l’extrême opposé, puisqu’il soumet toute question à l’autorité religieuse.
    Mais comme souvent les deux extrêmes se ressemblent.
    Les deux totalitarismes sont jumeaux.

    Islam et socialisme prétendent exercer le bon totalitarisme, mais il n’y a pas de bon totalitarisme.

    Musulmans et socialistes de bonne volonté sont condamnés à se désoler des conséquences dont ils chérissent la cause, pour les mêmes raisons.

    Leur horreur et leur violence commune envers le christianisme et la liberté, leur passion avide du pouvoir, la vanité puérile qui leur fait croire que la société idéale sera construite par des surhommes modelant la société des autres hommes, tout cela les rapproche et explique leur connivence.

    Répondre
    • Jaures

      28/10/2014

      Si l’Absolu est non coercitif, je le laisse bien volontiers au christianisme.
      Mais l’Histoire nous apprend que lorsqu’on est convaincu de détenir l’Absolu, on devient vite coercitif.
      Et les chrétiens n’ont pas échappé à la règle.

      Répondre
      • Fucius

        28/10/2014

        « Et les chrétiens n’ont pas échappé à la règle. »

        Si.
        Largement.
        Pas parfaitement, mais mieux que les autres.
        Pas parce qu’ils sont plus intelligents, mais parce que leur référence est meilleure, par chance ou autrement.

        Votre erreur consiste à comparer leurs actes à une pure perfection, au lieu de la comparer à ceux des autres.

        Bref, prenez la lorgnette par le petit bout au lieu du grand.

        Notez:
        Que l’absolu relève d’une autorité non coercitive est important, mais cela n’empêche par qu’il soit imposé par l’autorité coercitive (l’État régalien).
        Cela empêche, en revanche, qu’il soit enflé au gré des fantaisies du pouvoir en place – ce qui est infiniment précieux.
        L’idée d’absolu, de pureté, est très dangereuse et il faut absolument la contenir, la réduire au strict minimum.
        C’est le rôle que le christianisme se propose d’assumer.

        Le relativisme est à cet égard un piège mortel: Il consiste à rejeter absolument l’absolu, ce qui est contradictoire et aboutit à l’effet inverse.
        One rule: No rule.
        Jolie formule, mais évidemment incohérente.
        Qu’on croie que tout est absolu ou que tout est relatif, on veut un pouvoir unique et total.

        L’idée chrétienne est la bonne : Jésus est à la fois d’une prétention et d’une humilité surhumaines.
        Autorité suprême, égale à Dieu, quand il enseigne.
        Humilité absolue quand le Diable, puis les hommes l’appellent à les gouverner, ou à légiférer.

        Les athées se disent rationnels: Est-il rationnel de préférer avoir tort plutôt que raison avec Jésus ?

        Répondre
        • Jaures

          29/10/2014

          « Que l’absolu relève d’une autorité non coercitive est important, mais cela n’empêche par qu’il soit imposé par l’autorité coercitive (l’État régalien). »
          Evidemment: je me doutais qu’il y avait un vice caché.

          Et merci de m’expliquer en quoi les chrétiens ont mieux agi que les autres. Je ne crois pas qu’il y ait eu ailleurs plus de guerres, massacres, tortures et génocides qu’en pays chrétiens.
          Mais je ne demande qu’à être démenti.

          Répondre
          • Fucius

            29/10/2014

            « Evidemment: je me doutais qu’il y avait un vice caché. »

            Je ne signale pas un vice.
            Je vous signale que l’effet n’est pas où vous croyez.
            Déposséder l’État de la possibilité de définir l’absolu à sa guise, c’est l’effet de la laïcité.
            La vraie.
            Et c’est un progrès immense.

            « Je ne crois pas qu’il y ait eu ailleurs plus de guerres, massacres, tortures et génocides qu’en pays chrétiens. »

            Vous ne connaissez pas le monde musulman: Intéressez-vous à Mahomet (Banu Qurayza, Asma bint Marwan…), à Tamerlan…

            Et cessez de considérer qu’avoir transmis la variole et la grippe aux Amérindiens vaut génocide.

            La prospérité de la chrétienté et son rythme de progrès scientifique suffisent à prouver qu’elle est la civilisation la plus libérale.
            C’est une question d’honnêteté intellectuelle.

          • quinctius cincinnatus

            29/10/2014

            vous postulez TOUS pour une chaire au Collège de France ?

      • Oxydent75

        29/10/2014

        @Jaurès
        Quoi de plus absolu que : « Il n’y a d’autre loi que la loi d »Allah » ?
        La conviction actuelle de détenir cet absolu (!) et de vouloir l’imposer aux autres explique donc le fanatisme coercitif (et barbare) de vos « protégés » dont le monde civilisé a compris le risque viral.
        Si les chrétiens n’ont pas échappé à la règle ils s’en sont, depuis plus d’un siècle échappés… Alors que les prêches de vos charmants imams imposent le retour au Moyen-Âge.
        Vous devriez, en tant que grand amateur de références et analyses historiques vous en êtes aperçu. Non ?

        Répondre
        • Jaures

          29/10/2014

           » ils s’en sont, depuis plus d’un siècle échappés »
          Ah bon ?! Il n’y a plus eu de conflits sanglants en pays chrétiens depuis 1914 ??

          Répondre
          • Oxydent75

            31/10/2014

            Jaurès
            Cessez de mélanger les notions, de jouer sur les mots et de tenter de distraire le sens initial de la question.
            Plus de conflits en pays chrétiens.. Non, bien sûr !
            Mais des conflits motivés et animés par la croyance chrétienne, avec pour but l’extermination fanatique de populations : NON !

        • Fucius

          29/10/2014

          « Si les chrétiens n’ont pas échappé à la règle ils s’en sont, depuis plus d’un siècle échappés…  »

          Vous lisez trop noter ami Jaurès !!!
          Que des chrétiens aient cédé à la tentation de définir et d’imposer leur absolu, c’est possible, mais c’est contraire au christianisme depuis le début, et pour cette raison ils se sont distingués par le fait de s’en abstenir.

          Ce qui s’est passé depuis un siècle, c’est précisément que la religion socialiste a pris le dessus, qui, elle, impose ses opinions par la force de l’État.
          5000 écoles catholiques ont été fermées sous la menace des armes.
          Ce n’était certes pas pour instruire !
          C’était pour prendre le pouvoir.

          Les islamistes du Deash ne vous rappellent-ils pas nos révolutionnaires ? Ou les bolcheviques ?
          Comme les socialistes, ils se croient détenteurs de la vérité absolue en toute chose et massacrent au service du Bien, par eux connu.

          On ne fait d’omelette sans casser d’oeufs, disent islamistes et socialistes lors de chacune de leurs explosions de barbarie.

          Répondre
  5. Fucius

    28/10/2014

    « les musulmans qui cherchent à concilier islam et modernité sont minoritaires, voire marginaux  »

    Sans doute, mais la question du nombre est secondaire: Les islamistes dominent aussi par la violence.

    Répondre
  6. druant philippe

    28/10/2014

    « Druant Philippe, votre post de 10h10 a au moins le mérite de bien résumer votre envie de débattre du sujet de manière ouverte…la grande classe. Venez vivre chez les chinois que vous n’appreciez pas non plus, vous aurez l’occasion de mesurer le fossé qui sépare nos civilisations..a coté d’eux les « berberoarabes » sont nos siamois. »

    @damoraliste ,

    Que cela vous plaise ou non , c’ est ainsi !
    Je suppose qu’ une discussion ouverte est une discussion où votre opinion est prépondérante un peu façon Jaures .
    Dans mon échelle du dégoût , les maghrébins et les muzz en général ,ayant ou non eu à souffrir du fait des USA, occupent la plus haut marche suivi des Turcs et ensuite des Chinois .
    Autre chose , personne sur ce site ne nie que les USA et leur fameux complexe militaro industriel sont à la base des invasions de l’ Afghanistan / Irak et d’ autres encore : les dirigeants yankees n’ y sont guère appréciés sauf par Milliere mais c’ est un cas spécial !
    Votre tentative d’ apologie de l’ Islam sur ce site est aussi vaine que celle de Jaures : lisez donc les sourates appelant à la destruction des mécréants / juifs / chrétiens .

    Répondre
    • Damo

      28/10/2014

      Cela ne me plait en effet guère mais c’est sans importance, je respecte votre dégoût des autres, votre choix.
      Aucune apologie de l’Islam de ma part, je n’aime pas les religions et encore moins les religieux, ceux sont les arguments deployés que je trouve par contre vraiment pas en rapport avec le fond du sujet et la question initialement posée par l’article. Voila tout.

      Répondre
  7. druant philippe

    27/10/2014

    Je ne leur accorde aucun délai et leur devenir m’ indiffère pourvu qu’ ils aillent prier leur prophète en Musulmanie !
    Je n’ aime ni leur culture / ethnie ni leur Islam .
    Je me sesn infiniment plus proche de Chinois (que je n’ apprécie pourtant guère) que des berberoarabes !

    Répondre
  8. HOMERE

    26/10/2014

    Oui Jaurès à raison…..en effet la Suisse n’a jamais envahi de pays ni détruit de civilisations,ni causé de génocide…..la civilisation Suisse est,chacun sait une grande civilisation…elle a inventé le gruyère…..et les banques !!
    La civilisation occidentale a tout inventé,crée et aujourd’hui encore elle est la civilisation dominante…c’est un fait pas une maxime ni un mirage…
    Oui Jaurès la grandeur d’une civilisation se mesure à sa capacité de durer et d’être universelle par ses savants,ses créateurs,ses penseurs…ainsi elle perdure par ces apports qu’elle transmet aux générations futures.
    Savez vous qui fréquente les musées et visitent les monuments en France….des employés,des ouvriers,des cadres….bref ce que vous appelez des travailleurs!! ils admirent la richesse de notre génial peuple qui en est l’auteur et le créateur…..les allemands,britanniques,italiens et autres espagnols ont fait de même pour le même résultat : une civilisation occidentale unique,flamboyante et généreuse……qui est enviée de tous…de tous….

    Répondre
    • Jaures

      26/10/2014

      On est envié de tous car nous sommes les derniers.
      Les continents inconnus du XVème siècle ne nous ont pas supplié de venir massacrer tout le monde.
      La puissance occidentale a convaincu sur sa force militaire. Sur sa capacité de durer,nous verrons.
      Nous n’avons connu que quelques décennies sans nous entretuer. Rien ne dit que cela durera éternellement.

      Répondre
      • euréka

        27/10/2014

        Ces dernières décennies sans nous entretuer ce sont les pires , celles du déclin du monde occidental.
        déclin que j’espère passager.
        Comme il est révélateur qu’elles constituent notre acmée civilisationnel, pour Jaurès. ! C’est curieux.
        Car l’art n’a jamais été aussi décadent. La planète autant polluée. et l’Europe qui peine à garantir le même niveau de vie et de protection sociale qu’avant. Et la France en si mauvais état par la faute d’un socialisme qui a ruiné notre économie.

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          27/10/2014

          Oh vous savez ! sous Sarko One la dette représentait 5,9 % du P.I.B. … contre 3,9 % quand il est arrivé au …  » pouvoir  » . Oui je sais … La Kriiiize ! mais quand même ! il n’ y a pas que les socialistes qui soient des nuls budgétaires *** !

          *** voyez aussi les … Balkany

          Répondre
        • Jaures

          27/10/2014

          Ah oui, euréka, le bon vieux temps des tranchées et des camps d’extermination !
          Qui nous rendra ce climax de notre civilisation à la place de nos paisibles démocraties laïques décadentes.

          Répondre
          • Oxydent75

            27/10/2014

            Jaurès
            Faites confiance à l’incomparable civilisation islamique pour remettre de l’ordre, – à la manière de Daesh, de Boko Haram et autres organisations bienfaitrices de l’humanité- dans nos esprits occidentaux pervertis par leurs valeurs et leurs racines malsaines.

            Je n’ai pu m’empêcher de penser à vous (et à bien d’autres, à Gauche) en lisant cet article :

            Les idiots utiles sont naïfs, débiles, ignorants des faits, utopistes ; ils sont des rêveurs niant le principe de réalité ou carrément trompeurs. … L’idiot utile peut être un millionnaire, une star de cinéma, un universitaire renommé, un politicien, ou issu de n’importe quel autre segment social. Sans aucun doute, la variante la plus nocive est celle du «politiquement correct». Ils sont passés maîtres dans l’art de l’euphémisme, de l’ambiguïté, du sophisme, du double-langage et de la duperie en tous genres. […]

            L’idiot utile peut même s’engager dans la désinformation volontaire et le mensonge lorsque cela lui convient. Des termes tels que «islam politique» ou «islam radical», par exemple, sont des contributions de l’idiot utile. Ces termes n’existent même pas dans le jargon de l’islam, car ils sont tout simplement redondants. L’islam, par nature et selon sa charte – le coran – est un mouvement politique radical. C’est l’idiot utile qui aseptise l’islam et trompe les gens en prétendant que «l’islam réel» constitue la plus grande partie de cette religion qui serait essentiellement modérée et apolitique.

            Hélas, la plupart des gens acceptent ces euphémismes aberrants pour décrire l’islam car ce credo les rassure. C’est moins terrifiant de croire que seulement une petite partie de l’islam aurait été détournée et transformée en radicalisme politique et que l’ensemble serait, par ailleurs, modéré et apolitique.
            Or, l’islam est intrinsèquement politique. Dans l’islam la mosquée et l’Etat sont une seule et même chose : la mosquée est l’Etat. Cette disposition remonte au temps de Mahomet lui-même. L’islam est également radical à l’extrême. Même l’islam «modéré» est radical dans ses pratiques et ses dogmes. Les musulmans pensent que les non musulmans, sans exception, sont destinés à l’enfer et méritent tout à fait d’être maltraités par comparaison avec les musulmans.
            Pas un seul acte dépravé ou barbare n’est impensable lorsque les musulmans ont affaire à des non musulmans. Ils ont détruit les antiques statues de Bouddha, rasé les monuments sacrés des autres religions, laminé au bulldozer les cimetières des non musulmans, parmi quelques exemples de leur extrême et omniprésent mépris envers les autres….//

            //… La leçon est claire. Méfiez-vous des idiots utiles qui vivent dans les démocraties libérales. Consciemment ou pas, ils servent de mercenaires et de soldats efficaces pour le camp de l’islam.
            Ils pavent le chemin de la conquête de l’islam et seront assurément parmi les premières victimes dès que l’islam aura pris le pouvoir.
            Amil Imani (Intellectuel Iranien)

          • Damo

            27/10/2014

            Le terme d’idiot utile, utilisé par votre ami yéménite a l’air de bien vous plaire.

            Vous pourriez surement donc eclairer les idiots utiles que nous sommes en répondant à quelques questions, cette fois-ci directement posées, au moins vous ne pourrez plus faire semblant de ne pas comprendre les réponses que l’on vous apporte et puis on verra ou se trouvent les sophismes.

            1 / Vous mentionnez « les statues classées detruites par les talibans en 2000 en Afghanistan ».
            Questions : Qui arment ces talibans ? Depuis combien d’années ? Quel evenement prend place en 2001 pour quel resultat et invasion américaine ? (on pourrait remonter le fil bien plus loin, mais vous n’aviez pas relevé l’indice du complexe militaro industriel sur mon post, je vous épargne donc) Bizarre quand même qu’on aient tous mangé du Taliban chaque jour en 2000 sur tous nos merdias.

            2 / Vous mentionnez « Daesh »
            Questions : Sachant que la zone qu’ils controlent ne produit aucune arme ni munitions, qui fournit le matériel militaire ? Voyez vous un rapport entre l’emergence du DAESH et le retrait des troupes US en Irak, ou encore le bide de la tentative d’invasion de la Syrie ?
            Informez nous un peu, puisque les idiots utiles « peuvent s’engager dans la désinformation volontaire et le mensonge ».
            3 / Vous nous dites ensuite « Les musulmans pensent que les non musulmans, sans exception, sont destinés à l’enfer et méritent tout à fait d’être maltraités par comparaison avec les musulmans. »
            Question : A quelle sourate faite vous référence ? Quid du clivage entre le peuple élu et les goy ? (Pour les chrétiens cela fait longtemps que la maison mère est passée a autre chose, la finance entre autre).
            4 / Enfin, vous parlez « d’Islam réél »..;par opposition à quoi, un Islam irréel ? Qu’est ce qui donne donc sa réalité a une religion si ce n’est la façon que chaque individu a de la vivre ? Peut–être vous allez nous nommer une authorité religieuse musulmane mondiale ??

            Votre vision du monde est binaire, ce qui à l’avantage de ne pas trop entamer le compte-temps du cerveau disponible. L’inconvénient c’est qu’à force de voir en noir ou blanc on en devient forcèment peremptoire.

            Il est vrai que notre époque nous offre de jolis exemples de ce que peut devenir un pays « musulman » (ou laique) une fois « libéré » par nos soldats héros (Irak, Syrie, Afghanistan, Lybie, Somalie etc….), biensûr au nom de la « démocratie » cela va sans dire ;), quel magnifique contribution à la civilisation (embargo en Iran sur 9 ans = 2 millions de morts, princiipalement des enfants et la liste est longue).

            La planète que nous nous partageons est depuis longtemps controlée par des entités dont vous semblez complétement ignorer l’existence puisque votre lecture s’arrète aux faits, sans comprendre la causalité.

            A Euréka qui aprécie la période grec, je vous conseille la lecture d’Aristote, vous aurez peut–être une meilleure compréhension des causalités, c’est ancien mais aucun risque d’anachronisme en l’appliquant la reflexion de ce dernier à notre époque.

            Il y eut l’ordre religieux (shamanique pour le tout début) pour controler le peuple, puis vint le militaire et nous sommes desormais dans une gouvernance economique, et ce depuis longtemps . Donnez l’importance que vous voulez à l’Islam, vous ne faites que pointer du doigt des marionnettes, vous ne verrez jamais ce qui se cache derriere le rideau.
            Naîf, oui c’est un terme qu’il convient effectivement d’employer, je vous disais que nous étions tous les idiots utiles de quelqu’un, je viens de trouver le mien.

            Bien curieux de voir vos réponses aux questions posées et dans l’espoir de ne plus être un idiot utile après vous avoir lu. (un copier /coller avec reponse insérées = aucun probleme au moins ce sera clair et rapide)

            Druant Philippe, votre post de 10h10 a au moins le mérite de bien résumer votre envie de débattre du sujet de manière ouverte…la grande classe. Venez vivre chez les chinois que vous n’appreciez pas non plus, vous aurez l’occasion de mesurer le fossé qui sépare nos civilisations..a coté d’eux les « berberoarabes » sont nos siamois.

          • quinctius cincinnatus

            28/10/2014

            à @ Oxydent75

            vous avez entièrement raison ! il s ‘agit bien de  » remettre de l’ ordre  » ; dans ne démocratie c’ est un ordre que chacun admet par son vote, dans une théocratie c’ est un tout autre ordre … d’ idée(s) … mais je connais des gens de droite ( pas moi ) qui aimeraient bien avoir un  » ordre  » de type autoritaire ; en somme un ordre  » à l’ islamique  » … encore une fois pas moi !

          • Oxydent75

            28/10/2014

            @Damo
            « Idiot utile » Effectivement le terme me plaît car il définit parfaitement la caste actuellement nocive à la civilisation occidentale (dont je suis un farouche partisan, vous l’aurez compris).
            Nota : l’expression est de Lénine faisant allusion à ceux qui, bien que vivant dans des démocraties libérales, promouvaient le totalitarisme communiste ! Aujourd’hui, ces « idiots nuisibles » promeuvent l’islamofascisme.

            Votre long et complexe exposé- interrogatoire à charge contre les puissances qui ont, selon vous, donné naissance à la monstrueuse barbarie de Daesh est un artifice rhétorique qui éloigne du sujet central : l’idéologie islamique, telle qu’exploitée de nos jours (par des fanatiques décérébrés), n’est d’aucun apport positif pour l’humanité en général. Elle présente par ailleurs par son prosélytisme sur nos terres envahies par ses « pratiquants », des dangers de mort de notre CIVILISATION judéo-chrétienne.
            Votre argumentation de type pacifico-écolo-socialo n’est rien d’autre qu’une défense de l’égorgeur par la condamnation de l’industriel qui a fabriqué le couteau. Sans intérêt pour débattre de l’actualité.
            « Les musulmans pensent que les non musulmans, sans exception, sont destinés à l’enfer et méritent tout à fait d’être maltraités par comparaison avec les musulmans. » Ce n’est pas moi qui l’écrit mais Amil Amani, qui a eu à souffrir, de cette vision… et pas derrière un clavier.
             Info sur certaines prescriptions coraniques :
            Verset 39. « Mais ceux qui rejettent la croyance et dénient Nos Prodiges, Ils seront les Compagnons du Feu; Ils y demeureront. »
            3:110. Vous [les musulmans] êtes le meilleur des peuples, élevé au-dessus des [autres] hommes; Vous imposez ce qui est juste, interdisez ce qui est mauvais, et vous croyez en al-Lah. Si le peuple du Livre [les juifs et les chrétiens] avait cru, les choses auraient été mieux pour eux; Mais quelques-uns d’entre eux croient, tandis que la plupart sont des transgresseurs pervers.
            … Pour ne citer que quelques mots d’amour et de tolérance repris dans les mosquées !

             Vous : « Qu’est ce qui donne donc sa réalité a une religion si ce n’est la façon que chaque individu a de la vivre ? »
            C’est exactement ce dont il faudrait convaincre les barbares qui, AU XXI ème SIECLE ( !), forcent, à la conversion des populations entières, sous peine de mort, mutilations etc… Et n’allez pas me répondre par l’Inquisition, ou les Conquêtes Espagnoles ou bien les Croisades !

             Vous : « Votre vision du monde est binaire » .
            Non, elle est simplement lucide et préventive. Le Djihad n’est pas déclenché par le monde civilisé qui n’est pas disposé à se soumettre.

          • Damo

            28/10/2014

            Cher Oxydent 75,
            Je crois que nous ne tomberons pas d’accord, ce qui en soit ne gêne pas le débat. On vous pointe la Lune et vous regardez le doigt qui pointe. Oui je suis pacifico-ecolo, ceci est bien vu de votre part, par respect pour le vivant et dans l’espoir que nous sommes capables en tant qu’humain de bien mieux que ce que nous avons réalisé ces derniers siècles (en terme de civilisations et de valeurs). Je suis père et je ne pense pas pour moi (trop tard deja, les changements prennent du temps) mais pour ceux qui heriteront du monde qu’on va leur laisser.
            Vous ne repondez pas a mes questions ce qui permet d’en remettre une couche sur les egorgements et conversions forcées etc..bref sur ces atrocités commises au nom de l’Islam…la dessus on est surement du meme avis, c’est barbare et indigne de ce que devrait être le 21eme siecle et oui on ne rencontre pas ceci de nos jours en dehors de l’Islam, soit.
            Quand vous vous en arretez là, j’ai le culot de pretendre que tout ceci n’est que formatage de l’opinion occidentale a des fins d’ingénieurerie sociale et politique, passage obligé pour amener les moutons aux urnes et prendre leur vote (a grand renfort de média). L’Islam la dedans, ne sert que d’alibi, facile vecteur de dissenssion entre les peuples et les civilisations, prêt pour le vote dirigé.
            Moins les gens sont eduqués, plus ils croient. Certains sont formatés avec la religion, l’occident par les médias, ce n’est ni pire ni mieux et le résultat n’est pas moins violent (quel pays aujourd’hui fait le plus de morts, et sous couvert de démocratie en plus ..).
            Socialo, surtout pas, je n’ai jamais voté et ne le ferai jamais, pour les mêmes raisons que celles décrites par E. Chouard par exemple (je recommande son site, c’est vulgarisé, parfois trop peut etre mais c’est une bonne entrée pour mieux comprendre…et surtout moins sulfureux qu’un Soral qui lui aussi cultive la haine, il est pourtant interessant dans sa description de la mise en place de l’Empire).
            La démocratie n’existe plus depuis des siècles, que cela plaise ou non c’est un fait, et choisir ses maitres avec un bulletin de vote n’est qu’une illusion. En ce sens nous n’avons finalement pas grande leçon à donner.

            Pour en revenir a l’article initial, il souffre des memes travers, ne regarder que la partie visible, ce que l’on nous montre sans une analyse de fond sur les causes, ce qui au final rend sa lecture irritable tellement on a envie de creuser et d’expliquer a l’auteur a quel point il se trompe, il parle de démocratie pour contraster l’ecart des civilisations. Quelle blague. Dans quel pays vit-il pour jouir d’une démocratie (et qu’on ne me ramène pas le droit d’expression en exemple, surtout pas en France). Il avait surement voté « oui » au traité de Lisbonne en 2005 🙂 Tout ceci est ecrit avec au mieux de la méprise, je penche plutot pour une forme de haine, le tout rendu possible soit par un manque d’information soit par une mauvaise foi partisane.
            Druant Philippe a au moins l’honneté de nous indiquer son dégout pour ces gens comme fil rouge dans ses opinions, c’est son choix (mauvais carburant mais facile d’accès).
            L’auteur n’a pas cette honneté, il nous livre une fausse démonstration, et on bêle tous en choeur.
            Un grand gachis si vous voulez mon avis, nous pourrions tous passer plus de temps à construire du concret plutot que de gaspiller nos neurones sur les clivages vers lesquels on nous pousse.
            Votez FN si ca vous chante, UMP, PS ou encore PRG…prenez du recul (40 ou 100 ans ou plus) regardez la courbe, et osez dire que cela change quelquechose a notre domination a tous. Avez vous vraiment l’impression que notre civilisation est en train de se bonnifier en allant ?? Sérieusement ?

          • Damo

            28/10/2014

            Cher Oxydent 75,
            Je crois que nous ne tomberons pas d’accord, ce qui en soit ne gêne pas le débat. On vous pointe la Lune et vous regardez le doigt qui pointe. Les décérébrés islamiste (la nous sommes d’accord) n’exploitent rien, ils sont l’outil, c’est pour cela que je vous ai posé ces questions. Si on y répond factuellement il devient impossible de continuer votre discours. Biensur qu’ils n’amenent rien a notre civilisation, de positif en tout cas.

            Je suis pacifico-ecolo , ceci est bien vu de votre part, par respect pour le vivant et dans l’espoir que nous sommes capables en tant qu’humain de bien mieux que ce que nous avons réalisé ces derniers siècles (en terme de civilisations et de valeurs). Avec une éducation jésuite et des affiches collées pour le FNJ le MIL et l’UNI aux années lycée. …j’ai grandi depuis…voyez tout est possible. Je suis père et je ne pense pas pour moi (trop tard deja, les changements prennent du temps) mais pour ceux qui heriteront du monde qu’on va leur laisser, tous, pas juste ceux de mon ethnie. Ca ne me plairait pas plus qu’a vous que nous soyons tous islamisés dans quelques decennies, evidemment, mais notre société d’hier et d’aujourd’hui, je le confesse, ne me fait pas beaucoup plus rêver, ou a peine plus.
            Vous ne repondez pas a mes questions ce qui permet d’en remettre une couche sur les egorgements et conversions forcées etc..bref sur ces atrocités commises au nom d’un certain Islam (il existe plusieurs courants).. oui c’est barbare et indigne de ce que devrait être le 21eme siecle et oui on ne rencontre pas ceci de nos jours en dehors de l’Islam, soit.

            Quand vous vous en arretez là, j’ai le culot de pretendre que tout ceci n’est que formatage de l’opinion occidentale a des fins d’ingénieurerie sociale et politique, passage obligé pour amener les moutons aux urnes et prendre leur vote (a grand renfort de média). L’Islam la dedans, ne sert que d’alibi, facile vecteur de dissenssions entre les peuples et les civilisations, prêt pour le vote dirigé. L’industriel qui fabrique le couteau ne s’arrete pas la, il le donne, forme les tueurs, les financent et les dirige dans se frappes, quitte a recommencer une sequence si les images n’etaient pas assez convaincante pour le peuple industrialisé (celui qui a le droit de vote dans sa jolie démocratie).
            Moins les gens sont eduqués, plus ils suivent. Certains sont formatés avec la religion, l’occident par les médias (ce que nous faisons en ce moment sur ces multiples commentaires) , ce n’est ni pire ni mieux et le résultat n’est pas moins violent (quel pays aujourd’hui fait le plus de morts, et sous couvert de démocratie en plus ..). Il existe des alternatives, nous ne sommes pas condamnés a un choix entre l’obscurantisme et une pseudo démocratie.
            Socialo, surtout pas, je n’ai voté qu’une fois, des que je l’ai pu, et ne le ferai jamais plus, pour les mêmes raisons que celles décrites par E. Chouard par exemple (je recommande son site, c’est vulgarisé, parfois trop peut etre mais c’est une bonne entrée pour mieux comprendre…et surtout moins sulfureux qu’un Soral qui lui aussi cultive la haine, il est pourtant interessant dans sa description de la mise en place de l’Empire).
            La démocratie n’existe plus depuis des siècles, que cela plaise ou non c’est un fait, et choisir ses maitres avec un bulletin de vote n’est qu’une illusion. En ce sens nous n’avons finalement pas grande leçon à donner.

            Pour en revenir a l’article initial, il souffre des memes travers, ne regarder que la partie visible, ce que l’on nous montre sans une analyse de fond sur les causes, ce qui au final rend sa lecture irritable tellement on a envie de creuser et d’expliquer a l’auteur a quel point il se trompe, il parle de démocratie pour contraster l’ecart des civilisations. Quelle blague ! Dans quel pays vit-il pour jouir d’une démocratie (et qu’on ne me ramène pas le droit d’expression en exemple, surtout pas en France). Il avait surement voté « oui » au traité de Lisbonne en 2005 🙂 Tout ceci est ecrit, avec au mieux de la méprise, je penche plutot pour une forme de haine, le tout rendu possible soit par un manque d’information soit par une mauvaise foi partisane.

            Druant Philippe a au moins l’honneté de nous indiquer son dégout pour ces gens comme fil rouge dans ses opinions, c’est son choix (mauvais carburant mais facile d’accès et tres performant aussi).
            L’auteur n’a pas cette honneté, il nous livre une fausse démonstration, et on bêle tous en choeur.
            Un grand gachis si vous voulez mon avis, nous pourrions tous passer plus de temps à construire du concret plutot que de gaspiller nos neurones sur les clivages vers lesquels on nous pousse.
            Je comprends bien ce qui engendre des jugements comme ceux que je lis sur ces commentaires et en surface ce n’est pas vraiment criticable que de vouloir proteger sa culture et l’essence de son identité, je vous invite juste a prendre un ou deux pas de recul supplémentaire pour bien voir l’intégralité de la frise.
            Votez FN si ca vous chante, UMP, PS ou encore PRG ou Ecolo…prenez du recul (40 ou 100 ans ou plus) regardez la courbe, et osez dire que cela change quelquechose a notre domination a tous. Avez vous vraiment l’impression que notre civilisation est en train de se bonnifier en allant ?? Sérieusement ?

          • Oxydent75

            28/10/2014

            @DAMO
            <>
            Que vous faut-il de plus pour craindre, écarter, voire éliminer un danger contre le développement l de DAR-AL-Harb (territoire de la Guerre)… là où vivent mes enfants.
            Je suis autant que vous pour l’entente entre les peuples de toutes confessions. Mais, de nos jours, à l’intérieur même de nos espaces civilisés, propagée par le laxisme des gouvernements plus ou moins soixante-huitards ,un communautarisme insensé, des motifs économiques malsains et une démographie islamisée (on y revient) une menace de troubles graves pèse sur nous comme l’épée de DAMOclès. Je ne la crains pas, je m’en prémunis. Le louable débat de bonnes intentions, (cette lune que vous pointez) me paraît relever d’un angélisme inadapté à la situation. Le doigt que je vois, termine une main armée d’un sabre (selif-al-islam) moyenâgeux et conformément à mes valeurs, ma culture et mon expérience de cette idéologie je ne le laisserai pas imposer sa loi rétrograde.
            Vous êtes dans la déploration (subjective) des causes. Je suis dans la lutte contre les effets.

          • Damo

            28/10/2014

            Nous sommes donc sur le même combat et les mêmes craintes. Simplement nos analyses sont differentes et nos actions prennent des chemins tout aussi différents.
            Vous devez surement voter, pour proteger la continuité de vos valeurs dans notre société, notre culture.
            De mon côté c’est par rejet de la ploutocratie que je refuse de participer au vote.
            Le peuple doit pouvoir voter toutes ses lois, et sa constitution, il y aura toujours suffisamment de fonctionnaires pour ensuite les appliquer.
            Je milite pour une vraie démocratie, confiant que nous éviterons ainsi le communautarisme, l’extremisme et jouieront d’une vraie laicité. Nous pourrions alors vraiment parler d’identité des peuples. Les religions s’effaceront (pas forcement leurs valeurs ni leurs héritages) , quant à l’art, la créativité et l’innovation : plus vraiment de limite, car libérés justement des communautés et des conflits d’intérêt. Ce n’est pas uthopique, a condition de convaincre une majorité, c’est pour cela que je considère que nous gachons notre société en tombant continuellement dans les discussions gauche droite..tout le reste en découle.

          • Oxydent75

            28/10/2014

            @DAMO
            Début tronqué de ma réponse vos mots :
            //…ces atrocités commises au nom d’un certain Islam (il existe plusieurs courants).. oui c’est barbare et indigne de ce que devrait être le 21eme siecle et oui on ne rencontre pas ceci de nos jours en dehors de l’Islam, soit.//

      • Fucius

        28/10/2014

        Accuser les Européens d’avoir massacré les Amérindiens vous déshonore.

        Répondre
  9. druant philippe

    26/10/2014

    Voyons Homère , écoutez donc Jaures , notre caution morale et savante (sic) , qui nous dit qu’ il leur faut encore un peu de temps (3000 ans ?) pour changer .
    Les socialos utilisent de très puissants anesthésistes pour
    nous chloroformer mentalement mais il semble que de plus en plus de Français ont trouvé des antidotes .

    Répondre
    • Jaures

      26/10/2014

      Il a fallu plus de 1900 ans à la civilisation chrétienne pour offrir quelques décennies de paix relative et de démocratie laïque.
      Combien de temps accordez-vous aux musulmans ?

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        27/10/2014

        au Yémen, en Arabie Saoudite, en Afghanistan etc … l ‘éternité ( qui heureusement et paradoxalement connait elle aussi une limite )

        Répondre
      • LE KET

        27/10/2014

        TROIS MINUTES ! ! ! !

        Répondre
    • Fucius

      28/10/2014

      Encore une superstition socialiste.

      Répondre
  10. Macheprot

    26/10/2014

    Nous avons mis près de vingt siècles à nous débarrasser de la tutelle du pouvoir religieux sur la vie civile.
    Ce n’est pas pour accepter, ou même tolérer, le retour d’un totalitarisme religieux absurde et sanguinaire, qui de plus, ne vient pas de notre sol et ne parle pas notre langue, ce qui permet toutes les interprétations invérifiables.
    Non aux rites imbéciles qui polluent notre société.
    Relisez Saint Exupéry (Terre des Hommes) :
    « l’histoire d’EL Mammoun fut celle de beaucoup d’autres Arabes. Il vieillissait. Lorsque on vieillit, on médite. Ainsi découvrit-il un soir qu’il avait trahi le Dieu de l’Islam…Les officiers qu’il assassinera, peut-être les vénérait-il. Mais l’amour d’Allah passe d’abord.
    – Bonne nuit, El Mammoun.
    – Que Dieu te protège !
    Et l’on massacre les beaux lieutenants endormis »

    Saint Ex connaissait bien les Arabes,ce passage de Terre des Hommes explique très bien la fourberie des Arabes et des Musulmans, pour lesquels, en fin de compte, la loi d’Allah passe avant tout . Actuellement, certains d’entre eux n’ont pas besoin de vieillir ni de méditer pour appeler au meurtre.
    Comment accepter cette religion qui contient autant d’incitations au massacre ?

    Répondre
    • Jaures

      27/10/2014

      Quand Saint-Exupéry est mort il n’était pas en guerre contre les arabes mais contre l’Allemagne nazie.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        27/10/2014

        savez lire @ Jaurès ?

        Répondre
      • orldiabolo

        29/10/2014

        « Et si tu laisses se multiplier les cafards, me dit mon père, alors naissent les droits des cafards. Lesquels sont évidents. Et il naîtra des chantres pour te les célébrer. Et ils te chanteront combien grand est le pathétique des cafards menacés de disparition. » (Saint-Exupéry) Citadelle VIII

        Répondre
  11. HOMERE

    26/10/2014

    Vous ne parlez que de guerres et de massacres,alors que le sujet est la civilisation…sur ce point;l’islam n’a strictement rien apporté de positif (arts,sciences,lettres) depuis le Christ…c’est peu dire !! le christianisme est créateur de l’art médiéval,de l’art renaissance .Il a contribué largement aux inventions des génies Vinci et autres peintres vénitiens, il a été l’inspirateur des gens de lettres et des philosophes modernes.
    L’Islam est resté figé dans ses créations millénaires et reste inaudible dans la construction civilisationnelle du XXI Siècle….l’slam n’est pas une civilisation dans ce sens là…il n’est qu’une résurgence agressive d’une religion qui ne cherche la notoriété que par la force…..c’est perdu d’avance !!

    Répondre
    • Jaures

      26/10/2014

      Allons, Homere, l’Art islamique remplit des salles de musées.
      Mais quelle importance ? Là n’est pas la question.
      Pour vous qu’est-ce qui fait la grandeur d’une civilisation ? Les monuments construits souvent au prix de la vie des ouvriers ? Les toiles ou fresques destinées à quelques nobles regards ? Les théories philosophiques démenties quelques années plus tard ?
      Ou bien le fait d’exister sans avoir causé de génocides, sans avoir envahi par la force d’autres territoires, sans avoir éradiqué d’autres civilisations ? Quitte à n’inventer que le boomerang et de le didgeridoo ?

      Répondre
      • euréka

        26/10/2014

        Je me tue à vous répéter qu’il n’existe aucune civilisation qui n’ait été contrainte de passer par les guerres Jaurès.
        Ce monde aseptisé que vous revendiquez n’existe pas. Visiblement vous n’accordez aucune valeur à notre civilisation occidentale. Vous lui préférez certainement la civilisation bantou ou mandingue ou malienne qui n’ont laissé ni textes, ni documents d’aucune sorte, ni architecture monumentale, aucune innovation.
        Quant à l’art islamique, parlons-en à part quelques enluminures, et quelques productions artisanales, parlez-nous donc de l’art islamique, qu’on rigole un peu. Quand on sait que la plupart des enluminures sont perses. Vous seriez bien en peine de nous indiquer des sculptures, des peintures puisque la représentation du corps humain est tabou dans le monde musulman et celle de Mahomet un sacrilège. Il y a bien des poignards sabres gravées mais ce n’est que de l’artisanat qui ne supporte pas la comparaison averc la statuaire grecque ou byzantine.

        Répondre
        • Jaures

          26/10/2014

          L’art islamique peut être perse comme l’art chrétien peut être allemand. Ne mélangez pas tout, eureka.
          Mais encore une fois là n’est pas le problème. Je n’entrerai pas dans une compétition grotesque entre civilisations sachant que ce que nous admirons aujourd’hui n’a jamais été fait pour nous.

          Comme il y a des échelles dans la production artistique, il y a eu des échelles dans les guerres et les massacres. Si toutes les civilisations ont probablement connu des conflits, certaines ont particulièrement excellé en la matière.
          C’est cette expansion militaire qui fait qu’aujourd’hui n’existe plus qu’un modèle de civilisation. Le reste a été éradiqué. Je ne dis pas que les civilisations éliminées par l’occident étaient meilleure mais juste qu’elles n’avaient rien demandé et que si on les avaient laissées tranquilles, elles continueraient probablement à vivre comme autrefois.

          Répondre
      • euréka

        26/10/2014

        Et surtout je vous mets au défi de me trouver un quelconque objet d’art islamique provenant d’Arabie ou du Maghreb. A part quelques poteries de facture assez grossière et de la dinanderie, il n’y a rien qui soit authentiquement de ces régions.
        Il est tout de même étonnant que les morisques (musulmans d’Espagne) qui durent s’exiler au 15e siècle au Maghreb aient été incapables de reproduire ce qu’ils avaient soit-disant produit à El Andalus. La vérité c’est que les Arabes se sont toujours attribué les réalisations des autres. Mais une fois livrés à eux-mêmes ils redeviennent stériles.

        Répondre
      • quinctius cincinnatus

        27/10/2014

        la lutte pour la vie , vous semblez l’ occulter ; vous êtes un aveugle et un sourd mais heureusement vous n’ êtes pas muet pour faire rire ce blog

        Répondre
    • quinctius cincinnatus

      27/10/2014

      oh savez vous ! le premier livre d ‘ algèbre fut écrit en arabe par un Arabe ! devriez étudier l’ histoire des sciences mon ami ! cela vous serait d’ un grand secours intellectuel !

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        27/10/2014

        c’ était une réponse à notre poète Grec

        Répondre
      • 28/10/2014

        « le premier livre d ‘ algèbre fut écrit en arabe par un Arabe !  »

        et l’algèbre a été inventé par? par?…..
        c’est tellement ancien qu’on ne connait pas l’auteur. les arabes n’ont fait (comme d’habitude) que s’approprier les connaissances .

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          28/10/2014

          Vous devriez vous intéresser à l’ Histoire des Sciences, ma chère . Pour faire court : on admet généralement que les premiers rudiments de l’ algèbre dite  » classique  » ont pour berceau les civilisations babyloniennes comme celles ci ont été aussi celui de l’ écriture donc largement … arabes … Les Babyloniens savaient poser et résoudre symboliquement des équations du second degré alors que les Grecs sont dans l’ esprit de la géométrie et que les Egyptiens s’ intéressent eux à l’ algèbre de sorte qu’ il est logique que l’ algèbre trouve sa seconde période créative dans la célèbre Ecole d’ Alexandrie , par Diophante qui  » publie  » un recueil ( mathematica ) de problèmes résolus par la méthode algébrique ; les Hindous recueillent eux aussi les acquis de cette école et sont également sous influence des mathématiciens  » Babyloniens  » et Chinois… la seconde grande révolution algébrique est celle de ‘Umar Khayyâm et de ses élèves qui réussissent à résoudre quelques équations cubiques à l’ aide de l’ intersection des coniques … ce qui est loin d’ être une évidence C ‘est un mathématicien pisan qui introduit seulement vers l’ an 1200 l’ algèbre en Occident qui, en plus, s’ enrichit des  » réfugiés  » de Byzance à la chute de cette ville … de sorte que ce sont les mathématiciens italiens qui créent les équations par radicaux et traitent ainsi des nombres complexes … on ne dira jamais assez ce que le Monde des connaissances mathématiques et physiques doit aux … Italiens et aux … Arabes

          Répondre
          • 28/10/2014

            ah bon? les babyloniens étaient des arabes?

          • quinctius cincinnatus

            28/10/2014

            à philiberte

            Non, bien sûr, c’ était des … Vikings !

            Comme la langue babylonienne n’est qu’ une variante de la langue akkadienne qui elle même est la plus ancienne actuellement connue de la branche orientale des langues sémitique , les Babyloniens sont donc des sémites c’ est à dire des … Arabes

            bien cordialement

          • orldiabolo

            29/10/2014

            Ca me rappelle la vieille blague « Les habitants du Caire sont antisémites ; et les sémitiques sont antiquaires… » Oh j’ai honte ! 😉

  12. Serge-Jean P.Peur

    26/10/2014

    Salon du livre,je sais plus quelle année récente,un gus sur un stand de petit éditeur tentait de vendre « son livre » sur l’influence de l’Islam sur la culture et la civilisation occidentales au fil des siècles.J’ai feuilleté sans conviction,mais le rejet des autres « salonneux » était criant.
    Les thèses de mon gus pouvaient à la rigueur se comprendre mais le public du salon (intellos,enseignants,lettrés,bibliothécaires,curieux et cultivés…donc de gauche,sauf moi) n’y adhéraient visiblement pas.Le vieux principe de l’eau et de l’huile,donc,qui non seulement ne se mélangent pas,mais aussi ne veulent pas se mélanger.

    Répondre
  13. Damo

    24/10/2014

    Loin de moi l’idée de défendre l’ISlam, ou n’importe quelle autre religion, cependant cet article me fait réagir.
    « ’islam n’a apporté nulle part ni la démocratie, ni le droit naturel des êtres humains » , oui en effet, mais quid des autres religions ?? D’ailleurs pourriez-vosu nous citer un seul exemple de réelle démocratie durant les siécles passés, n’importe ou dans le monde ? Il ne me semble pas non plus que les massacres sur le continent sud américain se soient fait avec autre chose qu’une bible et un crucifix, et il y a bien d’autres exemple de la grandeur du Christianisme.
    Enfin, jeter AL Quaida dans le panier de l’Islam (ou l’ISIS actuellement) c’est, il faut bien le reconnaitre, la preuve d’une compréhension très limitée de ce qu’est la geo politique et le complexe militaro industriel aux XX et XXI siècles. Bref, vous gagneriez a passer plus de temps en lecture qu’en écriture. Commencez par MAchiavel, pas récent mais vraiment d’actualité.

    Répondre
    • Oxydent75

      26/10/2014

      Demo
      Nous n’en sommes plus aux analyses comparatives entre les religions. OUI, nous savons que les croisades, l’Inquisition, les Incas etc…les Catholiques, la Saint-Barthélemy et j’en passe n’ont pas fait dans la dentelle.
      Nous sommes au XXIème siècle et tenter de relativiser ce qui se passe dans le monde, du fait de l »émergence d’un islam régressif et violent, en lisant Machiavel (???) est une attitude angélique et passive.
      Un de mes amis Yéménite qui lutte pour extraire ses semblables, de la nasse idéologique islamiste (qui s’appuie sur l’Islam !) vous qualifierait d' »useful idiot »…

      Répondre
      • Jaures

        26/10/2014

        Pardonnez-moi, Oxydent mais la question posée par l’article de Millière n’est pas « l’Islam est-il en guerre ».
        Ce comparatif des religion est la thématique même de l’article puisque en énonçant que l’Islam n’a rien apporté, il prétend que les autres religions l’aurait fait.
        Citons la première phrase à l’appui de sa démonstration: « Si on observe son histoire (de l’Islam), on voit qu’elle regorge de massacres et de pillages, qu’elle s’est bâtie par la prédation et la conquête ».
        Cette phrase ne s’applique-t-elle pas à toutes les religions ?
        Il stigmatise ensuite « un nationalisme qui, dans les années 1920-1930 s’est teinté de fascisme et de national-socialisme ».
        Cela n’a-t-il pas été le cas, et de manière infiniment plus sanglante, dans les pays chrétiens ?
        Si on peut avantageusement comparer notre situation avec celle des pays musulmans modernes, c’est que la religion chrétienne n’a plus guère d’influence sous nos contrées. Les musulmans doivent également se laïciser pour accéder à une paix relative.
        Certes, ils ont encore du chemin mais ne soyons pas trop arrogants à leur égard pour les avoir précédé de quelques décennies. L’addition payée par les générations passées doit nous rendre humbles.

        Répondre
        • Oxydent75

          26/10/2014

          Jaurès
          Une réponse simple :
          « Si on observe son histoire (de l’Islam), on voit qu’elle regorge de massacres et de pillages, qu’elle s’est bâtie par la prédation et la conquête »…. et que cela continue !
          Ce Qui induit inéluctablement la réflexion de 85 % des Français : L’islam est une idéologie dangereuse pour les démocraties occidentales envahies par ses adeptes.
          Car, si pour l’heure, vos voisins musulmans sont en apparence « intégrés », dès qu’une certaine bascule démographique se produira, ils se référeront et voudront la charia, d’une manière spontanée (car la croyance est fortement enracinée et nullement modernisée, ni humanisée). Et ceux qui auront eu le malheur de croire en l’Occident (les futurs harkis de l’Histoire de France si elle évolue dans le mauvais sens) se rallieront ou…
          Quant à votre » utopique islam soluble dans la république », les jeunes voilées et barbus (pseudo français pour les Allocs) vous donneront une réponse précise. Cessez d’y croire et surtout, de tenter de le faire croire.

          Répondre
        • 26/10/2014

          « on voit qu’elle regorge de massacres et de pillages, qu’elle s’est bâtie par la prédation et la conquête ».
          Cette phrase ne s’applique-t-elle pas à toutes les religions ? »

          j’ai des lacunes à ce sujet. pouvez-vous me dire à quelle époque le christianisme s’est bâti par la prédation et la conquête?

          Répondre
          • Jaures

            27/10/2014

            Allons Philiberte, connaissez-vous un seul siècle depuis l’ère chrétienne où l’occident ne fut pas la scène de guerres et de massacres ?
            Mais je ne stigmatise personne en l’occurrence. Il en était de même avant et il en est de même aujourd’hui où la chrétienté n’a plus guère d’influence en occident.

          • 27/10/2014

            ce n’est pas la réponse à ma question, qui était « à quelle époque le christianisme s’est bâti par la prédation et la conquête ».
            allez, je vous aide: l’une des premières « scène de guerres et de massacres » pour bâtir le christianisme.

          • Jaures

            27/10/2014

            Philiberte, dés que les chrétiens ont eu le pouvoir (fin du IVème siècle, sous Théodose), ils ont détruit les temples païens et persécuté les autres religions (le polythéisme était passible de mort). Au concile de Nicée, le dogme est établi et dés lors toute autre croyance devient hérétique.
            Cyrille d’Alexandrie (canonisé) fait fermer les synagogues et interdit les cultes païens provoquant des émeutes réprimées dans le sang dont fut victime l’astronome et philosophe Hypatie (415).

            Les chrétiens sont des hommes comme les autres, Philiberte: faibles et minoritaires ils ont été persécutés. Devenus puissants ils ont été à leur tour intraitables.

          • 27/10/2014

            « dés que les chrétiens ont eu le pouvoir  » c’est là, la clé!!!

      • euréka

        26/10/2014

        Notre ami Démo fait de l’anachronisme comme Jaurès quand il nous jette à la figure ce qui s’est passé au 15e siècle.

        Répondre
        • Jaures

          26/10/2014

          Ce n’est pas de l’anachronisme, c’est de l’Histoire.

          Répondre
        • quinctius cincinnatus

          27/10/2014

          mais l’ Islam est dans son XV ième siécle !

          Répondre
      • pi31416

        08/12/2014

        Damo27 octobre 2014 à 16 h 57 min

        « Le terme d’idiot utile, utilisé par votre ami yéménite a l’air de bien vous plaire.

        Vous pourriez surement donc eclairer les idiots utiles que nous sommes »

        On a mieux. On a Jaurès. Car rien de tel qu’un connard malfaisant pour pour éclairer un idiot utile.

        Hé, Jojo! Radine-toi, et n’oublie pas ta pile Wonder.

        Répondre
  14. euréka

    24/10/2014

    Jaurès, vous vous demandez si on doit juger une civilisation à la lumière de ses productions ou des méfaits qu’elle a causés ?
    Bonne question.
    Mais mon avis est qu’une civilisation ne se juge qu’à l’attrait et la séduction qu’elle suscite de son temps et pour la postérité.
    Opposer bienfaits et méfaits me semble vain.

    Prenez l’exemple de la bataille d’Azincour du 25 Octobre 1415 pendant la Guerre de Cent ans qui vit s’affronter 50 000 chevaliers français contre 15000 va-nu-pieds et mercenaires anglais sur une étroite bande de terre rendue boueuse après une nuit de pluie diluvienne. Bataille qui vit la défaite des Français et se termina le lendemain matin par un véritable carnage. Les Anglais se sentant obligés d’égorger 1700 prisonniers de peur d’être pris à revers.
    Ainsi périt en une nuit et un petit matin la fine fleur de la chevalerie française, tout ce que la France comptait de vieille noblesse d’épée.
    Des Ducs venus guerroyer avec leurs fils, des Comtes, des familles entières périrent dans ce désastre qui en rappelle un autre celui de 1940.
    Seuls sont épargnés quelques grands seigneurs, dont le duc Charles d’Orléans.
    Les pertes sont énormes du côté français (près de 10.000 hommes contre 1.600 du côté anglais).
    Azincourt, c’est l’acte de décès de la chevalerie féodale.
    C’est la bataille qui a le plus marqué jusqu’à aujourd’hui l’imaginaire collectif des Britanniques (avec Trafalgar) au point d’être reprise par W. Shakespeare, une flopée d’écrivains et d’historiens anglais comme français.
    Voilà un épisode glorieux de l’histoire anglaise, mais également marquante côté français puisqu’on s’aprête demain à en fêter le 600ème anniversaire.
    Azincourt est le désastre par lequel le Roi de France va se remettre en question et développer une innovation l’artillerie. Ce changement de cap va permettre à la France de reprendre aux envahisseurs anglais tous les territoires qu’ils nous avaient pris et la reconquête durera au total 116 ans.
    Azincourt est bien un sommet de barbarie et une catastrophe qui a décimé tous les cadres et hommes de guerre français. Pourtant cette bataille reste une date très importante dans l’histoire de France, comme celle du rebond qui a permis la restauration du royaume et le départ définitif des Anglais.
    Voilà pour moi c’est un fait de civilisation qui a inspiré des dramaturges, des poètes, des peintres, et des cinéastes, et qui, 600 ans plus tard continue à faire couler de l’encre.

    Alors juger une civilisation par ses bienfaits ou ses méfaits, qui s’en soucie ? L’essentiel c’est qu’elle soit une source d’inspiration pour les autres.

    On ne peut s’empêcher d’évoquer la Reconquista d’ Isabelle la Catholique et le décret d’expulsion des Morisques de 1492.. Une reconquista qui prit 700 ans.

    Répondre
    • 24/10/2014

      mais ça ne répond pas à la question!
      et pour répondre à la vôtre: en quoi l’islam est-il une source d’inspiration?

      Répondre
    • Jaures

      24/10/2014

      « Alors juger une civilisation par ses bienfaits ou ses méfaits, qui s’en soucie ? L’essentiel c’est qu’elle soit une source d’inspiration pour les autres. »
      Votre démonstration me laisse un peu perplexe.
      Azincourt vous semble finalement un fait civilisationnel positif car cela a inspiré artistes et chercheurs.
      Cela revient à dire que la Shoah serait somme toute une bonne chose, vu la masse de travaux et oeuvres d’art qu’elle a inspiré.
      Qu’Azincourt n’ait pas eu lieu me consolerait largement de l’absence de « The Chronicle History of Henry the Fifth ». Je donnerais toute l’oeuvre d’Hannah Arendt et de Charlotte Delbo pour qu’Auschwitz n’ait pas existé et toute celle de Soljenitsyne pour qu’on me dise que le goulag n’était qu’un mauvais rêve.

      Répondre
      • euréka

        24/10/2014

        Que vous le vouliez ou non Jaurès, tout l’art occidental se nourrit de ces épopées comme le fut Azincourt.
        Quant à la civilisation islamique qui est pourtant pauvre en productions intellectuelles et artistiques, dites-vous bien que si on parle d’elle comme d’une civilisation, c’est sans doute parce qu’elle fut la principale impliquée dans les croisades.
        Les croisades sont bel et bien un fait de civilisation, malgré les excès et ses horreurs parce qu’elles ont engagé d’un côté le monde musulman et de l’autre côté tout le monde occidental chrétien.
        Rien de comparable entre Azincourt et la Shoah.
        Azincourt glorifie le courage des gueux anglais, alors que l’holocauste ne recèle aucun aspect positif mais constitue bien un crime contre l’humanité.

        Répondre
        • Jaures

          24/10/2014

          Mon propos n’est pas de nier que l’Histoire et ses faits d’armes nourrit l’art, de Shakespeare jusqu’à Hollywood, mais de me demander si cela est un apport à la civilisation.
          En un mot, le jeu en vaut-il la chandelle.
          Si pour remplir les musées il faut que le monde soit à feu et à sang, doit-on se réjouir de l’existence de ces témoignages raffinés ?

          Bref, n’est-il pas déplacé de juger une civilisation selon ses apports sachant que chaque découverte ou oeuvre d’art est apparue dans un contexte de guerres et de massacres ?

          Répondre
          • euréka

            24/10/2014

            « n’est-il pas déplacé de juger une civilisation selon ses apports sachant que chaque découverte ou oeuvre d’art est apparue dans un contexte de guerres et de massacres ? »

            Votre question est saugrenue.
            Disqualifier une civilisation sous prétexte qu’elle a abondamment pratiqué la guerre, c’est ignorer que la guerre est la composante principale de l’Histoire.
            Donc vous refusez l’Histoire.
            Le monde dont vous rêvez Jaurès est un monde aseptisé qui n’existe pas.

          • Jaures

            25/10/2014

            Il n’est pas question de « disqualifier » une civilisation. C’est cela qui est saugrenu.
            le fait est qu’on ne peut dire ce que deviendra une civilisation quelques décennies avant.
            Pourtant, ici, et le discours de Millière va dans ce sens, on prétend que la nature de l’Islam fait qu’il serait impossible d’imaginer que des Etats islamiques deviennent laïcs et démocratiques.
            Or, on ne peut pas plus prétendre ici prédire ce qu’il adviendra du monde musulman qu’on pouvait envisager sous Charles X que 75 ans plus tard la république voterait les lois laïques.
            Qui pensait en 1984 que l’URSS s’effondrerait 5 années plus tard ?

            Je ne hiérarchise pas les civilisations. Je ne raisonne pas en termes « d’apports » ou non car on constate que chaque « apport » s’est payé en guerres, massacres et révolutions sanglantes. Sachant que les autres civilisations ont été éradiquées par la violence, la seule porte de sortie est la démocratie laïque. Celle-ci ne se conquiert pas sans heurts et nous avons payé cher nos quelques décennies de paix relative que certains qualifient de « décadentes ».

        • quinctius cincinnatus

          26/10/2014

          il eût été préférable de choisir Bouvines plutôt que Azincourt pour illustrer une épopée [ française ] puisque en général et, on pourrait même dire par définition, une épopée n’ est pas seulement glorieuse mais se veut surtout … victorieuse … pour ce qui est de l’ apport de la civilisation  » islamique  » je constate que vos a priori vous rendent parfaitement incultes … mais cela est une autre histoire que connaissait bien ….le Comte de Gobineau que vous devriez lire

          Répondre
    • quinctius cincinnatus

      26/10/2014

      Azincourt pour ceux qui l’ ignorent c’ est la victoire des … archers gallois sur la lourde cavalerie féodale française , tout comme aujourd ‘ hui la victoire des talibans en Afghanistan est celle de  » goumiers  » sur des  » rambos  » … pour être efficace dans ce genre de guerre rien ne vaut les  » commandos de chasse  » comme l’ avaient si bien démontré SUR LE TERRAIN nos  » colonels  » en Algérie

      Répondre
  15. BRENUS

    24/10/2014

    jaurès-filoche : même combat. Des zozos payés à ne rien foutre d’autre qu’à se goinfrer sur le dos des productifs et entretenus largement par les prélèvements sur ceux qui bossent. N ‘entamez jamais le moindre dialogue avec eux : ceux qui sont tentés de le faire ne sont au mieux que des naifs et au pire.des …….devinez?

    Répondre
  16. Oeildevraicon

    23/10/2014

    Qu’a apporté la civilisation islamique ?

    Monsieur MILLIERE à votre question je répondrai:
    Entre autre,Le tourisme médical qui coute plus d’un milliard d’euros aux contribuables français (2015).
    Oui tous ces immigrés, tous ces touristes, viennent se faire soigner en France ( pays sur lequel ils vomissent par ailleurs), car chez eux on construit des mosquées au lieu de bâtir des hôpitaux et si l’on n’y prend garde, l’hexagone pourrais très vite subir le même sort.

    Répondre
  17. HOMERE

    23/10/2014

    Il est un fait indéniable…60% de noirs peuplent les prisons aux States et en France 50% de noirs et de maghrébins par rapport à la population carcérale….c’est ainsi !! alors lier la religion avec ce fait est peut être osé mais des présomptions existent quant à leur corrélation.Le terme « présomption » est sûrement faible…

    Répondre
    • Jaures

      23/10/2014

      Homere, il y a beaucoup de confusion.
      On parle ici de musulmans. Là de couleur de peau. L’immense majorité des Noirs aux Etats-Unis est chrétienne.
      Et quel rapport voyez-vous entre la pigmentation de la peau et la délinquance ?
      Et si l’on prend des Etats à population quasi totalement blanche et chrétienne, obtient-on mécaniquement un pays prospère et dénué de délinquance ? En ce cas, la Roumanie devrait-être le summum de la civilisation.

      Ne devrait-on pas plutôt regarder du côté de l’origine sociale et du niveau d’éducation ?
      En ce cas on observerait que, quel que soit le continent, la religion ou la culture, les prisons sont très majoritairement peuplées d’hommes peu éduqués et issus de milieux sociaux modestes voire démunis.

      Répondre
  18. zézé

    23/10/2014

    QUAND, comprendrez-vous qu’il ne faut en aucun cas REPONDRE à @jaurès ? Jamais, ne mettez pas le doigt dans cet engrenage qu’est « Jaurès »… vous n’aurez jamais raison, même avec les meilleurs arguments, les meilleures preuves ! SACHEZ LE JAURES a TOUJOURS raison, quoi que vous lui prouviez !!!!!!!!!!!!!!!!! STOP aux réponses à Jaurès ! il se gargarise de ses phrases qu’il a été chercher dans le tréfonds de sa personne.

    Répondre
    • Jaures

      23/10/2014

      Le sujet n’est pas « d’avoir raison ». Chacun est libre de ses opinions.
      Par contre refuser le débat par principe ne fait que révéler des convictions fragiles basées sur de l’irrationnel.
      Et il vaut mieux produire des phrases « du tréfonds de sa personne » (sic), que d’aligner des fadaises et des idées reçues.

      Répondre
      • Oxydent75

        24/10/2014

        @Jaurès
        La violence dogmatique et régressive de la
        (NON-)CIVILISATION ISLAMIQUE, celle-là même qui fait de TOUTES les régions où cette idéologie a dominé des espaces non-productifs de progrès et généré des populations sous-développés parce que cadenassées à des croyances indigentes est donc, selon votre point de vue une idée reçue ?
        Vous n’êtes plus dans le débat mais dans l’endoctrinement et la propagande…

        Répondre
        • Jaures

          24/10/2014

          Mon post précédent s’adressait à Zézé.
          Pour ce qui vous concerne, je vous ai répondu par ailleurs.
          Ce que vous dîtes de l’Islam, certains l’ont dit du catholicisme il y a longtemps.
          Et que veut dire « sous-développé » ?
          La guerre, les massacres, les génocides sont-ils des preuves de développement ?

          Par ailleurs, endoctriner c’est ne laisser entendre qu’un seul discours. Franchement, mon discours est-il prééminent sur ce site ? N’ai-je pas à son appui des arguments certes discutables mais rationnels et documentés ?
          La propagande est une suite de slogans. Est-ce le cas de ce que j’énonce ?

          Répondre
  19. LE KET

    23/10/2014

    @ AVIS A TOUS :

    CEUX QUI VEULENT NOUS FAIRE AVALER QUE L’ISLAM EST COMPATIBLE AVEC NOTRE CIVILISATION SONT DES COLLABORATEURS DE L’INVASION MUSULMANE !

    IL N’Y A PAS D’ISLAM MODÉRÉ, CUIT A POINT OU RADICAL . LE CORAN ET LA CHARIA FORMENT UN TOUT INDIVISIBLE !

    PARTOUT EN TERRE D’ISLAM, LES MINORITÉS SONT ARMÉES.
    L’EUROPE EST UNE TERRE DE BEFFROIS ET DE CATHÉDRALES, ET NON PAS DE MOSQUÉES OU DE MINARETS !

    IL FAUT STOPPER PAR TOUS LES MOYENS CEUX (ET CELLES) QUI FAVORISENT L’ADORATION DE L’ISLAM CHEZ NOUS : IL EN VA DE NOTRE SURVIE !

    Répondre
    • Francu MAS

      23/10/2014

      Je suis totalement d’accord ! Quand ces occidentaux se réveilleront-ils ?

      Répondre
      • euréka

        24/10/2014

        Les Français natifs n’ont pas à accepter toute cette invasion et surtout l’islamisation rampante de leur pays. Question d’antériorité qui leur accorde le privilège de décider combien d’étrangers peuvent solliciter un permis de long séjour.
        Ceux qui vous disent qu’on ne peut rien faire à cause de l’UE etc, ont tort.

        Répondre
  20. Hilarion

    23/10/2014

    Un tout récent rapport du député Jérôme Larrivé (Le Figaro du 22 Octobre) fait état de l’inquiétante radicalisation islamique dans les prisons françaises dont la population totale serait d’ environ 63000 détenus.
    60% de la population carcérale serait de culture musulmane
    représentant ainsi 37800 détenus.
    Il y aurait en France 5 millions de musulmans.
    Le taux d’incarcération concernant cette population serait donc de 7,5 pour mille.
    Le total de la population française étant de 65 millions.
    reste 60 millions de non musulmans générant 40% des 63000 incarcérations restantes soit 25800 et par suite un taux d’incarcération de 0,43 pour mille. Le taux d’incarcération des musulmans est donc 17,4 fois supérieur au taux d’incarcération des non musulmans. A moins de considérer que police et justice soient particulièrement racistes incarcérant « au faciès » il semble bien qu’il y ait là tout de même un léger problème, même si ce rapport ne dit pas que les incarcérations des musulmans concernent des faits d’islamisation  » radicale ».
    La délinquance ou le crime est avant tout la négation de l’Autre. Le délinquant ou le criminel ne voit en l’Autre qu’un objet de prédation ne se ressentant pour lui aucune communauté humaine.
    Il semble que l’un des substrats de la religion musulmane soit le primat du musulman sur toute autre culture ou religion. Prétendument athée la culture occidentale, est complètement imprégnée par deux mille ans de christianisme. Ces deux facteurs expliquent une opposition frontale du musulman face à l’Occident. Ceci expliquerait un taux de délinquance élevé de la part d’une partie de la population musulmane ne se sentant pas tenue au respect d’une culture que sa religion/culture l’incite à mépriser. D’où par ailleurs ces manifestations d’agressivité à l’égard de tout ce qui représente un pays dans lequel beaucoup ne se sentent pas à l’aise.
    Accessoirement, le prix d’une journée de prison serait de l’ordre de 100 € (non uniforme selon les établissements).
    37800 détenus représenteraient un coût annuel de l’ordre de 1,4 milliard d’€. Ajouter à cela les dommages aux victimes, les frais de poursuite par les forces de l’ordre, et les frais de justice. Les « chances pour la France » ne le seraient pas pour le contribuable.
    Plus généralement, un économiste, Jacques Bichot a recherché le coût du crime et de la délinquance en France (excepté les infractions au code de la route) et comptabilisé les coûts tant directs (préjudices financiers et moral pour la victime) qu’indirects dépenses publiques ou privées de sécurité. Son étude qui a fait grand bruit à l’époque débouche sur 115 milliards d’€ pour la période allant de Juillet 2008 à Juin 2009 représentant 5,6% du PIB. Le préjudice personnel et collectif de l’insécurité au sens large (violence et vol de toute nature) s’élève à près de 62 milliards d’€ + 6 milliards de dépenses de protection privée, ainsi que 12 milliards de fonds publics alloués à la Police, la Gendarmerie et la justice. Les souffrances morales ne sont elles, évidemment chiffrables.

    Répondre
    • HOMERE

      23/10/2014

      Oui effrayant en effet…j’ai lu le rapport Larrivé il est hélas le triste constat de notre triste pays dirigé(!) par un triste Président……il est grand temps pour la vérité que des hommes comme Larrivé nous informe du danger qui nous guette…..au moins,nous serons prévenus….

      Répondre
    • Jaures

      23/10/2014

      La radicalisation en prison ne date pas d’aujourd’hui et ne concerne pas que les musulmans.
      Buisson, Willoquet, Mesrine,… sont passés de simples délinquants à criminels implacables après un passage en prison.
      Il faut peut-être se poser la question du contenu de la peine de prison. Priver simplement de liberté des individus peu éduqués et les entasser sans occupation est-il efficace pour la sécurité de tous ?

      Et lier la religion musulman à la délinquance est arbitraire.
      Si ce lien était avéré, les pays avec peu ou pas de musulmans seraient les plus paisibles. Est-ce le cas ?

      Répondre
      • agathe

        23/10/2014

        60% à 70% des prisonniers français sont musulmans, ça n’est pas moi qui le dit…vous pouvez vérifier. Alors vos belles phrases vous font sans doute plaisir mais elles ne trompent plus personne.

        Répondre
  21. vozuti

    23/10/2014

    Même la décapitation n’a pas été inventée par l’islam puisque ce sont les républicains français qui ont démocratisé la méthode du coupage de têtes.
    il est intéressant de noter que ceux qui se réclament du front républicain ressentent de grandes affinités avec l’islam,ce qui explique que l’immigration des musulmans vers la France a été leur priorité ces dernières décennies.

    Répondre
    • LE KET

      23/10/2014

      @vozuti :
      presque 600 ans avant les bouchers de la Révolution française, Temüdjin fondateur de l’empire mongol utilisait les pyramides de têtes afin de terroriser ses ennemis et de prendre les villes sans livrer combat. C’est ainsi que sous le nom de Gengis Khan, il conquit une grande partie de l’Asie centrale.
      Plus près de nous, les Incas ne rechignaient pas à couper quelques centaines de têtes lors de sacrifices rituels et dédiés au Dieu Soleil, têtes jeunes ou ridées, masculines ou féminines, peu importe : il fallait que les oracles soient favorables.

      En 2014, les médias et les politicards voudraient nous tirer quelques larmes, parce que 3 mecs se sont fait raccourcir ?
      Au Mexique, depuis le mois de janvier, les cartels de la drogue ont,eux, décapité plus de 100 personnes innocentes, uniquement pour instaurer un climat de terreur et asservir les zones qu’ils convoitent : on vous en a parlé ?

      Bon appétit !

      Répondre
    • Jaures

      23/10/2014

      On peut remonter bien plus loin.
      48 avant J.C, Achillas tue Pompée et le décapite.

      Répondre
  22. frei

    23/10/2014

    Tenter de démontrer que « toutes les religions se valent » , dans l’abjection cela va sans dire , est une attitude commode pour ceux qui sont décidés à se boucher les yeux devant les problèmes politiques spécifiques posés par l’islam à la France au 21° siècle . Pour ma part , je suis désolé pour JAURES , mais cet argument mille fois ressassé ne marche plus .

    Répondre
    • Jaures

      23/10/2014

      Toutes les religions ont effectivement commis le pire.
      Mais pas seulement les religions: toutes les idéologies prétendant parler au nom d’une notion (Dieu, Peuple, Liberté,Nation,…) et détenir la Vérité Ultime se sont compromises dans l’abjection.

      C’est pourquoi seules les démocraties laïques, parce qu’elles relativisent les idéologies qui ne deviennent que des opinons et éloignent les religions du pouvoir offrent un espace de liberté et de prospérité qu’on ne trouve en aucune autre forme d’organisation sociale.

      Répondre
  23. HOMERE

    23/10/2014

    Vous êtes sûr Jaurès que la condition des femmes musulmanes est la même que celle des autres femmes en France même ? Hum j’en suis moins sûr car la polygamie et l’infibulation restent pratiques nombreuses dans notre pays sans parler de la soumission et du maintien des femmes hors du cercle masculin et des lieux de culte…rien que çà !!
    Pour le reste la civilisation islamique n’a strictement rien apportée à la civilisation moderne depuis Jésus Christ….pas de génies,pas de culture universelle,pas de grands hommes humanistes,pas d’artistes pas de penseurs,pas de philosophes ni de scientifiques…..la civilisation musulmane n’a apportée que ruines et deuils depuis les temps immémoriaux …c’est un fait pas une lubie …..Ah j’oubliais tout de même Jamal Debbouze,Samir Naceri, Joe Starr,…..que du beau monde intello et si distingués !!

    Répondre
    • Oxydent75

      23/10/2014

      @Homère
      Et Anelka ? Et Ribéry… tous les deux convertis, parce que séduits par la hauteur spirituelle et la valeur culturelle des hadiths !

      Répondre
      • Jaures

        23/10/2014

        Je ne suis pas certain que les deux personnes que vous citez se soient converties pour des raisons culturelles.

        Répondre
        • Oxydent75

          23/10/2014

          C’était Une blague cher Jaurès

          Répondre
    • Jaures

      23/10/2014

      La polygamie et l’infibulation sont illégales en France.
      Un homme peut avoir une liaison avec plusieurs femmes mais pas se marier civilement. Ce cas existe chez les musulmans mais, avouez le, chez bien d’autres en France.
      Les cas de femmes ayant des liaisons avec plusieurs hommes ne sont pas non plus exceptionnels.
      La loi ne l’interdit pas. Mais on ne peut se marier civilement avec plusieurs partenaires. C’est illégal.

      Quant au reste, le monde n’était-il qu’un havre de paix avant l’Hégire ? Les conflits les plus sanglants, les génocides les plus insupportables, les massacres les plus atroces de l’Histoire ont-ils été accomplis par les musulmans ?

      Répondre
      • Boutte

        23/10/2014

        A votre question l’ Historien répond OUI sans embage .

        Répondre
        • Jaures

          23/10/2014

          Ah tiens !
          Soyez donc plus précis, l’Historien.

          Répondre
      • euréka

        23/10/2014

        L’immigration musulmane de ces 20 dernières années en France est le fait un peu du Médef, mais surtout des socialistes désireux de revenir au pouvoir en se constituant une réserve d’électeurs qui votent à gauche à 90%. Voilà l’arnaque et le jeu électoral totalement faussé par une gauche sans scrupules
        Si des conflits ethnico-religieux devaient déchirer la France dans un avenir proche, j’espère que tous les acteurs politiques responsables de cette invasion seront traduits devant la Haute Cour.
        Car ce ne sont pas les mises en garde qui ont manqué.

        Répondre
  24. Josette Gazu

    23/10/2014

    Passionnée d’histoire, je m’intéresse par la force des choses beaucoup à l’ ISLAM en lisant de nombreux ouvrages et assistant à des conférences. Mais aucune de ces sources ne met en évidence une réalité AUTRE que le fait que l’islam a joué un rôle de RELAIS dans la civilisation, comme le vieux manuel scolaire des années 50, « le Mallet Isaac », l’établissait! Les fondateurs, ces marchands arabes exerçant le droit de tribut sur la Route de la soie, ont, comme cela s’est toujours passé depuis la plus haute antiquité, favorisé l’échange de marchandises puis de créations artistiques. Eux-mêmes ne pouvaient RIEN produire dans leur péninsule désertique où quelques oasis entourant les puits les nourrissaient des dattes des palmiers en plus du lait de leurs chamelles! Les splendeurs des premiers califats , Damas, Bagdad, sont l’héritage des savoirs faires persans, indiens et surtout byzantins! Et l’on oublie souvent que la prestigieuse « civilisation arabo-andalouse » s’est développée grâce à la présence ANTERIEURE dans la péninsule ibérique des chrétiens et des juifs sans lesquels les Almohades n’auraient pu réaliser tant de beaux ouvrages! Alors, ces nomades d’origines ont été des PASSEURS DE CIVILISATION au Moyen-Age, puis se sont endormis dans les bras de l’empire ottoman,jusqu’à ce que les européens s’intéressent au pétrole….

    Répondre
  25. Marquais

    23/10/2014

    Ils disent souvent qu’ils ont apporté à la civilisation les chiffres arabes … p’tête ben !
    Mais il y a très, très longtemps !
    En plus maintenant, avec la numérotation binaire qui envahit tout on aura presque plus besoin de leur invention essentielle…le zéro !

    Répondre
    • lombard

      23/10/2014

      bonjour
      même pas ,le chiffre zéro a été repris dans les pays d’Asie …

      Répondre
  26. BRIVOT Pierre

    23/10/2014

    L’idéologie islamique appelée religion et les races inférieures chez lesquelles elle prospère est le DANGER PLANÉTAIRE sans commune mesure avec le nazisme dont le monde libre a eu finalement raison.

    Répondre
  27. frei

    23/10/2014

    La doctrine musulmane est présentée , selon les légendes islamiques , comme étant directement d’origine divine donc intouchable . Des historiens courageux tels que GALLEZ ont clairement prouvé que ce n’est qu’un mensonge , entretenu au fil des siècles pour légitimer pillages et massacres .L’un des éléments de la manipulation est bien entendu de tenter de prouver qu’il y aurait un « bon islam » par opposition au mauvais islamisme : jusqu’à présent nombre de gogos marchent dans la combine , rappelant ainsi le manque total de discernement des « compagnons de route » à la grande époque du communisme .

    Répondre
    • Jaures

      23/10/2014

      Pouvez-vous me dire quelle religion monothéiste ne prétend pas être d’origine divine et ne s’est pas livrée à des pillages et massacres ?

      Répondre
      • Oxydent75

        23/10/2014

        @Jaurès:
        Pouvez-vous me dire quelle religion monothéiste pratique AUJOURD’HUI, en d’innombrables parties du monde :
        pillages, attentats, massacres, viols, amputation, lapidation ?

        Répondre
        • Jaures

          23/10/2014

          Qui a nié que l’Islam est en guerre ?
          Ce que je conteste n’est pas ce fait, mais que la nature de l’Islam seraient plus encline à la violence que les autres idéologies.
          Le reste est une question de contexte.

          Et tout nous montre que l’absence d’Islam n’est en rien une protection contre la guerre, la violence et la dictature.
          Le fait que le Rwanda soit chrétien n’a pas empêché le génocide.
          Que l’Ukraine soient chrétienne n’empêche en rien les milliers de morts que l’on y compte déjà.

          Répondre
          • Oxydent75

            23/10/2014

            @Jaurès
            COMMENT POUVEZ-VOUS PENSER cela? :
            <>
            … et OSER l’écrire alors que le monde entier (non islamiste , humaniste, démocratique, pacifiste, progressiste…etc) condamne la VIOLENCE en tant que fondement idéologique de l’Islam ?
            Vous êtes dans la provoc, rien de plus !

          • Oxydent75

            23/10/2014

            Jaurès
            … penser que « … la LA NATURE DE L’Islam serait plus encline à la violence que les autres idéologies. »

          • euréka

            23/10/2014

            Mais Jaurès, l’islam est en guerre depuis ses origines, il était en guerre contre ceux qui ne voulaient pas suivre Mahomet, plus tard lors de son expansion en guerre contre les peuples qu’il envahissait (au Maghreb la résistance a duré une bonne dizaine d’années), en guerre depuis toujours contre les associateurs, les mécréants et les apostats, en guerre contre le féminisme son plus grand ennemi, en guerre contre les juifs avec la déjudaïsation de pays entiers. L’islam pratique depuis toujours l’épuration ethnique. et l’esclavage.
            Voyez l’exemple des ouvriers indonésiens ou indiens qui bossent pour eux. Et le sort actuel du personnel de maison indonésien avec les mauvais traitements et les sévices qui vont parfois jusqu’au viol et jusqu’à la mort ???

            Etes vous au courant ?
            Vous allez m’objecter que les catholiques ont expulsé les juifs, fait la guerre aux protestants, mais c’était il y a cinq siècles. Depuis les sociétés ont instauré de nouvelles normes, des droits humains à respecter. On demande aux musulmans qu’ils s’alignent sur le droit international humanitaire.

          • Jaures

            23/10/2014

            Tout ce que vous dîtes est juste mais ne caractérise en rien l’Islam.
            En guerre depuis les origines ? Mais quand les pays catholiques ont-ils connu la paix. Depuis quelques décennies après avoir subi et commis les pires horreurs.
            En lutte contre le féminisme? Mais quand les chrétiens ont-ils été féministes ? Ont-ils défilé pour l’égalité des droits ? Pour la contraception ? Pour l’IVG ?
            Les théocraties islamistes exploitent la main d’oeuvre des pays pauvres ? Mais qui fabriquent nos chaussures et nos vêtements de marque sinon des ouvriers du tiers monde travaillant dans les pires conditions pour des salaires de misère ?

  28. BAYLE

    23/10/2014

    Veuillez m’excuser, mais toutes ces élucubrations ne peuvent en aucun masquer les faits : l’islam est une religion insoluble dans n’importe qu’elle démocratie, les textes du Coran, contrairement aux autres religions, ne sont pas seulement des textes purement religieux, mais également une forme de gouvernance (la charia). Cette dernière devant s’appliquer au monde entier, quitte à l’obliger par la force. Ceci explique tout ce qui se passe actuellement dans le monde ! Les gouvernements des pays occidentaux se sont rendus complices de l’islam puisqu’ils favorisent son installation ; immigration non contrôlée, constructions de mosquées avec les fonds publics, ce qui est contraire aux principes de laïcité dont certains intervenants se parrent !
    Conclusion : arrêtez les immigrations des musulmans dans les pays occidentaux, arrêter les constructions de mosquées, retirer la nationalité des pays européens à tous les extrémistes avec retour dans leurs pays d’origine, refuser le politiquement correct en acceptant que la vérité soit dite, et arrêter de ne plus vouloir « stigmatiser la communauté musulmane ». Si celle-ci de se plaît plus dans les pays occidentaux, elle a le choix de partir !!!! Personne ne s’en plaindra !!!!!

    Répondre
    • Jaures

      23/10/2014

      Comme je l’ai écrit plus bas, la charia ne veut rien dire.
      C’est juste la légitimation des lois plus ou moins imposées par les chefs d’Etat.
      Nous prétendons vivre sous un « Etat de Droit ». Les Chinois aussi.
      La notion est-elle la même pour tous ?

      La laïcité dit bien qu’il faut respecter les croyances de chacun quand elles s’expriment dans le cadre des lois. Si vous mettez à mal ce principe avec l’Islam, qu’est-ce qui empêche qu’un jour on fasse de même avec votre religion ? Comment réagiriez-vous alors ?

      Répondre
      • Boutte

        23/10/2014

        On constate que Jaurès n’a toujours pas trouvé le temps de lire le Coran ni les Évangiles . C’est bien dommage pour sa culture et pour la compréhension du monde qu’il pourrait en tirer .

        Répondre
        • Jaures

          23/10/2014

          Et qu’est-ce qui vous fait dire cela, Boutte ?

          Répondre
  29. It is I only

    23/10/2014

    Qu’a apporté la civilisation islamique ? Au Moyen Age, les chiffres, l’algèbre, l’alchimie & la transmission de la culture classique…
    Au XX siècle le Cous Cous !

    Répondre
    • de Flaghac

      23/10/2014

      Non, la civilisation islamique au Moyen Age n’a pas transmis la culture classique : ce sont les arabes chrétiens qui ont traduit les œuvres du grec en arabe , du IVe au VIe siècle – le centre le plus important était Nisibe, ville de l’Empire perse- (Sergius de Res’ayna, mort en 536, Severe Sebokt, mort en 667, Jacques d’Edesse, mort en 608) puis fuyant le Proche Orient après les invasions musulmanes qui les ont transmises en Occident. Ce sont aussi les intellectuels byzantins après la chute de Constantinople qui ont réussi a emmener avec eux quelques-uns des plus précieux manuscrits conservés dans les bibliothèques de Constantinople. Par ailleurs, les moines copistes au Moyen Age ont transcrit les textes anciens, de sorte que des copies puissent circuler dans tout l’Occident chrétien (Jacques de Venise, premier traducteur d’Aristote au XIIème siècle, Gérard de Crémone)
      Les « imams éclairés » qui vivaient durant les X, XI, XII et Xiii èmes siècles à Bagdad ont retiré des textes grecs tout ce qui n’était pas « charia  » compatible. Autant dire qu’il ne restait rien.

      Répondre
    • Boutte

      23/10/2014

      Les chiffres ? Toutes les civilisations connaissaient des chiffres, plus ou moins commodes à utiliser . La nouveauté qu’ils nous ont fait connaître , c’est l’utilisation du zéro qu’ils ont rapportee des Indes. Quant à la culture classique, je pense que vous plaisantez finement ! Ces remarques n’enlèvent rien a leurs autres mérites , notamment en matière de décapitation, même si nous avons fait mieux depuis 1789 .

      Répondre
  30. druant philippe

    22/10/2014

    Cette religion porte en elle-même les germes de la dictature : dans tous les pays muzz , il y a une dictature depuis des lustres .
    Si le laicisme consiste à accepter en son sein toutes les religions / courants philosophiques , je ne suis guère laic car je ne veux pas de l’ Islam dans mon pays !
    Ni ingérence mahométane dans notre mode de vie ni présence religieuse dans le pays : ISLAM GO AWAY !
    Je suis incroyant mais le Christianisme, pas celui des clergymen gauchistes, m’ est familier et je ne le ressens pas comme une menace potentielle .

    Répondre
    • Jaures

      22/10/2014

      Curieusement, Philippe, vous dénoncez la théocratie islamiste mais vous demandez l’interdiction de la religion musulmane. En fait, vous adoptez une attitude aussi intolérante.
      Autrefois, il n’y avait aucun pays communiste qui ne soit pas une dictature. A-t-on interdit le parti communiste pour autant ?
      Tant qu’il respectait la loi, il n’y avait aucune raison et, de fait, la démocratie l’a réduit à presque rien.

      De même, l’Islam est soluble dans la laïcité (comme le fut le catholicisme). La preuve, moins de 40% des musulmans sont pratiquants. On devrait même parler d’origine musulmane car beaucoup de ceux que vous qualifiez de musulmans n’ont plus de cette religion qu’une approche culturelle (pas de porc, Aïd) ne croyant pas plus en Dieu que la plupart de ceux qui fêtent Noël ou se goinfrent de chocolat à Pâque.

      Répondre
      • lombard

        23/10/2014

        bonjour jaures
        si ce que vous annoncez est vrai ,pourquoi tant d’obstination a exiger ,grace au vendus umps la construction de mosquée? leur livre n’est qu’une déclaration de guerre! les pseudos modérés et fanatiques divers lisent le même livre.UNE MOSQUÉE reste une caserne. une djellaba et un voile une tenue de combat.
        qu’ant aux communiste, la propagande des FFI et autres mouvements on fait passer les communistes français pour des libérateurs alors que l’ensemble de gauche des années 36 39 n’ont fait que de la propagande pour le socialisme international !! gangrène de notre société qui n’en est pas encore débarrassé….

        Répondre
        • Jaures

          23/10/2014

          Lombard, si chaque musulman de France était un soldat, le pays serait à feu et à sang.
          Je vous rappelle qu’on évalue à 15 à 30 000 les effectifs de l’EIIL.
          Il y a en France 4,5 à 5 millions de musulmans.
          Ce qui a vaincu le communisme, c’est la démocratie. Ce qui a vaincu la théocratie chrétienne, c’est la laïcité. Celle-ci vaincra de même la théocratie musulmane.

          Répondre
          • euréka

            24/10/2014

            La laïcité a vaincu la théocratie chrétienne ? OUI en
            noyant des milliers de prêtres, en brûlant des couvents et monastères et en confiscant les biens du clergé, premier acte des révolutionnaires.

      • René de Sévérac

        23/10/2014

        Mon ami Jaurès,
        attention aux excès ! Je ne voulais pas être désagréables, et j’e n’ai pas réagi à plusieurs affirmations douteuses.
        Mais « l’Islam est soluble dans la laïcité (comme le fut le catholicisme) » c’est trop fort. je suis même prêt à tolérer vos exercices de « lèche-babouche » mas affirmer sans honte que le christianisme est soluble dans la laïcité, alors même que le concept de laïcité est issu du christianisme.
        Peut-être pensez-vous (comme le fut le cléricalisme), mais faites attention aux excès de militantisme !

        Répondre
        • Jaures

          23/10/2014

          Ami René, je ne crois pas cette faribole.
          Les chrétiens ne sont pour la laïcité que depuis qu’elle est établie.
          Ils l’ont toujours combattue et jusqu’au bout. Relisez le vehementer nos de Pie X pour vous en persuader.

          Répondre
          • Boutte

            23/10/2014

            Il n’existe pas de laïcité en France ; simplement de l’anticléricalisme . Lisez le petit père Combes pour vous en persuader . C’est du reste très malcommode pour lutter contre l’Islam qui ne possède pas de clergé mais possède bien une théorie sociale et politique dont les éléments sont bien plus antirépublicains que ne l’ont jamais été les plus dévots des Chrétiens .

  31. druant philippe

    22/10/2014

    On met une thune dans le bastringue du syndicaliste et la litanie comparativorelativiste recommence .
    Si jamais l’ Europe sombrait dans une dictature islamiste suite au relativisme et à la folie furieuse des liberalosocialomondialistes , la résistance à l’ oppression se créera et dès gens de l’ acabit de Jaures seront traités sans pitié .

    Répondre
    • Jaures

      22/10/2014

      Le problème, Philippe, c’est qu’on doit dénoncer l’oppression islamiste (ce que je fais) mais ne pas dire que toute religion porte en germe la théocratie.
      Je suis pour un Etat laïc donc ne reconnait pas plus à l’Islam qu’à n’importe quelle religion le droit de s’ingérer dans les affaires publiques (sauf à simplement exprimer son opinion).
      Si vous me dîtes que l’Islam doit garder sa place dans les lieux de culte et la vie privée dans le cadre des lois au même titre que toute autre religion, nous sommes en accord.

      Répondre
  32. Oxydent75

    22/10/2014

    @Jaurès
    VOUS : //Curieusement, vous dîtes que la religion musulmane ne produit pas d’artistes ou d’intellectuels et déplorez que ceux-ci (vous en citez quelques exemples) soient persécutés.//
    => Où avez-lu « ne produit pas d’artistes ou d’intellectuels ? // … ne produit RIEN…// (Millière). Cela s’entend au sens global (culture de masses, économie, technologie, médecine, recherche, arts…). Bien évidemment, certains esprits brillants s’en extraient (quand il n’y a pas de fatwas lancées contre eux).

    VOUS: //Ensuite, les éminents auteurs que vous citez étaient chrétiens//
    => Désolé. N’ayant pas été formé dans une madrassa par de quelconques talebs (cf talibans) je n’ai que ces références culturelles qui par ailleurs le sont dans une très grande partie du monde civilisé. Quant à Montesquieu il préfigure cette liberté de pensée FRANçAISE que la « civilisation » en question interdit sous peine de mort.

    VOUS ; // …de burlesque en lisant la phrase de Chateaubriand ….Tous les germes de la destruction sociale sont dans la religion de Mahomet. …vécu de 1768 à 1848, période durant laquelle la France connut une des pires suite de conflits et révolutions sanglantes. //
    => En quoi, la période de vie de Chateaubriand sous les suites révolutionnaires fait-elle obstacle au constat de destruction(s) sociale(s), de freins civilisationnels et de régression généralisée tels que nous les observons aujourd’hui ?
    Décidément votre ardeur défensive d’un monde violemment absurde est sans limite.

    Répondre
    • Jaures

      22/10/2014

      Vous dîtes « la religion musulmane ne produit rien » (artistes, intellectuels,…). Pourtant, en France, existent des milliers de musulmans (ou d’origine musulmane) entrepreneurs, artistes, médecins, journalistes, écrivains,…
      On voit que ce ne sont pas leurs convictions religieuses qui les brides mais la persécution d’un pouvoir autoritaire.

      Ne devriez-vous donc pas dire plutôt qu’une dictature, musulmane ou autre, ne produit rien mais qu’en démocratie laïque, quelle que soit sa religion, on peut laisser libre court à ses talents ?

      Répondre
      • Oxydent75

        23/10/2014

        @Jaurès
        Vous ne faites que confirmer -avec d’autres circonvolutions et digressions totalement déconnectées du problème ACTUEL- tout ce que, NOUS ICI (dont MILLIERE) , fermement opposés à l’expansion de l’Islamisme exposons, faits et principes fondamentaux à l’appui.
        => VOUS : // Pourtant en FRANCE….des milliers (???) d’artistes, médecins… écrivains//

        Vous dites-bien EN FRANCE, où ces « intellectuels » ont reçu une formation et, don suprême, une langue qui leur ont permis de s’extraire de la régression coranique et de la tyrannie islamique (voir la vision intégriste de l’éducation de la femme !). Dans la plupart des cas (hormis Tariq RAMADAN… et Vous 😉 ) ces personnes (H et F) nous rejoignent sur la nocivité ancestrale de cette idéologie. Lire Hamid Hanaz, il est bien plus déterminé et radical quant aux solutions « curatives » que les abonnés de ce site, .

        =>VOUS : //… mais la persécution d’un pouvoir autoritaire.//

        Sur quels fondements repose ce pouvoir autoritaire ?
        Réponse : Le Coran et ses « brimades » (que vous feignez de mauvaise foi d’ignorer), à savoir : lapidation, décapitation, amputation, esclavage sexuel, etc… Difficile de s’opposer ou de s’exprimer sous un tel régime.

        => VOUS ; //…mais qu’en DEMOCRATIE LAÏQUE, quelle que soit sa religion, on peut laisser libre court à ses talents ? //
        Bien entendu. Mais où et comment voyez-vous s’établir une quelconque velléité démocratique en un quelconque espace régi par la « seule loi d’Allah ? Celle-la même que veulent imposer à l’Occident infidèle, les intégristes, les djihadistes, les « chances-pour-la France » et autres dégénérés haineux et attardés barbus vidés de toute sensibilité humaine par cette conception pathogène de la vie.

        Et les avancées de cette gangrène méritent que le diagnostic soit fait sur la base des symptômes actuels : Prenez un planisphère et cerclez les régions du globe en proie aux conflits induits par cette religion (sans oublier celles où le djihad est appelé) et vous comprendrez (peut-être) le sens de notre STOP ISLAM !

        Mais j’imagine déjà votre réponse, croisades, inquisition, Saint-Barthélémy ainsi que votre Islam soluble dans la démocratie… Dans quelques centaines d’années !

        Répondre
    • Jaures

      22/10/2014

      Pardon Oxydent, j’allais oublier.

      Chateaubriand dit que la religion de Mahomet contient les germes de la destruction sociale alors que sous ses yeux, en pays chrétien, tout est à feu et à sang durant quasiment toute son existence.
      N’aurait-il pas dû étendre sa réflexion et dénoncer toutes les religions et idéologies ?

      Pour moi c’est l’ensemble du monde et tout au long de son Histoire qui est violemment absurde, pas une seule partie.

      Répondre
      • Euréka

        22/10/2014

        @ Jaurès

        « Et il y a quelque chose de burlesque en lisant la phrase de Chateaubriand qui vécut de 1768 à 1848, période durant laquelle la France connut une des pires suite de conflits et révolutions sanglantes. »

        Les violences et la barbarie engendrées par la mise à mort de l’Ancien Régime ne peuvent pas être comparées à celles de la barbarie constitutive à l’islam.
        D’un côté vous avez une république allant jusqu’au génocide pour s’établir, donc violences d’ordre politique, alors que la violence et l’intolérance du monde musulman sont inscrites dans le coran.

        De plus, Chateaubriand a voyagé jusqu’en Palestine. Sur place, il a pu observer musulmans , chrétiens et juifs. Son observation n’est pas celui de tant de géographes en chambre de cette époque. De son séjour il rapporte que les musulmans étaient inaptes à travailler pour le bien commun. Il n’y avait que la prédation qui les intéressait. Puis ils partaient une fois qu’ils avaient volé tout ce qu’il y avait à voler.

        S’il est effectivement possible de débattre ENTRE NOUS de l’islam vous savez bien que les musulmans n’acceptent aucune remise en cause des appels à la violence contenues dans le Coran.
        Il faut être de mauvaise foi pour ne pas reconnaître une différence de nature entre le nouveau testament et certains haddiths qui légifèrent sur la grosseur des pierres pour la lapidation ou encore sur la double amputation croisée ! En cours en Arabie saoudite en 2014.
        http://www.leparisien.fr/international/arabie-saoudite-six-hommes-condamnes-a-une-double-amputation-17-12-2011-1772978.php#xtref=https%3A%2F%2Fwww.google.fr%2F
        Nos écartèlements ou nos bûchers de l’Inquisition oui bien sûr mais cela fait plus de quatre siècles qu’ils n’ont plus cours, alors qu’aujourd’hui dans tous les pays musulmans des atrocités continuent à être légalisées sans que les instances internationales comme l’ONU ou la LDH bougent.

        Alors quel est l’apport de la civilisation musulmane ? Franchement je ne vois pas. Il y a des vestiges et des objets rituels à foison en Irak mais ils datent de temps ante-islamiques (Mésopotamie).
        A part Grenade et la mosquée de Kairouan je ne vois pas où sont les chefs-d’oeuvre laissés par cette civilisation, alors que l’Europe est un vrai musée à ciel ouvert. Mais bien sûr là encore les Arabes et les Africains vont nous opposer que les occidentaux ont falsifié l’histoire pour occulter l’apport civilisationnel du continent africain et du monde musulman.
        Les techniques d’adduction de l’eau ne sont pas le fait de musulmans. Ni la roue. L’écriture date de Sumer. J’ai beau chercher je ne trouve aucune innovation que l’on doive aux musulmans, à part la transmission de certains textes grecs, mais même celast remis en cause. C’est tout.

        Répondre
        • Jaures

          22/10/2014

          Euréka, on peut analyser en détail ce qui différencie une atrocité d’une autre. Le résultat pour celui qui la subit est le même.
          Le cathare brulé, le protestant (ou le catholique) égorgé, l’amérindien exécuté par le conquistador, l’esclave Noir déporté,…ne se consolaient guère de différences théoriques avec les atrocités pratiquées en terre d’Islam.

          Si un voyageur avait visité la France entre 1768 et 1848, qu’aurait-il dit sur notre peuple à part qu’il passait son temps en guerres civiles et conflits ? Aurait-il seulement entre deux bains de sang remarqué Hugo et Berioz ?

          Nous nous réjouissons de nos musées et de nos superbes cathédrales et c’est heureux. Mais notre plaisir existe a posteriori. A l’époque, ceux qui travaillaient sur une cathédrale avaient peu de chance de voir la fin du chantier.
          Les chef-d’œuvres de nos musées n’étaient vus alors que par quelques privilégiés. 90% de la population était exclue de ce que nous admirons aujourd’hui. Les artistes eux-mêmes n’étaient que des serviteurs, des laquais auxquels, comme à Mozart, on bottait le derrière.

          Ce que nous restaurons aujourd’hui à grands frais fut longtemps considéré comme indigne d’intérêt. A l’apparition du gothique, on abattit en nombre des églises romanes. Notre Dame était en ruines au milieu du XIXème siècle.

          Doit-on juger d’une civilisation à la lumière de ses productions ou des méfaits qu’elle a causés ? Où est la balance ?
          Les aborigènes n’ont inventé que le boomerang mais, même s’ils avaient probablement leurs propres conflits, n’ont provoqué aucun génocide, n’ont envahit aucun territoire et vivaient paisiblement, comme le décrit J.Cook quand il posa le pied en Australie.
          Quelques décennies plus tard, le million d’aborigènes était réduit à quelques dizaines de milliers.
          Est-ce là un apport de notre civilisation ?

          Répondre
          • Jaures

            22/10/2014

            Il faut lire Berlioz bien sûr.

          • euréka

            23/10/2014

            @Jaurès Il y a cent façons différentes de présenter les choses et la votre se tient bien sûr.
            Mais quand vous écrivez « Les chef-d’œuvres de nos musées n’étaient vus alors que par quelques privilégiés. 90% de la population était exclue de ce que nous admirons aujourd’hui. Les artistes eux-mêmes n’étaient que des serviteurs, des laquais » ,
            vous vous placez dans le contexte de l’époque alors que nous tentons de lister les apports d’une certaine civilisation avec nos critères d’aujourd’hui.

            Bien sûr que le tailleur de pierre de l’époque et le maître-verrier à Venise n’avaient pas conscience de participer au génie de notre civilisation mais ils faisaient de leur mieux pour mettre en valeur leur discipline.
            L’exemple de Mozart est mal choisi parce que c’est le premier des musiciens à avoir proclamé son indépendance et à avoir rompu avec la tradition qui voulait qu’un musicien remarqué par un mécène soit rétribué par lui. Et pourtant tout musicien convoitait la place de maître-de-chapelle avec la rente assurée pour de longues années.
            Là je m’adresse au socialiste que vous êtes, à l’époque de Mozart il n’y avait pas les subventions de la DRAC , mais seulement le mécénat.
            Et à moins d’être un butor, tout artiste se devait de mettre les formes avec son mécène. Ca vaut encore pour aujourdh’ui.

            Doit-on juger une civilisation sur ses productions ou sur ses méfaits , dites-vous ?
            A mon humble avis, ce n’est pas une affaire de balance comptable mais juste une question d’admiration.

            Quant à l’esprit guerrier, et alors ? On ne compte plus les personnages historiques qui ont passé leur vie à faire la guerre et qui sont pourtant admirés de nos jours sous toutes les latitudes.
            De plus aucune civilisation ne s’est édifiée sans avoir recours à la guerre. La guerre, avec ses conquêtes ou ses défaites font partie de toute civilisation.

            Et lorsque vous dites qu’on répare à grands frais des choses qui étaient considérées par leurs contemporains comme ne valant pas tripette, oui ça peut arriver. C’est ce qui explique qu’il faut avoir le flair d’un marchand d’art pour déceler si telle ou telle oeuvre passera ou non à la postérité. Pour le commun des mortels le néophyte, cela nécessite souvent tout un travail intérieur de maturation-apropriation. Comme lorsqu’on lit le même roman à des âges différents.

          • Jaures

            23/10/2014

            Cher Euréka, vous touchez du doigt ce que j’essaie d’exprimer.
            Nous jugeons des apports de notre civilisation avec nos critères d’aujourd’hui. Nous ne considérons donc que des vestiges, des oeuvres, des partitions sans attention sur leur contexte.
            De fait, si l’on ne considérait que cela, la civilisation chrétienne occidentale pourrait bomber le torse.

            Le problème est qu’en même temps qu’on exécutait des fresques somptueuses ou composait des cantates, on exterminait des peuples et on brulait des hérétiques.
            Vous dîtes qu’aucune civilisation ne s’est construite sans guerre. C’est possible mais il y a des degrés différents.
            Je citais l’exemple des aborigènes. Peuples nomades (il existait alors plusieurs centaines de langues), ceux-ci n’avaient pas notion de la propriété ou du territoire. On ne peut leur imputer aucun génocide, massacre ou extermination.
            Par contre, ils ont été éradiqués.
            Qu’est-ce qui fait la supériorité d’une civilisation: sa force militaire ou sa capacité à gérer ses conflits sans trop de dommages ?

            Vous dîtes que les personnages historiques guerriers suscitent l’admiration.C’est juste et c’est bien regrettable ! Comme le disait Chaplin dans « M Verdoux »: « Tuez 10 personnes vous êtes un assassin, tuez-en 100 000 vous êtes un héros ». C’est révélateur de la confusion morale qui nous habite quand nous évaluons les civilisations.

            Je prenais l’exemple de Mozart pour montrer que le statut d’artiste alors était le même que celui des laquais et que l’auteur de la messe en ut mineur n’était pas plus considéré qu’un palefrenier.
            La notion de patrimoine est très récente. Ruskin, au XIXème siècle était contre la restauration des monuments, estimant que ceux-ci devaient s’éteindre avec ce qui les avait motivé.
            De même pour le marché de l’art. Autrefois, on achetait une oeuvre parce qu’elle plaisait. Aujourd’hui on veut faire un placement.

  33. HOMERE

    22/10/2014

    Une seule observation simple montre que l’islam est une religion incroyablement inacceptable dans nos pays occidentaux:
    La condition de la femme en islam……c’est à dire aussi chez nous où l’on peut penser que nos musulmans modérés suivent les préceptes du Coran qui sont édifiants sur ce sujet…..
    Rien que celà suffit à rejeter et combattre cette religion indigne…..

    Répondre
    • Jaures

      22/10/2014

      Pardonnez-moi, Homère, mais en France la condition des femmes est la même qu’elles soient musulmane ou non.
      Il n’y a aucune raison de suivre les préceptes religieux en pays laïc.
      Musulmans ou non, d’ailleurs car on trouve dans les écrits chrétiens des préceptes aussi phallocrates que dans le Coran.

      Répondre
  34. Jaures

    22/10/2014

    Il est tout à fait possible de débattre de l’Islam en France, comme de n’importe quelle religion. La preuve.

    La question n’est pas tant ce qu’à apporté telle ou telle religion mais ce qu’apporte la religion en soi.
    Une religion est l’organisation en cultes et en rites de la croyance en une transcendance. On observe que celles-ci ne tombent pas du ciel, si j’ose dire, mais se construisent sur un terreau culturel préexistant.

    Certaines religions restent au stade de sectes, d’autres se propagent, s’imposent, le plus souvent par la violence, et imprègnent une civilisation. Elles deviennent dés lors un enjeu et un moyen de pouvoir.
    Les religions chrétiennes et musulmanes ne dérogent pas à la règle. En effet, qui peut nier que l’Histoire de la chrétienté n’est qu’une suite, comme le dit Millière pour l’Islam, « de pillages et de massacres », de guerres civiles et d’oppression ?

    Millière stigmatise l’esclavage pratiqué par l’Islam mais celui-ci n’en fut pas l’inventeur. Sous l’empire Romain, vivaient plus d’esclaves que de citoyens.
    Au XVIème siècle, la traite des esclaves par les musulmans croisait celle des pays chrétiens vers les Amériques. Ce commerce fit la fortune de Nantes ou Bordeaux.

    Quant aux guerres et massacres, il n’y en eut pas moins en pays chrétiens qu’en pays islamiques. Dresser la liste des conflits au long des siècles serait une litanie. Et au bout, ce furent les deux conflits mondiaux la shoah et le goulag.
    Notre coeur se soulève quand on voit les guerres civiles au Maghreb mais on oublie qu’au XIXème siècle nos propres guerres civiles firent largement plus de morts (600 à 700 000 morts aux Etats-Unis en 4 ans).

    Alors on dit souvent: « oui mais aujourd’hui, nous sommes en paix (relative). Nous avons évolué et pas eux. »
    Certes. Mais d’une part on entend bien souvent un discours parlant de décadence en considérant les 50 dernières années. Ce furent pourtant les décennies les moins sanglantes (pour nous) qui ont vu une extension des droits des femmes, une amélioration sans pareil de l’espérance de vie, de la santé, de la démocratie, des libertés,…
    Certains semblent avoir la nostalgie d’une période plus conflictuelle et violente..

    D’autre part, on voit que ces progrès ont été accomplis grâce à la laïcité, c’est à dire la dilution des valeurs religieuses (je ne dis pas de la spiritualité), l’abandon des dogmes, le choix individuel des sacrements (on se marie à l’église sans être baptisé, on enterre ses proches religieusement sans croire en Dieu,…).
    De fait, cette évolution se fit toujours contre le discours religieux. La société a pu évoluer dés lors que l’idéologie religieuse s’est estompée.
    C’est à dire que la sécularisation d’une société n’est pas une condition suffisante mais nécessaire au développement de la démocratie et de la paix.

    Pour des raisons historiques (les pays musulmans ont été militairement vaincus et colonisés), l’Islam n’en est pas là.
    Les théocrates et dictateurs qui exercent et ont exercé le pouvoir (armés et enrichis par l’occident) n’ont rien fait pour favoriser la laïcité préférant garder une population illettrée et soumise.

    Nul ne peut savoir ce à quoi vont aboutir les soubresauts actuels. Qui pouvait dire en 1789 que la France subirait encore un siècle de guerres civils et conflits meurtriers ?
    Qui aurait dit en 1939 que 18 ans plus tard l’Europe signerait le traité de Rome ?
    Pour en arriver là, la civilisation chrétienne a dû porter en terre 100 millions d’hommes et de femmes en 30 ans.
    Souhaitons aux musulmans qui actuellement s’entretuent en des conflits absurdes que l’addition leur soit finalement moins lourde.

    Répondre
    • LE KET

      22/10/2014

      @ Jaurès :
      Le Coran ne distingue pas le spirituel du matériel , cela forme un tout INDISSOCIABLE et la Charia dicte les règles quotidiennes qui s’imposent à chaque musulman !
      Droits de l’Hommes, égalité entre individus, démocratie sont inconnus dans le Coran… Quand vous évoquez ces vocables en terre d’Islam, vous déclenchez une hilarité générale !
      J’étais la semaine passée au Proche-Orient et tous mes interlocuteurs (chiites, sunnites, chrétiens, druzes ) m’ont confirmé que la guerre de religion qui ne cesse de se développer dans la zone est en train de fracturer la fragile coexistence entre les communautés multiples et ce, pour une très longue durée.
      TOUS sont armés, même dans les pays voisins de la Syrie, et le commerce des armes est des plus florissant …..
      Ne pas confondre l’emprise de DAESH (fondé en 2006 en Irak) sur un califat oriental, avec la psychose anti-islamiste que les occidentaux essayent de nous faire avaler pour susciter des troubles dans nos banlieues. Les causes et les conséquences sont loin d’être liées et le jeu trouble des américano-sionistes au Proche et Moyen-Orient (depuis près de 70 ans) est le seul responsable de la guerre actuelle.

      Répondre
      • Jaures

        22/10/2014

        Parce que vous avez une lecture théocratique du Coran.
        Au temps des théocraties chrétiennes (théorisés par Boniface VIII en 1302), on ne distinguait pas non plus le spirituel du matériel.
        La charia en soi ne veut rien dire: on applique la charia au Maroc et en Arabie-Saoudite, au Yémen ou en Indonésie. La vie et le droit n’y sont en rien comparables.

        En fait, la charia n’est qu’un moyen de légitimer l’ordre en place. Les chefs d’Etat décrètent simplement conformes à la charia les lois qu’ils approuvent.

        Répondre
        • LE KET

          23/10/2014

          @Jaurès :

          Dès que l’occasion se présentera, allez en terre d’Islam et comparez vos analyses et interprétations du Coran avec les mollahs ou les imams que vous rencontrerez.

          C’est une expérience enrichissante qui vaut la peine d’être vécue (une semaine au minimum). Hors Maroc, Tunisie ou Turquie, dévoyées par le Satan occidental…..

          Répondre
    • tapedur

      22/10/2014

      Monsieur le musulmanophile, nous sommes au 21 éme siécles au

      Répondre
  35. Oxydent75

    22/10/2014

    CIVILISATION (Larousse) = Ensemble des caractères propres à la vie intellectuelle, artistique, morale, sociale et matérielle d’un pays ou d’une société.
    Si l’on se réfère à cette définition, l’essentiel est dit par G. Millière (une fois de plus) et son jugement est sans appel :
    // … le monde musulman, aujourd’hui, ne produit rien. Rien sinon de la violence…//. Ce qu’expriment également de nombreux intellectuels musulmans , victimes de cette régression (Boualem Sansal, Ahmed Sharaf, Tawfik Hamid, Hamid Zanaz, Ben Ammar Salem et bien d’autres). Certains de ces auteurs condamnent le laxisme, l’angélisme et la bienveillance (ou lâcheté) de l’Occident face à la prolifération d’une idéologie dangereuse (non-civilisation) qui menace notre CIVILISATION.
    Comment, dès lors, qualifier les responsables (et politiques) qui « interdisent de micros, de salles de rédaction et mettent à l’amende ceux qui veulent dénoncer ce danger ?
    Comment qualifier ceux qui favorisent la construction de mosquées (et la présence d’imams djihadistes) et déplorent lamentablement l’endoctrinement d’une certaine « communauté » ?
    Le monde civilisé sait, depuis plus de cent ans, par la voix ‘d’islamophobes célèbres » ce que représente cette non-civilisation :

    Renan / 1823-1892):
    « L’islam est contraire à l’esprit scientifique, hostile au progrès ; il a fait des pays qu’il a conquis un champ fermé à la culture rationnelle de l’esprit. »…« L’Islam est le dédain de la science, la suppression de la société civile>>

    Alfred de Vigny / 1797-1863 :
    « Si l’on préfère la vie à la mort on doit préférer la civilisation à la barbarie. L’islamisme est le culte le plus immobile et le plus obstiné, il faut bien que les peuples qui le professent périssent s’ils ne changent de culte. »

    Alexis de Tocqueville / 1805-1859 :
    « J’ai beaucoup étudié le Coran. Je vous avoue que je suis sorti de cette étude avec la conviction qu’il y avait eu dans le monde, à tout prendre, peu de religions aussi funestes aux hommes que celle de Mahomet. Elle est, à mon sens, la principale cause de la décadence aujourd’hui si visible du monde musulman. Je la regarde comme une décadence plutôt que comme un progrès »

    Chateaubriand / 1768-1848
    « Tous les germes de la destruction sociale sont dans la religion de Mahomet. »

    Bossuet / 1627-1704
    « L’islam! Cette religion monstrueuse a pour toute raison son ignorance, pour toute persuasion sa violence et sa
    tyrannie, pour tout miracle ses armes, qui font trembler le monde et rétablissent par force l’empire de Satan dans tout l’univers »

    et plus près de notre époque Winston Churchill disait ( un peu comme Millière ) :
    « L’influence de cette religion paralyse le développement social de ses fidèles. Il n’existe pas de plus puissante force rétrograde dans le monde. Si la Chrétienté n’était protégée par les bras puissants de la Science, la civilisation de l’Europe moderne pourrait tomber, comme tomba celle de la Rome antique. »

    Que de procès post-mortem en perspective, si les tribunaux gauchistes apprenaient tout cela !

    Répondre
    • Jaures

      22/10/2014

      Curieusement, vous dîtes que la religion musulmane ne produit pas d’artistes ou d’intellectuels et déplorez que ceux-ci (vous en citez quelques exemples) soient persécutés.
      Ce que vous dîtes n’est pas propre à la religion musulmane mais à toute dictature: du temps de la théocratie chrétienne on persécutait les intellectuels jugés hérétiques, en URSS on condamnait les dissidents, sous les dictatures d’Amérique Latine, on les expulsait ou les passait par les armes.

      Ensuite, les éminents auteurs que vous citez étaient chrétiens. Ceux qui ne l’étaient pas avaient des phrases tout aussi assassines sur la religion chrétienne (lire par exemple les « Lettres persanes » de Montesquieu, notamment la lettre XXIX).

      Et il y a quelque chose de burlesque en lisant la phrase de Chateaubriand :« Tous les germes de la destruction sociale sont dans la religion de Mahomet. » qui vécu de 1768 à 1848, période durant laquelle la France connut une des pires suite de conflits et révolutions sanglantes.

      Répondre
  36. Agathe

    22/10/2014

    Il faudrait aussi cesser d’abattre ou faire abattre les chefs d’état muslmans qui nous sont favorables ! Rappelez-vous du Shah d’Iran, on l’a abandonné et laisse mourir comme un chien !
    Pour un musulman, il ne fait pas bon d’être de nos amis…

    Répondre
    • 23/10/2014

      le Shah d’Iran et sa famille devaient être Zoroastriens, je pense, pas musulmans…

      Répondre
  37. LE KET

    22/10/2014

    L’Islam comme la chrétienté se compose de divers courants qui se différencient depuis des siècles. Rien de nouveau sous le soleil.
    Par contre, l’Islam ne reconnait pas la suprématie de l’Etat et des lois régies par des tiers. Le Coran et la Charia forment un tout.
    C’est pourquoi, en terre d’Islam, RIEN ne doit être différent au nom d’Allah le tout puissant.
    Croire ou estimer qu’un quelconque début de dialogue est possible pour intégrer les croyants musulmans à nos valeurs européennes ou à notre civilisation gréco-latine est une utopie et au pire une félonie.
    L’Europe est une terre de beffrois et de cathédrales, et non pas de mosquées ou de minarets !
    Il est temps d’interdire cette religion arriérée et de démolir tous les lieux voués à l’Islam : chacun chez soi et les vaches seront mieux gardées.
    La sagesse dicterait que les musulmans règlent leurs affaires et leur mode de vie entre-eux et que demain les yankees et les européens rentrent chez eux pour résoudre les très nombreux problèmes que connaissent leurs peuples respectifs : chômage, impôts, drogues, immigration/colonisation, insécurité ou corruption , entre autres exemples….il s’agit de simple bon-sens et non pas d’égoïsme ou de repli sur soi.

    Répondre
  38. druant philippe

    22/10/2014

    La réponse stéréotypée du syndicaliste CGT est attendue !

    Répondre
    • Jacky Social

      22/10/2014

      Bien dit Monsieur Druant. Je vois à qui vous pensez. C’est terrible, des mecs pareils. Une engeance.

      Répondre
    • Oxydent75

      22/10/2014

      Elle est arrivée !

      Répondre
  39. druant philippe

    22/10/2014

    Réponse gauchiste :
    oui mais ils ne sont pas tous comme cela , il y en a des biens , voyez en France , pas mal sont avocats , ingénieurs ou médecins.
    Voyez les catholiques , ils n’ ont eu de cesse de guerroyer (croisades) ou de torturer et tuer (inquisition) et n’ ont accédé à la civilisation que récemment : donnez donc encore 3000 ans aux muzz et ils se pacifieront . LOL

    Répondre
  40. Agathe

    22/10/2014

    En étymologie, assassin vient de haschich.
    Avec la dépénalisation de la drogue, vous voyez ce qu’on va devenir…

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)