Quelques souvenirs d’Afghanistan

Quelques souvenirs d’Afghanistan

Ces temps-ci, la presse consacre une large place à l’Afghanistan.

Or il se trouve que j’y ai passé près de 4 ans en qualité de chef de poste diplomatique.

C’était au temps de la guerre soviétique.

En premier lieu, je note avec une grande tristesse que la France a fait tuer là-bas 90 jeunes militaires français.

Pour quoi ? Pour rien !

Les États-Unis en ont perdu bien davantage et plus de 1 000 milliards de dollars !

Pour arriver au résultat actuel : une débandade stupéfiante et scandaleuse.

Actuellement, c’est la ruée à l’aéroport de Kaboul, tenu encore par l’armée américaine où les Afghans qui ont « collaboré » avec les Occidentaux se précipitent pour éviter d’être égorgés par les Talibans.

De mon temps, mon interprète afghane, employée de l’ambassade, a pu se réfugier en France.

Je m’en félicite.

Aujourd’hui, ils sont quelques douzaines à demander l’asile en France.

Il faut leur accorder, mais bien sûr avec discernement.

N’oublions pas que nous avons en France un très grand nombre d’Africains et de Moyen-Orientaux musulmans qui s’y sont installés clandestinement, mais qui n’en sont pas moins aidés, nourris, soignés par les pouvoirs publics.

Toujours s’agissant de l’Afghanistan, il y a un autre domaine dont la presse ne parle pas : le travail que les archéologues français ont fourni pour découvrir le riche passé de l’Afghanistan, son antiquité.

Ils ont ressuscité la Bactriane grecque au nord du pays et le passage d’Alexandre le Grand au IVe siècle avant Jésus-Christ.

La Bactriane, c’était la partie orientale de l’empire grec.

On allait alors en toute sécurité d’Athènes à Bactre, où séjourna Alexandre qui poursuivit son aventure jusqu’à l’Indus.

Kaboul avait son musée, construit par les archéologues français.

Une salle était réservée aux restes grecs trouvés et sauvés par nos archéologues, des fontaines notamment.

Après leur première conquête de Kaboul, les Talibans ont tout cassé à coups de masse.

Ce fut un désastre historique.

Ces événements soulignent le déclin de l’Occident qui a perdu sa puissance et qui, dans des aventures militaires absurdes, perd ses hommes.

La puissance est un tout – y compris, pour commencer, sur le sol national, où nous distribuons le droit d’asile à ceux qui, trop nombreux, nous sont hostiles.

Jusqu’où ira ce suicide.

Voilà bientôt un siècle que ce déclin est engagé et il n’est pas près d’être enrayé.

Rien n’est de nature à nous rassurer.

Selon John Bolton, ancien ambassadeur américain à l’ONU : « à Moscou, Pékin et Téhéran, nous passons pour des faibles, voire des guignols … »

Pour terminer, je livre une réflexion à ceux qui veulent bien me lire. Parmi les millions de musulmans qui résident en France et qui, pour beaucoup, sont favorables aux Talibans, ne pourrait-il pas y en avoir quelques-uns qui seraient désireux de les imiter, aujourd’hui ou demain, chez nous en France ?

Autre sujet, que la presse ne signale pas ou peu : c’est la drogue, l’héroïne, que produit le pavot cultivé dans le nord du pays. Les Talibans en seront les grands pourvoyeurs, sans distinction de nationalité, ni de religion.

Il suffira de payer.

Actuellement, la production d’opium en Afghanistan atteint 6 300 tonnes, soit 85 % de la production mondiale !

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

Partager cette publication

(5) Commentaires

  • Jojo Répondre

    >Tout ça , c’est d’la fôte à Trump.
    >Signé JOJAURES.

    Non, j’ai précisément écrit à chaque fois que les deux présidents/administration on eut la même politique et partageant la responsabilité de la situation en Afghanistan.

    Les fanatiques partisans, menteurs, factieux et finalement ennemis de la puissance américaine que sont les trumpistes essayent de réécrire l’histoire en faveur de leur champion.
    Vous essayez de nous faire croire que Biden aurait gâché les formidables accomplissements de Trump en Afghanistan. Alors que quelques semaines plus tôt Trump se ventait que Biden ne faisait que signer ce que lui avait mis en place étant trop faible pour briser le plan que Trump avait enclenché.

    07/09/2021 à 9 h 38 min
  • ELEVENTH Répondre

    Tout ça , c’est d’la fôte à Trump.
    Signé JOJAURES.

    05/09/2021 à 16 h 46 min
  • HansImSchnoggeLoch Répondre

    Je pense que vitrifier l’Afghanistan serait une mauvaise idée.
    Pourrions nous garder ce pays un peu comme un Jurassique parc à grande échelle?
    Ce serait un merveilleux laboratoire à ciel ouvert pour étudier jusqu’où la bêtise humaine peut mener.
    Einstein approuverait, lui qui avait des doutes sur les limites de l’infini et de la bêtise humaine.

    05/09/2021 à 14 h 42 min
  • Hagdik Répondre

    Vous pouvez dire tout ce que vous voulez, les talibans s’en moquent et les musulmans présents sur notre sol aussi.
    Au point où nous en sommes, si quelqu’un décidait de vitrifier ce coin du monde, ça ne me ferait pas lever un sourcil.

    05/09/2021 à 14 h 00 min
  • HansImSchnoggeLoch Répondre

    La plus belle chose en Afghanistan est d’en sortir vivant.
    Mr.Lambert ainsi que les soldats survivants doivent s’en rappeler.

    04/09/2021 à 21 h 40 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: