Questions sur les bateaux chargés de réfugiés

Posté le 05 janvier , 2015, 4:35
2 mins

ITALY-REFUGEE-MIGRATION-SYRIA

Nul certes ne peut rester insensible devant les tragédies des réfugiés de toutes parts embarqués vers l’Europe sur des bateaux d’infortune très chèrement payés.

Mais cela appelle tout de même plusieurs questions essentielles pour en finir avec une pratique d’immigration inéluctablement lourde encore de conséquences ultérieures très funestes.

  1. D’où viennent ces cargos ? Les réfugiés syriens ou iraniens n’ont pas de ports d’embarquement possibles sur la Méditerranée autres que ceux de Turquie. L’évidence, c’est que la Turquie, État particulièrement policier, laisse donc faire cela.
  1. Pourquoi ces réfugiés d’évidence essentiellement musulmans sunnites ne se réfugient-ils pas dans les très riches pays d’islam bien plus proches de leurs lieux de fuite tels que les Émirats Arabes Unis, le Koweit, l’Arabie Saoudite ?
  1. Peut-on sérieusement croire qu’un très grand nombre de ces réfugiés puissent disposer des milliers de dollars nécessaires à l’achat de leur transport sans aucun financement ?
  1. La dernière qui se pose donc est celle de savoir si l’immense migration des « boat-people » arabo-africains vers l’Europe n’est pas voulue, encouragée et même cyniquement planifiée au mépris du malheur des personnes et des familles ? Ne s’agit-il pas d’une forme de submersion démographique très organisée ?

Il est temps que les nations d’Europe renvoient les États musulmans à leur responsabilité. C’est là un impératif et de charité et de sécurité.

 

Bernard Antony 
Président de l’AGRIF 

34 Commentaires sur : Questions sur les bateaux chargés de réfugiés

  1. Baillard André

    9 janvier 2015

    Les bateaux ne peuvent venir que du Liban, d’Israël ou de la Turquie, État particulièrement policier, qui a bien changé depuis la mort du général Atatürk (Mustapha Kémal) qui était un laïc et qui disait : Depuis plus de 500 ans, les règles et les théories d’un vieux Sheikh arabe, et les interprétations abusives de générations de prêtres crasseux et ignares ont fixé, en Turquie, tous les détails de la loi civile et criminelle. Elles ont réglé la forme de la constitution, les moindres faits et gestes de la vie de chaque citoyen, sa nourriture, ses heures de veille et de sommeil, la coupe de ses vêtements, ce qu’il apprend à l’école, ses coutumes, ses habitudes et jusqu’à ses pensées les plus intimes. L’Islam cette théologie absurde d’un bédouin immoral, est un cadavre putréfié qui empoisonne nos vies ” CQFD

    Répondre
  2. 7 janvier 2015

    Nos gouvernants sont aussi compliuces que les turcs ou les grecs qui nous refilent le bébé.
    Tant que ces parasites seront au pouvoir nous aurons droit à cette invasion bien organisée et comme nous sommes un pays humaniste à mort, alors allon-y gaiement!!!

    Répondre
  3. martelentête

    6 janvier 2015

    Ces cargos ne sont que le début d’une invasion qui sera encore plus massive. Bien sûr que les turcs sont complices et bien entendu qu’ils ferment les yeux, voire peut être en sont-ils les organisateurs. Aucun dirigeant européen ne questionne le gouvernement turc sur le sujet, pourquoi ? Ces bateaux partent des côtes turques sans que personne ne s’en aperçoive ? C’est impossible.
    Quand on voit la réaction des dirigeants politiques de l’UE, il n’y a pas de doute, d’abord ils s’apitoient sur les conditions de voyage des clandestins, accusent les passeurs, puis se taisent car cette “population de remplacement” les arrangent bien. Peu importe que ce soient à 100% des musulmans (un embarquement mixte musulmans/chrétien serait impossible dans cette promiscuité semblable aux sardines en boite), l’important c’est que voici la relève de la population vieillissante de l’Europe, un sujet sans cesse à l’ordre du jour au conseil de l’UE. Voila aussi pourquoi personne ne demande aux pays musulmans riches de reprendre et d’assumer cette migration massive qui évidemment refuseraient bien entendu. La charité n’est pas une vertu musulmane.
    Il y avait donc très certainement des islamistes et pourquoi pas des islamo-européens “chargés de mission” qui une fois chez nous vont être autant de dangereux terroristes. Pour nous apaiser il a été déclaré qu’il s’agissait de la classe aisée syrienne. Mais qui le sait puisque ces personnes n’ont plus de papier ? Les imposteurs musulmans n’en sont pas à un mensonge près, il est autorisé, voire conseillé dans le coran de mentir aux infidèles pour se tirer d’une mauvaise passe.
    Maintenant que la tactique est bien rodée et une belle réussite, les passeurs vont continuer leur trafic de plus belle. C’est tellement juteux qu’ils vont facilement acheter plusieurs bateaux poubelles en Afrique.
    Quel plan a été mis en place dans l’UE pour arrêter ça, avec l’Italie comme maillon faible ? Car une fois un tel bateau entré dans les eaux territoriales que fait-on, on tire au canon dessus ?
    Vous voulez toujours faire rentrer les turcs qui entre autre aident les terroristes islamiques de l’EI dans l’UE ?

    Répondre
  4. Christian D'ORSO

    6 janvier 2015

    Les vagues d’invasion que subit l’Europe depuis longtemps et sous diverses formes relèvent d’une stratégie qui use et abuse de la bonté des Européens… Peut-être faut-il ouvrir les yeux et se rappeler que “trop bon” c’est souvent “trop con”…

    Répondre
  5. Magne

    6 janvier 2015

    Le problème est : il y a – t -il des droits communs dans ces réfugiés ? Outre que ces réfugiés ignorent ou vomissent la laïcité et sont contre l’apostasie , on ne sait rien de leur passé judiciaire . La présence de femmes et d’enfants rassurent quand même un peu .

    L’islamisation des esprits est telle chez les politiciens en France , qu’aucune précaution n’est prise pour avoir une idée de savoir à qui l’on a affaire (cf casier judicaire ) .

    Avant la guerre de 1939 – 1945 , une cinquième colonne d’Allemands s’était tranquillement installée en France alors qu’on savait pertinemment qu’un dangereux psychopathe était aux manettes de l’Etat à Berlin .

    On n’a plus qu’à espérer que l’Islam qui s’annonce sera plus proche de celui des fils d’Abbas , plus tolérant avec les gens du Livre juifs et chrétiens , que celle des Beni – Omeyya , ceux de la ” voie droite ” sirat al mustaqim ” que l’on voit fleurir de nos jours , fleurir , entre le Tigre et l’Euphrate et dans nos banlieues dans une moindre proportion , heureusement .

    Répondre
    • euréka

      6 janvier 2015

      @magne

      Il y a certainement des droits communs dans ces bateaux comme il y a des braves et honnêtes gens. Le problème avec les honnêtes gens syriens c’est qu’ils sont tellement habitués aux scènes de violence , il ne faut pas se faire trop d’illusions. Avec cette épouvantable guerre civile, beaucoup de tabous ont sauté. S’ils doivent voler ou agresser pour leur survie en Europe on peut parier que certains franchiront le pas.
      Magne je ne vois pas pourquoi vous vous inquiétez des “droits communs”. Les plus dangereux ce ne sont pas les droits communs mais les fous d’Allah.

      QUANT A VOTRE CONCLUSION ben je la vomis.

      Où avez-vous vu des muslims tolérants avec les gens du livre ? Achetez vous derechef des habits jaunes et des souliers sans talon, c’est l’uniforme des dhimmis.
      Moi je n’ai pas envie de la tolérance de cette sale engeance.

      Répondre
  6. 6 janvier 2015

    à ce sujet, je vous laisse méditer cet article:

    Un nouveau cargo, avec 450 réfugiés à son bord a été arraisonné par les autorités italiennes. C’est le troisième cargo cette semaine.

    Tout le monde connait l’histoire du cheval de Troie. Du moins le pensais-je.

    Les cargos qui accostent ces jours-ci sur les côtes européennes chargés de centaines de « réfugiés » musulmans (près de 2 000 la semaine dernière) sous le regard attendri des responsables européens me font douter.

    Le cheval de Troie fut l’épisode final de la guerre de Troie. Ne pouvant rentrer anonymement en Europe après avoir combattu auprès de l’Etat islamique, des guerriers grecs musulmans furent déguisés en réfugiés et cachés dans de grand chevaux de bois voguant sur la Méditerranée. Arrivés sur les cotes italiennes, ils furent accueillis comme un cadeau des dieux : ils offraient une nouvelle occasion aux Européens de réparer leurs abjects crimes coloniaux en ouvrant les bras aux défavorisés. Cette ruse entraîna la chute de l’Europe.
    Qui sont les plus persécutés, en Syrie et en Irak ?

    Ce sont les Chrétiens, les Yezidis, les femmes, les vieillards, les enfants.

    Y a-t-il des Chrétiens, dans les cargo qui « s’échouent » sur les cotes italiennes ? Pas vraiment. Il y a essentiellement des musulmans. Des enfants, des vieillards, des femmes ? Pas beaucoup, presque pas. La grande majorité, ce sont des hommes seuls. Calais en est le témoin. Leurs parents et grands-parents, leurs familles, enfants, femmes, ne sont-ils pas en plus grand danger qu’eux ?

    L’ONU parle d’un million d’enfants n’ayant pas même une couverture à se mettre sur le dos pour affronter l’hiver tandis que des « passeurs » auraient 2 ou 3 millions de dollars pour acheter des cargos et les abandonner ensuite, comme dernièrement ?

    Et ils seraient maintenant devenus marins, capitaines, mécaniciens, ils auraient appris à faire naviguer les cargos qu’ils abandonnent ensuite ?

    Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

    Les « réfugiés » – les reportages se succèdent pour décrire leurs terribles conditions de vie, ont tout perdu. Ils ont à peine de quoi se nourrir. La moitié des 22 millions de Syriens tient avec moins de deux dollars par jour depuis deux ans, et ils auraient 3 000 dollars pour payer les passeurs ? Et si quelqu’un finançait plutôt le voyage de djihadistes déguisés en réfugiés ?
    N’y a-t-il aucun pays musulmans où ces « réfugiés » pourraient trouver un abri ?

    49 pays musulmans, la plupart sous habités, dont certains si riches qu’ils s’offrent des entreprises européennes prestigieuses, ne veulent pas les accueillir ? Alors que l’islam est une religion charitable qui fait le bien et apporte la lumière au monde ? Pourquoi se « réfugier » en Europe où leur mode de vie, leur culture, la pratique de leur religion sont si menacés, l’environnement si hostile, si islamophobe que l’UE préoccupée envisage de promulguer des lois pour les protéger, alors qu’ils seraient si bien en terre d’islam ?
    Posons le problème à l’envers.

    L’Etat islamique a d’énormes ressources financières, des banques, des puits de pétrole. Pour quelle raison se priveraient-ils d’affréter des chevaux de Troie, et faire embarquer quelques milliers d’islamistes qui attendront patiemment les ordres, une fois sur le sol européen ?

    N’attendons pas que les médias mènent l’enquête, ils ne sont plus là pour ça. Leur fonction consiste à faire avaler la pilule à une population européenne abandonnée. Quand aux instances européennes, demander une commission d’enquête serait évidemment discriminatoire et raciste.

    Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

    http://www.dreuz.info/2015/01/qui-sont-les-450-migrants-du-cargo-arraisonne-en-italie/

    Répondre
    • euréka

      6 janvier 2015

      Nous avons les noms de toutes les lopettes qui favorisent l’implantation chez nous des jihadistes déguisés en migrants.
      On leur coupera la tête. Pour se mettre à parité avec Daech.
      Plenel le prêcheur de la cause muslim, Todd, Guidère, Merluchon, Sifaoui, Keppel, les centaines d’orientalistes qui ronflent au CNRS entre deux conférences au Liban ou en Syrie, Aubry et toute la clique Front de gauche – EELV, et Hollande lui-même qui promettait des papiers à des migrants illégaux en leur demandant de “sauver la France”,
      le MRAP et les enflures de SOS Racisme, les gens du Gisti, RESF etc etc plusieurs dizaines de milliers de personnes, celles qui ont fait la promotion des associations islamistes comme Aubry avec la ligue salafiste du Nord.

      Répondre
    • martelentête

      6 janvier 2015

      Cette immigration musulmane n’est en rien comparable au Cheval de Troie. Nous avons parfaitement conscience que l’islam est notre principal danger culturel et de civilisation, mais nous nous laissons envahir faute de volonté politique de la stopper (population de remplacement et électoralisme). Non à votre position historique et géographique de la chute de la ville de Troie : elle se situe en Asie Mineure (ouest de la Turquie actuelle) et sans doute entre 1190 et 1180 avant J.C, bien avant la naissance de Mahomet 570 – 632 après J.C.

      Répondre
  7. druant philippe

    6 janvier 2015

    He oui, on s’ en débarrasserait volontiers en les chargeant sur des bateaux (par tranche de 3000 à 4000) et les renvoyant au pays (le leur ou celui des parents) : je ferais cela sans l’ ombre d’ un scrupule ou d’ un remords .
    Je ne suis pas un humaniste pour farces et attrapes à la Jaures ou une pleureuse démocratique .
    A ce niveau là , la pitié est de la faiblesse à l’ état pur .
    Leur sort pour malheureux qu ‘il est ne me concerne pas au contraire de celui des miens !

    Répondre
  8. R. Ed.

    6 janvier 2015

    donc ” un financier ” quelque par , qui ?, pourquoi , ?

    Répondre
  9. 6 janvier 2015

    Il y a des milliers d’années, ce philosophe avait: déjà tout compris :
    -” Faites entrer les idées généreuses dans la cité assiégée et elle tombera d’elle-même “

    Répondre
  10. Rosalie

    6 janvier 2015

    L’idée est bonne et je n’y avais pas pensé.
    Oui, voulu par les pays riches arabes qui financent l’islamisation massive de l’Europe. Envahissement pacifique et démographique. L’islam est comme une algue ou un parasite. Elle dévore et absorbe tout sur son passage, et cela a commencé depuis 14 siècles.

    Répondre
  11. 6 janvier 2015

    It is I only6 JANVIER 2015 À 3 H 31 MINRÉPONDRE

    Le trafic s’arrêterait immédiatement & les comptes bancaires a Tel Aviv serait plus pauvre. Plus les membres de « La Lumière des Nations » hurleraient bruyamment !

    Quand on n’ a rien d’autre à dire que des CALOMNIES…… STUPIDES il estl’préférable de……… se taire!

    Répondre
  12. 6 janvier 2015

    BIEN D’ACCORD AVEC VOUS ET AU TRAVERS DE VOTRE ARTICLE SIMPLE ET TRÈS CLAIR !

    Tous ces dirigeants ont des désirs “tout simplement”
    CRI MI NELS ! ! !

    Répondre
  13. euréka

    6 janvier 2015

    “.Peut-on sérieusement croire qu’un très grand nombre de ces réfugiés puissent disposer des milliers de dollars nécessaires à l’achat de leur transport sans aucun financement ?”

    Oui ça laisse perplexe les sommes dépensées par les familles pour “sauver” leurs fils , à 3000 ou 4000 euros
    par personne, ça fait des masses d’argent.
    On dit “ces migrants sont des avocats, des médecins, des ingénieurs” …. et pourquoi pas des jihadistes ??. Dans le lot il doit bien y en avoir quand même…

    Nous sommes en train de nous faire balader et envahir.
    Pourquoi choisissent-ils l’occident tous ces musulmans ?
    C’est carrément atroce là.
    Comme certains bancs de poissons ils viennent frayer en Europe, comme téléguidés par leur instinct.
    L’Europe n’est-elle pas devenue un immense baisodrome pour toutes ces populaces ?

    Répondre
  14. lauranceau

    5 janvier 2015

    Il serait intéressant de voir ce qui se passerait si on coulait systématiquement 4 ou 5 bateaux de ce genre ?

    Répondre
    • It is I only

      6 janvier 2015

      Le trafic s’arrêterait immédiatement & les comptes bancaires a Tel Aviv serait plus pauvre. Plus les membres de “La Lumière des Nations” hurleraient bruyamment !

      Répondre
    • Jaures

      6 janvier 2015

      Ce serait tellement mieux, n’est-ce pas, si on pouvait ainsi se débarrasser de ceux qui nous ennuient: des réfugiés sur un cargo, des SDF sur un banc, des voisins un peu bruyants,…
      Jusqu’à ce qu’un mieux armé trouve que vous l’importunez un peu trop…

      Répondre
      • orldiabolo

        6 janvier 2015

        “Ce serait tellement mieux, n’est-ce pas, si on pouvait ainsi se débarrasser de ceux qui nous ennuient” J’avoue que l’idée est séduisante… Et c’est si rare chez Jaures ! “Il faut bien que tout le monde vive…”, vous en voyez vraiment la nécessité ? 😉
        Cela dit et plus sérieusement, comment ne pas penser aux Camps des Saints de Jean Raspail, qui il y a quarante ans, décrivait la situation actuelle ? Et plus que l’invasion elle-même, les réactions des autorités et des “bobos” de l’époque… On comprend qu’il ne soit jamais entré à l’Académie Française !

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          6 janvier 2015

          oh vous savez pour la majorité des Académiciens cela équivaut à recevoir les palmes académiques … ils ne laisserons pas même une trace, si infime soit elle, dans notre histoire culturelle … l’ Académie ? un Club ! seuls les petits bourgeois sont encore impressionnés par le titre d’ Académicien !

          Répondre
      • R. Ed.

        6 janvier 2015

        Dis, Jojo, explique-nous un peu ce rébus.

        Syrie : la majorité de la population vit avec 2 $ par jour, soit 60 $ par mois.
        Combien de temps doit donc épargner une personne pour mettre 3000 € (le taux de change est pour le moment très intéressant) de ” côté ” pour payer le voyage aux passeurs.

        Une petite précision, les passeurs ne font pas crédit, c’est du cash.
        Il y a

        Répondre
        • Jaures

          6 janvier 2015

          R.Ed, le revenu moyen mensuel en 2010 en Syrie était de 218 dollars/mois (source: banque mondiale), mais avec de grandes disparités.
          Pour payer une traversée sur le cargo, il fallait débourser en moyenne 3 à 5000 dollars, c’est à dire 2 à 3 ans de salaire moyen.
          Il s’avère donc que ceux qui empruntent cette voie sont parmi les classes moyennes du pays. Les plus pauvres passent par voie terrestre ou petites embarcations.
          On sait qu’en Afrique les familles se cotisent pour faire partir un des leurs.

          Répondre
          • euréka

            6 janvier 2015

            Pourquoi ne pas prendre l’avion depuis la Turquie ?
            A d’autres…..

          • Jaures

            6 janvier 2015

            Vous êtes sérieux ?
            Sans visa vous ne pouvez pas embarquer et encore moins débarquer.
            Vous pensez que les gens risquent leur vie pour le plaisir, comme un pilote du “Dakar”, alors qu’il pourrait arriver simplement par “Easy jet” ?

          • R. Ed.

            7 janvier 2015

            Tu me prends pour un con ?

            Dans ce pays, il y a donc des gens qui vivent (mal sans doute) avec 60 $ /mois et la moyenne est de 218,35 $ /mois.

            Le passage – risqué – et non garanti coûte donc 3 ans de salaire moyen – , pendant lesquels ils ne dépensent RIEN, où plutôt, non, ils vivent avec 60 $/mois.
            A terme, en Syrie, il ne restera que des vieux, des enfants et des femmes PAUVRES et quelques riches, la classe moyenne jeune et masculine sera chez nous.
            Si je comprend donc bien, ce sont les gens aisés, jeunes et de sexe masculin qui quittent leur pays, pour venir grossir la masse des gens pauvres en Europe.
            A moins qu’ils ne viennent chez nous pour se ruer sur l’or.
            La conquête du nouveau monde, quoi !

          • Jaures

            7 janvier 2015

            Il y a effectivement en Syrie des gens qui avant la guerre civile n’étaient pas pauvres et ont donc pu réunir les sommes nécessaires à l’exil.
            Dans ce genre de situation, l’immigration n’est pas une immigration de pauvreté mais de fuite de la guerre.
            Les plus pauvres s’entassent en Jordanie ou au Liban (1 million de réfugiés chacun). Les chrétiens et azéris sont au Kurdistan irakien. D’autres essaient de rejoindre l’Europe par les voies les moins chères, c’est à dire les plus rudes.
            Chacun essaie d’en réchapper comme il peut avec les moyens du bord et, si vous connaissez un peu l’Histoire, cela ne vous paraitra pas si original.

      • Rosalie

        6 janvier 2015

        Svp ne confondons pas tout, un sdf n’est pas un clandestin ni mon voisin….

        Répondre
      • Anne Lys

        6 janvier 2015

        Il ne faut pas confondre des personnes qui disposent évidemment de moyens financiers assez importants (4 à 8.000 € par personne) et qui, le plus souvent, appartiennent aux classes les plus élevées de la société de leur pays d’origine, avec le SDF qui dort sur un banc ou le pauvre gamin qui a cru pouvoir gagner le paradis occidental (un paradis où il veut vivre, même s’il le honnit, le méprise, souhaite le détruire, car il n’y a pas beaucoup de logique dans les motivations des migrants de cette catégorie) en prenant tous les risques faute de pouvoir précisément payer les sommes faramineuses exigées par les passeurs.

        Compte tenu de leurs moyens financiers et de leurs capacités intellectuelles, compte tenu, comme l’expose l’article de Bernard Antony, du fait que leurs options religieuses devraient leur permettre d’être accueillis à bras ouverts dans les très riches États pétroliers sunnites voisins, j’ai du mal à croire à la réalité de leur odyssée dans un cargo pourri : sans même y voir une future 5ème colonne (ce qui n’a rien d’impossible), je me demande s’ils n’ont pas quitté leur pays dans des conditions beaucoup plus confortables, pour n’aller s’entasser dans ces bâtiments rongés de rouille que lorsqu’ils sont arrivés à proximité des côtes italiennes, sans le moindre équipage, cela pour simuler une situation mortellement dangereuse, afin d’être accueillis en réfugiés et d’échapper à toutes les difficultés d’admission en Occident qui attendent ceux qui ne sont pas l’objet de la « miséricorde » demandée par le pape François : ils pourraient ainsi finir par refaire leur vie, avec des capitaux transférés clandestinement, dans le pays de leur choix.

        Cette miséricorde et l’aide que les Européens accordent assez largement, je préférerais la voir réserver aux SDF (étrangers ou Français) qui couchent dehors et à tous ceux qui n’ont pas les mêmes moyens.

        Il se peut qu’en écrivant cela, je commette un « jugement téméraire » et que tout se soit passé conformément aux apparences. Mais tout de même, tant de gens des classes supérieures entassés dans ces rafiots après avoir payé une somme disproportionnée pour avoir le droit d’y monter, je n’arrive pas à trouver cela vraisemblable.

        Répondre
      • quinctius cincinnatus

        6 janvier 2015

        C’ est là, la dure Loi Naturelle : la LUTTE POUR LA VIE et voyez vous cela NOUS CONCERNE AUSSI , même si cela ne semble pas vous concerner … sauf que vous aussi vous luttez pour quelque chose, pour autre chose qui n’ intéresse pas forcément … les autres … la Vie est une boucle !

        Répondre
        • Jaures

          6 janvier 2015

          Sauf, cher ami, que nous ne sommes pas que des animaux.
          En tout cas permettez-moi de ne pas me considérer uniquement comme tel et expliquer mes comportements par l’instinct et le conditionnement génétique.
          Il est curieux que ce soit l’agnostique qui soit obligé de rappeler cela.

          Répondre
          • quinctius cincinnatus

            6 janvier 2015

            croyez vous que l’ Homme soit ( généralement ) si différent de l’ Animal ? le proverbe le dit bien ” l’ Homme est un loup pour l’ Homme “… en tant que syndicaliste vous devriez le savoir ! l’ agnosticisme n’ a donc rien à voir en l’ affaire sauf à amalgamer la sauce avec un ingrédient qui ne la concerne pas

        • euréka

          6 janvier 2015

          les immigrationnistes fous luttent pour la vie des autres.
          Uniquement celle des “autres”, car la nôtre leur importe peu.

          Répondre

Répondre

  • (pas publié)