Qui est vraiment Barack Hussein Obama ?

Posté le décembre 03, 2009, 12:00
8 mins

Voici un peu plus d’un an que Barack Hussein Obama a été élu à la tête de la plus puissante nation du monde. Et les médias français, quand ils ne se pâment pas encore d’aise à l’idée de cette élection, sont d’une discrétion de rosière sur le désamour extraordinairement rapide qu’a connu l’administration Obama au sein du peuple américain. Désamour que viennent de sanctionner quelques élections partielles cinglantes pour les démocrates.

L’une des causes principales de ce rejet tient à la réforme du système de santé sur laquelle s’est arc-bouté le nouveau président. Au mépris de tout sens politique, Obama et sa majorité ont décidé d’affronter simultanément plusieurs adversaires puissants : les défenseurs de la morale traditionnelle (qui refusent notamment le financement de l’avortement sur fonds fédéraux prévu par « l’Obamacare ») et les opposants à toute croissance de l’État-Providence. Autant dire qu’Obama a réussi à fédérer toute la droite américaine !

Mais qui est vraiment cet homme ? Quel est son projet ? Quels sont ses réseaux ? D’où viennent ses collaborateurs ? Toutes ces questions, la campagne électorale nous en a refusé les réponses : un peu à la façon de Ségolène Royal accusant de machisme tout journaliste qui doutait de ses compétences dans tel ou tel domaine, la campagne d’Obama a – fort efficacement, il faut le reconnaître ! – accusé de racisme toute personne qui avait l’audace de s’interroger. Peu importait en l’occurrence que la personne en question fût noire ! Être contre Obama, ou plutôt ne pas voir en lui le Messie, être simplement tiède dans son adhésion, c’était du racisme…

Avec ces méthodes de censure, nous avons donc découvert avec ahurissement que les notes d’Obama au collège, ou à l’université, étaient « secret défense ». Personne n’y a accès. Pas davantage qu’aux textes de ses mémoires universitaires (pourtant normalement publics, mais que les universités concernées ont opportunément « perdus ») ou… à son certificat de naissance. Ce qui fait qu’aujourd’hui encore, un doute subsiste sur le fait que le président des États-Unis soit citoyen américain !
Pourtant, les sources sur ce personnage aux amitiés troubles (il a notamment été très proche du terroriste Bill Ayers, pour ne rien dire de sa proximité avec des pasteurs ouvertement racistes – anti-blancs naturellement…) ne manquent pas dans les différents médias conservateurs américains.

Évelyne Joslain
, qui s’était déjà fait remarquer par la publication d’un ouvrage sur « l’Amérique des think tanks », vient de publier aux éditions des « 4 Vérités » un passionnant ouvrage à partir de ces sources.

Malicieusement intitulé « De la déconstruction de la démocratie en Amérique », sur le modèle du fameux ouvrage de Tocqueville, cet ouvrage iconoclaste devrait passionner la plupart des lecteurs des « 4 Vérités ».
On y découvre bien des choses sur les Clinton, sur les réseaux Obama, sur les procédés à la lisière du délictuel employés au cours de la campagne… et sur l’objectif final d’Obama et de ses mandants : la dissolution des démocraties nationales au sein d’une « gouvernance mondiale » qui a toutes les allures d’une dictature.

Ces liens d’Obama au mondialisme ont été pour moi l’un des principaux intérêts de l’ouvrage. Mais il en est un autre, qui n’est pas négligeable : Évelyne Joslain montre aussi qu’après la défaite de McCain, le parti républicain commence sa réorganisation autour des valeurs « conservatrices » et non autour du « centrisme » affiché constamment par le candidat malheureux. Et de nombreux nouveaux dirigeants de droite sans complexe commencent à émerger…

Évelyne Joslain
Obama: De la déconstruction
de la démocratie en Amérique

Les 4 Vérités

http://www.muller-edition.com/ (Taper " Joslain " dans recherche)

AMAZON

250 pages – 25 euros
À commander auprès de
notre service abonnements
(+ 5,50 e de port) :

4 Vérités-DIP 18 à 24,
quai de la Marne
75164 Paris Cedex 19

Et  un autre lien vers http://www.amazon.fr/s/ref=nb_sb_noss?__mk_fr_FR=%C5M%C5Z%D5%D1&url=search-alias%3Daps&field-keywords=joslain+obama&x=0&y=0

_ _ __ _

J’ai récemment appris la mort de François Laarman. Homme aux multiples talents, il se battait depuis plusieurs années contre une maladie dont il n’ignorait pas qu’elle devait l’emporter. Fondateur de plusieurs associations libérales et conservatrices, de Contribuables associés à Sauvegarde retraites, en passant par Droit de naître ou SOS Éducation, François Laarman a été le principal responsable de l’importation en France des méthodes des activistes conservateurs américains. Avec lui, nous perdons un ami et un maître. Que sa famille trouve ici l’expression de nos condoléances.

13 réponses à l'article : Qui est vraiment Barack Hussein Obama ?

  1. Anonyme

    06/12/2009

    … to make a long story a short one, unfortunately, our lives and fortunes are in the hands of idiots. Our marxiste superbower’s administration is a very sad joke. To further clarify, our lives and fortunes are in the hands of fools (the voters) led by the idiots.

    It is clear that the fools voted for the Obama who only existed in their heads. It is not in the nature of our marxiste superbower to do anything that gets his hands dirty or indeed to do anything other than strike poses and mouth platitudes that make the fools of the world feel comforted and vindicated.

    Any attribute of the real marxiste superbower that does not fit the mental image IS NEATLY EDITED OUT, much in the same way that the MS Media will treat the scientific fraud (Climategate):  IT NEVER HAPPENED.

    Our marxiste superbower is a narcissistic ruthless piece of work and a fool internationally.

    Sadly. Nobama.

    Répondre
  2. Daniel

    06/12/2009

    Jaurés:  " Daniel: le mot marxiste a bien été employé sur ce site, relisez le post de l’anonyme ci-dessus".

    Et où avez vous lu que je le niais?   J’ai écrit: " personne ici n’utilise le mot marxiste pour Obama autrement que pour qualifier un comportement gauchiste qui va à un Américain comme des bretelles à un lapin"  …  En d’autres termes, le mot marxiste est à interpréter en fonction des arguments qui accompagnent ce terme!.

     Voici la troisième fois cette semaine que vous prétendez être mal lu…  "comme d’habitude" rajoutez vous!   Flagrant délit d’oeillères et de préjugés que vous collez sur tous ceux  dont les arguments hors mode ne peuvent atteindre votre cerveau déjà saturé d’argumentations syndicales. Comment seriez vous prêt à seulement essayer de lire les mots qui défilent sous vos yeux sans les préjugés syndicaux!.  

    Vous écrivez ensuite: "Je suis prêt à discuter des moyens pour que soient plus efficients le partage des richesses, l’égalité des droits et des chances, la solidarité et la laïcité mais ces valeurs même ne sont pas, pour moi, discutables, sauf à se renier soi-même."     Magnifique! voici un premier point commun. C’est la base commune à tous les gens de paix,  de gauche comme de droite dés lors qu’ils sont raisonnables.  Hélas,  c’est dans l’analyse même du sens de ces mots que ça se gâte.  Alors, quand vient le moment de parler des solutions!!!     A ce stade, je prétends que vous combattez ces valeurs. La gauche a réduit ces valeurs/base  de civilisation à des incantations pour avoir un accés direct à la caisse publique et au pouvoir: c’est ce que vous appelez partage des richesses… façon donnes moi ta montre, je te donnerai l’heure. Pour l’égalité des droits, vous ne cherchez que des droit  ( c’est à dire du fric assuré)  à obtenir au détriment du droit de certaines catégories de vos concitoyens: drôle d’égalité qui nie la vie de catégories humaines classées inférieures en droits!.   Et le reste des belles valeurs à l’avenant…        

    Répondre
  3. Jaures

    06/12/2009

    Daniel: le mot marxiste a bien été employé sur ce site, relisez le post de l’anonyme ci-dessus. J’ai même lu le terme d’islamiste (il n’y a qu’à voir les burqas de Michelle !). Tout cela relève du fantasme délirant. Obama n’est qu’un produit de la middle class haute américaine, avec quelques idées généreuses, sans doute, mais qui ne résistent pas longtemps à la pression des lobbies.
    Les calculs sont simples, si le chômage régresse significativement et si les troupes américaines se retirent en bon ordre, Obama sera réélu. Dans le cas contraire il sera battu, islamo-marxiste ou pas.

    Pour avoir de nombreux débats avec des militants de droite, je ne les jugent pas forcément cyniques et de mauvaise foi. D’autant que la droite est elle même plurielle: elle peut être libérale, étatique, centralisatrice, conservatrice, chrétienne, laïque, sociale…
    Parfois les buts sont les mêmes mais les moyens de les atteindre divergent.
    Je suis prêt à discuter des moyens pour que soient plus efficients le partage des richesses, l’égalité des droits et des chances, la solidarité et la laïcité mais ces valeurs même ne sont pas, pour moi, discutables, sauf à se renier soi-même.

    Répondre
  4. Daniel

    05/12/2009

    Jaurès

    "Comme d’habitude vous m’avez mal lu. Je n’ai jamais reproché à Bush son passé de pochtron mais sa politique comme président des Etats-Unis." 

    Et je ne vous ai pas écrit que vous reprochiez à Bush son passé de pochtron. Je constate que vous en êtes informé!;  comme il est normal de connaitre le passé d’Obama. C’est une partie importante de l’article de G de Thieulloy pour un problème particulier chez Obama, ce qui pourtant, justifierait des recherches efficaces et la médiatisation des résultats.

      "Marxiste, Obama?… A qui viendrait-il à l’idée sur ce site de reprocher à Millière d’avoir écrit un livre avec le chanteur révolutionnaire Gilles Servat et d’avoir organisé des conférences avec le philosophe marxiste Kostas Axelos ?

    A qui? mais à qui le juge bon et va, non pas "juger" G.Millière, mais prouver avec des arguments convaincants que ses reproches envers GM sont justifiés et liés à son passé. Personne ici n’utilise le mot marxiste pour Obama autrement que  pour qualifier un comportement gauchiste qui va à l’Américain comme des bretelles à un lapin. D’où l’importance des multiples mensonges sur son passé qui étaient sans doutes nécessaires pour tromper le peuple… A chacun son sens citoyen!.     

    Si vous étiez moins catégorique dans votre  socialisme comme recette incontournable, définitive… et morale, on pourrait analyser ce qui est nécessaire dans le socialisme pour sortir du socialisme, sans prendre le risque de tomber dans les pièges d’un libéralisme qui ignore l’essentiel du sens du mot  liberté… et laisse alors penser que le socialisme est protecteur… ce qui devient vrai face à une droite formatée par les mensonges de gauche via l’échelle de valeurs imposée à chaque futur citoyen par l’Education Nat.  

    Je crains que la vérité nécessaire pour vivre ensemble n’ait besoin du meilleur de la gauche simultanément avec le meilleur de la droite. Il ne peut y avoir de satisfactions ni à écraser ceux qui sont fragiles, ni à empêcher de produire ceux qui ont conscience de leurs capacités à le faire, de leur foi pour résoudre tout problème… pour le plaisir de se mesurer soi même, donc sans aide publique, évidemment. 

         

    Répondre
  5. Anonyme

    05/12/2009

    … Suite (C.Q.F.D):

    12/05/09 – Comcast-NBC Deal (100,000 employees). The new game in town:

    … "One day, one single day after the two media giants announced their deal, Comcast CEO proudly weighed in to strongly support Obamacare. A move that sets a new standard for blatant pandering aimed at a group of people foe whom pandering is the new coin in the realm.

    On the other side of the transaction, GE CEO has been among our marxist superbower’s biggest corporate cheerleaders, particularly eager to see more gvt help in the credit realm to benefit GE Capital and to continue to vast gvt HANDOUTS for wind turbines for which GE is heavily invested. GE CEO has already pledged his undying support to Obamacare. Now his company stands to win a huge influx of cash if our marxiste superbower approves the transaction" …

    Constitutionnellement votre.

    NOBAMA

    Répondre
  6. Anonyme

    05/12/2009

    … notre marxiste superbower controle GM, Chrysler, c’est pas mal pour un debut…. Obamacare serait la seconde etape. A ce sujet 80% des americains sont satisfaits de leur assurance maladie. Bien sur ses amis de wall-street sont dans le sac au meme titre que de tres grandes societes controlant des secteurs cles de l’economie americaine et MEDIAS, on ne le dira jamais assez.. L’objectif etant l’obtention de contrats "juteux" relatifs au "global warming" devenu "climategate" la plus grande fraude de l’histoire de l’humanite, creee par pape gore, "l’inventeur" de l’internet.

    Pour ceux qui ont pris le temps d’analyser le passe de notre marxiste superbower, il est clair que ses associations, convictions, ideology, votes, sont marxistes. Durant son court sejour au Senat, il fut le senateur le + gauchiste battant Kennedy (RIP), c’est peu dire. Tout cela a ete refute, cache par les medias pendant la campagne electorale. Ses discours sont bien sur seduisant … On tombe dans le piege de la seduction et bien sur l’anti Bush aidant … Mais ses discours ne passent plus.

    Notre marxiste superbower est un dictateur, gang de chicago mis en place par les elites etatistes. Lorsqu’il n’aura plus besoins de ses amis de wall street , il s’en passera. 

    Tyranny vs. freedom & liberty. Americans people are awaking to the reality and the truth, this guy and his minions are fraud. 

    Constitutionnellement votre.

     

     

    Répondre
  7. Jaures

    05/12/2009

    Daniel: Comme d’habitude vous m’avez mal lu. Je n’ai jamais reproché à Bush son passé de pochtron mais sa politique comme président des Etats-Unis. Que l’on fasse de même avec Obama. A qui viendrait-il à l’idée sur ce site de reprocher à Millière d’avoir écrit un livre avec le chanteur révolutionnaire Gilles Servat et d’avoir organisé des conférences avec le philosophe marxiste Kostas Axelos ?

    Quant à faire d’Obama un marxiste, c’est plus que drôle quand on lit le montant des bonus accordés par les banques américaines en 2009. Qu’Obama crée un réel système de santé, organise l’égalité des chances en investissant massivement dans l’école, exige un partage des profits par des négociations salariales régulières par branches, mette en place un impôt progressif et développe des services publics performants.
    Alors Obama aura fait un pas vers un socialisme modéré.

    Pour qu’il devienne marxiste, il faudra, entre autre, qu’il nationalise les moyens de production par l’expropriation et qu’il instaure la dictature du prolétariat . Ce n’est pas ce que j’ai entendu dans ses récents discours.

    Répondre
  8. Anonyme

    04/12/2009

    Quand on pense que notre marxiste superbower ainsi que pape Gore, ont tous les deux recus le prix Nobel de la paix on se demande si le monde n’ pas perdu la tete. Ce qui est rassurant c’est que la neige a tombe au Texas ainsi qu’au Nord du Mexique cette semaine: du jamais vu.

    Quand on realise que notre marxiste superbower, apres avoir passe sa vie a denigrer nos armees et particulierement Bush-Cheney, nous envoie maintenant 30,000 troupes en Afghanistan avec un billet aller-retour assure pour Juillet 2011 … Et le comble, pour "vendre" son projet au Congres, certains democrates n’hesitent pas a "vanter" les merites de la "surge" en Irak mise en place par Bush-Cheney … J’ai meme une suggestion, pourquoi ne pas embaucher Bush-Cheney comme consultants …

    Notre marxiste superbower est dangereux. Peu importe qu’il soit totalement incompetent, il a une mission, c’est de changer l’Amerique capitaliste et mettre en place son plan etatiste a savoir le gouvernenent, par le gouvernement, pour le gouvernement. Si Obamacare est approuvee par le Congres, ce sera la premiere pierre de la fondation d’un systeme socialiste. 

    Les billions de dollars de deficit si critiques sous Bush apparaissent comme "peanuts" to compare with the trillions de dollars ce marxiste superbower nous imposent … 

    Heureusement de + en + d’ Americains realisent leur abarration, Obamination du 4 Novembre 2008. Notre marxiste superbower trouvera certainement un emploi au siege de  l’ONU  transfere au Kenia.

    Constitutionnellement votre.

     

     

     

    Répondre
  9. Daniel

    04/12/2009

    Tout mon estime et mes remerciements à François Laarman, pour la création de associations que vous citez.

    Répondre
  10. Daniel

    04/12/2009

    Jaurès

    "Inutile donc d’aller chercher ses notes de collège ou ses amis de jeunesse (Bush était-il mieux loti en sa période pochtron ?). Si il améliore la situation du pays, il sera réélu, sinon il sera battu."

    Tiens, la période pochtron de Bush est connu de Jaurès? mais pour Obama, il ne faudrait pas s’y intéresser???

    Tous les mensonges et roublardises sont à mettre à jour pour tous les hommes politiques, évidemment, sauf semble-t-il  pour jaurès.  Si Obama est arrivé à ce poste par le mensonge, il en usera encore davantage arrivé à ce poste de pouvoir suprême.  Que ce soit pour Jaurès ou Obama, l’usage du mensonge produit un discours pleins de bonnes intentions. Quand il faut  prendre des responsabilités  face à des difficultés,  ces gens habitués à donner des avis moralisateurs se retrouvent  face à leurs limites, face au vide qu’ils ont cultivés plutôt que de se construire dans la réalité. D’où hésitations visibles chez des individus qui étaient pleins de mots, mais autant de croyances. Mais fort dépourvus quand les responsabilités furent venues. 

     Vik:   Israêl subit ce que subissent les gens honnêtes et dignes en France: bafoués, volés, agressés, ils ne doivent surtout pas réagir , même seulement en paroles, sous peine d’être traités et catalogués comme étant définitivement des  racistes haineux, violents et dangereux.    C’est le résultat du mensonge, considéré comme  normal chez tous les irresponsables.  Le mensonge comme culture devient  aussi une faiblesse intellectuelle générale assurée.  Ce sera toujours le talon d’Achille des adeptes du mensonge en cas de conflit ouvert. Courage à  Israël.

    Répondre
  11. vik

    04/12/2009

    OBAMA, OK, c’est le Président (élu quand même par une majorité d’américains, qui commence à le regretter amèrement) ! Mais il y a aussi l’entourage du Président, ses conseillers, etc … Il semble que dans beucoup de domaines, on frise le rase-motte ! Hillary CLINTON, qui ne désenrage pas de ne pas avoir été choisie par les démocrates ! PELOSI, une vulgaire salope de gauche, elle le porte sur sa gueule ! EMMANUEL, son directeur de Cabinet, un jeune con, inexpérimenté, mais qui a su regrouper autour de lui certains lobbyings, le juif en particulier ! Il n’en reste pas moins minable !

    Mais revenons au Président : Pour moi, je me contrefouts qu’il soit blanc ou noir ! L’important, surtout pour le pays le plus puissant de la planète (encore, heureusement) c’est qu’il soit un homme de décision, un leader ! Or, pour l’affaire afghane, il a mis plusieurs mois avant de prendre sa décision d’envoyer 30 000 hommes de plus là-bas !

    Il paraît que c’est un éternel indécis ! Vous vous rendez compte, s’il faut prendre une décision grave, en quelques minutes, voire moins, face à un danger  mortel imminent ! Le temps de sa réflexion, de son indécision, et le monde libre (encore) est parterre !

    Le mauvais choix a été fait ! Comment le rattraper ? Je ne sais pas ! Pendant ce temps là, les russes avancent leurs pions, partout ! Les chinois se frottent les mains, jubilent (en douce) ! Les régimes totalitaires, d’Extrême-Orient, ou d’Amérique centrale, ont compris qui il était, et en profite pour créer des alliances, souvent contre-nature !

    Pour Israël, l’allié majeur et sûr de l’Amérique (mais aussi de l’occident, ceux que certains ont tendance à trop souvent oublier, ou à occulter) il a commis une gaffe majeure en demandant à son allié d’arrêter les constructions en Judée Samarie, mais aussi à Jérusalem (capitale éternelle des juifs, pas uniquement des israéliens) sans prendre en compte la réaction des pays arabes qu’il a réussi à radicaliser (alors qu’ils le sont déjà pour un oui ou un non ) ; mettant en portafaux le Premier Ministre isrfaélien avec son électorat de droite, etc … A moins que l’intention du président américain est d’affaiblir l’israélien, pour l’obliger à faire des concessions aux palestiniens, qui de toutes façons ne veulent pas de la paix, quelle qu’elle soit ! Enfin, il a foutu, si je puis dire, de par son incompétence, le merdier dans tous les domaines !

    Il faut souhaiter qu’une seule chose, c’est que le peuple américain se resaisisse au plus vite (il nous l’a montré à maintes reprises dans le passé) pour faire face à la menace iranienne, qui, de mon point de vue, sera réglée par ce " petit pays de merde " comme l’a si bien dit, un incertain ambassadeur français à Londres,Daniel ……..,  un peu émêché,c’est vrai, mais qui n’en pensait pas moins, ce petit grand con d’ambassadeur, qui verra, lui, et les autres, ce que peut faire un " petit pays de merde " face à la menace mondiale que représente le régime iranien, qui veut avoir sa bombe atomique, pour la balancer sur Israël, pour commencer … Et pour finir à en foutre sur les dhimmis, histoire de faire venir au plus vite, sur terre, l’imam (le troisième) caché, comme ils disent, ces fanatiques, ces gueules de chiens (ouda del kelb) pire insulte en arabe  !…

    Tous les chemins ne mènent plus à Rome, aujourd’hui, mais à Jérusalem, lumière du Monde !

    Vik

    NB : Judéophile un jour, judéophile toujours !

    Répondre
  12. Anonyme

    04/12/2009

    Obama le Marxiste superbower est une fraude. Il nous raconte aujourd’hui 3 decembre que si le chomage est de 10.2% c’est parce que les petites entreprises sont trop "greedy" … Elles devraient embaucher. Au diable le profit  et la productivite … Le "stimulus plan" de notre marxiste superbower est un echec retentissant. Plutot que d’assumer la responsabilite de cet echec, il accuse les entrepreneurs d’irresponsables. Il mobilise les chomeurs contre ces "voyoux" d’employeurs. Apres tout, les seules competences que l’on puisse attribuer a notre marxiste superbower sont celles d’un "community organizer" … Son plan d’abolir le capitalisme passe d’abord par la mise en place d’ Obamacare qui represente 17% de notre economie. Puis viendra "Cap and Trade" qui finira d’eteindre ce qui restera de l’entreprise privee.

    Obama est une fraude au meme titre que Gore, le pape du climategate. Ils nous ont chante la messe mais le disque est raye. Obamacare et Cap & Trade ne passeront pas. La catastrophe sera evitee.

    Répondre
  13. Jaures

    03/12/2009

    Quel désamour ?

    Obama a trouvé un pays en crise économique, en guerre, décridibilisé,…

    Au pire il le rendra dans le même état.

    Pour le reste: business as usual.

    Inutile donc d’aller chercher ses notes de collège ou ses amis de jeunesse (Bush était-il mieux loti en sa période pochtron ?). Si il améliore la situation du pays, il sera réélu, sinon il sera battu.

    Le reste n’est qu’une littérature de mauvais perdant. Du Michael Moore de droite. En moins drôle.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)