Qui peut prétendre encore que « gouverner, c’est prévoir » ?

Posté le novembre 23, 2012, 11:01
3 mins

« C’est quand les choses sont arrivées qu’on voit combien elles étaient faciles à prévoir. »

La vie politique œuvrait autrefois pour les générations futures, aujourd’hui elle a les yeux fixés sur la prochaine élection, voire l’édition du Monde et le JT de 20 heures. Pourtant, il ne fallait pas être grand clerc pour annoncer, depuis longtemps, la défaillance de la Grèce et nos milliards perdus. Persevrare diabolicum :

« L’Eurogroupe se réunit ce mardi à Bruxelles pour décider du versement d’une nouvelle aide de 44 milliards d’euros à la Grèce. »

Il ne fallait pas être grand clerc pour prévoir la nocivité du traité de Lisbonne, de la caisse commune de l’Europe, de la règle d’or budgétaire conçue par Madame Merkel et Monsieur Sarkozy qui, en l’absence de toute économie, est une incitation à lever des impôts nouveaux. Cela n’a pas échappé à M. Hollande.

Il ne fallait pas être grand clerc pour annoncer les échecs des conférences de Copenhague et de Cancun, « autant de « machins, écrivions-nous (dans « L’impuissance publique ») pour prétendre juguler un hypothétique réchauffement climatique dont les conséquences apparaitraient en 2050, alors que, hic et nunc, l’État (était) impuissant à corriger les conséquences du gel, celles-ci bien réelles, pour des milliers de passagers dans les aéroports, et, pire encore,  pour le monde des sans-abris ».

Il ne fallait pas être grand clerc pour craindre un risque infiniment plus « polluant » pour la planète, celui des bombes thermonucléaires aux mains de quelques illuminés.

Il ne fallait pas être… mais cessons l’anaphore, si chère à un président, aussi impuissant que ses prédécesseurs à limiter l’immigration, admise ou clandestine. Ses enfants en subiront les conséquences. L’accepte-t-il ? Comme le rappelle l’un de nos lecteurs,«  Dieu se rit de ceux qui déplorent les conséquences dont ils chérissent les causes. » (Bossuet).

En effet, « C’est quand les choses sont arrivées qu’on voit combien elles étaient faciles à prévoir. »

L’intervention délirante en Libye, la promesse du même résultat en Syrie et au Mali, l’aide politique et financière aux gouvernements issus d’un pseudo printemps, soit l’expansion d’un islamisme désormais conquérant et la fin de notre civilisation.

L’aveuglement, le « Munichisme » légendaire de notre politique étrangère, incapable ou refusant de distinguer un agresseur d’une victime (M. Fabius), les liaisons dangereuses avec le Qatar qui se substitue à la France pour « sauver » nos banlieues, en les islamisant…

L’histoire donnerait-elle raison à Coluche : « la moitié des hommes politiques sont des bons à rien, les autres sont prêts à tout » ?

7 réponses à l'article : Qui peut prétendre encore que « gouverner, c’est prévoir » ?

  1. poulet

    25/11/2012

    Tout cela finira dans le sang et on sait déjà qui gagnera ;
    ceux qui n’ont pas l’amour du prochain comme religion !!

    Répondre
  2. HansImSchnoggeLoch

    24/11/2012

    Espérons qu’après le munichisme suivra un nurembergisme qui débarassera la galaxie de tous ces jeanfoutres.
    Combien de km de bonne corde faudra-t’il?
    Peu importe s’il n’y en a pas assez, un noeud peut servir plusieurs fois.

    Répondre
  3. Abysses

    24/11/2012

    Depuis les années 60 des accords passés en catimini par nos dirigeants politiques (toute espèce confondue) pour autoriser un flux permanent des maghérbins en France.
    Pour les plus anciens, rappelez-vous de Michel Debré qui encourageait les familles françaises à faire des enfants. A défaut de fornication, se sont les immigrés qui arrivent……mais là attention, il est temps de réagir, non pas parce que se sont des immigrés, mais parce que leur ligne directrice c’est l’islam qui n’est pas une religion contrairement à ce que l’on pourrait penser, mais à un chemin ou un choix de société.
    La cour européenne des droits de l’homme en 2003 s’est prononcée pour déclarer que l’islam n’était pas compatible avec la démocratie. Je rappelles à tout hasard que la démocratie….c’est sensé être « LE PEUPLE SOUVERAIN ». Alors réveillez-vous ! n’attendez pas que ce soit le voisin qui agisse ! Le 10.11.2012…j’ai effectué la marche contre le fascisme islamiste..Alors, demain il faudra y aller et démontrer votre détermination à vouloir rester français. Au nom de nos anciens et dans l’intérêt de nos enfants….réagissez ! Il ne s’agit pas de racisme ! Il s’agit de faire respecter notre mode de vie ! Je ne veux pas manger halal, je veux manger du cochon….je veux vivre français.

    Répondre
    • goufio

      03/12/2012

      Je vous ai envoyé une rtéponse sur Les4vérités
      Merci pour votre commentaire qui m’a bien plus

      Répondre
  4. JEAN PN

    24/11/2012

    Allez … il y en a assez de l’Europe. Il y en a assez de lui verser des milliards d’euro pour des clopinettes; pour engraisser encore plus de politiques et par exemple pour leur payer la construction d’une piscine de plus de 500 millions. Il y en a assez d’une Europe qui est en train de nous islamiser. Basta !!!

    Répondre
  5. quinctius cincinnatus

    23/11/2012

     » qui peut encore prétendre que gouverner c’est prévoir ?  »
    réponse :
    Dupont-Aignan

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)