Rançon

À peine la bonne nouvelle était-elle confirmée, à peine les élus de tous bords, pour une fois d’accord, avaient-ils salué la libération de quatre otages, que les médias ont mis l’accent sur la sempiternelle question de savoir si une rançon avait été versée. Un chiffre a été avancé, sans pouvoir préciser si cette somme aurait été versée par Areva ou par le Niger avec, bien sûr, une aide directe ou indirecte de la France. Qu’importe ! Autant l’explicite révélation d’une rançon aurait risqué d’encourager d’autres terroristes à se lancer dans la prise d’otages, autant la discrétion permet à la fois de préserver toutes nos options pour l’avenir et de permettre aux familles d’otages actuels ou futurs de garder l’espoir.

Pierre Rochelais – La Rochelle (17)

Partager cette publication

(20) Commentaires

  • R. Ed. Répondre

    A Jojo, à quoi va donc servir l’argent de la rançon ?

    A construire un hôpital ? Une école ? A fournir des vivres aux pauvres ? D’autres idées ?

    Oh non, c’est argent va servir à financer l’achat d’armes qui serviront d’armes de panoplie ?
    Sûrement, n’est -ce-pas , Jojo ?

    Ou plutôt à acheter des armes qui permettront à ces mêmes terroristes de tuer plus de gens et de prendre d’avantage d’otages pour demander encore plus d’argent pour les futures rançons et ainsi de suite…
    La meilleure des solutions, sans doute, hein, Jojo ?
    .

    19/11/2013 à 13 h 01 min
    • Jaures Répondre

      Je ne sais pas quelle est la meilleure des solutions, cher ami, et me réjouis chaque jour de ne pas avoir à choisir entre les mauvaises.

      19/11/2013 à 17 h 22 min
  • Jaures Répondre

     » Assez de larmes de crocodile pour des gens qui savaient ce qu’ils risquaient, d’autant plus avec un avis défavorable » écrit Marguerite.
    Aura-t-on ici aussi peu de considération pour le père Georges parti également en toute connaissance de cause ?
    Ceux qui prennent des risque par sens du devoir, quel qu’il soit, ne méritent-il pas un peu plus de respect ?

    18/11/2013 à 9 h 35 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      les Britanniques, qui,comme chacun sait, est une peuplade de couards et de bâtards , ont décidé de ne JAMAIS verser la MOINDRE rançon pour  » délivrer  » leurs otages … de ce fait il y a très peu de  » rapts  » de sujets de sa Gracieuse Majesté ***

      Quant à la dernière  » libération  » par  » lui-même  » de F. C. au Nigéria, cela relève me semble t il du conte de fées !

      *** je crois savoir qu’il n’y en a qu’un seul dans la Corne de l’Afrique

      19/11/2013 à 18 h 00 min
      • Jaures Répondre

        Il s’agit là d’une posture comme celle de la France.
        En 2010, 2 otages britanniques ont été libérés après un an de détention par des pirates somaliens. Sans versement de rançon ?

        20/11/2013 à 9 h 17 min
        • quinctius cincinnatus Répondre

          à ma connaissance la majeure partie de la rançon a été  » récupérée  » et les  » pirates  » exécutés dans la foulée par les S.A.S. de Sa Gracieuse Majesté … et que depuis aucune rançon n’est plus versée !
          Deux pays s’occupent efficacement ( dans la mesure où cela est possible en Afrique ! ) du terrorisme en Afrique de l’Est : le Royaume Uni et Israël
          Notons aussi que le génial Fabius a  » délocalisé  » le Renseignement Français de l’Afrique de l’Ouest ( notre terrain habituel de safari colonialiste ) vers l’Afrique de l’Est région qui en dehors du fait qu’elle est  » anglophone  » n’a  » culturellement  » rien de commun avec l’Afrique de l’Ouest ( le  » diplomates » Français n’étant pas préparés à ce contexte, Fabius a donc nommé un responsable qui n’en connait guère plus )

          20/11/2013 à 10 h 10 min
  • BRENUS Répondre

    Contre la prise d’otages, la méthode russe : vous prenez en photos les membres proches et parents des preneurs d’otage et leur envoyez un message précisant qu’il seront éxécutés en cas de dommages aux otages. Et vous passez à l’acte si nécessaire.

    13/11/2013 à 19 h 33 min
    • Jaures Répondre

      Exécuter froidement les femmes et enfants de terroristes ? Outre que vous intégrez alors la même barbarie que ceux que vous prétendez combattre, attendez-vous à voir les troupes des terroristes se gonfler des membres survivants de ces mêmes familles prêts à tout pour se venger.

      18/11/2013 à 9 h 40 min
      • quinctius cincinnatus Répondre

        c’est cependant ce que font parfois Israël dans la Bande de Gaza et les Djihadistes sur une plus grande échelle géographique

        19/11/2013 à 18 h 02 min
  • Max la menace Répondre

    Quel héros ce Fabius ! On le voit de partout, il est devant touteqs les caméras. Et ce Hollande § On ne trouve pas les mots pour glorifier ce personnage! Pauvre France ! Mais il ne sert à rien de se lamenter.Aprés tout, qui les a mis au pouvoir ces incapables notoires ?

    09/11/2013 à 11 h 53 min
  • Marguerite Répondre

    Être journaliste de guerre c’est prendre de gros risques. Les journalistes le savent et agissent en toute connaissance de cause. Ils sont responsables de leur devenir. Dans ce cas précis, aller au Nord Mali leur avait été déconseillé fermement et les militaires français, pressentis, avaient refusé de les emmener. C’est donc à leurs risques et périls qu’ils sont partis … pour ne plus revenir. Assez de larmes de crocodile pour des gens qui savaient ce qu’ils risquaient, d’autant plus avec un avis défavorable. C’est triste mais c’est ainsi. Personne ne parle de leur énorme responsabilité. Et pourquoi ? Pour un scoop ? Pour être les premiers à intewiever un chef touareg ?
    Quant à la rançon des otages libérés, jamais on ne devrait payer !!!!! Il y aurait eu une, deux ou trois prises d’otages et, sans rançon, c’en était fini. Plus jamais d’enlèvements puisqu’ils ne rapportaient pas. Il faut savoir sacrifier une personne pour en sauver des milliers …. Dans notre société où personne n’est responsable de rien et où l’on fait pleurer dans les chaumières en attisant l’émotion, on promeut la culture de l’enlèvement, de l’excuse permanente et de la corruption des groupes kidnappeurs que nous payons avec nos impôts. C’est un scandale !
    Qu’on laisse les gens faire leur boulot en étant conscients des risques encourus.
    Pour ce qui est de « rattraper » les criminels !!!!! Cela me fait rire ! Paroles … Paroles …. Paroles ……

    07/11/2013 à 7 h 46 min
    • Jaures Répondre

      C’est sûr que nos journalistes sportifs ne risquent pas d’être pris en otage. Avec ce genre de réflexion nous n’aurons plus que ‘L’équipe » pour nous informer de l’état du monde.
      Moi je rends hommage à ces journalistes qui meurent chaque année par dizaines pour le droit à l’information.

      17/11/2013 à 14 h 40 min
      • quinctius cincinnatus Répondre

        enfin à une  » certaine  » information … levogyre

        19/11/2013 à 18 h 03 min
  • Kouroutien Répondre

    Jamais on ne me fera croire qu’il n’y a pas eu de rançon versée, on nous prends pour des imbéciles, des crétins, il y a eu rançon n’en doutons pas, et si ce n’est par espèces sonnantes et trébuchantes, pourquoi pas par des armes et munitions ?

    07/11/2013 à 7 h 41 min
  • MEROU Gérard Répondre

    Effet, il faut dire stop aux décisions faciles et dispendieuses que nos élites s’autorisent en volant les contribuables. Ces bandits de grand chemin que sont nos politiques qui dispersent avec largesses le fruit de nos sacrifices doivent être mis rapidement au chômage avec de obliger à faire la mendicité. Il y a urgence, votons FN.

    06/11/2013 à 18 h 35 min
  • Martin Répondre

    La prise d’otages est ignoble ,on ne peut raisonner avec les sentiments habituels, on sort , hélas , de l’ordinaire

    06/11/2013 à 17 h 13 min
  • mariedefrance Répondre

    L’espoir aux frais de la princesse pour des intérêts terroristes !
    Il faut dire STOP.

    Quand on part dans un pays en guerre, on doit savoir à quoi s’attendre.

    06/11/2013 à 10 h 27 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      Surtout que très vraisemblablement la journaliste de R.F.I. allait distiller sur les ondes et à destination des zoreilles Africaines et en guise de reportage un  » témoignage  » lénifiant ayant pour sujet la démocratie retrouvée [ grâce à François Hollande et à Laurent Fabius les deux phénix Blancs du Sahel ]

      07/11/2013 à 14 h 54 min
      • Jaures Répondre

        Bientôt, au prochain post sans doute, vous remercierez les terroristes de nous avoir débarrassé de ces dangereux journalistes.

        17/11/2013 à 14 h 43 min
        • quinctius cincinnatus Répondre

          peut être qu’un jour, et je le déplore, nous débarrasseront ils de vous … pourquoi pas ? vous savez le martyre est une vocation qu’on a dès le plus jeune âge et qu’on entretient par des lectures  » édifiantes « 

          19/11/2013 à 18 h 08 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: