Réflexions sur la tragédie qui frappe Haïti

Posté le janvier 21, 2010, 12:00
8 mins

Le tremblement de terre qui vient de frapper Haïti ne peut que susciter un élan de compassion et de générosité. Tout être humain digne de ce nom devrait faire ce qui est en son pouvoir pour aider des gens confrontés à tant de détresse. Le nombre de morts, de mutilés et de blessés ne sera pas connu avant des jours. Mais on sait qu’il sera très élevé. Cela dit, on peut craindre que l’essentiel ne soit pas énoncé.

Tout d’abord, la tragédie en Haïti est aussi grave parce qu’elle vient s’ajouter à une tragédie préexistante : Haïti est un pays en situation de faillite totale, de délabrement profond et de chaos absolu. Je me suis rendu, au cours des vingt dernières années dans une cinquantaine de pays sur tous les continents. Aucun des pays où j’ai pu aller ne m’a semblé dans un état aussi désespéré et, je dois le dire, aussi désespérant.

L’attitude générale par rapport à cet état de choses est, en général, de détourner le regard ou de, simplement, livrer des vivres et des pansements. Elle n’est pas d’analyser et d’agir vraiment. J’étais voici peu à Saint-Domingue et les Dominicains eux-mêmes me parlaient de Haïti avec une désolation fataliste. Je n’ai cessé de penser qu’il y avait, parfois, des devoirs éthiques d’ingérence dans les affaires d’un pays. C’est au nom de ces devoirs que j’ai approuvé (et approuve toujours) le changement de régime en Irak, que je trouve indigne l’attitude occidentale présente vis-à-vis du peuple iranien et que je considère depuis longtemps que les populations arabes de Judée-Samarie et celles de Gaza devraient être délivrées de dirigeants immondes.

C’est au nom de ces devoirs que je considère aussi que laisser des pays sombrer comme on a laissé sombrer Haïti est non seulement indigne, mais dangereux. Dois-je l’ajouter ? Je n’ai aucune confiance en l’action des Nations unies pour qu’une ingérence soit efficace.

Ensuite, la tragédie en Haïti constitue la démonstration terrible de ce que, face aux désastres, un pays sous-développé est bien plus vulnérable. En un temps où il est de bon ton de parler d’arrêt du développement et de jeter un regard phobique sur l’innovation, il serait utile de rappeler que développement et innovation permettent d’améliorer la qualité de l’existence des êtres humains, leur espérance de vie, et leur résilience face au pire.

La majeure part de l’humanité souffre non pas du développement et de l’innovation, mais au contraire de leur dramatique insuffisance. Ce dont les contrées les plus pauvres ont besoin, c’est de développement, d’innovation, et, cela va de soi, des conditions qui permettent l’un et l’autre : des institutions permettant la sécurité, la liberté d’entreprendre, le respect des droits de propriété…

Ce dont elles ont besoin aussi, même s’il est très politiquement incorrect de le dire, c’est de ce que divers économistes appellent un « ajustement culturel » car, c’est un fait, certains traits au sein d’une culture favorisent les conditions susdites, et, s’ils sont absents, ces conditions ne peuvent exister durablement.

L’une des multiples raisons pour lesquelles je n’ai aucune confiance en les Nations unies est que, passé le temps de l’aide de première urgence, elles n’ont jamais, nulle part, favorisé l’émergence effective d’institutions propices au développement et à l’innovation et n’ont jamais voulu entendre parler d’ajustement culturel : ce qui est normal puisqu’elles incarnent un consensus au sein duquel les dictatures sont majoritaires.

Enfin, la tragédie en Haïti montre que les phénomènes naturels sont toujours bien plus puissants que les êtres humains
. Ce qui a fait l’avancée et la fécondité de la civilisation a toujours été la volonté de maîtriser la nature autant que faire se peut, et la quête de l’émancipation des êtres humains. Il ne sera jamais possible d’empêcher les tremblements de terre : il sera possible, au mieux, de se prémunir contre eux par des constructions plus optimales, comme au Japon ou en Californie. Il ne sera pas davantage possible d’empêcher les activités du soleil, de demander aux volcans de ne pas entrer en éruption, ou d’exiger du climat qu’il ait une régularité de métronome : il sera possible là encore de se prémunir. Je ne fais confiance aux Nations unies ni pour prémunir quiconque contre les tremblements de terre, ni pour prémunir quiconque contre quoi que ce soit d’autre !

33 réponses à l'article : Réflexions sur la tragédie qui frappe Haïti

  1. grepon

    15/02/2010

    Erm, je m’en …. eperdu-ment de la race des gens, M. anti-jaures.    Le probleme des haitiens n’est pas la couleur de leur peau, et je me dissocient de ce genre de discours injurieu base sur un pur biais de degout.   

    Ce qui marche, c’est le propriete prive, le rule of law, le marche…bref la liberte.   La manque de ca , c’est la cause le plus directe du misere, et de la faiblesse des constructions, sur la partie haitien de l’ile frappe par le recent tremblement de terre.     

    Répondre
  2. anti-jaurès

    13/02/2010

    A GREPON /  ne perdez pas votre temps a discuter avec le prétendu "jaurès" : il hait et haira toujours l’Amérique et Milière, comme ses amis gauchistes et islamistes.
     Ce type , c’est le morpion dans le slip : tant qu’il n’aura pas été extirpé il vous démangera.
      Il y a hélas sur ce site trop de gogos dont le seul soucis est de se flageller et qui ne souhaitent qu’une chose c’est que tous les blancs en fassent autant.
     Ils oublient un peu vite que les Haitiens ont massacré les blancs qui vivaient avec eux dans ce territoire et qu’ils se sont eux memes donnés d’autres maitres noirs, encore plus abjects que les blancs qu’ils avaient tués.
    C’est leur choix, indépendamment des tremblements de terre.
    Aidons les, sans illusions, pour survivre et surmonter les conséquences du tremblement de terre.
    Pour le reste il s’agit d’un peuple souverain qui choisit ses dirigeants, meme si l’Amérique que l’on se plait d’accuser de tous les maux, a très souvent par le passé apporté son aide, comme elle seule le fait efficacement aujourd’hui à coté d’une bande de rigolos de tous horizons qui viennent jouer les pleureuses. Je mets a part les pompiers qui ont sauvé la vie d’un certain nombre de gens sortis des décombres.
    J’espère que ce commentaire ne sera pas censuré au nom du politiquement correct, sinon c’est à désespérer de tout.

    Répondre
  3. grepon

    31/01/2010

    "Ainsi, c’est la culture et non-plus la nature qui procédera aux ajustements démographiques."

    En Europe, ce n’est pas autant le "niveau d’education" qui a fait baisse la fecondite que le poids massif du socialisme, ecrasant la famille, ecrasant le joie de vivre jusquau desir d’avoir des enfants.

    Il y a certes correlation, mais pas forcement causalite, entre niveau d’education de femmes et leur fecondite.   

    Vu que le Mammouth et autres grosses systemes d’education nationalisee sont des gares polur fonctionnaires a vie votant tout a gauche pour toujours, et qu’ils sont a la fois des parkings pour les immenses quantites de jeunes sous-employe par l’economie socialisee, c’est meme probable e que le socialisme amplifie le "niveau d’education" des femmes a outrance independemment des preferences libres de femmes en question:  Il n y a pas d’hommes suffisamment bien paye(apres impots) pour pouvoir leur offrir un foyer de taille propre a elever enfants.   Il n y a pas non plus de boulots a prendre, merci encore au poids du socialisme.   Les femmes crepissent le long de leurs annees les plus fertiles perdant du temps dans la machine a eponger du chomage, appprennant des theories gauchistes inutle dans le reelle.   Du cote de la qualite des hommes produites par ce genre de systeme, aucun interet a se marier avec un etre aussi infantile que le moyen des hommes europeens.  

    Notez que ce mecanisme visible partout en Europe ne serait pas forcement present a Haiti, ou le dysfonctionnement de la civilisation est tellement arriere que aucun comparatif est sense.   

    Bien sur que, vos idees educatif envers les femmes de Haiti se reduiront a comment supprimer au maximum leur capacite de faire des enfants, malgre le fait que, tres probablment, les enfants sont toujours dans ce genre de pays le seul moyen de s’encrer dans une famille seul vecteur possible dans ce genre de pays pour etablir ce que vous appelez "securite sociale", y compris retraite/pension/maladie, mais aussi support emotionnel.   L’humain veut avoir des connexions humaines dans sa vie tout de meme, et non seulement guarantis de revenus, de soins, loisirs, jobs-a-vie, et irresponsibilite maximale.

    Répondre
  4. Druant

    28/01/2010

    @Jaurès:

    on ne peut rien vous cacher .
    En fait , je milite à ma microcospique échelle pour le (neo) malthusianisme et je recommande effecivement pout le 1/3 Monde des programmes de Planning familail où la stérilisation (vasectomie / ligature des trompes) serait  la base et non la contraception aux résultats trop aléatoires .
    En parallèle , des programmes éducatifs devraient être lancés .
    Ce type de programme a débuté en Thailande en 2006 et semble porter ses fruits sans avoir recours à une quelconque contrainte .

    Répondre
  5. Jaures

    28/01/2010

    Cher Druant, votre idée de planning familial est judicieuse. Je pense donc que vous allez militer pour un développement de l’éducation, des femmes notamment, lequel influe sur leur fécondité, une mise à disposition gratuite de toutes les techniques contraceptives ainsi que les moyens sanitaires et juridique pour le droit effectif à l’avortement.

    Ainsi, c’est la culture et non-plus la nature qui procédera aux ajustements démographiques.

    C’est ce que vous préconisiez, n’est-ce pas ?

    Répondre
  6. Druant

    27/01/2010

    La seule aide que nous devrions leur accorder devrait consister en une aide en matière de planning familial ou bien, en cas de refus de leur part  , de zéro aide , laissant ainsi la nature accomplir son oeuvre de régulation inexorable .

    La (sur) population grouille sur cette île  engendrant une grande misère  .
    Il est capital d’atteindre ainsi  le chiffre de population adéquat  par rapport aux ressources disponibles de l’île .

    Répondre
  7. Anonyme

    26/01/2010

    [email protected]

    iosa:     "Pour ma part, je m’en balance franchement de qui a fait quoi avant, car le plus important dans la vie de tout homme et toute femme qui se respecte, c’est de conserver une toute petite trace d’humanité au fond de soi."

    Vous ne pouvez pas dire que vous vous foutez de qui a fait quoi avant et dire ensuite:

     "il y aurait du exister un véritable plan d’action…".   …  ça fait désordre. ( Amicalement) .

    Bien sur que je peux le dire et entre nous je crois que vous avez compris ce que je sous entendais.

    Dons la traduction est: Il faut arrêter d’être con pour que celà avance dans le bon sens, aurait certainement été plus approprié…mais pour une fois, je voulais rester courtois dans mes propos en cette nouvelle année 2010.

    Et comme à l’accoutumée, les gros penseurs gouvernementaux ( c’est à dire les conseillers en tout) y a pas un seul pour saisir l’occasion de souffler une bonne idée aux Saigneurs du monde……Pape y compris, bien que ce dernier a une excuse, il n’a presque plus de jus dans la batterie ( normal, ils sont sélectionnés entre eux et uniquement par eux).

    En effet, la petite part d’humanité fait de nous des Hommes et quand cette part d’humanité est trop grande…..elle fait de nous des cons, la preuve étant la grosse récolte des oeuvres caritatives dont une grande partie n’ira certainement pas aux destinataires, comme celà c’est déjà passé lors du tsunami.

    A quand la concertation des oeuvres caritatives sur la prévention positive des secours ?

    Jamais, parce qu’ alors plus personne (parmis les cons) ne donnera un centime et celà, ils le savent déjà.

    Pas de sensationnel, pas de rond….bref, ça fonctionne comme les médias concurents….CQFD !

    Amicalement.

    IOSA

    Répondre
  8. grepon

    26/01/2010

    adrienho:   "oblige les banquiers à prêter aux gens qui ne peuvent pas rembourser sous prétexte que les pauvres aussi ont droit au crédit (encore une erreur des Democrats) !….Mais je sens que ça dépasse les compétences de certains par ici…"

    Ce qui est marrant, Jaures l’etroit, m’a sorti un de mes propres postes, datant bien avant Lehman etc, pour..je fait un raccourci..ainsi prouver que moi et Bush-W (celui du "compassionate conservativsm") sont responsables, nous aussi, pour la bulle immobiliere et donc les montagnes de mauvaise dettes et chaines de montagnes de derivatives divers qui font ravage.   La pieces a conviction ont ete mes references aux "tax deductions" accorde aux americains sur l’interet qu’ils paient sur leur pret immobilier pour leur residence principale.  (Je crois que j’avais sorti le fait que nos pauvres aux Etats-Unis sont les pauvres les plus riche du monde, au point ou ils se comparent pas mal avec la classe moyenne francaise.)   Bush (W) lui aussi avait promu un programme dite "ownership society" comprennant encouragements a l’achat de maison par pauvres.  

    De tout ceci Jaures A FAIT MENTION LUI MEME (et non entierement a tort et a travers), tout comme si il sait bien que la bulle immobiliere explique la situation financiere actuelle bien mieux que d’autre activites de Bush(guerres illegales-mouarff, collusion avec mechants, capitalisme, etc).  

    Mais la gorille de 800 livres, et l’elephant dans salle, c.a.d. les GSE Fannie et Freddie et leurs "enablers" au Congress, ca Jaures ne peut pas reconnaitre.    Encore moins, l’alignement et engagement totale d’Obama lui meme depuis plus de vingt ans preceisement avec la mouvance marxiste/Alinskyite a la source du debacle.  Son Chief of Staff Rahm Emmanuel sait quelque chose lui aussi, ayant recu des millions pour ses services sur le board de Freddie.  Et ca continuent maintenance, directement finance par des imposes, l’essai de regonfler bulle avec de l’argent tire de nos poches au bout de fusil. 

    Comme j’ai dit a plusieurs reprises ici, les consequences de tout ceci n’ont fini de faire mal.   Obama a pu monter sur le throne merci en parti au degringolade(chute opportin de Lehman etc), et son propre degringolade en cours peut finir par quelque aventure etrangere sensee "Rallier le peuple autour du president" au moment voulu, genre autour d’elections, genre ceux en Novembre.   C’est le seul domaine ou un president des Etats Unis a moyens d’agir relativement sans encombrements:  le domaine diplomatique et militaire.   Obama et vain a ce point, cet enfant sans accomplissements ou le moindre experience executif a qui tout lui a ete donne sans concurrence toute sa vie.  C’est un "true believer" qui ne met pas du tout ses buts  et croyances en question.  Comme chez le reste de la gauche de la gauche, les fins justifient les moyens.  

    Répondre
  9. adrienho

    26/01/2010

    @Jaurès
    Évidemment, un gauchiste donc étatiste comme vous ne peut pas comprendre, et s’il s’avisait de chercher quel "ajustement culturel" il leur faudrait, j’imagine que le remède serait pire que le mal.
    Grepon a parfois un peu de mal avec le français, mais au  moins il raisonne clairement et ce qu’il dit est frappé au sceau du bon sens, qui vous manque tellement.

    @Grepon
    Bravo le texan, j’ai adoré vos réponses, et ressortir l’excuse de la colonisation deux cent ans après, c’est comme si on mettait sur le dos de la seconde guerre mondiale la crise actuelle, due à une mauvaise politique étatiste et à une crise de l’immobilier prévisible lorsqu’on oblige les banquiers à prêter aux gens qui ne peuvent pas rembourser sous prétexte que les pauvres aussi ont droit au crédit (encore une erreur des Democrats) !

    Mais je sens que ça dépasse les compétences de certains par ici…
    Merci donc encore à Grepon pour ces tonitruantes vérités !

    Répondre
  10. Daniel

    25/01/2010

    Alceste:   je réexpédie une partie d’un message qui a eu l’honneur de la poubelle:

    J’apprécie la totalité de votre intervention .  Dont ce passage
    "Au terme de deux siècles d’anarchie totale, « l’excuse » du colonialisme ne tient plus et est franchement odieuse. Et surtout totalement inutile et contre-productive !"

    Même principe qu’à l’échelon individuel:  passer ses forces et son temps à accuser l’autre de notre chute est le plus sûr moyen de ne pas les utiliser pour se redresser. Et j’évite  le reste des commentaires. 

    Répondre
  11. Anonyme

    25/01/2010

    @ Jaurès l’ étroit.

    Vous devez comprendre aussi les textes de Guy car vous êtes accroché à ses commentaires comme du guy à un chêne cher Jaurès l’ étroit.

    Vous ne proposez rien mais par contre, côté critique, là vous êtes un champion, a propos que pensez de la faillite de Saab, dans le cas où vous auriez oubliez un pan d’ histoire de la Suède, il s’ agit toujours d’ une monarchie constitutionnelle et les suédois sont si heureux qu’ ils se saoulent comme "boit sans soif" sur les ferrys qui font l’ aller retour sur la Baltique.

    Jaurès l’ étroit , d’ où vous vient cette haine de la France.

    Répondre
  12. jaures

    25/01/2010

    "Enfin, sur le plan spirituel, on peut dire que ce pays paye son usage fréquent et célèbre de rites vaudou pour un oui ou un non…  A force de jouer avec le diable…" dis St Tex.

    Il est vrai que nous, avec nos Créationnistes dont les musées montrent des dinosaures gambader près de nos ancêtres ou nos Scientologues avec leur ineffable "électropsychomètre" faisons montre d’une autre clairvoyance dans notre spiritualité !

    Sans parler de l’adoration de nos icônes du foot pour lesquels les plus modestes sacrifient leurs économies et les plus riches les millions d’euros qu’ils refusent d’investir sur des sites productifs.

    Si c’est cela "l’ajustement culturel" !

    Répondre
  13. Jaures

    25/01/2010

    Pour ceux qui n’auraient pas compris ce que Millière entend par "ajustement culturel", les propos limpides  de Grepon sauront définitivement les éclairer.

    Heureusement qu’il est là pour décrypter les éditos nébuleux du Guy !

    Répondre
  14. grepon

    24/01/2010

    "Cependant, avec tout ça, je ne sais toujours pas ce que Millière entend par "ajustement culturel ".
    "

    J’imagine que ca aurait quelque chose a voir avec un ensenseignement de, et valorisation de:   responsibilite pour soi meme, respect pour la propriete, etat de droit, l’appentissage de toutes sortes, et civisme…mais ce dernier valeur est inconnue de nos jours en langue francaise:   L’etat a remplace tout pour l’individu: responsibilite, fonctions de base de la famille, communaute, spiritualite.   Le civisme c’est non seulement un attitude mais une eruption dans le reelle d’action pris par individus prenant comme responsibilite personelle le maintien d’une civilisation positivant et humaine.  

    Pour ceux qui ont besoin d’un parable pour piger, il serait utile de visionner le film "Serenity" de Joss Whedon.   Les Europeens sont les residents de ce monde parfait qui s’est suicide un jour.

    Les faukon et nyavaikeuh d’IOSA revelent ce genre d’attitude enseigne par le Mammouth et approuve par le fisc pour les zeropeens:   D’apres ce point de vue il devrait y avoir une organisation supranationale en place qui a toutes sortes de "plans d’action" pret a sortir…et les lire a haute voix je suppose, au moment ou ca merde quelque part dans le monde.    Le "plan" resulterait par des contributions d’argent largement tres tard, des semaines apres que tout les victimes auraient fini non seulement de crever mais de shlinguer et pourrir jusqua l’os.   Les contributions onusiens et europeens a l’Indonesie dans l’apres du Tsunami sont typiques de ca, c’etait de theatre a grand cout, sans resultat positive sur le terrain.

    Dans le monde reelle c’est ceux qui sont prepares ET pret a se METTRE EN ACTION RAPIDEMENT qui font la difference, et non pas un "plan".   Construisez vous une flotte navale digne du nom et le le faire silloner le mers du monde, pret a se mettre dans l’action, et vous auriez moyens reels a resoudre problemes reelles a mieux, n’importe ou.    Ne faire que parlez de rejetez ce responsibilite sur une organisation internationale floue ayant des "plan d’action", ca c’est l’attitude d’un europeen passivee d’aujourdhui.   Tout est la responsibilite de quelque grande organisation.  Tout.    

    Répondre
  15. Alceste

    24/01/2010
    L’émotion et la compassion n’effacent pas la vision réaliste des choses. Ce sont bien les Haïtiens qui se sont acharnés à détruire leur propre pays depuis deux cents ans. Deux siècles ! Il aura fallu dix fois moins de temps à la Chine, dévastée par les guerres internes et les invasions, ruinée par le maoïsme, partie de rien, pour se hisser au rang de surpuissance. Et moins de temps encore au Viêt-Nam, pourtant ravagé par deux guerres et une dictature communiste, pour afficher une belle réussite économique. Serait-ce donc une fatalité de l’homme noir d’être perpétuellement à la traîne de l’Histoire ? Sujet délicat tant il biaisé par le présupposé humaniste et vertueux selon lequel l’infériorité raciale n’existe pas. Mais le drame haïtien, n’est-ce pas à l’échelle d’un petit territoire l’image même de la faillite du continent africain ?
    Un pays depuis longtemps sans gouvernement identifiable, sans justice, livré à la corruption généralisée, gangrené par les gangs et le narcotrafic qui justifient la présence de l’armée des États-Unis. Un petit peuple qui, faute de mieux, trouve refuge dans la religion ou dans la sorcellerie vaudou. La cause est entendue ; Haïti a montré jusqu’à l’absurde, dans le tragique et le burlesque, son incapacité native à se gouverner.
    Au terme de deux siècles d’anarchie totale, « l’excuse » du colonialisme ne tient plus et est franchement odieuse. Et surtout totalement inutile et contre-productive !
    Si l’Afrique noire s’est fourvoyée dans un marxisme accommodé à la sauce tribale, elle en a recueilli tous les fruits empoisonnés ; si le peuple Haïtien s’est donné des dirigeants incompétents et crapuleux jusqu’à aboutir au naufrage total, il en est seul responsable. On ne peut sans cesse invoquer un passé qui fut douloureux pour justifier les turpitudes du présent. Car alors c’est toute l’histoire du monde qu’il faudrait refaire.
    Il faut tirer la conclusion qui s’impose. Il faut l’affirmer quitte à donner de l’urticaire à certains : oui, pour le bien de ce peuple dont nous sommes proches par l’histoire et la langue, il faut placer ce pays sous une tutelle durable. Il est nécessaire de former une autre élite ; d’aider à la formation d’une classe moyenne responsable pour bâtir une vraie démocratie qui n’a jamais existé dans ce pays que pour donner le pouvoir aux pires crapules. Il y faudra beaucoup d’argent. Il faut donc aussi changer les mentalités par l’éducation. Cela prendra du temps. Beaucoup de temps.
    Répondre
  16. Jaures

    24/01/2010

    Cher St Tex, quand les Français sont partis, il y avait 30 000 colons et 500 000 esclaves. A votre avis, pour qui était la Perles des Antilles ?

    Ne dévoyez-pas le terme d’esclave: un esclave est considéré comme un objet, non comme un être humain, or, cher St Tex, vous êtes, si !si !, un être humain.

    Cependant, avec tout ça, je ne sais toujours pas ce que Millière entend par "ajustement culturel ".

    Répondre
  17. Daniel

    24/01/2010

    iosa:     "Pour ma part, je m’en balance franchement de qui a fait quoi avant, car le plus important dans la vie de tout homme et toute femme qui se respecte, c’est de conserver une toute petite trace d’humanité au fond de soi."

    Vous ne pouvez pas dire que vous vous foutez de qui a fait quoi avant et dire ensuite:
     
     "
    il y aurait du exister un véritable plan d’action…".   …  ça fait désordre. ( Amicalement) .
     
    Ce que Grépon dit est suffisamment clair:  que ceux qui prévoient juste soient encouragés plutôt que critiqués simplement parce qu’ils dérangent la douce quiétude de non pensée. Et quand l’accident arrive, la chose la plus sensée est de se tourner vers le passé afin de tirer la leçon complète pour éviter de reprendre des baffes à répétition.
    La petite trace d’humanité dont vous parlez ne serait-elle pas la seule qui caractérise l’humain et le rend capable non seulement d’analyser , mais de prévoir, puis agir pour sécuriser son avenir? … Des gens ont, avec des petits moyens mécaniques mais un grand sens commun, élaboré des digues et des systèmes de pompage…  d’autres ont cru que c’était un droit acquis et en ont bien profité…  en les regardant…  
    Comme d’ailleurs dans le sud de la France pour des digues non entretenues…. 
    Et on parle encore du principe de responsabilité,  individuel avant d’être collectif!
    Qui est le principe incontournable pour servir l’INTERET COMMUN…!

     
    Il faudrait beaucoup de super Nany pour reconfigurer les Jaurès  et réaccorder leurs prétentions et leurs intentions…

    Répondre
  18. Anonyme

    23/01/2010

    Arrêtez avec la Grèce et la démocratie.  Quand la démocratie y a été appliquée, cela n’a duré que 26 ans m’a dit un ami Grec qui s’y connaît en politique.  C’était un tel bordel qu’ils sont vite revenus au mode de gouvernement précédent.  La démocratie, c’est du pipeau.  Lisez Gustave LE BON.  Il avait tout compris.

    Haîti, m’a dit un ami historien, était la perle des antilles quand les Français y étaient et la rendaient économiquement viable.  Certes il y avait l’esclavage, mais croyez-vous que celui-ci a disparu ?  En France, nous sommes quasiment tous des esclaves soft d’une dictature soft qui dure depuis des décennies. 

    Répondre
  19. IOSA

    23/01/2010

    [email protected]…..

    Salutations à vous.

    Est ce si important pour vous l’image de marque ?

    Pour ma part, je m’en balance franchement de qui a fait quoi avant, car le plus important dans la vie de tout homme et toute femme qui se respecte, c’est de conserver une toute petite trace d’humanité au fond de soi.

    Donc, la logique voulant qu’après les nombreux seismes qui ont secoués la terre et fait d’innombrable victimes, il y aurait du exister un véritable plan d’action comme il en existe partout ailleurs pour des catastrophes de moindre importance et celà n’est absolument pas difficile de mettre en place une hiérachie des secours…..à savoir qui doit faire quoi et à quel moment et ne pas laisser les gens patauger dans la merde parce qu’ils ne nous aiment pas.

    Bref, pour en revenir aux portezavions US, ils ne devraient surement plus tarder pour Haïti, puisque le déblaiement a déjà commencer sous la pression des USA.

    Alors figurez vous, que j’espère fortement que la Grande Amérique avec tout son fric va pouvoir assurer la reconstruction du pays même si c’est pour en faire un territoire Américain, car au moins les gens du cru auront à bouffer……parce que la France et les Français n’ont plus les moyens que promet notre guignol président.

    Amicalement .

    IOSA

    Répondre
  20. grepon

    23/01/2010

    Bonjour "verseteladsl.net",

    "Democrats" ne veut pas dire "democratie", et pour ce qui en est du "fascisme", ben, il s’agit d’un etatisme nationaliste sortie de la pensee de GAUCHE.   Nationaliser General Motors avec l’argent des imposes et les deteneurs d’obligations GM pour le donner ensuite aux syndicats pour leur remercier pour leur support politique pour le regime en pouvoir, CA SENT du fascisme.   Ca a eu lieu de date recent, sous la direction du regime actuelle.   La manipulation de "government sponsored entities" comme Fannie Mae et Freddie Mac sur plusieurs decennies aux basses fins politique et electorale par Democrats au Congress(Fannie et Freddie sont des creation de Congress)…ben, ca c’est du fascisme aussi.   Liste tres incomplete de tendances fasciste recent dans le gouvernement federale americaine.

    La catastrophe de =l’apres de Katrina=, c.a.d. les innondations a New Orleans, a ete, curieusement un   resultat de la liberte, et du federalisme d’aillieurs:   Des cons rassemblent, et se sont rassembler a New Orleans dans l’etat corrompu de Louisiana, et ont vote a repetition pour Democrats.   Sur les decennies, ils n’ont rien fait pour contrer l’innondation prevu par les experts.   L’argent a ete detourne a mal investi largement, comme c’est (ou c’etait) l’habitude dans cet etat.    A cote dans l’Alabama ou l’ouragan a frappe de plein fouet faisant enormement de degats…les residents de cet etat ont ete prepare, et se sont mis apres a reconstruire comme le ferait n’importe quel groupe de capables non-cons.   J’ai l’impression que vous vous retrouverez mieux a New Orleans, vu le niveau de pigette demontre par votre poste ci-dessus.  Voyons d’abord votre reponse a ceci pour voir mieux.

    Répondre
  21. sas

    23/01/2010

    Dommage pour HAITI……

    ILS N ONT PAS EU LE TEMPS ET LA JOUISSANCE DE PROFITER DES BIENFAITS DE LA COLONISATION…….ils auraient peut être du attendre un peu et réfléchir avant de virer les blanc…

    …..haiti terre maçonnique a plus soif, si il en est……encore une contreproduction de leurs théories "fumeuses" et claniques…..

    …..c’est ca qui les a tué avant l heure………et qui nous achève nous en ce moment…

    sas

    Répondre
  22. Anonyme

    23/01/2010

    "Haiti est la seule colonie ou une révolte d’esclaves a réussi". Je ne sais pas ce que vous entendez par "réussie", Nathaniel. Je vous rappelle qu’au départ l’ensemble de l’Ile était unifiée (cela s’appelait Hispaniola). Ce n’est que 40 ans après l’indépendance que l’île s’est définitivement scindée.

    Par ailleurs, les anciens colonisateurs ont exigé une contribution importante qui a ruiné un pays peuplé d’anciens esclaves non éduqués.

    Rappelons également qu’alors que le pays semblait décoler économiquement, les Etats-Unis l’ont occupé durant 18 ans d’une poigne de fer (15 000 morts lors d’une révolte paysanne).

    Après le départ des Américains, les Haïtiens ont dû subir la dictature du clan Duvalier qui n’aurait pu se maintenir sans les soutiens occidentaux.

    Bref, la misère actuelle de ce peuple n’est pas liée au hasard et tant que la communauté internationale ne développera pas pour ce pays un plan d’aide à l’éducation et à la santé (qui sont les bases d’un développement durable), les Haïtiens poursuivront éternellement leur calvaire.

    Répondre
  23. Anonyme

    23/01/2010

    ""ont dirige Pompeii jusqua l’an 79, mais les Democrats, j’admet, n’existaient pas encore. ""

    la greece antique, etais le berceau de la democratie, sa fera plaisir a ses fondateurs qu’ils n’existaient pas, on etais loin de la democratie faschiste made in usa

    ""L’inondation de New Orleans, par contre, a ete predit depuis des decennies, et les autorites Democrats ont ete au courant""

    pourtant , cetais les republicains qui étais au pouvoirs, c’est a eux qu’incombe cette responsabilité, mais ils preferaient investir dans le complexe industriel de la mort, que des tas d’incapables, des tacherons, qu’ils valent pas la balle qui les executera

     

    Répondre
  24. grepon

    23/01/2010

    "Gageons que bientôt, Grepon nous sortira que Pompéi, en l’an 79, était dirigé par des démocrates."

    Je n’ai pas les competences pour aller chercher le bien fonde d’une accusation que des "démocrates" ont dirige Pompeii jusqua l’an 79, mais les Democrats, j’admet, n’existaient pas encore.     Mais voila qu’une telle eruption n’etait pas imaginable pour les residents ou autorites de Pompeii a l’epoch.  L’inondation de New Orleans, par contre, a ete predit depuis des decennies, et les autorites Democrats ont ete au courant.   Un ouragan de niveau trois ou plus, ce qui arriverait immanquablement un jour, allait innonder divers quartiers de cette ville.   Et c’est ce qui est arrivee.

    Répondre
  25. sas

    22/01/2010

     

    …… 121 personnes de sauvées….. !   !    !

     

    sas

    Répondre
  26. grepon

    22/01/2010

    "Mais comment celà se fait il, que depuis le Tsunami, personne parmis ces braves âmes n’est seulement pensé un seul instant à proposer un plan d’action international pour de telles catastrophes ?"

    Chouette, ca va etre tellement efficace, un plan "d’action" international.   Je propose, de mon cote, que la flotte americaine continuent a silloner toute les mers du monde avec leur hopitaux flotattant, systemes de desalination flottants, montagnes de vivres, equipements de transportant, equipements d’ingenieurie, carburants, moyens d’etablir locaux de toute sortes sur n’importe ou dans un rien de temps, et jeunes hommes en bonne sante, legerement armee si’il le faut pour etablir de la securite la ou ils se trouvent.   

    Je propose, par aillieurs, que les autres pays amateur de liberte font de meme, mais on sait que les europeens et japonais et pleins d’autres, a force de vivre tant de decennies sous la protection gratuite des armees americaines, ne sont toujours pas dans un etat de deployer de forces et des equipments significatif.   Jusquici vos etats providence ont suce tout, et demain vu que vous n’etes meme pas foutu se reproduire ou faire travailler vos immigrants, l’etat providence va imploser vos civilisations a tel point que vous aurez besoin de "plans da’ctions national" pour le catastrophe en motion ralenti que vous devenez.

    Par aillieurs, pour votre histoire de bases aerienne, vous n’avez pas entendu de nos porte-avions.   Nous avons une douzaine avec chacune facilement le double capacite du Charles de Gaulle, et un sacre tas de batiments entourant qui font de chaque un veritable "battle group".    En cas de guerre, nous etablisserons des bases la ou il est sense de le faire, et les authorites du coins nous remercieront pour avoir fait,e t trente ans plus tard pleureront et raleront de la perte de notre base quand nous le fermerons.   C’est ainsi depuis 70 ans environs.   Malgre ca, certains n’ont toujours pas remarque la patterne.

    Répondre
  27. Anonyme

    22/01/2010

    Haiti?

    Quand il y a des innondations en France, qui se mobilise?

    Lors du seisme à l’Aquila, y a t il eu un tel mouvement humanitaire (il y en a eu, mais pas comme celui de Haiti)?

    Jaurès a raison, regardons l’histoire: Haiti est la seule colonie ou une révolte d’esclaves a réussi. Les blancs ont été boutés hors de l’île, il n en restait plus un au moment du seisme, en dehors des touristes. De l’autre côté, en Rep. Dominicaine, les noirs vivent en paix avec les blancs. La Rep. Dominicaine est beaucoup plus riche que Haiti.

    Ce qui arrive là bas est ce qui arrive dans les pas d’Afrique comme le Zimbabwe. Le racisme anti blancs finit immanquablement par payer.

    Je ne suis pas un nostalgique de la colonisation, j’estime que ca a été un drame pour les pays occidentaux comme pour les africains.

    Mais il faut dire que si l’Afrique du Sud est le pays africain le plus riche, ce n’est pas un hasard. Idem pour la Rep. Dominicaine vis à vis de Haiti.

    Envoyons y de l’aide pour leur éviter d’émigrer massivement, mais gardons à l’esprit que ces gens là ne nous portent pas dans leur coeur. Qu’ils ont refusé que nous construisions des routes, des infrastructures, un pouvoir politique stable.

    Répondre
  28. Jaures

    22/01/2010

    Gageons que bientôt, Grepon nous sortira que Pompéi, en l’an 79, était dirigé par des démocrates.

    Répondre
  29. IOSA

    21/01/2010

    Ouais !…..

    Parler de la corruption et de l’intervention américaine comme d’une aide avec vue sur base aérienne, alors que tout le monde le sait déjà…..ne sert strictement à rien.

    M.Milliere aurait pu mieux faire et parler de l’aide cacophonique, voir même bordelique de toutes les institutions ayant pignon sur rue réclamant sans cesse du fric pour diligenter leurs B.A.

    Mais comment celà se fait il, que depuis le Tsunami, personne parmis ces braves âmes n’est seulement pensé un seul instant à proposer un plan d’action international pour de telles catastrophes ?

    MSF où êtes vous, car 10 jours se sont déjà écoulés ?

    Au fait, il n’y aurait pas au gouvernement une vieille huile qui aurait fondée MSF?

    IOSA 

    Répondre
  30. grepon

    21/01/2010

    "Et puis, comme ça, il saura comment "ajuster culturellement" les Etats-Unis pour qu’une deuxième catastrophe du type Katrina (pour laquelle Bush avait fait appel à l’aide de l’ONU) n’ait pas lieu à nouveau."

    "Katrina" n’est pas le mot a utilise pour decrire la cause du desastre(innondations) qui ont eu lieu a New Orleans.

    Jaures, "Katrina" a ete un ouragan de force assez modere, trois sur une echelle de cinq, qui a frappe l’etat a cote, manquant largement le Nouvel Orleans.     Du fait que les autorites locaux et de l’Etat de Nouvel Orleans SAVAIT TRES BIEN, pendant des decennies(ahurissant mais vrai) que les digues/levees ne survivraient tres probablement pas un ouragan de force moderes, logiquement il serait plus pertinent et plus responsable de ne pas utilise le mot "Katrina" pour faire reference a la desastre.   C’est (ou c’etait) un etat Democrat, fameusement corrompu depuis toujours, qui n’a rien fait pour se prevenir de ce desastre parfaitement previsible, prevu, evitable(*).   C’est aussi l’erreur des cons et pervers et aides habitants pauvres ne New Orleans d’avoir choisi de tels politiciens sur le temps, d’avoir choisi de vivre sous l’eau, et d’avoir choisi de ne pas partir quand les autorites meteo ont suggere qu’ils partent.  

    (*) Evitable par d’investissments prudents.

    De meme, je dirait que "tremblement de terre"  n’est pas forcement le mot a utilise pour decrire la cause du desastre(destruction de stuctures) qui ont eu lieu a Haiti.   C’est la faiblesse meme de cette civilisation, qui est le resultat de decennies de pourrissement, qui donne que, entre autres problemes, les codes pour la construction de batiments ne sont pas ce qu’ils devraient etre, et par aillieurs, qui ont donne une population incapable en face d’un desastre.    

    Mais bien sur, Jaures, voue etes un des fanas du dependance des individus et familles sur la collectivite.    Le result c’est misere, et des fois hecatombes.  Mais continuez a precher la misere tout de meme, car vos bonnes intentions sont tout ce qui compte, n’esce pas.  Le resultat peut etre horripillant a repetition, a travers l’histoire, mais vos intentions ont ete bonne.   Noble Saint Jaures.

    Répondre
  31. Anonyme

    21/01/2010

    De prime abord, ce qu’on peut dire est que Haïti est un pays qui a été et reste rongé jusqu’à l’os par la corruption épouvantable de ses dirigeants sucessifs.  Et ce n’est pas encore fini.

    D’autre part, les pays du tiers-monde peuplé d’une population descendant d’esclaves n’ont jamais été des paragons de développement (en partie pour les raisons ci-dessus) et des foudres de production ou de génie en tout genre.

    Tout ce que les nations riches ont pu faire en envoyant des aides internationales est d’enrichire les dirigeants qui, eux, n’ont pas perdu grand chose.

    Enfin, sur le plan spirituel, on peut dire que ce pays paye son usage fréquent et célèbre de rites vaudou pour un oui ou un non…  A force de jouer avec le diable…

    Comment l’autre partie de cette île, la République dominicaine, a été épargnée par le séisme (personne n’en parle curieusement) et comment font-ils pour mieux s’en sortir économiquement, eux ?

    Par ailleurs, je ne serait pas surpris que les USA les aide pour bénéficier plus tard d’une base militaire sur le dos de Castro… et en profiter pour gérer tout ce secteur du globe.

    Bref, c’est terrible ce qui arrive aux Haïtiens et je compatis.

    Répondre
  32. jaures

    21/01/2010

    J’aimerai que Millière m’explique à quel "ajustement culturel" il fait allusion.

    Et puis, comme ça, il saura comment "ajuster culturellement" les Etats-Unis pour qu’une deuxième catastrophe du type Katrina (pour laquelle Bush avait fait appel à l’aide de l’ONU) n’ait pas lieu à nouveau.

    Pour le reste, inutile d’en appeler à un "ajustement culturel": il suffit de lire l’Histoire d’Haïti pour comprendre pourquoi ce peuple se trouve en une telle misère.

    Répondre
  33. grepon

    21/01/2010

    "Ce dont les contrées les plus pauvres ont besoin, c’est de développement, d’innovation, et, cela va de soi, des conditions qui permettent l’un et l’autre : des institutions permettant la sécurité, la liberté d’entreprendre, le respect des droits de propriété…
    "

    C’est triste que nous sommes obliger a repeter quelque chose de si evidente, surtout le la derniere phrase de Milliere ci-dessus:  seucrite, liberte d’entreprendre, respect de droits de propriete.   

    Mais la logique onusien, et de trop des ONG, et de bien d’autres efforts bien pensant, c’est de =donner= ce qui manque.   Il y a une logique la-dedans lors d’une catastrophe ponctuelle inattendue, mais ces organisation ne s’appliquent pas ensuite aux faiblesses de ce genre de civilisation pour qu’ils puissent sortir bien mieux la prochaine fois qu’une crise ou catastrophe arrive.   Au contraire, les donneurs d’aide ont trop souvent tendance a amplifier la dependance voir meme la depravite des peuples sous leur egide.   Par exemple, les "camps"(villes) de "refugies"(habitants) de "Palestine"(appellation controlle ONU).    Ou "l’Afrique" presque dans son entier.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)