Réponses sur Bush et la guerre pour la civilisation

Posté le février 07, 2007, 12:00
7 mins

J’ai reçu divers courriers suite à mes articles sur la doctrine Bush. J’entends répondre ici brièvement concernant les points les plus importants.

1) Je sais ce que c’est que perdre un être cher. J’ai de nombreux amis aux États-Unis, y compris dans des familles de soldats. Toute vie humaine est infiniment précieuse. Choisir de défendre son pays et la liberté comporte des risques et peut impliquer des douleurs. L’alternative est la servitude et l‘acceptation de la terreur. Chacun souhaiterait vivre dans un monde sans fanatiques et sans totalitaires. Nous ne sommes pas dans ce monde-là.

2) L’opinion publique peut fluctuer. On ne gouverne pas avec les sondages, mais en inscrivant son action dans la durée. Le second mandat de Bush prend fin en janvier 2009. Il est, jusque-là chef des armées et garant de la sécurité du pays. La situation où un Président gouverne avec un Congrès d’une autre couleur politique n’est pas nouvelle aux États-Unis.

3) Une guerre ne peut se juger qu’à son terme. Elle s’achève par une victoire de l’un et la défaite de l’autre. On ne peut préjuger de l’issue avant la fin. La campagne contre les armées nazies en Europe en 1944-1945 a connu des épisodes divers, des erreurs et des revers. Elle a été menée jusqu’au bout. Tout simplement parce qu’il n’y avait pas le choix. Le nazisme devait être détruit. L’alliance, imposée par les circonstances, avec Staline a fait qu’il a fallu, hélas, quatre décennies encore pour abattre le léninisme. Aujourd’hui, les islamistes ont déclaré la guerre à la civilisation. Il n’y a pas d’autre choix que de mener la guerre. L’alternative serait la capitulation, avec toutes ses conséquences.

4) La façon dont on rend compte des faits conduit à insister sur ce qui se voit et à ignorer ce qui ne se voit pas. Les attentats en Irak se voient. Les milliers de vies sauvées par la destruction des nids terroristes ne se voient pas : on ne peut montrer des carnages qui n’ont pas lieu.

Les morts qu’on voit et ceux  qu’on ne voit pas

On voit la situation en Irak. Mais on n’imagine pas ce qui se serait passé en Occident si al Qaida, Saddam Hussein et les islamistes avaient eu les mains libres depuis septembre 2001. Un ami californien me disait voici quelques mois que des millions de gens avaient oublié l’horreur du onze septembre, et je pense que c’est exact.

5) La façon dont l’information est traitée, particulièrement en France, influe sur le regard que les populations portent sur la situation. Les attentats en Irak ont lieu dans deux provinces et quelques quartiers de Bagdad. Ils ne touchent pas tout le pays. Les terroristes savent qu’ils doivent influer sur les opinions occidentales, et il est répugnant de voir que des journalistes servent de porte-voix au terrorisme.

6) Les motifs de ceux qui, en France, parlent de « bourbier » m’échappent en partie. Je comprends les ennemis de la civilisation situés à gauche et à l’extrême-gauche : ils ont toujours, ou presque, été du côté des totalitaires. Je comprends les gens d’extrême-droite : l’islamisme est opposé à la liberté, comme eux. Je comprends très partiellement les nationalistes et les gaullistes : ils détestent l’Amérique, je sais, mais comment ne peuvent-ils voir qu’une victoire des islamistes au Proche-Orient serait aussi une victoire des islamistes en Europe ? Pensent-ils que, s’ils se courbent devant les islamistes, ceux-ci les traiteront comme des amis ? Je vois là beaucoup de myopie et de débilité. Peut-être de la lâcheté : mieux vaut se soumettre que se tenir debout, semblent-ils songer…

7) Le parti démocrate cède à l’irresponsabilité, comme au temps du Vietnam. Il cherche à servir ses intérêts électoraux en faisant peu de cas de l’héroïsme de milliers de soldats, et peu de cas aussi de la sécurité de l’Amérique et du monde. Cette tactique le servira peut-être de façon temporaire, mais le déshonorera à moyen terme. Les partisans du cynisme ne tirent aucune leçon de l’histoire et semblent ne pas voir qu’il n’y a pas de pactisation possible avec les fanatiques et les totalitaires.

Si Hitler avait été arrêté en 1936, des millions de vies auraient été sauvées. On aurait pu dire qu’Hitler n’était pas dangereux : il n’avait pas encore provoqué le cataclysme…

48 réponses à l'article : Réponses sur Bush et la guerre pour la civilisation

  1. Anonyme

    04/03/2007

    Inconnu : " les francais deviennent des rigolos"
    Oui, c’est bien l’impression que nous avons, et c’est celle qu’ont de nous les
    étrangers.
    Bon, ca va s’arranger…May be.
    Best,
    Mancney

    Répondre
  2. Anonyme

    01/03/2007

    enfin un site qui permet de dire les choses comme elles sont… merci a tous vous qui participez a ce forum. Le probleme (que ce soit pour la guerre en irak ou n’importe quel sujet) c’est que la majeure partie des citoyens on de la m..de dans les yeux (infos+mouvements extremes+société figée=les francais deviennent des rigolos)

       

    Répondre
  3. Anonyme

    18/02/2007

    Saladin : " Je suis musulman , vivant en algerie , je déclare que BUSH avait parfaitement raison de déclarer la guerre à l’irak pour degommer Saddam et c’etait le seul moyen qui existait . Si les USA n’avaient pas intervenu et devront mettre l’épée d’amoclés sur la tête des dirigeants Iraniens , tous les autres pays dictateurs arabes , amérique du sud feront la même chose et défieront les nations occidentales puisque comme nous le savons tous , l’ONU ne sert à rien . Dans tout régne , y compris celui des animaux , que nous sommes , un clan fort doit gerer les crises , les tentaions des uns plus forts sur les autres plus faibles . Le monde à besoin d’un maitre pour qu’on évite son éclatement à cause de dictateurs qui croivent et l’onu est là pour leur donner raison " pas d’ingérence dans les affaires des etats souverains" , donc ces dictateurs croivent que les etats qu’ils dirigent sont leurs propriétés privés"

    Interessant point de vue d’un musulman. A méditer.

    Best,
    Mancney

    Répondre
  4. Anonyme

    18/02/2007

    Ozone (sans sa couche cette fois) : " Ne leur en voulons pas a cause de nos conneries, ils ne font qu’en profiter"
    Agreed. C’est tout a fait exact. C’est NOUS qui sommes responsables. Mais c’est quand meme eux qui vont etre 40 % de la French population dans 20 ans! Et ils le savent bien.
    Ozone : "
    Notre principal desaccord et que pour vous, Bush leur barre la route et que moi je pense qu’il leur sert la soupe."
    Exact. Je pr
    ésume que les quantités de "Think tanks" US sont a meme de renseigner intelligemment l’Administration Americaine; mes contacts personnels avec les Ricains m’ont donné a réfléchir sur leur capacités; je les prenais pour de gros lourdauds, j’ai bien changé d’avis. Je crois en effet que le président Bush, catalysé par September 11, a engagé, enfin, une réponse GLOBALE de l’Occident contre les Jihadistes Muslims, et de plus, il les "contient" en qqs sorte, au proche Orient, ce qui est plutot astucieux. Mais la paix n’est pas pour demain, et, peut-etre est-ce dans l’ordre des choses.
    Best,
    Mancney

    Répondre
  5. ozone

    17/02/2007

    Ne leur en voulons pas a cause de nos conneries,ils ne font qu’en profiter,merci les porteurs de valises.

    Notre principal desaccord et que pour vous,Bush leur barre la route et que moi je pense qu’il leur sert la soupe.

     

    Répondre
  6. Anonyme

    16/02/2007

    Zozone :  "… qui gerent les relations sociales de millions d’individus".
    Vous avez parfaitement compris ce que je voulais dire, et le "reproche" que l’on fait a l’Islam, et non au Catholicisme, ni au Protestantisme, c’est d’etre un syteme social et politique planqu
    é sous l’appellation religion. Et c’est ici et maintenant. Personne n’a non plus soulevé de tollé contre le boudhisme. Des assholes de Muslims veuillent imposer leur Way of Life chez nous, et quand on leur dit, " thanks, les mecs, on n’est pas interessé, on a ce qu’il nous faut", ils répondent, intelligement, "Nadin bouk, t’es raciste, j’ai DROIT a ma liberté de RELIGION". Vous n’aviez pas remarqué?  Allez, on perd notre temps a discutter d’évidence.
    Ozone : " Rassurez vous, je mange du jambon et du sauciflar….!!
    Thanks, mon vieux, je savais que vous
    écririez, au moins une fois, qqs chose de sympa.
    Best,
    Mancney

    Répondre
  7. ozone

    15/02/2007

    Rassurez vous,je mange du jambon et du sauciflar….!!

    Oublions donc le pitoyable spectacle des elections US en 2000 au titre des "divagations",mais le nom de la camarille en question est tout a fait vrai,c’est ça le probleme..

    Suit une "confuse" comparaison de lutte contre le terrorisme,peut etre qu’un simple bodycount vous satisfait,c’est votre droit.

    " une religions existente depuis des siecles enseignèe par une miriade d’imams et mollas et qui gerent les relations sociales de millions d’individus de par le Monde."
    Outre que le qualificatif de "travers",histoire de nommer ce qui nous occupe,precede la citation,pour le reste je n’y peut rien,si l’Islam guidait les pas que de quelques milliers d’individus le problème serait vite regler.

    "… qui gerent les relations sociales de millions d’individus". C’est bien le "role" d’une religion, ca, hein, Zozone?
    Zozone repond..

    Ce fut bien le role que l’Eglise essaya de jouer pendant des siecles avec plus ou moins de reussite,et ont sait qu’ils sont encore au XIII Siecle,ils ont du temps devant eux,les choses sont comme ça et non comme ont voudrait.

    Après tout,ce n’est pas Bush lui mème qui pretend que la religiositè guide son action?

    "In God we trust"…C’est marquè ou ça deja….J’me souvient pas…

    Répondre
  8. Anonyme

    14/02/2007

    Ozone, vous en tenez une couche. Relisez votre dernier post : c’est tout et n’importe quoi; un mélange cahotique de divagations (" l’assoir sur le trone de la toute puissance." !!!) et d’incantations. Par courtoisie, je voulais vous répondre, mais je ne vois vraiment pas par ou commencer.
    Mais enfin pourquoi les opposants au président Bush ont ils pratiquement tous des difficultés a exprimer des critiques claires, réelles et constructives? On dirait des propos de types mal dans leur peau.
    Par contre, a propos d’Islam, j’ai relevé cette phrase dans votre commentaire : " une religions existente depuis des siecles enseignèe par une miriade d’imams et mollas et qui gerent les relations sociales de millions d’individus de par le Monde."
    Beau compliment fait a l’Islam. Vous etes musulman, c’est bien cela? Parce que, en général, c’est surtout les muslims qui font ce genre de remarque.
    "… qui gerent les relations sociales de millions d’individus". C’est bien le "role" d’une religion, ca, hein, Zozone?
    Best,
    Mancney

    Répondre
  9. Anonyme

    12/02/2007

    Jacques

    Veuillez  m ‘excuser pour cet envoi impromptu mais il y des jours où mes doigts sont trop gros!

    L’ armée de l’ air Irakienne était en majorité équipée de modéles russes:Mig,Sukoï  et de matériel français,Mirage et super étendard et je crois quelques super frelon pour les hélicos.

    Comment voulez vous que les américains leurs viennent en aide même pour le calibre de mitrailleuse il n’ est pas identique,12,7 pour le Ricain et 14. et des pousssiéres pour le Ivan Et je vois mal la CIA venir faire son marché sur la place rouge.

    Que cette guerre sanglante est arangée beaucuop de monde,je le conçois mais de là à le mettre sur le dos d’ oncle Sam,il y a un pas que vous franchissez un peu vite.

    grandpas

     

    Répondre
  10. ozone

    12/02/2007

    Merci Mancney pour ce prix,merci,merciii…..!!

    Et je maintien…Pantin,pantin et repantin. Un groupe de neocons  l’ont choisi pour l’election de 2000,pompeusement nommè "vulcain" cette camarille l’a "cotchè" pour qu’il tienne un tant soit peu la route face a Gore,la suite ont la connait,un mois de trapissondes electorales jusqua reussir a l’assoir sur le trone de la toute "puissance".

    Et stupide en plus,a quoi servent les porte-avions,helicoptères de toutes tailles et fonctions,les bombes "intelligentes",l’aeromobilite et tout le patacaisse si c’est pour s’enfermer dans des zones retranchèes desquelles ont sort de temps a autres par routine pour servir de cibles a des energumenes qui ne revent que de se faire un "cow-boy",avec comme seule maigre consolation un "bodycount" pour satisfaire les stadistitiens devant leurs ecrans d’ordinateurs,avec pour issue le ras le bol du peuple Americain et un retrait inevitable laissant derriere encore plus de haine (et de joie pour avoir vaincu le grand satan) avec les consequences nefastes sur les populations inmigrès que nos irresponsables de service laissent toujours entrer a flots.

    En 1987 arrestation du terroriste de l’Achile Lauro avec la collaboration des renseignements et de la Navy (porte avions Saratoga).

    En 1986 action ciblè contre Khadaffi,tres efficace puisque ont n’entendit plus parler de lui depuis,..bravo Reagan….Certes,la leçon de l’intervention au Liban (en fait,methode comparable a l’actuelle) avaient fini par porter.

    Strategie antiterroriste nulle….Mais benefs pour les fournisseurs de l’armèe.

    A ce propos il coure sur Google un documentaire sur le 11 Sept,a voir.

    Quand a Millieres,comparer un phenomene comme l’hitlèrisme,un chef unique (eine fhurer) qui mijote son ideologie au fond d’un bar entre deux verres de shnaps,et a usage rapide avec les travers d’une religions existente depuis des siecles enseignèe par une miriade d’imams et mollas et qui gerent les relations sociales de millions d’individus de par le Monde.

    Que quelqun m’explique cela,depuis la disparition de nos grands comiques,le dernier en date Raymond Devos,je m’embette un peu.

    Répondre
  11. adamastor

    12/02/2007

     

    Marrant de penser que ce sont les Démocrates de l’époque(certes les pacifiste-munichois d’aujourd’hui n’ont plus grand chose à voir avec leurs anciens qui n’étaient pas hystériquement anti-Républicains)d’alors (Kennedy)qui ont soutenu un coup d’état en Irak, que Saddam a pris en cours de marche pour ensuite s’élever en se distinguant comme un trés zélé bourreau du régime. Pour les clichés sur l’Amérique fournisseur d’armes,OUPSSS.. l’ International Peace Research Institute of Stockholm a analysé les ventes d’armes à l’Irak de 1973 à 2002 et voici que l’on retrouve les fans occidentaux de la vedette…

    57% URSS (puis Russie),13% France,

    et 12% Chine,7% Tchécoslovaquie,4% Pologne,2% Brésil

    Eh oui! Ils s’en sont mis plein les fouilles et c’est dur de ne plus avoir de contrats, alors on fait la tête et on met des bâtons dans les roues au méchant ami américain…et on fait Bouuhhh! à l’ONU.Tiens ça me rappelle François 1er, la honte de la France et de l’occident. Par calcul politique il avait refusé d’ affronter les Turcs à la bataille navale de Lépante en 1571.Le salopiau(piot?) préférait miser sur les Turcs pour assurer son pouvoir en Europe et tant pis pour la chrétienté!On a été quasiment les seuls absents, c’te bonne blague!Et cette fois-là on a eu chaud, comme à Vienne.

    Répondre
  12. Anonyme

    12/02/2007

    Grandpas, on attend de votre part un article complet sur le conflit Iran-Iraq, avec tous les petits secrets. (un "petit secret" est un secret qui est "connu", mais qui n’est pas diffusé …. et qui n’est donc PAS intégré par la majorité des électeurs.)
    Best,
    Mancney

    Répondre
  13. Annika

    12/02/2007

    Jaurès :  « Vous semblez oubliez que loin de prendre la défense du pays attaqué (l’Iran) par le dictateur Saddam Hussein, les Etats-Unis ont pris parti et soutenu de toute leur force le dictateur:  Sans le soutien militaire massif de l’Irak par lest Etats-Unis, il est fort douteux que le conflit aurait pris l’ampleur qu’il a connu, et l’Iran aurait vraisemblablement relativement facilement repoussé Saddam.  Bref sans les assauts américain, voilà un autre million de mort en moins au Moyen-Orient. »

     Carter, le pire président que l’Amérique ait jamais subit présidait juste avant cette l’époque, et commit bien des erreurs durant son administration.  N’oublions pas de nous rappeler que l’administration Carter était… démocrate ! Son erreur la plus monumentale s’avère avoir été son refus de soutenir le Shah d’Iran.  Le Shah bien que décrit par certains comme « corrompu et vicieux » protégeait l’Iran contre l’avancée islamo fasciste avec une poigne de fer.  L’occident se rend compte aujourd’hui des horreurs qu’une ethnocratie islamo fasciste propage, mais la présidence gauchiste de Carter comparait l’Ayatollah a un « saint du 20eme siècle (Andrew Young), et l’ambassadeur William Sullivan comparait Khomeiny a Mahatma Gandhi (…) Le rôle qu’a joué l’administration Carter en aidant la chute du Shah est un des plus grands désastres de politique étrangère du 20eme siècle.  En essayant de se débarrasser d’un mauvais garçon, Carter le remplaça par un bien pire. »  Citations reprises de l’article qui suit par Dinesh D’Souza’s :

    http://www.townhall.com/columnists/DineshDSouza/2007/01/29/giving_radical_islam_its_start&Comments=true  

    Lire aussi son nouveau livre : book The Enemy at Home: The Cultural Left and Its Responsibility for 9/11 has just been published by Doubleday. D’Souza is the Rishwain Fellow at the Hoover Institution.

     La guerre Iraq Iran commença APRES la fuite du Shah, « durant le vide crée par ce coup d’état iranien, Saddam vit une opportunité d’élever l’Iraq en puissance régionale.  Une invasion réussie de l’Iran aurait rendu l’Irak la puissance dominante du golfe perse, et aurait renforcé  ses commerce de pétrole qui rapportaient si bien. » http://en.wikipedia.org/wiki/Iran-Iraq_war

     Alors je vous demande, Cher Monsieur Jaurès, croyez-vous vraiment que Saddam se serait pris a l’Iran durant le règne d’un Shah soutenu par l’Amérique ??  Vous connaissez la réponse à cette question !  Les 1 Million de morts de la guerre Iran Iraq furent bel et bien causé par la chute du Shah – c’était LA CHUTE DU SHAH la grande erreur.  Le Shah en place avec le support américain, pas de guerre Iran Iraq, pas de Mullahs extrémistes ou de financement de terroristes par l’Iran, HEzbollah reste minuscule, Saddam craint l’Iran et n’envahit pas le Kuwait…pas d’invasion de Kuwait = pas de présence américaine en Arabie Saoudite, pas d’américains a la Mecque = Osama s’en prend a d’autres… etc…

    Dans le but de ses intérêts, ainsi que de sécurité nationale, l’Amérique (comme la France) soutient parfois des dictatures.  L’autre solution étant de les renverser… Monsieur Jaures, devrions nous renverser TOUTES les dictatures du monde ?  Damned if you do, and damned if you don’t…   

    Répondre
  14. Anonyme

    12/02/2007

    Jacques

    Petite histoire sur l’ équipement militaire des armées de Saddam à l’ époque de la guerre Iran-Irak.Celui ci etait entiérement soviétque ou français(les automoteut de 155 ont fait merveille contre les vagues humaines d’enfants iraniens).Ainsi que la doctrine trés soviétique pour les iraniens,leurs matos était lui américain ou brittanique(char challenger).

    Le emps me manquant,je vous expliquerai plus tard d’ autres fait de cette guerre

    grandpas

    Répondre
  15. Anonyme

    12/02/2007

    Jaures: " … puisqu’ Al Qaida peut tuer des centaines d’Américain sur place, en Irak."
    Et vive versa, idiot!
    Mancney

    Répondre
  16. lavengencemusulmane

    12/02/2007

    Encore moins de racaille chrétienne en terre d’islam.

    Les mandéens victimes de la guerre en Irak

     

    TRENTON, New Jersey (AP) – Plus de 60.000 au début des années 1990, les mandéens ne sont aujourd’hui qu’entre 5.000 et 7.000 en Irak: ces adeptes d’une religion minoritaire reconnaissant Jean-Baptiste pour prophète comptent parmi les victimes de la guerre qui ensanglante le pays depuis près de quatre ans.

    Avec les meurtres, les viols, les conversions forcées et les confiscations de propriétés par des extrémistes islamistes, nombre de mandéens ont fui le pays, selon un récent rapport réalisé par la Mandaean Society of America, sise dans le New Jersey.

    Si l’on en croit les dirigeants mandéens, des dizaines de milliers de fidèles vivent désormais éparpillés à travers le monde, dont une communauté aux Etats-Unis concentrée autour de New York et de Detroit. Et certains s’inquiètent que cette religion disparaisse, en particulier avec les mariages mixtes.

    "Nous n’avons pas beaucoup d’espoir de survivre (au-delà de) deux à trois générations", estime de fait le Dr Suhaib Nashi, un pédiatre de 53 ans, membre de la direction de la Mandaean Society of America.

    Pour les spécialistes de la culture mandéenne, leur disparition représenterait une grande perte, la fin d’un mouvement religieux remontant à l’époque de l’Empire romain. Les mandéens, gnostiques du Moyen-Orient, définissent leur religion dans la lignée de Jean-Baptiste et le reconnaissent pour prophète. Ils prônent le baptème pour se rapprocher d’un "monde de lumière", meilleur à leurs yeux que celui régnant sur Terre.

    Ce mouvement "représente une tranche de la culture du Moyen-Orient avant la montée de l’Islam. C’est une vue sur un ancien monde. Et franchement, nous n’en savons pas beaucoup", observe Charles Haberl, spécialiste du Proche-Orient à la Rutgers University.

    L’universitaire, qui prévoit de faire réimprimer l’un des principaux livres saints des mandéens pour la première fois en près de 150 ans, estime qu’une "énorme tradition littéraire" pourrait prochainement disparaître.

    Contraints de quitter l’Irak et l’Iran, nombre de mandéens se sont adaptés à leurs nouvelles conditions de vie, connaissant une réussite financière en tant que médecins, ingénieurs ou bijoutiers, d’après le Dr Nashi. Mais nombreux sont aussi les représentants de la jeune génération à avoir épousé des femmes qui ne font pas partie de la communauté, suscitant des interrogations sur la survie du rite.

    En Irak, les quelques milliers de mandéens qui y résident encore sont soumis à des conditions de vie de plus en plus dangereuses. Du temps de Saddam Hussein, ils étaient d’une certaine façon protégés par le gouvernement, qui surveillait les affrontements entre musulmans chiites et sunnites. Mais aujourd’hui, ils sont visés par des extrémistes de tous bords.

    Le Dr Nashi raconte qu’un de ses cousin du côté paternel, Souhail Jani Sahar, a été tué par des chiites en novembre. Un cousin plus éloigné, du côté maternel, Yahya al-Chouhaily, a lui été tué par des sunnites en juin.

    Tant le Dr Nashi que Mamoun Abdoulaimi, un mandéen de 60 ans vivant dans l’Etat de New York, sont convaincus qu’il ne restera bientôt plus de mandéens en Irak. D’après eux, des milliers d’adeptes ont trouvé refuge en Jordanie et en Syrie, mais rencontrent encore des problèmes.

    Pour Jorunn Buckley, du Bowdoin College de Brunswick (Maine), qui a étudié le mandéisme et témoigné pour des adeptes de la religion devant des tribunaux américains, les Etats-Unis pourraient oeuvrer davantage afin que les mandéens quittent le Moyen-Orient.

    Interrogé sur ce point, un porte-parole du département d’Etat renvoie aux propos tenus le 17 janvier par la secrétaire d’Etat adjointe Ellen Sauerbrey, qui garantissait "la même considération" pour les "populations spéciales" (minorités religieuses) d’Irak que pour les autres communautés. AP

    Répondre
  17. Jaures

    11/02/2007

    A Annika: Les Irakiens ont voté. Pour quel projet politique ?
    L’ Amérique n’a pas été attaquée ? Pourquoi le serait-elle puisqu’ Al Qaida peut tuer des centaines d’Américain sur place, en Irak.

    Répondre
  18. Anonyme

    11/02/2007

    Un groupe d’experts américain vient de remettre un rapport qui exhorte l’armée américaine à se retirer d’Irak avant la fin 2008, quel que soit le résultat du renforcement des troupes sur le terrain. Dans ce document rendu public vendredi 9 février, le Council on Foreign Relations (CFR), un institut indépendant installé à Washington, estime qu’une victoire militaire est impossible en Irak, où la politique américaine ayant suivi l’invasion de mars 2003, marquée par l’"amateurisme", a entraîné le déclenchement d’une guerre civile.

     

    "Il est temps d’admettre que les Etats-Unis doivent entièrement revoir leur engagement en Irak", écrit Steven N. Simon, l’auteur du rapport intitulé Après le renforcement [des troupes, NDLR], arguments pour un désengagement".  La nouvelle stratégie américaine en Irak prévoit en effet un renforcement progressif des troupes, avec l’arrivée de 21 500 hommes sur le terrain, ce qui portera en mai à plus de 150 000 le nombre de soldats américains dans le pays.

    Washington doit "clairement faire comprendre au gouvernement irakien qu’une fois que les résultats des nouveaux déploiements seront visibles, les deux parties devront engager des négociations en vue d’un retrait militaire des Etats-Unis", estiment les auteurs du rapport, qui déplorent, en outre, que "les Etats-Unis manquent des moyens militaires et de soutien domestique et international pour contrôler la situation".

    "L’invasion américaine a plongé le pays dans une guerre civile qui a entraîné la mort de dizaines de milliers de civils irakiens, détruit les infrastructures déjà affaiblies du pays et entraîné de violentes rivalités interconfessionnelles", dénonce encore le rapport.

    En mars 2004, un groupe d’experts, réunis par le CFR avait déjà rendu publiques des conclusions alarmantes sur l’après-guerre en Irak.

    Répondre
  19. Luc SEMBOUR

    11/02/2007

    A Mancney, merci pour considérer la valeur de l’expérience. Je dois ajouter qu’il faut rester vraiment longtemps en terre d’islam, pour BIEN comprendre le fond du problème de l’islam. J’ai passé 20 ans là-bas de 1981 à 2001. 20 ans c’est une génération. Ceux qu’on a connu à 10 ans, en ont 30 , les 25 ans du début en ont 45 etc…On voit l’intelligence d’enfants nés normaux et créatifs, se déformer, se stériliser progressivement sous le poids de l’islam. On ne comprend RIEN en 5 ans ou même 10 ans. Il faut une immersion prolongée et il faut avoir une vie active dans tous les domaines sur place pour se faire une idée. Il faut expérimenter les affaires et observer, avoir des réussites et des désastres et alors on peut parler du monde arabe. Pour ça, DUBAI et surtout ABU DHABI ont été une expérience unique pour moi.

    A Jacques, je connais bien cette histoire de Montréal, puisqu’après les Emirats, j’ai vécu dans cette ville. Le JUDAÏSME, est pour moi une vraie religion avec toutes les caractéristiques y attachées (pourtant je suis catholique). Les rites des pharisiens ("ces sépulcres blanchis", dit le Christ) et les simagrées des juifs orthodoxes, ne sont pas ce qui donne la meilleure opinion du judaïsme, mais pour moi, la profondeur du bagage spirituel présent dans cette religion est réelle et insondable. Celle de l’islam est presque nulle. De plus les théologiens catholiques expliquent bien partout que le Christ n’a jamais ABOLI ni RENIE le judaïsme, mais au contraire il l’a ACCOMPLI (en réalisant toutes les prophéties et annonces de l’Ancien Testament). Pour faire court et imagé, c’est comme si les juifs en étaient encore à WINDOWS 95 alors que les chrétiens ont tous VISTA de MICROSOFT. 

    Merci Annika pour votre évaluation des désastres évités. Je partage votre avis. Ce n’est pas à France-Intox (alias France-Info) que vous aurez un droit de parole.

    A ozone, "Bush produit du terroriste en industriel"

    dans la même logique que "les radars produisent des quantités d’excès de vitesse" en flashant les contrevenants… 

    Luc SEMBOUR

    Répondre
  20. jacques

    11/02/2007

    Pour l’ignorante Annika qui écrit:
    "C’est un examen d’hypothèses intéressant de songer aux vies sauvées par les interventions américaines…. (sans compter les 1Million de morts de la guerre Irak/Iran)"

    Oups….!
     Vous semblez oubliez que loin de prendre la défense du pays attaqué (l’Iran) par le dictateur Saddam Hussein, les Etats-Unis ont pris parti et soutenu de toute leur force le dictateur:

    The United States "would do whatever was necessary and legal to prevent Iraq from losing the war with Iran." (Ronald Reagan)

    Sans le soutien militaire massif de l’Irak par lest Etats-Unis, il est fort douteux que le conflit aurait pris l’ampleur qu’il a connu, et l’Iran aurait vraisemblablement relativement facilement repoussé Saddam.

    Bref sans les assauts américain, voilà un autre million de mort en moins au Moyen-Orient.

    Merci Annika, de porter ce fait à l’attention des lecteurs des 4Vérités.

    Répondre
  21. Anonyme

    10/02/2007

    Bravo Ozone! Vos puissants commentaires sur le président Bush, et sur Guy Milliere, vous font lauréat du prix Grand prix "Hara-Kiri", qui, comme chacun sait, reconnait les propos betes et méchants, et les comportements ingrats et traitres a l’Occident. Toutes mes félicitations.
    Merci mon Dieu, de m’avoir permis de ne pas etre dans les godasses d’Ozone.
    Best,
    Mancney

    Répondre
  22. R. Ed.

    10/02/2007

    Pour qui se prend donc , peu importe qui, pour se permettre de parler de Georges Bush en le qualifiant de pantin.

    Cet homme est l’homme le plus puissant de la planète, évidemment, cela crée des jaloux et des aigris.

    Il y en a même qui ne peuvent se retenir de "baver" des injures à son encontre.

    Et vous ne pouvez même pas imaginer comme il s’en fout, cet homme, de vos commentaires et de vos appréciations.

    Lui, au moins, il agit contre la musulmanie, ce n’est pas comme votre Jacquouilles national, Benêt Premier, supermenteur et supervoleur en sus.

    La France, jouer au gendarme du monde ?

    Avec quoi ? Un (1) porte-avions en panne ? Tout juste bon à patrouiller la rade de Toulon ? ( par beau temps, uniquement)

    Avec un (1) sous-marin d’attaque ? (ce n’est pas moi qui le dit, c’est "une future" chef des armées qui le proclame, elle doit être au courant, non ?)

    Moi, je l’aime bien, le Texan, avec ses allures de cow-boy, lui, c’est sûr, il passera à la postérité, tandis que les grincheux qui l’insultent, non, cela ne fait aucun doute.

    Longue vie au président Bush, le défenseur de l’Occident .

    Et merci à tous les descendants de ceux qui sont venus mourir sur les plages de Normandie et ailleurs, pour libérer l’Europe du joug nazi, tous des VOLONTAIRES, ne l’oubliez jamais.

    Paix à leurs âmes.

    Répondre
  23. SALADIN

    10/02/2007

    Je suis musulman , vivant en algerie , je déclare que BUSH avait parfaitement raison de déclarer la guerre à l’irak pour degommer Saddam et c’etait le seul moyen qui existait . Si les USA n’avaient pas intervenu et devront mettre l’épée d’amoclés sur la tête des dirigeants Iraniens , tous les autres pays dictateurs arabes , amérique du sud feront la même chose et défieront les nations occidentales puisque comme nous le savons tous , l’ONU ne sert à rien . Dans tout régne , y compris celui des animaux , que nous sommes , un clan fort doit gerer les crises , les tentaions des uns plus forts sur les autres plus faibles . Le monde à besoin d’un maitre pour qu’on évite son éclatement à cause de dictateurs qui croivent et l’onu est là pour leur donner raison " pas d’ingérence dans les affaires des etats souverains" , donc ces dictateurs croivent que les etats qu’ils dirigent sont leurs propriétés privés

    Répondre
  24. ozone

    09/02/2007

    En tous cas se stupide pantin de Bush produit du terroriste en industriel,cela est peut etre le but ,Gorbatchev avait dit qu’il allait faire le plus vilain tour aux americains,celui de leur enlever un adversaire,quoi de plus logique que d’en fabriquer un autre.

     

    Hallucinant ce Milliere, ça doit etre puissant……….

    Répondre
  25. Annika

    09/02/2007

     C’est un examen d’hypothèses intéressant de songer aux vies sauvées par les interventions américaines… plutôt qu’aux vies perdues par les conflits en cours.  Voyons, voyons, Saddam et son clic ne peuvent plus massacrer le peuple iraquien qui s’opposait au parti Batthiste,  autrement dit « Ses » morts qui comptent entre 500,000 & 1 million s’arrêtent la (sans compter les 1Million de morts de la guerre Irak/Iran). N’oublions pas ces chiffres important dans ‘la balance’ – Fini les massacres par Hussein de shiites de tous ages par milliers cachant les corps dans des charniers loin des yeux du monde (on en découvre encore de nos jours). – Fini le gaz utilise contre les villages Kurds. –  Fini les  viols systématiques et les membres coupés sous la torture. –  Fini les  $25,000 distribue par Saddam a chaque  famille palestinienne dont un fils/fille se faisait sauter la cervelle parmi les enfants juifs. –  Moins de suicide bomber en Israël = moins de morts – Fini les « training camps » pour enseigner le djihad sur terre Irakienne avec pour but de faire ‘sauter’ d’autres cervelles ailleurs. –  Fini l’argent détourné des nations unies pour alimenter les violents djihadistes dans les pays du golf.  Moins de djihadistes = moins de morts. Les problèmes entre les sectes qui se manifestent aujourd’hui en Irak existaient à l’époque, mais le parti baathiste qui s’inspirait d’Hitler faisait taire les discordes par le sang.  A t’on déjà oublié ?  On a laisse le choix au peuple Irakien, et pour la première fois depuis 30 ans d’oppression Baathiste, le peuple a parle ; en masse ils sont sortis en ligne interminable pour voter, malgré les menaces, malgré la peur.  C’est beau la voix du peuple, non?  Quant a l’Afghanistan, cette intervention humanitaire mit fin non seulement aux training camps d’Al Quaida qui tuaient de par le monde, mais aussi aux horreurs d’un Taliban du VIIeme siècle qui exécutait en place publique les femmes dites infidèles et les dissidents opposés au régime.  Une ethnocratie qui refusait a 50% de sa population le droit à l’alphabétisation.  Même les Saoudiens envoient leurs filles à l’école.  Que de morts par la pauvreté, par la misère imposée aux veuves et leurs enfants affames a qui on refusait le droit de travail. 

    Ce ne sont pas des ‘guerres parfaites’ deux mots qui dans une meme phrase craient un oxymoron…mais ce sont des guerres visionnaires. l’Amérique fut attaquée maintes fois par les djihadistes et elle a le droit de se défendre.  Un récapitulatif suit : ’79 Ambassade U.S Téhéran, ’83 Ambassade de Beirut, ’83 Ambassade U.S. au Kuwait, ‘84 attaque près d’une base U.S. en Espagne, ’84 nouvelle attaque contre l’ambassade U.S a Beirut, ‘95+’96 attaques contre américains en Arabie Saoudite, ’98 destruction totale des ambassades U.S. au Kenya & Tanzania, ’00 USS Cole au Yemen, ’93 1ere attaque au World Trade Center…etc).

    L’Amérique n’a pas été attaquée  depuis le 11 Septembre, ce n’est pas par hasard – c’est par DESIGN = le plan, le courage et surtout la vision de George W Bush.  Merci George W Bush et merci Mr. Milliere pour cet article.

    Répondre
  26. jacques

    09/02/2007

    Pour Luc Sembour
    " On pourrait peut-être dire que la partie visible, séculière, rituelle, de l’ISLAM, est plus visible, plus envahissante et beaucoup plus convaincante, difficile à ignorer, que sa partie spirituelle, métaphysique, spéculative, intellectuelle’

    Vous avez dû faire une distraction et vouliez sûrement écrire:

    " On pourrait peut-être dire que la partie visible, séculière, rituelle, du JUDAISME, est plus visible, plus envahissante et beaucoup plus convaincante, difficile à ignorer, que sa partie spirituelle, métaphysique, spéculative, intellectuelle’

    Une simple visite à Montréal vous en convaincrait puisqu’ici:
    – un établissemment d’aérobie a du refaire sa façade à la suite d’une plaine de juifs orthodoxes qui trouvait que la vue
    (à travers les vitres à partir de la rue!) de jeunes femmes en habit moulant faisant de l’exercice "corrompait" leur jeunesse
    – les policières n’ont plus le droit d’arrêter un juif orthodoxe: seul un policier mâle est maintenant autorisé à intervenir lorsqu’un juif orthodoxe doit être interpeller.

    On n’a aucune de ses contraintes du côté musulman.

    Répondre
  27. Anonyme

    09/02/2007

    Luc Sembour, apres 20 ans en Islam land : " L’islam est une idéologie si incroyablement perverse, une lèpre qui s’insinue partout, sous des dehors parfois très sympathiques, que les cow-boys de Bush font un travail héroïque qui tôt ou tard aurait été à faire. L’islam ne plie et ne recule QUE par la force. Tout le reste est baratin."
    Vous pensez que certaines personnes ne puissent pas comprendre ca?
    J’ai connu un type, V.L. qui, comme représentant général de la cie U.T.A. a l’époque, a passé plus de 15 ans a Tripoli, Lybie. Vous vous voyez passer 15 ans en Lybie, sous Khadafi? V.L. l’a fait. Elevé au Maroc, il parlait arabe couramment, et, sans entrer dans les détails, il a démerdé qqs affaires avec succes, et, évidemment, a eu des contacts et des informations privilégiés. Et bien V.L. partage tout a fait les opinions de Luc Sembour, et, en plus, il approuve totalement l’action du président Bush au Moyen Orient.
    Il ne serait pas tres futé, de ne pas prendre en considération les opinions de personnes de qualités, comme Luc Sembour et V.L. qui ont vécu et travaillé, longtemps, en terre d’Islam. Rien ne peut remplacer leur expérience "du terrain" et nous avons de la chance de pouvoir bénéficier de leurs avis.
    Bon, il y en a bien qui ne croyaient pas Gallilée, non plus, n’est ce pas? mais on m’a dit, qu’ils y en a, qui font EXPRES de ne pas comprendre … de maniere a ne pas avoir a AGIR ensuite ( se battre, that is) ! Ce sont des bobards, n’est ce pas, ce n’est pas vrai, aucun Francais ne feraient ca !?!
    Luc Sembour : "les cow-boys de Bush font un travail héroïque qui tôt ou tard aurait été à faire"
    Best,
    Mancney

    Répondre
  28. R. Ed.

    09/02/2007

    Il y en a qui comptent les "victimes" des attentats à l’explosif (perpétrés par de Saints martyrs) et d’autres qui comptent les morceaux retrouvés des victimes des attentats à l’explosif…

    D’où la différence d’un zéro !

    Répondre
  29. Luc SEMBOUR

    09/02/2007

    M. THIALET. Je suis d’accord avec vous. La différence de sémantique des mots religion et idéologie est faible, voire nulle pour ce qui est de la partie commune des réalités couvertes. Mais s’il y a deux mots très distincts, c’est bien que les réalités sous-jacentes ne sont pas toutes communes. L’islam est à mon avis clairement une idéologie plutôt qu’une religion, du moins dans les acceptions normales de ces deux mots, et bien que l’on qualifie le plus souvent l’islam de religion. On pourrait peut-être dire que la partie visible, séculière, rituelle, de l’islam, est plus visible, plus envahissante et beaucoup plus convaincante, difficile à ignorer, que sa partie spirituelle, métaphysique, spéculative, intellectuelle. Un gros corps musclé et un cerveau petit, dirons les observateurs effrontés.

    Je comprends aussi  très bien vos observations sur la guerre d’Irak. Votre vision est très défendable. Je partage pourtant la vision de Millière sur ces questions. J’ai le défaut d’avoir passé 20 ans en Arabie du Moyen-Orient et je connais trop bien les mentalités locales, les 1001 tenants et aboutissants. Je reconnais cependant que la bonne chose à faire pour les USA était difficile à choisir il y a 3 ans. Personnellement je n’aurais pas engagé cette guerre, si j’avais eu le pouvoir de Bush, mais ce n’est pas du tout l’erreur qu’on entend dire en France. Curieusement, au M.O. il y a moins de certitudes qu’ici sur "l’erreur" américaine. 

    L’islam est une idéologie si incroyablement perverse, une lèpre qui s’insinue partout, sous des dehors parfois très sympathiques, que les cow-boys de Bush font un travail héroïque qui tôt ou tard aurait été à faire. L’islam ne plie et ne recule QUE par la force. Tout le reste est baratin. Si Charles Martel n’avait rien fait, la France n’aurait jamais connu le Moyen-Age et la Renaissance Chrétienne, berceau de toute notre culture. Aujourd’hui, les frontières et les enjeux sont véritablement mondiaux. Je trouve très beau le sacrifice consenti par les USA. Pour l’instant, ils ne gagnent pas grand chose de très tangible à cette guerre, mais j’ai la conviction qu’ils font un investissement qui sera profitable à terme (à eux et à tout le monde). L’islam croulera sous ses propres contradictions à cause du contact multiple, culturel, armé et religieux avec l’occident, et ce ne sera pas l’inverse. La partie armée est malheureusement indispensable. Reculer devant ce totalitarisme ne peut mener qu’aux défaites. Voyez où on est déjà en France (même si les américains y sont pour quelque chose).  

    [email protected]

     

    Répondre
  30. Anonyme

    08/02/2007

    A ce jour il y a au minimum 55794 victimes civiles irakiennes, au maximum 61507 selon le site http://www.iraqbodycount.org/ qui est un site pacifiste…

    Ce ne sont pas les 650 000 que Monsieur Thialllet evoque…

    Répondre
  31. Anonyme

    08/02/2007

    Thanks a lot, Luc Sembour pour la parfaite mise au point.
    Allez, tous ensemble, on répete : ‘L’islam n’est pas une religion mais cest une idéologie. l’islam est un SYSTEME totalitaire complet"
    Allez, on re-r
    épete : " L’islam n’est pas une religion mais cest une idéologie. l’islam est un SYSTEME totalitaire complet"
    One more time :
    " L’islam n’est pas une religion mais cest une idéologie. l’islam est un SYSTEME totalitaire complet"
    Good.
    Demain, interro écrite!
    Best,
    Mancney

    Répondre
  32. Jean-Claude THIALET

    08/02/2007

    08/02/07    – 4 V –

    Une petite question (‘complémentaire) au généralement bien informé Guy MILLIERE. Qui a dit :

    – "Si un Institut de Sondages me demandait si je suis d’accord avec ce qui se passe en IRAK, JE SERAIS DE CEUX QUI DISENT : NON, JE NE SUIS PAS D’ACCORD AVEC CE QUI SE PASSE EN IRAK." ?

    La réponse est : George W. BUSH en réponse à une question de la télévision publique américaine PBS. (cf "MINUTE", 07/02/07)

    Ce propos de celui qui est, face à l’opinion publique américaine, et même, mondiale, responsable de "ce qui se passe en IRAK", amène de ma part une remarque et des interrogations.

    – La REMARQUE : il semblerait, effectivement, que, comme le trouve  normal Guy MILLIERE, que George W. BUSH ne tienne aucun compte des sondages. La preuve : c’est qu’il ne s’écoute pas lui-même en tant que "sondé" potentiel ! 

    – Les INTERROGATIONS :de deux choses l’une : ou bien George W. BUSH est "l’imbécile" que d’aucuns s’ingénient à penser, ou bien, comme je le suppose, de deux choses l’une : il a conservé un fond d’honnêteté intellectuelle malgré son "acharnement thérapeutique" à vouloir imposer à tout prix la DEMOCRATIE à l’IRAK, et reconnaît implicitement que "sa" guerre est une erreur, ou bien, il fait la part entre l’homme public qui doit "faire son boulot" (phrase qu’il semble affectionner) quoiqu’il lui en coûte, quoiqu’il en coûte aux GIs comme aux Irakiens.

    Mais, si cette dernière alternative est la bonne, que penser d’un "démocrate" (non, je n’oublie pas qu’il est "républicain" !) qui veut imposer sa volonté malgré une majorité de ses concitoyens, et cela au motif que cette guerre d’IRAK est bonne non seulement pour les IRAKIENS, mais aussi pour les AMERICAINS et, d’une manière gérérale, pour TOUS LES OCCIDENTAUX comme, chronique après chronique, Guy MILLIERE s’ingénie à vouloir nous faire croire 

    Cela, sans se soucier de toutes les pertes en vies humaines, en destructions de toutes sortes, etc. N’est-ce pas ce que, certes à sa façon, Saddam HUSSEIN s’était efforcé de faire pour le bien du peuple irakien, au prix, certes de quelques milliers de vies humaines (rien de commun avec les centaines de milliers de vies civiles ou militaires depuis le début de la seconde Guerre d’IRAK !), pour lui éviter les tueries entre chiîtes et sunnites, et même kurdes, tueries accompagnées de deuils et de ruines dont souffre aujourd’hui l’IRAK, au nom de la "DEMOCRATIE" et de la "LIBERTE",  et qui n’ont rien à voir avec ce qui se passait pendant  la paix "musclée" qui régnait sous sa dictature !

    Je ne prétends certes pas avoir raison. Certains trouveront même mon raisonnement "spécieux". Mais je pense qu’il devrait donner matière à réflexion…

         Cordialement, Jean-Claude THIALET

    P.S. Luc SEMBOUR : entièrement d’accord avec votre raisonnement. L’iSLAMISME N’EST PAS UNE RELIGION MAIS UNE IDEOLOGIE. Quoique… Après tout, le COMMUNISME qui était (est toujours, d’aileurs !) une idéologie, n’était-il pas devenu une "RELIGION" pour les "cocos" de base qui ne croyaient plus en Dieu et avaient déïfié un STALINE, un MAO, ou même des personnages de moindre acabit ?. La différence entre certaine religion et l’idéologie, a parfois l’épaisseur d’une feuille de papier ! Qu’en pensez-vous ? Quoiqu’il en soit, vous avez 100% raison de dire que l’ISLAMISME et le COMMUNISME sont des idéologies totalitaires qui entendent régir TOUT dans la vie de ceux qu’elles asservissent. Le COMMUNISME a ses "commissaires du peuple", et l’Islam ses ayatollahs ! L’ISLAMISME étant, à mon avis, plus dangereux ecnoreque le COMMUNISME, dans la mesure où ceux qui menacent particulièrement l’Occident, se prétendent inspirés par dieu, et promettent toutes sortes de délices à ceux qu’il subornent… Le COMMUNISME, lui, se contente de promettre des "lendemains qui chantent" à ses fidèles !

    Répondre
  33. Jaures

    08/02/2007

    Peu de choses à ajouter pour commenter ce nouvel édito d’un Millière dont le jugement semble définitivement perverti par le fanatisme. Juste quelques précisions. Tout d’abord, je ne m’explique pas cette stygmatisation des médias français: on parle ici finalement très peu de l’Irak et seuls les attentats les plus spectaculaires sont traités. On pourrait, il est vrai, au lieu de recenser les victimes quotidiennes en Irak, compter les Irakiens encore vivants. C’est ce que suggère notre brillant universitaire. On pourrait ainsi chaque jour se réjouire qu’il y a 25 millions de français au travail au lieu de se plaindre du chômage. Ou bien juger négligeable les 150 000 victimes du cancer au regard de ceux qui sont bien portant. Millière reviendrait-il par l’absurde au relativisme qu’il quitta sans explications il y a 20 ans ?
    Par ailleurs, comment Millière peut-il comparer la 2ème guerre Mondiale avec le conflit Irakien ? "Si on avait arrèté Hitler en 1936 on aurait évité des millions de morts" dit-il. Certes. Mais Saddam a été arrété au bout de quelques semaines. Puis pendu au bout des quelques mois. En quoi le conflit a-t-été influé. En rien parceque Saddam et ses ADM n’étaient pas les causes du terrorisme et l’intervention américaine n’a fait que conforter Al Qaida qui peut se targuer d’avoir, 3 ans après le 11 Septembre, tué de nouveau 3000 américains (+ 30 000 blessés). Bush aura réussi à développer le terrorisme en Irak et déconsidérer les E.Unis auprès de tous les musulmans. Nous n’avons pas fini de payer l’ardoise.

    Répondre
  34. Soldat nordiste

    08/02/2007

    Paul:Une autre guerre peut-ètre,histoire de faire oublier celle là?

    Eh oui mon cher Paul,préparez-vous:Car dans un avenir de plus en plus proche,les américains devraient s’occuper de l’Iran et la BOUM,PATATRAC,TAC TAC TAC et plein d’autres choses de ce genre.

    Mais je ne doute pas que lorsque cela se produira,vous serez à votre clavier à vomir par posts entiers votre haine de Bush et de l’Amérique et par la mème occasion votre soutien au petit fuhrer de Téhéran
    (l’holocauste est un mythe,il faut rayer Israèl de la carte,etc….).

    Les islamo-fasco-pacifistes de votre espèce pourront brailler dans les rue en traitant Bush de tous les noms, cela ne changera rien mais alors rien du tout à sa détermination.

    Répondre
  35. Luc SEMBOUR

    08/02/2007

    Pour Allah est mort (mais Satan est bien vivant), voici pourquoi l’islam n’a rien d’une religion et tout d’une idéologie.

    L’islam n’est pas une religion mais cest une idéologie.

    L’erreur commise par une majorité d’occidentaux dans leur perception de l’islam est catastrophique. Ils pensent naïvement et bêtement que l’islam est une religion, c’est à dire une croyance facultative en des choses non-visibles. Rien n’est plus faux.

    Comme le Communisme ou d’autres totalitarismes, l’islam est un SYSTEME totalitaire complet et « parfait » puisqu’issu DIRECTEMENT de l’être le plus parfait qui soit, Allah en personne, via un livre: le Coran. Le Coran n’a jamais été créé. Il a seulement été révélé (ce n’est pas du tout la même chose), car il existait AVANT le début de l’Univers, tel quel, sans une virgule, ni une lettre manquante.

    Le Coran, seule référence intangible, centrale et éternelle de cette dynamique de pensée, de cette idéologie donc, spécifie que l’islam n’est pas du tout une croyance facultative en un certain type d’au-delà. Au contraire, il est absolument impossible d’être musulman à celui qui ne veut voir qu’une religion dans l’islam. Pourquoi ?

    L’islam a pour vocation, devoir et but de tout expliquer et de tout résoudre EN DETAIL. Il régente de DROIT DIVIN, applicable SUR TERRE, la vie humaine TERRESTRE de la naissance à la mort, de la façon de dormir, manger et boire, travailler, prier, s’habiller, jusqu’aux détails les plus minuscules sur la façon de déféquer.

    Le prosélytisme actif, par la persuasion, la ruse et la violence est codifié et est obligatoire et non pas seulement autorisé. Le mensonge autorisé ("takia") est une seconde nature chez le bon musulman. Rien n’est facultatif, pas même la possibilité de douter ni de quitter l’islam. Tout arrangement et adoucissement, éloignement, reniement, aussi grand soit-il, ne peut être que PROVISOIRE et circonstanciel.

    Un musulman pacifiste et non-violent ne peut pas être un musulman, et il le sait, SAUF s’il soutient mentalement et intérieurement la violence militante et le ferait activement si les circonstances le lui permettaient. Avoir beaucoup d’enfants, tous impérativement musulmans, est un des substituts au combat par les armes. Donner financièrement pour les causes islamiques de Mahomet (Paix à son nom) en est un autre. Affaiblir « l’incroyant » en le délestant de ses économies est un des mille autres.

    L’islam, dans sa partie visible, est un système économique, juridique, politique, philosophique et sa dimension religieuse au sens « croyance » est inexistante puisque douter ou blasphémer n’est pas possible (voir procès Charlie-Hebdo), et sera toujours en dernier ressort puni de mort, de mort terrestre et violente, sans la moindre possibilité d’amendement futur de la loi coranique. Chaque lettre et virgule du Coran est sacro-sainte et intangible puisque parole d’Allah. Personne ne sera jamais autorisé à corriger l’écriture divine. Cela n’est pas arrivé depuis plus de 1300 ans.

    Comment oser croire que l’installation d’un système idéologique pareil en France, en contradiction totale avec la constitution française actuelle et européenne future ou proposée, ne sera pas la source de problèmes rigoureusement insurmontables pour nous comme pour toute société humaine, judéo-chrétienne ou non, occidentale ou non?

    [email protected]

     

    Répondre
  36. Anonyme

    07/02/2007

    Bien, Paul, mais ou se trouvent les paragraphes  2)  et  5) de votre brillant exposé? Oublié quelque part au milieu de votre confusion?  Pas facile d’avoir les idées claires, hein, mon pauvre vieux … ca se voit bien a vous lire; il semble etre dans votre crane, le bourbier, non? Reposez vous bien, Paul, et ne vous bilez pas, d’autres se battent a votre place; éventuellement, évitez de les engueuler quand-meme. Merci pour eux.

    Jacques, pour reprendre vos termes, "on vous a déja expliqué maintes et maintes fois" les raisons du déboulonnage de Saddam. C’est fait. Il reste a aider un peu les Iraquiens, (qui nous surprennent un peu a se chicailler au lieu de profiter du pactole US) a se défendre contre des forces Islamo-terroristes internes ET externes, qui voient leurs pouvoirs s’effriter. Vous ne voyez pas ca? Ou est votre probleme? Le péril muslim n’existerait pas aujourd’hui sur la Planete terre? Mais, c’est écrit partout!!! Dans quel monde vivez vous? Ou se trouve votre monde ou l’on ne se bat pas et ou l’on meurt pas? Pas de cocus, non plus? Ca, c’est dommage!

    Best,
    Mancney

    Répondre
  37. jacques

    07/02/2007

    Les propos de Guy Millière sont à ce point idiot que je serais très surpris qu’il  enseigne comme on semble le dire ici dans une université, à moins que l’univerité française soit tombée à des niveaux plus désespérant qu’on ne l’a décrié sur ce site.

    "Une guerre ne peut se juger qu’à son terme. Elle s’achève par une victoire de l’un et la défaite de l’autre."

    C’est bien évidemment faux.

    La grande majorité de guerre se termine par la défaite des deux parties: c’est le cas de la récente guerre hezbollah-israél

    M. Millière, on vous l’a déjà expliqué maintes et maintes fois. Tout n’est PAS noir ou blanc.
    Vous êtes enfermé dans un manicchéisme manico-dépressif. Vous voulez tuer tout ceux qui ne pensent pas comme vous. Il y a d’autres façon d’agir,.

    Les vies humaines AUTRES que  celles des GI américains ou des Nazis allemands meurtriers sont AUSSI importantes mais si elles apparaissent bien souvent sans défense.

    Votre faiblesse personelle vous porte à vous associer à la "force militaire" du plus fort apparent, pour regonfler votre ego. Néanmoins, la vraie force est d’ailleurs, mais l’essentiel n’est  pas seulement invisible à vos yeux mais probablement inconnu de vous.

    Je n’ai pas grand espoir  pour vous et c »est dommage.

    Répondre
  38. Anonyme

    07/02/2007

    J.C. Lahitte cite Guy Miliere : " "en inscrivant son action dans la durée,""
    Et bien si, J.C. Lahitte, justement, comme nous en discuttions avec votre ami SAS, c’est a la FIN que l’on voit le r
    ésultat; et la partie en Iraq n’est pas jouée, et déja, on a du pot de ne plus avoir Saddam au pouvoir a Bagdad, qui aurait fini par avoir sa bombe (apparemment, les seules bombes qui vous genent sont celles qui ont terminé la guerre dans le Pacifique). On a bien observé que vous ne comprendrez jamais cela, et c’est bien dommage … pour vous. En revanche, il n’est pas tres décent de "ne pas supporter", et a fortiori de critiquer, un allié qui se bat et qui éprouve les difficultés que l’on sait (et non pas celles que l’on exagere). Vous avez un probleme personnel avec les USA, et il obscurcit la crédibilité de vos propos sur ce sujet; dommage.
    Best,
    Mancney

    Répondre
  39. Paul

    07/02/2007

    1) « Toute vie humaine est infiniment précieuse. » C’te bonne blague… A ce jour, l’Iraq Body Count recense entre 55 664 et 61 369 morts civils depuis l’invasion d’Irak par la coalition en 2003. Mais je suppose que Millière ne parlait pas de ces morts là… http://www.iraqbodycount.org/ 3) « Une guerre ne peut se juger qu’à son terme. Elle s’achève par une victoire de l’un et la défaite de l’autre. On ne peut préjuger de l’issue avant la fin. » Je croyais que la guerre était terminée depuis longtemps (« mission accomplie », hein…). Si ce n’est pas le cas, quel improbable évènement Bush attend t’il pour pouvoir enfin clamer « victoire » ? Quel est le terme de cette « guerre », Mr Milliere ? Une autre guerre peut être, histoire de faire oublier celle là ? 4) « Les morts qu’on voit et ceux qu’on ne voit pas » Oui, tout juste. Voir 1) Pour voir il faut commencer par ouvrir les yeux, Mr Millière. 6) « Les motifs de ceux qui, en France, parlent de « bourbier » m’échappent en partie. » Mais bien sûr, le « bourbier Iraquien » est une invention de ces lâches de Français… Voyons voir, en anglais « bourbier » se traduit par « quagmire ». Combien Google trouve t’il de références pour la recherche « Iraq Quagmire » ? Hmm… 154 000 en recherche d’expression exacte (avec guillemets), et 1 140 000 en recherche normale (sans guillemets)… Donc, ou bien les Français on une influence énoooorme sur les anglophones (cocorico), ou bien Guy Milliere se fout de nous. A propos, le premier lien donné par Google donne tout un tas de chiffres et d’analyses très intéressants (merci Guy, donc): http://www.ips-dc.org/iraq/quagmire/ 7) « Les partisans du cynisme ne tirent aucune leçon de l’histoire et semblent ne pas voir qu’il n’y a pas de pactisation possible avec les fanatiques et les totalitaires. » Faut croire que non en effet, il n’y a qu’à contempler la cohorte cynique de fanatiques de la politique destructrice de Bush qui s’auto-congratule en permanence sur ce site (avec, il est vrai, un modèle de choix en la personne de Guy Millière). « Si Hitler avait été arrêté en 1936, des millions de vies auraient été sauvées. On aurait pu dire qu’Hitler n’était pas dangereux : il n’avait pas encore provoqué le cataclysme… » C’est sympa les parallèles historiques. De la même manière on peut regretter que Bush n’ait pas été arrêté en 2003, on aurait sauvé des milliers de vies… On pouvait dire à l’époque que Bush n’était pas dangereux : il n’avait pas encore provoqué de cataclysme…

    Répondre
  40. Jean-Claude THIALET

    07/02/2007

    07/02/07    – 4 V –

    Si, bien évidemment, je fais partie de ceux qui n’ont pas attendu les larmes (elle me paraissent quelque peu tardives, et surtout, servir en forme d’alibi) de Guy MILLIERE, je ne les limite pas aux seuls malheureux GIs, mais à la totalité des victimes (à quelques exceptions près, celles, par exemple, des kamislamistes ou autres) d’un conflit dont on ne voit pas la fin.

    Et ce n’est pas parce que Guy MILLIERE nous assène les lapalissades du genre "L’opinion publique peut fluctuer", "on ne gouverne pas avec les sondages" (remarque : on se demande bien pourquoi les "sondages politiques" sont aussi florissants aussi bien aux Etats-Unis où ils sont nés, qu’en France, si les gens qui gouvernent ne doivent pas en tenir compte !), … "en inscrivant son action dans la durée,", etc. que celui-ci va nous convaincre que George W. BUSH a raison, non contre l’opinion publique qui a a plus qu’assez de voir ses boys se faire massacrer pour une cause qu’ils trouvent de plus en plus inustifiée, sinon injuste, ni contre l’opposition démocrate (celle-ci, sentant approcher les élections décrie une guerre qu’elle avait approuvée) mais contre les faits.

    Qu’on le veuille ou non, que cela plaise ou non, les Etats-Unis sont en train de perdre cette Seconde Guerre d’IRAK(1). A la fois sur le terrain, ce qui serait un moindre mal (sauf, hélas, pour les victimes, comme pour les finances du contribuable américain, mais aussi pour le peuple irakien auquel on avait promis la délivrance !), mais, surtout, face à l’opinion publique internationale, pas seulement "arabe" ou "islamique". Et quand Guy MILLIERE évoque la Seconde Guerre Mondiale, il compare deux guerres qui n’ont rien de comparable. Y compris pour les "erreurs" et pour les "revers". D’autant que, à partir du moment où les Etats-Unis sont entrés en guerre contre l’Allemagne qui avait déjà fort à faire avec l’hiver russe et l’armée soviétique, le combat avait changé d’âme, et la victoire de camp, malgré les sursauts de la Wermacht.

    Alors qu’en IRAK, tout va de mal en pis. Si, pour l’armée américaine et ses alliés, au départ, on aurait pu parler de "guerre en dentelle" (façon de parler quand on connaît les moyens qui ont été employés tant pour réduire la piètre armée irakienne que pour réduire par la terreur les populations civiles), la suite a permis d’aller de désillusions en désillusions. Et ce après des centaines de morts et de milliers de blessés américains, pour ne parler que des victimes du "camp BUSH/MILLIERE", les autres étant sans doute à mettre au nombre des "victimes collatérales".

    "Le second mandat de BUSH prend fin en janvier 2009" nous écrit ensuite Guy MILLIERE. Est-ce pour rassurer ceux qui s’apprêtent à mourir ? Ou pour nous dire que, d’ici là, BUSH aura gagné sa guerre ? Il est permis, même au non-experts qui se bornent  à leurs connaissances acquises au fil de leurs lectures, de l’Histoire, et à leur l’expérience (notamment celle de ce genre de guerre, et du terrain !) d’être sceptiques sur l’heureuse  issue (pour les Etats-Unis) de cette guerre.

    Le comble du cynisme, ou de la suffisance me paraît atteint lorsque je lis qu’on ne voit pas "les milliers de vies sauvées par la destruction des nids de terroristes". Outre que les services de Communication de l’US ARMY feraient bien mal leur travail en n’attirant pas l’attention sur ces "milliers de vies sauvées", Guy MILLIERE ne nous dit pas comment elle ont été sauvées. En ayant la chance de ne pas se trouver trop près des lieux où les bombes explosent ? En ayant fui le pays ?  Il est même permis de se demander comment des GIs, si courageux soient-ils, sont capables de préserver des vies irakiennes alors qu’ils ont tant de mal à sauver leur propre peau. Et, en admettant que des vies soient sauvées, ces vies arriveront-elles à faire oublier les quelques 650 mille civils irakiens qui ont péri depuis le début du conflit ?

    Comment peut-on avancer que l’ "on voit mal ce qui se serait passé en Occident si al Qaida, Saddam Hussein, etc. avaient eu les mains libres …", alors qu’on le voit très bien : un Ben LADEN toujours vivant (comme le lapin de Robert LAMOUREUX), un Al QAIDA véritable pieuvre qui se reconstitue chaque fois qu’on lui coupe une tentacule, continuent d’être aussi menaçants qu’insaisssissables, tandis que Saddam HUSSEIN qui ne menaçait personne, ni par le terrorisme, ni par de fatasmagoriques "armes de dissuasion massive", a payé de sa vie pour ceux que l »armée américaine est incapable d’aller déloger dans ses repères. Aussi bien montagneux qu’urbains !

    Quant au ridicule, il s’inscrit dans la comparaison entre HITLER et le National-SOCIALISME, d’une part, et feu SADDAM-HITLER et son régime (2).. Faut-il rappeler  d’abord que les Américains ont traîné des pieds pour entreter en guerre contre l’ "Allemagne hitlérienne". On vient d’en avoir une preuve supplémentaire en apprenant, récemment, que l’Angleterre avait constitué une cellule spéciale pour préparer je ne sais quel mauvais coup (3) afin d’OBLIGER l’Amérique à se ranger à ses côtés. Coup tordu dont l’attaque contre PEARL HARBOUR qui avait amené l’Oncle SAM à se ranger aux côtés des Alliés, avait rendu son éxécution inutile. Tandis que George W BUSK est entré en guerre contre Saddam HUSSEIN contre sous un faux prétexte et sans l’aval de ses alliés traditionnels, l’Angleterre ne s’étant rangée à ses côtés que par fidélité, j’oserais même écrire, par pur "vassalisme" !

    Et s’il y a un point commun entre HITLER et Saddam HUSSEIN c’est qu’il ont été tous les deux "fabriqués". Le premier, par l’intransigeance des Alliés après la victoire de 14/18 qui, sous l’impulsion de WILSON, manipulés par des financiers, et de CLEMENCEAU, manipulé lui-même par des gens qui voulaient la disparition de deux Monarchies, avaient réduit l’Empie Austro-Allemand à un tel désespoir que ne pouvait naître qu’un désir de revanche, de vengeance, dont HITLER fut le catalyseur. Quant au second, Guy MILLIERE ne peut ignorer qu’il a été "fabriqué" par la CIA. Tout comme d’ailleurs Ben LADEN..

    Un mot encore (j’en ai oublié beaucoup), je vois mal comment le "parti démocrate cède à l’irresponsabilité, comme au temps du VIETNAM…". alors que ce sont les Républicains qui ont mis fin à cette guere. Et je crois que la sécurité des Etats-Unis face aux menaces islamistes se joue davantage sur leur propre territoire (comme c’est d’ailleurs le cas pour la FRANCE), plutôt que dans le malheureux IRAK, ou même en AFGHANISTAN où les TALIBAN reviennent en force, Et où (avec l’accord tacite de certains services américains ?) on semble se garder de toucher à Ben LADEN. C’est en se couvrant d’un ridicule sanglant partout où ils agisssent dans les pays arabes, en faisant du forcing auprès de l’UNION euroéenne pour qu’elle conytraigne le Gouvernement serbe à accepter à terme l’indépendance d’un KOSSOVO qu’ils ont contrubué à "musulmaniser" que les ETATS-UNIS creusent la tombre des Occidentaux en faisant le lit de l’Islamisme.  Que d’erreurs, que d’incohérences, dans cette politique américaine dirigée dans l’ombre par la CIA ! Que d’incohérences et d’erreurs dans l’aveuglement bushiein de Guy MILLIERE !

    Cordialement, jean-Claude THIALET

    (1) j’avoue, SEMBOUR, queje ne vois pas comment on peut perdre une guerre "selon les normes Françaises" et la perdre (ou la gagner) tout court ! A moins que vous ne fassiez référence à la Guerre d’Algérie cent fois gagnée sur le terrain et perdue par certain général De La PERCHE qui a tout cédé aux bararesques (lesquels lui avaieit fait plus que des avances pour  arrêter les frais !) avec les sinistres accords d’EVIAN.

    (2) un régime que regrettent une majorité d’IRAKIENS qui craignent chaque jour davantage poiur leurs vies et leurs biens

    (3) dont les services britanniques et israëliens sont devenues à la fois des spécialistes et des initiateurs !

    Répondre
  41. Marc

    07/02/2007

    Bonjour.  A  André, ce sont les gens qui pensaient comme vous en 1936, qui nous ont apporté la guerre en 1939 ! Si ces gens avaient réagis avec courage, au lieu de se comporter comme des lâches, et avaient mis tout de suite une raclée à Hitler, la seconde guerre mondiale n’aurait jamais eu lieu ! Combien de Français se souviennent des paroles de Daladier, rentrant de Munich, alors qu’il était acclamé par une foule en délire, qui montrait là sa lâcheté, sa peur, il eu ces paroles : les cons, s’ils savaient ! Car lui était parfaitement conscient de ce qui allait nous arriver ! Hitler avait gagné un sursis de plusieurs mois, qui lui permettait de réarmer son pays à toute allure ! Mais les Français ont la mémoire courte, et demain ils en paieront le prix, l’esclavage islamique ! La trouille de se battre, n’a jamais évité la guerre, mais les Français sont devenus depuis déjà un certain  nombre d’années, un peuple de couards ! Qui a peur de tout, la grippe aviaire, la vache folle, les ogm, la peur de l’avenir, la peur du chômage, bref , les Français n’ont plus rien dans les tripes, qu’attendre d’eux aujourd’hui ?

    Répondre
  42. Anonyme

    07/02/2007

    Villepin en a remis une couche aujourd’hui, il cherche peut etre a s’immortaliser sur le dos des Irakiens…

    Il serait interessant de savoir ce que pense un Kurde ou un irakien vivant dans une des 10 aines de regions en Irak ou tout va bien…On en entend jamais parler…

    A Luc Sembour. La guerre du Vietnam a peut etre ete gagne militairement pour les USA et perdu sur le plan de la narration collective. Mais je peux vous assurer qu’elle a bien ete perdue pour les millions de boat people vietnamiens, sans compter les Laosiens et les Cambodgiens exterminer par la peste Khmers rouge…

    Faisons en sorte que les Francais se rappellent ce qui s’est passe apres le retrait US en 1973…pour beaucoup ce fut la fin de leur engagement a gauche. C’est pour cela que l’on entend jamais les Socialos se l’ouvrir sur les Asiatiques, ils savent bien qu’ils ont collabore a leur malheur…

    Parfois je me demande si les Francais se rendent compte de la connerie de Villepin. Une defaite francaise c’est quoi ? 3000 morts en 4 ans ? Une guerre civile dans 2 regions, et 3 quartiers sur 20 regions ? Il en faut peu pour faire une defaite a la francaise…

    C’est pas tres habile de faire si facilement le lien avec la debacle politique de 40… les USA ne sont decidement pas comme les Francais de 1940, au grand desespoir de la diplomatie du Quai d’Orsay…

    J’attend avec impatience de voir la gueule de tous les pacifistes de gauche comme les nationalistes-souverainiste de l’ultra droite quand Madame Clinton va nous continuer cette guerre en technicolor, facon Hollywood…On va se marrer.  C’est la que l’on va vraiement rentrer dans un siecle de guerre mondiale contre l’Islamisme….c’est la ou Bush sera percu comme un pionnier…

     

    Répondre
  43. Anonyme

    07/02/2007

     M. Brzezinski a évoqué la possible organisation par l’administration Bush d’un attentat sur le sol des États-Unis qui serait faussement attribué à l’Iran pour provoquer une guerre 

     

    « Un scénario possible pour un affrontement militaire avec l’Iran implique que l’échec irakien atteigne les limites américaines ; suivi par des accusations américaines rendant l’Iran responsable de cet échec ; puis, par quelques provocations en Irak ou un acte terroriste sur le sol américain dont l’Iran serait rendu responsable. Ceci pourrait culminer avec une action militaire américaine "défensive" contre l’Iran qui plongerait une Amérique isolée dans un profond bourbier englobant l’Iran, l’Irak, l’Afghanistan et le Pakistan »

    Pour Guy:

    oui mais la guerre 1939 – 1945 était dirigé contre des nazis qui avait un pays "allemagne" et une capitale "berlin" . or ici c’est pas la même chose ! premierement l’islam n’est pas une idéologie mais une religion ,deuxiement les islamistes ,les insurgés ,les terroristes… n’ont pas de pays ou de capital et pas d’armées .

    l’Amérique est on guerre contre qui ? l’irak ,l’iran,l’arabie saudote,soudan,afghanistan,pakistan,somalie…?!

    en irak ou au liban l’amérique est en guerre contre les islamistes ,les nationaliste arabes ou les patriots (partisans) irakiens ou libanais …?

    Chaque jours ,que ce soit du Maroc , de France , de jordanie ,du sudan…des jeunes qu ‘ils soient religieux ou simplement nationalistes arabes vont combattre l’occupant (1)amèricain en irak "gratuitement".

    C’est pourquoi cette pseudo-guerre est voué à l’échec car les américains combattent des peuples et une religion.

    (1)oui les américains et les israéliens sont des occupants pour tout le monde arabo musulman , chrétiens , bouddhistes et Inuites sauf pour les néo-cons.

    Répondre
  44. visiteur

    07/02/2007

    Guy Millière ne peut-il pas écrire un article sans citer Hitler ?

    Répondre
  45. R. Ed.

    07/02/2007

    Tous ces zieverer (radoteurs) qui parlent de stratégie, de géopolitique, de guerre, de ceci et de cela sans en avoir la moindre parcelle du premier renseignement valable.

    Certains lecteurs de ce site sont mieux renseignés que tous les services secrets mondiaux réunis.

    Je me demande d’ailleurs pourquoi ils ne partent pas travailler à la CIA (par exemple) pour offir (ou vendre) la masse de renseignements top secret qu’ils sont les seuls à connaître.

    Tous ces spécialistes de la guerre en Iracq qui n’ont peut-être jamais mis un pied hors de l’Exagone, si ce n’est hors de leur hameau, sauf pour aller au Mammouth  faire les courses hebdomadaires.

    Prétentieux, va ! 

     Nombrils du monde !

    Répondre
  46. andré

    07/02/2007

        Le monde n’est pas comme vous le pensez. Ce n’est ni blanc ni noir. Le fait de se protèger ne vous donne pas le doit de tout faire; même faire surtout en utilisant le mensonge. Aujourd’hui si les extraterrestres débarquent sur terre et qu’ils voient tout ce qui se passe ici bas, ils vont arrêter en premier le president des états-unis et le juger. La balance doit rester en équilibre. Soyez sage.

    Répondre
  47. Luc SEMBOUR

    07/02/2007

    Excellent résumé de la situation.

    J’ajouterais que la guerre d’Irak a été gagnée une première fois en 1990 et que même si la seconde guerre d’Irak devait être perdue (selon les normes françaises), elle aurait valu la peine d’avoir été faite. Les objectifs géopolitiques et militaires américains sont pour l’instant atteints. Ce qui n’est pas réalisé, c’est la pacification complète de l’Irak. Mais au fond, cela concerne surtout les irakiens. L’Algérie a connu plus de 100 000 morts par guérilla interne ces dix dernières années… En fait-on grief au fait que les français sont partis et que c’est donc à cause d’eux? Il parait que la seule fenêtre de paix totale en 20 siècles pour l’Algérie a été les 130 années de colonisation française.

    Nixon a toujours dit et écrit, longtemps après la fin de la guerre du Vietnam, que les USA l’avaient gagnée militairement de façon irréfutable. Il ne regrettait pas de l’avoir conduite durant son mandat. Elle n’a été perdue que "médiatiquement", en bonne partie par pusillanimité des media US.   

    [email protected]

     

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)