Serons-nous là pour voir l’échec de l’islam ?

Serons-nous là pour voir l’échec de l’islam ?

Il existe incontestablement en France, comme dans la plupart des pays d’Europe une crispation, et une irritation croissante, face à l’islam.
C’est logique : outre le fait que quatre attentats sanglants ont été commis sur le sol français en moins de six mois par des musulmans radicalisés, et outre les nouvelles incessantes relatant les multiples actes barbares et atroces commis quotidiennement en de multiples lieux du monde musulman, la population française se trouve confrontée à une présence en son sein qu’elle ressent peu à peu comme une invasion.

En effet, même si beaucoup musulmans s’intègrent, nombre d’entre eux ne s’intègrent pas du tout, et semblent animés d’un esprit de haine et de ressentiment contre la civilisation occidentale.
La très grande majorité des dirigeants politiques français prend peu en compte cette crispation et cette irritation, et ce pour des raisons très explicables.
L’électorat musulman désormais compte, et peut faire et défaire les élections.

Des émeutes peuvent toujours survenir, prenant leur origine dans les quartiers décrits comme « sensibles » – au sens où peuvent en émaner, si on les touche, des accès de rage.
Le Front national lui-même manie les mots avec précautions. Les grands médias ne sont, à de rares exceptions près, guère plus audacieux.
Le résultat est une société en état de malaise de plus en plus profond. On peut craindre que ce malaise ne se dissipe pas, bien au contraire.
La natalité musulmane étant plus forte que la natalité non-musulmane, l’impression, présente chez de nombreux Fran­çais non-musulmans, qu’un remplacement de population est en cours, quand bien même c’est une impression excessive (d’ici à vingt ou trente ans, il ne devrait pas y avoir plus de 20 % de musulmans au sein de la population française) ne pourra que se faire plus insistante.

La situation économique semblant destinée à continuer à se dégrader doucement, et à se trouver accompagnée d’un maintien d’un chômage élevé et d’une montée du nombre de pauvres, et les populations musulmanes étant davantage présentes dans les strates sociales à même de se trouver au chômage et dans la pauvreté, le sentiment, présent chez de nombreux Français non-musulmans, que l’accroissement du nombre de musulmans en France ne contribue pas du tout à l’enrichissement du pays ne pourra que grandir et se propager.
Les risques terroristes islamiques paraissent devoir s’accentuer dans les années à venir. La sensation, ancrée chez de nombreux Français non-musulmans, que la présence de l’islam en France signifie la présence d’un danger potentiellement mortel ne pourra, par conséquent, que s’accentuer, et s’appuyer, hélas, sur le nombre de cadavres et d’exactions dont il sera question de manière récurrente…

Ce qui est à craindre est non pas une explosion (la population française non-musulmane est vieillissante et les populations vieillissantes n’explosent pas), mais une forme de dépression nerveuse collective qui serait la continuation du malaise.

J’aimerais, je dois le dire, pouvoir apporter en ce contexte une note d’optimisme ; je n’y parviens pas.
Le pessimisme qui est le mien depuis longtemps quand je regarde ce pays ne rencontre aucun motif qui permettrait de le dissiper.
Il y a eu une conquête musulmane d’une large partie du monde, enclenchée il y a quatorze siècles. Cette conquête a reflué quand la civilisation occidentale s’est redressée, et l’islam, au début du XXe siècle semblait en son crépuscule.

L’islam s’est alors imprégné d’un esprit de revanche contre l’Occident, alimenté par des dogmes totalitaires occidentaux, nazisme et léninisme.
Il a trouvé en Occident des compagnons de route, qui ont été tous les ennemis des sociétés ouvertes.

L’esprit de revanche est à l’œu­vre. L’islam étant, fondamentalement, une théocratie absolue belliciste et prédatrice, et ne produisant rien, il échouera dans son esprit de revanche. Serons-nous là pour voir son échec ? Ou devrons-nous, réduits peu à peu à l’impuissance, constater la venue d’un futur invivable ? Je voudrais penser que nous serons là pour voir son échec. Je crains que nous devions constater la venue d’un futur invivable.

Partager cette publication

Commentaires (73)

  • Janko54 Répondre

    D’après moi c’est une erreur de se focaliser uniquement sur « l’islamisme », et de croire que tous les problèmes de l’Europe seront résolu une fois que cette idéologie se sera effondré. Les Etats-Unis connaissent des problèmes similaires avec leurs minorités black et latino, qui, dans leur majorité, ne sont pas musulmanes.
    L’erreur de beaucoup de néoconservateurs c’est de croire que le problème est purement idéologique, comme au temps de la Guerre froide, alors qu’il est d’ordre ethnique et racial.

    22/08/2015 à 17 h 57 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      enfin quelqu’ un qu, sur le blog, i a une vision  » globale  » et concrète des problèmes ; pour ma part je ne parlerai pas de problèmes  » raciaux  » mais de  » références culturelles et civilisationnelles ( y comprises religieuses ) qui sont propres à tous les groupes ethniques  » … il est par ailleurs certain qu’ on ne vaincra pas l’ Islamisme sans l’ aide des … Musulmans … oui mais voilà , les harkis ont été livrés à leurs égorgeurs et il sera difficile pour des Musulmans de nous suivre … tout se paie !

      22/08/2015 à 18 h 49 min
  • BRENUS Répondre

    Même un esprit très cultivé comme Quinctius se laisse betement engluer par la rhétorique merdique de jojo! C’est à pleurer. Ou alors, il s’emmerde ferme et se défoule avec ce con. Si tel est le cas, ce peut être considéré comme une thérapie salvatrice, on ne sait jamais.

    11/07/2015 à 17 h 36 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      ni l’ un , ni l’ autre ! je ramène @Jaurès à son niveau : celui du  » café … républicain  » ( c’ était à la mode le bistrot P.S. sous l’ ère Sarkozy )

      11/07/2015 à 17 h 49 min
    • vozuti Répondre

      comme guy milliere ne répond jamais lorsqu’on le contredit de manière sensée, il faut bien dialoguer avec le seul autre intervenant qui défend les statistiques officielles,jaurès.

      11/07/2015 à 18 h 21 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    à @ Vozuty

    vous n’ avez rien compris au problème ; la chance de la France c’ est sa natalité , ses générations futures à 90 % de réussite au bac , son chômage ( encore plus ) de masse , ses aides sociales en attendant qu’ elles [ les générations et les aides qui sont des investissements pour le futur ] soient productives ( ce qui n’ arrivera pas ) Notre expert en sociologie et en population @Jaurès vous le démontrera de manière définitive et même implacable à coup de courbes  » sapinesques  » et de mathématiques  » resbameniennes  »

    leseul problème c’ est bien que la Terre soit surpeuplée comme le sont chez nous l’ Ile de France et le littoral ( surtout méditerranéen ) et il est curieux que notre expert n’ en dise jamais mot … sans doute par générosité humaniste et internationaliste

    10/07/2015 à 7 h 54 min
    • Jaures Répondre

      Quinctius, je vous fais remarquer que vous apportez des jugements sur la démographie (surpopulation de l’Ile de France et du littoral).
      Je suppose que vous devez pour cela vous appuyer sur des données statistiques car le terme de « surpeuplé » est bien lié à un rapport statistique entre population et ressources (production, transports, logements,…). Pour y fonder votre analyse, il faut donc bien que vous fassiez un minimum confiance à ces statistiques (même s’il importe d’en connaitre les sources, de disposer d’études concurrentes et de les étudier soigneusement, nous serons là-dessus d’accord).

      Ensuite, je considère effectivement qu’une dynamique minimale de la natalité est nécessaire à un pays. L’Allemagne qui doit favoriser une immigration importante pour faire face à la pénurie de main d’oeuvre, le Japon qui voit sa population vieillir et diminuer tout comme l’Espagne montrent qu’une baisse de la démographie est délétère pour un pays.
      .
      Et que 90% des jeunes obtiennent le bac n’est pas un handicap. Le problème est pour ceux qui ne l’ont pas ou même, n’ont pas le niveau pour passer l’examen.
      On sait que si le taux de chômage en France est à 10%, dés le premier diplôme (bac inclus) ce taux tombe à 5% soit le quasi plein emploi.
      Souhaitez-donc plutôt que tout le monde ait le bac.

      10/07/2015 à 10 h 51 min
      • quinctius cincinnatus Répondre

        je pense qu’ il vous faudra attendre encore une petite décennie pour obtenir votre bac  » philo  » avec mention T.B. Soyez patient
        car suivant la formule ( parfaitement illogique )

         » il n’ est pas nécessaire d’ espérer pour entreprendre, ni ( surtout ) de réussir pour persévérer  »

        une formule parfaitement adaptée à nos politiques ( principalement socialistes )

        10/07/2015 à 15 h 07 min
      • martelentête Répondre

        @Jaures, Vous savez très bien que l’Allemagne, pour pallier à leur problème démographique, fait appel à une immigration de spécialistes et qualifiée, en recrutant en particulier des européens du sud et de l’est, écartant de fait les maghrébins et africains analphabètes et non qualifiés. Il en résulte une immigration non musulmane, professionnellement immédiatement performante. Ainsi, intelligemment, ils se sont de la sorte affranchis d’être accusés de sélection raciste. La présence des turcs sur leur territoire leur pose déjà assez de problème pour ne pas l’accentuer. Ça aussi ils l’ont compris, pas nous semble t-il. Malheureusement nos gouvernements successifs français socialisants ont refusé de faire.ce choix, là est le cancer qui nous ronge et nous anéantira. A croire que plus on fait rentrer en France des pauvres malheureux plus ils comptent sur un électorat manipulable reconnaissant .

        13/07/2015 à 21 h 48 min
    • vozuti Répondre

      Notre expert en sociologie et en population @Jaurès nous démontre courbes à l’appui que le risque de surpopulation est nul car les « chances pour la france » sont rares et c’est cette rareté qui les rend si précieuses.

      10/07/2015 à 14 h 59 min
      • quinctius cincinnatus Répondre

        et ce qui est rare est ( et coûte ) cher

        10/07/2015 à 15 h 02 min
        • vozuti Répondre

          on a voulu du luxe,il faut y mettre le prix…

          10/07/2015 à 15 h 19 min
  • druant philippe Répondre

    La conclusion s’ impose d’ elle – même : la lamproie du site est un personnage hautement répugnant qui doit servir d’ épouvantail à tout nationaliste ou patriote : il est la caricature de tout ce que cette saleté de gueuse républicaine et ses valeurs pestilentielles peut produire de créature Frankensteinienne .
    Notre devoir doit consister en l’ élimination de ce type de crevure .
    C’ est la dernière fois que je réponds à cette crevure !

    09/07/2015 à 18 h 12 min
    • Jaures Répondre

      Mais, cher Philippe, vous ne m’avez en fait jamais répondu.

      09/07/2015 à 18 h 20 min
    • DE SOYER Répondre

      Il est des rebuffades dantesques!

      10/07/2015 à 13 h 37 min
  • vozuti Répondre

    jaurès vous me parlez de logique, mais dans vos calculs vous placez les naissances des arabo-africains dans l’accroissement naturel des français de souche!
    Cela signifie que pour vous (et pour vos statisticiens) ,une africaine qui accouche en europe donnera naissance à un petit européen.
    Avec des raisonnements pareils vos statisticiens officiels ne peuvent aboutir qu’à des résultats aberrants.
    La réalité est que la population des français de souche est toujours autour de 40 millions d’habitants,et l’accroissement spectaculaire de la population (malgré un taux de natalité très faible à peine compensé par l’augmentation de la durée de vie) est dû exclusivement à l’importation d’une population afro-arabe.

    09/07/2015 à 14 h 38 min
    • Jaures Répondre

      Comment pouvez-vous dire que les FDS seraient toujours 40 millions ? Sur quelles études vous basez vous ?
      L’accroissement de la population n’a rien de spectaculaire.
      De 1946 à 1972 le taux de fécondité était de 2,8 en moyenne.
      Il est ensuite tombé à 1,8 pour se redresser à 2 dans les années 2000. Où est le spectaculaire ?
      Je vous ai montré que l’accroissement naturel est d’environ 300 000 hab/an en moyenne. Vous pouvez contester les chiffres de naissance et de décès mais il faut alors proposer une alternative avec les références.

      L’accroissement de la population est surtout dû à la baisse de la mortalité, d’où un vieillissement progressif de la population.
      Une africaine qui accouche en France donnera naissance à un Français si celui-ci choisit cette nationalité à 18 ans.
      Mais qu’est selon vous un « Français de souche » ? A partir de combien de générations l’est-on ? Qui en décide ?
      Qu’en est-il de l’enfant d’un couple mixte ? Est-il de « demi-souche » ? Un antillais est-il plus « de souche » qu’un Niçois (Nice est française depuis moins longtemps) ?

      09/07/2015 à 16 h 34 min
      • quinctius cincinnatus Répondre

        élève @ Jaurès : Renouvelez, si vous le pouvez, votre discours toujours aussi platement rhétorique de même que vos exemples depuis si longtemps fanés . Vos copies sont les  » copier-coller  » d’ un redoublant qui n’ a pas  » muri  » … et, si vous le pouvez, faites preuve d’ un peu personnalité et pourquoi pas d’ esprit … une touche d’ humour d’auto-dérision juif new-yorkais ou hautain et aristocratiquement oxfordien serait un plus

        09/07/2015 à 16 h 49 min
        • Jaures Répondre

          Cher Quinctius, vous êtes friand de jugement hautains, aristocratiques et définitifs mais dés qu’on vous demande un argument, une référence, un raisonnement: plus de Quinctius !

          09/07/2015 à 17 h 19 min
          • quinctius cincinnatus

            je vous donne des références (  » La Recherche  » ) qui effacent, annihilent même toute votre rhétorique statisticienne en sociologie

             » mes jugements sont hautains et aristocratiques  »

            c’ est tout naturel … comme chez Macron vous savez ce ministre  » royaliste  » de la République socialiste qui a dit

             » le fauteuil présidentiel à l’ Elysée c’ est un trône royal vide car occupé par un individu … normal « 

            09/07/2015 à 17 h 38 min
          • Jaures

            C’est parfait, Quinctius, si « La Recherche » a publié un article démontrant que toute statistique serait biaisée, vous devez être désormais convaincu que tout jugement, toute opinion ne peut reposer que sur des données fausses.
            Le moment est donc pour vous venu, en bon stoïcien, de suspendre votre jugement et de vous retirer de toute forme de débat par nature fallacieux.

            09/07/2015 à 17 h 55 min
          • quinctius cincinnatus

            Ne FALCIFIEZ pas ce que j’ ai écrit …

            Les deux  » digests  » auxquels je fais référence concernaient l’ UTILISATION des statistiques dans le domaine de la SOCIOLOGIE

            Puisque vous prétendez à jouer dans la cour des philosophes, la critique logique de  » l’ EXPERIMENTATION en PHYSIQUE nous apprend que :

             » Ce que nous POUVONS savoir du Monde dépend de la FAçON dont nous CHERCHONS à le SAVOIR  »

            ou si vous voulez :

            l’ INCERTITUDE n’ est pas comparable à une LIMITE de Résolution . Elle est EN PARTIE fixée par l’ EXPERIMENTATEUR  »

            Mais ce qui est un grain de sable en Physique se transforme en une vaste plage dans le domaine de la Sociologie

            Vous vous référez sans cesse à Socrate alors que vous n’ êtes qu’ un sophiste de café philosophique

            09/07/2015 à 19 h 20 min
          • quinctius cincinnatus

            ne FALSIFIEZ pas !

            09/07/2015 à 19 h 25 min
          • DE SOYER

            Comment un crétin comme vous, jojo, peut-il passer son temps à essayer de donner des leçons aux autres?

            10/07/2015 à 13 h 42 min
      • quinctius cincinnatus Répondre

        dans la cuisine c’ est un  » je ne sais quoi « ,  » un coup de patte « , un ingrédient surprenant qui changent toute la saveur d’une recette … arrêtez de nous servir des plats préparés industriellement et congelés

        09/07/2015 à 17 h 13 min
      • vozuti Répondre

        Sur un siècle le taux de fécondité a été élevé pendant quelques années après la guerre de 14 et pendant 20 ans entre 1945 et 1965. Le reste du temps il a toujours été très bas; donc si les français de souche sont encore 40 ou 45 millions c’est uniquement parce que la durée de vie a augmenté, mais l’accroissement de population jusqu’à 66 millions ne peut s’expliquer que par l’ajout d’une population africaine.
        Vous me demandez sur quelle étude je me base,mais ce n’est pas moi qui ai interdit les statistiques ethniques en 1978 pour masquer le remplacement de population qui venait d’être mis en œuvre 3 ans plus tôt . Les études de référence sur lesquelles vous vous basez sont faites par des comiques qui considèrent que les africains sont des français de souche, tous les chiffres que vous avancez sont donc totalement absurdes.
        Si vous voulez une estimation réaliste reprenez le calcul avec les chiffres de l’immigration depuis 1975,et vous constaterez que les immigrés et leur familles doivent être au moins 20 millions, sauf s’ils se sont évaporés entre temps.

        09/07/2015 à 17 h 32 min
        • Jaures Répondre

          Encore une fois vous êtes en contradiction.
          Vous dîtes que les immigrés sont de plus en plus nombreux (près d’un tiers de la population selon vos estimations) en profitant notamment d’un fort taux de natalité.
          Or, on constate que le taux français est stable depuis 40 ans.
          Donc, soit vous surestimez cette population, soit elle adopte la même natalité existante.
          Ou bien, les deux.

          09/07/2015 à 18 h 28 min
          • vozuti

            Le taux de natalité des européens est à 1,5 en moyenne et celui des arabo-africains est à 3. cela fait bien un taux de natalité de 2 en moyenne, puisque les européens représentent 2 tiers de la population et les arabo-africains 1 tiers (1.5×2 + 3×1) /3 =2
            jaurès,vous voyez des contradictions à chaque fois qu’il y a des calculs très simples à effectuer! soit vous n’avez jamais assisté à un cours de math,soit vous imitez l’idiotie des statisticiens officiels pour blaguer.

            10/07/2015 à 4 h 52 min
          • vozuti

            j’ajoute pour être complet que la baisse progressive du taux de natalité des européens est compensée par la hausse progressive du nombre d’arabo-africains,ce qui donne une impression de stabilité mais cela ne signifie évidemment pas que le taux de natalité des uns s’aligne sur celui des autres.

            10/07/2015 à 5 h 14 min
          • Jaures

            Le problème, Vozuti c’est que votre calcul part d’une base arbitraire (2/3-1/3) que vous décrétez selon votre a priori.
            Ensuite, si vous aviez raison, les chiffres évolueraient en même temps que les proportions de la population: si la population « arabo-africaine » gardait son taux de natalité d’origine en même temps que celui de la population européenne diminue, le taux de natalité de la population française global tendrait à s’approcher de celui que vous attribuez aux « arabo-africains ».
            Du 2 des années 70, on devrait voir grimper ce chiffre régulièrement. Or, il n’en est rien: le taux de 2014 est le même que celui de 1976. Il a diminué jusqu’au début des années 1990 pour remonter ensuite et se stabiliser.
            On observe d’ailleurs la même tendance dans les autres pays européens, sauf que leur taux n’a pas retrouvé celui des années 70 . Pourtant tous ces pays ont été touchés par l’immigration. L’explication de la spécificité française est plus liée à la place de l’enfant dans la société (aides sociales, possibilités de garde, écoles maternelles,…) qu’à une immigration dont les effets sur la natalité ne sont en rien avérés. Ainsi, l’Italie a 2 fois moins de musulmans que l’Allemagne sur son territoire mais le même taux de natalité.
            L’Irlande a 7 fois moins de musulmans sur son territoire que la France mais le même taux de natalité.

            10/07/2015 à 10 h 27 min
          • vozuti

            jaurès : « Ensuite, si vous aviez raison, les chiffres évolueraient en même temps que les proportions de la population: si la population « arabo-africaine » gardait son taux de natalité d’origine en même temps que celui de la population européenne diminue, le taux de natalité de la population française global tendrait à s’approcher de celui que vous attribuez aux « arabo-africains ». »
            Désolé cette phrase n’a pas de sens, si par exemple le taux de natalité des européens descendait jusqu’à 1 et que le nombre d’arabo-africains atteignait la moitié de la population totale avec un taux de natalité toujours à 3, le taux de natalité global serait toujours à 2.
            (1×1 + 3×1)/2=2
            et si par exemple dans les années 70 ont avait un taux de natalité des européens à 1,9 et une population arabo-africaine représentant seulement 1 dixieme de la population totale on aurait encore un taux de natalité global de 2 : (1,9×10+3×1)/11=2

            10/07/2015 à 14 h 49 min
          • Jaures

            Cher Vozuti, pouvez-vous m’expliquer selon quelle loi démographique le taux de fécondité de la population baisse et celui des « arabo-africains » augmente de manière à ce que le taux global de la population demeure égal à 2 ?
            Vos calculs sont d’ailleurs totalement faussés puisque dans les années 70, le taux de fécondité dans les pays du Maghreb était bien plus élevé qu’aujourd’hui (7,4 en Algérie en 1975).
            A ce compte, et avec les 250 000 nouveaux immigrés que vous estimez annuellement, il y a longtemps que la proportion entre européens et « arabo-africains » serait inversée.
            Et les socialistes, à qui on attribue 90% des électeurs musulmans, gagneraient toutes les élections à plate couture !

            10/07/2015 à 16 h 27 min
          • vozuti

            c’est le nombre d’arabo-africains qui augmente et pas leur taux de natalité.dans les exemples que j’ai pris, j’ai laissé leur taux de natalité à 3. c’est le taux de natalité des européens et la proportion d’arabo-africains qui varient de manière inverse,pour obtenir un taux de natalité global stable.

            10/07/2015 à 17 h 36 min
          • quinctius cincinnatus

            à @ Vozuty

            Quand comprendrez vous, dans vos querelles avec @Jaurès, qu’ il y a des personnes qui attendent d’ avoir … le couteau sous la gorge ( sic ) pour … comprendre l’ exemple du Kosovo et comme l’ a dit … Françoise Hardy ( mais oui ! ) :

             » l’ attitude des gens de gauche envers les gens de droite est condescendante : les ALTRUISTES , les  » PROGRESSISTES  » , ce sont FORCEMENT EUX « 

            10/07/2015 à 17 h 40 min
          • vozuti

            exact quinctius, et lorsqu’ils ont le couteau sous la gorge, il se disent : « c’était peut être pas une si bonne idée de voter umps… mais pour qui aurais-je pu voter?… pas pour le fn quand même?…. à non ça jamais! »
            ce sont les dernières pensées d’un idiot utile avant de se faire égorger.

            10/07/2015 à 18 h 08 min
          • Jaures

            J’ai bien compris, Vozuti. Je reformule donc ma question.
            Quelle loi de la démographie fait donc que le taux de natalité de la population arabo-africaine reste stable et que celui des européens baisse avec pour règle d’or que le taux global de la population reste à 2 ?
            Pourquoi celui des arabo-africain reste à 3 alors que dans leurs pays il a évolué (ainsi en Algérie il passe de 7,4 en 1975 à 2,5 en 2000 puis remonte à 2,8 en 2012 mais en France, étrangement, il resterait à 3 durant la même période) ?
            Et pourquoi les autres pays avec un taux d’immigration comparable (R.U, Allemagne, Suisse, Belgique) ne trouvent pas la même stabilité ?
            Enfin, après 50 ans d’immigration, de nombreux couples mixtes se sont formés (12% par an selon l’Insee, 30% selon Zemmour). Qu’en est-il de la fécondité d’un couple afro-européen ?

            10/07/2015 à 21 h 25 min
          • quinctius cincinnatus

            @ Jaurès

            vous pouvez repasser le Brevet des Collèges le niveau demandé en mathématiques atteint péniblement celui de la classe de cinquième et l’ E.N.  » recommande  » ( de fait ) aux correcteurs de ne plus tenir compte du … raisonnement … vous avez donc toutes vos chances d’ avoir une mention et de voir vos fameux 100% de réussite au … bac qui délivrerons, selon vous, les  » jeunes  » d’ un chômage endémique … ( à mon avis il doit y avoir une erreur de … raisonnement dans cette dernière formulation )

            10/07/2015 à 23 h 39 min
          • quinctius cincinnatus

            qui délivreronT …

            10/07/2015 à 23 h 40 min
          • Jaures

            Ah, cher Quinctius, je ne me suis peut-être pas adressé à la bonne personne.
            C’est donc à vous que je demande au cancre que je suis (mais de bonne volonté) de répondre aux 4 questions ci-dessus.
            Sans pirouette cette fois ci, si possible.

            11/07/2015 à 8 h 56 min
          • vozuti

            Pour obtenir le même résultat, le taux de natalité des arabo-africains n’a pas besoin d’être stable. vous pouvez si vous voulez, le faire passer de 4 dans les années 70 à 3 actuellement en prenant un taux de natalité pour les européens de 1,8 en 1970 :
            (1,8×10+4×1)/11=2
            Vos démographes officiels vous expliquent que la stabilité du taux de natalité autour de 2 depuis des décennies prouve que l’immigration a eu un impact négligeable sur la population française… et ma petite équation pondérée montre juste que ce sont des charlatans.
            Et lorsque vous me demandez de prouver mes chiffres, vous êtes de mauvaise foi parce que vous oubliez que ce sont vos amis umps qui ont effacé toutes les preuves (en interdisant les statistiques ethniques) comme des malfaiteurs qui viennent de faire un mauvais coup.

            11/07/2015 à 15 h 22 min
          • Jaures

            Pardonnez-moi mais vos calculs me semblent étranges.
            Tout d’abord, comme je l’ai indiqué, le taux des « arabo-africains » était bien plus élevé dans les années 70 (7,4 en Algérie; 6,2 au Maroc en 1975). Le taux des européens en France, selon votre formule, devait plutôt être de 1,5.
            Comment se fait-il que la France avait déjà le taux le plus bas d’Europe alors qu’il était un des plus élevés 10 ans plus tôt ?
            Ensuite, puisque le taux des « arabo-africains » a baissé (2,4 en Algérie en 2000), cela veut dire que celui des européens en France a nettement remonté pour que le taux global reste à 2 (d’autant que, exponentiellement, la part de la population européenne, si votre règle des 2/3-1/3 est exacte a dû nettement décroitre).
            Pourquoi le taux de fécondité européen a-t-il augmenté en France de 1975 à 2000 quand il s’effondrait partout ailleurs ?
            Et je reprends mes question: pourquoi ce nombre d’or de 2 ?
            Qu’en est-il du taux des couples mixtes ?
            Enfin, sur les statistiques ethniques, je doute qu’elles vous donnent satisfaction. Aux Etats-Unis, un nord-africain est classé parmi les blancs comme un irlandais ou un russe (mais pas comme un amérindien).

            11/07/2015 à 15 h 58 min
          • vozuti

            vous pouvez prendre si vous voulez un taux de 7,5 pour les arabo-africains en 1975 en considérant qu’ils représentaient 1 trentième ou 1 quarantième de la population installée et non 1 dixième,sachant qu’ils commençaient seulement à s’installer avec leurs femmes, et que la plus grande partie d’entre eux étaient encore de passage.
            (1,9×40+7,5×1)/41=2

            11/07/2015 à 16 h 56 min
          • Jaures

            Il est sûr, cher Vozuti que si vous changez régulièrement les termes de votre formule, vous retomberez toujours sur vos pieds.
            Mais, cela ne répond pas à mes questions.
            Puisque le taux global est resté le même alors que le taux des « arabo-africains » baissait et qu’ils étaient de plus en plus nombreux, c’est donc que celui des européens en France augmentait. Par quel miracle cette exception française ?
            Et pourquoi ce chiffre de 2 depuis 40 ans ?
            Quid des couples mixtes ?
            Et si ceux qui disent que la fécondité des immigrés rejoint celle des autochtones dés la 2ème génération, ce qui explique tout, avaient raison ?

            11/07/2015 à 18 h 13 min
          • vozuti

            jaurès ; « Puisque le taux global est resté le même alors que le taux des « arabo-africains » baissait et qu’ils étaient de plus en plus nombreux, c’est donc que celui des européens en France augmentait »
            Encore une phrase qui n’a pas de sens.Désolé je ne peux pas vous réexpliquer indéfiniment une formule que vous ne voulez pas comprendre.
            Pour conclure,j’ai juste voulu démontrer qu’en ajustant bien les variables, cette formule explique parfaitement la réalité du terrain,alors que l’explication officielle d’un taux de natalité des français européens qui serait stable depuis 40 ans avec un impact négligeable de l’immigration, est en désaccord total avec l’observation et aussi en désaccord avec les chiffres de l’immigration.

            12/07/2015 à 16 h 23 min
          • Jaures

            C’est quand même un comble que vous trouviez que votre formule expliquerait tout alors qu’il faut pour ça en ajuster les variable sans tenir compte de la réalité.
            Par exemple vous parlez d’une immigration à 1 trentième ou un quarantième (admirons la précision) en 1975 pour que votre formule coïncide (soit 2 à 3,5%)
            Or, le taux d’immigration était en 1975 de 7,4%.
            Déjà votre formule ne fonctionne pas.
            Ensuite, vous n’expliquez en rien pourquoi alors que les taux des pays du Maghreb diminuent tendanciellement, celui de la France reste stable.
            Soit, déjouant toutes les études, le taux des immigrés augmente en France quand celui de leur pays d’origine baisse.
            Soit celui des européens augmente, ce qui crée une exception française.

            En fait, vous avez une idée a priori et vous cherchez ensuite une formule mathématique qui légitimerait votre idée. Quand une donnée contredit votre formule, vous en changez les termes arbitrairement pour la faire coïncider avec la réalité.
            Ainsi, vous êtes incapable d’expliquer, malgré mes relances, par quel miracle démographique, l’évolution des taux des immigrés et des autochtones finit toujours par donner le chiffre 2 depuis 40 ans.
            Combien de temps cela durera-t-il ?
            Je vous rappelle qu’à l’inverse, les études qui disent que le taux des immigrés rejoint celui des autochtones dés la 2ème génération explique cette stabilité et ce, sans formule magique.
            Je rappelle également que l’évolution de la fécondité est la même dans tous les pays européens, quel que soit leur taux d’immigration, avec un moindre impact en France grâce à sa politique familiale ancienne.

            12/07/2015 à 19 h 24 min
          • quinctius cincinnatus

             » le génie c’ est simplement d’ avoir compris ce que TOUT LE MONDE voit sans [ chercher à ] comprendre  » ( je ne me souviens plus qui a dit ça … Einstein peut être ) … @Jaurès vous manquez de … génie … même tout bêtement de génie politique ! vous êtes un clone de Hollande, de Sapin , de Rebsamen ; bref VOUS CONFONDEZ vessies et lanternes … N’ est pas Thales qui veut et qui cependant prétend avoir le savoir socratique … on ne peut pas avoir de génie si on est dépourvu *** d’ intelligence globale *** c’ est à dire géométrique ***

            *** deviez pas être une flèche en géométrie dans l’ espace

            12/07/2015 à 20 h 21 min
  • druant philippe Répondre

    Comme Vozuti , j’ oppose à vos stats ou du moins celles sur lesquelles vous vous basez , la réalité de la rue .
    On fait dire aux chiffres ce que l’ on veut surtout avec un pouvoir socialomondialiste UMPS mais ceux tirés de la réalité et de l’ observation ,eux, ne mentent pas .

    La rancoeur que vous me reprochez est générée par des gens comme vous qui vont jusqu’ à nier l’ évidence du terrain .
    La haine, elle, me portera à vous nuire et à vos amis socialistes en tous lieux et en tous temps .

    09/07/2015 à 12 h 46 min
    • Jaures Répondre

      Quelle rue ?
      La réalité selon vous change donc au coin de la rue ?
      Arpentez Nice ou Neuilly/Seine et vous en conclurez que la France est peuplée de riches.
      Allez à Clichy sous Bois et vous serez persuadé du contraire.
      Vous affirmez quelque chose et ensuite vous cherchez la rue qui correspond à vos opinions. C’est comme cela que vous pensez ?

      09/07/2015 à 16 h 40 min
  • druant philippe Répondre

    Je reprends vos stats et les critique : je n’ ai aucune confiance dans celles de la banque mondiale pas plus que celles de l’ Ined ou de l’ Insee dans la mesure où vos amis mondialistes sont à la tête de ces organismes .
    Dire qu’ une salope socialiste comme Lebras a dirigé l’ INED , quelle abomination !
    A partir du moment où sur un territoire donné (France par exemple) , une population (afromuzz) possède un taux de natalité très élevé et l’ autre se trouve en transition démographique avec un taux de natalité bien plus bas , devinez ce qui va se passer à moyen ou long terme : le grand remplacement est en vue et va nous ravager .
    Vous allez démentir ces faits , bien entendu, et nous dire que ce ne sont que des fantasmes et des craintes très nettement exagérées : comme le dit Vozuti , il suffit de se rendre dans toutes les villes de France (petites / moyennes et grandes) pour prendre la mesure de l’ invasion étrangère et cela vous ne pouvez le nier .
    Comme vous êtes un misérable traître à sa patrie , vous le ferez quand même !

    09/07/2015 à 7 h 15 min
    • Jaures Répondre

      Le problème est que vous ne croyez les chiffres d’aucune institution française ou étrangère mais êtes incapable de fournir des études alternatives.
      Vos opinions ne sont fondées sur rien d’autre que la rancoeur et la haine.
      Difficile dans ces conditions d’avoir un débat rationnel.

      09/07/2015 à 11 h 23 min
      • quinctius cincinnatus Répondre

        depuis le temps que je me tue à vous dire que toutes les enquêtes statistiques se rapportant à la sociologie sont biaisées ou même trafiquées, sans exception ( c.f un numéro de  » La Recherche  » de 20124 concernant des statistiques de la Fac d’ Aix en Provence )

        09/07/2015 à 16 h 54 min
        • Jaures Répondre

          C’est ça, cher Quinctius, tout est faux et biaisé.
          Ce qui ne vous empêche pas de donner votre opinion sur des sujets dont vous ne pouvez donc rien savoir sinon au doigt mouillé.
          Si tout est faux et biaisé soyez donc logique et, tel Socrate, dîtes simplement que votre seule certitude est de ne savoir rien.

          09/07/2015 à 17 h 15 min
          • quinctius cincinnatus

            ne mêlez pas Socrate à vos sottises … c’ est pire que de boire la cigüe ! lisez  » La Recherche « 

            09/07/2015 à 17 h 41 min
      • quinctius cincinnatus Répondre

        et vos opinions ont pour fondement l’ Envie que vous appelez  » Justice « 

        09/07/2015 à 17 h 08 min
  • vozuti Répondre

    jaurès : « si les immigrés étaient ainsi arrivés en masse et avaient fait autant d’enfants que vous le prétendez, la population française aurait fait un bond du milieu des années 70 à aujourd’hui. »
    C’est pourtant le cas jaurès, la population de la france était de 50 millions en 1970 (en comptant les 5 millions de musulmans qui selon les chiffres officiels n’ont pas augmentés depuis).
    Si l’on considère que les français de souche ou européens sont toujours 45 millions (probablement moins puisque après le baby-boom d’après guerre leur taux de natalité s’est effondré depuis des décennies),on a donc au minimum 20 millions d’arabes et d’africains pour atteindre 66 millions d’habitants en 2015.
    Le taux de natalité des arabo-africains étant autour de 3 alors que celui des européens est à1 ou 1,5 ,la france garde en moyenne un taux de natalité autour de 2,mais les enfants de type européens deviennent minoritaires dans les écoles française.
    Ce n’est pas moi qui ai une mauvaise vue….mettez vos lunettes,jaurès…

    09/07/2015 à 4 h 13 min
    • Jaures Répondre

      Vozuti, il faut être raisonnable et ne pas laisser vos opinions a priori prendre le pas sur la simple logique.
      Depuis les années 80, le nombre de naissances en France tourne autour de 800 000 et le nombre de décès autour de 500 000. L’accroissement naturel est donc de 300 000 par an environ, soit 13-14 millions depuis 1970.
      L’accroissement naturel nous a donc fait passer de 50 à 63-64 millions
      En 45 ans, l’accroissement par immigration est donc autour de 4-5 millions, environ 7% de la population.
      Comme vous le constatez, le taux de natalité de 2 est pratiquement le même depuis 40 ans. Si la population immigrée prenait le pas à ce point sur la population locale et si son taux restait autour de 3, le nombre de naissances augmenterait naturellement et de manière exponentielle au fur et à mesure du « grand remplacement ».
      Or, on n’observe rien de cela.
      D’ailleurs, l’Allemagne avec un taux d’immigration en hausse ne voit absolument son déficit démographique se résorber.
      La Suisse avec un taux d’immigration trois fois supérieur à celui de la France a un taux de natalité de 1,50.
      Admettez-vous que tout cela vient à l’encontre de ce que vous avancez, tout au moins que la réalité est plus complexe ?

      09/07/2015 à 11 h 19 min
  • druant philippe Répondre

    « Enfin, les principaux pays d’où proviennent les musulmans de France (Algérie, Maroc, Tunisie) n’ont pas une natalité beaucoup plus élevée qu’en France (2,8 en Algérie contre 2 en France).  »

    Le chiffre de 2 (vrai ou manipulé) est dû surtout à la natalité lapiniste des afromuzz dans ce pays et celui de 2.8 ou 3 est énorme (il est sûrement minimisé volontairement pour ne pas effrayer le non muzz) : je doute fort que le taux de natalité de l’ immigré afromuzz s’ aligne sur celui du FDS car y a bon alloc familiales+ avantages sociaux et fiscaux liés à la taille de la famille .
    Cette chère lamproie est le Lebras de ce site !

    Ne pas se fier aux stats de la lamproie : on se doute qu’ elles sont tripatouillées .

    08/07/2015 à 18 h 28 min
    • Jaures Répondre

      Je donne moi les références de mes statistiques.
      J’aimerais enfin savoir où vous allez pêcher les vôtres !

      08/07/2015 à 22 h 40 min
      • quinctius cincinnatus Répondre

        les églises catholiques donnaient aussi leurs références  » miraculeuses  » !

        09/07/2015 à 17 h 06 min
  • Jaures Répondre

    Le problème avec Millière c’est que son opinion, et même dirai-je son humeur, précèdent sa pensée.
    C’est cette même rancoeur viscérale, maladive, qui lui faisait écrire il y a quelques années que bientôt les Français auraient le niveau de vie d’un habitant de Kinshasa.
    Reprenons les arguments de Millière où se mélangent contrevérités, approximations et erreurs d’analyse.

    Quand Millière écrit « beaucoup de musulmans sont intégrés », cela ne veut rien dire. Qu’entend-il par « beaucoup » ?
    Les enquêtes donnent entre 5 et 6 millions de musulmans en France. Parmi eux, 40% se disent pratiquants. A quelle population Millière fait-il référence ? Que veut dire être intégré ?
    L’intégration en république laïque ne veut dire qu’une chose: respecter les lois. Tout le reste relève de la vie privée. Si on considère cet unique critère, la quasi totalité de la population musulmane est intégrée.
    Evidemment, si l’on étend les critères d’intégration, cette proportion sera bien moindre. Si Millière considère comme intégré uniquement un musulman d’idéologie libérale et favorable à Israël nous serons loin du compte.

    La seconde idée arbitraire est celle de l’impact électoral du vote musulman. On sait que celui-ci représente environ 3% de l’électorat. Comment peut-on penser que cela soit décisif. Certes, une élection peut parfois se jouer pour moins que cela mais comment un candidat peut-il juger qu’en tenant un discours favorable aux musulmans il obtiendra plus de voix de ceux-ci qu’il ne lui en manquera de ceux qui les rejettent ?
    Baser son élection sur une telle hypothèse relèverait d’une gageure de joueur désinvolte.
    Quant aux émeutes, elles ont lieu partout, que les pays soient musulmans ou n’en aient quasi aucun sur leur sol. Les émeutes à Baltimore ont fait 40 morts depuis avril. La faute aux musulmans ?

    Enfin, les principaux pays d’où proviennent les musulmans de France (Algérie, Maroc, Tunisie) n’ont pas une natalité beaucoup plus élevée qu’en France (2,8 en Algérie contre 2 en France). Mieux, le taux de natalité d’un immigré rejoint celui du pays d’accueil dés la deuxième génération.
    Sur quoi donc se base Millière pour affirmer que la France compterait 20% de musulmans dans 20 ou 30 ans ?
    Parle-t-il de musulmans ou de Français originaires de pays musulmans ? Si l’on peut avancer un chiffre aussi légèrement, comment réfuter ceux qui disent que ce sera 50 ou 60% ?

    On voit que le discours de Millière n’a guère de fondements autres que des a priori en rien avérés.
    La réalité est que le monde musulman connait un chaos religieux, territorial et culturel. On le compare assez pertinemment à ce que fut la guerre de 30 ans (au moins dans ses fondements). Les pays occidentaux encaissent parfois les contrecoups de ce chaos mais n’oublions pas que quand nous pleurons nos 25 morts depuis 5 ans, ce sont des centaines de milliers que comptent les pays musulmans auxquels s’ajoutent des millions de réfugiés qui vivent dans des conditions effroyables.
    Parler dés lors d’un « esprit de revanche » est totalement insensé. Est-ce par esprit de revanche contre l’occident que des chiites massacrent les sunnites ou que des sunnites posent des bombes dans les mosquées chiites ?
    Les sunnites sont contre les chiites, les Turcs sont contre les Kurdes, les milices pro Iran combattent l’armée syrienne et Daech tue tout le monde.
    Est-ce cela « l’esprit de revanche contre l’occident » ?

    Millière est pris dans sa logique intellectuelle depuis plusieurs années et n’en sort plus. Sa rancoeur contre la France, l’Europe, le monde, la vie l’amène à leur souhaiter toujours le pire. Sa logique s’arrange avec les faits depuis tant d’années qu’il ne sait probablement plus lui-même quand il est sincère et quand il triche.
    Dommage.

    08/07/2015 à 15 h 20 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      vous devriez savoir que la Politique n’ est pas simple affaire de comptabilité, encore faut il bien connaître l’ Histoire … ainsi les morts musulman, si vous les déplorez à longueur de textes , n’ intéressent guère leurs  » frères « 

      08/07/2015 à 15 h 42 min
    • vozuti Répondre

      jaurés,au moins une fois dans votre vie acceptez d’ouvrir les yeux et de constater la réalité par vous-même, au lieu de ressortir inlassablement les chiffres officiels grotesques auxquels seuls les non-voyants peuvent croire.

      08/07/2015 à 17 h 17 min
      • Jaures Répondre

        Je ne sais à quoi vous faites allusion exactement mais pour le nombre de musulmans et leurs pratiques, il s’agit d’une enquête de l’IFOP/ « La Croix » publiée en 2011. Les chiffres corroborent ceux du PRC.
        Les taux de natalité proviennent le la Banque Mondiale.
        Tous ces chiffres sont publics mais si vous disposez d’enquêtes alternatives vous pouvez nous les faire connaître.
        Si vous ne vous basez par sur ces travaux, sur quelles fondements reposent vos opinions ?

        08/07/2015 à 17 h 29 min
        • Jaures Répondre

          quels

          08/07/2015 à 17 h 33 min
        • vozuti Répondre

          je me base toujours d’abord sur ce que je vois.
          sinon,vous pouvez faire un rapide calcul à partir des chiffres de l’immigration depuis 1975 (c’est depuis cette date que les immigrés s’installent définitivement) : 250000 immigrés par an (la plupart d’origine musulmane ou africaine) x 40 ans = 10 millions qu’il faut multiplier par 2 ou 3 du fait des naissances.
          il faut minorer ce chiffre pour tenir compte de ceux qui sont repartis et de ceux qui étaient d’autres origines. sans bien sur chercher la précision, il est malgré tout évident que le nombre d’habitants originaires d’Afrique ou d’Afrique du nord est plutôt autour de 20 millions que de 5 millions,et c’est surtout visible chez la nouvelle génération compte tenu de leur forte natalité…. après,vous pourrez toujours pinailler sur les arabes qui ne sont pas musulmans ou sur les africains chrétiens,mais cela ne change pas le fait que les français sont remplacés par une population venant d’Afrique et en grande partie musulmane.

          08/07/2015 à 18 h 49 min
          • Jaures

            Que veut dire « je me base sur ce que je vois » ?
            Est-ce à dire que vous vous refusez le moindre commentaire et la moindre idée sur ce que vous ne voyez pas, c’est à dire la quasi totalité du Monde ? Vous êtes très berkeleysien.
            Pensez-vous que, si tout le monde est comme vous, la vision de la France sera la même pour un habitant de Sevran que pour un Biarrot, un habitant de Roubaix et un Gapençais ?
            Ensuite vous vous contredisez car quand vous dîtes que 250 000 immigrés pour la plupart musulmans entrent chaque année en France depuis 40 ans, vous ne pouvez les avoir tous vus et comptés. Vous faites donc confiance à des chiffres que vous avez lus (en ce cas vous devez avoir les références) ou imaginés.

            Par ailleurs, si les immigrés étaient ainsi arrivés en masse et avaient fait autant d’enfants que vous le prétendez, la population française aurait fait un bond du milieu des années 70 à aujourd’hui.
            Or, vous constaterez que le nombre de naissances a plutôt baissé au début des années 70 pour stagner au début des années 80 autour de 800 000 naissances par an. Les autres pays européens ont d’ailleurs suivi la même courbe de naissance (plus favorable cependant en France et en Irlande) et ce quel que soit leur taux d’immigration.
            Si vos chiffres étaient exacts, la France aurait 15 millions de plus d’habitants que ne l’affirme l’Insee, soit autant que l’Allemagne

            Enfin, si les musulmans représentaient un tiers de la population française et votaient en masse socialiste, comment ces derniers ont pu perdre les élections municipales et cantonales notamment dans les villes ou départements à population immigrée importante (Marseille, Roubaix,…) ?
            Votre vision ne se constate en rien dans les faits et pourtant c’est à moi que vous demandez d’ouvrir les yeux.

            08/07/2015 à 22 h 36 min
    • DE SOYER Répondre

      Pauvre crétin, jojo, dernier de la classe, vous n’avez pas encore compris que nous ne voulons plus de musulmans en France. Alors, vos stats, on s’en balance! Qu’il y en ait 5, 6, 7 ou 8 millions, on les virera tous.

      10/07/2015 à 13 h 49 min
  • druant philippe Répondre

    En tous cas , un des supports financiers de ces scélérats , l’ Arabie , c’ est où , dites ? pourrait connaître sous peu une déroute sanglante de la part des rebelles yéménites chiites .
    Bombarder ne suffit pas même avec du matos yankee , il faut occuper le terrain et là les chameliers du pédoprophète ont du mal !
    Ha ha ha ha , l’ arroseur arrosé !
    A part la razzia, les muzz ne sont pas capables de grand chose de bon !

    08/07/2015 à 14 h 45 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      ce qui pourrait paraître étonnant aux gogos ( la presse française de gauche et de droite ) c’ est bien que les U.S.A. aient chargé les Saoudiens de diriger et coordonner la lutte contre le financement des organisations terroristes islamiques … mais cela a bien une logique puisque ce sont des Saoudiens eux-mêmes qui sont les plus gros contributeurs financiers d’ Al Qaïda et de Daech

      09/07/2015 à 17 h 02 min
  • vozuti Répondre

    il fallait lire « d’ici à vingt ou trente ans, il ne devrait pas y avoir plus de 20 % de français au sein de la population française ».
    enfin… c’est mon avis. Mon impression visuelle devant une sortie d’école est que les vrais chiffres sont ceux de M Ménard (66% de musulmans chez les enfants), et non le chiffre officiel de 5 millions de musulmans qui n’a pas bougé depuis 40 ans.

    08/07/2015 à 14 h 24 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    et le triomphe du sionisme ?

    08/07/2015 à 13 h 57 min
  • druant philippe Répondre

    « d’ici à vingt ou trente ans, il ne devrait pas y avoir plus de 20 % de musulmans au sein de la population française) ne pourra que se faire plus insistante. »

    S’ agit-il d’ un article rédigé par Jaures la lamproie , sous signature de GM ?
    On y reconnaît la dialectique du « minimiseur statisticien et anesthésiste en chef  » .

    08/07/2015 à 12 h 32 min
  • Philippe Mangé Répondre

    L’islam – comme religion ou comme idée – est la plus mauvaise chose que l’humanité ait pu produire. C’est la seule religion qui ordonne de tuer l’autre. C’est donc évident que ce n’est pas bon pour l’humanité, c’est même un danger planétaire. D’abord pour les musulmans eux-mêmes. Ils sont même divisés entre chiites, sunnites, salafistes et poussés à entre-tuer……. ceci dit, pendant ce temps là, ils nous foutent la paix. Les chrétiens français doivent se réveiller, réveiller leur foi. Ça fait trop longtemps qu’ils dorment. Maintenant il faut parler aux musulmans, c’est notre devoir. La situation est telle qu’on ne peut plus se permettre de dormir. Nous devons détruire l’islam pour sauver les musulmans et pour sauver le Monde.
    L’islamophobie est une escroquerie. Elle laisse croire en une montée de la haine envers les musulmans, alors que ce sont les chrétiens et les juifs qui sont détestés par l’islam. Nous avons vaincu la peste bubonique, la peste brune et la peste rouge alors nous vaincrons la peste verte .

    08/07/2015 à 11 h 20 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: