Syrie : Vive l’Angleterre !

Posté le 30 août , 2013, 3:28
57 secs

Communiqué de Jacques Myard,

député de la Nation, maire de Maisons-Laffitte, président du Cercle Nation et République

le 30 août 2013

Une fois n’est pas coutume, je crie « Vive l’Angleterre ! »

Le vote de rejet de la résolution portant sur les frappes sur la Syrie par le Parlement britannique marque le retour d’un peu de raison dans l’hubris guerrier des gouvernements occidentaux.

A l’évidence, les députés britanniques n’ont pas été convaincus par les arguments de preuves présentés par leur gouvernement. Ils ont ainsi fait preuve de bon sens, les frappes loin de résoudre la crise ne feraient qu’aggraver la situation et risquer d’embraser toute la région, véritable poudrière !

De plus, le parlement britannique montre l’exemple d’un parlement souverain ; le parlement français pourrait s’en inspirer justement, l’absence de vote à l’Assemblée nationale remplacée par un simple débat sans suite apparait plus que dérisoire ! Un vote s’impose !

En l’occurrence, le Président de la République serait bien avisé de revoir sa copie et de corriger son discours guerrier. Quant aux Américains qui prétendent agir seuls – sans l’aval du Conseil de Sécurité – et alors que leurs principaux alliés refusent de les suivre, ils devraient savoir que le monde a changé et qu’après la faute stratégique de l’Irak, rien ne les oblige à en commettre une autre !

14 Commentaires sur : Syrie : Vive l’Angleterre !

  1. marcorosc

    10 septembre 2013

    l’hubris guerrière !

    Répondre
  2. van den abeele

    8 septembre 2013

    La lutte pour le gaz aurait-elle commencé ? Si oui cela risque d’être saignant pour les protagonistes . Pour ceux qui sont intéressés voir les articles de géopolitique qu’on trouve sur internet. A quand un partage équitable des ressources énergétiques de la planète ? Cela dit , vive le parlement
    britannique et à bas la guerre sous toutes ses formes !

    Répondre
  3. Serge-Jean P.Peur

    3 septembre 2013

    Prudent le Cameron!Comme quoi la démocratie (largement vantée par nos occidentaux) ça sert.
    Et le Hollande toujours trop grand pour ses habits qui lèche les bottes des américains qui le snobent.Misère!

    Répondre
  4. Claude Roland

    2 septembre 2013

    Bien sûr que les représentants du peuple doivent donner l’opinion du peuple Français qui n’a pas envie de se mêler des affaires syriennes !!!

    Il faut se rappeler que les Turcs ont coincé il y a peu un commando de rebelles en Turquie qui détenaient du Sarin !!!… On le sait depuis Sarajevo que les musulmans sont prêts à sacrifier des leurs quand ils veulent accuser un ennemi et trouver le prétexte de se défendre. Le bombardement du marché musulman de Sarajevo a été l’oeuvre des Bosniaques (musulmans) pour accuser les Serbes et la guerre a commencé comme ça.

    On le sait maintenant alors va-t-on encore tomber dans le piège ?!! Il y en a qui aimeraient bien déclencher une 3ème guerre mondiale pour sortir de la crise (comme en 1939) parce qu’ils ne savent plus comment ; mais ça devient GROS !!!

    Répondre
  5. BRENUS

    1 septembre 2013

    Il parait presqu’impensable qu’une décision de guerre (même présentée sous un autre vocable) dépende du seul président de la république. Et quand il s’agit de moisje, c’est de plus inquiétant. Il fa

    Répondre
  6. quinctius cincinnatus

    1 septembre 2013

    Maintenant que Barack Obama, poussé par l’opinion publique américaine qui ne veut plus d’une nouvelle aventure ” musulmane “, se retrouve dans l’obligation de passer par l’autorisation du Congrès, qui à n’en pas douter, tant la classe politique américaine ne représente plus les citoyens , donnera son feu … vert ( islam ) ,François Hollande, Laurent Fabius et autres ” bonnes âmes ” des Droits Universels de l’Homme se retrouvent NUS !

    Qu’ils y aillent, nos belliqueux , qu’ils y aillent …COURAGEUSEMENT …qu’ils y aillent … SEULS !

    Répondre
    • mariedefrance

      1 septembre 2013

      Rââââ… ces Anglo-Saxons, ils ne sont plus perfides mais démocrates !:-))

      Le flan va s’aplatir comme d’hab.

      Répondre
  7. 1 septembre 2013

    La presse, les médias suivent la solution américaine c’est à dire la guerre . A mon avis la presse , les médias ont une réaction binaire sans réflexion , ils suivent ou servent les intérêts américains mais n’encouragent pas ses lecteurs , auditeurs a penser . La presse et les médias sont ou sont devenu des agents américains qui servent les intérêts de l’Amérique .
    C’est bizarre la presse , les médias n’ont jamais envisagé , étudié , proposé des solutions si la Syrie avait effectivement utilisé des gaz . Elle pourrait dire non à la guerre et invoquer des raisons et non faire du suivisme , la guerre , la guerre .

    Répondre
  8. 31 août 2013

    Hier à la télé : seulement 20% des américains approuvent d’entrer en guerre en Syrie. Ils craignent un Irak bis, et en plus, ça coûte cher, et c’est la crise !
    Nous, les français, avec nos augmentations d’impôts constantes, on a les moyens.
    On ira encore aider les musulmans à massacrer les chrétiens.

    Répondre
  9. mariedefrance

    30 août 2013

    Râââ…. Perfide Albion !!

    Elle s’est déjà servie de la France, celle là !

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      31 août 2013

      sortons des schémas imposés quand … cela peut nous servir … ou du moins nous être utile pour déstabiliser nos ” élites ”
      le Parlement doit voter une seconde fois dans la semaine qui vient … nous allons alors bien voir si les députés britanniques persistent et signent !

      Répondre
  10. druant philippe

    30 août 2013

    Nul retour d’ une quelconque lucidité dans le chef des députains anglais mais plutôt la crainte d’ une raclée électorale cuisante de la part de Nigel Farage et de l’ UKIP.
    Jamais depuis plus de 40 ans les députés des pays démocrasseux ne m’ ont paru aussi répugnants et dégoulinants de lâcheté .
    Quel plaisir que la lecture de la chronique humoristique hebdomadaire de M. Myard de l’ UMPS.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      31 août 2013

      c’est aussi à prendre comme un facteur politique ( et électoral ) important ….
      ce qui nous amène à cette constatation que sans une présence massive des votes nationalistes aux prochaines élections … nous aurons toujours chez nous des ” chefs suiveurs ” qu’ils soient U.M.P. ou bien P.S. !

      Répondre
  11. lavandin

    30 août 2013

    en fait, c’est sous une royauté que l’exercice de la démocratie fonctionne le mieux, et c’est dans notre régime républicain qu’elle fonctionne le plus mal . Les députés ont abandonné leurs pouvoirs à un monarque élu qui a pratiquement le pouvoir absolu

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)