Thilo Sarrazin, la culture de la mort et la disparition de la race blanche

Posté le mars 16, 2013, 2:39
12 mins

On tape souvent sur l’Eglise en expliquant qu’elle tournerait le dos à la « vie ». C’est plutôt l’inverse qui se passe puisque seuls les bons catholiques font de beaux enfants. Mais la race humaine est fatiguée, m’a dit Jean Parvulesco peu avant sa mort.

Un technocrate allemand nommé Thilo Sarrazin, socialiste de surcroît, a fait scandale et fortune en publiant un livre sur la disparition de l’Allemagne, pamphlet anti-immigration qu’un petit éditeur français, la maison Toucan, vient d’offrir en pâture aux vautours français du politiquement correct. 70% des Allemands donnent raison à Sarrazin, 18% voteraient pour lui : c’est encore trop, naturellement.

C’est surtout l’énième ouvrage sur la question qui nous apprendra ce que nous savons déjà : les Allemands seront minoritaires d’ici deux générations dans leur pays ; leurs immigrés turcs et arabes ne se comportent pas très bien (dixit l’auteur) ; le niveau de l’éducation, de la culture, de la civilité baissent en Allemagne (toujours l’auteur) ; le déclin économique et technologique du pays de Planck et de Porsche est inéluctable (encore l’auteur), tout ceci sans compter l’explosion de la criminalité à Brême ou Berlin et autres grandes villes. Alors que l’on aurait pu penser que les Allemands réussiraient mieux que nous dans ce domaine, eu égard à leur efficacité, nous nous sommes trompés. Et l’Allemagne va disparaître, sans que l’on ait même le droit de le dire, puisque l’auteur, un descendant de huguenot expulsé par Louis XIV (à quand une repentance, là  aussi ?) s’est bien sûr fait traiter de raciste, nazi, etc., et a dû démissionner de son poste à la Bundesbank en attendant sans doute de faire deux ans de « cage aux phobes » ou de forteresse à Lamsberg : toujours d’une exceptionnelle qualité, le débat démocratique se surpasse des deux côtés du Rhin (car de l’autre côté de l’Atlantique il n’y a pas de débat, surtout chez les républicains hispanophones genre Rubio).

Il reste que sur un thème similaire, je reste sur ma faim : car l’auteur ne parle pas de la cause principale du problème : la natalité allemande qui est un désastre, et qui s’est effondrée à l’Est après la chute du mur de Berlin (on passa d’un indice de fécondité de 2 à 1 en trois ans : vive la liberté !). La cause principale du problème, c’est que la race blanche se laisse mourir où que ce soit, bientôt suivie par la race jaune en attendant mieux. Le Japon est condamné à courte échéance et même la Chine, qui avait trop ralenti une natalité qui ne peut jamais se relancer sinon sur des bases trop modérées : voir la Russie actuellement, qui ne s’est pas remise de la saignée des années 90. De toute manière l’espérance de vie à cent-trente ans rend le problème de la natalité très inopérant à terme. On est tous partis pour trente ou quarante ans de gâtisme personnalisé en tournant les pages du Figaro, bravo la science.

Certains ont accusé la défaite hitlérienne (or Hitler n’a jamais massacré ou réduit en esclaves que des Blancs !) ou la culpabilisation de l’homme blanc de cette dénatalité et de l’immigration : c’est faire bon marché de la dénatalité française datant de la Révolution ou des auteurs que j’ai déjà évoqués tels que Stoddard, Madison Grant ou le très modéré australien Charles Pearson qui prédit – constate plutôt – à la fin du XIXème que le socialisme et le travaillisme viendront à bout de tout, c’est-à-dire de l’espèce humaine. Le confort matériel, le déclin du spirituel, l’environnement technologique et médical ont un effet tétanique et narcotique à moyen ou long terme sur nos âmes et nos organismes et tout le monde en crève. C’est comme un zoo : les animaux y sont nourris et soignés, mais ils s’ennuient et s’y laissent mourir. Nous étions mieux au moyen âge… avant la peste ! Comme le disait très bien par exemple Henri de Man dans son impeccable Ère des masses, publiée en 1952 :

Déracinés, déshumanisés, dispersés, les hommes de notre époque se trouvent, comme la terre dans l’univers copernicien, arrachés à leur axe et, de ce fait, privés de leur équilibre. Ils ont perdu cette échelle de référence qu’ils portaient autrefois en eux.

Après, que les hommes déshumanisés soient de telle ou telle couleur… les mêmes causes produisent les mêmes effets ; voir Tocqueville qui évoque avec précision la tragédie des Indiens d’Amérique du Nord, qui a d’ailleurs toujours ému les gens de droite :

En affaiblissant parmi les Indiens de l’Amérique du Nord le sentiment de la patrie, en dispersant leurs familles, en obscurcissant leurs traditions, en interrompant la chaîne des souvenirs, en changeant toutes leurs habitudes, et en accroissant outre mesure leurs besoins, la tyrannie européenne les a rendus plus désordonnés et moins civilisés qu’ils n’étaient déjà.

L’islam non plus n’aura pas résisté. L’islam robotisé, ça donne le Qatar. La natalité n’est pas plus élevée en Malaisie ou en Algérie qu’en France et, quel que soit le nombre de musulmans en Europe, c’est la donnée à prendre en compte. A part une minorité héroïque ou militante d’aventuriers des temps modernes, les gens n’ont plus d’enfants ou n’en veulent presque plus. Cette désintégration gagne peu à peu tous les pays, toutes les races, avec sa dose de mères célibataires et entretenues, d’enfants obèses, de gens inutiles et de déracinés. Revoyez par exemple le film Monster’s ball, qui décrit très bien la discrète disparation de la population noire (mais oui !) en Amérique.

Je ramène toujours tout à Tocqueville, qui a d’ailleurs très bien décrit l’entropie des races indienne et noire dans son chef d’œuvre. La destruction qui nous frappe en Europe, comme elle frappe les Japonais et déjà les Chinois ou le monde musulman, est ainsi prédite et expliquée dans De la démocratie en Amérique :

Au-dessus de ceux-là s’élève un pouvoir immense et tutélaire, qui se charge seul d’assurer leur jouissance et de veiller sur leur sort… Que ne peut-il leur ôter entièrement le trouble de penser et la peine de vivre ?

On peut dire que pour beaucoup de contemporains le trouble de penser est chose du passé. On a le foot, la télé et les médicaments pour ça. Quant à l’Etat surendetté, il se prépare à nous ôter la peine de vivre. Car il faut rassurer les marchés.

Le thème de la fatalité islamique trouve un répondant avec Tocqueville, qui déteste les théories de l’histoire moderne qui font fi du libre-arbitre chrétien dès le début du siècle du scientisme :

Si cette doctrine de la fatalité, qui a tant d’attraits pour ceux qui écrivent l’histoire dans les temps démocratiques, passant des écrivains à leurs lecteurs, pénétrait ainsi la masse entière des citoyens et s’emparait de l’esprit public, on peut prévoir qu’elle paralyserait bientôt le mouvement des sociétés nouvelles et réduirait les chrétiens en Turcs.

Il reste à prévoir froidement ce qui va se passer, ce que faisait d’ailleurs Madison Grant il y a cent ans déjà (ces choses arrivent vite et lentement à la fois) : un métissage généralisé, une liquidation de la race blanche en Europe et ailleurs. C’est le temps de « la race à prix unique » (Bardèche), du sexe à prix unique, de la religion à prix unique, et c’est comme ça. Si l’on n’est pas d’accord, il fallait naître avant.

On dit que M. Sarrazin, qui se désigne comme un métèque européen (il est anglo-franco-italo-teuton) a vendu deux millions de livres en un an et demi. Félicitations, même si la natalité allemande de souche n’a pas remonté depuis. Après la lecture, on remet la partie de football. Ce livre a rempli sa fonction de remontant. La littérature à connotation raciste devient d’ailleurs dans nos post-démocraties un rayon de développement personnel dans les rayons des supermarchés à bouquins. Quelle consolation !

25 réponses à l'article : Thilo Sarrazin, la culture de la mort et la disparition de la race blanche

  1. 21/06/2013

    Collin ou est le problème si notre taux de natalité soit inférieure à 2 ! Bientôt il sera plus que inférieure à 1 car nous aurons peur de nos colonisateurs et trop vieux pour nous battre . A trop vouloir laisser faire l’autre il prend notre place . Cela ne voudra pas dire que après il nous acceptera étant le nouveau maître .
    Nous devons cela aux soixante-huitard qui ont planifié le  » Grand Remplacement  » pour payer leur retraite . La lâcheté intellectuelle et physique des soixante-huitard n’a pas de limite pour être certain d’avoir leur retraite . Ils n’hésitent pas a racketter leurs enfants , l’avenir de leurs enfants ( les quelques qui ont survécut au génocide planifié de l’avortement gratuit ) pour payer leur retraite . Mais les nouveaux maîtres qu’ils se sont choisis la population du  » Grand Changement  » les persécuterons car ils sèment déjà la terreur anti-blanc dans certains quartiers . Mais cela concerne « la France d’en Bas  » , un détail pour nos soixante-huitard . Tous les jours la population du « Grand Remplacement  » nous prouve qu’aille ne nous aime pas et que son projet est de faire de la France , l’Europe un pays musulman . C’est le discours de Marwan Muhammad , porte-parole du CCIF tenu en Aout 2011 à la mosquée d’Orly . La premier victime qui a osé critiquer ce discours Mr RIOUFOL journaliste du Figaro est convoqué actuellement par la police politique suite à une plainte déposée par le CCIF .
    Je préfere une France de 50 millions d’habitants , même vieillissante qui se prenne en main . Actuellement nous faisons comme dans les pays musulmans nous polluons notre pays pour loger les prolétaires allogènes du monde entier qui ont déjà pollué leur pays d’origine grâce à Vénus .

    Répondre
    • 07/04/2013

      précisons qu’il s’agit d’une parodie, le chanteur qui se fait appeler « Grand Corps Malade » n’est pas l’auteur de ce morceau.

      Répondre
  2. AZ

    20/03/2013

    Quinctius Cincinnatus

    – Auriez-vous l’idée de ranger dans la même catégorie une Rolls-Royce rouge, une Ferrari rouge et une Clio rouge, simplement parce qu’elles sont de la même couleur ?

    – Ce que vous ne feriez pas pour des morceaux de ferraille, pourquoi le faites-vous pour des êtres humains ?

    Répondre
  3. marcel

    19/03/2013

    Porfandiou , démographie quand tu nous tiens !
    Quel piège diabolique dans lequel le monde blanc est tombé où d’ un côté , il présente une grande surpopulation (plus de 73 hab / km2 en moyenne) mais où de l’ autre, il se doit de rehausser son taux de natalité (inférieur au taux de remplacement) sous peine de se faire submerger par nos « chers » immigrés ultralapinistes .
    Si la menace de submersion démographique n’ existait pas , il serait indispensable de perdre un %age non négligeable de la population totale par simple dénatalité pour sauvegarder la biodiversité, accroître l’ espace vital de chacun , limiter fortement les pollutions diverses,….

    Répondre
  4. quinctius cincinnatus

    19/03/2013

     » un descendant de huguenots , chassé par Louis XV …  »

    cela pour rappeler que l’émergence brutale au XVIII ième siècle de la puissance prussienne dans l’espace politique européen ( puissance économique , diplomatique , militaire ,intellectuelle ) est due pour une part loin d’être négligeable à cet expulsion en masse hors de France d’une élite d’artisans , de négociants , de banquiers , de militaires , de paysans , d’ouvriers , et d’intellectuels enfin de pasteurs Français chassés pour Raison ( ? )  » religieuse  » par un Roi de France qu’on dit toujours SOLEIL dans nos livres d’Histoire

    P.S. d’autre part , je suis frappé par l’extraordinaire ressemblance entre Thilo Sarrazin ( sarrazin tiens donc ) et mon …père

    Répondre
    • Colin

      20/03/2013

      J’aime votre commentaire qui sort des amalgames trop courants. Historiquement, vous avez raison !

      Répondre
  5. RaLeBolHenri

    19/03/2013

    Je vous laisse plus de commentaires sur ma façon d’analyser notre pauvre France et notre pauvre Europe,votre inquisiteur me trouve  » politiquement incorrect  » . Cela est votre problème pour les  » 4 vérités  » ,,, le fait c’est ce que j’écrivais il ya des annees est entrain de s’accomplir !!!!!! Je reçois par centaines des E mails,et enfin le peuple de France se réveille,notre presse soviétique islamiste de notre flamby arrive à sa propre destruction,,,,mes condoléances,,,,est c’est que le début . Sugier Vincent ,malheureusement Français De Souche,résidant à Nîmes avec un soi-disant maire de droite  » ump « , une HONTE . Vous pouvez tout effacer,,,je m’en moque éperdument . R D V ,aux prochaines élections,,,, si on y arrive,,,,il y aura des cris et des éclats de rires .

    Répondre
    • Colin

      20/03/2013

      Je suis tout aussi inquiet que vous. Malheureusement la majorité des Français n’a pas encore pris conscience que notre Pays traverse 2 crises. La crise de la Société Française est profonde, là nous avons un grave problème qui est totalement occulté, jusqu’à quel moment ?

      Répondre
  6. Jaures

    19/03/2013

    Oeilderaison, l’Allemagne n’a pas un taux d’immigrés inférieur à celui de la France (10,7 en France; 13% en Allemagne). Par ailleurs, les pays dont sont issus les principaux immigrés en France ont un taux de fertilité (nombre d’enfants par femme) très proche du nôtre: Algérie 2,22; Maroc 2,24; Tunisie 2,04; France 2,00 (chiffres 2010 source: banque mondiale).
    On sait par ailleurs que dés la deuxième génération, le taux de fertilité des femmes rejoint celui du pays d’accueil.
    Et dire que les familles « cathos » font plus d’enfants est faux puisque la part des enfants nés hors mariage s’accroit alors que le taux de natalité est stable depuis 40 ans.
    Si le taux de natalité avait suivi la courbe du nombre de catholiques pratiquants, la population de la France serait en sévère décroissance !

    Répondre
    • Colin

      20/03/2013

      Les taux de natalités sont subsidiaires, le problème est ailleurs.

      Répondre
  7. AZ

    19/03/2013

    – C’est quoi, exactement, la race « blanche » ? En quoi, d’ailleurs, est-elle « blanche » ? Personne n’est réellement « blanc », au sens spectrographique du terme car les gens auraient l’air de cadavres ! Dans un pays tel que le Brésil, par exemple, qui mêle des populations d’origine très variée, si on met en ligne, mettons une centaine de personnes sur la plage de Copacabana, avec une peau allant du plus clair au plus foncé, pouvez-vous dire à quel moment un sujet cesse d’être « blanc » et selon quels critères ?

    [Je mets évidemment de côté toutes les autres combinaisons possibles avec des populations descendantes de Japonais, d’Amérindiens ou d’Indiens – de l’Inde, bien entendu].

    – En dehors d’une différence ultra-superficielle (qui n’a pas plus d’importance que la couleur pour un véhicule), en quoi, dans son tempérament, son caractère, ses capacités, ses opinions, des goûts, ses dons [bref, tout ce qui constitue l’essence de l’être humain], un « Blanc » diffère-t-il d’un « non Blanc » ?

    – En quoi un Noir est-il incapable de saisir les beautés de la poésie néo-latine, ou les subtilités du basque ou de l’islandais ? En quoi un Chinois est-il incapable de saisir toutes les nuances du folklore tyrolien ou de cuisiner à la bourguignonne aussi bien qu’un natif de Dijon ? En quoi un Indien (de l’Inde) est-il incapable de comprendre les débats sur la grâce ou le Filioque ?

    – En rien ! Tous les humains, sur Terre, ont le même nombre de neurones et exactement les mêmes capacités. N’importe qui peut apprendre n’importe quoi, croire n’importe quoi, gouverner, gérer ou administrer n’importe quoi, et s’éprendre de n’importe qui et former un couple et un ménage harmonieux.

    – Aucune étude n’a pu établir ou démontrer le contraire et toutes celles qui ont prétendu s’y atteler (par exemple le fameux – et fumeux – « Bell Curve » de Murray et Herrnstein) se sont avérées être un tissu d’âneries sans nom…

    – Par ailleurs, à supposer que tout le monde puisse se marier avec tout le monde, ce à quoi on aboutira ce n’est pas à un vague type humain marronnasse, mais à une explosion de tous les types : d’abord à un renforcement des types traditionnels (« blanc », « noir », « jaune », dravidien »), mais aussi à la création de types particuliers, mélangeant deux ou plusieurs de ces types. Il y aura donc non pas un appauvrissement mais un enrichissement des types humains – comme lorsque, dans une boîte de crayons de couleurs, de gouaches ou d’aquarelles, on passe de trois couleurs à quatre-vingt…

    – Tout cela pour dire que si, dans 200 ans, la France ou l’Allemagne ressemblent à l’île Maurice ou au Brésil, elles n’en cesseront pas moins d’être la France et l’Allemagne, tout aussi authentiquement et dans la lignée exacte de leurs traditions.

    – Raisonner par « races » est raisonner sur un problème imaginaire, car les « races », ça n’existe pas…

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      19/03/2013

      devrait apprendre la génétique le sieur @ A.Z. dont nous saluons tous ici le retour plein d’une fougue mauvaise … un séjour au ski sans doute qui lui a re-oxygéné les neurones de l’extrême gauche du cortex

      personnellement je n’ai rien contre les races même si elles existent et heureusement qu’elles existent

      Répondre
    • Colin

      20/03/2013

      Ce raisonnement ne me paraît pas être le plus réaliste et pragmatique qui soit. Les choses sont beaucoup plus compliquées d’où l’erreur d’asséner des Vérités quelque peu simplistes.

      Répondre
  8. BRENUS

    19/03/2013

    @J-Y R
    C’est vrai que certains peuples d’asie ,de vieille sagesse et d’autres religions n’ont pas, tant s’en faut, cette « idolatrie hystérique de l’embryon ». Surtout si les dits embryons ont le malheur d’être féminins : la chasse d’eau fonctionne à plein rendement. D’où de graves déséquilibres démographiques poussant à des pratiques pour le moins curieuses.
    Mais continuons : c’est si bon de bouffer du catho. Et puis c’est sans danger, contrairement à la religion suivante qui aurait vite fait de vous faire couper les joyeuses si vous vous en permettiez autant à son égard.

    Répondre
  9. J-Y R

    17/03/2013

    Chez les catholiques, on observe plutôt une idolâtrie hystérique et maladive du foetus et de l’embryon qu’une conscience
    politique des problèmes démographiques !

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      17/03/2013

      un peu d’Histoire ne fait jamais de mal quand on la rappelle aux esprits forts !
      si l’Eglise Catholique n’avait pas pris en main les consciences, les Canadiens français auraient été rayés du Québec , du Nouveau-Brunswick et de l’Ontario !
      c’est de cela que je voulais parler …de la SURVIE de NOTRE race ( enfin plus la votre que la mienne ) et faut il être aveuglé par la doxa  » moderne  » pour ne pas s’en rendre compte !

      Répondre
      • Colin

        17/03/2013

        Je partage totalement votre analyse, e plus les européens n’ont pas encore pris conscience de la gravité de la crise que traverse les sociétés européennes qui sont gravissimes et bien plus profondes que les crises économiques vécues depuis 30 ans. Personne n’aborde ce problème, sans doute par lâcheté ou par peur, les politiciens français n’ayant aucune solution si ce n’est celle de la manipulation de masse pour tenter de maîtriser ce problème.

        Répondre
    • Colin

      17/03/2013

      Chez les Catholiques que vous ne connaissez pas mais que vous imaginez suite à une information de masse totalement manipulée, on s’inquiète de la tournure que prennent les événements. Les Cathos sont beaucoup plus progressistes, humanistes et réalistes que vous ne le pensez.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        18/03/2013

        ce qui fait défaut chez les gens qui se disent de droite c’est la réflexion intellectuelle et naturellement la dimension spirituelle … ce ne sont sont que matérialistes et consuméristes sans cervelle … comme les  » autres  » …

        Répondre
        • Colin

          18/03/2013

          Tout cela me paraît ressembler à des amalgames stériles !!

          Répondre
  10. Oeildevraicon

    16/03/2013

    Ne pensez-vous pas que le taux de natalité en France est due en majeur partie, à l’immigration?
    Sans les aides sociales qui sont réservés en priorité à cette immigration, nous ne serions pas mieux placé que l’Allemagne.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      17/03/2013

      c’est effectivement la réalité !
      de nos jours , seules les familles  » cathos  » font et surtout élèvent *** ( dans le double sens du mot ) des familles nombreuses ; c’est bien d’elles que viendra le salut des peuples européens et c’est bien la raison pour laquelle elles sont l’objet de tant de haine moqueuse de la part des  » laïcs  » ces consommateurs-jouisseurs exclusifs

      *** qui élèvent on pourrait ajouter : » pour et dans la dignité »

      Répondre
    • Colin

      17/03/2013

      Remarque on ne peut plus pragmatique, sans l’immigration et l’assistanat, la taux de natalité serait inférieur à 2 en France, cela ne fait aucun doute.

      Répondre
      • dan

        19/03/2013

        Vous avez raison, Colin. Mais écoutez les débats télévisés, on ne parle jamais de ces assistés haineux, sauf pour les plaidre et dire « les plus pauvres »….

        Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)