Totalitarisme islamiste : une guerre planétaire

Posté le décembre 12, 2007, 12:00
8 mins

HoudnaJe vais faire paraître quatre livres en 2008. Trois seront publiés aux éditions du Rocher, dont un consacré à la mondialisation complexe. Un figurera dans la collection « Institut Turgot » qui démarrera bientôt avec la parution du livre de Daniel Pipes consacré à la bataille pour l’âme de l’islam.

J’ai eu le plus grand mal à trouver un éditeur en France pour Daniel Pipes, et c’est honteux pour l’édition française. Qu’après avoir publié chez un grand éditeur un livre qui a fait partie des meilleures ventes d’essais de l’année 2003 (Ce que veut Bush), j’aie été moi-même obligé à publier chez de petits éditeurs, est aussi tristement significatif. Pire : un éditeur m’a commandé, voici un peu plus de deux ans, un ouvrage sur le conflit du Proche-Orient.

Au moment de la parution, cet éditeur a reçu des menaces parfois graves. J’ai moi-même été menacé, de mort, par égorgement quelquefois.
J’ai pu, grâce à des correspondants se cachant sous divers pseudonymes, enrichir mes connaissances dans le domaine de l’antisémitisme islamique. L’éditeur a renoncé. Il a depuis fait faillite. Il est des sujets désormais tabous en France, qu’on ne peut plus aborder sauf à risquer l’ostracisme, la marginalisation, voire sa propre vie. Il existe en ce pays une forme de totalitarisme occulte qui pose des glissières à l’intérieur desquelles se situe la pensée acceptable et tolérable.

Ce qui a été graduellement considéré comme inacceptable et intolérable, ces dernières années, ce ne sont pas des idées telles que le racisme ou l’antisémitisme. Ce ne sont même pas les apologies du fanatisme, du meurtre ou du totalitarisme. On trouve aisément des ouvrages imprégnés de diverses formes de racisme, d’antisémitisme, de fanatisme, d’appel au meurtre ou d’incitation au totalitarisme.

Non, ce qui est inacceptable, c’est de ne pas participer à l’hystérie collective vis-à-vis des dirigeants démocratiquement élus de la plus puissante démocratie du monde, et de dire que ces dirigeants parlent et agissent en faveur des droits de la personne humaine. Ce qui est inacceptable, c’est d’expliquer, par exemple, que l’esclavage a été essentiellement un phénomène africain et islamique, et seulement de façon marginale un « crime » occidental.
Ce qui est inacceptable est de dire la vérité sur le Proche-Orient, sur l’Irak, sur Israël surtout. On me dit que cela va changer : j’attends de voir. En attendant, je n’accepte pas une censure consensuelle et qui ne dit pas son nom. Grâce au courage d’un éditeur américain, et parce que je n’ai pas voulu que le livre sur le Proche-Orient que j’avais rédigé reste dans un dossier de mon ordinateur, ce livre voit le jour aujourd’hui.
À la différence de mes autres livres, il est disponible seulement par le biais d’Internet et doit être commandé à l’éditeur. Cela limitera ses ventes, mais il existe. Mon travail intellectuel est orienté vers la défense de la liberté individuelle, et je reste plus que jamais attaché à ces valeurs. J’ai été confronté au front bas de la bêtise crasse voici trente ans, quand je défendais la liberté pour les peuples de l’ancienne Indochine et quand je m’insurgeais contre le communisme. J’ai été confronté ces dernières années à une bêtise au front bas plus diffuse où se sont retrouvés islamistes, gauchistes et nationalistes. Je défends toujours la liberté. Je défends la vérité et la vérifiabilité contre les dogmes.

J’ai appelé ce livre qui a failli ne pas paraître « Houdna »*, parce que c’est un mot arabe qui veut dire « trêve », et qu’il a été employé par les nationalistes arabes hier, et l’est par les islamistes aujourd’hui. Il y a des « trêves », mais il n’y a pas de paix. Nous sommes dans une guerre au sein des civilisations occidentales, et l’antisémitisme, comme l’antiaméricanisme sont, en cette guerre, des marqueurs indiquant où se trouvent les ennemis de la liberté. Nous sommes dans une guerre planétaire dont l’épicentre est au Proche-Orient. Ne pas se donner les moyens de savoir la vérité sur le conflit israélo-arabe, c’est déjà se situer sur le terrain des ennemis de la liberté, c’est croire illusoirement en une « trêve », et faire le lit de la victoire ultérieure et planétaire des nouveaux totalitaires.

Le combat pour la liberté en Europe implique de garder les yeux ouverts sur ce qui se joue à Bagdad, mais aussi à Jérusalem ou à Ramallah.

« Houdna » est disponible pour le prix de 11 e sur le site des éditions Underbahn : www.underbahn.net.

16 réponses à l'article : Totalitarisme islamiste : une guerre planétaire

  1. Didier S.

    16/02/2008

    Je l’ai acheté, ce bouquin et il est passionnant, remarquable. Il ouvre les yeux.

    Répondre
  2. Georges

    19/12/2007

    "vous pourriez écrire un livre pour l’ expliquer aux familles des victimes donc d’ aprés vous ,c’est encore la faute aux vilains américains si des "Hommes bombes" se sont faits sauter dans le métro de Londres;si des êtres vils et lâches aon posé des bombes dans les trains de Madrid et les français morts dans le RER "

    1) Pas besoin d´écrire un bouquin : Aznar est allé voter avec sa femme sous les cris ("Aznar assassin !") des madrilènes. Et Blair a eu sa part d´insultes aussi ("caniche") pour avoir suivi Bush dans une guerre réprouvée par une large majorité de britanniques. D´autant qu´on sait maintenant que cette guerre était décidée et que Washington et Londres recherchaient n´importe quelle "preuve" pour l´appuyer.

    2) Parler d´êtres "vils et lâches" est contestable et inutile : je ne les vois pas plus "vils ou lâches" que celui qui appuie sur un bouton pour lancer une bombe ou un missile sur Bagdad ou Kaboul. Je dirais même qu´au niveau de la prise de risque, ils en prennent plus que leurs ennemis militaires.

    3) Savez-vous pourquoi des français sont morts dans le RER ? Ou croyez-vous l´explication de Bush et des siens qui me rappelle d´ailleurs votre "vil et lâche" ?

     

     

     

    Répondre
  3. Anonyme

    19/12/2007

    Georges

    Pas besoin d´expliquer quoi que ce soit aux madrilènes et aux londoniens, ils ont très bien compris qui étaient les responsables de leurs -relatifs et passagers- ennuis

    Puique vous savez ,vous pourriez écrire un livre pour l’ expliquer aux familles des victimes donc d’ aprés vous ,c’est encore la faute aux vilains américains si des "Hommes bombes" se sont faits sauter dans le métro de Londres;si des êtres vils et lâches aon posé des bombes dans les trains de Madrid et les français morts dans le RER qui avait armé ces assassins,les américains!

    Pauvre de vous,vous êtes à plaindre.

    Répondre
  4. Anonyme

    18/12/2007

    Yep, Vitruve, j’ai un peu lu Saint Tex, au point meme que sur l’Avion de la photo, la, dans la marge a gauche, que m’a offerte un copain, il y a marqué "Aéropostale". Il y a probablement un rapport, n’est ce pas?

    Et a propos d’humanisme, puisque vous l’évoquez, voici un  bel exemple:

    " Car j’ai vu trop souvent la pitié s’égarer. Mais nous qui gouvernons les hommes, nous avons appris à sonder leurs coeœurs afin de n’accorder notre sollicitude qu’à l’objet digne d’égards. Mais cette pitié, je la refuse aux blessures ostentatoires qui tourmentent le coeœur des femmes, comme aux moribonds, et comme aux morts. Et je sais pourquoi. "

    "Il fut un âge de ma jeunesse oû j’eus pitié des mendiants et de leurs ulcères. Je louais pour eux des guérisseurs et j’achetais des baumes. Les caravanes me ramenaient d’une île, des onguents à base d’or qui recousent la peau sur la chair. Ainsi ai-je agi jusqu’au jour oû j’ai compris qu’ils tenaient comme luxe rare à leur puanteur, les ayant surpris se grattant et s’humectant de fiente comme celui-la qui fume une terre pour en arracher la fleur pourpre.
    Ils se montraient l’un a l’autre leur pourriture avec orgueil tirant vanité des offrandes recues, car celui qui gagnait le plus s’égalait en soi-meme au grand-pretre qui expose la plus belle idole.
    S’ils consentaient a consulter mon médecin, c’était dans l’espoir que leur chancre le surprendrait par sa pestilence et par son ampleur. Et ils agitaient leurs moignons pour tenir de la place dans le monde.
    Ainsi acceptaient-ils les soins comme un hommage, offrant leurs membres aux ablutions qui les flattaient, mais a peine le mal était il effacé qu’ils se découvraient sans importance, ne nourrissant plus rien de soi, comme inutiles, et qu’ils s’occupaient désormais de ressusciter d’abord cet ulcere qui vivait d’eux.
    Et, une fois bien drapés de nouveau dans leur mal, glorieux et vains, ils reprenaient la sébile a la main, la route des caravanes et, au nom de leurs dieux malpropres, ranconnaient les voyageurs."

    Ah, pendant que j’y pense, quel sens donnez vous a "mirador? La solitude ou la surveillance de la ville? Parce que si c’est l’isolement, ne vous bilez pas pour moi, car mes activités sociales sont bien remplies et je refuse des invitations toutes les semaines, tiens, meme ce soir, nous avons un petit diner; ca doit etre sympa, un peu, le Mirador, comme une traversée océanique en solitaire… Vous en avez un?

    Et, brievement, a propos des trois imposteurs du Désert, vous semblez ne pas percevoir tout le bien qu’apporte a une société, une religion mature et maitrisée, telle que le Christianisme; épargnez moi de vous donner des exemples, sauf peut etre, l’un des plus important, a savoir le support de spiritualité qu’est la religion.  On connait le rationalisme, on connait l’existentialisme, on connait surtout toute la bande de zozos, qui, hier aujourd’hui et demain, se réveillent un matin, et réalisent, "bon sang, mais c’est bien sur! Le bon dieu n’éxiste pas", et ce, avec la meme acuité intellectuelle, avec la meme certitude qu’ils déployerent quelques années au paravent, en découvrant, pareillement, que le "Pere Noel" n’éxiste pas. Bravo, les mecs, vous etes des petits génies! Ou peut etre juste des couillons prétentieux..
    Méfiez vous des intellos, Vitruve, car des qu’ils ont compris quelque chose, enveloppés dans leur orgueuil de primate frustré qui se libere, ils oublient simplement la limite de leurs savoirs et de leurs reflexions, et ainsi leurs certitudes ne laissent aucune place a l’immensite de leurs ignorances, enfin de "notre" ignorance, de l’ignorance des hommes.

    Si, sans aucune preuve, dans un sens ou dans l’autre, vous avez, avec un orgueil immense, et un manque de logique flagrant (hello Spinoza, le rationaliste!) décidé de la non existence de Dieu, alors que, je repete, vous n’avez et vous n’aurez probablement JAMAIS la moindre preuve logique et rationnelle, dans un sens ou dans l’autre, (ceci n’est pas forcement valable pour les croyants, car ceux ci n’evoquent pas, justement, le rationel, et ils ont raison) si, autrement dit, l’existence de dieu "gene" votre petit ego, et s’oppose a votre intelligence, et bien qu’est ce qui vous empeche d’accepter une religion, simplement parce qu’elle est plus positive que négative, parce qu’elle fait du bien aux hommes, (je parle de religion maitrisée, merci de ne pas déformer mes propos, ok?), parce qu’elle permet l’expression de cette spiritualité indispensable a notre vie, et qui est bien basse en France aujourd’hui… comme, par hasasrd,  le moral des francais.
    Conclusion : Que vous soyez croyant ou non, encouragez la pratique du Christianisme.

    On s’en fout de ce que vous croyez, et de ce que je crois, on veut juste vivre, le mieux possible.

    Best,

    Mancney

    Répondre
  5. Georges

    18/12/2007

    Vous irez expliquer aux New Yorkais, aux madrilènes et aux londoniens que les musulmans (les islamistes n’existent pas sauf en France dans les médias aux ordres de la Halde !) ne présentent pas une menace.

    Amusant.

    Il paraît -ne le répétez pas- que le sieur Ben Laden, citoyen séoudien, supporte assez mal la clique autocratique qui dirige l´Arabie Séoudite avec l´appui des USA. Des histoires d´or noir à ce qu´on m´a dit, bref…. papa Oussama auraient des raisons de ne point goûter l´Oncle Sam. L´homme aurait pu se la couler douce à Marbella mais il a le sang chaud.

    Pas besoin d´expliquer quoi que ce soit aux madrilènes et aux londoniens, ils ont très bien compris qui étaient les responsables de leurs -relatifs et passagers- ennuis.

     

     

    Répondre
  6. grepon le texan

    17/12/2007

    "….Les plus raisonnables d´entre nous savent que les "islamistes" ne représentent aucune menace tout bonnement parce qu´ils ne possèdent aucune puissance économique, culturelle ou militaire…"

    Les europeens son tellement "raisonnables" dans leur anasthaesie socialiste qu’ils ont oublie de se reproduire?  Le grand probleme n’est pas les "islamistes" comme vous dites.  Ils sont ridicules, et faibles du fait de leur idiotie parfaite.  Le probleme c’est qu’il y a enormement de gens qui ==s’identifient a des cultures sortant d’islam== CHEZ VOUS qui n’ont pas oublie de se reproduire.  Bien au contraire.  

    Au fait le plus mechant mechanisme qui encourage les métastases dans le ADN du virus mentale qui s’appele "islam"(=sousmission en francais) est sa misogynie fondamentale qui rend les femellles des esclaves, presque la betaille, des males dans les cultures qui sortent d’islam.  Prisonnieres de leur peres, freres, cousins, oncle et al, reduites dans leur capacites de se realiser sans peur, elles deviennent pondeuses de fils qui verront leur mere et soeurs mal traites depuis leur naissance.  Ils sont eleves dans ce bain de peur haineuse de femmes, et se radicalisent tout naturellement contre les valeurs de l’occident et les lumieres et les droits de l’homme et tout le reste =avant meme d’avoir atteint l’age de la raison=.  

    A ce point la, qu’importe si ils observent le reste du Koran?  Quel importe si ils font la priere vers le Mecque 5 fois par jour ou visitent les mosques?   Qu’importe si oui ou non one peu dire qu’ils sont musulmans pour ne pas dire fondamentalistes ou radicales ou autre?   Ils sont le futur de la France et de L’Europe par defaut.  Les europeens ont demissione.  Parmi eux, evidemment, il y aura des croyants ete extremistes pour prendre le pouvoir par la terreur comme ca se pratique dans pratiquement tout les pays majoritairement islamique sur ce planete.

    Oh…   J’ai oublie de dire que je suis pour un "foreign policy" muscle centre sur l’etablissement de democraties constitutionnelle.   Les cultures infecte d’islam(=sousmission!) sont vecteurs de la tyrannie, tout comme les divers ideologies socialiste, que ce soit le socialisme internationaliste(communisme) ou les divers socialismes nationalistes(fascisme, y compris l’islamisme wahabbite).

    Répondre
  7. VITRUVE

    17/12/2007

    Gérard Pierre,
    Eradiquer l’islam par le judaïsme, la chrétienté, voire… le bouddhisme! mais c’est remplacer la peste par le choléra!
    il est temps de relire Spinoza et le traité des trois imposteurs qui hurlent dans le désert depuis plus de trois siècles …
    VALE

    Répondre
  8. VITRUVE

    17/12/2007

    Mancney pote de St EX ( c’est lui qui le dit)
    on aura tout lu sur les 4V  ( quoique en réfléchissant , toutes ces nuits passées tout seul dans son mirador, il a du vraiment le lire…) et effectivement je retrouve l’humaniste en relisant
    c’est bien, continuez

    VALE

    Répondre
  9. Mar c

    17/12/2007

    A Georges : Je ne serai pas long, je vous dirai seulement : allez donc passer 1 mois en Arabie, vous aurez un avant goût de ce qui attend l’Europe ! Et je peux vous garantir que vous ne direz plus de conneries ! 

    Répondre
  10. JP

    14/12/2007

    Pour  Georges :

    Vous irez expliquer aux New Yorkais, aux madrilènes et aux londoniens que les musulmans (les islamistes n’existent pas sauf en France dans les médias aux ordres de la Halde !) ne présentent pas une menace.

    Ils nous menacent par leur nombre, leurs bombes, leur fanatisme et leur expansionisme.

    La France qui collabore avec eux par lâcheté et les accueille à bras ouverts a moins de problèmes pour le moment, mais ça n’est qu’un sursis.

     

     

     

     

     

     

     

     

    Répondre
  11. Anonyme

    14/12/2007

    Gerard Pierre : " (…) tandis que chez les autres, ça continue et il semblerait que cela ne choque pas grand monde dans le petit monde trés bruyant des consciences sélectives."
    Oui, ce sont des clowns. Aucun intéret. Je préfere discutter avec une "métastase" comme vous dites, qui lui, au moins, va se battre pour nous bouffer, qu’avec un pacifiste; cette espece est a vomir.

    Vous nous avez gaté sur un autre post, en décrivant ces … personnes  :
    Gerard Pierre : " De plus en plus nombreux, les barbares se regroupent par affinités olfactives pour revendiquer leur droit à la pestilence. Et il se trouvera toujours dans les multiples salles de ce vaste hall des acteurs soporifiques humanitarogauchisants et autres chantres (…) pour nous chanter le droit des barbares à promouvoir leurs miasmes et leurs pustules. Après quoi ils s’en retourneront dans leurs lofts douillets, la conscience « arrangée », pour s’adonner à leurs débauches onéreuses."
    C’est de la poésie, ca mon vieux! Kudos! Vous nous les rendez presque sympathiques, ces ambulantes tares, ayant eu l’honneur de votre plume.
    Bon, je reconnais dans votre style, la grande influence de mon copain St Ex.

    Esclavage : Merci pour votre appréciation, et il y aurait a dire la dessus, par exemple, que les Blacks Américains, descendants d’esclaves, ont bien du pot que leurs parents aient du faire le voyage vers l’Ouest; car, en tout cas mon cher, quand vous comparez la qualité de vie d’un noir en Afrique (excepté en Sud Af) avec celle d’un Black aux US, meme en Louisiane, ya pa foto, Ah, mais, vraiment alors, mais comment?
    Valable pour les Antillais, aussi, cou.. mama ou.

    Best,

    Mancney

    Répondre
  12. Gérard Pierre

    13/12/2007

    Cher Mancney.

       Trés bonnes remarques au sujet de l’esclavage et vous me permettrez même d’y ajouter une précision de taille: celui pratiqué par les occidentaux était le fait d’initiatives privées opérant à l’extérieur du territoire national au profit de l’Amérique et des Antilles pour des raisons strictement mercantiles. Certains édifièrent de confortables fortunes (la prospérité de la ville de Nantes par exemple s’en ressentit un moment) mais jamais le pouvoir politique n’en fit pour autant une pratique d’état au profit de la métropole.

    …………. et comme vous le rappelez à juste titre, ce sont les occidentaux qui y mirent un terme ! …… tandis que chez les autres, ça continue et il semblerait que cela ne choque pas grand monde dans le petit monde trés bruyant des consciences sélectives.

    Répondre
  13. Gérard Pierre

    13/12/2007
       L’islam est le cancer de l’humanité dont la tumeur primitive se situe en Arabie, et dont la première « cellule anarchique » s’appelle Mahomet. Cette cellule a rapidement donné lieu à une prolifération incontrôlée au point que le mal s’est assez largement répandu dans l’organe méditerranéen entre le septième et le dixième siècle. Il s’y est d’ailleurs durablement ancré, éliminant par la même occasion toutes les cellules saines.
     
       Des anti-corps existent. Ils ont nom Judaïsme, Christianisme, …… voire Bouddhisme. Certains, plus ou moins convaincus, prétendent les reléguer pour en expérimenter d’autres qu’ils appellent laïcité, démocratie, droits de l’homme, liberté d’expression, …… et je n’évoquerai même pas la longue litanie de leurs génériques.
     
       A ma connaissance, personne n’est encore parvenu à guérir un cancer avec de la camomille. En revanche, la chirurgie détient quelques succès ! ………… seulement voilà ! ………… si l’on attend que les métastases (*) envahissent tout, ……… on opérera quoi ?
       Alors, bien sûr, il y a ceux qui refusent de parler de la « maladie », préférant cultiver l’illusion de la bonne santé jusqu’à une échéance inéluctable qu’ils espèrent la plus éloignée possible. Ceux là croient illusoirement aux trêves. Il y a également ceux qui entretiennent un dandysme fataliste : « Foutu pour foutu, profitons au moins de nos derniers instants ! » . Il est vrai qu’ils se relèvent à peine de deux maladies consécutives qui auraient pu tout aussi bien les emporter : le nazisme et le communisme. Ils vivent à présent dans l’état d’esprit de vivants en sursis.
     
       Et puis il y a les autres ! ……… ceux qui pensent que s’il existe une chance, fut elle la plus mince possible, il faut la saisir et l’exploiter à fond. Je rejoins le point de vue de Guy Millière lorsqu’il écrit, je le cite : « Ne pas se donner les moyens de savoir la vérité sur le conflit israélo-arabe, c’est déjà se situer sur le terrain des ennemis de la liberté. » 
     
       Je sais que ce n’est pas parce qu’on fait le choix de se soigner courageusement, de se battre contre son mal, de ne pas se laisser bouffer par son « crabe », qu’on est assuré de guérir. En revanche, celui qui ne se soigne pas peut cultiver la certitude qu’il en mourra !
     
       ………… Pourquoi les Français, les Vrais, les « Souchiens » n’inaugureraient-ils pas un dandysme spartiate qui consisterait à dire, à l’inverse des fatalistes : « Foutus pour foutus, battons nous, …… Nom de Dieu ! ». …… A tout choisir, je préfère, pour ma part, mourir debout, …… question d’élégance ! 
     
       A deux guerres mondiales où les lignes de front étaient encore marquées succède une guerre planétaire où les lignes de front passent à l’intérieur même des individus.
     
    *********************
     
    (*) litote désignant évidemment les muslims. Je l’utiliserai dorénavant de façon récurrente dans d’autres commentaires éventuels à venir  …….. si le webmaster ne me censure pas.
    Répondre
  14. Anonyme

    13/12/2007

    G. M. : " Ce qui est inacceptable, c’est d’expliquer, par exemple, que l’esclavage a été essentiellement un phénomène africain et islamique, et seulement de façon marginale un « crime » occidental."
    Oui, et accessoirement, ce sont les Occidentaux qui l’ont supprimé, pas les Arabes, pas les Africains.

    G.M. : " Nous sommes dans une guerre planétaire dont l’épicentre est au Proche-Orient."
    Exact, et c’est normal, car c’est de la que vient l’invasion, c’est de la que vient l’agression; c’est bien LA qu’il faut la combattre.

    G.M. : " Le combat pour la liberté en Europe implique de garder les yeux ouverts sur ce qui se joue à Bagdad, mais aussi à Jérusalem ou à Ramallah."
    Certainement, et aussi de fournir les statistiques détaillées des naissances en France; a moins que ca n’interresse personne, évidemment.

    Best,

    Mancney

    Répondre
  15. Georges

    13/12/2007

    Guy Millière appartient à ce groupe d´auteurs qui essaye de surfer sur une peur fantasmée de l´Islam (Fallaci, Rahola, Pipes…).

    La sauce a du mal à prendre, on dirait.

    Les plus raisonnables d´entre nous savent que les "islamistes" ne représentent aucune menace tout bonnement parce qu´ils ne possèdent aucune puissance économique, culturelle ou militaire…

     

     

    Répondre
  16. George de Boston

    12/12/2007

    Excellente publicite pour les prochains ouvrages de Millieres. Qui donc les lit ?

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)