« Tous contribuables » ! (Un Tea Party à la française)

« Tous contribuables » ! (Un Tea Party à la française)

Le Tea Party – qui, contrairement à ce que son nom semble indiquer n’est pas un parti politique, mais une simple réunion/réception, comme dans l’expression «surprise partie» ou «garden party» … – phénomène politique populaire anti-Obama, apparu il y a un peu plus d’un an aux Etats-Unis, fait donc son entrée au Congrès américain à l’occasion de ces élections du 2 novembre 2010.

Contrairement à ce qui se dit ici, le Tea Party n’est pas exactement un rameau du vieux parti républicain, même si les candidats se réclamant du Tea Party sont en effet républicains dans leur immense majorité.Mais il y avait aussi, par ci-par là, des candidats démocrates qui se réclamaient aussi du Tea Party. Car les racines de ce mouvement plongent plutôt dans le populisme qu’elles ne renvoient au clivage droite-gauche.

Aux Etats-Unis, ce mouvement (anti-tax, anti-Washington, anti-establishment), s’inscrit si bien dans l’histoire des idées américaines, que les commentateurs – pourtant démocrates pro-Obama dans leur immense majorité – en parlent avec un certaine sérénité. Ils sont pour (rarement), ils sont contre (le plus souvent), mais un tel courant de l’opinion, historiquement légitime, mérite au moins une certaine considération.

C’est tout le contraire de ce coté-ci de l’Atlantique. Le Tea Party semble donner des boutons à nos journalistes politiques. Ils n’ont pas de mots assez durs pour dénigrer et tenter d’ostraciser ce mouvement, auquel ils attachent, comme des grelots, des caractéristiques qu’il n’a pas, avec des étiquettes comme « racisme », « bellicisme », « machisme »…

En vérité, le Tea Party est simplement le mouvement du retour au bon sens, d’abord en économie (réduction des dépenses publiques, équilibre des budgets) et, au delà, s’agissant des choix de société (supériorité de l’initiative privée sur l’intervention publique, primat de la famille par rapport à toute autre communauté)…

Ces mêmes commentateurs français se rassurent en disant qu’il s’agit-là d’un mouvement typiquement et spécifiquement américain, non transposable en Europe et en France en particulier.

Désolé pour eux : ils ont tort et ils se trompent !

En France, l’équivalent du Tea Party existe bel et bien.

Il a été constitué en association il y a déjà 20 ans.

Il a un journal « Le Cri du Contribuable ».

Son programme est simple : « trop de dépenses publiques, c’est trop d’impots ! »

Il compte quelque 200 000 adhérents et sympathisants déclarés.

Il s’appelle «Contribuables Associés»

Il a un porte-parole et un visage : celui de Benoite Taffin.

Un président : Alain Mathieu.

Un fondateur : votre serviteur.

Ce n’est pas un parti politique. Mais il propose à tous les candidats aux élections de 2012, de droite comme de gauche, aussi bien pour la présidentielle que pour les législatives, de se référer à son programme…

Quels qu’ils soient, d’où qu’ils viennent, nous serons ravis de leur apporter notre modeste – mais peut-être décisif – patronage…

Alain Dumait

Partager cette publication

(11) Commentaires

  • Anonyme Répondre

    le Tea Party est avant tout un mouvement constitutionaliste. Prechant un retour aux sources des peres fondateurs. Essentiellement, il reclame: – L’abolition de la banque federale, institution privee, organisant le racket de l’economie americaine et mondiale. – Le retour des troupes americaines au pays et la fin de la politique neo-colonialiste americaine. – La reinstauration des lois limitant la speculation abolie par Clinton. – La fidelite absolue a la constituion, garantissant la liberte d’opinion de religion et d’expression. Ce qui signifie donc l’abrogation du « patriot act » – Il demande aussi une nouvelle enquete dans les evenements du 11 septembre 2001. Ce n’est pa un mouvement populiste mais un mouvement democratique reclamant un retour a la democratie. Malheureusement il est decrie par les grands medias a la solde des banques et les politiciens du systeme tentent de se le reapproprier. Ainsi Sarah Palin ne la joint que pour mieu le detruire, les veritables incoutournables leaders de ce mouvement populaire de fond sont Ron Paul et son fils Rand.

    12/11/2010 à 19 h 33 min
  • picardet Répondre

    Bonsoir,

    Jaurès pense que la famille française est différente de la famille américaine. C’est curieux. La problématique des moeurs est identique d’un côté et de l’autre de l’Atlantique.
    Il y a des pour et des contres l’avortement, des pour et des contre le mariage, des pour et des contres les adoptions par les homosexuels, des religieux et des anti, etc…et chez nous pas plus qu’azilleurs les situations ne sont figées pour l’éternité.
    On peut très bien imaginer que la "colonisation" islamique influe d’un seul coup sur nos lois et qyu’on interdise certains comportements, certaines façons de vivre, etc…
    On peut aussi imaginer  (c’est plus difficile) que les européens aient entendu l’exhortation du Pape à revenir à la religion.
    Cela ne ferait pas de mal à la plupart de nos semblables qui ne savent plus pourquoi ils sont sur terre et se mettent dans des situations inextricables dans tous les domaines!!!
    La famille décomposée crée de la misère affective et morale chez les enfants …ce qui augure mal de l’avenir car que seront ces futurs parents et auront -ils la volonté de créer une famille? Quelle famille, Quels moeurs?
    Quelle société?
    Pour le moment chez nous c’est la grande dérive morale et je pense que les "tea parties" à la française ont quelque chose de positif à apporter à tout cela.
    Alain DUMAIT  est le mieux placé pour qualifier tous contribuables de "tea partie", puisqu’il en est un des créateurs même si aujourd’hui cette association a un objet plus limité!
    Moi, çà ne me gêne pas.

    12/11/2010 à 19 h 20 min
  • Anonyme Répondre

     

    Selon Jaurès:

     "Bref, "Tous Contribuables" n’a en commun avec les Tea Parties que la revendication du "moins d’impôts" .

    Il n’y a donc aucun obstacle historique, idéologique, religieux, sexuel, etc. qui puisse à ses yeux diaboliser "Contribuables Associés". Pourtant il ne parle absolument pas de devenir membre ou de soutenir activement le mouvement.

    Il y a donc autre chose: Jaurès pense que le niveau d’impôts français est SATISFAISANT. Comme tous les privilégiés, il est ultra-conservateur quand il s’agit de gros sous. Et en France c’est l’Etat qui manipule les vrais gros sous et fait les vrais grosses dettes.

    08/11/2010 à 23 h 48 min
  • jallas Répondre

    On ne peut comparer  "contribuables associés" au "tea party" car leurs références philosophiques et morales sont différentes et même antinomiques et pour  l’application en cas de victoire n’ont rien en commun. D’un côté c’est Dieu, la notion de liberté, l’esprit d’équipe et la responsabilité individuelle. De l’autre c’est Mamon, l’esprit d’égoïsme, l’individualisme et l’assistanat de l’Etat.

    Pourquoi se payer de mots, les mêmes mots n’ayant pas le même sens des deux cotés de l’Atlantique. Je préfère et utilise ceux de nos libérateurs (1917 et 1944).

    signé : 1924

    08/11/2010 à 22 h 16 min
  • ozone Répondre

    Un tea party en France ?   Impossible,il n’y a plus de castors pour les trappeurs

    Mais quelle manie d’aller toujours chercher a l’étranger des modéleles………

    Mais bordel,ils sont tous plantés,ont nous a bassiné avec le modéle Anglais et maintenant il resulte qu’ils sont dans la mouisse,pourtant ils ont mis en oeuvre depuis trente ans tout ce que l’on nous presente comme "ce qu’il faut faire",et pour les gringos c’est du pareil,désindustrialisation massive et jobastrise financiére (voir bug du 6 Mai dernier)

    C’est chez nous que nous devons trouver les solutions

    08/11/2010 à 21 h 15 min
  • HOMERE Répondre

    Il manque,en France un élément fédérateur des diverses expressions conservatrices qui pourraient,sur la base de deux ou trois revendications essentielles, constituer un groupe unique ayant quelques analogies avec le Tea Party US. Egalement, un grand média, ou une personnalité de haut rang,pourrait parvenir à réunir des fonds importants afin de créer une dynamique populaire.La réduction des thèmes permettrait une concentration puissante.Ce pourrait être Etat,Immigration,Fiscalité

    Perhaps !!.

     

    08/11/2010 à 18 h 57 min
  • Pierre Répondre

    Les politiciens UMP-PS-PC-VERTs nous menent a la faillite. l’aide medicale d’etat est une des illustrations: tout clandestin (immigre illegal) peut venir se soigner en france aux frais du contribuable francais (c’est unique en Europe) et inutile de dire que tres souvent ils ne repartent pas chez eux. Mesure mise en place par le PS-PS-Verts au debut des annees 2000 jamais remise en cause par l’UMP.  Aujourd’hui l’UMP veut seulement demander 30 euros a tout immigre illegal se soignant en France et reserver cette aide medicale aux afro-musulmans (discrimination positive deguisee sous le titre de soutien humanitaire).  Dans le meme temps, nos services medicaux sont debordes et les francais et immigres legaux doivent payer beaucoup plus (c’est un euphemisme) pour leur soins medicaux.  L’AME est une pompe aspirante sans precedent pour l’immigration illegale. Le budget de l’AME va encore augmenter en 2011 pour atteindre 600 milliards d’euros (sans doute bien plus vu que les politiciens francais de l’UMP-PS-PC-VERTs ont l’habitude de censurer l’info et de mentir a repetition, histoire de nous flouer).

    Pour gener le systeme et mettre fin a ces actions scandaleuses et a terme nous eviter la faillite:

    signons la petition pour un referendum sur l’immigration, votons Front national, soutenant des associations comme contibuables associes…! le salut ne peut venir que de nous, compatriotes.

    07/11/2010 à 12 h 01 min
  • Jean-Pierre Répondre

    Malheureusement nous n’avons pas de tea parties en France,  nous n’avons que des soviets (soviet = conseil en russe) et des apparatchiks (polititocards omnipotents)   avec une majorité de jojos lobotomisés ennemis de la Liberté  profitant de ce système .

    06/11/2010 à 16 h 37 min
  • françois Répondre

      Les " tea party" ne sont pas transposables en France? Quelle blague!
      Les moyens et la façon de le dire ne sont peut être pas les mêmes, mais les aspirations sont identiques (au moins pour ceux qui ne sont pas irrémédiablement endoctrinés).
      Un état réduit à ses fonctions régaliennes mais les assumant correctement et ponctionnant pour cela le stricte nécessaire mais juste suffisant: Justice, Finances, Défense, Police. C’est tout ce que l’on demande à l’état, mais qu’il le fasse bien… Le reste peut être laissé à des gens plus efficaces et surtout plus compétents que lui.

    06/11/2010 à 14 h 17 min
  • elis Répondre

    Oui Contribuables Associés a, grosso modo, les mêmes references idéologiques que les tea party mais ,malheureusement , nous sommes en France et pas en Amérique ou il semble que près de 20% des masses américaines partagent leurs idées. Notre culture socialiste et étatiste, largement dominante, propagée à la fois par les medias et l’Education Nationale cantonnera toujours les Contribuables Associés dans un rôle très secondaire et très marginal. Le combat de ses animateurs n’en est que plus admirable et je leur tire mon chapeau!

    06/11/2010 à 11 h 10 min
  • Jaures Répondre

    Certains aspects des Tea Parties ne sont absolument pas transposables en France.

    Ainsi, ceux-ci font référence à une Amérique mythique, celle des "Pères Fondateurs" qui n’a pas d’équivalent en France.
    De même, les Tea Parties sont imprégnés de religion alors que la France est laïque et largement sécularisée.
    Enfin, la notion de "famille" n’a rien à voir en France et en Amérique, notamment pour les membres des Tea Parties.
    Le droit à l’avortement, à la contraception, le caractère privé et libre de la vie sexuelle, le PACS, sont devenus des acquis culturels qu’en dehors d’une minorité peu audible personne ne remet en cause.

    Bref, "Tous Contribuables" n’a en commun avec les Tea Parties que la revendication du "moins d’impôts" qui est une constante de la politique américaine. Presque tous les présidents américains ont augmenté les dépenses fédérales (Reagan a multiplié par 4 le déficit budgétaire, Bush par deux, Obama par…je ne sais combien) en remplaçant les impôts par l’endettement de l’Etat ou/et des ménages.

    Tentez votre chance ! Les Tea Parties ont eu des élus: présentez-vous aux prochaines élections.

    05/11/2010 à 16 h 06 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: