Trump brille par l’exemple… (version courte)

Trump brille par l’exemple… (version courte)

n Europe, pas de trêve de Noël pour Trump. La désinformation est systématique sur tout ce qu’il fait et dit, depuis la presse caniveau (quelques kiosques n’ont pas hésité à afficher un poster géant de Trump, avec une légende insultant aussi la Nativité : « Fourre ça dans ta crèche, fumier ») jusqu’aux plateaux télé et aux leaders européens May, Merkel, Macron, les trois M, trois malédictions à la susceptibilité politiquement correcte exacerbée.

Mais, derrière cette attitude, on devine une inquiétude : Et si les idées subversives de Trump venaient à plaire ?

Dans tous ses discours, et encore dans le dernier du 18 décembre (National Security Strategy Speech), Trump a souligné que l’Amérique « brillerait par l’exemple » et Trump, le premier, brille par l’exemple.

Forçant le Congrès à faire son travail en fin d’année, il vient de signer son « cadeau de Noël » (chose promise, chose due) : la loi de réforme fiscale qui bénéficie à tous les Américains, même si son idée personnelle était plus généreuse.

Dans la foulée, sont abolis « le mandat obligatoire », pièce centrale de l’Obamacare, et l’interdiction de forer en Alaska.

Les Européens en ont des sueurs froides : l’impôt sur les entreprises est aussi de 21 % dans l’UE en moyenne, mais les « gros », Allemagne et France, sont très au-dessus et devront sans doute s’aligner pour garder un peu de compétitivité.

Surtout, la réforme de ­Trump, elle, cible les vrais « rentiers » que sont les industries « vertes » : fin de la prime à la voiture électrique (7 milliards de dollars d’économie), fin des subventions aux parcs d’éoliennes.

Mesure qui concerne tout le monde, Trump abolit aussi « l’impôt sur la mort » (succession). C’est donc une véritable leçon de morale fiscale qu’il administre à nos dirigeants : l’impôt ne doit pas être dévoyé pour 60 % à la redistribution clientéliste, encore moins accabler une partie de la population pour en faire les nouveaux serfs, corvéables à merci, au profit des autres.

Trump nous révèle aussi que les énergies fossiles peuvent être « propres », comme la technologie américaine le prouve. Ses choix sont clairs et audacieux et il ne tiendrait qu’à nous de faire les mêmes. La technologie existe pour nous libérer et de l’OPEP et du totalitarisme écologiste.

Sur le plan international, ­Trump traite enfin les peuples musulmans en adultes qu’il met devant leurs responsabilités, et non plus en victimes. La NASA redevient une agence vouée à la conquête de l’espace, au lieu d’être une cellule « de mise en valeur des grandes contributions des musulmans à la science ». Ainsi Trump en termine avec toutes les lubies d’Obama, encore révéré chez nous, mais dont on découvre qu’il a empêché une agence gouvernementale (Drug Enforcement Administration) de révéler que le Hezbollah terroriste livrait de la drogue à destination des États-Unis pour ne pas contrarier les Iraniens et manquer l’accord maléfique qu’il voulait signer avec eux.

Trump s’est fait guerrier culturel, sur la scène internationale comme chez lui : il est le seul chef d’État à avoir publiquement condamné le communisme et son double, le socialisme.

Pour le centenaire de la Révolution bolchevique, il a ainsi décrété une journée en mémoire des 100 millions de victimes du communisme. Honte à tous ceux qui se sont tus !

Il est le seul aussi à tenir tête à cet « Idiot international » que sont tous les organismes internationaux ligués contre lui et à affirmer haut et fort que c’est le droit souverain des nations qui doit l’emporter sur un droit international politisé.

Sans se lasser, il prend la défense de notre civilisation gréco-latino-judéo-chrétienne que nous avons la faiblesse de préférer aux autres et de vouloir préserver des agressions multiples résultant de l’incurie, voire de la volonté délibérée de nos dirigeants.

Trump, seul encore, a rejeté la décision de l’ONU de 2016 : le Pacte mondial pour l’immigration qui affichait le double but d’une immigration du sud vers le nord et d’une gouvernance mondiale, dans le dos des peuples concernés.

Son allocution pour Noël, émouvante et profonde, démontre une fois encore qu’il est le principal soutien de la Chrétienté.

Ce sont là des accomplissements extraordinaires, que l’on n’espérait plus.

Trump est bien le chef du monde libre et pour tous ceux qui se sentent maltraités et privés d’un chef chez eux, le seul rempart qui tienne.

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

Partager cette publication

Comments (20)

  • quinctius cincinnatus Répondre

    pour un certain nombre d’ Américains et d’ Européens, en particulier chez les Français qu’ on aurait pu croire plus  » sélectifs  » et  » critiques  » car plus  » cultivés  » , un nombre estimé à environ 30 %, Donald Trump est un  » génie  » puisqu’ il a réussi dans la télé-réalité et les affaires … immobilières … parmi lesquels on peut compter Messieurs Millière et Evelyne … ce qui nuit grandement à la tenue intellectuelle des  » 4 Vérités  » … pourquoi alors ne pas encenser Tapie ?

    09/01/2018 à 8 h 36 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    Donald Trump, dans l’ un de ses fameux derniers twitts, se définie lui-même, comme un …  » génie  » … comme Kim Jong Trump ?

    06/01/2018 à 16 h 40 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      et même , ce qui est curieux, comme un génie STABLE !

      06/01/2018 à 19 h 48 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    les opposants à Donald Trump posent la question de  » la santé mentale  » du Président nous rapporte Le Media . C’ est mal poser la question : Donald Trump est atteint de troubles du comportement *** parfaitement compatibles avec une vie  » normale  » jusqu’ à temps qu’ il passe véritablement à l’ acte , ce à quoi veillent soigneusement les … militaires !

    *** nous en avons quelques spécimens sur le blog !

    06/01/2018 à 8 h 37 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    le journaliste , Wolfe, qui vient d’ écrire le livre brûlot sur Trump, sera t il accusé par les  » belles âmes  » de  » révéler  » des  » fake-news  » ?

    rappelons que dans un passé récent il avait été accusé d’ avoir  » trafiqué  » les propos qu’ on lui avait dits personnellement ou rapportés

    ce qui n’ empêche que Trump n’ aurait pas du le laisser occuper le canapé à côté du bureau ovale : une faute que seule peut expliquer sa culture hollywoodienne pour le Media

    05/01/2018 à 8 h 43 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    Trump : la mienne est plus grosse que la tienne !

     » Trump a un plus gros et plus … puissant … bouton ( sic ) nucléaire que Kim Jong-un « 

    03/01/2018 à 12 h 25 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

     » l’ ignorance ne dégrade l’ homme que lorsqu’ elle est accompagnée de la richesse  »

    ( Schopenhauer )

    03/01/2018 à 11 h 50 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    quelques éléments de connaissances économiques pour être un peu moins l’ éternel gogo en 2018 ! …

     » la réforme Trump profite avant tout à … Wall Street et prévient un ralentissement d’ activité sur le marché des actions  » ( Anton Brender )

    il est peu probable que les sociétés investissent en masse leur surplus aux Etats Unis et les 3000 Milliards de U.S.$  » immobilisés  » dans les paradis fiscaux

     » en les taxant moins cela leur permet de dégager du cash pour prendre la vague des nouvelles technologies mais les profits après impôts ont augmenté depuis 15 ans déjà sans les pousser [ pour autant ] à investir ; si elles n’ ont pas de projets rentables elles rendent l’ argent aux actionnaires  » ( Nicolas Bouzou et Anton Brender )

    conclusions :

    – pour les particuliers les baisses d’ impôts profiteront essentiellement aux PLUS riches : 11 millions de US $ pour les Trump par exemple

    – l’ Etat et les Etats se privent ainsi et aussi de liquidités qui leur pemettraient de rénover des infrastructures publiques vieillissantes et parfois même dangereuses ( les ponts par exemple )

    …ne vous laissez pas abuser par des journalistes au pire stipendiés au mieux aveuglés par leur idéologie

    01/01/2018 à 16 h 58 min
  • Yves Tarantik Répondre

    OUI l’unanimité qu’il réunit contre lui laisse a penser qu’il est craint des naufrageurs de la civilisation occidentale, et donc de l’Europe qui est devenue une pétaudière foulant aux pied le rêve de grandeur que faisaient ses parrains. (pas tous comme on le sait)

    29/12/2017 à 18 h 04 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      Avec Trump, et même avant, les E.U. ne sont plus LA grande puissance de  » progrès « , mais sont devenus, surtout au niveau international, une grande puissance  » de nuisance « ; les classes moyennes américaines qui ont voté pour lui se rendront compte dans les 3 ans que sa présidence n’ aura assuré que la super- richesse des  » financiers « , comme le fera celle de … Macron … elles sont les cocues toutes désignées de cette élection … faut il être stupide pour en chanter les louanges quand on appartient soi même à cette classe moyenne et laborieuse

      04/01/2018 à 18 h 17 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    Certains, et ils sont nombreux aux  » 4V²  » , à commencer par Millière et Evelyne, nous dessinent Trump comme un phare, c’ est plutôt le feu d’ un naufrageur … on peut être habile dans l’ immobilier nord-américain et être un parfait imbécile dans le concert politique mondial : c ‘est le cas de Donald arrivé très rapidement, au bout de ses limites intellectuelles

    29/12/2017 à 15 h 25 min
    • Paul Répondre

      Evidemment, un homme qui applique un programme libéral, qui ne se laisse pas dicter sa loi par les institutions internationales, qui ne tombe pas dans l’imposture du « réchauffement climatique » (qu’ils espéreraient pourtant en ce moment aux Etats-Unis !), qui s’en prend frontalement à la Corée du Nord, qui protège les frontières de son pays,… ne peut être « qu’intellectuellement limité ».
      Et je suppose que, selon vous, Kim Jong-un est un sage érudit !

      29/12/2017 à 17 h 51 min
      • quinctius cincinnatus Répondre

        si vous voulez bien  » saisir  » ce qu’ est l’ Amérique contemporaine , lisez plutôt Thomas Wolfe, et pas seulement Millière et Joslain !

        31/12/2017 à 9 h 20 min
        • Paul Répondre

          Là n’est pas le propos et vous pouvez choisir l’auteur qui vous donnera l’idée de l’Amérique que vous souhaitez. Les Américains eux-mêmes en ont chacun une idée différente.
          Ce qui compte est la qualité de la politique, indépendamment du pays où elle est suivie. Trump baisse les impôts, protège ses frontières, ne s’en laisse pas compter avec les institutions internationales corrompues, protège les valeurs conservatrices,…. Est-ce cela l’action d’un « intellectuellement limité » ?

          31/12/2017 à 10 h 31 min
          • quinctius cincinnatus

            certainement que certaines de ses décisions vont dans le bon sens, ou plutôt iraient dans le bon sens si elle étaient acceptées par la Cour Constitutionnelle , mais seul l’ avenir nous dira si sa  » politique  » aura été bénéfique pour l’ Amérique … pour moi ce n’ est qu’ un  » homme d’ affaire  » avec ses limites conceptuelles , ses oeuillères  » économiques  » … vous me direz que Cicéron était lui aussi un homme d’ affaire

            31/12/2017 à 12 h 01 min
  • hann burt Répondre

    Le mérite de TRUMP est de faire renaître de l’espoir en Europe et en Amérique. La vieille Europe décline et se lézarde de partout. Trump est venu lui rappeler qu’elle va à la dérive et emprunte un chemin faux et soumis. Elle a perdu et son honneur et bientôt ses illusions , mais ne le reconnaît pas. Honte a la doxa de ses médias qui broutent l’herbe des sauvages voisins. Les peuples ne veulent pas de gouvernance abstraite et bureaucratique ni des frontières béates faisant la part belle à des inconnus malfaisants et in intégrables contre les braves gens aimant leur patrie contre et envers tout. C’est à se demander quelle vilaine mouche a piqué ces horribles dirigeants nouveaux. Qu’apportent-ils à leurs peuples `? Niet ! Merci Trump et bonne chance. Que vous soyez protégé des haineux, méchants et autres vendus à l’étranger. Amen.

    28/12/2017 à 22 h 01 min
  • Paul Répondre

    Bravo Trump ! Il ne faut pas qu’il s’arrête en si bon chemin ! 21% c’est encore beaucoup trop ! S’il est bien entendu immoral de taxer la mort, ça l’est d’autant plus de taxer la vie. Or, une entreprise c’est la vie même ! Maintenant Obama balayé, inutile d’en garder les oripeaux.
    Quant à préserver notre société judéo-latino-chrétienne, certes mais en la préservant également d’elle-même: les cohortes qui se pressent aux frontières des Etats-Unis sont catholiques mais ce n’est pas une raison pour les laisser envahir un pays prospère de leur pauvreté maladive.

    27/12/2017 à 16 h 09 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      la société judéo-chrétienne est une invention du XIX ième siècle , jusqu’ à là personne ne s’ en était encore aperçu !

      31/12/2017 à 9 h 22 min
  • appeals Répondre

    Hélas il n’y a pas de M.TRUMP en France mais des lâches et des lécheurs de babouches .

    27/12/2017 à 8 h 44 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      heureusement !

      Trump c’ est le rejet d’ une société oligarchique remplacée par une autre société oligarchique ! les perdants toujours les mêmes les petits blancs !

      31/12/2017 à 9 h 24 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: