Trump et Poutine : même combat contre l’Europe

Posté le juillet 26, 2018, 11:17
4 mins

La considération – pour ne pas dire la fascination – dont bénéficient les sieurs Trump et Poutine dans une partie de la droite française me sidère et m’inquiète.

L’arrogance, la brutalité et le mépris affiché à l’égard de ses alliés par le premier donne tout leur crédit aux campagnes antiaméricaines menées depuis toujours par la gauche française et les souverainistes les plus obtus.

La parole américaine est aujourd’hui déconsidérée et le doute jeté sur tous les traités signés par les États-Unis, en particulier en matière de défense.

L’atlantiste que je suis – pour de strictes raisons d’efficacité militaire – s’interroge donc sur la pérennité et la fiabilité de l’Alliance atlantique et l’aide à en attendre en cas de menace majeure.

Ce doute est désormais partagé par la majorité des alliés des États-Unis.

Il sera l’une des conséquences majeures de l’attitude versatile et imprévisible de leur président.

M. Poutine, de son côté, est présenté comme le dernier rempart de l’Occident face à l’islamisme conquérant et à la déchristianisation qui l’accompagne.

C’est faire peu de cas de son alliance avec l’islamiste Erdogan, côté sunnite et de sa complicité avec les mollahs de Téhéran, côté chiite.

C’est oublier un peu vite, également, que la doctrine militaire russe n’a jamais cessé de considérer l’Occident comme la menace principale, tandis que les provocations aériennes et maritimes s’enchaînent à un rythme accéléré sur les frontières de l’Alliance.

C’est aussi passer par profits et pertes les coups de force russes en Géorgie, en Ukraine et en Crimée au nom de « droits historiques » dont bien d’autres États pourraient se prévaloir en Europe.

Enfin, il est consternant de voir les complotistes pathologiques prompts à découvrir partout la main de Washington, de la franc-maçonnerie, ou des pouvoirs en place, gober sans aucune hésitation la propagande russe la plus éculée, digne fille de feu son père, le KGB !

En résumé, je serais tenté de dire : Trump et Poutine, même combat : la dislocation de ce qu’il reste de la pauvre Europe.

Si nous ne sommes pas capables à cinq, à six ou à dix États, de construire politiquement, militairement et économiquement une Europe forte, indépendante, résolue à s’affirmer et à combattre énergiquement ses ennemis, islamistes en tête, il en sera fini de notre civilisation.

Un grand parti de droite européen pourrait sans doute fédérer les énergies et mettre fin aux divisions stériles des droites nationales, en même temps qu’au mirage de la Nation souveraine capable de résoudre à elle seule tous les problèmes du monde moderne.

8 réponses à l'article : Trump et Poutine : même combat contre l’Europe

  1. DAUBREGE jean-marie

    30/07/2018

    Quant à imaginer encore une droite française, quelle blague! La droite est déconsidérée par ses résultats au pouvoir, la droite est déconsidérée par la vassalisation de la France, La droite est déconsidérée par la signature des accords pompidou/rotschild, ou faut-il le rappeler, rotschild-totschild, la droite est déconsidérée par la signature des accords de Strasbourg et la hâte de la mise en place du rapprochement familial, la droite est déconsidérée par le mépris du referendum de 2005, la droite est déconsidérée par la destruction du verrou libyen à la ruée ver l’Orope, la droite est déconsidérée par le jeu des alternances avec la gauche et les petites trahisons que cela suppose, la droite est déconsidérée par la proximité définitive de ses politiques avec la gauche, la droite est déconsidérée par sa participation au macronisme le plus rétrograde et les aboiements de roquet insane de ceux qui n’ont pas su trouver place au banquet… La droite est déconsidérée par l’appui de tant d’électeurs à des figures ternies comme juppé, sarko, fillon… Il ne reste qu’une façon de voir ré-emerger l’identité française, et elle ne passera plus par la droite. Peut-être par une extrême-droite débarrassée de ses freins immuables…

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      30/07/2018

       » LaDroite  » française est universellement reconnue pour être la plus bête du Monde ; que dire alors de son  » Extrême – Droite  » ?

      lisez les tablettes de Scatus Brenus pour en être convaincu

      Répondre
  2. DAUBREGE jean-marie

    30/07/2018

    La vassalisation de l’Europe aux USA est un fait qu’on ne peut reprocher à Trump. Quant à la complicité de Poutine avec les mollahs, cela ne va pas jusqu’à accepter le débarquement de centaines de milliers de musulmans sur les rives de la mer rouge. Il y a une composante occidentale européenne qui a un lien plus évident avec la Russie qu’avec des USA gouvernés par le dollar, c’est à dire la juiverie internationale. Car c’est bien là la différence fondamentale entre USA et Russie, le mépris pour la chrétienté et son devenir en Europe des premiers. Ah, un détail à rappeler: il faut penser, quand on parle d’un pays, à discerner ce qui est l’attitude d’un pays et celle de ses « zélites progressistes »: Macron n’a que peu à voir avec les français, et le peuple américain et Trump, fort peu à voir avec les visées hégémonistes du deep power mondialiste…

    Répondre
  3. BRENUS

    30/07/2018

    Zut, un imprudent a encore enlevé sa camisole à Q.C. afin qu’il puisse de nouveau balancer ses insultes envers les lecteurs et ses conseils à Mr. De T. Vite du Baygon contre le moustique-tigre, avant qu’il ne vous inocule sa chtouille.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      30/07/2018

      accuser le moustique tigre de vous avoir inoculé la  » chtouille  » n ‘est pas honnête ; il fallait prendre vos précautions ou bien renoncer à un moment fugace de plaisir à risque

      Répondre
  4. HansImSchnoggeLoch

    26/07/2018

    Avec des vedettes comme D.Tusk, JC.Juncker, G.Öttinger, .M.Barnier, P.Moscovici et al, l’europe est bien coachée.
    L’ europe c’est l’ avenir de l’ Afrique.
    D’ici peu les derniers européens seront parkés dans des réserves.

    Répondre
  5. vozuti

    26/07/2018

    l’europe n’a besoin de personne pour se détruire.elle organise elle même sa propre disparition et sa transformation progressive en province africaine musulmane. trump et poutine n’y sont pour rien dans la décision de merkel d’offrir l’allemagne en héritage aux africains et aux musulmans…l’auteur devrait se renseigner un minimum.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      27/07/2018

      la plus part des collaborateurs des  » 4 Vérités  » manquent  » férocement  » … d’ intelligence c. à d. de connaissance conceptuelle et rationnelle à moins qu’ ils ne s’ adaptent à leurs lecteurs : la droite la plus bête et la plus rétrograde du Monde ?

      la lecture des  » 4V²  » c’ est déjà connaître notre avenir : l’ échec !

      Mr De T. je pense que vous valez mieux que ce que vous nous proposez : aérez vous !

      Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)