Turquie : honte aux dirigeants occidentaux !

Posté le 01 août , 2016, 4:56
3 mins

Encore une démonstration du manque de courage des dirigeants occidentaux, et principalement de Fran­çois Hollande !

Le putsch militaire en Turquie a échoué et notre « grand défenseur de la laïcité » vient, emboîtant le pas à Barack Obama et à Angela Merkel, de condamner ceux qui souhaitent que leur pays, la Turquie, renoue avec la volonté d’Atatürk.

Ce dernier avait déployé des efforts considérables pour faire entrer son pays dans l’ère mo­derne, c’est-à-dire, notamment, pour remplacer l’État islamiste d’alors par un modèle reconnu de laïcité !

À la limite, les dirigeants occidentaux auraient pu respecter une stricte neutralité.

Mais non ! Celui qui détruit les églises, celui qui revendique l’inégalité entre l’homme et la femme, celui qui frappe à la porte de l’Europe dans le but avoué d’en faire un grand califat, est soutenu au-delà du raisonnable par des « grandes puissances » qui tremblent devant ce mégalomane qu’est Erdogan !

Pour tous ceux qui me rétorqueront qu’il a été élu démocratiquement, je rappellerai que Vladimir Poutine et Bachar al-Assad l’ont été également et que cela n’empêche nullement M. Hollande et ses amis de les combattre.

Faut-il que les dirigeants occidentaux soient lâches pour s’agenouiller devant un dictateur en puissance qui condamnera à mort ceux qui ont participé à cette tentative de putsch et qui ne voulaient que défendre la liberté.

À ce jour, Erdogan a déjà emprisonné 6 000 militaires et neutralisé 2 750 juges (ce qui prouve qu’il y a un réel rejet de sa politique par une partie importante de la population) et, on vient de l’apprendre, il veut rétablir la peine de mort. La « terreur » va donc être instaurée !

Au moment où l’État islamiste, Daesh, perpétue des attentats sanglants chez nous et dans tout le monde occidental, vous avez déjà détourné la tête quand le même Erdogan trafiquait avec eux, vendant à ces terroristes des armes contre du pétrole de contrebande, emprisonnant plusieurs journalistes qui le dénonçaient et jouant, encore aujourd’hui, un double jeu dangereux profitant des frappes aériennes pour éliminer le peuple kurde.

Cette partie courageuse de l’armée turque qui, déjà à deux reprises, a démontré sa volonté de stopper l’emprise néfaste des islamistes en prenant provisoirement le pouvoir (et en le rendant à chaque fois), devait, au contraire, avoir tout notre soutien surtout quand l’on sait que ce même Erdogan a déjà fait emprisonner tout son commandement.

Honte à vous, dirigeants occidentaux !

4 Commentaires sur : Turquie : honte aux dirigeants occidentaux !

  1. Nicolas

    6 août 2016

    La Russie veut reprendre Constantinople ?
    Où avez-vs vu ça ? La Russie veut se défendre ms n’a ni tentation ni velléité d’hégémonie. Ça me fait penser aux sous-marins russes que les suédois ont vus, de leurs yeux vus, en action ds leurs eaux territoriales. Pour avouer, 1 mois apres , qu’il n’y en avait pas la queue d’un.
    Par contre, face à l’allégeance de l’évêque de Rome à des forces que je qualifierai d’obscures, disons anti-chrétiennes , la Russie Orthodoxe est le seul rempart du Christianisme .

    Répondre
  2. Esope

    1 août 2016

    Jeu des puissances… Erdogan poursuit son but: la dictature islamique à son profit. La Russie poursuit le sien: reprendre Constantinople… tout ce qui affaiblit la Turquie lui profite. C’est vraisemblablement Poutine qui a sauvé Erdogan. Parce qu’une Turquie islamiste sera rejetée par l’OTAN, et son armée sera affaiblie.
    Poutine encercle déjà la Turquie (occupation de la Crimée, énorme base au milieu de la mer Noire, occupation d’une partie de la Géorgie, contrôle de l’Arménie, des troupes installées en Syrie, alliance avec l’Iran…).
    Tout se prépare pour une offensive russe contre la Turquie….

    Répondre
  3. Nicolas

    1 août 2016

    ??? Moi compris pas.
    Les kémalistes sont apporte leur soutien à Erdogan contre l’Occident. C’était un golpe occidental (CIA) av la complicité UE (fermeture de ttes les ambassades qq heures avant). Les turcs ont dit Non.
    Les USA auraient installé le fantoche islamiste Gullen
    Quel changement !
    Vous comparez Erdogan à Assad et à Poutine ? Pourquoi pas à hollandemerkekrenzirajoy etc… Eux aussi, ils ont été “démocratiquement ” élus
    Terrorisme oui. Achat de pétrole à l’EI oui
    Mais :
    – qui lui achète le pétrole de l’EI ?
    Les autres “démocrates ”
    – qui arme, finance, entraîne les egorgeurs ? Les “démocratiquement ” élus de l’UE
    – qui est coupable non seulement de terrorisme et apologie ?
    – qui est coupable de crimes de guerre ?
    – qui est coupable de crimes contre l’humanité (sur le sol d’un pays souverain qui ne lui a pas demandé d’intervenir )?
    Encore un “démocratiquement “élu, ns avons dit Hollande.
    Dernier crime connu : 19 juillet sur le sol syrien .
    Il anéantit tt un village sans raison apparente (peut-être des Chrétiens ?) 120 morts pr le moment, essentiellement des femmes et des enfants
    Même Amnesty est révoltée
    Et c’est Hollande, qui parle “peine de mort”?

    Répondre
  4. PiGiS Yves

    1 août 2016

    ERDOGAN est un grand danger pour l’Europe, c’est évident !
    Mais Nicolas Sarkozy, Président, a interdit aux Français de s’opposer à l’entrée de la Turquie dans l’U.E. en supprimant le référendum, prévu à ce sujet, par le grand Mamamouchi,
    Jacques Chirac, seule décision sensée prise ce roi fainéant sous sa présidence !
    Il faut s’en souvenir !

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)