Un numéro d’anti-américanisme du journal “Le Point”

Posté le mars 15, 2006, 12:00
6 mins

J’allais consacrer mon article, cette semaine, au nouveau livre de Bernard-Henri Lévy, lorsque mon attention a été attirée par le numéro daté du 2 mars 2006 du magazine « Le Point », journal qui, jusque-là, bénéficiait de ma part d’un préjugé favorable. Le titre en couverture était déjà prometteur : « Le rêve américain est-il devenu un cauchemar ? » : dans un pays qui, voici trois mois était plongé dans les émeutes, il fallait oser !….

Le contenu tenait les promesses du titre. Quelques points positifs, ici ou là : il faut bien montrer qu’on garde un peu d’objectivité. Les États-Unis disposent de contre-pouvoirs censés permettre d’équilibrer les « excès » du pouvoir ; il existe outre-Atlantique des « gagnants » qui ont fait rapidement fortune… On peut ensuite déclencher l’artillerie lourde.

Un certain Dominique Audibert nous parle d’une société sous « étroite surveillance », d’une explosion de la pauvreté, du « fanatisme de la droite religieuse », place George W. Bush en parallèle avec le Ku Klux Klan. La parole est cédée ensuite à une quelconque Hélène Vissière qui semble avoir ses entrées dans divers mouvements gauchistes qui sont aux États-Unis ce que le Mrap est à la France et qui n’ont jamais vu la moindre menace terroriste aux États-Unis ou ailleurs. Ceux qui portent atteinte aux « idéaux américains », nous dit-elle, ce ne sont pas ceux qui achètent la panoplie du parfait petit chimiste, mais les abominables policiers qui les traquent. Puisqu’il serait dommage d’abandonner une productrice de mauvaise foi lancée en plein élan, on retrouve la même Hélène Vissière deux pages plus tard où elle nous parle des « super-banlieues » made in USA : vous savez des endroits où on construit des maisons spacieuses, avec jardin, piscine, ascenseurs, et où (quelle horreur) on utilise une voiture pour se déplacer. Des endroits où vivent des gens qui ne comprennent pas la beauté intense d’appartements HLM exigus sans jardin, sans piscine, avec ascenseur en panne, voiture calcinée au pied de l’immeuble, et arrêt de bus à cinq cents mètres…

Suit un entretien avec Noam Chomsky qui est à la pensée américaine ce qu’Alain Krivine est à la pensée française.
Vient ensuite une double page qui vous donne les larmes aux yeux puisqu’on y parle de ces gens qui n’ont que 20 000 dollars par an pour faire vivre leur famille : et c’est vrai qu’un Français ne peut que se demander comment, avec l’équivalent de 2 000 euros mensuels dans un pays où tout est 20 à 30 % moins cher qu’en France, on ne peut pas se trouver condamné à vivre comme un mendiant…

Celui qui aura parcouru ce numéro du Point n’aura pas été déçu : il en aura eu pour son argent. Il n’aura simplement rien appris, strictement rien, des États-Unis d’Amérique. Il aura renforcé ses stéréotypes les plus débiles et, se disant que si l’Amérique va si mal, c’est sans doute que la France va bien. Tout n’est pas parfait, loin de là, aux États-Unis, mais c’est un pays qui va bien mieux que la France. Alors que la France va très mal, faire croire que cela va plus mal aux États-Unis équivaut à agir pour empêcher les Français d’ouvrir les yeux, de regarder le monde et de s’emplir d’une volonté de sursaut.

Le devoir de journalistes dignes de ce nom devrait être d’informer et non d’endormir. En ce piteux contexte, je dois le dire, les extraits du livre de BHL qui figurent dans le même numéro du Point me paraissent presque lisibles, tout comme les déclarations de BHL lui-même. Il parle en homme de gauche snob, il méprise Bush, il offre une vision très superficielle de l’Amérique, il montre sa méconnaissance profonde du pays (qui lui a valu une volée de bois vert outre Atlantique), mais je ne puis que lui reconnaître des qualités qui sont absentes dans le reste du numéro du magazine : compréhension de ce que «l’antiaméricanisme fait corps avec ce qu’il y a de pire dans la pensée française » ; compréhension aussi de ce que l’Amérique « n’a pas de visées coloniales ou impérialistes » ; discernement de ce qu’en Amérique « la différence ethnique enrichit la citoyenneté ». Quand bien même BHL dit de nombreuses choses fausses, il a ce fonds d’honnêteté dont il doit être remercié. Si M. Audibert et Mme Vissière avaient eu, eux aussi, ce fonds d’honnêteté, ce numéro du Point n’eut pas été aussi consternant.

91 réponses à l'article : Un numéro d’anti-américanisme du journal “Le Point”

  1. grandpas

    13/04/2006

    Pas de pitié pour les entartés.

    Répondre
  2. Capitaine Escartefigue

    12/04/2006

    Pitié pour BHL : il digère mal la crême pâtissière.

    Répondre
  3. sas

    06/04/2006

    A grand pas…la chose sans l’intelligence (très bon) c’est un peu comme supermenteur….c’est DE GAULLE sans la droite…????? ou aussi la chose moins l’intelligence et sans les muscles….seule la couleurs orange reste…tirant sur le rouge. sas

    Répondre
  4. Florent

    05/04/2006

    Et encore vous oubliez Noam Chomsky, le juif gaucho pour qui un kamikaze d’Al Qaida est plus respectable qu’un GI débarquant en Afghanistan. Avec de telles icônes, comment s’étonner que les bobos soient si… bobos? Pour Moore, il parait qu’il a systématiquement refusé de se faire interviewé par le réalisateur de « Michael Moore hates America ». Hilarant quand on pense qu’il s’est passé la même chose dans « Roger et moi » avec Moore dans le rôle inverse.

    Répondre
  5. grandpas

    02/04/2006

    Non cher TL C’est la Chose,l’intelligence en moins.

    Répondre
  6. TL

    01/04/2006

    et Michael moore à Cannes, c’est le bison au pays des bobos ! Merci X Cornut, je n’ai vu l’oeuvre ni de l’un ni de l’autre, je préfère me distraire autrement.

    Répondre
  7. Mancney

    01/04/2006

    Here comes Al Borg, avec son intelligence et son fair play. Best, Mancney

    Répondre
  8. Alborg

    01/04/2006

    A XAVIER CORNUT Là vous m’achevez complètement, c’est le coup de grâce !Il est certain qu’avec ce que vous dites du dernier BHL -et après les salves en tir grouppé des Mancney,Grepon,et autre Florent, JE ME RENDS !! vous m’avez définitivement enlevé l’idée de le lire un jour….. D’ailleurs il y a déjà tant de bouquins que je n’ai pas le temps de lire et dont les mânes me poursuivent… et de gens qui m’intéressent bien plus encore que BHL! Et hop un de moins!Exit et basta ! Bien cordialement Albogr

    Répondre
  9. anonyme

    31/03/2006

    Le livre de BHL est une abomination intellectuelle. C’est bobo au pays des bisons. J’ai rarement eu envie de balancer un livre par la fen�tre. Je n’�tais pas si constern� en regardant Farenheit 9/11 de Michael Moore, c’est dire… J’ai honte pour lui d’avoir �crit un tel livre superficiel.

    Répondre
  10. Alborg

    31/03/2006

    A GREPON & MANCNEY OK………. Je me range de votre côté,fellows,et j’approuve tout ce que vous dites y compris sur le droit qui devrait être constitutionnel(comme aux USA)pour les honnêtes citoyens de porter des armes…….. Néanmoins, pas trop de simplifications par rapport à BHL, please ! … Lequel est tellement systématiquement mal aimé (Y compris en France – et surtout de la Gauche, d’ailleurs), que j’ai envie, tout aussi systématiquement – de le défendre…. Que voulez-vous, je dois avoir un atavisme don Quichottesque quelque part… Bien à vous Alborg

    Répondre
  11. hayek&friedman

    30/03/2006

    Sur Moore, lisez stupid fat white man, trés interressant et regardez Celsius 43°11 et Michael Moore hates America, documentaires exquis demontant tous les arguments de Moore. Tiens, saviez vous que Moore detenait des actions Halliburton?… Alors lisez aussi l’excellent : Liberals, do as i say. Ah les hommes de gauche toujours aussi magnifiques et sublimes dans leurs propos et seulement dans leurs propos… Si vous ne les trouvez pas dans votre magasin collectiviste culturel, achetez les directement par internet aux USA

    Répondre
  12. sas

    29/03/2006

    Bush et les faux attentats…au lieu de tergiverser sur ce que l’on ne sait pas …pourquoi ne pas évoquer ce qui a tét dit…EXEMPLE: comment bush interrogé à la sortie de la maternelle, explique qu’il a vu le repportage de CNN, sur l’attaque des tours,alors que ce sera programmé que plusieures heures après??? allez sur le site de jean pierre petit (coogle maitre de recherche au cnrs) et regardez « open 911″….vous aurez d’autres interrogations de bon alois… Il faut arrêter d’être con et naif… Quant à l’idiot de service busf junior, je ne suis pas sûr qu’il ait été mis dans le coup…mais son aéropage « sioniste » lui l’était…parfaitement. sas

    Répondre
  13. Florent

    27/03/2006

    Bon, en définitive Michael Moore peut aller se rhabiller! Son seul but est bien s’offrir une bonne conscience à peu de frais et de culpabiliser l’homme blanc ( voir le passage sur le KKK, grandiose ou lamentable selon les goûts ). Que diable attendons-nous pour informer nos concitoyens!

    Répondre
  14. grandpas

    27/03/2006

    Cher Mancney et Grépon le Texan, Dans les années 30,on pouvait acheter des révolvers dans le catalogue de la manufacture d’arme de Saint Etienne en même temps qu’un scie à bois. C’est un gouvernement socialiste qui a instauré les lois sur les armes,non pour la santé des français mais pour eviter que les milices d’extéme droite comme la cagoule puissent s’armer et fomenter un hypotetique coup d’état. Si les français de nos jours s’imaginent qu’un retour à ce type de liberté,ferait monter en fléche le nombre de mort par armes à feu,c’est tout simplement par le matraquage des médias quand il y a un crime de sang commis avec ce type d’arme et les reportages à la Moore au petit écran. C’est comme pour la vitesse,on culpabilise sans enseigner,c’est moins cher! Les Suisses possédent leurs armes individuelles de soldat chez eux,ils ne s’entretuent pas plus que les Français. Allez donc expliquer cela à des crétins de journalistes qui transforment les calibres américains en mesure française(45=45cm). Il y a quelques années,j’ai possédé en toute légalite: un GRIZZLY en 45 winch mag. Quel recul!Mais quel plaisir pour le tir à la cible en métal. cordialement à tous les deux.

    Répondre
  15. Mancney

    26/03/2006

    Grepon le Texan BHL est n’est pas un philosophe, c’est un clown, et ceux qui l’entartent réguliérement l’ont bien compris. Il n’a jamais rien inventé, ni découvert, et se plante régulierement. Vous avez lu encore ses con…ies dans Times Mag du 27 March? Tranquille le mec, il dit juste au Gouvernement U.S. comment il devrait faire; par exemple, a propos de l’Iraq, il dit : « What was needed, was to break the infernal cycle of the clash of civilisations ». Carrément. Remarque, il va bientot pouvoir s’entrainer en France! Just ignore him. Plus sérieusement; En plus d’une marque de CONFIANCE entre le Gouvernement et le Peuple, et d’un témoignage de considération et de respect de la part d’un Gouvernement envers les citoyens du Pays, le Deuxieme Amendement est également un sérieux message de dissuasion pour les « éléments hotiles » d’une maniere générale. Egalement, la possession d’une arme de combat individuelle est un « rappel » silencieux des regles basiques de la vie sur terre, a savoir notre devoir de nous défendre, et notre famille, et notre peuple. Le respect de soi commence par l’auto-défense, comme dans la cour de récré. L’exemple est trop évident, mais probablement exact, de dire que les « casseurs » des banlieues seraient bien moins a l’aise si les Francais pouvaient détenir des armes et montrer une opposition. Il est necessaire, parfois, de montrer ses « balls ». Bien sur il y aurait qqs exces et accidents, it’s an Human World, isn’t et puis cela ferait concurrence aux accidents de la circulation. Congratulations, Texan, for the purchase of your Sig P232. Have fun. Cheers, Mancney

    Répondre
  16. grepon le texan

    25/03/2006

    Ou BHL ne comprend pas l’Amerique, ou bien ses prises de positions sur l’Amerique ne laissent pas paraitre une comprehension lucide. D’abord, et il n’y a pas besoin d’aller plus loin, il n’apprecie pas le libre commerce d’armes a feu(qui n’est pas d’aillieurs tres libre..c’est fortement reglemente, meme au famous « gun shows »). Un philosophe qui ne comprend pas que la liberte est a defendre par le citoyen prive, et que les gouvernments ont tendance plus a prendre la liberte que de le donner, et qui finalement n’arrive pas faire la somme des deux pour comprendre que les gouvernments ne peuvent pas toute a la fois avoir une totale monopole sur la violence ET preserver la liberte individuelle, n’est pas digne du nom philosophe. Il s’agit d’un editorialiste exprimant un avis, pas un constructeur de pensees profonds tout neufs au monde. La genie du Deuxieme Amendement est double: Cela met la defense de la liberte individuelle entre les mains du citoyen. Deuxio, cela renforce la notion du droit humain le plus primaire imaginable, le droit de SE defendre! Le Soi etant le propriete prive le plus fondamental qui soit, cela est aussi une base fondamentale du capitalisme, ce qui n’est rien d’autre qu’un resultat automatique d’un etat de FREEDOM. Sur ce, excusez-moi, je vien d’acheter un SigSauer P232 pour porter l’ete..le P229 etant un peu lourd pour short et t-shirt…et cela veut dire faire du break-in, une centaine de coups pour voir la fiabilite, plus de voir quelles marques/type d’ammo font les meillieurs groupes avec. Il y a tant de choix. Cheers, grepon le texan

    Répondre
  17. Florent

    24/03/2006

    Cher Alborg, forcer le trait est en effet un peu ma spécialité, j’ai tellement peur d’être trop fade. Peut être faudra-t-il quand meêm me surveiller. Amicalement

    Répondre
  18. sas

    24/03/2006

    A mancney…il est nullement question de bien aimer ou pas , mr mancney, sur ce site il est question d’ouvrir les yeux des quelques rares cérébrés qui essaient de suivre, de comprendre….et D ATTACHER LES CHOSES PAR LE HAUT….sas n’est ni pessimiste , ni versé dans le scandale…il narre, détaille,insiste sue ce qui EST,ETAIT et SERA….et lorsque sas voit ses frères (pas ceux des loges) tels des pantins désarticulés , meurtris,manipulés,abusés et suicidés….sas ne veut et ne peut que les éclairer….leurs vie en sera meilleure…la mienne n’a jamais été aussi bonnne…. Sas est un guerrier,il est debout sur ses pieds et face à l’adversaire,il recule certe….mais se bat et fait vasciler l’ennemi là où il se trouve… Les choses en FRANCE ne sont pas irréversibles , comme on nous le serine, encore faut-il taper là ou la coque est la plus fragile…pour casser le plafond de verre. Il n’ay a donc point d’amour ou de haine…mancney juste un combat. SAS QUI NE DOUTE PAS QU IL FUT EN CERTAINS ENDROITS ET PAR LE TEMPS QUELQUES AMERICAINS DIGNES D INTERETS……bush n’en n’est pas.

    Répondre
  19. Alborg

    24/03/2006

    Va pour Finkielkraut (que je lis depuis de longues années), FLORENT… D’accord que BHL peut être insupportable, je suis le premier à le dire, il est en effet très mondain et son arrogance est proverbiale …. Néanmoins vous forcez un peu le trait comme d’habitude rien que pour régler vos comptes, D’Artagnan ! Vous avez très bien vu : vous êtes en effet « mon Flo préféré » ! Alborg

    Répondre
  20. Mancney

    23/03/2006

    Pour Al Borg: Bravo Al, c’est la Premiere Fois que je lis quelque chose de VRAI et de cohérent sur l’apparente non-réaction du Président Bush, a l’annonce des attaques du Sept. 11. Ceux qui ont déja eu la chance et la malchance de devoir « gérer » une situation opérationelle délicate, ont tres bien compris ce calme apparent affiché par le President, et la notion tres importante de POURSUIVRE l’action en cours, de donner une forte impression de « continuation ». Je sais, ce n’est pas évident a formuler; j’ai lu qqs part que, en cas de panne réacteur ou autre, le Commandant s’assure d’abord a « continuer » a « faire voler l’avion ». Le traitement de la panne se fait par dessus. Je me souviens encore du commentaire avisé de cette nana, une hotesse de l’air AF, affirmant avec toute l’autorité de son ignorance: – « Mais comment! Bush n’a aucune énergie, aucune ressource, regardez, il n’a rien fait quand on lui a annoncé les attentats, c’est une c…lle molle » -« Ah? Mais alors qu’aurait il du faire? » – » Je sais pas, moi, mais faire quelques chose! ». Simple exemple, qui en dit long sur certaines femmes, pour ceux qui savent lire. Vous allez me dire que je n’étais pas obligé de discutter des devoirs du Président des Etats Unis, avec une hotesse. Certes. Seulement, vous avez du remarquer que l’époque est terminée quand ces dames se retiraient a leurs ouvrages, pour laisser les messieurs entre eux, discutter de … choses de messieurs. Tout ca pour dire, en passant et hors sujet, que je n’ai pas vu/lu beaucoup d’analyses sur une éventuelle influence des comportément des Femmes, sur la condition actuelle de la French Société. Il y aurait a dire. Le « Syndrome des Sabines », par exemple…. Best, Mancney

    Répondre
  21. Alborg

    23/03/2006

    Prenant connaissance à l’instant de la polémique qui précède autours de M.MOORE, j’aimerais ajouter un PS spécialement à l’adresse de XENUS. Vous aurez compris qu’à l’instar de BHL je trouve contestables certains aspects de la politique de G.W.BUSH(pas tous)…. Il n’empêche que je suis totalement d’accord avec les analyses de X.CORNUT, GREPON & FLORENT sur cette baudruche guignolesque appelée MOORE…. j’ai vu son « Farenheit » et ce film a tous les artifices et les montages séduisants et démagos de la pire propagande qui soit… et il faut vraiment être très informé et réfléchir beaucoup sur ce qu’on a « vu », pour ensuite se rendre compte que ce film haineux et nihiliste est un montage odieux à chaque seconde !!! Penser que Moore dépeint le Président comme une chiffe molle et stupide, SIMPLEMENT parce que ds l’école maternelle où on est venu lui annoncer les attentats du 9/11, il ne jaillit pas de sa chaise la seconde d’après comme seul un hystérique aurait pu le faire! ! A la place de quoi, IL ENCAISSE, tout simplement, non mais, vous vous rendez compte ? ! Un cataclysme comme celui-là, prendre QUELQUES MINUTES POUR ENCAISSER ET ESSAYER DE DIGERER ? ? ! Je ne saurais trop conseiller à ce sinistre CLOWN de venir se recycler un peu du côté de nos politiciens de ce côté-ci de l’Océan, puisqu’il ne respecte que L’HYSTERIE : IL SERA CONQUIS ! ! ! ! ! ! ! ! ! Et que le Festival de Cannes ait cru bon en son temps couronner un tel pleutre gougeat et grimacier est pire qu’une infâmie : c’est carrément UNE PANTALONNADE ! Bravo encore aux snobinards débiles qui infestent la « Croisette » !!! PLus que jamais ennemi des facilités de la Démagogie, Alborg.

    Répondre
  22. Florent

    23/03/2006

    cher Alborg, le problème avec BHL, c’est qu’il voudrait des USA qui soient l’équivalent de notre France chiraco-socialiste, droit de l’hommiste, immigrationiste, islamophile, homophile, avortementphile, et de toute façon bien à gauche. Il va donc de soi qu’il ne peut en aucun cas s’accorder avec la pensée de Bush qui est aux antipodes. Mais qu’attendre d’autre de la part d’un philosophards qui préfère les plateuax de télé et les conférence mondaine aux vrais débats censés et aux porblèmes réels. Mieux vaut relire Finkiekraut…ou attendre « American Black Box » de Dantec. Amicalment, votre Flo préféré

    Répondre
  23. Alborg

    23/03/2006

    A G.MILLIERE Si BHL a tant de « compréhension » pour l’Amérique selon vos voeux(selon les miens aussi d’ailleurs), expliquez moi pourquoi vous tenez tant à bouder votre plaisir à le lire et quelle est cette fausse pudeur ? Un chroniqueur français qui soit à ce point engagé intellectuellement et affectivement AUX USA, c’est quand même une denrée fort rare en Douce-France, non ? ? (c’est d’ailleurs à la demande d’un journal U.S. qu’il est parti)…Expliquez moi également comment un homme qui comprend si bien certaines choses -c’est vous qui le dites!- peut avoir une « méconnaissance profonde du pays » ? ? Et quelles sont ces « choses fausses » auxquelles vous faites allusion sans détailler ? Ne pourriez-vous être un peu plus explicite ? Pour avoir lu de nombreux articles du BHL en question, je n’ai pas le sentiment qu’il est le moins informé sur le sujet – et d’ailleurs vous l’admettez vous même ! Mais peut-être le fait qu’il ne soit pas aveuglément inféodé à la politique de Bush vous révulse t’elle à ce point ? ? Cordialement Alborg

    Répondre
  24. Florent

    22/03/2006

    A Xenus, moi j’ai lu les torchons, pardon les bouquins de Moore. Non seulement c’est mal écrit, stupide, un rammassi de clichés gauchistes nauséeux, mais en plus, c’est loin, très loin d’être l’oeuvre d’un « homme qui aime son payset pointe du doigt ses dysfonctionnements ». C’est simplement un gros bauf opportuniste qui veut se faire du fric tout en règlant ses comptes avec Bush ( quant à savoir ce que ce dernier lui a fait pour mériter cela ). Dans le même genre, il se prétend grand défenseur des libertés individuelles et et gardien sourcilleux de la contitution dans « Farenheit 9/11 » alors que dans son film précédent, il réclamait à corp et à cri l’interdiction du droit au port d’arme, droit pourtant inscrit dans la constitution et jugé comme fondamental par une majorité d’américians (et pas seulement Charlton Heston). Dans le genre foutage de gueule et retournement de veste, on fait difficilement mieux ( sauf peut être notre Chichi national ). Bref, encore un mythe qui s’effondre pour les anti Bushs.

    Répondre
  25. Mancney

    22/03/2006

    Ton Altesse, as tu connu Bill Wise? Of course not, pourquoi le connaitrais tu. Décédé il y a quatre ans, ici, en Floride. Rien de spécial Bill Wise, juste un petit gars du Kentucky, qui a 19 ans s’est barré en Angleterre, en 1940, bien avant Pearl Harbor, et s’est engagé comme mecano avion dans la RAF. Je t’envoie sa photo quand tu veux, ce n’est pas une chanson de Sardou. Il m’a raconté ca, Bill, il m’a aussi dit qu’il n’était pas le seul American boy a avoir fait le voyage Européen avant l’heure. Bien sur, ces mecs n’avaient pas du lire le bouquin « Coca Cola l’enquete interdite » qui doit etre pationnant. Si tu l’avais vu, le Bill, si tu l’avais entendu, a plus de quatre vingt balais, me raconter son aventure, si tu avais vu la FIERTE dans ses yeux, soixante ans apres. Son récit aurait sa place dans « Terre des Hommes ». Avant de partir, il s’est fiancé a Dorothy, il est allé en Angleterre, et il a épousé Dorothy a son retour. Voila,parmi des millers d’autres, une de tes « raisons economiques propres ». Ton Altesse, tu es le chagrin et j’ai pitié. Tes haines et tes rancoeurs t’aveuglent jusqu’a un niveau qui font de toi une caricature. Tes raisonnements sont certainement bons, mais tes datas ne valent rien, tu te nourris de scandales. A quoi sert l’intelligence quand elle n’a a traiter que des infos bidons? Ton crane est rempli de presse a scandale et d’histoires abracadabrantes. Mais qu’est ce qui te plait donc dans la fange? Bien sur le monde n’est pas parfait, mais qui t’a fait croire qu’il l’était ou qu’il le deviendrait (et avec ca, c’est moi qui croit a la petite souris). Malgré tout, on essaie de l’améliorer, tout doucement . Ok, en France, ce n’est pas flagrant. Le monde est un EQUILIBRE, ton Altesse, et savoir AUSSi voir les belles choses, ca s’appelle etre « POSiTIF » et équilibré, ce que tu n’es pas. Tu as montré a tout le monde ce qu’il ne faut PAS FAIRE pour positiver. Quand a, l’ingratitude, c’est simplement dégueulasse. Je te plains, car je t’aime bien. Comme disait un mec dans « Silverado » (et ca vaut bien ta con..ie sur le Coca) : « You’ve got a lot to learn about people, mister. » Best, Mancney

    Répondre
  26. grepon le texan

    22/03/2006

    XENUS a ecris sur Michael Moore « …un américain qui aime son pays et met le doigt sur quelques dysfonctionnements ( de taille manifestement!) » Vous ne pouviez peut-etre pas mieux dire, apropos de Michael Moore, apropos de dysfonctionnments de…taille. LOL. M. Moore joue, devant ses propres cameras, un M. tout le monde, avec sa casquette et obesete. Par contre, degraissons le un peu et nous avons un liberale vieissant et tres riche, qui habitent au Manhattan dans des lieux hors de prix, qui envoie ses enfants aux ecoles prives, etc. Parmi des elements de son « schtick »..les accents, habillement, et lard, peut-etre seule le lard son representative de ce que il est, et meme la j’ai des doutes. Parmi ses frequentations, ce n’est pas bien vue d’etre si gros, par contre, son « schtick » devant les cameras ne passera plus sans cette obesete caricaturale du bas moyenne-classe, du « little man ». (Note que les EUA ont les plus gros pauvres du monde..plus on est pauvre, plus on est gras, ou a peu pres..mettez cela dans vos caricatures de la pauvrete outre-atlantique, de grasse, euh, je voulais dire de grace). Par contre, son art est a respecter dans son genre, l’art de de prendre des milliers de pieds de film et quotes pour arriver a couper et retaper le tout en sorte de faire paraitre n’importe qui comme con, malsain, brilliant, sympathique…au choix. Son film sur le Columbine m’a amuse enormement et autant que la salle largement francais avec qq britanniques et autres(c’etait a Chamonix). Cela bien que je ne crois pour un instant qu’il a raison sur le fond..et je fais meme le contraire tous les jours ici au Texas.

    Répondre
  27. anonyme

    22/03/2006

    XENUS, les livres et les films de Michael Moore ont �t� d�montr�s comme �tant plein d’inexactitudes, d’amalgames et de mensonges pures et simples. Les seuls dysfonctionnements que vous voyez dans une oeuvre de Moore, ce sont ceux de ce pitoyable personnage. Michael Moore d�teste son pays, comme en t�moigne ses propos apr�s le 11 septembre (il a dit « pourquoi pleurer pour 3’000 Blancs ?). Dans Farenheit 9/11, il insulte les soldats am�ricains, rend une image grossi�rement fausse du syst�me politique des Etats-Unis et d�forme les r�ponses de ses interlocuteurs. On a rarement atteint des niveaux aussi bas dans le documentaire am�ricains (quoique…). Vous ne pouvez pas conna�tre les Etats-Unis par Michael Moore. C’est peut-�tre m�me la pire source que vous pourriez citer. Le dernier livre de Guy Milli�re (« Le futur selon Bush, page apr�s page, 2005) devraient vous permettre d’avoir une image plus honn�te de ce peuple. Voir �galement Andr� Kaspi « la civilisation am�ricaine » et Guy Sorman « Made in USA ».

    Répondre
  28. Charles

    22/03/2006

    pour Barney: A quand le départ? Il y a encore quelque chose à « grapiller ici »? Allé, « file BARNEY »

    Répondre
  29. grepon le texan

    22/03/2006

    Pour faire plus court, ce que j’ai dit plus haut, nous avons une disette ici a propos de l’acceptance des cadeaux: « On ne regarde pas dans la bouche d’un cheval-cadeau » Lecon d’etiquette texan pour le futurs dhimmis francais a se souvenir bien, quant les GI redebarqueront..si jamais ils redebarqueront..liberer l’Europe. Pour certain cette fois le probleme serait bien different, vu que l’ennemi dans ce cas hypothetique seront techniquement des francais. Ce qui me laisse penser que on ne remettra pas ca. Les genocides et autres « ethnic cleansing » ce n’est pas notre truc(et la, pitie, ne me ressort pas « et les indiens alors? » ou des aneries sur Hiroshima/Nagasaki alors qu’on a tue bien plus avec les bombardements classiques…bombardements insuffusamment efficace). Ou bien, comment dire, « Don’t look a gift horse in the mouth. »

    Répondre
  30. Barney

    22/03/2006

    Durand, moi je peux me promener avec une kippah sur la tete aux USA, ce n est pas le cas en France. Alors c est plutot la France qu il faut comparer a l Islamisme avec ses 20pourcent de Muslims.

    Répondre
  31. grandpas

    21/03/2006

    Encore un nouveau ou un vieux prêcheur revenu parmis les ouailles du bon berger. Nous ne sommes pas anti-français,mai simplement déçu que nous n’ayons simplement le droit d’être nationaliste que pour le foot,le rugby ou le tennis pour soutenir un pittbul feminisé. Islamisme n’est pas le mot exact:islamique convient mieux mais il plus explicite plus acéré. Quant à nous accuser de faire porter les maux aux autres,il me semble que hostilités sont à chaque moment ouvertes par des personnes de votre église.

    Répondre
  32. Hayek&Friedman

    21/03/2006

    Le dossier du point a au moins un interet: Noam Chomsky, qui discredite son oeuvre, lui qui vante les plaisirs et la joie de vivre dans les paradis socialistes que sont Cuba et la Corée du Nord, qu’il a visités, declare qu’il aime les USA et que c’est l’endroit ou il faut être. Une pensée émue pour les populations cubaines et nord coréennes lachées si brutalement par l’un des plus grands defenseurs de leurs bienfaiteurs. La dictature policiére et democratique ou le peuple ne peut s’exprimer et donc se revolter, du fait d’une diminution de leur revenu, que sont les USA semble être réellement le paradis pour l’un de ses plus grands detracteurs et pour le reste du monde, semble-t-il. Les USA sont et resteront la lumiére sur la colline, un pays monde ou chaque individu peut exister en fonction de ses propres choix, sans oublier sa culture natale,religieuse et …gastronmique (j’aime manger aux USA, la variétés des modes de restauration et l’accés à la nourriture, produits frais et viandes de qualité inclus, est une des choses les plus fascinantes en ce bas monde. On peut parler de misére aux USA, mais je crois qu’il y est trés difficile d’y mourir de faim, comme il semble assez difficile de ne pas avoir un toit pour se loger. Enfin bref, il y est trés difficile de ne pas avoir le minnimum recquis pour avoir une vie decente, à l’inverse de pays ou la vraie misére régne. A oui, vous allez parler des homeless, alors comparer le nombre de homeless aux USA à celui des SDF français.).

    Répondre
  33. XENUS

    21/03/2006

    Bonjour à tous et merci à tous pour vos opinions diverses, vos références et connaissances historiques, surtout celles de Mr Lahitte Jean-Claude. En ce qui me concerne, je n’ai pas lu l’article du Point. Je lis très peu La Grande Presse Nationale et je regarde peu Les Informations Des Grands Médias Nationaux, jugeant qu’elle ne m’informe sur pas grand chose, voire rien du tout. Je reste persuadée que la vérité est ailleurs… et, ma foi, je cherche et parfois je trouve. Je n’ai jamais mis les pieds aux USA (pas d’occasion pour l’instant), mais je suis tombée par hasard sur les écrits de Micheal Moore (« Tous aux abris » et « Dégraissez-moi ça »), j’ai vu un de ces films (j’attends de voir les autres)et ma foi j’ai la vision d’une certaine Amérique vu par un américain qui aime son pays et met le doigt sur quelques dysfonctionnements ( de taille manifestement!)Lisez-le et vous m’en direz des nouvelles. A plus

    Répondre
  34. anonyme

    21/03/2006

    A lire absolument, « While Europe slept », de Bruce Bawer, Doubleday, 2006. Bawer y expose avec un tr�s bon jugement clinique les probl�mes de l’Europe. Ceux qui croient que les Am�ricains ne soup�onnent pas le d�sastre europ�en et le ressentiment � l’�gard de l’Am�rique que v�hiculent les journaux d’ici feraient mieux de lire Bawer. Notre ami Milli�re est aussi cit� dans le livre.

    Répondre
  35. sas

    21/03/2006

    A alex…rajoute les historiens bon ton…et l’eradication nationale(l’en…voir la farique du crétin)… MANCNEY, mon grand non seulement au grand risque de te décevoir je te confirme mes propos antérieurs, confirmé par les vrais esprits libres…te conseille :COCA COLA l’enquête interdite… et t’informe, que non,non et non le père noèl n’existe pas…. ….PAS PLUS QUE CE N’EST PAS LA PETITE SOURIS , qui te laisait du pognon sous ton oreillé , lorsque gosse, tu y déposais gentiment tes ptite quenottes de lait… …..haaa mancney…ce tu peux ,toi et d’autres être … »gentil » comprends-tu pourquoi « ils » nous nomment ainsi???? sas le casseur de rêve.

    Répondre
  36. Florent

    21/03/2006

    A M’sieur Durand qui se croit sans doute très courageux à dénoncer l’américanisme bêlant, quelques remarques qui vomissent lorsqu’ils lisent « usanien » ou « étasunien » (tant pis pour les autres habitants du Nouveau Monde : Dans la tête des américanistes, on ne peut être Américain qu’aux USA ) Ben ça me parait un peu normal non? Que voulez-vous les ricains ont l’audace d’accorder une grande importance au patriotisme et au service rendu au pays. Quant aux expats, je ne crois pas me tromper en affirmant qu’ils ne font pas exception. qui ne connaissent des USA que les quartiers aisés « vus à la télé » (quand on a les moyens de traverser l’Atlantique, on ne se « commet pas » dans les quartiers populaires et donc désérités, pourtant majoritaires aux USA). Ah bon? Faut croire que des films comme « By’s in the wood » et des séries comme « The Shield » ( pour ne citer qu’eux ) n’existent pas. Et puis franchement, avec nos chramantes banlieux si joliment décorées par des articles d’importation, vous croyez qu’on est en mesure de la ramener? Quant à savoir si si ces quartiers désérités ( contre sens mais bon on n’est plus à ça près ) sont majoritaires, euh vous avez mesuré l’ensemble des superficies tout seul? Chapeau! Américanisme = Islamisme ? Le comportement est le même : Accuser l’autre de tous les maux, et en particulier se présenter comme sa victime alors qu’on en fait mille fois plus que lui dans le domaine. Oui bien sûr, c’est connu que dans l’Amérique de Bush, on risque une lapidation si on critique les valeurs de la société, c’est d’ailleurs ce qui est arrivé à Michael Moore ( en fait non, malheureusemnt ). Ca me fait penser à tous ces cocos qui mettaient sur un même plan fascisme, gaullistes, Vatican, USA ( tiens déjà! ). Américanisme bêlant, qui justifie tout et n’importe quoi du moment que ça vient des USA, et qui condamne tout et n’importe quoi du moment que ça vient de France. Etant en majorité français, aucun des intervenants n’acable la France, mais on est lucide sur son état et on ne se berce pas d’illusion. Avec votre pseudo patriotisme à deux balles, vous avez tout du bauf franchouillard et prétentieux. Mais bon, si vous vous sentez si heureux sous le règne de Chichi Ier et de ses copins de la bande à Jospin, allez-y, restez, profitez et…assumez! On en reparlera dans quelques décennies. A SAS, honnêtement, qu’ils aient débarqués pour des bons snetiments, du fric ou jouir de la vue normande, on s’en fout, ils ont débarqué et nous libéré, point barre. Et même s’il y a eut des victimes civiles ( je préfère ça plutôt que violées et massasrées par les SS ), il y en a eut suffisament après pour les remercier. Sont-ce donc des traitres?

    Répondre
  37. D.Durand

    21/03/2006

    Un peu fatigant, ce mythe de l’anti-américanisme des français, dénoncé doctement par des américanistes qui vomissent lorsqu’ils lisent « usanien » ou « étasunien » (tant pis pour les autres habitants du Nouveau Monde : Dans la tête des américanistes, on ne peut être Américain qu’aux USA), qui ne connaissent des USA que les quartiers aisés « vus à la télé » (quand on a les moyens de traverser l’Atlantique, on ne se « commet pas » dans les quartiers populaires et donc désérités, pourtant majoritaires aux USA). Américanisme = Islamisme ? Le comportement est le même : Accuser l’autre de tous les maux, et en particulier se présenter comme sa victime alors qu’on en fait mille fois plus que lui dans le domaine. Américanisme bêlant, qui justifie tout et n’importe quoi du moment que ça vient des USA, et qui condamne tout et n’importe quoi du moment que ça vient de France. Tsk

    Répondre
  38. Alex

    21/03/2006

    La presse et les médias Français !!!… Un paquet de menteurs et de désinformateurs qui devront rendre des comptes un jour ou l’autre. Ils sont pourris j’usqu’aux os.. Mais qu’ils ne s’inquiètent pas ,ce jour viendra. Et aussi, pourquoi tout cet anti américanisme primaire?…

    Répondre
  39. Mancney

    21/03/2006

    grepon le texan : « Comprenez ceci: L’Europe est peut-etre seul dans sa merde cette fois ci. Agir ferait plus d’effet pour votre sort que de parler, ce qui n’est rien d’autre qu’une tentative de fuire. » Bien vu, reel right, Grepon, thanks. Nous avons la chance d’avoir un Ricain avec nous, et francophile qui plus est. Combien de temps acceptera-t-il de lire les insanités débitées par certains sur ce site, ca , je ne sais pas. Personne ne s’est demandé si il n’avait rien de mieux a faire, non? Vous devriez. Hypnos : merci pour votre post et pour mentioner le bouquin de Claire Berlinski. On va lire ca. Ton Altesse, je te remets un post qui a été censuré, certainement car je te félicitais trop chaudement. Dura lex, sed lex.,, mais si c’etait les con…ies qui étaient censurées plutot que les noms d’oiseaux, c’est assurément TON post qui aurait du passer a la poubelle. Anyway, avec regret, j’ai corrigé le mien et le voici: SAS , Quote :  » les américain n’ont pas débarqués en normandie pour sauver et aider les français…que tout opposait et oppose encore !!!!!….ils ont débarqué pour des raisons ECONOMIQUES PROPRES, et sur la DEMANDE DE STALINE afin de soulager le front EST…..tout le monde le sait aujourd’hui…..sauf toi. » « . Unquote. Ton Altesse, tu te fous du monde. Les Américains se sont des le début opposés, discrétement ou non, aux forces de l’Axe, bien avant le 7 Décembre. Convois vers l’Angleterre au milieu des U Boots, aide a la Chine, Chennault et ses Tigers, etc…, tu le sais tres bien. On ne fait pas un EFFORT DE GUERRE comme ils l’ont fait, pour des raisons « économiques propres » comme tu dis, meme si ca donne du boulot aux ouvriers. Ils se sont opposés a l’Axe pour des raisons idéologiques, ou plutot pragmatiques, parce que le monde Occidental et le reste, était en danger de gros, gros, gros fascisme. Ils n’ont pas débarqué pour faire du business, ni pour vendre des Hot Dogs, ils sont venus pour SE BATTRE. Eventually, nous les Francais, étions assez peu nombreux dans le club, I mean, du coté des Alliés. Le débarquement est un épisode d’une guerre globale, certes. Maintenant, le petit mec qui a débarqué a Omaha Beach et son copain d’a coté, et l’autre aussi, et l’autre, et tous, ils étaient TRES FIERS de « délivrer » la France, ce Pays qu’ils aimaient et qu’ils admiraient tant. Ils en avaient rien a battre de Staline, la suite l’a bien montré, mais la France, Paris, les Francais et La Fayette, ca oui, ils connaissaient, ils aimaient et ils voulaient les aider, leur montrer qu’ils n’avaient pas oublié. Oui, ils avaient a coeur de libérer la France, Pays de Lady Liberty. Les mecs sont morts, nombreux, pour le monde libre, et pour la France, pour l’idéal qu’elle representait alors, morts par gratitude. Ils méritent ton respect, ton admiration et tes eternels remerciements. Et tu es un sa….d si tu dis ou veux faire croire le contraire. Et cette fois, je suis tres sérieux. Best, Mancney

    Répondre
  40. HyPNOS

    21/03/2006

    Guy, Je partage complètement vos idées. Pour avoir voyagé aux USA de New York à la Californie, je sais que vous avez raison. Beaucoup de français ne croient que ce que leur dit la presse ou la TV française, et malheureusement, rien ne viendra contredire leurs préjugés tant qu’ils ne se rendront pas compte par eux-même. Une chose se doit malgré tout d’être dite. Les américains ne soupconnent même pas la haine des européens à leur encontre. Ils ont encore, naivement, la sensation que le français moyen, l’italien moyen ou l’espagnol moyen est un chic type, baignant dans une culture occidentale telle que la leur. Ils conservent une vision archétypique de la « vieille » Europe. J’ai discuté, il y a deux semaines, avec un vice-président d’une « big six » new yorkaise. Nous avons parlé de la France, des problèmes que nous rencontrons et j’ai été stupéfait de voir à quel point il était peu informé de ce qui se passe ici. Dans les librairies, peu de livres attirent l’attention du lecteur. Néanmoins, j’en ai trouvé un qui n’a pas d’égal ici. Il synthétise l’ensemble du problème, il est écrit par une américaine qui a vécu en france. Je le recommande à tous ceux, tels Guy, Mancney, Grepon le texan, Aude, catherine, David Martin et tous ceux qui peuvent se procurer ce livre : « Menace in Europe » – why the continent’s crisis is america’s too – CLAIRE BERLINSKY C’est le livre le plus abouti et le plus clair sur la situation européenne. J’en citerais quelques passages si j’ai le temps dans les semaines à venir…

    Répondre
  41. grepon le texan

    20/03/2006

    Pour ce qui se demandent si jamais les ricains aurait bombarde des civils francais expres lors des combats en Normandie, ou d’autres qui veulent se faire entendre disant que les americains ont fait ceci ou cela que par interet… C’est un peu ridicule, non? = L’Europe est en train de se suicider demographiquement(taux de reproduction) et economiquement(socialism, duh). = Vous bouffez votre capital jour par jour. = Vous vous laissez faire par une invasion nettement plus barbare et retrograde que voss pires caricatures des extremes amerloques. Voyons: charia, polygamy, servitude par les femmes, mort pour les homos, etc, ce n’est pas pire que les quelques 10% de population fou du dieu chretien d’ici. Tout ceci, et vous passez votre temps a vous rassurez que vos sauveurs les plus probables n’ont pas les motivations aussi belles qu’ils reclament a propos de leur services de sauvetage d’antan???? Comprennez ceci: L’Europe est peut-etre seul dans sa merde cette fois ci. Agir ferait plus d’effet pour votre sort que de parler, ce qui n’est rien d’autre q’une tentative de fuire. A propos de J-C LaHitte: Vous imaginez que les francais ayant fui la France le regretterais bien un jour. Mais voila qu’il n y aucun precedent pour cela. L’Europe et la France par contre, ont des siecles d’histoires de fuites par telle population ou autres sous la menace de la tyrannie, la barbarie, les guerres, l’intolerance. Ici, nous racontons l’histoire europeen un peu de cette facon aux ecoliers, tout en expliquant que cela pourrait arriver ici, si nous ne sommes pas vigilant a proteger nos libertes constitutionelles. La bas, tout le monde sait que l’etat, les elites, surtout les gouvernements, feront finalement ce qu’ils veulent, et que cela a toujours ete ainsi. Les libertes sont la par la grace des elites ou le gouvernment. Ici la defense de la liberte trompe tout. Nous sommes bien plus loin de la tyrannie que tout etat Europeen actuel.

    Répondre
  42. Jean-Claude Lahitte

    20/03/2006

    Simple question en écho aux « posts » qui précèdent et qui nous éloignent de plus en plus du Point et de Bernard-Henri LEVY : quel est la première région à fournir du pétrole aux Etats-Unis ? Réponse, la province d’Alberta* (Canada). Il n’empêche que l’intérêt vital des Etats-Unis est, primo, de disposer de la sécurité d’approvisionnement dans toutes les autres régions, pricnipalement au Moyen-Orient qui dispose d’une bonne partie des réserves (merci à Allah !); secundo, d’intervenir PARTOUT où cette sécurité lui paraît menacée; tertio, d’éviter que des pays comme la Chine prennent pied sur ces « chasses gardées » C’est vital ! Cordialement, Jean-Claude Lahitte * une Province qui, du fait que le pétrole est extrait de sables, est de plus en plus dévastée, et où les Indiens perdent de plus en plus pied avec la disparition des forêts. Mais ceci est une autre histoire !

    Répondre
  43. ALEX

    20/03/2006

    Le point a toujours été un beau torchon ,ceci dit, il faut bien essayer de cacher notre misère en démolissant les autres. Nous allons nous enfoncer de plus en plus,les évènements actuels vont activer encore un peu plus les dégats. Tant mieux,plus vite nous toucherons le fond,plus vite tous ces gentils petits Français s’appercevrons avoir fait fausse route. La catastrophe doit arriver rapidement,quand les Chinois,Indiens et autres auront pris le dessus il sera trop tard et nous ne pourrons plus nous relever. Il faudra bien qu’un jour les socialistes perdent leur capacité de nuisance. Quant aux américains ne vous en faites pas, ils sont encore de beaux jour devant eux.

    Répondre
  44. grandpas

    20/03/2006

    Encore un nouveau converti,mais la branche orthodoxe ou unïate. Certes,ils auraient pu se contenter de la guerre dans le Pacifique et laisser aux seuls brittaniques les rênes de la guerre en occident. Ils auraient pu aussi ne pas envoyer une aide militaire aux sovietiques(Prét-Bail),convoi vers Mourmansk et transfert de matériel entre l’Alaska et la Sibérie. Je pense et sans faire de l’uchronie,que les dirigeants nazis auraient été trés heureux d’un tel comportement. Quant à l’odeur du pétrole suite à l’intervention en Irak,c’est mal connaître les sources d’approvissionnement des USA.Quand les soviétiques ont envahi l’Afganisthan,personne n’a élévé le ton sur le fait que les compteurs de débit se trouvaient en territoire soviétique,cela aurait été faire de l’anti-sovietisme et qui aurait été mal vu pas nos gauchistes nationaux. Pour vos livres d’histoire,ceux vendus par les camarades de la LCR ou de LO ne sont pas tou à fait exact et ceux de l’enseignement tout juste valables. Car rappelez cher converti,l’histoire est écrite par les vainqueurs. Il y a quelques années(1960) un grand spécialiste de l’histoire contemporaine avait écrit un livre intitulé comme suit: « Chine-URSS,la guerre inévitable ».On attend encore! Bonne messe!

    Répondre
  45. sas

    20/03/2006

    A barney qui continu de rêver et croire aux mythes…. les américain n’on pas débarqués en normandie pour sauver et aider les français…que tout opposait et oppose encore !!!!!….ils ont débarqué pour des raisons ECONOMIQUES PROPRES,et sur la DEMANDE DE STALINE afin de soulager le front EST…..tout le monde le sait aujourd’hui…..sauf toi. ;;;;ET BARNEY je vais te faire une autre confidence aujourd hui(c’est ton jour de chance)….sais tu que la terre est …ronde ????? sas qui aimerait que les internautes suivent, il y a déjà eu débat….à vos livres bordel.

    Répondre
  46. Barney

    20/03/2006

    A Guillermo, alors en fait les Americains ont bombarde la France pour la liberer, tu aurais prefere qu ils ne bombardent pas lourdement? Mais alors les Nazis seraient restes… Mr Lahitte vous mettez le mot sauveurs americains entre guillemets, mais oui les Americains ont sauve la France du Nazisme, et non la France ne s est pas liberee toute seule! Cela vous fait mal de l admettre mais je le maintiens les Americains ont ete les sauveurs de la France et les Anglais non plus sans eux n auraient pas tenu longtemps. Que les Americains aient fait des erreurs historiques est certain, mais les faits sont tetus sans eux vous seriez l esclave des Allemands aujourd hui. Idem pour Guillermo. Au fait qu a fait la France dernierement a part soutenir des dictateurs et laisser flamber les banlieues en disant il ne se passe rien? Il est facile de critiquer un pays actif de l histoire comme les USA qui agit et prend donc le risque de se tromper, quand la France du haut de son balcon, vieille dame passive et retraitee ne fait rien et espere que celui qui a le cran d agir echouera…

    Répondre
  47. Mancney

    19/03/2006

    Grepon le Texan: Panther Arms RFA2-308B ? What about the AR-10? .308 aussi, n’est ce pas? Quelle marque le truck? Best, Mancney

    Répondre
  48. Rosanov

    19/03/2006

    Réponse à Barney. On ne doit pas grand chose aux Américains. Ils ne sont venus participer à notre délivrance que parce que les Japonais les avaient préalablement attaqués à Pearl-Harbor, et qu’ils y ont trouvé intéret. De même que maintenant ils ont envahis l’Irak parce qu’ils flairaient la bonne odeur du pétrole. Et là tout comme en France ils se targuent d’avoir délivré le pays après avoir bombardé massivement l’autochtone. Fais corriger tes livres d’Histoire.

    Répondre
  49. Washington Irving

    19/03/2006

     » M. Millières apporte un contre point à l’antiaméricanisme universel et obligatoire de notre république. J’aimerais toutefois mettre un bémol à cet article car il y a un scandale dans ce pays qui se révèle d’une indigence épouvantable dans le domaine de l’alimentation. Qu’est ce qu’on y mange mal ! C’est un point noir; et un français n’a le choix qu’entre 2 alternatives: l’obésité ou l’anorexie… Les repas peuvent devenir un cauchemar, une vraie pénitence… Qu’en pensez vous M. Millières ? (Un conseil, mangez organic là bas ) » L’anti-américanisme viscéral français avance souvent masqué. Si l’on ne les accuse pas d’être de sales yankees impéralistes, on les frappe sous la ceinture en attaquant leur cuisine (tout comme celle des Anglais, d’ailleurs). Désolé, TL, mais j’ai toujours trouvé la cuisine régionale américaine délicieuse. Quant à la cuisine française, elle est souvent bourrée de matières grasses (beurre, crème fraîche, …), peu équilibrée (entrée : protéine, plat : protéine, fromage : protéine, dessert : glucide) et dépourvue de légumes verts. Parlons maintenant de l’obésité en France. Certes il y a beaucoup de gens obèses aux USA, mais j’ai cru comprendre en lisant de récentes statistiques que, dans ce domaine, les Français n’avaient rien à envier aux Américains, malgré le soit-disant « French paradox ». Encore une « exception française » qui saute, j’imagine.

    Répondre
  50. grandpas

    19/03/2006

    Pour le nouveau converti del’église anti-américaine,avez vous était baptisé? Donc,si on suit votre raisonnement,les américains n’auraient jamais du libérer le sol Français de nos grands amis nationaux socialistes(J C Lahitte),personnellement caqueter allemand,à part pour le chien,je ne vois pas l’utilité. Pour la Yougoslavie,les européens ne pouvant faire le boulot tous seul ou ne voulant se salir les mains,ont demandé à l’Oncle Sam une petite aide matérielle. Rassurez cher converti,ils ne viendront pas nous aider une troisiéme fois. Pour le génocide,notre commerce triangulaire qui a enrichi des villes comme Nantes et Bordeaux et certains humanistes comme Rousseau,n’est pas non plus un exemple de grandeur humaine. Je vous laisse cher converti,j’espére que vous touverez parmis vos supérieurs ecclésiastiques beaucoup de bonheur

    Répondre
  51. Jean-Claude Lahitte

    19/03/2006

    Mancney : vous avez tout à fait raison de me reprendre. J’ai en effet fini par perdre de vue, comme j’imagine d’autres « posteurs », le fond de l’article de Guy Millière. Sorry ! même si, convenez-en, régulièrement, celui-ci soutient GWB dans « sa » guerre. Et même si, lorsque je « déraille », je ne fais que répondre à certains « posts ». Mais, promis (pas juré !), je vais me surveiller. Mais n’hésitez pas à me rappeler à l’ordre ! A Catherine : merci pour vos souhaits. Mes enfants en ont besoin car il cherchent une maison dans le Westchester et, compte-tenu des prix à Larchmont, Mamaroneck et autres lieux privilégiés…Dans les Yvelines, même si les cours de l’immobilier ont bondi depuis 19998, c’est beaucoup moins cher ! Concernant l’Afghanistan, vous avez raison, AUCUN ETAT n’a eu le courage de s’opposer à la guerre menéee par l’URSS. Pas même les Américains ! Ils se sont contentés d’armer les différents groupuscules pour en arriver au règne des taliban. Le plus sage eût sans doute été de laisser des communistes et des musulmans s’étriper (1). Mais j’écris cela APRES COUP et je ne suis pas un spécialiste du « grand jeu » que les Anglais menaient au XIX° siècle dans cette région. Et pour en terminer avec ce pays aux fractions irréductibles et irréductiblement ennemies entre elles, si les taliban ont perdu le pouvoir (mais ils entretiennent encore la gerilla) leur esprit demeure. Quand je vous aurai rappelé qu’en vertu de la Constitution afghane de Janvier 2004 qui institue la chari’a(2), un Afghan, Abdul Rahman vient d’y être condamné à mort. Son crime : être devenu chrétien. Il avait été dénoncé par sa propre famille (comme au beau temps des Soviets !) et le procureur, en réclamant la mort(3), a déclaré : « Il s’agit d’une attaque contre l’islam ! » Simple question : où est le progrès dans tout cela ? Combien a coûté en vies humaines, en millions de $ cette guerre qui n’a abouti à rien ? Un mot encore : pensez-vous, sérieusement, que la France (malgré les prétentions de ses dirigeants à avoir une influence dans le monde) aurait pu entraîner une croisade contre les taliban ? Mais là, pardon Mancney, je m’éloigne tout à fait non pas de Guy Millière, mais de son article. Je répondais à Catherine…qui me répondait ! Bien cordialement à vous deux, et à tous les autres, Jean-Claude Lahitte P.S. je ne sais pas si vous parlez de Jean-François Deniau(sans « t »), mais je l’ai entendu il n’y a pas si longtemps sur RTL, et, depuis, je n’ai pas appris sa mort. Je vérifierai…sur Internet ! (1) il est permis de supposer que persibnne ne s’est opposé à cette « sale » guerre, dans la mesure où un majorité de l’opinion publique n’avait aucune sympathie à l’égard des purs et durs du communisme, même si, comme dans toute guerre, ils se battaient par de jeunes vies interposées. (2) qui interdit notamment de se convertir à une autre religion. (3) peine qui sera appliquée si Rahman refuse d’embrasser à nouveau l’islam. « L’islam, religion de paix et de tolérance », comme on nous le serine !

    Répondre
  52. Mancney

    19/03/2006

    J-C Lahitte :  » A Catherine : le fond du problème, le seul qui devrait « opposer » les participants à ce forum à propos des Etats-Unis est : fallait-il ou non que les Etats-Unis entraînent l’Occident dans une nouvelle guerre en Irak? » Absolument pas. Sorry. Catherine a parfaitement raison et la guerre n’est pas du tout le fond du probleme de ce forum. L’article de Guy Miliere est juste au dessus, le mot « Irak » n’y est pas mentionné une seule fois. Surveillez vous, vous n’en etes pas a votre premier contre sens. All the best, Mancney

    Répondre
  53. Jean-Claude Lahitte

    19/03/2006

    A Barney, permettez à « l’antiaméricain » que je ne suis certainement pas, de vous rappeler, à propos du « joug nazi » (national socialiste, comme je ne le rappellerai jamais assez) qu’Hitler est l’enfant naturel du traité de Paris (1919) où les vainqueurs, sous la pression du Président Wlson (« tenu » lui-même par certains financiers qui lui dictaient sa position) avait imposé notamment le démantèlement de l’Empire Austro-Hongrois et plongé l’Allemagne dans une profonde misère avec les fameuses « réparations », une Allemagne avec des millions de chômeurs, et une dépréciation monétaire sans équivalent (on faisait son marché avec une brouette pour transporter les billets destinés au paîment de produits dont le prix variait d’heure et heure) dont elle fut tirée par … Hitler. Je rappelerai aussi (sans le leur reprocher d’ailleurs) que les Américains se sont fait prier un certain temps avant de venir nous « sauver » comme vous dîtes, aussi bien lors de la Première que de la Seconde Guerre Mondiale. Et enfin que l’on doit à l’aveuglement de Roosevelt d’avoir fait plonger une partie de l’Europe sous le « joug » d’un aitre tyran autrement plus sanguinaire ( il avait déjà au moins à son actif, à l’époque de Yalta, les 6 millions de morts Ukrainiens) qu’ Hitler. Le National-Socialisme a sévi une dizaine d’années, contre une cinquantaine pour le communisme … Je rappellerai enfin que nos « sauveurs » américains (que l’aime et estime pour des tas d’autres raisons : je parle, là, du peuple américain, pas forcément de certains de ses dirigeants) doivent pour une part l’indépendance de leur nation à la France. Celle-ci l’a payé ensuite de l’inimitié implacable de l’Angleterre jusqu’à Waterloo qui a mis la France à genoux. Sans parler du fait que Louis XVI l’a peut-être lui-même payé de sa tête, le Royaume d’Angleterre n’ayant rien fait pour sauver son Royaume… Votre propos me rappelle une querelle d’amoureux ou d’amis, du genre « Après tout ce que j’ai fait pour toi ! » Il ne sert à rien de se jeter à la tête les « bienfaits » des Etats-Unis, ou ls nôtres. Il vaudrait mieux examiner entre amis la meilleure façon pour nos amis américains de se sortir du bourbier irakien dans lequel des va-t-en guerre les ont plongés. Tout comme les amis de Villepin (je n’en suis pas, même si je suis résolument contre les manifestations « politisées » anti-CPE) devraient – au lieu de le critiquer plus ou moins ouvertement – se demander comment le sortir du guêpier dans lequel il s’est fourré en voulant fourguer sans la moindre concertation, une loi sans doute remplie de bonnes intentions, à des jeunes qui, eux-mêmes déconnectés des dures réalités de la précarité du monde socio-professionnel (ouvert à toutes les concurrences internationales) qui les attend, n’en veulent absolument pas… Cordialement, Jean-Claude Lahitte P.S. A Catherine : pardonnez-moi de revenir sur mon « post » précédent (qui ne s’adressait pas qu’à vous seule d’ailleurs) pour vous souhaiter de ne pas avoir à vous retrouver, comme cela est arrivé à tant d’expatriés de ma connaissance qui méprisaient plus ouvertement (en étalant leur « réussite » !)leur patrie et leurs compatriotes, dans la situation d’être un jour obligée de rentrer au pays et d’avoir à quémander un secours d’un pays et de ses habitants qu’apparemment vous méprisez, ou tout simplement de vous y faire soigner… A propos de soins, j’ai encore en mémoire cette aventure survenue à une jeune serveuse américaine (elle avait fait, au printemps(1) 2004 la « Une » des Journaux américains) : victime d’un accident de voiture, elle avait eu le crâne défoncé et son cerveau était sorti de la boîte crânienne. Transportée à l’hôpital et bien que son état nécessitat une opération importante, les urgences s’étaient bornées à lui remettre le cerveau en place et à lui faire je ne sais plus quel pansement. La malheureuse n’avait pas eu les moyens de se payer une assurance, et encore moins de supporter les frais de l’opération. Elle avait donc dû attendre plusieurs mois avant que son cas émeuve l’opinion publique (les gens, là-bas, bien qu’individualistes résolus, sont généralement plus altruistes qu’en France(2)) pour pouvoir être opérée sérieusement… Profitez bien en tout cas, vous, votre époux et vos enfants de votre « période » américaine. On ne sait jamais ce que l’avenir réserve. C’est ce que je ne cesse de répèter à mes propres enfants et petits-enfants « américains » … Un mot encore sur les « voitures brûlées », les « viols dans les caves », etc. Faut-il vous rappeler que les auteurs de ces méfaits sont d’importation. Et que, contrairement aux Etats-Unis où la démocratie est musclée(3), nous sommes dirigés ici par des mollassons (1) je séjournais à l’époque aux Etats-Unis et cette affaire m’avait sidéré (2) où l’on ne s’intéresse qu’aux misères « exotiques » (3) je me souviens de la façon « sanglante » dont les émeutes dans je ne sais pkus quelle banlieue de Los Angeles avaient été maîtrisées (on avait même fait intervenir des chars !). Ou, plus près, des propos de Mme le Gouverneur de Louisiane que j’avais entendue (en boucle !) sur les Chaînes américaines, après les inondations de La Nouvelle Orléans, dire, à propos des Gardes Nationaux : « J’ai donné l’ordre de tirer (NB. sur les pillards) et j’espère bien qu’ils le feront! ». En tout cas, aussi bien à Los Angeles qu’à La Nouvelle Orléans, tout était très vite rentré dans l’ordre. Ca aussi, c’est l’Amérique ! J’oserai même dire le miracle américain ! Et je me garderai bien de le lui reprocher. Bien au contraire !

    Répondre
  54. Guillermo

    19/03/2006

    A Barney, je tiens à faire un petit contre-poids à ton lavage de cerveau, dès fois que tu aurais vu trop de films hollywodiens. Une majorité de Français n’aime pas les USA. Mais ils sont bien loin d’être les seuls sur la planête à prendre les Amerloques en grippe. Globalement on leur reproche les 4 turpitudes ci-dessous : – spécialement du point de vue Français d’abord, certes ils nous ont délivré en 1940, mais via les bombardements aériens ils ont fait bien plus de morts en France que les Allemands. A coté nous rendons hommage à l’aviation anglaise qui a fait le maximum pour cibler ses interventions. Ce genre de bombardement massif s’est poursuivi tout au long de leur histoire depuis Hisoshima (peut-être ne pouvait-on faire autrement) jusqu’à Bagdad (300.000 victimes civiles et là on pouvait faire autrement. – secundo, ils ont fait la même chose au point de vue écologiste, ils ont fait des chiures sur toute la planêtes : agent orange au Vietnam, bombes à uranium enrichi, en ex-Yougoslavie, etc… A titre personnel je sais que les cancers sont extrèment fréquents au Vietnam alors que l’environnement naturel n’est pas propice à cette maladie. Faut pas chercher d’où ça vient. – tertio, ils prennent le reste du monde pour des demeurés. Si l’on amène un sandwitch made in France par exemple, on risque la taule alors qu’ils n’ont aucun scrupule à nous inciter à bouffer du beuf aux hormones, du coca et surtout des OGM. – quarto, on tombe à la renverse quand ils mettent Dieu à toutes les sauces alors qu’ils se sont imposés sur leur continent via un gigantesque génocide. Voilà pourquoi je trouve qu’il y a assez de raison de ne pas forcément apprécier cette nation. Voilà pourquoi je te traite toi-même d’Anti-Français primaire.

    Répondre
  55. Florent

    19/03/2006

    A Jaures, par faiblesse? Nan, c’est juste que ça fait un bien fou d’entendre de temps en temps des paroles censées. Et quant à discuter avec ceux qui ne sont pas d’accord avec moi, je n’arrête pas, vous en êtes la preuve. Et sur l’affaire Zehad, je redoute surtout votre exploitation politique du sujet ( genre, la France est un pays raciste, l’exrême droite est en marche ). Allez, avouez que ça vous démange! A mancney, well, vous m’inquiétez vieux, j’ai justement l’intention de postuler pour une formation à l’Université Georges Washington, et j’y tiens beaucoup. J’ajoute que je ne suis ni anti américain, ni américanophile, j’attends de découvrir. Pour le moment, je connais surtout leurs films, séries TV et musiques. j’en aime certains et pas d’autres.

    Répondre
  56. Catherine

    19/03/2006

    A Jean Claude Lahitte…..Bien lu votre email BOnne chance a votre famille qui decide de rester la; elle ne le regrettera pas. Pour ce qui est des francais en Afghanistan et en Kosovo…un bemol….ils y sont c’est un fait et les militaires francais font leur job avec autant de conviction surement que les ricains. le probleme c’est qu’ils y sont parce que Bush a decide d’y aller et que Clinton avant lui avait decide de bombarder la serbie pour faire arreter le massacre etale aux portes de l’europe sociale tranquille de Chirac et Schroeder l’histoire de ne raconte pas par tranche c’est une suite d’evenements indissociables les uns des autres. Expliquez moi pourquoi les soviets ont pu sevir pendant 20 ans en Afghanistan sans qu’UN SEUL ANTI GUERRE ne manifeste. Dommage que Deniaut soit decede il aurait peut etre eu une remarque intelligente a faire. Il est un des rares a s’etre battu contre cette guerre il n’a pas eu le temps de voir l’Afghanistant respirer un peu, les filles reprendrent le chemin de l’ecole et les femmes du travail. A quand des reportages positifs sur ce pays. L’irak deviendra une democratie je n’en doute pas mais on n’accouche pas d’une democratie du jour au lendemain. Peut etre ont ils besoin d’une guerre civile c’est peut etre ca le traitement therapeutique pour ce pays pour enfin donner naissance a un gouvernement solide durable et democratique.

    Répondre
  57. Barney

    19/03/2006

    A tous les anti-americains de ce site : vous etes des ingrats. Sans les USA vous seriez TOUS encore sous le joug Nazi, alors un peu moins d arrogance typiquement francaise.

    Répondre
  58. grepon le texan

    19/03/2006

    Excusez-moi SVP pour la decroissance de mes interventions recemment. J’ai quelque peu augmente mon niveau d’exploitation capitaliste recemment, en vue d’acheter une plus grosse baraque, un camion americaine pour pouvoir tirer le bateau ski nautique a 110 a l’heure sur l’interstate sans effort, et pour alimenter mes autre hobbies: Genre chasse style « redneck » avec fusil d’assault dont il n y a aucun reglementation contre en ce qui concerne les porcs dites « feral ». Le AR-15 est un peu legere. J’ai donc mon oeil sur un .308 de Panther Arms lequel je mettrais bien un silencier(« suppressor »), et probablement un optique style aimpoint, ou bien un system night vision avec eclairage infrarouge ou similaire. Tout depend du resultat de l’exploitation et sa croissance. Je retourne donc a mes affaires. No charge for that, and Best Regards, -your scary texan

    Répondre
  59. Jean-Claude Lahitte

    18/03/2006

    A Catherine : le fond du problème, le seul qui devrait « opposer » les participants à ce forum à propos des Etats-Unis est : fallait-il ou non que les Etats-Unis entraînent l’Occident dans une nouvelle guerre en Irak? et non, vit-on mieux aux Etats6unis ou en France ? Et par conséquent, Bush a-t-il eu raison de trouver un mauvais prétexte pour aller porter le fer, le feu, et aussi le sang dans un un pays ou, que cela plaise à lire ou non, je suis persuadé qu’un sondage montrerait qu’une majorité d’Irakiens regrettent non pas Saddam Hussein, mais la vie qu’ils menaient sous sa férule (2). Et il y a désormais une majorité de bons Américains qui, après avoir cru à la fable des armes de dissuasion massive, se posent eux aussi, et de plus en plus, non pas cette question, mais celle que j’évoquais précédemment, c’est-à-dire, fallait-il ou non entamer la Seconde Guerre du Golfe ?… Pour le reste, ne nous trompons pas : que la France soit ou non sur le terrain en Irak (1)aux côtés des Américains, qu’elle soit ou non d’accord avec la politique bushienne, elle se trouve embarquée dans la même galère… Et je me demande à quoi servent toutes les autres querelles du genre « Etats-Unis, pays de merde, France, pays de super-merde », etc. Et, pour en revenir à vos propos, Catherine, si je comprends qu’après avoir quitté Elancourt et certaine mesquinerie petite bourgeoise propre à certaine mentalité « typiquement » française (je l’ai vécue moi aussi quand j’ai débarqué « à l’insu de mon plein gré », à l’âge de 26 ans, il y aura bientôt 50 ans de cela), vous et vos enfants (votre époux aussi, j’imagine !), se sentent parfaitement à l’aise dans leur nouvelle vie là-bas. C’est exactement l’avis de ma fille, de mon gendre et de leurs trois enfants qui viennent de décider (en grande partie d’ailleurs pour des raisons étrangères à la France car on leur proposait en réalité Moscou ou Stockolm !) de rester aux Etats-Unis en perdant leur statut provilégié d’expatriés. Mais je suis forcé de penser que, comme eux, vous vivez dans une ville, ou dans un quartier comme on en voit tant dans les films ou les séries américaines. D’où les banlieues lugubres, misérables et les gens qui vont avec sont généralement absents, sauf quand on veut faire « réaliste », misérabiliste. Et que, lorsqu’on vit aux Etat-Unis avec une bonne situation, une maison ou un appartement agréables, etc. on ne fréquente guère. Pour ne pas dire jamais… La France n’est pas un paradis. Les Etats-Unis non plus. Il y a des Américains en vue qui prétendent vivre mieux en France. Mais eux aussi se gardent bien d’aller installer leur pénates dans certaines banlieues. Alors, cessons, les-uns et les autres de critiquer deux pays dont les habitants devraient être amis, en se disant que ce n’est pas de leur faute s’ils ont chacun un Président dont la côte de popularité est en chute. Même si, après tout, une majorité d’entre eux leur ont permis d’arriver au pouvoir… Personnellement, je ne critique pas Bush pour ce qu’il fait chez lui. Mais pour la folle aventure (les folles aventures) où il a entraîné l’Occident… Cordialement à vous comme à toutes et à tous, Jean-Claude Lahitte (1) rappel : l’Armée française est sur le terrain en Afghanistan, au Kossovo, en Bosnie … (2) comme cette dame serbe qui, dimanche soir sur TF1, regrettait crûment le temps où, selon ses propos, sous le « tyran » Milosevic, malgré le blocus (NB. les Irakiens, eux aussi, l’avaient vécu !)le peuple vivait beaucoup mieux que sous la démocratie… Ce n’est pas lorsqu’on vit confortablement, à l’abri des bombes, de la misère, etc. que l’on doit se donner le droit de juger de tels propos.

    Répondre
  60. Mancney

    18/03/2006

    Catherine, ce SONT des homards d’elevage, et en plus nourris avec la meme farine qui donne la Vache Folle et la nouvelle maladie Americaine, la « Crazy Lobster ». Tres dangereuse, la Crazy Lobster, particulierement pour les Frenchies. Please, Catherine, laissez les Francais, enfin certains d’entre eux, CROIRENT ce qu’ils veulent. Vous imaginez, si ils vous ecoutaient et debarquaient ici avec dans leurs bagages les habitudes Francaises? Franchement, vous voyez notre ami Jaures ici? I mean, vous voyez la tete des Americains en entendant ses propos? Je vois d’ici leurs regards genés et leurs silences….En plus, il risque de faire une attaque en entendant Bill O’Reilly ou Sean Hannity. Les Americains ne veulent pas d’Anti-Americains chez eux, et nous-meme avons assez de mal a essayer de re-hausser un peu notre image de Francais dans ce Pays. Au fait, vous acceptez les Anti-Francais en France? Comment? Ah!.. Ils sont deja la!…. Grandpas, je sais que vous, vous saurez vous faire accepter. On vous donnera l’antidote contre la « Crazy Lobster ». All the best, Mancney

    Répondre
  61. grandpas

    18/03/2006

    Cher Mancney Moi je viens bien y retourner,la nourriture est excellente,les gens sympathiques et certains paysages d’une beauté à vous voupez le souffle(Painted-désert,pétrified-forest,monument-valley,et grand-canyon)et puis il y a Las-Vegas un disney-world pour adultes. Mais il est sûr que les adeptes de l’église anti-américaine ne peuvent comprendre. Kind regards,Mancney.

    Répondre
  62. sas

    18/03/2006

    Pour faire court: savez vous ce qu’est la reserve federale américaine constituée à partir du reserved federal act ???? c’est un « grouppement » de 20 famille de banquiers:159 milliards de dollards de bénéfices par an…. Ceci connu,implique la terible conséquence que la plus grande « démocratie » du monde n’est ni libre économiquement ,ni donc politiquement…. Ce mail ,s’adresse au grand nombre vqui ne comprend jamais rien….au moins vous pouvez VERIFIER… NB)a jabouley….n’attaque pas lahitte sur ce terrain là, car il n’y a pas plus précis et instruit que lui sur ce site…merci sas

    Répondre
  63. catherine

    18/03/2006

    « mais non ce sont des homards d’elevage »………la reponse du voisin de ma mere qui n’en revenait pas de voir sur la photo ma chere mere tenant un enorme homard peche quelques heures plus tot dans « les eaux polluees de l’Amerique du NOrd »… en l’occurence La Nouvelle Angleterre. Impossible de le persuader. Voila jusqu’ou va se nicher l’antiamericanisme primaire……….Rien n’est bon tout est faux au pays de l’oncle Sam. Pourtant j’y vis et j’y respire un air 10 fois moins pollue que les francais. L’article du Point est un tissu de C………Je n’ai toujours pas compris l’allusion a ses banlieues ou se refugient soit disant les riches!!! Sans doute le meme style qui existe en France depuis deja 30 ans ou j’ai vecu dans ma jeunesse…..Petites maisons cossues « pour bourgeois de droite » c’est comme cela que l’on nous avait fiche a Elancourt. Nous avons quitte la France en 98, sept ans apres j’aurais aime pouvoir dire j’aurais du rester en France……..mais non le constat est accablant. Je suis contente de voir mes deux fils suivre le parcours scolaire americain. Leurs perspectives d’avenir sont un million de fois plus riches.ILs adorent leur universite et ne savent pas ce que veut dire le mot greve etudiante….BOn courage a vous les francais qui resistez mais jusqu’a quand pourra t on resister?

    Répondre
  64. Jaja

    18/03/2006

    Ce qui me surprend, c’est que vous soyez surpris. L’anti américanisme est une tradition bien française, il faut s’y faire et comme tout ce qui est anti … c’est toujours systématique et souvent irrationnel. Lisez ou relisez le livre de J.F. Revel « l’obsession anti-américaine, son fonctionnement, ses causes, ses inconséquences ». Oui, je sais bien, Revel est de droite … nul n’est parfait. Combien de ceux qui critiquent l’Amérique y sont réellement allés, autrement qu’en voyage organisé. Il est vrai que pour nous autres Français qui sommes la crême de la crême, rien ne trouve grâce à nos yeux. Nous sommes tellement parfaits. Ce n’est pas chez nous que l’on brûlerait des voitures dans la rue, que l’on tirerait sur des passants, que l’on violerait dans des caves d’immeubles, que l’on torturerait des otages. Notre police est parfaite tout le monde le sait. Quand à notre justice, rien à dire. C’est un exemple … (à suivre ? cela reste à prouver). Dieu me pardonne de douter de ce pays qui est le mien et qui étant le plus grand par le talent, la beauté, l’intelligence, la culture, les compétences diverses, etc … etc… ne peut que vouloir donner des leçons aux autres.

    Répondre
  65. Jean-Claude Lahitte

    18/03/2006

    Naïvement, je pensais que cette tribune devait être essentiellement réservée aux commentaires sur les articles publiées dans « 4-V », même si ceux-ci pouvaient donner lieu à des digressions dont, je l’avoue, je ne me prive pas. Apparemment, l’ami (pas forcément cher) Pierre Jabouley, lui, ne respecte pas cette règle non écrite puisque, sans désemparer, d’emblée, il continue à me poursuivre d’une semaine sur l’autre, en me demandant sinon des comptes, du moins d’où je tiens mes informations. Je note au passage que les « sources » de mon honorable contradicteur sont certes multiples quant au nombre, mais assurément pas quant aux tendances, à moins qu’il s’imagine que le fait d’être une « Agence de presse » (il a oublié « UPI », « TASS », etc dans son énumération sans doute pas exhaustive) soit une garantie d’objectivité. Alors que celles-ci sont pluntôt du genre monocorde…Et il me fait rire quand il veut me faire croire qu’il balaie le pannel de la presse de droite (surtout pas de l’extrême)à celle de gauche (pourquoi ne pas aller jusqu’au « Nouvel Obs », et même à l’Huma ?)en lisant « Valeurs Actuelles », « L’Express » et « Le Point » (étrillé par son ami Millière pour sa « désinformation »), alors que tous ces titres s’alignent TOUS sur le « politically correct », comme les radios et les TV. Personnellement, même si j’en conviens, je suis fidèle à « Rivarol », mes lectures sont particulièrement éclectiques, et sans exclusive. Je lis tout ce qui me tombe sous la main, et tout ce que m’adressent des correspondants de tendances très diverses… Privilège de la retraite qui me laisse le temps d’éplucher(1) les informations, et de les recouper. En toute objectivité, n’en déplaise à J.B. A propos de « Rivarol » que, comme il est bon ton de le faire, P.J. qualifie – injure suprême sous sa plume – d' »extrême-droite », alors que manifestement (pas crainte d’attraper la contagion ?) il ne l’a jamais lu, je me demande comment il peut l’affirmer d’un hebdomadaire qui, depuis des lustres, est tout simplement « l’hebdomadaire de l’opposition nationale »(2). Pas de chance pour vous « P.J » : vous justifiez cette « injure » sans appel d' »extrême-droite » (qui rejette dans les ténèbres de l’enfer) en me disait en susbtance : je le sais, j’ai consulté son « site » (3). Désolé pour vous : le site de « Rivarol » ne communique AUCUN DE SES ARTICLES. Pas le mondre « édito », pas le moindre article. Tout juste un texte de présentation sans la moindre connotation « extrémiste » et un dessin de CHARD (une femme) qui est sans doute un des meilleurs dessinateurs politiques du moment. Jamais citée par ses confrères. N’est-elle pas une pestiférée. Alors que « Rivarol », et c’est tout à son honneur, cite régulièrement (et pas pour les éreinter) des livres, des films, des pièces de théâtre, etc. oeuvres de gens qui ne sont pas de son bord ! Mais voilà qui, j’en conviens, nous éloigne de l’Irak. A ce sujet, et peut-être en suis-je responsable à l’origine, « P.J. » mélange allègrement la Première et la Seconde Guerre d’Irak. Si j’ai parlé « d’atrocités » commises en Irak, outre que je n’en ai attribué aucune à l’Armée française (qui, comme TOUTES les armées du monde, n’en est pas exempte dans les guerres), je n’en ai pas attribué davantage à l’Armée américaine pendant la Première Guerre. Quand à la Seconde (et dernière, de l’espère), je laisse aux Irakiens victimes à la fois du « tyran » Hussein (que beaucoup sont amenés à regretter, comme d’autres regrettent le « tyran » Milosevic ailleurs !)et des bombardements aveugles américains qui ont fait des milliers de victimes essentiellemtn civiles, se prononcer sur ce sujet… Mais, à propos d’atrocités, et cela avait été essentiellement le sujet d’un de mes « posts », j’avais répondu à mon honorable contradicteur qui accusait la soldatesque d’avoir « zigouillé » (c’était pendant la « Première ») des centaines de soldats koweitiens (ils avaient tous pris la poudre d’escampette, comme devaient le faire les soldats irakiens un peu plus tard, et comme l’avaient fait des années plus tôt l’armée égyptienne devant Tsahal !), j’avais demandé où étaient passés les « charniers » que, pas plus que les « alliés » anglo-amricainas pour les « armes de destuction massives », les Koweitiens ne devaient retrouver. Et j’avais rappelé un affaire ultra-connue, montée pour faire croire à des « atrocités » irakiennes. Celle que la fille de l’ambassadeur koweitien aux Etats-Unis avait été obligée de « forger » (avec la « complicité » d’une Agence de com américaine) – le massacre, par les Irakiens, de bébés koweitiens en couveuse – qui avait fait le tour du monde(4). A propos de « désinformation », « P.J. » est mal placé pour me donner des leçons. Car en nous rappelant les scuds lancés par l’Irak sur Israël (sans grands dommmage, je le rappelle) qui, assurait-t-il innocemment la semaine dernière « auraient pu contenir des armes chimiques » (oui, mais voilà, ils n’en contenaient pas !), il donne à son contradicteur des armes pour rappeler que, en matière de désinformation(5), son champion George W. Bush, avait largement donné le « la » en faisant croire à son peuple, mais aussi à la presse américaine (celle-ci, depuis, a su faire son mea culpa), que l’Irak disposait d’armes de destruction massive. Je terminerai en regrettant que « ¨P.J » (comme « police judiciaire ?) se comporte pour défendre son « camp » (NB. auquel j’appartiens, ce qui lui avait sans doute permis de me dire « cher Jean-Claude » !) des méthodes dignes de nos « cocos » d’autrefois qui, dès lors qu’on avait l’air de toucher un cheveu de la tête de Staline et de ses successeurs, traitaient leurs contradicteurs de « nazi », de « fâchos », de « vipères lubriques », etc. Moi, j’ai eu droit à « nazillon », « hypocrite », « fâcho », et j’en oublie peut-être. Mais, patience j’attends d’autres épithètes… Cordialement, à « P.J. » comme à toutes et à tous, Jean-Claude Lahitte P.S. Je persiste et signe : en aucune façon, dans celui de mes « posts » qui n’a pas été publié (comme dans tous mes « posts » d’ailleurs) , je n’ai fait preuve de haine ou de diffamation. Tout au plus d’ironie… J’en prends à témoin le webmaster auquel j’accorde toute la confiance qu’il mérite. (1) j’ai au moins ce point commun avec Guy Millière dont je m’étonne au passage, non sans admiration qu’outre le temps qu’il passe à une revue de presse (il l’avait évoqué l’an dernier) qui prends nécessairement du temps, il trouve celui de voyager beaucoup aux Etats-Unis, d’écrire des ouvrages, de collaborer à des journaux, et d’exercer – si je ne m’abuse, son métier de professeur … Je ne sais pas pourquoi, et sans qu’il y ait le moindre rapport, j’en conviens, cela me fait penser à certains chercheurs au CNRS (sociologues, philosophes, politologues en tous genres(5) qui cherchent et trouvent on ne sait trop quoi, mais qui trouvent le temps d’écrire des bouquins (alors qu’ils sont payés par les contribuables) qui, je l’espère pour eux, leur vaut de confortables droits d’auteur ! (2) c’est sans doute ce mot « national(e) » qui permet aux « anti-nationaux » de le traiter, de nous traiter, d’extrême-droite ! (3) que je rappelle au passage : < www.rivarol.com > (4) la presse américaine (et c’est tout à son honneur) devait révèler plus tard que cette « information » avait été bidonnée. Mais, toujours aussi servile, la presse française s’était bien gardée d’en faire état. (5) la désinformation où, pendant la Seconde Guerre Mondiale, les anglo-américains sont passés maîtres, remonte à la plus haute antiquité. Mais je rappellerai l’affaire du Lusitania, ce paquebot « chargé de civils » coulé par un U-Boat allemand pendant la première guerre mondiale et qui avait provoqué une réprobation générale à l’encontre des « Boches ». Justifiant (comme devait le faire plus tard Pearl Harbor) l’entrée en guerre (tardive) des Etats-Unis. Il faut savoir que le « transport civil » qu’aurait dû être normalement le « Lusitatania » avait été délibérément chargé d’armes et de munitions déestinées aux alliés. Et qu’on s’était peut-être chargé de le faire savoir aux espions allemands pour être certain que … (5) ayant fait des études du même genre que celles de tous les braillards soi-disant « anti CPE » qui prennent conscience (comme un étudiant Bac + 6 en Histoire a eu l’honnêteté de le reconnaître sur RTL) qu’ils font, ou ont fait, des études qui ne mènent à rien, sans se soucier des besoins des Entreprises qui n’ont que faire de leurs « talents » !

    Répondre
  66. Jaures

    18/03/2006

    A Florent: désolé mais l’accès à ce site étant libre je compte m’y incruster définitivement. Je comprends que, par faiblesse, on préfère ne parler qu’entre-soi. Pour C.Zehad (j’ajoute volontiers B.Saevan à la liste)je veux stigmatiser la différence qui existe entre le réel anti-racisme et la tartufferie de Millière.

    Répondre
  67. Mancney

    17/03/2006

    Vous n’avez rien compris, Guy Miliere: Dominique Audibert et Helene Vissiere ont absolument raison! L’Amerique, c’est pas bon, pas bon du tout. La guerre, la misere, les cyclones, le Coca, Hey Joe, le Vietnam, la bombe, tu t’en fous de tout ca. Pas bon l’Amerique, dramatique. Et c’est bien de le redire. Vive le Point. Ok, que ceux qui sont d’accord, levent la main…. Un, deux, trois, dix, mille… tres bien, bravo. Maintenant, please, tous ceux la, ceux qui ont levés la main, please, ne venez PAS en Amerique, NE VENEZ PAS, car vous n’y serez pas heureux. Good luck, Mancney

    Répondre
  68. Florent

    17/03/2006

    A gino, si Millière a si peu de contradicteurs, c’est bien que beaucoup pensent comme lui. Ca t’embête? Ben tant mieux, et puis c’est ça la démocratie. Quant à ton amalgame catho=fasco, je préfère n’en rien dire tellement c’en est écoeurant. Sérieusement, à part casser du fasco, qu’est-ce que tu sais faire dans la vie? Bah, question idiote! En tous cas, on sait sur qui il ne faut pas compter pour sauver la situation, sur l’athé gaucho Gino, qui n’est même pas français, en plus! Allez un p’tit aller simple pour la Corée du Nord, ça te tente vraiment pas? Tu pourras y rejoindre le camarade Youri. A Jaures, si Chaid Zehad vous intéresse tant ( domage que Benoit Saevan n’attire pas autant votre attention, mais bon, priorité aux priorités! ), allez donc sur les sites de « L’Huma », « Libe », « Le Nouvel Obs » ou, s’il existe, celui de SOS Racisme, je suis sûr qu’ils ne parlent que de ça. Eux aussi semblent trouver que c’est une chance pour la France.

    Répondre
  69. Bernard Dubois

    17/03/2006

    La France, c’est comme l’URSS : beaucoup de russes sous l’union soviétique étaient persuadés qu’ils étaient dans un pays plus riche que les autres. Pour s’informer, la meilleure solution est d’ignorer toute la presse politique française officielle, dont la seule utilité est de servir à allumer un bon feu dans la cheminée. Vous allez voir comment on se sent bien après.

    Répondre
  70. sas

    17/03/2006

    A jc lahitte, à propos de BHL/colporteur???pas grandi?appartien à l’établissement,lintelligensia??? …..néni mon ami, juste un digne représentant du peuple élu….et détenteur du savoir universel et des droits qu’ils s’autoconfèrent…..comme par exemple nicolas de naguy becsa… SAS qui a tout dit.

    Répondre
  71. Feravec

    17/03/2006

    Les Etats-Unis sont nés à la fois : * de l’héritage européen des 17ème et 18ème siècles ( ce qui correspond à la période prérévolutionnaire en France ) avec sa société assez décentralisée. * du rejet d’une partie de cet héritage avec les passagers du Mayflower et une forte influence protestante. Ce n’est pas pour rien qu’ils sont partis ! Ils ont gardé du premier héritage une véritable décentralisation, renforcée par la vie de pionnier ( quand on se débrouille tout seul, on n’aime pas qu’on vous dise que que vous devez faire ). Le pouvoir des états et de counties aux USA est important, associé à une vraie démocratie : vous n’aimeriez pas élire le directeur de l’école de vos enfants ? ( vous n’aurez sans doute pas le même avis pour les juges et les sheriffs ) Le deuxième aspect, empreint de religion, aboutit à vouloir réliser le paradis sur terre, avec un messianisme qui existe toujours aujourd’hui. Comme le disait Sullivan , inventeur de la destinée manifeste en 1845 : « La nation américaine a reçu de la Providence divine la destinée manifeste de s’emparer de tout le continent américain afin d’y nourrir et développer la liberté et la démocratie. Elle doit ensuite porter la lumière du progrès au reste du monde et en assurer le leadership, étant donné qu’elle est l’unique nation libre sur terre ». En bref, ce n’est pas si simple et on ne peut que conseiller aux pro ou anti-américains d’aller voir sur place. ( les vols charter ne sont pas chers )

    Répondre
  72. Aude

    17/03/2006

    Qu’est-ce que je disais ??!! T.L. nous affirme qu’on mange mal aux US. J’ai vécu dans 2 états aux US, la Californie et le Texas. On a toujours très bien mangé. J’ai également beaucoup voyagé dans de nombreux états que ce soit sur la côte est ou la côte ouest. J’y ai également toujours très bien mangé. Un exemple tout simple mais qui montre bien la bétise et la désinformation sur les Etats-Unis…

    Répondre
  73. grandpas

    17/03/2006

    On y est! Les évêques,les diacres et autres prêcheurs en tout genre de l’église anti-américaine se sont donnés rendez-vous sur le post de Milliére.Si j’avais autant de chance au loto que raison dans mon post précédent,je serais déjà milliardaire.Vous êtes tellement prévisible messieurs que cela en devient ennuyeux. Un nouvel adepte,un certain Grainetier Intrigant Normatif Objecteur et l’éternel Jouailler Accro Usurpateur Ricaneur Esbrouffeur Somnambule. Pour Pierre Jabouley, Si les ultra-gauchiste et les nationalistes se rejoignent,c’est qu’ils détestent les uns comme les autres la réussite d’immigrants venus d’Europe.Les premiers,parce qu’ils ont réussi là où ils sont en échec pour nos propres immigrés et les seconds parce que certains migrants représentaient aux yeux de la vieille bourgeoisie,des moins que rien pour rester correct. Un peu comme un pére jaloux de la réussite d’un fils indigne qu’il a mis à la porte. Messieurs les fervents adeptes de l’egise anti-américaine à quand votre prochaine réunion? Cordialement. Je suis peut être américanophile,mais pas aveugle,les Etats Unis ne sont pas le pays de tous les rêves mais au moins quand on se retrousse les manches(J C Lahitte)la réussite est bout du chemin,alors que dans nos pays socialo-marxistes,réussir est une honte sauf quand on est joueur de football issu de l’immigration où d’îles qui ont eu à subir la terrible colonisation enfin il y a aussi les bourgeois de la gauche cavïar qui eux ont tous les droits puisqu’ils sont de GÔCHE. Messieurs le modérateur,j’éspere que vous laisserez mon post passé,merci d’avance.

    Répondre
  74. Jaures

    16/03/2006

    Maintenant si on veut envoyer ne serait-ce qu’une carte postale des E.U, il faut que celle ci soit validée par Millière! Celui ci admet que « tout n’est pas parfait aux E.U, loin de là » mais quiconque émet un avis négatif est taxé de gauchiste ou d’islamiste. Mais je pensai que la chronique de Guy serait consacrée au meurtre de Chaib Zehad, comme il en consacra une à celui d’I.Halimi.Ce sera sans doute pour la prochaine fois.

    Répondre
  75. anonyme

    16/03/2006

    La diatribe du Point me rappelle BHL chez Ardisson samedi soir. D’un c�t� BHL d�fend les Etats-Unis, tout le monde r�ve des Etats-Unis et BHL le sait. Il se fend m�me d’un reproche � Ardisson, coupable selon lui de n’avoir pas assez �cout� William Kristol venu d�fendre, il y a quelques ann�es, son « Notre route commence � Bagdad ». BHL doit montrer qu’il participe au d�bat intellectuel des plus �minents, aux « States » s’il vous pla�t ! Il est « in » ! De l’autre, BHL recroqueville les �paules, sort la t�te, r�pond � l’appel du coq, et part dans l’un de ses monologues franco-fran�ais dont il a le secret : les Etats-Unis et leur guerre en Irak « absurde », leur syst�me carc�ral m�di�val, leur manque de couverture sociale et leur fondamentalisme pr�sum�. Car il ne faut pas se m�prendre : si BHL participe au d�bat, il est tout de m�me sup�rieur puisqu’il est Fran�ais ! Eur�ka ! Cela dit, ce serait malhonn�te de ne donner que des d�fauts � BHL. Il a quand m�me des m�rites. Le premier est celui d’avoir critiqu� Russell Means, grand manitou des extr�mistes parmi les Am�rindiens de la gauche am�ricaine. Sans cela, Russell Means aurait sans doute d�j� �t� invit� chez Ardisson. Le second m�rite, de loin le plus dr�le, est celui d’avoir abord� la politique am�ricaine avec un oeil nouveau : en effet, si BHL a �t� si critiqu� de l’autre c�t� de l’Atlantique ce n’est pas seulement pour sa m�connaissance du sujet mais parce qu’il a interrog� Kerry sur le naufrage du parti d�mocrate, un sujet tabou !

    Répondre
  76. Jean

    16/03/2006

    Excellent! Il faudrait laisser plus s’exprimer des personnes comme vous. Par la mauvaise fois libérale et la virulence de vos propos vous vous discréditez complètement. Continuez à prononcer les phrases du genre « Noam Chomsky qui est à la pensée américaine ce qu’Alain Krivine est à la pensée française », c’est délicieux et ça fait très sérieux.

    Répondre
  77. Jean-Claude Lahitte

    16/03/2006

    Dans son article, Guy Millière a parfaitement raison de « ramasser » l’article du Point qui est un « ramasssis » de lieux communs à l’usage des américanophobes aussi primaires que gauchistes (et par conséquent sectaires »). Dommage qu’il ait laissé percer, in fine, sa véritable personnalité. Car, à sa manière, Bernard-Henri Lévy, colporte tout autant d’insanités sur l’Amérique et les Américains que sur le premier d’entre eux que Guy-Millière adule régulièrement. Mais voilà, BHL appartient à l’establisment, à l’intelligentzia. Et là, ça s’appelle pas touche ! Mais je voudrais aussi relever qu’une fois de plus Guy Millière, au lieu de réfuter objectivement un tissu d’insanités, dresse des Etats-Unis un tableau idyllique. Il considère que cette « chère et puissante » nation (je suis de ceux qui aiment les Etats-Unis mais pas à la façon d’un jouvenceau qui en est à son premier amour !) est un vrai paradis. Et il le fait de façon presqu’aussi caricaturale qu’un communiste de naguère à l’endroit du paradis soviétique. Il faut savoir que les Etats-Unis sont un pays dur, celui de la libre-entreprise où, partant de zéro, on peut effectivement réussir sans avoir les contraintes bureaucratiques de l’Etat socialo-marxiste dans lequel nous vivons, mais qui laisse des tas de gens sur le bord de la route. Il faut savoir que la vie n’y est pas pour autant facile. Notamment en matière de logement (les loyers sont élevés, les prix de vente aussi) ou de nourriture qui est chère (sauf à sacrifier à la mal-bouffe génératice de millions d’obèses, notamment chez les enfants!). Et si les vêtements et l’électroménagers, voire les voitures (il n’y a qu’à se promener dans les rues popur en voir l’origine !) sont relativement bon marché, cela vient des importations massives, pas seulement en provenance de Chine. A telle enseigne que, en 2005, comme vient de le révèler (c’est cela la véritable démocratie !) le responsable du Département du Commerce extérieur, le déficit des comptes courants a été de804,9 milliards de dollars (contre – seulement ! – 668,1 milliards en 2004), soit 6,4% du PIB (5,7% en 2004)(1). De même, les investisseurs étrangers ont ont acheté 1.292,7 milliards de biens américains supplémentaires. Quand on se souvient qu’une Compagnie de Dubaï est en train de racheter (avec l’argent du pétrole acheté massivement, et de plus en plus cher, par les Américains qui en sont les plus gros consimmateurs !) 6 grands ports américains (dont celui de New-York), avec l’aval de George W. Bush (là, cet apôtre de la « globalisation » et du libéralisme est parfaitement cohérent !), au grand dam du Congrès ! Il faut savoir plus généralement que les Etats-Unis vivent largement, et depuis des lustres, au dessus de leurs moyens(2), que les Américains vivent très largement à crédit. Ce qu’avait d’ailleurs dénoncé un économiste américain, Napoleon Hill, au début du siècle dernier, en prédisant que les Etats-Unis finiraient par la faillite. Je dois à l’honnêteté de rappeler que, pour ces mêmes raisons, et en rajoutant des charges sociales et bureaucratiques que n’ont pas à supporter les entrepreneurs américains et les Américains, la France est en train de devancer sa grande soeur qui, dans le domaine des progrès techniques ou industriels lui ouvre généralement la voie. La Faillite, nous voilà ? Je rappellerai enfin que pour le touriste (je passe moi-même un mois par an aux Etats-Unis) ou l’homme d’affaires, l’Amérique, avec ses gratte-ciels, ses maisons hollywoodiennes, ses cités où il fait manifestement bon vivre, est aussi un décor à la Potemkine. Il aura fallu la catastrophe de la Nouvelle Orleans pour montrer qu’il y a de l’autre côté de l’Atlantique une véritable misère. Dont personne, pas plus là-bas que chez nous quand il s’agit de nos banlieues (certes le plus souvent moins misérables, à cause de l’assistanat et de ce qu’on appelle pudiquement l’économie sousterraine)ne veut connaître les véritables raisons. Mais il suffit de rappeler qu’aux Etats-Unis, les « latinos », la plupart issus de l’immigration clandestine, finissent, eux, par se sortir de la misère, et même à faire fortune, en moins d’une génération. C’est là le vrai « miracle » américain dans un pays où l’on ne perd pas son temps à se demander ce que celui-ci peut faire pour vous, et où on a très vite compris que si l’on ne se retroussait pas les manches (au lieu de faire la manche !) dès qu’on foule son sol, on crèverait de faim … C’est là la grande leçon que devraient tirer des Etats-Unis non seulement les gens qui nous gouvernent si mal, mais aussi les simples particuliers. Et il est regrettable que les « Marie-Chantal » du Point (dont BHL qui n’a pas fait mieux dans son livre, en est le principal ornement) n’aient pas fait un article dans se sens au lieu de divaguer sur les chemins de la gauche-caviar. Le Pont, pas plus que BHL (malgré les talents que lui prête Guy Millière) ne sortent pas grandi de leur « reportage » ! Cordialement, Jean-Claude Lahitte (1) à sa manière, comme à sa mesure, la France ne fait pas mieux ! Elle faut même pire ! (2) ce qui les sauve (pour combien de temps ?) c’est que le « billet vert » est la monnaie mondiale de référence. Une référence que menace de dénoncer l’Iran en voulant créer une Bourse du pétrole où les achats se feraient en euros. Ne serait-ce pas là la vraie raison de chercher des poux sous le turban des ayatollahs ?

    Répondre
  78. Florent

    16/03/2006

    Pour répondre à granpas, nous sommes quand même un certain nombre à sauver l’honneur comme vous le voyez, Je n’ai jamais acheté le Point et ne le ferai pas plus maintenant ( pas plus que le Monde ou Libé d’ailleurs ) mais pour la solution, je crains qu’il n’y ait rien d’autres que la catastrophes auto programmées inconsciement par nos zélites bien pensantes ( pléonasme! ). Je suis prêt à vous parier ma bibliothèque que notre ami Jaures va nous pondre un article aux petits oignons où il va se montrer un fidèle serviteur de l’esprit bobo franchouille et anti Bush, en nous disant tout de go que le IV e Reich est installé outre-Atlantique. Enfin, pour vous réconcilier avec une vision juste de l’humanité et de l’Amérique en particulier, lisez donc Valeurs Actuelles!

    Répondre
  79. sas

    16/03/2006

    Vu l’etat de décomposition intellectuel en France,les frères et élites de notre pays…..n’ont pas a hésité et légiférer: interdiction d’antiaméricanisme….puis dans la foulée,inerdiction de commenter les opérations de provocation et tentative d’ammorcage de guerre d’israel…. messieurs les démocrates francais ,vous me trouez le cul… sas libre penseur.

    Répondre
  80. Barney

    16/03/2006

    Le pro-Islamisme et l anti-americanisme (avec l antisemitisme qui va souvent avec) sont devenues les 2 mamelles de la France moderne. Qu’ attendre d autre d un pays hargneux et jaloux des democraties fortes qui lui rappellent ses propres faiblesses? Qu attendre d autre d un pays lache qui se rend des qu il y a danger? Exemple les emeutes!

    Répondre
  81. TL

    15/03/2006

    M. Millières apporte un contre point à l’antiaméricanisme universel et obligatoire de notre république. J’aimerais toutefois mettre un bémol à cet article car il y a un scandale dans ce pays qui se révèle d’une indigence épouvantable dans le domaine de l’alimentation. Qu’est ce qu’on y mange mal ! C’est un point noir; et un français n’a le choix qu’entre 2 alternatives: l’obésité ou l’anorexie… Les repas peuvent devenir un cauchemar, une vraie pénitence… Qu’en pensez vous M. Millières ? (Un conseil, mangez organic là bas )

    Répondre
  82. Gino

    15/03/2006

    J’ai l’habitude de ne pas lire les articles de Millière mais celle souvent fort intéressante de ses détracteurs. Pour l’heure ils ne se sont pas encore manifestés. On n’y voit que les valets au premier rang desquels Florent le petit catho-facho qui va sauver le monde.

    Répondre
  83. Maxime

    15/03/2006

    A Mr Lahitte(puisque vous ne voulez plus que je vous appelle  »cher Jean-Claude): S’il n’y avait rien de haineux et de diffamatoire dans vos propos,alors je me demande pourquoi le webmaster ne les a pas laissé passer.A la liste de vos défauts,je rajouterais donc ce que j’avais déjà dit dans un précédent message(comme quoi,j’avais vu juste dès le début vous concernant):L’hypocrisie. En ce qui concerne la totale désinformation dont mes propos seraient le vecteur,sachez que,contrairement à vous,je ne crains pas de croiser les sources,je vais mème(pour que l’on voit bien la différence entre votre  »transparence » et la mienne)me payer le luxe de vous les citer:Agence France Press(AFP),reuters,associated press(AP)pour les informations sur le web que je vais voir régulièrement(elles sont,au niveau de la forme et du ton,suffisament neutres pour pouvoir ètre considérées comme TRES sérieuses).Concernant les journaux,je lis volontier »le spectacle du monde »(qui,Mr Lahitte,n’est pas précisément un magazine de gauche et dont Guy Millière est un proche collaborateur)ainsi que »valeurs actuelles »pour les sources de droites(et pas d’extrème-droites)si cela peut vous rassurer.Mais je lis également parfois »le point »(centre-droit)ainsi que »l’express » (centre-gauche).Tout cela pour vous dire qu’il est très malsain,voir dangereux,pour l’esprit et le raisonnement de ne se référer qu’a une ou deux sources de tendances politiques similaires alors un bon conseil:Cessez(mais peut-ètre est-il déja trop tard)de vous droguer avec ce journal d’extrème droite appelé »Rivarol »(et ne niez pas que c’est un journal d’extrème droite,je suis allé voir le site internet et effectivement,cela confirme mes pires craintes vous concernant). Je crois donc,Mr Lahitte,que vous ètes très mal placé pour parler de désinformation ou de personnes bien ou mal informées(il semble que les sources que j’ai cité ne soient pas toutes pro-américaines primaires et encore moins pro-Bush comme l’article de Guy Millière sur le point semble le confirmer,loin de là). En ce qui concerne les atrocités au sens large,je confirme qu’elles ont bien été mises en pratiques par les troupes de Saddam et,pour la plupart,PLANIFIEES par celui-ci et son clan bien avant l’invasion(voir le livre noir de Saddam Hussein)et que les koweitiens,eux,n’ont rien fait et n’y sont pour rien. Quand aux »écarts »américains je vous rappelle, Mr Lahitte,que les troupes de la coalition de l’époque(dont,dois-je vous le rappeler?,des troupes françaises) s’étaient arrétées au Koweit et n’étaient pas entrées en territoire irakien,je vois donc difficilement comment les troupes américaines auraient pu commettre des écarts à l’égard de la population du pays.Je n’oublie pas les bombardements sur les villes irakiennes:Le jour où l’on aura inventé des bombes avec un taux de précision de 100% et une marge d’erreur de 0,je compte sur vous pour m’écrire.Je terminerais là-dessus en vous rafraichissant la mémoire:J’avais,si vous vous en rappelez(ou bien vous ne m’avez pas lu,dans ce cas mieux vaut tard que jamais)parlé dans un message de la campagne de l’ANFAL et du gazage des kurdes à Halabja,le tout orchestré par un certain Ali-Hassan-al-Majid dit Ali le chimique.Et bien sachez,Mr Lahitte,que c’est ce mème Ali le chimique qui administra le Koweit pendant l’occupation irakienne entre le 2 Aout 1990 et Févriet 1991.Et après cela,vous allez continuer à nier les crimes de Saddam au Koweit,bien sur. En ce qui concerne mon »obnubilation »par Bush et ses faucons,j’ai écrit(mais peut-ètre ne savez vous plus lire?,dans ce cas il faut retourner à l’école)que je gardais à leurs égards mes libertés de pensées et de paroles,particulièrement à l’égard du vice-président:Dick Cheney.Et je n’oublie pas les paradis américain et soviétique que,Mr Lahitte,vous avez(indirectement et donc peut-ètre sans le vouloir d’où votre indignation)mis sur le mème plan en me mettant moi,partisan des Etats-Unis,sur le mème plan que ceux qui croyaient dur comme fer au paradis soviétique(et ne nier pas,j’ai relu votre message). Quand aux gouvernants de l’UMPS:Sachez,Mr Lahitte,que je suis convaincu qu’avec Nicolas Sarkozy les choses vont VRAIMENT changer car celui-ci ne se contente pas de parler:Il agit.Et il agit bien plus que les autres comme le démontre son activisme au ministère de l’intérieur depuis 2002.Je ne crois pas que ce soit pour épater la gallerie qu’il parle de »rupture »mais parce qu’il est convaincu que c’est la seule manière de permettre à la France de remonter la pente dangereuse sur laquelle elle se trouve depuis toutes ces années:C’est l’homme qu’il nous faut et je vous invite(je ne vous demanderais pas cela s’il s’agissait de Jacques Chirac ou de Dominique de Villepin car je sais que ce sont,l’un comme l’autre,des incapables)à voter pour lui à la prochaine présidentielle car je ne vois pas qui pourrait faire un meilleur candidat et un meilleur président que lui.Ce ne sont,Mr Lahitte,certainement pas le vicomte De Villiers ou le vieux routier Le Pen qui nous sauveront car comme je l’ai dit dans un de mes messages,nous avons besoin pour ce pays d’un projet novateur et pas d’un projet archaique. Cordialement à tous.

    Répondre
  84. Aude

    15/03/2006

    Ce genre de désinformation ne m’étonne guère. J’ai déjà entendu plusieurs fois des personnes m’affirmer qu’il est impossible de trouver des légumes frais en Californie… Des fruits à la rigueur mais pas de légumes.

    Répondre
  85. grandpas

    15/03/2006

    Comme d’habitude de l’anti-américanisme bassement primaire.Rien de nouveau dans le journalisme français,j’attends avec impatience les commentaires de nos adeptes de l’église anti-américaine,j’attends avec impatience les sermons des divers prêcheurs et archi-diacre de ce site. Bien à vous. Un démon américanophile.

    Répondre
  86. Mancney

    15/03/2006

    Thanks for l’article Guy Milliere. Questions pour everybody: Quel est le pourcentage de Francais « qui ont cru » a ce qui était écrit dans le Point? Le Point nous offre un parfait exemple de MANIPULATION des esprits. Combien d’entre nous l’ont réalisé? (pas bien difficile, quand meme!) Combien d’entre nous vont « boycotter » le magazine menteur, qui les prend pour des c…? D’ou nous vient cette pré-disposition nationale a vouloir « tirer vers le bas » tout et tout le monde qui « est mieux » que nous? D’ou nous vient cette fameuse et persistente attraction pour le « nivellement vers le bas » dont on a fait un des composants de l’esprit Francais? Comment s’en débarrasser? Best, Mancney

    Répondre
  87. davidmartin

    15/03/2006

    Le Point a depuis longtemps basculé dans le camp de l’anti-américanisme primaire. Il est vrai que notre pays est exemplaire et en donne un bel exemple avec la contestation gauchiste contre le CPE, les émeutes de banlieues, le chomage à plus de 10%, des rmistes par millions, et surtout aucun courage politique. Mais ce genre de couverture fait vendre, ou au moins parler d’elle. Quand à BHL…. paix à son âme.

    Répondre
  88. Dom

    15/03/2006

    Et ce mois-ci un spécial « Les français et leurs deux nombrils ». Enfin, un article complet sans le terme « etatsunien » je n’avais plus l’habitude dites. Merci et bonne continuation.

    Répondre
  89. De Mun

    15/03/2006

    Et encore, il ne s’agit « que  » de l’Amérique; Le Point a parfois donné la parole à JF REVEL, donc dans le contexte français il n’est pas si antiaméricain; par contre en ce qui concerne les pays slaves, la Chine ou la Russie, ce magazine se lâche complétement et devient hystérique…

    Répondre
  90. Florent

    15/03/2006

    Bravo, cette fois, aucune remarque à faire. J’ai moi-même lu ( enfin parcouru, c’est tout ce que ça mérite ) ce numéro, c’était en effet lamentable. Et Noam Chomsky égal à lui-même. Enfin, il se fait vieux et ne passera probablement pas la prochaine décennie. Je pense néanmoins que c’est moins un anti-américanisme qu’un anti Bushisme et un rejet de toutes les valeurs qu’il incarne: piété religieuse, importance de la famille, droit à la vie des innocents, justice sévère. Bref, la vraie droite quoi! Ceci dit, je m’étonne que Millière soit aussi surpris, ça fait bien longtemps que le point est gauchisant, comme toute la presse française d’ailleurs ( enfin à part Valeurs acteuelles, Spectacles du monde et Présent ). Pour le prochain numéro, je suppose qu’ils vont se livrer à une descente en flamme de Silvio Berlusconi, l’horrible fasciste de droite qui a osé permettre aux citoyens itamiens de se défendre contre leurs agresseurs. Schoking!

    Répondre
  91. Adolphos

    15/03/2006

    La semaine prochaine, ils pourront toujours faire un article sur la GB, qui n’est pas une République (horreur ! Pas de « Valeurs de la République » alors ?) et ou la pauvreté et l’exploitation de l’homme pas l’homme est extréme à cause des impôts bas et du capi, heu néolibéralisme.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)