Une alternative prend forme en Europe

Posté le 02 octobre , 2018, 5:06
6 mins

Les élections européennes auront lieu dans plusieurs mois. Mais, d’ores et déjà, les enjeux majeurs sont très visibles et ont été rendus flagrants par la « crise migratoire » de ces dernières années, par l’islamisation croissante qui monte dans la plupart des pays d’Europe occidentale, et par la volonté de la gauche, qui a une écrasante responsabilité dans ces phénomènes mortifères, de nier ce qui se passe et d’instaurer un climat de censure et de terrorisme intellectuel destiné à diaboliser toute position différente.

Emmanuel Macron apparaît de plus en plus comme le fer de lance du combat de la gauche pour l’invasion migratoire, pour l’islamisation, pour la censure et pour le terrorisme intellectuel. Ce ne peut être une surprise que pour ceux qui ignoreraient encore ce qu’il est, qui il est, comment son accès au pouvoir en France a été organisé et préfabriqué.

Néanmoins, le mal est fait, et Emmanuel Macron doit être combattu sans merci ni répit.

Tous ses projets doivent être, eux aussi, combattus.

Une victoire, aussi minime soit-elle, de ses positions à l’échelle européenne serait dramatique.

Et tous ceux qui soutiennent des positions semblables aux siennes (ou qui combattent ses positions avec mollesse) devront être défaits.

L’Europe est dans une situation d’urgence absolue.

Fort heureusement, une alternative prend forme en Europe.

La présence à la Maison Blanche d’un Président défendant la souveraineté nationale, l’identité des peuples occidentaux et le droit de ceux-ci à disposer d’eux-mêmes joue le rôle d’un immense catalyseur.

Et ce n’est certes pas un hasard si ce Président est détesté à ce point par tous les artisans de la destruction en Europe.

Jamais, en effet, un président des États-Unis n’a fait l’objet d’une campagne de haine et de diffamation semblable à celle dont fait l’objet Donald Trump, et le livre que je viens de lui consacrer, « Ce que veut ­Trump », sera, j’en suis, hélas, sûr, le seul en son genre en France, voire en Europe occidentale.

Malgré les campagnes de haine et de diffamation menées con­tre lui, et qui ont ressemblé à celles menées contre Donald Trump, Viktor Orban a été reconduit triomphalement au poste de Premier ministre en Hongrie. Il est la figure de proue du groupe de Visegrad (Pologne, Hongrie, Slovaquie, République tchèque) qui est, tout entier, sur les mêmes positions que lui.

Et Viktor Orban et la Hongrie ont été récemment sanctionnés par l’UE sur la base d’un rapport mensonger rédigé par une personne d’extrême gauche.

Viktor Orban a été, entre autres, présenté comme antisémite, alors que la Hongrie sous Orban est devenue le pays d’Europe le plus sûr pour les Juifs en Europe, car elle est le pays le plus immunisé contre le seul antisémitisme qui monte en puissance en Europe : l’antisémitisme musulman.

Malgré des campagnes tout aussi haineuses et diffamatoires, Matteo Salvini en Italie devient peu à peu un héros national et le sauveur du pays. Les intentions de vote en faveur de son parti ne cessent de croître.

Sebastian Kurz, le jeune chancelier autrichien, défend des positions proches de celles d’Orban et de Salvini, qui mettent en place une vaste alliance à l’échelle de l’Europe entière, destinée à vaincre les positions d’Emmanuel Macron (qui sont aussi celles d’Angela Merkel et de Federica Mogherini, entre autres).

Cette alliance doit l’emporter.

Elle doit être dotée des moyens de changer la donne à Bruxelles et au Parlement de Strasbourg.

Le programme du Rassemblement national en France continue à susciter mes réserves, mais Laurent Wauquiez a bien du mal à s’imposer, et les attaques subies par le RN venant de la justice française ont un parfum nauséabond et inquiétant d’arbitraire.

Je pense que, si le Rassemblement national devenait le premier parti de France, ce serait un séisme important qui donnerait à réfléchir. Qu’on soit d’accord ou pas avec Marine Le Pen, le fait qu’elle ait été attaquée pour avoir diffusé des photos de meurtres islamiques de telle façon qu’elle ait pu être sommée de se soumettre à une expertise psychiatrique est, de surcroît, très grave et inadmissible.

La France est en train de mourir, l’Europe occidentale a un pied et demi dans la tombe.

Si un sursaut doit venir, c’est maintenant.

 

 

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

16 Commentaires sur : Une alternative prend forme en Europe

  1. Tintin

    8 octobre 2018

    Patriotisme contre mondialisation ?

    Répondre
  2. Alain PROTTE

    4 octobre 2018

    Un flot d’argent va inonder les médias pour qu’ils se déchaînent en faveur d’une Europe métissée.

    Répondre
  3. Gérard Pierre

    3 octobre 2018

    Le « pire » est au pouvoir !

    Favorable à l’immigration islamique, maître d’œuvre de ‘’l’apatridisation‘’ de la France, adepte de la déchristianisation maçonnique, artisan de la paupérisation des retraités, instigateur de la précarisation légalisée, démolisseur de la classe moyenne, …… il est partout, déstabilise tout, gangrène et pourrit tout !

    Le « pire » nous explique que, pour lui, …… donc subliminalement pour nous, …… le ‘’pire‘’, ce serait le fascisme, la droite et l’extrême droite !

    Je note au passage que, dans le vocabulaire médiatique actualisé, il n’y a plus d’extrême gauche ! … il n’y a plus que des antifascistes (Cf. le procès de l’affaire Méric)

    Tant qu’à faire PIRE ! ! ! …… pourquoi ne pas essayer le ‘’pire‘’ qui n’a jamais été testé ?……

    Ça peut difficilement être PIRE que le « pire » !

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      3 octobre 2018

      J’avais voté pour le “pire” l’an dernier juste pour l’essayer une seule fois avant de passer de l’autre côté.
      Malheureusement le “Plus Pire” l’a emporté.
      Nous en voyons les résultats tous les jours que Dieu veut bien faire.
      Qui sait, Dieu va peut-être se fatiguer un de ces jours…

      Répondre
    • quinctius cincinnatus

      9 octobre 2018

      à @ GERARD PIERRE

      ” ils ” ne sont pas forcément ” pour, ” ils ont seulement peur; alors ” ils ” laissent faire avec pour alibis la ” bonne conscience ” et l’ humanisme deux ” idéologies ” qui culpabilisent les électeurs et les déculpabilisent eux … une fois que vous aurez fait comprendre cela au ” peuple ” peut être aurez vous la chance que celui ci manifeste un système d’ auto-défense efficace

      Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        9 octobre 2018

        // fait comprendre cela au ” peuple ” //

        Ns sommes nous pas tous le peuple?
        Précisez toujours quel segment du peuple vous voulez convaincre.

        Répondre
  4. quinctius cincinnatus

    3 octobre 2018

    le principal pour Millière c’ est que les Juifs soient plus en sécurité en Hongrie que dans n’ importe quel autre pays en Europe , ce qui est une affirmation tout à fait gratuite ( enfin pas tout à fait pour … Millière )

    moi je suis pour que tout Européen soit en sécurité chez lui

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      3 octobre 2018

      // moi je suis pour que tout Européen soit en sécurité chez lui //

      Noble souhait.
      Seulement pour le réaliser il faudrait appliquer la politique de Viktor Orban et là les valeurs de la république….

      Répondre
    • Gérard Pierre

      3 octobre 2018

      « … le principal pour Millière, c’est que les Juifs soient plus en sécurité en Hongrie que dans n’importe quel autre pays … »

      Un peu spécieux !

      On attendrait mieux de vous !

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        7 octobre 2018

        c’ est bien pourtant ce qu’ écrit Mr Guy Millière qui ramène toujours tout à une ” reductio ad hitlerum ”

        peut être ignorez vous également que l’ épouse de Hoban est juive

        rassurez vous je ne suis aucunement anti-sémite; j’ ai eu et j’ ai encore beaucoup d’ amies juives et … d ‘ amis juifs … quelques uns … parce que je n’ aime pas trop les machos religieux quelles que soient leur religion ou leur ” ethnie “

        Répondre
        • HansImSchnoggeLoch

          7 octobre 2018

          Je connais un Hulk Hogan mais qui est Hoban?

          Répondre
  5. HansImSchnoggeLoch

    2 octobre 2018

    // l’Europe occidentale a un pied et demi dans la tombe. //

    Plutôt un pied dans la tombe et l’autre dans un regard d’égout.
    Peu importe le côté de chute la fin est assurée.

    Répondre
    • schnackaloch

      3 octobre 2018

      yoooh allez, ce qu’il faut c’est arrêter Chirac, Hollande, Macron, et les condamner avec un procès type Nuremberg

      Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        4 octobre 2018

        Pour Chirac et Hollande il suffirait de mettre le montant de la pension au niveau de celle de tout le monde, avec déduction de la CSG bien sûr.
        Le Macron est encore trop jeune il faudra attendre qu’il se fasse virer à la prochaine élection, si le peuple le veut.

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          7 octobre 2018

          on pourrait se contenter de payer leur séjour dans un EHPAD …. quelconque ( au sens d’ ordinaire ) il faut être charitable et … égalitaire

          Répondre
          • HansImSchnoggeLoch

            7 octobre 2018

            Si vous avez trop de frric, pourquoi ne leur payez vous pas ce séjour?

Répondre

  • (pas publié)