Une nation doit se faire respecter

Posté le août 28, 2007, 12:00
8 mins

Le 16 août, six policiers français ont été molestés à Conakry (Guinée ex-française) en raccompagnant par avion, dans leur pays d’origine, deux Guinéens expulsés du territoire national. Les policiers de la Police de l’Air et des Frontières (PAF) affirment avoir été reçus par un « comité d’accueil » dont faisaient partie deux policiers africains, l’un deux a frappé un des nôtres, les six membres de la PAF souffrent de contusions et de douleurs costales ou dorsales !
Cet incident met en relief deux phénomènes importants à mes yeux : le rôle de certaines Organisations non gouvernementales (ONG) et la perte d’aura de l’Occident, et de l’Europe en particulier

• Concernant le premier aspect, on ne peut que s’opposer aux actions illicites, aux marges de la loi, voire au-delà dans certains cas de groupes qui n’hésitent pas, au nom d’une certaine appréciation des Droits de l’Homme, à bafouer les principes des Droits du citoyen, qui sont de vivre de plein gré dans son propre pays. S’opposer à une décision de justice, empêcher des policiers de faire leur devoir, tout comme l’empêchement à l’arrestation d’un irrégulier chinois à Paris au printemps dernier, et comparer cela aux rafles anti-juives de 1941-1944, sont tout aussi odieux pour les autorités françaises que pour la communauté juive.

Je veux rappeler que ces personnes, aussi dignes soient-elles, sont hors-la-loi de par les lois votées par le Parlement français, donc par le peuple souverain… On peut certes ne pas être d’accord avec certaines d’entre elles, et les contester seulement dans un contexte démocratique, mais s’y opposer est un acte de rébellion.

Or, l’attitude de José Bové concernant la mort d’un agriculteur du Lot en juillet dernier se suicidant par pendaison, avec un panneau indiquant la crainte que son champ suspecté de porter des plants d’Organismes génétiquement modifiés (OGM) soit visité par des membres de la Confédération paysanne, est révélatrice de cet homme et de son groupe syndicaliste : selon lui « Le combat que nous menons, contre les gouvernements successifs, depuis dix ans, est pour qu’ils ouvrent le débat et que les citoyens puissent trancher par un référendum», donc le principal coupable est la carence administrative… !

Comble de l’hypocrisie ou révélateur de cet esprit totalitaire qui renvoie la responsabilité sur les autres, mais qui semble ignorer que le suicide de cet agriculteur a été aussi la crainte de voir sa parcelle à la merci de vandales anarcho-écologistes, en contravention avec la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen (DDHC) qui clame la défense de la propriété privée.

On peut se louer que toutes ces actions menées par ces organismes – Réseau Éducation Sans Frontières, Confédération paysanne,… – ne se soient pour le moment soldées par aucun mort.

À moins que le but non avoué soit de créer un choc émotionnel suffisant pour que leurs revendications soient appliquées : régularisations de tous les sans-papiers, arrêt de toute recherche génétique… Ce décès d’un paysan du Lot, et la défenestration du petit russe Yvan, le 9 août dernier, en tentant de suivre son père, lui aussi clandestin, lors d’une descente de police, doivent rester une exception !

Encourager la désobéissance aux lois, faire pression, détruire des biens sont les premiers pas vers… le terrorisme…

• Le deuxième aspect du cas de Conakry est révélateur de la perte d’influence de l’Occidental, et de l’Européen en premier lieu. S’en prendre à des policiers blancs, symboles des lois de la France, mais aussi de l’ancienne puissance tutélaire en terre africaine, abattre un Allemand comme un chien victime d’un malaise dans les montagnes afghanes, retenir des femmes bulgares pendant presque une décennie en leur infligeant des sévices les plus odieux en terre arabe, sont révélateurs d’une certaine décadence de notre prestige mondial !

Il est loin le temps où le massacre d’un consul allemand à Pékin en 1900, suivi de plusieurs occidentaux, avaient conduit à l’envoi d’un corps expéditionnaire occidental sous commandement allemand jusque dans la capitale de l’Empire du Milieu pour demander réparation… !
Tous ces exemples montrent qu’une nation ne se mesure pas seulement aux valeurs qu’elle s’est forgées au fil des siècles, souvent dans le sang, mais surtout à son aptitude à les défendre, contre vents et marées, et ce, quels que soient le lieu et les responsables…

14 réponses à l'article : Une nation doit se faire respecter

  1. Anonyme

    07/09/2007

    Alain C : La meilleure idée que j’ai lue dans toutes ces propositions est celle de FLORYN (30 août) : "accorder tous les visas sous caution".
    Yep, c’est une id
    ée a considérer en tout cas. De temps en temps, Florin écrit un truc intéressant.
    Allez, on va se claquer une roussette?
    Best,
    Mancney

    Répondre
  2. Anonyme

    05/09/2007

    Andhemyon : " Pour info, oui les agents étaient en civil et désarmés car dans le cas contraire le commandant de bord refuse de décoller, chercher l’erreur…"

    Non, ceci n’est pas systématique, et je connais personnellement des CdB qui acceptent que les policiers soient armés, quitte a déposer, ou non, les munitions dans le cockpit. (en général, les Pilotes n’aiment pas avoir des machines a faire des trous dans leur avion pressurisé, et en cas d’accident, c’est le CdB qui est responsable.)
    Les CdB, qui sont les vecteurs d’une partie de l’immigration, et
    qui ne sont pas complétement idiots, se sont fait une bonne idée sur le sujet, et collaborent pratiquement sans réserve avec les forces de l’ordre.

    Best,

    Mancney

    Répondre
  3. Alain C.

    05/09/2007

    La meilleure idée que j’ai lue dans toutes ces propositions est celle de FLORYN (30 août) : « accorder tous les visas sous caution » – la caution étant remboursée au retour effectif dans le pays d’origine du voyageur. Cette solution serait très souple (le montant des cautions pouvant varier sans changer la Constitution!) et entièrement dépendante du gouvernement. Il ne s’agirait pas d’une taxe, pouvant être attaquée par la ligue des droits de l’homme et autres ONG mais d’une garantie. On fait bien payer une telle caution à la location d’un appartement, remboursable au départ du locataire s’il rend les lieux en bon état, et personne ne proteste. Plus la caution est élevée, plus l’immigrant clandestin est pénalisé de ne pas rentrer chez lui, et un fonds qui drainerait toutes les cautions non remboursées, pour cause de passage dans la clandestinité, permettrait de renforcer la lutte. Par ailleurs, la publication régulière du nombre de cautions non remboursées permettrait de faire connaître avec précision, pour chaque nationalité, le nombre d’illégaux qui s’installent et par conséquent de faire monter le niveau des cautions en fonction des nationalités, puisqu’elles seraient aussi une « mesure du risque » en fonction de chaque pays. A soumettre d’urgence à Nicolas Sarkozy. En revanche, la suggestion d’un « pays d’accueil » pouvant absorber tous les refoulés du territoire national, quelle que soit leur nationalité, est très tentante mais se heurterait à la censure de Bruxelles.

    Répondre
  4. Andhemyon

    05/09/2007

    Bonne analyse et bonne conclusion dans le texte ainsi que dans la généralité des commentaires.

    Pour info, oui les agents étaient en civil et désarmés car dans le cas contraire le commandant de bord refuse de décoller, chercher l’erreur…

    Pour les chartéres, allez demander à nos chers asso style SOS RACISME et MRAP qui dit en passant sont certainement le plus gros ramacie de raciste existant dans ce pays pourquoi ils refusent par toutes pressions possibles ce genre d’accompagnement.

    Le manque d’attribut génital de la "raye-poublique" et simplement prouvé par l’existance des deux associations précédements sitée.

    Répondre
  5. Anonyme

    03/09/2007

    florin : " Ah , Mancney : lisez "Human Events", mon ami !!! avant de nous abreuver de propagande SVP."

    Ah? Propagande? Montrez moi un peu ou j’ai écris de la "propagande"?
    Human events? Je recois leur news letter. Thanks.
    La situation est bien pire aux US? C’est votre point de vue, et il est erroné. Deux grandes différences : 1- Les chicanos sont Chrétiens et se baladent avec une croix autour du cou et non pas un turban sur la tete. Ils finissent toujours, ou leurs enfants, par s’assimiler. 2- La réaction des Américains est bien plus effective que celle des Francais. Il y a 5 ans, personne, aux US, ne parlait d’immigration, ce n’etait pas un probleme, Aujourd’hui, il n’y pas une semaine sans que je recoive des emails qui demandent la fermeture des borders. Tout le monde en parle et chaque événements impliquant des illégaux est effectivement mis en lumiere. Et c’est justement pourquoi, mon cher Florin, que le Président Bush n’a PAS PU faire passer son " integration" que les américains ont simplement REFUSES! Si cela ne vous montre pas le discernement et la détermination du peuple Ricain dans ce domaine, c’est que you have just missed something, mon ami.
    Non, désolé, et sans propagande, les Américains, qui sont évidemment parfaitement informés du fiasco européen, ont une attitude beaucoup plus résolue que nous dans ce domaine, et c’est bien ce qui provoque la colere et la réaction des illégaux qui craignent a juste titre de se faire éjecter.
    On parle bien plus aux US de l’immigration que de l’Iraq et je vous invite a parcourir les archives des "mémos" de Bill O’Reilly sur Fox, qui refletent bien les sujets d’actualités. (Juste une info, pas de l’intox, de meme que les liens que j’ai postés a propos de la Guinée Conakry permettent a ceux qui le veulent de se faire une idée PAR EUX MEME de nos interlocuteurs). C’est la :
    http://www.foxnews.com/column_archive/0,2976,19,00.html

    Et voici le memo qui traite du fait que vous citez :

    The Tide is Turning in the Criminal Illegal Alien Controversy

    After three college kids were murdered in Newark, New Jersey, allegedly by an illegal immigrant from Peru and a foreign national from Nicaragua, questions were asked about why those men were on the streets when they both had violent criminal histories. The answer was authorities in New Jersey didn’t report the men or any other foreign criminal to the feds upon arrest. Newark Mayor Cory Booker said this.

    (BEGIN VIDEO CLIP)

    BOOKER: My police officers do not have the time, nor would I want them to become immigration agents. If we start getting off on tangents, doing things that federal authorities or other authorities should be doing, we are undermining our ability to get the job done.

    (END VIDEO CLIP)

    That statement is absurd. Mayor Booker should want the feds to remove criminal foreign nationals from the city. Yesterday Booker and every other mayor in New Jersey was ordered by Attorney General Anne Milgram to inform the feds about alien arrests. We applaud the AG and hope New Jersey officials obey her direction.

    There is no doubt that America needs a federal law ordering cities like New York, Los Angeles, New Haven and other sanctuary places to inform ICE when foreign nationals are arrested for criminal activity, any criminal activity.

    The law should be simple. If a non-citizen is arrested in a criminal case, ICE must be informed within 48 hours of that arrest. If the arresting agency fails to do that, federal charges could be lodged against those officials. Simple and devastating to criminal aliens would that law be. So why is the new law needed?

    Well, Mayor Booker can’t possibly know if an illegal alien in his city is on a terror watch list or what kind of crimes a person may have committed in his home country. The feds are in a position to know that.

    Also the feds can detain foreign nationals if they’re given low bail by stupid judges as was the accused killer Carranza in Newark. Again, there is no excuse for local officials to not help the feds track down bad guys. What’s going on now is dangerous to every American.

    So we call for every person in Congress to get behind the new criminal alien law and pass it quickly. Those who oppose such a law should explain themselves to the folks who are entitled to be protected from harm. It is my strong guess not many elected officials are going to oppose the new law, but some will quietly try it derail it. It is my job to expose that and I will.

    Finally one presidential candidate, Mitt Romney, has already gotten behind the movement and we call on all the other presidential candidates to do so. This is our campaign for the fall. We are going to get this law passed. And we will keep you posted, and that’s “The Memo.”

    NB : ICE = Immigration and Customs Enforcement

    O’Reilly : " This is our campaign for the fall. We are going to get this law passed."
    Only that ; vous avez deja entendu quelque chose comme ca sur TF!?

    Best,

    Mancney

    Répondre
  6. sas

    02/09/2007

    prière de lire émasculeurs……

    sas qui tape plus vite que son ombre….

    Répondre
  7. Gérard Pierre

    01/09/2007

       UNE NATION DOIT SE FAIRE RESPECTER

       Un tel postulat n’est pas commentable, …… il est simplement applicable !

        Mais justement, puisqu’à l’évidence il n’est pas appliqué, posons nous alors les bonnes questions. J’en vois au moins deux :

    -> Sommes nous encore une Nation ?

       L’essentiel de notre souveraineté a été transféré au "machin" bruxellois. Notre président élu au suffrage universel avec un taux de participation électoral exceptionnel s’est déja empressé d’en concéder encore une bonne partie en concoctant un traité qui ne sera pas soumis à référendum.

       Une Nation ne peut être constituée que par des citoyens éduqués à la citoyenneté. Il faut un permis pour conduire une moto, il en faut un autre pour conduire une voiture, un bateau ou un avion. Il n’en faut curieusement aucun pour conduire la Nation. La plupart des électeurs de rendent aux urnes en ignorant quelles sont les attributions et surtout les limites des pouvoirs de celles et ceux qu’ils vont élire. Les commentaires que je subis autour de moi lors des campagnes électorales relèvent la plupart du temps de la nervosité, de la séduction, de l’esprit de contradiction, du désintérêt, d’un intérêt catégoriel aveuglant, d’une réaction épidermique, …… rarement d’un raisonnement construit et calmement argumenté.

       Pour qu’il y ait une Nation, il faut d’abord qu’il y ait un Peuple. Les Américains sont un Peuple, les Israéliens sont un Peuple, les Luxembourgeois sont un Peuple …… les Arabes, et oui, … eux aussi, … sont un Peuple. Nous, … nous ne sommes plus qu’un assemblage hétéroclite de consommateurs égocentriques, croquant jusqu’à l’héritage de ses enfants.

       DEPUIS L’AVENEMENT DE LA RAIE PUBLIQUE, NOUS SOMMES DE MOINS EN MOINS UNE NATION !

    -> Sommes nous respectables ?

       Pour être respecté, il faut au préalable être respectable. On ne peut éxiger d’autrui qu’il nous respecte si nous ne nous respectons pas déja nous-mêmes.

       Peut-on inspirer du respect lorsque les crapules insultent la police, brûlent des voitures, et que l’on éxige ensuite du citoyen qu’il finance à fonds perdus leur insertion virtuelle ?

       Peut-on inspirer du respect lorsqu’on laisse s’ériger une stèle à la gloire de deux petits asociaux qui se font stupidement griller dans un transformateur pour se soustraire à un banal contrôle de police, laquelle police, rappelons le, ne fait qu’appliquer les lois de la …… raie publique ?

       Peut-on inspirer du respect lorsqu’on travestit constamment des pans entiers de notre mémoire par crainte de heuter frontalement ceux qui n’ont cure de nos concessions et les considèrent comme autant d’aveux de notre faiblesse et d’encouragement à persévérer ?

       DEPUIS L’AVENEMENT DE LA RAIE PUBLIQUE, NOUS SOMMES DE MOINS EN MOINS RESPECTABLES, ET PAR VOIE DE CONSEQUENCE DE MOINS EN MOINS RESPECTES !

       Alors, Françaises et Français, …… cherchez l’erreur !

    Répondre
  8. Anonyme

    31/08/2007

    Ram Zenit a raison.  Ren fait, les ONG permettent des actions parallèles des gouvernements qui les financent mieux que le public.  Et il semble évident que parmi les gens des ONG, on a des barbouzes.  Donc désolé RICHARD, mais ces ONG sont un outil étrange que les gouv. sauvegardent à bon escient.

    Il est vrai qu’il est très loin le temps où quand on molestait un citoyen Français en Afrique, la Marine envoyait une cannonière et des RIMA.  Le coq Français est devenus un …chapon bien gros et gras et molasson. 

    Les flics de la PAF était non seulement en civil mais non armés.  Il vaudrait mieux en effet renvoyer les gens par groupe des 100 dans des hercules militaires et les déposer dans un coin à part de l »aéroport.

    En tous cas, un jour, les gens se feront méchants contre les clandés et celà fera le bonheur des sérial killers potentiels ou des fanas de la gachette.  Continuer la politique molle actuelle, c’est comme leur préparer une bonne fête et foncer vers une guerre civile.  Et nous en avons l’expérience après le génocide Vendéen. 

    Répondre
  9. Florin

    30/08/2007

    Alors, six flics pour raccompagner deux clandos, dans un avion de ligne, tous frais payés par nos impôts !!! aller-retour dans la journée, billets à tarif "plein pot", cher et inéfficace, de toute évidence.

    La solution, elle est toute simple : concentrer l’aide au développement sur un seul pays, VOLONTAIRE pour la réadmission, non pas de ses SEULS ressortissants, mais de toute personne que les autorités françaises chercheraient à éloigner du térritoire. EXPULSER par avion militaire, et par paquet de 100 personnes, non pas 2-3 comme aujourd’hui. LIMITER le nombre de visas au minimum, voire SUPPRIMER les visas pour les pays "non-coopérants" en la matière. Accorder TOUS les visas sous caution (3000 euros – déjà ça va éliminer les clodos tentés de rester "anonymement" à la fin de leur séjour en France, et en plus ça permettra de financer les expulsions le cas échéant).

    Les Russes à Amiens : QUI les logeait ? c’est quand-même un comble, le citoyen lambda a toutes les peines du monde pour se loger, eux ils débarquent, et, sans travailler et sans parler un mot de français, on leur file un appart !!! et après on leur envoie gentiment les flics pour leur demander de partir !!! Mettez-vous à la place des clandos, ils seraient fous d’obtempérer !!!

     

    Ah , mancney : lisez "Human Events", mon ami !!! avant de nous abreuver de propagande SVP.

    La situation aux States est bien pire en matière d’immigration clandestine.  Et les crimes des clandos révoltent l’Amérique. Récemment, un d’entre eux a vidé un chargeur entier sur des élèves de lycée, comme ça, pour tromper son ennui, à la sortie des classes. Résultat : trois morts !!! Et Bush, qui voulait régulariser 12 MILLIONS d’un coup, a dû battre en retraite.  

    Répondre
  10. richard

    30/08/2007

    Et si on commençait par supprimer les subventions à tous ces groupuscules….. faute de moyens ils seraient certainement moins revendicatifs et peut être un peu plus silencieux!!!!

    Répondre
  11. Anonyme

    29/08/2007

    Oui, ca laisse songeur… Curieux de savoir si les flics étaient en uniforme ou non, a Conakry. Probablement pas, et ca aurait peut etre été pire. (Avion bloqué, etc.. J’ai déja vu ca en 88 a Nouakchott, meme raison, un mec plus ou moins influent qui ne voulait pas débarquer de l’avion – il devait avoir des raisons pour ca, car il ne faudrait pas croire que tous les mecs qui se barrent de chez eux vers la France ne laissent pas des casseroles derriere eux! Non, désolé, on ne recupere PAS que les meilleurs!- Total, big mess, beaucoup palabres et 4 heures de retard. Le commandant de bord était content!).
     
    Si vous voulez vous faire une idée sur la politique locale en Guinee Conakry, voici les dernieres news du conseil des ministres: http://www.lediplomateguinee.info/dlocalisation-du-conseil-des-ministres.893.0.html
    Interessant, n’est ce pas? Un autre lien  : http://fr.allafrica.com/stories/200708150584.html
    Voila, c’est la Guinée Conakry.

    Pendant ce temps, les Ricains se font respecter, eux, et meme si ca ne plait pas a tout le monde. C’est un choix qui est sans doute proportionnel a ce que l’on a dans le pantalon.

    Enfin, ca fait toujours plaisir de lire de bonnes intentions. Merci Philippe Sadot.

    Best,

    Mancney

    Répondre
  12. Dagmar

    29/08/2007

    Excellent article.

    L’Europe et la France en particulier, est tombée bien bas, n’est ce pas. Je pense que la situation n’est pas récupérable.

    Le terrorisme rouge a gagné.

    Répondre
  13. sas

    29/08/2007

    Mr sadot, il faut dire merci aux emaculeurs…….les frangins et leurs lois lâches et scélérate empêchant de se faire justice…..

    aujourd hui on vous crache à la gueule et  vous devez faire un référé…..

    UN PAYS SANS COUILLES A DES CITOYENS SANS COUILLES …….et donc défacto des dirigeants sans couilles….

    c’est politiquement correcte que tout ceci…

    cherchez qui nous a désarmé et vous comprendrez d’où cela provient.

    sas

    Répondre
  14. Ram Zenit

    29/08/2007

    Le problème avec les ONG c’est que par définition elles sont anti-démocratiques!

    En effet elle ne sont nomées que par elles mêmes, leurs status, leurs actions et politiques ne sont pas controllés par les citoyens!

    c’est sans doute pour cela aue l’ONU encourage ce genre d’organismes: ils lui permettent d’agir, par l’apport de fonds, en parralleles aux gouvernements

    Un problème qui s’ensuit: la non efficacité des ces organisations quant à leur buts avoués. Si en effet elles étaient efficaces, le problème pour lequelle une ONG donnée a été mis sur place ayant été résolu, cette même ONG se retrouve sans boulo, sans fond, sans salaire pour les dizainnes de "bénévoles" etc…

     

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)