Vers une 3e guerre mondiale ?

Posté le juillet 08, 2015, 10:34
8 mins

La médiocrité des dirigeants occidentaux, du moins de beaucoup d’entre eux, est telle qu’ils commettent des erreurs gigantesques et meurtrières. Sélectionnés par un système démocratique d’apparence, mais en fait démagogique et corrompu, ils sont généralement dépourvus de jugement et prennent de ce fait des décisions désastreuses. Coût : des millions de victimes et des destructions considérables. Ils sont les artisans de la ruine.

L’exemple le plus récent de cet état de chose est l’élucubration qu’a été le « printemps arabe », qui a plongé la Libye, la Syrie et l’Irak dans le chaos. Un chef d’État français en est le principal responsable. Mais on peut citer aussi un président américain qui voulait instaurer en Irak une démocratie modèle. Comment peut-on ignorer que l’islam est une civilisation politico-religieuse totalitaire et pré-moyenâgeuse dont le fondement est la charia. Mais qui connaît la charia ? Le résultat de ces erreurs dues à l’idéologie, à la naïveté et à l’ignorance est là. Il est accablant.

Pour les mêmes causes, il y a des précédents. Souvenons-nous de Mitterrand qui fut le seul chef d’État occidental à soutenir la colonie soviétique qu’était l’Allemagne de l’Est en se rendant à Berlin juste avant la chute du mur. Qu’est-ce qui plaisait tant en Allemagne de l’Est à cet arrondissementier politicien ? La gestapo locale, du nom de stasi ?
On peut citer aussi le regroupement familial, autre erreur monumentale de Giscard et Chirac, le premier polytechnicien et énarque, le second énarque, qui auraient pu se douter que le regroupement familial provoquerait une ruée d’immigrés maghrébins et africains pour en arriver à une guerre civile religieuse qui sera dévastatrice et dont les prémices se multiplient chaque jour.

Aujourd’hui, on a l’Ukraine, qui provoque entre l’Occident et la Russie une inquiétante escalade militaire. Dussé-je me répéter (cf. n° 985), que l’on me dise en quoi l’Ukraine, slave et en grande partie russophone, est vitale pour le monde occidental. On n’a pas assez de plombiers polonais ? Il nous faudrait un supplément de plombiers ukrainiens, plus les délinquants roms !
En attendant, les Américains expédient des armes lourdes et des effectifs à la frontière de la Russie. 15 000 soldats de 22 pays de l’OTAN, 50 navires et sous-marins, ainsi qu’une cinquantaine d’avions ont participé aux manœuvres « Bouclier allié », à proximité de la frontière occidentale de la Russie. Le ministère russe de la Défense, considérant qu’il s’agissait là de la mesure la plus agressive du Pentagone et de l’OTAN depuis la fin de la guerre froide, a déployé 40 missiles Iskander en Prusse orientale. À cette menace nucléaire, les Américains ont répliqué en prenant des dispositions pour renvoyer en Europe des têtes nucléaires. Par ailleurs, les alliés préparent l’installation de 6 centres de commandement et de contrôle de l’Estonie à la Bulgarie, et d’un quartier général en Pologne.

Ces tensions donnent évidemment de plus en plus de pouvoir aux militaires, dont la vocation et le métier sont de faire la guerre. Veut-on une troisième guerre mondiale qui, avec l’arme atomique, pourrait détruire un tiers de la planète et provoquer des victimes par centaines de millions ? ça vous ferait plaisir que votre fils et petit-fils soit appelé sous les drapeaux pour tomber au « champ d’honneur » ? J’ajoute que la défense européenne, bien que très onéreuse, n’existe pas. En cas de conflit déclaré, les armées russes, des hordes de pillards et de violeurs, mais surarmés comme on l’a constaté pendant la deuxième guerre mondiale, mettraient moins d’un mois pour arriver à Brest, s’arrêtant de temps en temps pour faire le plein d’essence des blindés dans les stations-service.

Quant aux sanctions contre la Russie, elles pénalisent d’abord ceux qui les ont imposées. C’est en premier lieu le cas de la France, où elles contribuent à alourdir une balance commerciale déjà très déficitaire et à détruire des emplois. 265 000 emplois supprimés de ce fait en Europe de l’ouest ! Autre précision : le nombre de nuitées des visiteurs russes à Paris a chuté de 27 % en 2014. Manque à gagner pour Paris : 185 millions d’euros. C’est Gribouille qui nous gouverne !

Sans parler de la comédie des Mistral, qui a fait que la France apparaît comme un pays peu fiable qui ne respecte pas ses engagements. Il n’est pas permis d’ignorer que la Russie dispose d’une importante marine de guerre et qu’elle n’aurait pas besoin des Mistral pour réoccuper les pays baltes – ce qui, au demeurant, ne paraît pas dans ses intentions.
La sagesse et l’intérêt national seraient de s’entendre avec Poutine en lui conseillant de surveiller ses supplétifs slaves ukrainiens, biélorusses, et autres tchétchènes, et de jeter un coup d’œil sur ses « amis chinois » qui envahissent méthodiquement la Sibérie, ainsi que sur les républiques musulmanes de l’Asie centrale. Un officiel russe m’a confié un jour : « Ne vous inquiétez pas. Nous, les Russes, nous veillerons à ce que Moscou ne ressemble pas à Paris qui sera demain un immense bidonville musulman, africain et anarchique. »
Bref, peut-on demander aux uns et aux autres un peu de calme, d’honnêteté et de bon sens ?

Pour terminer, un mot : c’est précisément ce qui manque à Dalil Boubakeur, recteur de la grande mosquée de Paris, fonctionnaire algérien, qui vient de déclarer publiquement qu’il serait bon que les églises vides de France soient transformées en mosquées et que la construction de mosquées soit doublée. Il aurait pu ajouter aussi : avec une douzaine de chrétiens égorgés chaque vendredi, comme l’ont été nos moines à Tibéhirine !

8 réponses à l'article : Vers une 3e guerre mondiale ?

  1. Tire ailleurs

    15/07/2015

    Excellent texte, très bons raisonnements. Pourquoi ne pourrions -nous pas revenir en arrière, supprimer le regroupement familial et expulser les délinquants étrangers, les chômeurs et parasites étrangers ainsi que tous les clandestins sans oublier les demandeurs d’asile déboutés ? Cela parait difficile, mais il faut savoir ce que l’on veut et ne pas lésiner ni sur les moyens et la méthode, ni sur la volonté de préserver notre pays.

    Répondre
  2. Boutté

    09/07/2015

    Le métier des soldats n’est pas de faire la guerre mais de s’y préparer de manière à ce qu’elle soit évitée .

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      10/07/2015

      ah bon ? moi qui ai toujours pensé que le métier de soldat était de ( bien ) se préparer à la guerre et de la bien faire lorsqu » elle arrivait

      Répondre
  3. Amouyal

    09/07/2015

    Excellent texte , il faut y rajouter des verités sociologiques : le monde occidental n accepte plus aucune perte humaine , les gens vivent dans une virtualité totale renforcee par le desir de jouir de la vie quoiqu il advienne . Les hommes politiques le savent et pratiquent le clientelisme total , donc le jeu est de terminer son mandat en esquivant tout ce qui peux deranger , au risque , bien sur , d aggraver la situation .
    C est pour cela que ce pays s achemine vers la victoire des le pen et a terme , sans doute, une guerre civile larvée

    Répondre
  4. pouchkine

    09/07/2015

    Quelle manière magistrale d’interpréter les faits d’il y a 30 ans ou six mois.

    Que feriez-vous de vos beaux discours devant une réalité qu’est la diplomatie et surtout que Kadafi tout comme le Syrien Assad qui assassine sont peuple pour garder le pouvoir et donner à la tribu a qui il appartient tout ce dont ils ont envie.

    Les autres peuvent crever de faim voilà les soulèvements de Syrie et de Libye, diviser pour régner malheureusement cela n’a pas fait une bonne mayonnaise, les Russes et les Chinois veulent garder a tout prix leurs marcher d’armement si rentable en devises et surtout pour les Russes la base navale de Tartous sans quoi le dictateur serais déjà a terre.

    Mais en faveur de qui, pour quoi et surtout contre qui ou quoi.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      10/07/2015

      parlez nous aussi des marchands de mort … américains et vous serez … crédible ! pas avant !

      Répondre
  5. DA85

    08/07/2015

    Toujours excellent, plein de sagesse de bon sens, de culture, de finesse dans l’analyse, Monsieur Christian Lambert. Quel ministre des affaires étrangères il ferait…
    à coté des Kouchner , Fabius et Cie. Quelle pitié que la France d’aujourd’hui.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)