Vrai islam, vrai communisme…

Posté le 04 février , 2015, 11:17
4 mins

La majorité des personnes qui soulevaient le problème du « vrai » communisme étaient d’anciens militants de partis communistes. Comme des croyants, ils avaient toujours la foi, malgré les crimes abominables de cette idéologie. Mais, après des années de soutien, ils affirmaient, de manière hypocrite, qu’il ne s’agissait pas, là, du vrai communisme.

De la même façon, en 2015, nos médias nous répètent en boucle que les attentats et les massacres n’ont rien à voir avec le vrai islam, qui, lui, serait miséricordieux et compatissant. Pas d’amalgame…

Ils se nomment Al-Qaïda, État islamique, Boko Haram en Afrique, Chebab somaliens, Hamas ou Djihad islamique à Gaza, ou encore Hezbollah au Liban. Cette hydre à têtes multiples a un socle commun et, s’il ne faut bien sûr pas assimiler tous les musulmans à des terroristes, tous ces terroristes se réclament de l’islam.

Certes, tous les musulmans ne sont pas djihadistes, mais tous les djihadistes sont musulmans.

On a le droit de rechercher ce qui, de l’intérieur de l’islam, nourrit cette rage meurtrière.

Si cette religion est d’amour et de paix, il faudrait peut-être y regarder de près pour extirper de son sein ce qui la dévoie.

Cette œuvre de réforme ne peut être menée à bien que de l’intérieur de la sphère musulmane, dont on sait qu’elle est hétérogène et conflictuelle.

Qu’est-ce que le djihad ? Cette guerre sainte ou sacrée promet le paradis à celui qui pourchasse et anéantit les infidèles, les non-musulmans. Il s’agit de cette forme spécifique de guerre commise au nom de l’islam, visant à l’extermination ou à la réduction en esclavage de populations pour la seule raison de leur identité non musulmane.

Adopter la posture « oui, mais ce n’était pas le vrai communisme » (ou, aujourd’hui, le vrai islam), maintenant que la plupart de ces régimes sont tombés et que les crimes commis ne sont plus niés, c’est hypocrite.

Je comprends que, pour quelqu’un qui croit réellement dans le communisme, il soit difficile d’admettre que des crimes ont été commis au nom de cette idéologie, mais se voiler la face ne va pas aider. Même difficulté pour admettre les crimes commis au nom de l’islam.

Comme avec le communisme, l’islam ne reconnaît pas d’État, pas de frontières : le monde entier est à conquérir !

Les fanatiques dominent la masse des croyants, qui soit approuvent, soit sont terrorisés et se taisent.

Les « dictatures » arabo-musulmanes sont le nid de tous les fanatismes. Et plusieurs générations seront nécessaires pour réformer, humaniser, un islam structurellement archaïque et dominé par des religieux pas du tout « miséricordieux » et très fascisants.

Le président égyptien Al-Sissi appelle à une « révolution » de l’islam. Mais il est bien seul à ce jour…

Gérard Gelé

13 Commentaires sur : Vrai islam, vrai communisme…

  1. Claude Roland

    5 février 2015

    Tous les Allemands n’étaient pas nazis, mais tous les nazis étaient allemands. Tous les Russes n’étaient pas communistes, mais tous les communistes d’URSS étaient russes, etc. Assez de s’efforcer de trouver des grâces à un totalitarisme religieux barbare qui n’est que meurtres hyper sauvages, viols, bestialité et massacres. Si certains musulmans sont inoffensifs, ils sont très minoritaires et lorsque les islamistes auront conquis des territoires, ils profiteront des bénéfices sans mot dire et certainement sans protester. Combien de musulmans à la grande manif “je suis Charlie” ?! Qui ne dit mot consent. Même les gamins nous défient ! Arrêtons de leur trouver des circonstances atténuantes. Nous somme en face du pire danger pour l’humanité, un point c’est tout.

    Répondre
    • euréka

      7 février 2015

      Nous ne voulons pas les prendre de front parce que nous avons peur du clash violent. Donc à force de reculade nous aurons mérité ce qui risque d’arriver.

      C’est toute la classe politique de ces 30 dernières années qui doit rendre des comptes. L’épuration actuelle à laquelle s’adonne le pouvoir, doit changer de cible.

      Et les musulmans seront mis au pas dans une seconde phase. Beaucoup d’entre eux seront de notre côté.
      Eux aussi n’ont pas envie de voir ressurgir les c*****rds
      d’islamistes qu’ils ont fui en venant en France.

      Or, le danger est réel. Savez-vous qu’à l’heure actuelle dans Alger, des manifestations menées par les anciens égorgeurs islamistes réunissent toute la racaille que compte ce pays ?

      Il faut arrêter d’importer des Algériens et des Marocains qui ne valent pas mieux.. Pour la plupart, la France n’est qu’un baisodrome et une terre de prédation. Stop.
      Pour la main d’oeuvre, faire appel à des sud-américains, qui constituent une réserve infinie. Et en plus, ils ne sont pas musulmans.

      Répondre
  2. frei

    5 février 2015

    L’islam comme le communisme d’il y a 50 ans est une idéologie totalitaire morte et clairement criminogène : elle n’a plus rien à apporter au monde .Donc ses adeptes se réfugient dans la violence .Et on a le même phénomène des “compagnons de route ” que pour le communisme .Ces benêts sauront malgré tout expliquer le moment venu que , certes , ils s’étaient trompés , mais que ce n’était pas de leur faute puisque “tout le monde ” se trompait aussi .

    Répondre
  3. Jacky Social

    4 février 2015

    Donc Jojo-la-Chiure sur son bidet reconnaît bel et bien que le communisme est une religion et une idéologie? Non, Chiure, les guerres ne concernent pas toutes les religions. Le Message du Christ n’incite pas à la guerre, mais à la Vie. Ce que ton sale état hypocrite en a fait, c’est autre chose. Je n’ai pas vu de guerre non plus au nom du bouddhisme. Par contre, dans le saint torchon lunaire, les incitations à la haine, à la violence et au meurtre sont nombreuses. Y a que toi, sale porc, qui ne le vois pas.

    Répondre
  4. Jaures

    4 février 2015

    Toutes les idéologies quand elles en ont eu la puissance ont tenté de s’imposer par la force.
    “Tuez les tous, dieu reconnaitra les siens”, si cette sentence semble guider les multiples combattants des innombrables tendances et sous tendances des guerres internes à l’Islam, elle ne date pas d’aujourd’hui et a concerné toutes les religions.
    Les religions ne sont d’amour et de paix que sous un ciel laïc, comme les idéologies sont d’autant moins agressives qu’elles doivent se plier à la démocratie.

    Répondre
    • DESOYER

      4 février 2015

      N’importe quoi! comme si les “laïcs” étaient tous des petits saints. En général, ceux qui combattent l’Eglise catholique ont des choses à se reprocher. Ce doit être aussi le cas de Jojo-la-saumure!

      Répondre
      • Jaures

        5 février 2015

        Où ai-je écrit pareille ânerie ? Il n’y a pas plus de “saint” chez les laïcs qu’ailleurs ( les saints eux-même n’étaient pas tous fréquentables).
        La laïcité est un système qui, comme la démocratie, permet de contenir les prétentions idéologiques.
        On peut combattre l’Eglise catholique pour ses prises de position (avortement, contraception,… pour moi mais peine de mort pour d’autres) mais respecter la foi de ses fidèles.

        Répondre
        • Jacky Social

          5 février 2015

          L’Eglise catholique promeut la Vie, non la mort. Cela fait partie de la transmission du Message dont l’Eglise n’est que la courroie. Vous ne respectez rien, ni personne. Vous n’avez que des mots, que des paroles, que du boniment genre “respect”, “solidarité”, “égalité”, et autres slogans culcul-la-praline. Mais dans le fond, tout cela vous est bien égal.

          Répondre
        • Jacky Social

          5 février 2015

          Si la laïcité française permet de contenir les idéologies, il y a comme des ratés. D’abord parce que la laïcité à la française est elle-même une idéologie: promotion du socialo-fascisme et du ressentiment et fabrication d’idiots utiles par l’éducation nationale (mot désormais creux). La preuve? Disons qu’on vous a vu troller sur les crèches de Noël, mais pas sur l’islam. Ensuite, la laïcité française est souvent à sens unique. Pour revenir à l’Eglise catholique, que devrait-elle dire? Qu’il faut avorter, que la femme est propriétaire de son corps (si c’est le cas, pourquoi réprimer la prostitution alors, la gauche, hein pourquoi? Toujours en contradiction. Pas de doubles standards, la gauche, svp), qu’il faut partouzer, qu’il faut saigner les entreprises, qu’il faut anéantir la famille, etc.? C’est ça?

          Répondre
    • kouroutien

      5 février 2015

      c’est cela …..oui…laïc rien que ça………..!!!! je devrais dire comme je vous plains, et bien non, on ne peut vous plaindre, vous ne le méritez pas, ou bien si peut être par la fente étroite où transpirent vos élucubrations qui sont à plaindre..Elles. sic!

      Répondre
  5. DESOYER

    4 février 2015

    L’apocalypse parle de la Bête (tous les matérialismes excessifs) et du faux prophète (toutes les fausses croyances): n’y sommes-nous pas?

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)