Wall Street Poet

Posté le octobre 25, 2006, 12:00
9 secs


Wall Street Sonnets du 11 septembre et autres poèmes new-yorkais, Eugene Schlanger; traduction de Sabrina Kherbiche; ISBN 0-9774224-4-5Les Éditions Underbahn – qui ont déjà fait paraître plusieurs livres, dont « La bannière étalée » d’Erik Svane, l’un des meilleurs ouvrages sur l’antiaméricanisme français – ont pris l’initiative de rendre disponible, en France et au-delà, les poèmes superbes, fulgurants, poignants, rédigés par Eugene Schlanger (« The Wall Street poet ») au cours des mois qui ont suivi les attentats du 11 septembre 2001 à New York.

Ceux qui liront ces poèmes, non seulement découvriront une œuvre à mes yeux essentielle, mais aussi pourront comprendre de façon plus proche, plus intime, plus aiguë, ce que fut vraiment la tragédie du 11 septembre pour le peuple américain.

Eugene Schlanger

Wall Street Sonnets
du 11 septembre
et autres poèmes
new-yorkais

Underbahn, 2006, 14 euros

http://underbahn.gorillaguerilla.com/0977422445.html Achetez le à cette adresse

 

2 réponses à l'article : Wall Street Poet

  1. Bianchi

    31/10/2006

    Simplement parce qu’un mauvais poète suscite peu d’attention, cela est normal. Par curiosité j’ai lu le livre, il présente bien peu d’intérêt et n’occupera certainement pas une place de choix au panthéon de la littérature mondiale…

    Répondre
  2. Tucroy

    29/10/2006

    Zéro commentaire en près d’une semaine ; record d’indifférence. Le sujet inspire peu c’est évident. Est-ce à dire que le poète a tort ou qu’au contraire il a raison ? Il pourrait en tout cas démontrer que l’homme ne verra décidément jamais plus loin que le bout de son nez ; que ce qui est au-delà le dépasse et que pendant qu’il débat inutilement des évènements du jour, ce jour appartient déjà au passé. Ceux qui préparent le futur ont de la sorte beau jeu pour l’aménager à leur guise. Merci pour eux.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)