L’islamisation des sociétés européennes est un cancer

Posté le 13 juin , 2017, 9:59
6 mins

Avant l’attaque au marteau devant Notre-Dame, la plus récente attaque djihadiste à avoir frappé la France avait eu lieu quelques jours à peine avant le premier tour de l’élection présidentielle.

Elle n’avait fait qu’une victime, un policier, et deux blessés.

Ce n’en était pas moins une attaque djihadiste.

Étant en débat à la télévision au moment des faits, Emmanuel Macron avait déclaré, au sujet de ce qui venait de se passer, que les Français devaient considérer que ce type d’événement ferait partie de leur vie quotidienne dans le futur.

Cela ne l’a pas empêché d’être élu.

Les Français savent donc ce qui les attend dans les années à venir, et ils semblent qu’ils l’acceptent, et même qu’ils en redemandent, puisqu’il semble que le nouveau parti socialiste voulu par Emmanuel Macron a désormais toutes les chances d’obtenir une majorité absolue dans la prochaine assemblée nationale.

Sera-t-il trop tard pour redresser la France à la fin de cinq années de présidence Macron ?

Oui, je le crains.

Je crains même qu’il soit, d’ores et déjà, trop tard.

La France est, dès aujourd’hui, otage de l’islamisation qui monte en elle.

La loi du silence règne, et nul ne parle des près de six cents zones de non-droit qui sont en état de sécession sur le territoire du pays, et régies par des gangs musulmans et des imams radicaux.

Voici quelques jours, il a été question dans la presse de la terreur subie par les femmes dans les quartiers de deux arrondissements de Paris, mais cette terreur a été abordée en des termes très politiquement corrects, et le sujet est vite sorti de l’actualité.

Ce que subissent les femmes en question en plein Paris se rencontre, bien au-delà des zones de non droit, dans toutes les banlieues islamisées.

Deux ou trois articles ont été publiés sur l’atroce assassinat précédé de tortures d’une femme juive, tuée parce qu’elle était juive, et victime du seul antisémitisme qui frappe et tue en France aujourd’hui : l’antisémitisme musulman.

Ces articles ont été motivés par l’absence totale de réaction des autorités à l’assassinat : l’assassinat de la femme juive en question, Sarah Halimi a été effectivement atroce, et l’absence de réaction des autorités a été lourde de sens, mais ce n’a été là, hélas, qu’un des cas d’antisémitisme musulman parmi tant d’autres dans ce pays ces dernières années.

Pourtant, il est impossible de parler à haute voix d’antisémitisme musulman en France sans se faire insulter.

L’antisémitisme musulman est l’un des visages de ce qui a été appelé, à juste titre, ces dernières années le racisme anti-blanc, qui lui-même devrait plutôt se trouver nommé haine envers quiconque n’est pas soumis à l’islam.

Le vote musulman en France pèse de plus en plus dans les résultats électoraux.

La gauche compte sur le vote musulman pour se maintenir indéfiniment au pouvoir. Elle peut d’autant plus parvenir à ses fins qu’elle tient l’essentiel des médias, le secteur de la culture, et celui de la justice.

Bien qu’elle compte proportionnellement plus de musulmans que le Royaume-Uni, la France est moins otage que ce dernier, et c’est sans doute parce que le Royaume-Uni est plus otage encore que la France, parce que les zones de non-droit s’y appellent explicitement zones de charia, parce que le gouvernement britannique finance des écoles islamiques et autorise l’existence de cours de justice islamiques parallèles aux cours de justice britanniques, que le Royaume-Uni a été plus durement frappé ces derniers mois : deux attentats à Londres, un attentat à Manchester.

En nombre de morts sur ces dernières années, le bilan français reste, cependant, effroyable.

Le djihadiste de Nice a fait plus de quatre-vingts morts ; les djihadistes du Bataclan davantage encore.
Theresa May semble tenir un discours plus ferme qu’Emmanuel Macron, ce qui n’est vraiment pas difficile, mais je doute de sa capacité d’agir.

L’islamisation des sociétés européennes est un cancer qui ne cesse de produire des métastases.

Le discours de la gauche favorise la progression du cancer.

C’est toute l’Europe occidentale qui est atteinte désormais.

J’aimerais penser que les Européens ont encore la volonté de se défendre. Hélas, je ne vois guère cette volonté, et je ne la pense pas susceptible de devenir majoritaire.

10 Commentaires sur : L’islamisation des sociétés européennes est un cancer

  1. DURIOT

    15 juin 2017

    Eh oui, la montée de ce cancer, je l’ai vu depuis 1978, à mon arrivée dans le lycée d’une belle ville du haut-Jura, mais personne n’a voulu me croire, et encore aujourd’hui, quand je raconte ce que j’ai vu à cette époque, on me répond”c’est pas possible, à cette date, cela n’existait pas!”. Aujourd’hui je me rends compte que j’avais doublement raison!!!

    Répondre
    • BISTOUILLE POIROT AIX EN PROVENCE

      22 juin 2017

      Et oui DURIOT et même bien avant 1978, quand au sein du troupeau débarqué de l’Algérie Française j’ai pu observer que l’importateur n’avait pas su en éradiquer les mouches qui l’accompagnaient. La taille de l’essaim prit une importance que les seules flatulences bovines ne peuvent plus contrôler. Nous voila donc désormais soumis à une contamination instillée par des insectes gazéifiés.

      Répondre
  2. Gérard Pierre

    14 juin 2017

    « L’islamisation des sociétés européennes est un cancer »

    Le diagnostic est incontestable !

    Deux tumeurs malignes, … l’une nommée ‘’coran‘’ et l’autre identifiée comme ‘’sunna‘’, … sont apparues et se sont installées dans les sociétés exotiques, sécrétées par un néo particulièrement toxique dénommé Mahomet !

    C’était il y a quatorze siècles.

    Au début, la maladie se développa rapidement, jusqu’à ravager l’ensemble de l’Afrique du Nord, l’Espagne et le sud de la France.

    D.ieu merci, des thérapeutes déterminés de l’époque, comme Isabelle la Catholique, … [pour ne nommer qu’elle] … n’hésitèrent pas à recourir aux méthodes chirurgicales les plus expéditives pour obtenir, sinon une guérison totale de la maladie, du moins une rémission durable.

    Elle continua néanmoins à ronger pendant des siècles le sud de la Méditerranée, voire les côtes italiennes ou espagnoles, … et parfois même les côtes d’autres Nations.

    On aurait pu penser qu’en 1830, débarquant avec sa ‘’trousse de soins‘’ à Sidi-Ferruch, le docteur France allait éradiquer le ‘’crabe‘’ qui dévorait depuis trop longtemps les entrailles berbères. Il n’en fut rien. Ses soins se dirigèrent vers la guérison, au demeurant remarquable, de maladies plus ‘’visibles‘’ ! …… Non seulement il n’entreprit rien contre le cancer, mais, croyant sans doute bien faire, il favorisa même son développement !

    Aujourd’hui, les métastases traversent chaque jour la Mare Nostrum pour venir, de plus en plus nombreuses, mettre en péril le corps sain de la France et de l’Europe ! …… et les rebouteux qui nous gouvernent, … qui bavassent sur les plateaux de télévision et dans les salles de rédaction, … les ‘’secouristes‘’ improvisés qui chantent un micro à la main, … les « presque docteurs » subventionnés jouant dans de mièvres feuilletons télévisés, …… clament à l’unisson les vertus homéopathiques de ‘’l’eau sucrée‘’ !

    Pour se convaincre de leur suffisance, il faut les écouter disserter sur la radicalisation, … qui est en réalité au terrorisme islamique que ce que les flatulences bovines sont aux problèmes climatiques, …… c’est-à-dire des explications de gens qui n’ont aucune explication !

    Ah ! …… j’aperçois le professeur Macron avec tout le nécessaire pour mettre la France et l’Europe sous perfusion ! … l’aiguille est aussi fine qu’une autoroute reliant directement Alger à Paris !

    Formidable, il se propose de nous envoyer ad Patres en nous plongeant dans un coma artificiel ! …… De quoi nous plaignons-nous ?

    Répondre
    • vozuti

      16 juin 2017

      Les docteurs folamours qui nous gouvernent ne voient pas l’islam comme une maladie,mais au contraire comme un remède.
      Les 2 maladies qu’ils cherchent à éradiquer sont la nation et la chrétienté.c’est pourquoi ils ont inoculé l’islam à forte dose en europe pour débarrasser les européens de leur identité.
      Les nuisances de plus en plus sévères dues à l’immigration musulmane ne sont pour eux que des effets secondaires du traitement qu’ils continueront à nous administrer, jusqu’à la mort du patient européen,si nécessaire.
      Lorsque macron nous dit qu’il faudra s’habituer aux nuisances de l’islam,il nous prévient simplement qu’il va continuer et même intensifier le traitement (selon les recommandations du docteur merkel,qui n’est pas connu pour sa finesse), car nous ne sommes pas encore guérit de notre origine européenne.
      Malheureusement,il est trop tard pour changer de docteur,et ceux qui ne veulent pas se soigner auront droit à leur double dose de musulmans,comme tout le monde.

      Répondre
      • Gérard Pierre

        16 juin 2017

        Cher Cassandre, alias Vozuti !

        Je crains que vous n’ayez malheureusement raison !

        Que D.ieu vous protège !

        Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    13 juin 2017

    ” la gauche compte sur le vote musulman pour etc … ”

    il suffit de regarder le taux de participation en Seine-Saint Denis pour se rendre compte qu’ il n’ en est rien

    les ” allogènes ” , enfin ceux qui refusent ou qui ne peuvent s’ intégrer pour des raisons personnelles ( psychiques , religieuses , ou ethniques ) , n’ en n’ ont rien à faire car d’ une façon ou d’ une autre et quel que soit le gouvernement ils seront les bénéficiaires préférés des ” aides ” publiques et pourront continuer leur ” industries parallèles ” ce qui , aux yeux des politiques, assurera une relative paix publique

    Répondre
  4. Jaures

    13 juin 2017

    Millière nous assène encore ses fables. Celles-ci trouvent sans doute audience dans quelques opuscules américains qui savent à peine où se situe l’Europe sur la planète mais quel intérêt de nous les débiter ici ?
    Pourquoi par exemple stigmatiser l’Europe ? Les Etats-Unis ont payé bien plus cher leur tribut à l’islamisme radical, et ce bien que sa population comprenne moins de 1% de musulmans.
    Dire que des islamistes perpétront encore des attentats relève de la simple lucidité. A moins que Millière puisse nous expliquer ici comment il peut empêcher que n’importe quel abruti décérébré par quelques vidéos prenne un couteau de cuisine pour s’en prendre à un policier quitte à y laisser sa vie. Si Millière connait le moyen qui lui permette d’affirmer à la population: “cette fois-ci, c’est réglé. Vous pouvez désormais aller et venir tranquilles”, qu’il nous le soumette immédiatement.
    Et quelle mauvaise foi lui fait affirmer que “2 ou 3 articles” ont été écrits sur l’affaire Halimi ? Tous les journaux s’en sont emparés du Figaro au Point en passant par le JDD ou l’Express. Des tribunes ont été écrites par M.Onfray ou BHL. Une pétition circule à l’initiative notamment d’ Alain Finkielkraut, Jacques Julliard, et Elisabeth Badinter. Millière l’a-t-il signée ?
    Et pourquoi Millière mélange-t-il ainsi “racisme anti-blancs” et musulmans ? Je lui rappelle qu’aux Etats-Unis un maghrébin est classé comme Blanc.
    Tout cela est totalement incohérent.
    Comme cette affirmation récurrente que le PS rechercherait à s’attacher le vote musulman. Si c’est le cas, le gain ne semble pas évident. Là où il y a le plus de musulmans, les régions du Nord ou du Sud Est, c’est le FN qui prospère.
    Enfin, je ne vois pas où T.May aurait un “discours plus ferme” que Macron. Que Millière soit précis. La France, l’Angleterre et l’Allemagne sont attaquées parce qu’elles participent activement aux coalitions contre Daech. La Suisse qui a en proportion autant de musulmans dans sa population que l’Allemagne ou l’Angleterre, et à peine moins que la France, n’a apparemment rien à craindre. Est-ce selon Millière en raison de sa fermeté envers l’Islam ?
    Les Européens ont plus que la volonté de se défendre, ils sont sur le terrain aux côtés des musulmans qui souhaitent se débarrasser de Daech et qui luttent, aidés par les chrétiens d’Orient, pour en finir comme il nous a fallu autrefois lutter pour nous débarrasser du cancer nazi.
    On attend encore des paroles de Millière saluant l’engagement des militaires Français.

    Répondre
    • Gérard Pierre

      16 juin 2017

      Bla bla bla ♫ ♪ ♫ ♪ … bla bla bla ♪ ♫ ♪ ♫

      Répondre
  5. Gérard Pierre

    13 juin 2017

    La population de France, …… vautrée dans la consommation, …… dans les jouissances immédiates et éphémères, …… dans l’individualisme forcené, …… dans l’euphorie artificielle, …… dans l’illusion de vivre et de se ‘’réaliser‘’, …… dans une arrogance culturelle perverse, …… et surtout dans un ‘’pacifisme‘’ absolvant, …… remet aux générations à venir le soin de régler les problèmes dont elle n’a pas envie de traiter la solution !

    Elle se moque d’autant plus de ce qu’elle refile aux générations à venir qu’elle laisse à un peuple d’importation le soin de faire à sa place les enfants qu’elle n’a même plus envie d’élever !

    Le sol européen a connu, depuis 1945, la plus longue paix de son histoire ! …… Il ne tardera pas à connaître un jour la guerre la plus impitoyable de son histoire, guerre dont ce qui se passe en Syrie, en Irak, en Libye et ailleurs encore, n’est qu’une pâle préfiguration comme Guernica fut la préfiguration du Blitzkrieg aérien et terrestre qui s’en suivit sur l’Europe en 1940 !

    Je crois entendre, par moment, le cri de l’antique allumeur de réverbères parcourant nuitamment les rues de la cité en répétant inlassablement : « Oyez, oyez braves gens, demain la mort sera chez vous ! »

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)